• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 devilish minds in the hero course + Chiaki

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone commerciale
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
29
0
1 300
MessageVen 12 Avr - 14:38
En cet après-midi plutôt ensoleillé, les étudiants retenus en classe durant un cours théorique ne rêvaient que d’une chose : s’échapper. Shinso, coude contre son bureau, joue contre sa main fixait de ses yeux améthystes le professeur calme dont la voix n’était ni soporifique, ni aussi nerveuse que celle de Present Mic. Ce n’était pas tout d’avoir intégré le cursus héroïque, il fallait encore qu’il s’habitue à devoir rester en place quant à l’intérieur de lui bouillonnait cette envie furieuse de retourner sur le terrain. Une fois, y avoir goûté, il n’avait pas su s’en défaire, supportant malgré lui cette fatale ressemblance entre les cours théoriques du département d’éducation générale et celui de son parcours actuel. Ingrat, il soupire de s’être accoutumé si rapidement et de ne pas voir la différence entre les deux à l’exception de certains jours plus animés et faisant appel à ses ressources physiques.

Aujourd’hui cependant, ce serait différent. La sonnerie retentit et il se lève paresseusement en refermant ses livres, les rangeant soigneusement avant de passer la hanse de son sac sur son épaule, sortant pour attendre la dénommée Chiaki. La rouquine, si studieuse d’apparence, cachait sous son capot un petit démon qu’il avait apprécié. Et ce n’était pas le seul point commun entre eux : ce goût pour les jeux vidéos les avait perdus dans une spirale de mauvaise foi et de compétitivité que le violet ne s’était pas soupçonnées un seul instant. Il avait suffi d’un boitier dépassant du sac de la jeune femme pour qu’à son intérêt s’ajoute le geste d’aller vers l’autre. Il l’avait aussi et la suite ne tarderait pas à sortir. Jouer en mode solo accordait à Shinso un moment de répit et de détente non négligeable lorsqu’il avait besoin de calmer l’excès d’adrénaline, sorti de l’entraînement, mais pour compléter les quelques pourcentages manquant à son palmarès, il lui fallait un deuxième joueur au moins. Quelle ne fut pas sa surprise d’entendre ce même langage dans la bouche de la demoiselle aussi douée que lui, voire peut-être bien plus. C’était une fois de plus déroutant, mais il n’allait pas en faire toute une histoire, amené à progresser toujours quoi qu’il entreprenne. Puis, ce n’était qu’un jeu après tout et la présence de Chiaki apportait bien plus à sa personne que cette petite colère qui grondait au fond de lui et faisait écho à une jalousie étouffée dans l’œuf.

Leur projet de fin de journée consistait à emprunter, ou plutôt dérober la suite de leur jeu favori auprès d’un vendeur négligeant qui leur avait refusé la pré commande tant attendue sous prétexte qu’ils étaient des futurs héros. Une raison qui avait fait sourire le cynique de cette façon narquoise particulière à la fois blasée et revancharde dans son silence. Simple retour des choses donc, mais une pointe de culpabilité et d’angoisse s’immisçait en lui qui aurait le premier rôle dans cette histoire. La rouquine récupèrerait le jeu, lui devait se charger de faire diversion. La condition posée : ne pas utiliser son alter pour la simple et bonne raison qu’il était destiné à faire le bien et que ce serait un crime dans son cas d’agir pour sa propre personne en y faisant appel. La porte vitrée de la boutique est poussée, il n’y a pas foule, mais ça ne saurait tarder et l’œil du commercial s’était posé sur eux dans un bonjour poli avant qu’ils ne vadrouillent dans les galeries. Il avait une idée en tête : choisir une série de jeux qu’il ne connaissait pas pour demander conseil à l’expert au comptoir, pendant que son acolyte accomplit leur méfait. Dans quoi s’était-il embarqué ?!
Élève de première année
Chiaki Uchida
fond des messages : devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
Messages : 231
Points : 984
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
231
984
1 565
MessageMer 17 Avr - 19:08
Cela faisait quelques jours que les cours me semblaient ennuyant. En faite, la vie en générale me semblait au ralenti. Je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs. Est-ce que je manquais seulement de sommeil et que je voyais cela plus négatif que c'était ? Je n'écoutais pas vraiment ce que l'enseignant disant en classe. J'allais sans doute le regretter. Quoi que je pourrais toujours demander à Uraiko plus tard pour les notes. Quoi que ... il semblait distant depuis quelques jours et je ne savais pas pourquoi.

