• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 GROUPE 4-EVENT N°2-VACANCES ET LICENCE

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Autres endroits :: Forêts
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageDim 15 Avr - 17:23
Refusant de se laisser gentiment empaler, l'adolescent qui avait lancé le chapeau dévoila son Alter afin de contrer leur technique, à laquelle Yui avait donné un nom assez ridicule : il lui avait demandé un nom de technique, mais ne s'était pas vraiment attendu à ça... Tant pis, le mal étais fait, et l'autre avait réussit à s'en sortir presque indemne ! Seul, le choc contre sa propre paroi était une blessure dérisoire comparé à ce qui était censé l'attendre. Damu lâcha un nouveau juron de frustration, mais se rassura en se disant qu'ainsi, il avait plus de chances de la ramener en vie... Oui, après tout ce contre temps ne rendait la partie que plus amusante ! Et puis, Yui avait l'air déchainée, il aurait été dommage qu'elle ne puisse pas plus longtemps s'amuser !

La confiance revenait et il s’apprêtait à pourfendre le jeune insolent quand un cinquième individu, non invité à la fête, se permit d'entrer en scène, faisant s'arrêter Damu dans son geste tandis que le second jeune rejoignait son senpai. Une femme arborant une cicatrice sur le visage, de longs cheveux roses extremement mal assortis à son manteau rouge de pirate sexy à peine digne d'un mauvais costume d'Halloween qui ft frémir le couturier de dégout pour cette personne oh combien vulgaire. La femme se mit alors à les viser, lui et Yui, et son regard s’agrandit sous la surprise, qu'il ravala bien vite. Aucune émotion, rien, il ne devait rien laisser passer, son visage se devait d'être un masque de cire. Un premier coup de feu aux pieds de sa chère fille le fit sursauter mais il se reprit rapidement, détaillant la nouvelle arrivée plus en détail : sûrement pas une héroïne pour utiliser de telles méthodes sur une enfant... Un vengeuse ? Il avait entendu de ce groupe en marge des héros et des vilains qui établissaient leur propre justice. Pourquoi dans ce cas ne pas leur avoir tirer directement dessus ? Les vengeurs ne faisaient pas de prisonniers...

Entre les menaces proférées par cette vulgaire personne et les propos du jeune qui se croyait si malin et héroïque avec ses recommandations d'individu naïf qui pensait que tout était aussi facile que cela, Damu décida bien vite de revoir son plan. Se rendre, donc, semblait la meilleure option.

La nouvelle venue, bien sûre, n'aurait rien à faire qu'il se rende... Mais cela toucherait les deux étudiants, qui dans leur honneur se devraient par la suite de "bien" le traiter -qui attaquerait un homme qui posait arme à terre et se rendait ?- et surtout, cela poserait un problème psychologique aux jeunes hommes dont il espérait ainsi qu'ils rejoignent sa cause momentanément. Après tout, si lui se rendait, il n'en était pas obligatoirement cas de la petite, qui alors se condamnerait... Laisseraient ils mourir l'enfant, ces braves héros ? Non, sûrement pas, ils se dresseraient courageusement face à la femme pour sauver la petite qui, elle, ne se rendrait pas, il y comptait bien, et, quand leurs trois ennemis seront fatigués et bien amochés... Alors là, le duo montrerait toute l'étendue de son manque d'honneur et de valeurs de Shonen en ne manquant pas d'en profiter pour tuer cette -pardonnez lui l'expression- grognasse mal fringuée et pour capturer, les jeunes pour lesquels ils étaient venus.

Mais pour que tout marche, quelques conditions étaient à remplir : que Yui comprenne qu'il se rendait pour de faux, mais que les adolescents y croient, et que celle ci agisse de manière à très sûrement se condamner si personne ne volait à son secours en arrêtant la jeune femme. Puisqu'il ne pouvait agir de sa place et qu'il devait rester dans son rôle jusqu'au bout, Damu décida de faire ce pourquoi il était le plus fort : mentir et jouer sur plusieurs tableaux à la fois.

L'homme perdu dans ses réflexions avait prit soin d'afficher un air contrit, faussement effrayé, caché sous une fausse bonne couche d'air décontracté et détaché du sort de la petite. Il tenait admirablement bien le rôle de celui qui se fichait du sort de la gamine et ne la voyait que comme un outil, une arme dont il s'était bien servi. Les rôles de salopard avaient tendance à merveilleusement bien lui aller. Il fit face à celui qui le menacait et contre lequel il avait eu auparavant l'air si pompeux :

-Tu as raison, je me fiche bien de ce qui peut lui arriver à elle, mais personnellement j'aimerai bien vivre alors... Je me rends !

Et, ce disant, il lâcha son arme et mit ses mains en l'air, défiant du regard l'autre de tenter une attaque contre lui. Puis, avec un ton ironique qui n'était pas feint mais pas pour la raison à laquelle les ennemis s'attendaient, il fit mine de mettre en garde Yui tout en lui faisant passer un message clair comme de l'eau de roche.

-Allez ma grande sois sage et écoute la Dame, surtout ne bouge pas...


Pas besoin de bouger pour activer son Alter...



Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageDim 15 Avr - 18:09
La petite ne savoura que brièvement cette satisfaction passagère. Si se pavaner semblait amusant, elle ne faisait pas vraiment avancer le schmilblick. Mais alors qu'elle allait changer ca, son attention fut volée presque instantanément par une phrase qui sonnait désagréable dans ses oreilles. Elle tourna instantanément le regard vers la source de cette cinquième voix avant de finalement déchanter. Son expression sauvage s’arrêta, et la petite laissa échapper un cillement de réflexion avant de froncer les sourcils d'incompréhension.

Où son ennemi juré avait changé, ou bien c'était là un autre connard de héros qui venait d'apparaitre en lui piquant cette phrase. Ca doit être ca. Ils sont écologiques les héros, ils recyclent leurs stupidité de l'un a l'autre

Le coup de feu la coupa dans sa réflexion poussée. Un instant, elle trésailla face au vaccin préventif contre la désobéissance de cette connasse d'héroïne. Ce n'était pas la première fois qu'une situation similaire arrivait. Mais elle détestait tout de même le bruit assourdissant de la détonation.

Attend... Pourquoi elle avait tiré ? Attend... Elle voulait la tuer ? Pourquoi ? Les héros ne tuaient pas nan ? Puis brutalement le cerveau de la gamine vainquit le lag lattent de son esprit. Ses yeux s’agrandirent sous la compréhension. Ce n'en étaient pas une.

Elle s'était attendu a tout, sauf tomber sur une Vengeuse. Elle aurait pu être en colère, triste, ou juste apeurée. Mais ce fut la nostalgie qui vient couvrir ses yeux de regrets salés. Son papa et sa maman lui manquait

La gamine avaient brutalement envie de les revoir. De réclamer un câlin et de savourer une glace en leur compagnie. De se faire faire une couronne de tresses par sa maman et d'entendre le son de leurs rires depuis si longtemps oubliés de ses souvenirs. La ligue lui paraissait brûlement austère. L'indifférence est le pire sentiment qu'elle puise provoquer

Les gens parlaient autour d'elle, mais des œillères semblaient s'être installés. Elle les entendait sans les écouter. Seul la voix de Damu perça brièvement le brouillard dans laquelle elle flottait depuis quelques instants.

-Tu as raison, je me fiche bien de ce qui peut lui arriver à elle, mais personnellement j'aimerai bien vivre alors... Je me rends !

La gamine tourna les yeux vers son père. Le sanglot ne sorti pas de sa bouche, mais les larmes eurent plus de chance pour s’échapper. Quoi... Il se rendait ? Comme ca ? Elle observa son père sans trop comprendre. L'air sincèrement ahuri par la tournure des évènements. Pas lui... Il ne la laissera jamais seul ? Nan. Elle refusait d'être seule a nouveau !

Elle profita de quelques précieuses secondes d'oublie pour se reprendre. Son visage devait être aussi rigide que cuir qu'elle avait aborder lors de son arrestation. Et puis elle est une vilaine. Une vilaine ne pleure jamais. Yui s'essuya les joues d'un mouvement saccadé. Elle inspira profondément en fixant le sol. La voix de Damu continua

-Allez ma grande sois sage et écoute la Dame, surtout ne bouge pas...

Dans un élan de dignité, la gamine leva la tête, les yeux un brin rouges, mais la mine aussi sérieuse que ce qu'elle pouvait. Même sans le ton sarcastique, à l'instant ou son père l'incitait à rester sage, elle avait compris qu'il mentait. Même quand elle était insupportable. Le vrai Damu ne lui avait jamais dit quelque chose du genre. Alors il mentait. Y'avait pas d'autre solution.
"Ne bouge pas"
Le vrai message caché au cœur du mensonge. Dans la semi obscurité, un sourire presque invisible se dessinait sur le visage de la môme. Elle venait de comprendre ses instructions. Elle n'étais pas seule. Elle devait juste ne pas bouger, utliser son alter. Et il serait content. Ils se prendraient même des glaces sur le chemin du retour, elle en est sûr !

La petite envisageait quand même lui désobéir malgré tout. Quelque chose de personnel entrait dans l'équation. Elle ne comptait pas rester passive alors que cette madame était en vie. Elle qui avait peut être déjà tué des membre de sa famille.
Sa voix répondit, encore un brin tremblante d'émotions passées.

- D'accord p'pa.  T'facon... T'facon...

La gamine renifla une dernière fois profondément. Après tout, son alter était comme une apnée prenait a chaque fois qu'elle l'utilisait.

- J'en ais PAS BESOIN

Elle activa son alter sur les derniers mots, tentant de viser les mains de son adversaire. Qu'elle essaie de lui tirer dessus si elle était si maligne ! La petite débita sans filtre les premiers mots qui lui venait a l'esprit, laissant son alter se libérer aussi vivement que sa parole.

- TES-AMIS-ONT-TUE-MES-PARENTS-SALES-MONSTRES. J-TE-REND-LA-MONNAIE-POUR-EUX-ESPÈCE-DE ...


Le discourt se perdit dans une masse logorrhéiques d'injure grossières et insensés que peu d'enfant peuvent se vanter d'enchainer comme cette petite. L'alter activé changeait sa propriétaire en un genre de gros ventilateur industriel et injurieux. Pas très classe, mais c'était une technique comme une autre pour tenter d'éprouver la précision de son adversaire.
Pendant ce monologue de vulgarité, la petite se mit a courir dans la direction de cette pirate, arme au poing. Prête a frapper s'approcher pour tenter de la frapper au corps a corps.


Personnage Non Joueur
avatar
fond des messages :
Messages : 44
Points : 0
Voir le profil de l'utilisateur
44
0
MessageLun 16 Avr - 5:30

ft. Natsume & Uraiko / Damu & Yui VS Charlotte

GROUPE 4-EVENT N°2

Celle-ci avait ses armes pointés. Elle avait fait une menace. Est-ce qu'ils étaient réels ou non, le monde ne pouvait pas le savoir. Du moins au départ. Elle était contente dans un sens que les jeunes avaient compris rapidement qu'elle était une vengeuse, mais de l'autre, elle n'aurait pas pu jouer la carte de faire semblant d'être une héros et qu'elle avait fait cela seulement pour faire peur au vilain. Bon, elle allait donc pouvoir passer plus rapidement à l'action. Charlotte entendait les paroles du plus vieil étudiant. Cela était tellement bon de sa part, de laisser la chance à ce vilain de fuir pour se battre plus tard. Dire que Charlotte était comme cela avant de croiser les vengeurs. Celle-ci n'a pas toujours été la pirate un brin folle que les vengeurs connaissent aujourd'hui. Mais bon, beaucoup trop d'événement on fait ce qu'elle est devenue et rien ne peut faire en sorte qu'elle revienne normal.

Toujours ses pistolets qui visaient les vilains, elle rigolaient faiblement des paroles de Natsume et surtout de la réaction du jeune étudiant. Il était mou, Uraiko n'aurait aucune chance de s'en sortir vivant. Celui-ci allait devoir se prendre en main et vite s'il ne voulait pas mourir. Comme souhaité, le rouquin ne voulait pas se mettre dans le pétrin. Il baissait même les armes. Très bonne idée mon beau. Cela la faisait sourire peut-être même un peu trop. Celle-ci appuyait tranquillement sur la gâchette de son pistolet lors qu'elle comprenait le reste de la conversation entre lui et la petite. La balle était déjà en direction vers le rouquin, mais avec le bruit et de la petite, la balle semblait revenir vers la pirate. Celle-ci grimaçait. Mais, juste avant que la balle puisse passer au travers de sa gorge, un mur d'air solide se créait juste attend pour laisser tomber la balle au sol.

- Hum, on dirait qu'il y a un mur entre nous.  

Elle se trouvait drôle. Bon, elle riait un peu, mais elle ne pouvait pas laisser cette action impunie. Celle-ci avait utiliser le même alter que Natsmue. Comment cela était-il possible ? Bien l'alter de la pirate était en fait de copier les alters autour d'elle. Du moins ceux se trouvant dans une zone de cinq mètre autour d'elle. Dans la situation qu'elle avait un peu plus tôt , Charlotte optait pour celui de Natsume pour bloquer la belle et ne pas mourir sur le champ. Ayant encore envie de l'utiliser , celle-ci utilisait un peu d'air pour projeté le mur d'air vers le groupe. La première touchée serait sans doute la petite suivit des élèves et à la toute fin du rouquin.

Alors que le mur se rapprochait d'eux, elle pouvait de nouveau tirer sans avoir de souci pas vrai ? Elle visait cette fois-ci la petite. Oh rien de bien méchant. La partie ne faisait que commencer. La balle était visée vers le genou afin qu'elle est plus de difficulté à se déplacer. Une fois la balle tirée, notre pirate se rapprochait de la groupe afin d'avoir accès à tous les alters qui se trouvaient présent. Elle avait bien hâte de voir ce qu'elle pourrait faire avec les capacités des autres.

Maître des PNJ
avatar
fond des messages :
Messages : 97
Points : 6
Voir le profil de l'utilisateur
97
6
MessageJeu 19 Avr - 0:07
Absence de réponse de Natsume. Second oubli, perte de la moitié des points.

C'est à Uraiko de répondre, et il a jusqu'au 21/04 !

Voilà voilà !
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 51
Points : 392
Puissance : 1 760
Voir le profil de l'utilisateur
51
392
1 760
MessageSam 21 Avr - 17:05
Que faire ? La situation était des plus compliquée … Surtout pour moi. Mon esprit était embrouillé, mêlé au méandre de la nuit, je ne voyais plus rien, je voulais juste être à des lieux d’ici, en sécurité. Mes jambes restait clouées au sol, et je me maudissais intérieurement en me demandant comment j’avais pu arriver si loin. C’est vrai j’ai eu de la chance, mon alter est simple à utiliser, seulement je suis incapable de l’utiliser correctement … En tous cas j’allais devoir … Sinon j’allais probablement y passer … Soudain un son assourdissant me vrilla les oreilles alors que la petite semblait hurler en se dirigeant vers la vengeuse qui lui tira dessus sans aucune pitié. J’étais resté figé en la voyant modifier sa visée. Quand le coup de feu partit, mes jambes me lâchèrent, mon corps s’alourdissant, alors que je me retrouvai en position assise, encore sonné par tous ce qui venait de se passer.

La seule chose que je me disais actuellement c’était « Sérieux, je suis grave dans la merde. » Et je n’avais pas forcément tort. Mon sempai était blessé, mon épaule saignait et une meuf qui pouvait être aussi dangereuse pour l’ennemi que pour nous si on s’interposait. Sans compter les deux villain … L’un avait un alter trop incertain, l’autre, la plus jeune semblait pouvoir créer des ondes de choc en utilisant ses cordes vocales … Son alter me faisait légèrement penser à celui de Present Mic, cette comparaison pouvait toujours servir mais cela dit … Bordel, qu’est ce qui lui prenait de tirer sur une gamine ?! Je me redressais fébrilement. « H-hey … » dis-je tous bas, sauf que évidemment j’avais parlé trop bas, trop apeuré pour intervenir, si bien que ma protestations vint se perdre dans la vent glacé, sans doute à cause de mes sueurs froides.

Mes muscles tendus semblaient ne plus répondre correctement, par soubresauts, comme couverts de frissons glacés. Soudain je me mis un coup de poing assez fort sur les jambes en grognant de douleurs. Cet éclat de douleur me permit de me reprendre un peu, mon esprit cessant de me monter toutes les manières possible de perdre. Je venais de me redresser complètement. Sérieux … C’était chiant … Tellement chiant … J’étais là, mais c’était comme si personne ne me voyait … Le regards qu’ils me lançaient tous … A leurs yeux finalement je suis juste fait en verre … En cristal même, je suis ridicule et prêt à me briser. Seulement la moitié ici, essayait de me casser et l’autre me protéger … C’était limites risible … Le regard que le vilain lançait parfois … Il ressemblait aux regards de mes camarades de collège et de lycée quand ils me regardaient. Moi j’étais juste un gars chelou pour eux … Et du coup c’était probablement très drôle de se foutre de ma gueule à longueur de journée. On s’amusait à dégrader mes affaires à laisser des menaces dans mon sac et sur ma table, des graffiti dégradant … Ce n’était pas récurrent mais pour un gamin déjà mal dans sa peau chacune de ses actions dégradante faisait aussi mal qu’un coup de couteau … Ma main se posa sur mon épaule alors que doucement je me mis à m’avancer.

Sérieusement, ce n’était plus le moment pour ressasser le passer. Les voir tous me regarder de haut c’était si dégradant … Si frustrant. Mes mouvements étaient désormais bien plus sur malgré qu’une partie de moi appréhendais ce qui allait se passer. Bordel de merde … Je pensais qu’en allant a U.A j’irais dans un endroit où on arrêterait de me regarder comme ça … Doucement la fumée se transforma en éclair et la couleur verte qui se perdait auparavant dans la nuit se mua en rouge. Ikari no Burst … Ma colère avait pris le dessus … La frustration plutôt … Evidemment à par peut être mon sempai, personne ne faisait attention à moi. « OI ! Je cause bordel ! » Hurlai-je en serrant les poings. « Sérieux, vous vous prenez pour qui ?! A tirer sur une gamine ?! » fis-je, alors que ma voix semblait trembler légèrement. « Je sais foutre rien de ce que vous voulez faire ici, mais sérieux j’aime déjà pas vos méthodes … Finalement vous êtes aussi fermés qu’eux, à tirer à vue sans chercher à savoir sur quoi vous tirer ! » terminai-je en soupirant fortement, le souffle court mes yeux se posèrent alors sur l’adversaire au cheveux roux. « Et vous … Vous êtes aussi responsable … Vous plus que n’importe qui ! » fis-je en ramassant un couteau en prenant une poignée du sol sablonneux, plein de gravillon discrètement au passage. J’avais assez regardé Man VS Wild pour savoir que la nature contenait plein de potentiels outils. « Honnêtement je me moque de vos histoire personnelles, je vous connais pas …Vous venez, vous envoyez une enfant se battre et après on dit que les héros sont des meurtriers … Pourquoi est-ce que vous l’avez confortée dans son idée de vengeance ?! » fis-je en haletant. « D’après moi y’a pas de vilain, ni de héros, juste des gens qui ont mal vécu, et peut être quelque débile, et de l’autre côté y’a ceux qui vont empêcher ces personnes de permettre à ces gens de pourrir la vie d’autrui avec leurs aigreur ! Et j’m’en fou que ça soit pour le fric, pour la popularité ou pour autre chose, tant qu’ils font leurs jobs et qu’ils sauvent des vies ça me va. » continuai-je. Je regardais alors la nouvelle venue. « Les tuer ne serviraient à rien … Et puis on va avoir besoin de faire des prisonnier … » fis-je dans un espoir de la raisonner. J’espérais juste qu’elle n’en fera pas qu’à sa tête, mais je n’allais pas cracher sur une alliée supplémentaire. « Je ne suis pas un héros. » fis-je en me tournant vers nos adversaires. Je me mis alors en garde. « Seulement je compte bien en devenir un, seulement ça marchera pas si je reste sur le banc de touche à lorgner mes camarades se donner à fond … Alors amenez-vous ! »