Je ne voulais pas le déranger non plus. S'il voulait me parler et me voir, il allait sans doute faire les premiers pas non ? J'allais donc devoir me débrouiller autrement pour les notes. Le son de la cloche me confirmait que le temps avait avancé. Je ramassais lentement mes choses lorsque ma boîte de l'un de mes jeux étaient tombé de mon sac. Je me penchais rapidement pour le prendre et le mettre dans mon sac. Je ne voulais pas nécessairement attirer l'attention et je sentais que j'avais besoin d'être seule. Du moins c'est ce que je pensais.

Un nouvel étudiant qui était dans le cursus général avait rejoint la 1-C et il était venu me parler. J'étais un brin timide au début. Cependant vu que l'on parlait de jeu vidéo cela m'aidait à me sentir plus à l'aise avec lui malgré son apparence et attitude louche. Shinso était un gars sympa et au lieu de jouer toute seule alors que cela faisait un certain temps que je jouais avec mon copain, l'idée de jouer avec quelqu'un d'autre semblait être une bonne idée. Cela était le cas, le temps que je jouais avec lui, je retrouvais le sourire et cela me permettais d'oublier tout ce qui était mauvais dans ma vie.

Ça me faisait du bien d'avoir un autre ami dans la classe autre que Uraiko. le fait qu'il était distant n'aidait pas à me sentir bien. Cependant avec Shinso qui était présent, ça m'aidait à passer au travers de tout cela. On continuait de jouer et on avait tenter de pré-commander un jeu. Par contre, la commande nous a été refusé parce qu'on allait devenir de nouveau héros. Cela était tout à fait absurde. On a autant le droit de jouer à des jeux que n'importe qui ? C'était à cette idée que lui et moi on avait décidé d'aller au magasin pour s'emparer du jeu.

On se trouvait tous les deux devant la boutique. J'aimais me trouver auprès de Shinso pour faire cela. Cependant, je me sentais stressée comme le pas possible. J'étais sur le point de commettre un méfait pour un jeu. Tous les héros ne sont pas parfait pas vrai ? Les héros avaient le droit de s'amuser aussi non ? Une partie de moi doutais sur ce que l'on allait faire. Mais, il était peut-être déjà trop tard pour reculer. Je portais mon habit d'héro sans les antennes sous mon linge normal qui était un grand coton ouaté blanc avec une image de panda ainsi que de simple jean. Bon, cela n'était pas confortable d'avoir mon costume ne dessous, mais vu que le linge normal n'allait pas changer de taille, je devais m'assurer de garder de quoi sur le dos pour ne pas faire comme le combat que j'avais fais avec Johan. Je me demandais comment il allait lui d'ailleurs.

Bref, on entrait donc dans la boutique. Je prenais le temps de saluer le vendeur comme à l'habitude pour faire comme si rien n'était et je faisais un léger sourire d'encouragement à Shinso avant d'aller plus loin dans les rangées des jeux vidéos pour me rapprocher de celui que l'on venait prendre. Mes yeux bleutés observaient les alentours pour être sûr de ne pas être vu et je prenais la peine de regarder s'il y avait des caméras aussi. Je ne voulais pas me faire prendre en plein délit non plus.

- Pusili

Ouin, ma taille était tellement rendu petite que l'armoire ou se trouvait le jeu semblait être un véritable gratte ciel. Ouf aller courage je devais trouver le moyen de monter. Mes vêtements se trouvaient au sol. En souhaitant que Shinso se rappelait de mon alter et qu'il allait penser à récupérer mon linge sinon, cela allait sans doute causer un problème à court ou long terme.


devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl12devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl14devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl13
Autre:
 