"The most powerful weapon on earth is the human soul on fire"


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageLun 23 Avr - 20:22
Non…
Non !
Comment avait elle réussit à tirer malgré l’Alter de Yui ?
Pourquoi aucun des adolescents n'était intervenu avant ?
Ça ne devait pas se passer comme ça ! C'était impossible !  Pas encore ! Yui avait déjà bien assez souffert comme ça, pourquoi elle ? Pourquoi cette pétasse avait elle préféré s'en prendre à elle, et non pas à lui qui était pourtant la cible principale, le plus dangereux ?

La gorge du tueur se serra, ce qui le retint -heureusement ?- d'appeler sa fille, de crier des insultes en Allemand ou en Français à cette traînée aux cheveux roses. Il resserra la main sur son arme à en faire blanchir les jointures de ses articulations, tant il se retenait d'intervenir : elle avait usé de l’Alter du plus vieux des étudiants, il l'avait bien vu et compris, mais dans la mesure où il ne connaissait pas les effets de celui ci, ou même de l’Alter de l'autre, il ne préférait se frotter à elle directement, au risque d'être écarté de toutes façons, par les effets de l’Alter de sa propre fille si cette pirate mal peignée y pensait.

Mais il ne pouvait pas non plus rester insensible et ne pas agir face à cela. L'air victorieux de la Vengeuse, l'air si héroïque de l'autre étudiant qui devenait de plus en plus inquiétant avec son Alter offensif, qui se permettait même de donner son avis sur des choses dont il n'avait aucune idée, un avis faux, niais et absurde qui lui donnait envie de lui retourner une paire de gifle et de lui faire un exposé détaillé sur tout ce qu'il ne pouvait pas savoir et sur les paroles qu'il ne devait pas envoyer en l'air, lui retournaient l'estomac et lui donnaient des envies de meurtre, à lui qui était pourtant si pacifique !

Mais au moins cet ignorant avait choisi de se dresser contre la Vengeuse, ou du moins d'essayer de la raisonner, et cela le rassurait dans son plan qui n'avait pas si bien tourné. Au moins celui qui semblait être le plus fort physiquement était réglo... Mais de là à s'assurer qu'il coopérerait... L'autre semblait en effet plutôt prêt à faire alliance..Avec lui même ! "Amenez vous" ? Les deux vilains, et la vengeuse ? Ah non, Damu ne s'en prendrait à lui qu'une fois fixé sur les risques,

Encore assez impressionné par le réveil notable du jeune homme blond -depuis le temps, il prenait même la place de l'autre !- Damu se décida enfin : tant pis, le plan "faire ses battre les autres ensemble en feignant n'en avoir rien à faire" ne marcherait pas. Il fallait se résoudre à penser à autre chose, et la priorité, c'était Yui !

Ne souhaitant plus rester en arrière, Damu se rapprocha mètre par mètre de celui qui l'avait défié verbalement, tapotant des doigts contre la garde de son épée. Il esquiva le bouclier qui avait été lancé, et en profita pour se placer entre la femme et l'enfant blessée, n'hésitant pas à tourner le dos à son ennemie pour fixer œil dans l’œil l'adolescent. Son ton était neutre en surface mais il était impossible de ne pas comprendre les émotions pitoyablement humaines susjacentes.

-Moi plus que n'importe qui, je m'accorde avec toi sur ce point... Mais mon pauvre petit, cette femme ne s'arrêtera pas avant d'avoir tué, ou si elle n'est pas elle même tuée ou arrêtée, et tes mots, aussi raisonnables et héroïques soient ils, n'y changeront pas grand chose... Les Vengeurs ont déjà fait trop de mal à cette enfant et la seule chose qui m'importe réellement à présent, c'est son sort. Puisque les stratégies n'ont l'air que d'être peu payantes alors je préfère te le demander sans masque : aide moi à l'arrêter, et si je peux juger de tes capacités héroïques, alors peut être me contenterais je de repartir avec ma fille, et cette femme en bonus pour satisfaire ma mission, et toi et ton camarade n'entendront plus jamais parler de moi.

Il ne mentait pas, du moins pas tout à fait : si il en avait l'occasion, alors il ramènerait les trois, peu importe l'aide qu'il pouvait en recevoir, mais dans le cas contraire il s'en tiendrait là. L'homme mit genoux à terre pour attraper l'enfant par les épaules, inquiet de son état. La balle semblait l'avoir encore une fois touché à la jambe, il espérait qu'elle pourrait marcher... Et, si la situation tournait mal, courir... 


- Courage, montre leur, tu es bien trop courageuse pour abandonner maintenant, je reste là, tiens juste un peu, tu es forte, tu le sais, non ? Montre leur. Montre leur à tous !

Mais il ne pouvait trop longtemps se tenir ainsi, faible, dos à son ennemi. Il se releva en aidant Yui à se tenir droite et fière contre la Pirate, et, placé en avant afin de protéger de toute sa piètre stature  sa progéniture, il fit face avec une détermination héroïque à celle qui avait osé s'en prendre à celle qui l'avait choisi comme père.


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageMar 24 Avr - 9:35
La douleur irradiait dans sa jambe; sous la faiblesse brutale de son pied. Le sol se déroba et elle chut lourdement sur la terre. Sous l'impact de son corps, un petit nuage de poussiere se souleva et la gamine s’immobilisa non loin de son agresseur. Respiration saccadée et tremblante. Ses tempes battaient un rythme frénétique dans son crane au point que la petite entendait difficilement autre chose que le rythme paniqué de son coeur.

L’empreinte de la balle s’était gravée non loin de son genou. Un peu plus haut, vers l’intérieur de sa maigrelette cuisse.
Elle ne pleura pas. De toute manière, son esprit était trop chaotique pour que pleurer soit possible. Trop d'évènement, trop de stimulation ou d'idée se bousculaient dans sa tête. La douleur semblait se disloquer a mesure que son petit corps se saturait d’adrénaline. Puis apres quelques secondes de flottement, elle reflua par la magie d'un cocktail d'hormone de stress.

Haletante encore dans l’herbe, l'enfant entendit parler autour d’elle sans que son esprit ait un jour frôlé l'idée d'écouter. En transe, elle n’arrivait plus tellement a réfléchir incapable de se focaliser sur quelque chose d’aussi calme. Ses pensées semblait se réduire a ce que son instinct de survit et sa colère lui soufflait de faire.

Alors l’enfant s'accrocha a l'idée de tuer cette femme, comme un appuie auquel elle se raccrochait  pour ne pas s'effondrer de fatigue ou de douleur. Pour refuser tout bonnement de rester a terre en attente. Cette femme et ses amis avaient tué ses  parents. Cette sombre piqûre de rappel fonctionna. La vision de Yui s'étrécit jusqu'à devenir une fente d'où elle percevait uniquement sa cible, protegée par un mur de vent.
Ah... Le connard d'autre moche, c'était lui qui était responsable de cette protection? Il était avec elle !

Toujours a terre, elle tourna la tête vers vers Natsume, un air déterminé gravé sur son visage. Elle cria du plus fort qu'elle pouvait, même si elle devina amèrement que la fatigue de son corps se répercutait sur son alter.

- TOMBE !

La gamine profita de sa taille réduite et passa sous les jambe de son père adoptif. Elle se redressa dans un même geste et se retrouva face a son adversaire. Les yeux vitreux, aucune lueur d’intelligence ne percait maintenant dans son regard.
Sans réfléchir, la gamine tenta de la frapper en visant grossièrement le ventre puis d'employer son alter pour l'empêcher de viser correctement en cas de retour de flamme


Personnage Non Joueur
avatar
fond des messages :
Messages : 44
Points : 0
Voir le profil de l'utilisateur
44
0
MessageMer 25 Avr - 21:26

ft. Natsume & Uraiko / Damu & Yui VS Charlotte

GROUPE 4-EVENT N°2

Alors qu'elle se rapprochait du groupe un peu plus, celle-ci pouvait bien voir que sa blessure avait touchée la cible. Bon, cela n'était à l'endroit désiré non plus. Mais, cela pourrait faire l'affaire. Après cela n'était qu'une gamine, elle ne faisait pas le poids contre Charlotte. Mais, elle n'était pas sa cible première. Le rouquin devait être le premier à mourir suivit de la petite. Elle regardait le nombre de balle dans son fusil en penchant celui-ci sur le côté et le remettre dans son chargeur par la suite. Si ces prochaines balles pouvaient toucher. Elle n'en manquerait pas.

Celle-ci cessait de se rapprocher lorsque le blondinet semblait sortir de ses gonds. Un sourire naissait sur les lèvres de la pirate. Hey bien ! Il pouvait s'exprimer. La vengeur avait presque envie de l'applaudir , mais elle se retenait pour ne pas détruire l'ambiance héroïque qu'il venait tout juste de créer. Le gamin qui faisait la moral, cela était vraiment marrant à écouter. Par contre, le fait que le vilain se rapprochait de celui-ci afin de le raisonner n'était pas une bonne chose pour Charlotte.

Le vilain avait raison, notre vengeur n'avait pas l'intention de quitter sans avoir tuer. Mais, les gamins n'était pas obligé de le savoir pas vrai ? Celle-ci jouait donc la carte de la comédie. Espérons que cela allait fonctionner sur le jeune blondinet. Alors, que la dame se plaçait derrière le jeune homme, la petite gamine s'attaquait à l'autre étudiant. Bon , Charlotte ne pouvait pas s'empêcher de rire avant de croiser ses bras autour du cou d'Uraiko. L'élève de premier année pouvait très bien sentir les seins de la pirate s'écraser contre le dos et le cou de celui-ci. Alors qu'elle lui murmurait des mots à l'oreille.

- Ohh , pardonne moi mon mignon. Me sentant de bonne humeur, j'ai une proposition à te faire.

Alors que son corps se rapprochait un peu plus du jeunot.

- Aide-moi à t'occuper du rouquin, qui décidément ne m'aime pas et je ne blesserai plus la gamine. Deal ?

Son regard bleuté se levait pour regarder le rouquin tout en lui jetant un joli sourire. Un sourire un brin provocateur. Lui qui voulait faire des étudiants des alliés, est-ce qu'il attaquerait Uraiko alors qu'il est présentement un bouclier pour la pirate ?

Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 70
Points : 171
Puissance : 2045
Voir le profil de l'utilisateur
70
171
2045
MessageJeu 26 Avr - 4:20
« Event : Vacances et Licence - Une alliance improbable »

Donc la demoiselle pouvait copier les alters…Y compris le sien. Bah, qu’importe. Si quelqu’un connaissait la faiblesse de son propre alter, c’était lui. Mais la situation était critique. La gamine s’était faite tirer dessus…Et une enfant malfaisante en danger, était probablement la pire chose dans un combat de ce type. Comme lâcher un furet dans une soirée pleine d’invités, forcément, ça cause du remue-ménage. Ça sent mauvais, c’est dégoutant, et ça mord. Et comme à son habitude, son intuition ne le trompait pas. Aussitôt que la petite fille ouvrit la bouche, Natsume dressa un mur d’air entre eux, là où les mots ne pourraient que rebondir sans l’atteindre. Son regard se faisait étrangement calme, il regardait la gamine de haut, et dissipa le mur.

« J’essaie de t’aider, petite. Tu crois vraiment que c’est le moment de m’handicaper… ? »

De l’autre côté, le rouquin venait près de lui pour essayer de…Contracter une alliance ?

« Moi plus que n'importe qui, je m'accorde avec toi sur ce point... Mais mon pauvre petit, cette femme ne s'arrêtera pas avant d'avoir tué, ou si elle n'est pas elle même tuée ou arrêtée, et tes mots, aussi raisonnables et héroïques soient ils, n'y changeront pas grand chose... Les Vengeurs ont déjà fait trop de mal à cette enfant et la seule chose qui m'importe réellement à présent, c'est son sort. Puisque les stratégies n'ont l'air que d'être peu payantes alors je préfère te le demander sans masque : aide moi à l'arrêter, et si je peux juger de tes capacités héroïques, alors peut être me contenterais je de repartir avec ma fille, et cette femme en bonus pour satisfaire ma mission, et toi et ton camarade n'entendront plus jamais parler de moi. »

Ce type avait beau être un villain, il n’avait pas tort. Héros ou pas, la bombe atomique mal coiffée en face d’eux ne repartirait certainement pas avant d’avoir fait des morts. Et visiblement, la raisonner ne fonctionnait pas. Cependant, dur de faire confiance à ce type, et nul doute qu’il tenterait de leur planter un couteau dans le dos une fois la pirate folle vaincue…Mais que pouvaient-ils faire seuls, face à une professionnelle, formée au meurtre ? Après tout, les deux héros en herbe n’étaient encore qu’étudiant. Et si lui, l’ainé, n’était déjà pas capable de tenir tête à sa professeure, il allait être plus qu’ardu de tenir face à quelqu’un d’encore plus puissant. Natsume soupira, et fixa Damu en coin.

« Ça marche…Mais si tu oses nous trahir après ça, je te colle en cage, toi et ta fille, jusqu’à l’arrivée des autorités. »

Ceci fait, il fallait penser à un plan. Et déjà, incapaciter l’inconnue ne serait pas une mauvaise chose…Uraiko se faisait tenter par cette dernière. Il était temps pour le première année de raisonner son cadet.

« Eh, Uraiko, tu fais quoi là ?! Canalise tes émotions, et ne te laisse pas avoir ! Cette femme tue des gens, ce n’est pas dans notre façon de faire ! »

Il se mit alors en garde, créant des chaines d’air dans ses mains. Son regard se posa à nouveau sur Damu.


« Fais-moi confiance. Si on bloque ses mains, on pourra la contrer sans aucun problème…Elle ne pourra plus qu’attaquer. Fais-là tirer, ou se battre au corps à corps…Je m’occupe du reste. Pigé ? »

Restait plus qu’à savoir si le rouquin avait capté le message. Si c’était le cas, le plan se déroulerait sans accroc. Natsume n'aimait vraiment pas l'idée de s'allier avec des vilains...Mais parfois, la survie primait sur les principes. Et ce coup-ci, il en allait de la survie de tous les gens présents, que cette alliance improbable se passe bien.

Codé par Johan / Heine Rammsteiner



Partners in crime ♡
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 51
Points : 392
Puissance : 1 760
Voir le profil de l'utilisateur
51
392
1 760
MessageVen 27 Avr - 22:03
Je regardais la vengeuse en soupirant. Décidément mon coup de gueule n’avait pas réellement fait mouche. De quoi me frustrer encore plus … Seulement, moi le jeune timide qui avait l’habitude de refouler sa colère pour ne pas faire de vague, la laissait désormais s’écouler à flot dans une menaçante aura rougeâtre. Les petits éclairs qui couraient sur mon corps en étaient le résultat direct. Sérieux qu’est-ce que vous avez tous à me regarder comme ça ?! Bordel … J’en ai vraiment marre. Mais c’était bien … Il faut que j’accumule de la frustration … Actuellement c’était la seule chose qui me renforçait. La vengeuse vint alors me faire du charme, en se collant dans mon dos. Doucement je rougis tandis que quelques volutes de fumée colorée semblèrent s’échapper de ma bouche. Elle voulait faire un marcher hein ? C’était bien bas comme technique … Tenter de charmer un gamin avec ses seins … Mes yeux se levèrent alors vers la jeune femme. « Je … Je … » commençai-je. Soudain j’entendis mon sempai. Je ne compris pas vraiment ce qu’il disait mais il se tenait avec nos ennemis face à nous. Ils s’alliaient pour vaincre la vengeuse ? Je … C’était assez audacieux de la part de Natsume … Seulement actuellement j’étais pris en otage … Est-ce que ça va aller ? « T-très bien … J’accepte, m-m-mais tu ne les tue pas d’accord ? » fis-je avec un air peu sur de moi.

La situation était tendue … Back Turned, je n’avais pas énormément d’ouverture … Je devais réfléchir … Comment faire ? Comment faire ? Comment j’avais fait pour vaincre cet adversaire sur ce jeu déjà ? C’est vrai … C’était complétement stupide … Comment on pouvait gagner en usant de coup de jeux vidéo. Je fixais Natsume en soupirant. « J’imagine que c’est ce que tu aurais voulu que je dise … » fis-je en levant le poing. Mon ton avait changé. Il était plus sûr, moins hésitant. « J’espère que tu ne m’en voudras pas … Mais je ne peux pas supporter l’idée de m’associer à des individu avec de tel idéaux et de telle méthodes … Aujourd’hui je vais agir en héros et arrêter cette menace. » fis-je en levant les mains. Mes yeux étaient restés braqués sur Natsume. Un soupir s’échappa de mes lèvres. Mon regard alla alors derrière moi pour regarder la vengeuse dans mon dos. Ses bras étaient restés autour de mon cou. « Ouais, c’est bien de toi que je parle ! » fis-je en donnant un coup de coude de toutes mes forces dans les côtes de la jeune vengeuse qui se trouvait dans mon dos. « HEART NUDGE ! » hurlai-je. Ces cris, que je faisais, n’étaient pas juste là pour le style. Ils permettaient simplement de canaliser mes émotions dans l’action que je faisais pour utiliser mon pouvoir au maximum dont j’étais capable. J’ai juste reformulé mon Heart Beat pour qu’il convienne à un coup de coude.