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
29
0
1 300
MessageLun 22 Avr - 21:18
Dans sa tête se jouait une mélodie particulière, celle de l’anxiété ressentie, à la fois jubilatoire et entrave aux entreprises du futur héros. Ses doigts parcouraient encore les étagères dans le but d’attirer le regard de celui qui leur avait accordé le minimum de son temps pour une leçon de morale stupide. C’était sans compter sur la voie choisie par le violet et son mode de pensée particulier, étrangement reliée à celui de la jolie rouquine en quel cas ils n’en auraient pas été là. Le bien, le mal, il y en a en chacun et renvoyer la pareille à une personne les ayant jugés par leur choix de carrière n’était pas une si mauvaise chose. Quoi qu’il fasse, pour sa part, une fois son alter connu, il a été confronté aux regards à la fois bienveillants de quelques héros dans la foule et à celui plus sceptique du public et de nombreux civils toutes catégories confondues. On lui prête aisément les traits d’un vilain et cette étiquette persiste quoiqu’il puisse faire, même lorsqu’il ne fait pas usage de son don. N’est-ce pas ironique ? Il en était certain, cet adulte à peine sorti de l’adolescence, soit quelques années de plus que lui à peine serait le premier à le huer s’il usait de son alter et la méfiance qu’il avait envers lui, il allait en jouer. C’était amusant. On le croit capricieux et c’est peut-être bien vrai dans le cas de ce jeu. Mais on y associe son alter « tu pourrais obtenir ce que tu veux » c’était l’une des paroles qu’on lui avait le plus prononcées dans sa vie à peine sa faculté découverte. Quand est-ce qu’il frappait ? Tout le temps ? Juste de temps en temps ? Officiellement, il n’avait pas encore le droit de s’en servir à tout va et ça n’était pas son but premier de ne compter seulement sur ça. Il allait bientôt le découvrir.

Une fois devant le vendeur, quelques boitiers dans les mains, il s’excuse poliment et pose sa première question pour détourner l’attention du rayon où devait se trouver Chiaki. Sourcils froncés et regard fixé sur lui, suspect qu’il était, Shinso offre un sourire blasé, bien trop habitué à cela pour s’en soucier réellement. Avec prudence, il obtient une réponse et la tension dans les épaules du civil commence à se défaire malgré sa sévérité apparente. Que devait-il attendre après tout ? On lui répond que ça ne sert à rien de le savoir puisqu’il ne devrait pas avoir le temps d’y jouer étant élève de l’U.A. devait-il jouer le jeu et mentir sur le fait qu’il était étudiant du département d’éducation générale lors du festival et maintenant non ? Tentant, mais ça ne semblait être qu’un détail pour l’opposant. Un soupir passe négligemment la barrière des lèvres du violet. Il le dit quand même, abordant ce débat de classe et de futur héros au lieu de parler de ces jeux. Pour y parvenir il fallait bien qu’il obtienne gain de cause et peut-être pourrait-il obtenir le jeu sans commettre de délit s’il était assez persuasif. Il réalise à peine qu’il espère malgré tout ne pas devoir compter sur l’alter de sa partenaire de crime, mais… c’était un peu trop tard à présent. Quand bien même, il la récupèrerait dans son sac et payerait s’il le fallait pour obtenir légalement leur joujou. Il se demandait si elle s’en sortirait, tous deux avaient cette boule formée par le stress et coincée au creux du ventre, il le savait pertinemment. Pourtant, la culpabilité n’était pas aussi présente qu’elle aurait due à ses yeux.

« En dehors de leur travail de héros, est-ce que vous considérez les hommes derrières le masque comme étant toujours des héros ou bien des pères et mères de famille qui devraient consacrer leur temps à la protection d’autrui jour et nuit ? » téméraire et peut-être un peu trop arrogant, l’étudiant récolte le dédain, qui glisse sur sa veste dans un sourire sage et pourtant hautain. L’agacement est palpable, mais le jeu ne fait que commencer et il se sent déjà en position de force, appréciant le vent de fraîcheur qui semble chatouiller sa nuque. Seulement des mots, seulement une conversation. Ça ne changeait pas trop de son comportement habituel, mais c’était un premier pas pour lui, un exercice particulier auquel il songe à s’exercer plus souvent.
Élève de première année
Chiaki Uchida
fond des messages : devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
Messages : 231
Points : 984
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
231
984
1 565
MessageMer 29 Mai - 20:11
Je devais à présent monter ce qui semblait être le Mont Everest ou le Kilimandjaro. Le plan semblait mieux quand on en avait parlé Shinso et moi il y a un certain temps. Puis, je ne pouvais pas vraiment laisser mes vêtements au sol comme cela. Je grognais un peu alors que je tentais de tirer mon linge. Cela ne bougeait pas du tout. Mon linge n'était pas aussi lourd d'habitude. Allez bouge ... Je continuais de tirer et réussie à bouger après un certain temps tout mon linge le plus proche de l'armoire à jeu puis de le glisser avec les jeux qui se trouvaient à ma hauteur. Comme cela, ça allait attirer moins l'attention avec de la chance.