Mais je n’avais pas finis … Maintenant je vais leurs prouver qu’un jeu vidéo peut être utile en combat. Profitant d’avoir porté un coup, elle devait sans doutes avoir allégé sa prise … Comme dans Super Smash Bros ! Je fis donc une déchope, afin de me libérer des bras de la jeune femme, suivit d’une chope, mes mains attrapant ses bras. Mes genoux se fléchirent alors que j’usais de mes avant-bras et du haut de mon dos pour soulever la vengeuse et la faire passer au-dessus de moi. Tirant sur mes bras, boosté avec mon alter je pus la faire s’écraser sur le sol, faisant un Ippon improvisé à la jeune femme. « Je sais ce que tu penses … Seulement je suis loin d’être assez stupide pour m’allier à une tueuse d’enfant … Alors encore une fois … Amène toi ! »


"The most powerful weapon on earth is the human soul on fire"


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageSam 28 Avr - 11:11
Tch...
Traînée.
User de ses charmes pour essayer de rallier à sa cause deux adolescents à l'âge où les hormones bouillonnent, cela témoignait d'un manque d'honneur navrant. Certes en mettant en avant le sort de la fillette il avait lui aussi cherché à montrer des arguments, mais autrement plus louables ! 

Mais bien heureusement aucun des deux n'était dupe. Et mieux encore, ils semblaient avoir, provisoirement du moins, rejoint son camp ! Quatre contre une... C'était presque trop facile ! Ou plutôt trois... Yui était au plus mal, ils ne pouvaient lui demander de l'aide, et son état l'inquiétait de plus en plus. En bonne petite démone qu'elle était, jamais elle ne perdait da combativité, et si elle avait ici renoncé après son attaque superbement ignorée par la vengeuse, c'était bien que quelque chose n'allait pas. Mais il ne pouvait perdre trop de temps et de concentration à s'en inquiéter... Un deuxième sort, celui d'Uriel, lui donna un coup dans l'estomac. Cette Vengeuse, à bien y réfléchir, n'était sûrement pas venue seule. Était il attaqué lui aussi ? Si c'était le cas, il n'aurait sûrement pas fomenté d'alliance... Et ses camarades dispersés, qu'en était il ? Sûrement aussi, la déroute devait être générale... 

Raison de plus ! Il devait au moins réussir à quelque chose, ne serait ce que revenir en un seul morceau, avec la tête de cette Pirate au bout de son épée ! Les étudiants, au final, il pouvait bien les laisser, tout cela devenait secondaire... La question n'était plus tant "qui allait revenir avec quoi" mais plutôt "qui allait revenir". Cette idée qui en aurait déprimé plus d'un, ou au contraire réjoui pour les plus sadiques, lui donna un regain d'énergie et de détermination. Le plus âgé se montrait directif, trop, mais au moins était il efficace. Car il allait falloir libérer le plus jeune de l'emprise de la Vengeuse, et pour cela il semblait sûr de son plan... Assez court, pour être honnête, et Damu n'était pas le plus doué au corps à corps, agile et rapide certes, mais avec de grands lacunes en force brute... quoique, si ce qu'on attendait de lui n'était que de capter l'intention de la Pirate, alors pour cela il était parfait ! 

Mais...
C'était sans compter le plus jeune des élèves, bien décidé à s'occuper lui même de cette partie ! Un petit bulldozer en action ! Enfin, plutôt un combattant de jeu vidéo à la "Street Fighter", mais cela suffisait bien. Il retint un rire en voyant la pauvre femme si sûre d'elle finir au tapis, et déclara alors à l'autre d'un air goguenard :

- Cela aurait été avec plaisir, mais ton camarade semble avoir la situation déjà bien en mains !

Mais soudain son visage et son ton s'assombrirent, il songea à Yui et prit la décision, malgré sa volonté de se battre, de quitter momentanément le feu de l'action.

- Et, tu me l'excusera, j'ai quelques choses à faire avant. Vous vous débrouillerez bien sans moi ! Cela ne romps pas le contrat, je le précise.

Sauf si il décidait de se tirer dans les bois avec Yui, profitant que personne ne les regarde... Non, cette solution était bien trop lâche. Il était fourbe, manipulateur, mais il avait un honneur, et ce n'était pas un lâche, quoi qu'un en dise.

- Yui... Est ce que ça va ?

L'enfant était confuse, perdue, et triste à la fois. Ce spectacle désolant était des plus déplaisant, et avec un soupire le tueur passa ses bras auour de l'enfant pour une courte étreinte rassurante. La cuisse de l'enfant saignait, et cela l'inquiétait d'autant plus. Il surveillait du coin de son oeil unique la scène, les deux apprentis héros qui sy croyaient beaucoup, et décreta qu'il avait le temps. 

Retirant son large manteau noir, dévoilant alors sa personne plus en détail, il arracha l'une des manches de sa chemise, qui alors protégée des microbes et saletés de la forêt par la manche du manteau qui s'y était superposé était ce qui se rapprochait le plus d'un linge propre de bonne taille. Il fit avec la pièce de tissu un bandage amateur autour de la plaie, sans serrer de trop, le but n'était pas qu'elle perde sa jambe, mais seulement d'arrêter le saignement et de protéger la plaie des infections du mieux que la situation le permettait.

-Voilà, c'est provisoire, quand on sera rentrés nous irons voir le médecin de Madame afin de soigner ça, d'accord ? Je lui fais plus  confiance qu'aux Médics de la Ligue. En attendant je vais devoir y retourner, reste un peu en arrière s'il te plaît, je ne voudrai pas qu'elle te tire une seconde fois dessus ou que quelque chose du même genre ne t'arrive, tu comprends ?

Il chercha une lueur de lucidité dans le regard de l'enfant, priant pour qu'elle ne soit pas en état de choc. Mais non, elle semblait solide. Une vraie guerrière, une Ninja tueuse de héros dans toute sa splendeur ! 


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageSam 28 Avr - 13:24
Attaque royalement ignorée par la grosse nullosse laide. La gamine était restée figée. Puis s'était retournée et avait...
Completement buggé

Dès l'instant ou les connards de héros s'étaient liguées contre la grosse connasse d'héroine a coup de discourt dont elle ne saisissait la portée qu'à demi -voire au quart, la gamine était restée figée sur place. Incapable de savoir comment réagir. Dans son cerveau rien ne semblait correspondre avec sa conception rigide d'un monde manichéen. Et cette dissonance entrainait un genre de chaos mental. Trop d'information, trop de chose à penser. Cette situation irréaliste a ses yeux eu au moins le mérite de doucher instantanément sa colère.
Et voilà que la glorieuse gamine berserker se retrouvait avec un air d'ahuri gravé sur son visage. Une expression simplette, à l'image de sa maigre intelligence.

Alors elle resta là. Les bras ballants tenant encore un couteau ensanglanté entre ses doigts crispés. Les images défilaient devant ses yeux sans qu'elle ne parvienne a y mettre du sens. Et il faut avouer qu'en l'état, elle arrivait relativement peu a mettre sa cervelle en branle.

- Yui... Est ce que ça va ?

La voix de Damu interrompit un peu cet état de flottement. L'enfant répondit son pere adoptif, un peu distraitement.

- Ouais... Euh... J'crois.

Fait exceptionnel, elle se laissa docilement enlacer par quelqu'un. D'habitude, c'était plutôt elle qui agressait les gens a coup de câlin. Mais la sidération aidant, elle resta nez sur l'épaule de Damu, incapable de décoller les yeux du combat qui se jouait derrière.
Elle se laissa consoler puis soigner. A l'affut si jamais un des trois moche tentait de faire quelque chose contre Damu. Mais quelque chose dans son discourt fit tiquer la petite. Elle leva les yeux vers son bienfaiteur.

- Pa' ?

Son regard gris était suppliant, mais sa voix fluette était étrangement douce pour son habitude. Même si elle menaçait de s'écrouler en sanglot a chaque octave un peu plus aigu.

- J'veux continuer de me battre s'teuplait. Jt'en supplie. Pour la famille.

L'enfant pris la manche de son père et murmurait d'une voix a peine audible. Même si elle donnait l'impression de faire un caprice, il n'en était rien. Elle avait envie de lui parler, mais pour de vrai cette fois. De vider définitivement son coffre fort. De dire ce qu'elle avait refoulé jusqu’à présent au prétexte que c'était juste de la faiblesse.

L'enfant avait envie de parler à Damu de ce monde à l'extérieur du bar qui lui paraissait hostile, angoissant et incompréhensif. De cette famille froide qui l'avait élevée pour qu'elle soit une arme et de la honte insupportable qui s’abattait sur elle quand elle n'arrivait pas à se rendre utile.
Plus que tout, elle voulait parler de cette impression d'être vide dès lors qu'elle était seule. De cette tristesse latente qui opérait comme une lame de fond à chaque silence pesant. De cette colère contre elle qu'elle redirigeait vers le monde entier pour rendre son existence plus supportable. De cette peur viscérale qui la faisait obéir a n'importe quel membre de la famille au prix d'un peu moins d'indifférence à son égards.  
Elle voulait aussi le remercier, lui dire a quel point son intervention avait été salvatrice en prison. Et même qu'il était -avec Milo, un garant de ses rares moments de bonheur.

Mais les mots se disolvèrent dans le néant avant qu'émerge quelque chose. Trop de truc flous se bousculaient dans sa tête. Le temps et le vocabulaire lui manquait cruellement. Tout ca restait encore des sensation chaotique dont elle avait furtivement pris conscience a cet instant, aussi tangible que de la fumée, prompte a se volatiliser l'instant d'apres. Elle traduisit ses idées confuses d'une verve presque parfaite.

- T'sais. Je sais faire que ca moi.

Et encore, elle brillait par sa médiocrité parmi ses pairs de la ligue. Comme ses parents avant elle, elle disparaitra probablement dans l'indifférence de la famille. Voire la joie des autres connard héros.

- J'ai rien d'autre que ca. A par toi.

Elle relâcha sa vigilance le temps d'un sanglot silencieux qui mouilla l'épaule de Damu.