Une fois ce souci réglé, je devais grimper. Je regardais encore tout ce que je devais monter et mon vertige mon disait que cela était une mauvaise idée et que je devrais rebrousser chemin. J'avais envie d'écouter cette partie de moi, mais j'entendais Shinso qui continuait le plan. Je ne pouvais pas baisser les bras à un moment pareil. Je prenais une grande respiration en me rapprochant du premier jeu et de me craquer les doigts. Je pouvais le faire. Je tirais le jeu vers moi et le mettais à l'horizontal pour l'utiliser comme une marche. Je montais dessus pour faire un escalier avec les jeux qui étaient à ma porter. Je tentais de faire le moins de bruit possible, mais cela n'était pas évident de contrôler le bruit sur des objets qui étaient plus gros que soit.


devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl12devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl14devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl13
Autre:
 
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
29
0
1 300
MessageJeu 30 Mai - 15:08
Quelques petits bruits se font entendre, assez léger pour qu’il puisse les couvrir de soupires et de concentration sur sa propre personne. « Hey gamin, tu n’es pas encore un héros, tu dois bosser si tu veux vraiment le devenir, je fais ça pour ton bien » oui… bien sûr, il aurait dû s’en douter. Le fameux argument qui prétend que ce n’est pas pour emmerder le monde, mais plutôt le sauver. Quel génie celui-là. Shinsou arque un sourcil, il penche la tête légèrement et de son air faussement crédule répond. « Mais ça ne revient pas au même ? Si nous sommes privés de toute distraction, le moral baisse et le reste suit peu à peu » c’était un dialogue de sourd, l’autre voulait avoir raison absolument quand Shinsou ne pensait qu’à une chose : leur jeu avec Chiaki. Il espérait avoir le signal très rapidement, mais cela s’avérait sans doute compliqué, mesurant le fait que ce n’était pas seulement voler. La taille, le poids des objets avait augmenté pour la jeune femme, rendant le périple plus difficile pour elle que pour lui. Il allait faire de son mieux pour tenir le plus possible en haleine, quitte à bousculer un peu plus le jeune homme au cœur de pierre.

Le comportement change, adoptant une posture plus hostile et paradoxalement décontracté. Les coudes appuyés sur le comptoir, le vendeur fait signe vers la sortie d’un revers de main, rompant le dialogue en expliquant que « C’est pas mon problème si tu ne sais pas faire avec, tu devrais te poser des questions, vous prenez pas au sérieux tout ce qu’on subit quand vous vous ratez » c’était le comble du comble. Pas moins de deux attaques avaient été dirigées vers l’école la plus prestigieuse du Japon, mais c’est de sa sécurité que cet homme parle. Shinsou pouvait malgré tout comprendre et exprimait son indignation de ses yeux améthystes aux pupilles rétractées. « [color:19cd=#mediumslateblue]Je ne suis qu’un étudiant et nous avons été attaqué par deux fois… je comprends cette insécurité, mais vous me donnez l’impression de mépriser les héros et d’en faire pâtir les élèves… leurs échecs nous retombent dessus alors que nous ne sommes pas encore en droit d’assurer la relève. À votre avis, quel impact ça peut avoir sur nous ? » ces généralités ne lui convenaient pas, mais elles lui permettaient de ne pas mettre en cause directement ni vilains, ni héros, ni civil à l’exception de cette réflexion. Cela sembla stopper un peu l’adulte. L’étudiant souriait intérieurement, se prenant sans doute un peu trop au jeu.
Élève de première année
Chiaki Uchida
fond des messages : devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
Messages : 231
Points : 984
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
231
984
1 565
MessageVen 31 Mai - 4:42
Les bruits que je venais de faire semblaient pour moi énorme. Que tout le monde qui se trouvait dans la boutique allait s'en rendre compte et qu'il allait stopper ce qu'il faisait pour savoir ce que j'étais entrain de faire. Juste l'idée me glaçait un peu le sang.

Je stoppais donc mon élévation pour regarder autour de moi ...
Le calme plat. Fiou, quoi que je pouvais entendre mon collègue de classe qui toussait et qui continuait de parler. Sans doute que ma taille avait fait en sorte que j'avais entendu le bruit plus fort que c'était en réalité. Je riais un peu à l'idée alors que je continuais ma montée.

Je suais à grosse goûte, cela devait faire une éternité que je grimpais sur les boîtiers de jeu et que je les plaçais à mon avantage. Lorsque je le vis enfin. Le fameux jeu que l'on était venu chercher. J'embarquais donc sur l'étage du jeu pour sauter de joie et de lever les bras dans les airs.

Je regardais attentivement la pochette du jeu. Mon dieu que le jeu allait être agréable à jouer tout à l'heure. Je me trouvais dos au vide quand je mettais mes mains sur la pochette. C'était simple. Je descendais le jeu et je reprenais ma taille normal tout en cachant le jeu dans mon grand coton ouaté et de donner le signal à Shinso pour que l'on puisse passer à la prochaine étape.

je tirais de toutes mes forces et je me sentais basculer dans le vide. Oh non , je voyais la pochette du jeu qui me suivait de près. Est-ce que c'était vraiment une bonne idée ? Est-ce que j'en avais trop fait ? Après tout ce n'était qu'un jeu. Je criais à plein poumon et ayant mes yeux fermés me disant que la chute allait être douloureuse ou carrément mortelle.

Par contre, la descente semblait durée une éternité aussi et oui j'étais encore sous ma petite forme. Pour ne pas finir en petite tâche rouge sur le plancher de cette boutique, j'activais donc mon alter pour reprendre ma taille normale.

-Reditus

Même s'il me restait encore plusieurs mètres avant de toucher le sol, j'avais le coeur qui avait battu la chamade. J'avais eu le temps de sentir la mort se rapprocher. Je me sentais un peu blême sur le coup d'ailleurs, mais je ne pouvais pas rester avec seulement mon costume de future héroïne sur le dos. Parce que si jamais quelqu'un me remarquait avec, j'allais devoir dire adieu au rêve que j'avais à ce moment-là. En pensant à ma réputation, j'avais oubliée que le jeu tombait en même temps que moi. Je regardais rapidement autour de moi en panique. Pour vu qu'il ne s'était pas brisé.

Je soupirais de soulagement en le voyant sur mon tas de linge. Je le prenais donc dans mes mains avant de remettre rapidement mon linge. Une fois de nouveau ''normale'' , je mettais le jeu dans mon coton ouaté blanc pour me mettre dans l'angle mort du vendeur pour que l'élève de la 1-C soit le seul à me voir. Je lui faisais un pouce en l'air pour indiquer que j'avais le jeu.

On pouvait passer à la suite du plan.


devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl12devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl14devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl13
Autre:
 
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
29
0
1 300
MessageVen 14 Juin - 1:35
« Certainement pas de faire le job mieux en tout cas ! Je n’insulte pas les héros, mais on en serait pas là s’ils faisaient leur boulot » c’était affligeant, mais il ne pouvait pas vraiment contredire l’ingénu qui démentait sa réticence au système de héros et de vilain de cette société. Tout était amené à exploser, il en était conscient, cependant c’était navrant que cette mentalité très raccourcie dans son raisonnement en soit le premier signe dont il disposait. Il masse sa nuque, observe autour de lui comme pour trouver un élément de réponse et constate que sa partenaire de crime a obtenu satisfaction. Ainsi, il hausse les épaules face à son interlocuteur. « Ce n’est pas en nous privant de divertissement que vous allez améliorer les relations entre héros et civils… même si je ne me considère pas encore comme un héros… en tant qu’être humain j’aurais eu tendance à souhaiter qu’il vous arrive quelque chose. Heureusement ça n’a pas d’impact, je ne suis qu’un adolescent et je ne vaux pas mieux que du bétails en attendant les héros » il sourit, de cette façon agaçante et hautaine, fier de lui sous le regard contrit du vendeur.