Personnage Non Joueur
avatar
fond des messages :
Messages : 44
Points : 0
Voir le profil de l'utilisateur
44
0
MessageDim 29 Avr - 21:38

ft. Natsume & Uraiko / Damu & Yui VS Charlotte

GROUPE 4-EVENT N°2

Alors qu'elle se trouvait derrière Uraiko à lui susurrer des mots à l'oreille, celle-ci tendait l'oreille pour entendre ce que disait les autres. Alors comme cela, on faisait alliance avec les vilains. On dirait que sa comédie n'avait pas fonctionner sur le plus vieux. Mais de parler de son plan de vive voix n'était pas la meilleur des idées. Cependant, elle n'écoutait pas tout au complet puisque le blondinet s'exprimait.

Sa voix était un brin timide. Est-ce que les charmes de la pirate avait fait effet sur celui-ci malgré les avertissement de Natsume ? Celui-ci disait qu'il était d'accord à condition que celle-ci ne les tues pas. Celle-ci souriait. Si elle pouvait au moins en avoir un à ses côtés cela serait pratique. Même qu'elle restait collée contre lui alors qu'il semblait se disputer avec l'autre élève.

Malheureusement, elle se rendait compte juste un peu trop tard que le petit l'avait dupé. Se reculant pas assez, celle-ci recevait le coup de coude qui lui coupa le souffle et pendant ce temps-là, les vilains s'en allaient laissant les étudiants contre elle. N'ayant pas repris totalement sa respiration, elle se retrouvait au sol alors qu'Uraiko lui disait qu'il ne pourrait s'allier à une personne qui tue des enfants.

Son regard bleuté observait les vilains qui venait de fuir. Se disant qu'elle allait devoir s'occuper de leur cas plus tard. Charlotte riait , mais son rire était un brin dément. Ses mains se trouvaient à côté de sa tête et se donnait un élan avec sa jambe pour se retrouver debout en moins de deux. Se trouvant dos aux étudiants, elle prenait le temps de s'adresser à eux.

- Vous me faites rire les ''héros''. Vous dites de ne pas vouloir vous allier à quelqu'un qui tue des enfants, mais vous le faites avec un vilain qui a fait autant sinon pire ... Raisonnement bidon oui !

Se retournant vers les étudiants tout en pointant ses armes vers eux. Cela n'allait pas les raisonner, mais elle voulait les garder à distances pour l'instant. Les étudiants n'étaient pas le but premier de la pirate. C'était les vilains.

- Si vous ne voulez pas tuer qui que se soit partez et laisser moi faire mon boulot. Ceci est mon dernier avertissement les jeunes.


Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 70
Points : 171
Puissance : 2045
Voir le profil de l'utilisateur
70
171
2045
MessageMar 1 Mai - 19:08
« Event : Vacances et Licence - Natsume et Charlotte »

« HEART NUDGE !! »

Uraiko avait pris compte des mots de Natsume, et ne s’était pas allié stupidement à la pirate qui était face à eux. Au contraire, il lui avait porté un joli coup…Semblait-il que son alter avait la capacité de booster sa puissance à la seule force de ses sentiments. Mais il semblait très bien le contrôler, c’était un excellent atout pour nous. De l’autre côté, le rouquin avait préféré retourner du côté de sa fille, pour panser ses blessures. Voilà quelque chose qui faisait réfléchir. Vilain ou Héros, nous sommes au final tous humains. Avec nos priorités. Nos préoccupations. Non, ça n’excusait pas les crimes de certaines personnes, comme ce rouquin ou cette bimbo aux cheveux fuschia. Mais ça montrait que même les monstres étaient capables de sentiments.

« Vous me faites rire les « héros ». Vous dites de ne pas vouloir vous allier à quelqu’un qui tue des enfants, mais vous le faites avec un vilain qui a fait autant sinon pire…Raisonnement bidon, oui ! »

Le jeune homme reprit son sourire insolent. Comme l’on dit, il faut toujours balayer devant sa porte, avant de critiquer les autres. Précepte qu’elle n’appliquait visiblement pas, qui qu’elle puisse être. Notre ainé se mit en garde avec calme, fixant son adversaire, et lui répondit avec tout autant d’insolence.

« Oui, ce sont des vilains. Mais vu le sang-froid dont tu fais preuve, tu ne dois pas compter tes victimes. Alors garde tes raisonnements fallacieux pour toi. Les vilains s’en prennent aux héros et parfois aux civils. Toi, tu t’en prends à tout le monde. »

Les jolis discours que les deux se balançaient permettaient non-seulement d’agacer la vengeuse et lui faire commettre des erreurs, mais aussi de faire gagner du temps à Damu et Yui, afin qu’ils le rejoignent. De la sorte, ils seraient vraiment quatre, et pourraient enfin rivaliser avec cette demoiselle, qui était quand même plutôt inexpérimentée. Il ne fallait pas qu’elle la laisse le toucher, ou il risquait de prendre très cher si elle copiait l’alter d’Uraiko. Plutôt, elle lançait un dernier avertissement aux étudiants. En réponse, Natsume soupira.

« On est quatre, tu es seule. Uraiko pourrait te défoncer tout seul. Tu n’es pas en position de nous poser un ultimatum. Moi, si. »

Il se mit en garde, et fixa Charlotte droit dans les yeux, avec un regard des plus froids et sérieux. Il voulait enfin en découdre avec cette poufiasse.

« Dégage de cette forêt, ou on te démonte. C’est mon dernier avertissement. Et nous, on a la capacité de joindre les actes aux paroles. Peux-tu vraiment en faire autant, qui que tu sois ? »


Codé par Johan / Heine Rammsteiner



Partners in crime ♡
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 51
Points : 392
Puissance : 1 760
Voir le profil de l'utilisateur
51
392
1 760
MessageJeu 3 Mai - 1:28
De base j’étais du genre à analyser la situation … Mais cette fois je n’en avais clairement rien à foutre. La situation ne me demandait plus de réfléchir. Cette fois, je devais juste agir … Je regardais Natsume en haletant, reprenant petit à petit mon souffle avant de refaire surgir mon alter. Il a beau disparaitre, mes émotions restent. De base il n’était pas très puissant mais mon hyperémotivité semblait être le moteur principal de cette force … Je me tenais face à la vengeuse. Dans mes yeux, la partie rouge de mes iris semblait comme luire dans le noir. Ancrant mes pieds dans le sol et me mettant en garde, je fis bien attention à ce que les deux vilains ne soient pas attaqués pendant que la vengeuse nous baratinais. Bon sang elle m’énervait encore plus …

« La ferme … » fis-je. « Vous débarquez en héroïne, vous fanfaronnez comme si vous étiez venue nous sauver … Seulement vous n’avez pas plus de considération pour nos vies que pour les leurs. Et comme je l’ai dit, je me fiche de m’associer avec des criminels, car maintenant s’en est un qui protège la vie d’une enfant ! Alors ouais c’est notre dernier avertissement … Ou on donnera tout ce qu’on a pour te péter la gueule. » fis-je alors que ma colère et ma frustration semblait mener légèrement mes paroles.

Je n’avais jamais réellement été en colère comme ça … Enfin si mais je réfrénais cette colère pour ne pas avoir de problème, j’étais en gros une victime. Seulement avant de postuler à l’U.A j’avais bien compris quelque chose : ces émotions que je refoulais, pouvais aider des gens, alors je ne devais plus les cacher. Elle m’enveloppait, me contrôlait parfois … C’est pour ça que j’ai du mal à utiliser mon pouvoir sans stimuli émotionnel … Cette fois il était présent et c’était une des premières fois de ma vie ou ma colère s’échappait librement, ou elle courait le long de mon corps comme tant d’éclairs. Cette colère, cette rancœur, n’étais autre que ce qui me donnait la force de m’opposer au gens qui veulent me faire ployer.

« Si tu comptes les attaquer on va pas aller de main morte, alors amène toi ! » fis-je. Je regardais alors mon aîné, notamment ses poings américains. La vengeuse était de dos … [b] « Sempai, est-il possible que vous me fassiez des accessoire comme ça pour moi aussi ? » fis-je plus bas pour éviter que notre ennemie ne comprennent.



"The most powerful weapon on earth is the human soul on fire"


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageVen 4 Mai - 14:13
Des paroles.
Des discours, des menaces, des grands phrases héroïques typiques pleines d'énergie mais creuses de sens à force d'être répétées. Des belles paroles usées auxquelles les bien pensants se raccrochent encore.
Auxquelles lui même croyait parfois, y apportant ses nuances personnelles, barrière définitive entre son monde et celui des Héros, des "bonnes personnes" comme on l'entendait couramment, et lui, seul à se croire bon et savant, seul à suivre son chemin. Lui n'avait rien de courant, ne pensait pas comme tout le monde, ne faisait rien comme tout le monde, mais il avait bien une chose en commun avec ce qu'on attendait d'un père, c'était bien ses sentiments.
Et les regrets les accompagnant à cet instant.  

Il suivait ce qui se passait derrière lui, restait attentif à l'action, brulait de les rejoindre et de montrer ce que lui aussi avait dans le ventre, lui qui avait su faire tourner la situation à son avantage, mais il ne pouvait simplement pas. Yui, pour ainsi dire, le retenait. Pourquoi donc ses questionnements devaient ils arriver maintenant ? La situation n'était en rien idéale à une discussion père-fille aussi importante. D'aussi loin qu'il se souvienne, c'était la première fois que Yui s'ouvrait autant à lui, laissant même échapper un sanglot contre son épaule maigre dénuée de chemise. Il devait à la fois se tenir prêt au combat, tenir le pacte oral, mais laisser seule l'enfant, ou pire, la laisser se battre, cela était impensable.