Il recule d’un pas, puis deux puis tourne les talons, mains dans les poches avant que ses pieds n’atterrissent contre la pile de jeux que son amie avait dû utiliser. Il masse sa nuque d’une main, la fixe, se baisse et range les boitiers avant de soupirer, observant le jeune adulte qui ne lui prête plus attention. Shinso ne sort pourtant pas vainqueur et sent la sueur perler dans son cou, glisser le long de sa nuque à l’en faire frissonner. Il est désagréable de voler, mais dès qu’ils auront terminé le jeu, dès qu’ils l’auront usés, ils reviendront le poser. Est-ce un vol ? Un emprunt alors ? L’adolescent rejoint sa comparse et lui offre un sourire satisfait, interrogateur sur cette mission plus périlleuse pour elle que pour lui, il en a bien conscience. Pourtant, l’enjeu était de taille de son côté aussi. Ce n’était pas facile de résister à la tentation d’user de son alter et ça l’était encore moins de s’exposer aux caméras contrairement à la rouquine. Ils n’avaient plus qu’à s’éloigner pour s’extirper du magasin. Le boîtier devrait normalement faire sonner les portiques, mais ils avaient prévu le coup aussi. Quelques matières permettaient de semer la confusion de sorte à ne pas déclencher les alarmes. En quel cas, il avait également prévu un plan B et C. ça en valait la peine, se disait-il. Si ça marchait, alors rien ne les empêcheraient d’être de bons stratèges, en tout cas c’est ce qu’il se disait s’il devait rater sa carrière de héros… ou en cas de problème rencontré durant cette dernière. « Plus qu’à rentrer alors… »
Élève de première année
Chiaki Uchida
fond des messages : devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
Messages : 231
Points : 984
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
devilish minds in the hero course + Chiaki 180304115040114662
231
984
1 565
MessageMar 25 Juin - 17:59
Je gardais toujours le pouce en l'air pour m'assurer qu'il avait bel et bien vu mon signal. Cela ne m'empêchais pas d'entendre le fin de la conversation que mon collègue de classe avait avec le vendeur. '' Mais on en serait pas là s'ils faisaient leur boulot''. Tchh j'aimerais bien te voir le faire ... Mais bon, il réagissait de la sorte parce qu'il n'était pas au courant de ce que les héros devaient faire au quotidien.
J'étais également en accord avec mon partenaire de ''crime''. On avait le droit aussi de se changer les idées. Car, il ne fallait pas oublier. Être un héros était un emploi. Plus dangereux que la plupart des métiers je pouvais l'admettre. Cependant, on avait le droit de nous divertir aussi si on ne voulait pas subir de dépression ou autre. Ce n'était pas parce que l'on voulait devenir un héros qu'il faudrait penser au boulot 24/7 tout le temps. À force, je deviendrais folle et je ne serais sans doute pas la seule.

Je quittais mes pensées face à cette discussion lorsque j'entendais des bruits de pas qui se rapprochaient de moi. Je me secouais rapidement la tête pour me rendre compte que cela était l'élève de la 1-C. Fiouf ... j'avais eu chaud pendant une fraction de seconde. Je lui faisais un léger sourire qui sait peut-être nerveux vu que j'avais encore le jeu dans mon coton ouaté. Je pouvais également sentir un peu de sueur couleur sur mon front. Ce n'était plus le temps de paniquer. En espérant qu'il avait ce qu'il fallait pour ne pas se faire chopper.

- Comment tu fais pour ... laisse je te poserai la question rendu dehors. Tu as ce qu'il faut j'espère ?

Je me penchais doucement pour pas que le jeu sorte de sa cachette pour prendre les jeux que j'avais utilisée il y a peu comme escalier. Cela va avoir été toute une aventure en tout cas. Je ne prenais pas le temps des