Le tueur d'enfants -Il détestait donner raison à cette bimbo, mais sur le coup elle n'avait pas tort : des deux, le plus coupable aux yeux de la loi, celui à l'âme la plus sombre, c'était bien lui, bien qu'à lui demander il se trouve innocent, il n'ignorait pas ce que la société pensait de lui.- n'était pas préparé à un tel dilemme, mais puisque les étudiants gagnaient du temps... Et que la victoire semblait d'avance leur. 

Sa priorité était d'expliquer à sa fille tout ce qu'il avait à lui dire. 

Et de rattraper ses erreurs.
Ce n'était que maintenant qu'il réalisait les portées de ses actes et des ses paroles sur Yui. L'enfant manquait de confiance en elle, d'armes contre la vie. Il ne lui avait appris que la violence, que à se battre, l'avait confortée dans sa haine des héros sans vraiment le vouloir.

La vérité le frappa aussi net.
La ligue n'était pas un endroit où élever une enfant.
Mais la Ligue était son seul choix, la seule possibilité de vie qui s'offrait à elle.
Que pouvait il faire d'autre pour elle ?

Lui montrer qu'il existait d'autres voix ? L'encourager à partir de la ligue de temps à autre, découvrir le monde, rencontrer des gens ? 
Non, elle aurait bien trop peur. Ce monde était tout ce qu'elle connaissait ! Il la traumatiserait à lui faire découvrir le monde tel qu'il était réellement, plein de nuances, aux règles si flous...
Elle était trop jeune pour que son monde change aussi brutalement.
Ou au contraire était elle trop vieille déjà ? Peut être s'agissait il de sa "dernière chance" ?
Mais si alors elle se mettait en tête l'idée de partir de la Ligue, de ne pas mener une vie de criminalité ? De partir à jamais loin de lui ? 
Le supportait il ?

Oui, si cela était nécessaire à l'épanouissement de Yui. Il ressera son étreinte, le regard déterminé sur un point invisible, perdu dans ses réflexions et dans son flot ininterrompu de questions. Ces dernières se heurtaient, se confondaient, se contredisaient dans son esprit en proie au doute. Il aimait la Ligue, mais il aimait Yui au dessus de ça. Sa mentalité lui faisait passer le bien être des gens au dessus de intérêts de la Ligue et même ici des siens.

Il devait faire court, il devait faire vite, mais il devait faire bien. 

Des discussions ils en auraient d'autre, si ils en sortaient vivants. Mais les mots déchirants de l'enfant appelaient à une réponse. Doucement il plaça ses mains sur les épaules de Yui et l'écarta de lui. Sans rompre le contact il la fixa dans l'oeil, sécha de sa main les larmes de l'enfant et lui parla de sa voix la plus paternelle possible, avec tout le sérieux et la douceur qu'il pouvait. 


- Yui... Ce n'est pas une bonne raison pour aller se battre. Il fait se battre pour une cause, quelque chose qui nous tient à coeur , pas par habitude , pas parce qu'on te le demande , pas parce que tu pense devoir le faire pour qu'on t'aime. Il faut aussi que tu sache... Que je suis désolé. 

Il marqua un temps, cherchant ses mots.

- J'aurais depuis longtemps du t'aider à trouver ton but, tes centres d'intérêts, j'aurais du te faire découvrir autre chose que cette Ligue, de cette Famille qui n'est qu'une petite partie du monde qui nous entoure. 
J'ai peut être voulu te protéger inconsciemment, je me suis satisfait de te voir aussi déterminée à te battre mais je n'ai pas su voir tout ce que tu viens de me dire. Il y a beaucoup, beaucoup d'autres choses dans le monde en dehors de cette famille, et plein de très belles autre choses, et il y a aussi du mal au sein même de la Famille. Le Bien et le Mal ne sont pas des notions aussi tranchées que tu ne le pense. Et surtout, il y a beaucoup, beaucoup d'autres moyens d'être heureuse et beaucoup d'autres moyens de me rendre fier de toi. Yui, tu ne sais pas faire "que ça", et si tu veux apprendre autre chose alors je m'engage à t'aider. Et c'est à toi et à toi seule de décider, moi je serai fier quoi qu'il arrive, et si personne d'autre ne le comprend, alors ce sont tous des nullos.


On repassera pour le "court". Mais au moins avait il tout dit, tout ce qu'il avait à dire. Ou alors avait il noyé l'enfant sous beaucoup trop de mots, mais il ne pouvait s'empêcher de monologuer ainsi lorsqu'il était touché. Si l'enfant avakt comprit le sens global de ses messages, alors il serait déjà satisfait. Il retira la main droite de l'épaule de l'enfant, et récupéra son épée. Il ignorait si la discussion était close et comment tournaient là bas les événements mais il était prêt à remplir sa deuxième mission. 


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageSam 5 Mai - 0:32
Yui observa en silence son pere s'éloigner d'elle. Bras ballant, visage fermé. Même si elle restait immobile. Les mots tournaient encore dans sa tête.
Qu'avait il voulu dire ? Trop d'information avaient été énoncées en si peu de temps. Elle mettait du temps a remettre du sens sur tout ce qui s'était dit. Les notion de bien, de mal, cette impression de différence qui la suivait dans le moindre de ses pas. Son bonheur, la Famille, le reste du monde. Elle ne s'était jamais posé la moindre question. Elle n'avait jamais été tentée de changé profondément cette vie. Elle avait tué quand on lui avait proposé de le faire, sans vraiment se poser de question sur ce que cela signifiait. Elle avait hait sans comprendre les tenants et les aboutissants. Elle avait aidé Hyde a sortir d'un mauvais pas pour les même raisons, et au final la souffrance de cette eperience l'avait ressortie plus malléable qu'auparavant.
La petite avait fait des choses horrible sans jamais que sa conscience soit alourdie par un quelconque poid, faute d'avoir vraiment compris la portée de ces actes.

Mais... Mais le discourt de Damu proposait quelque chose d'autre. Elle n'était pas qu'une exécutante. Ou du moins, elle pouvait devenir tellement plus. Et cela fissurait un peu ses certitudes profondément implantées depuis des années.
Elle était libre d'être autre chose. C'était a la fois un constat génial et glaçant. Voire terrifiant

En comprenant qu'elle n'était pas obligée d'agir en se forçant tout le temps a obéir a la famille. Elle percevait comme un changement à l'horizon de sa vie. Comme si elle se trouvait sur le palier d'une pièce inconnue dont elle hésitait encore à franchir le seuil. Incapable de savoir si cette nouveauté allait lui rapporter quoi que ce soit de positif ou négatif dans sa vie.

Par contre. Ce qu'elle savait au plus profond d'elle, c'est qu'elle n'était pas seule. Qu'elle ne serait plus jamais seul. Dam' serait fière d'elle quoiqu'il arrive. Dam', il serait toujours la pour elle. Lui et Milo, et Damu, et Hikari, et Anket. Cette constatation sembla revivifier la gamine. Un sourire moqueur flotta sur le visage de la môme. Elle répondit a son père, l'espace d'un instant qui n'appartenait qu'a eux.

- Des gros nullos même.

Suite a ca, la petite resta en retrait du combat. Un peu fébrile à cause de sa blessure a la cuisse. Faut dire... Elle se sentait un peu flotter. Comme si ses jambes étaient faites de coton et que son corps se changeait peu a peu en cette matière. La douleur la faisait doucement grimacer quand elle bougeait. Mais ce n'était pas sa première balle. Alors, selon des référentiels qui n'appartenaient qu'à cette môme, ca allait quand même bien. C'était même plutôt secondaire.


- Pa' j'peux aller voir ou en est euh...
-elle se rappela qu'elle ne devait pas inutilement dévoiler l'identité des gens de la ligue. Surtout face a des héros.Mon autre papa ? J'ai reperer ou il était. J'veux voir s'il s'en sort avec les gros nuls imprévus.

En ce jour d'été morbide, La petite avait pris une décision importante. Pour la première fois de sa petite existence, elle n'avait pas saisit une occasion de se battre. Ou du moins, menait ses propre combat. Cherchait ce qui lui tenait le plus profondément a coeur. Sa famille -pas la ligue, sa véritable famille.


Personnage Non Joueur
avatar
fond des messages :
Messages : 44
Points : 0
Voir le profil de l'utilisateur
44
0
MessageDim 6 Mai - 6:24

ft. Natsume & Uraiko / Damu VS Charlotte

GROUPE 4-EVENT N°2

Les armes qui visaient les étudiants afin de les garder à distances ainsi que ses paroles ne semblaient pas être efficace. Même qu'ils restaient là en piquaient alors qu'ils pourraient retourner auprès de leur enseignant et crier qu'ils ont survécu à une attaque de vilain. Mais non , il fallait qu'ils restent jusqu'au bout. Elle soupirait un peu à l'idée alors qu'elle entendait les propos de l'étudiant de deuxième année.

Woah Woah une petite minute mon champion.. Certes elle ne comptait pas les victimes parce que bien , cela allait avec le ''métier'' et qu'elle s'en moquait. Mais de là à s'attaquer à tout le monde. Non pas vraiment. Cela lui faisait serrer les dents. Si elle s'en prenait vraiment à n'importe qui, cela ferait longtemps que les étudiants seraient blessé eux aussi. Un peu plus et il lui donnait vachement le goût d'en mettre fin à ses étudiants également, mais elle prenait son calme pour écouter la suite.

Alors, sa menace se retournait contre elle. Malheureusement, Charlotte ne pouvait pas quitter le forêt sans avoir accomplit sa tâche ou du moins avoir fait plus que ce qu'elle avait fait. Par contre rien ne prouvait que les vilains allaient revenir pour les aider et elle le souhaitait. L'autre élève exprimait davantage de colère. Comme s'il n'avait plus de contrôle ce qu'il disait au faisait.

La forêt ou les vilains s'étaient échappés se trouvait à présent dans son dos. Au lieu de foncé vers eux comme le souhaitait les élèves, la pirate faisait quelques pas en arrière.

- Si je m'attaquais à tout le monde, vous seriez déjà blessés les jeunots. Puis rien ne dit que vos ''amis'' du moment vont revenir. Après tout, ils ont réussi à s'enfuir et c'est grâce à vous.

Ceux-ci semblaient quand même bien déterminé à rester sur place. Alors qu'elle reculait à nouveau, des marches d'air semblaient se créer sous ses pieds créant tranquillement un escaliers d'air. Si les élèves voudraient vraiment se battre contre elle, ceci serait du un contre un sur les marches d'air au lieu d'être un deux contre un sur la terre ferme.

- Les autres élèves sont en danger. Vous devriez aller les secourir au lieu de rester. Je vous dis cela car vous semblez être de bon gars.

Elle souriait aux élèves. La vengeur était sincère. Celle-ci espérait que la bonté pourrait les raisonner et si cela n'était pas le cas. La pirate devra se battre.


Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 70
Points : 171
Puissance : 2045
Voir le profil de l'utilisateur
70
171
2045
MessageMar 8 Mai - 4:14
« Event : Vacances et Licence - Valeurs inversées »

Ce qui se passait sous les yeux de Natsume était réellement confus. Damu enseignait quelque chose à la petite Yui. Et c’était un bon enseignement. On était si loin de l’image donnée aux vilains par les infos à la télé, cette image dépeinte, d’êtres froids, sans aucun sentiment, et terriblement sanguinaires. C’était si loin de se passer comme ça. L’étudiant ne voyait rien d’autre qu’un père, qui culpabilisait et enseignait de nouvelles choses à sa fille. Au-delà d’un monde manichéen, au-delà du fossé entre héros et vilains. Il ne voyait que deux humains, qui se transmettaient des valeurs.

Et ça rendait les choses confuses. Dans le fond, qui croire dans ce monde ? Est-ce que les vilains n’étaient pas trop stigmatisés ? Avaient-ils tort, dans ce monde, de vouloir abolir ce qui les bride, et les empêche d’exister ? Mais est-ce que leur méthode était la bonne ? N’y en avait-il pas d’autres ? Est-ce que les Héros et la Tour de Justice ne sont pas, finalement, qu’un gros culte de la personnalité ? Tout devenait très compliqué, et ça lui filait la migraine. Il aurait tout le temps d’y réfléchir plus tard, à tête reposée…Voire même, faire part de ses doutes à sa chérie…ses tâches de rousseur et son joli minois commençaient à lui manquer, d’ailleurs. Il fallait mettre fin au plus vite à cette affrontement.

La gamine voulait partir, pour aider son…Autre papa ? Alors Damu était…M’enfin, qui était-il pour juger l’orientation d’autrui après tout ? S’il était heureux comme ça…Alors les vilains pouvaient eux-aussi posséder une famille qu’ils aiment…Décidément, tout était différent de ce qu’on pouvait bien nous montrer. Si Natsume pouvait parfois se montrer pragmatique, il aurait en effet pu profiter du fait que Yui partait pour se dire qu’il n’avait plus aucun prétexte à la collaboration, et ainsi trahir Damu…Mais il ne protégeait pas que la gamine. Il protégeait une famille entière à travers cet homme. Et même s’il était animé de mauvaises intentions, tout ce que voyait le jeune homme à travers la lame du rouquin était une envie de protéger sa vie ainsi que celle de ses proches.

L’ainé regardait son cadet, et exauca sa demande, créant en toute discrétion des poings américains sur les mains du petit blond. Ca allait être un plus non-négligeable. Il regardait également Charlotte, qui monta sur des marches d’air. Elle voulait très probablement forcer le un contre un, mais ça n’allait pas se passer ainsi.

« Les autres élèves sont en danger. Vous devriez aller les secourir au lieu de rester. Je vous dis cela car vous semblez être de bons gars. »

Aussitôt qu’elle prononça ses mots, la Vengeuse put sentir quelques projectiles arriver vers elle ou même la froler, dépendant de la façon dont elle bougeait sur ses escaliers. Natsume lui avait lancé des fléchettes d’air, à toute vitesse.

« D’une, tu n’es pas la seule à pouvoir attaquer à distance. Tu peux copier les alters, mais j'ai bien plus d'expérience que toi avec. De deux, si tu es au courant de leur situation, c’est que tes copains trainent dans la forêt…Donc les vilains ne seront pas une grande menace. Et enfin… »

Il se mit en garde.

« J’ai la ferme intention d’aider le rouquin à te battre, pour qu’il continue à soutenir sa famille. Et ça, qu’il soit un criminel ou non, je n’en ai rien à faire. »

Il fixait Charlotte dans les yeux. S’il y avait une action à venir après ça, le combat s’engagerait directement.

Codé par Johan / Heine Rammsteiner



Partners in crime ♡
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 51
Points : 392
Puissance : 1 760
Voir le profil de l'utilisateur
51
392
1 760
MessageJeu 10 Mai - 0:29
Uraiko regardait son sempai. Ses mains désormais armée montraient qu’il était prêt à se battre. Le jeune homme regardait la vengeuse montrer sur ses marches. Encore une fois leur adversaire ne manquait pas d’ingéniosité pour nous handicaper. Soupirant je me préparais doucement à aller attaquer. Mon sempai et moi-même devrons être réellement coordonnés, surtout que je me battais au corps à corps … Je m’avançai alors doucement vers les marches avant de poser mon pied sur la première. J’avais un plan. Je dis un signe discret à Natsume de se tenir prêt. Honnêtement si je n’étais pas familier avec le milieu du jeu de stratégie, j’aimais bien concevoir des utilisations utiles des ressources qui étaient à ma disposition. C’est comme jouer avec les objets dans super smash bros, ça permet de faire plein de chose, hélas aucun stratégie ne pouvait être mise en pratique réellement dans ce jeu. Je devais réfléchir aux meilleurs moyens que j’avais pour confronter notre ennemie. Et cette fois c’était clair. Je m’étais préparer pour affronter un vilain mais ça ne faisait pas grande différence … J’espérais juste qu’elle n’allait pas trop anticiper ce que j’allais faire.

« Je sais bien que vous avez une mission, toutefois, notre travail c’est d’empêcher les gens comme vous de tuer, et pour le moment celle qui tente de tuer, c’est vous ! » fis-je en me mettant en garde. Mon plan allait pouvoir enfin être mis à exécution.

Prenant place face à la vengeuse je recouvris mon corps de mon alter avant de me saisir du couteau que j’avais ramassé. Le lancer serait trop dangereux, je devais réfléchir …

« Je n’ai aucune raison de vous haïr, seulement si je suis incapable de m’élever contre vous ici, je ne pourrais jamais protéger ces gens … Les protéger de vous et d’eux même … Car c’est l’a voie que j’ai décidé de suivre en tant que héros ! » fis-je en sortant le couteau que je cachais dans mon dos, pour le lancer de toute les force sur le côté pas trop loin de la vengeuse, histoire de la distraire avant de mettre ma mains dans ma poche pour récupérer ce qui restait de la poignée de terre que j’avais ramassé auparavant.

Jetant la terre sablonneuse vers le visage de celle-ci. Concentrant ensuite mon pouvoir je partis avec tous ce que j’avais pour la bousculer hors des marches. Un cri de douleur m’échappa alors que mes bras me brûlaient. J’avais utilisé mon alter sans me restreindre … Si je ne fais pas gaffe, mon corps peut lâcher prise et se laisser abîmer par mon alter … Une des contraintes d’avoir un éveil d’alter tardif … Quand mes émotions me dépassent et que je perds leurs contrôles, le Heart Burst va avoir tendance à outrepasser mes résistances, ce qui n’augmente aucunement ma force, mais ce pouvoir étant issu des sentiments, et une émotions incontrôlée étant douloureuse, l’énergie va me marquer de douloureuse brûlure.

J’espérais vraiment avoir réussi à la faire tomber, je ne voyais plus grand-chose. J’allais devoir laisser Natsume se charger du gros après ça … Mais pour le moment … Prenant la position d’un rugbyman en plein tacle, je bondis vers la vengeuse en hurlant, tandis que mes bras fumaient.

« SEMPAI, MAINTENANT ! »
Hurlai-je

« Je fais ça pour mon futur, celui de mes amis, et celui d’une jeune fille !»
Continuai-je en me ruant sur mon adversaire

« HEART TACKLE !»

Fis-je en lui rentrant dedans, mettant les poings vers l’avant pour la faire chuter de son escalier d’air solide, l’emportant vers le bas de tous mon poids. Les poings américain devait avoir grandement aidé ... Je ne savais pas si j’allais réussir à me relever après ça … Mais dans le fond je faisais confiance à Natsume Sempai pour prendre la suite … J’avais donné le peu que j’avais pour un futur en lequel je crois.


"The most powerful weapon on earth is the human soul on fire"


Contenu sponsorisé
Message
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Event Djaul]
» [Multimédia] Nouvelle musique du groupe Cryoshell
» Groupe des Forges
» MTGO Sealed Premier event.
» Le groupe de prière Berrichons vous invites.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Autres endroits :: Forêts-
Sauter vers: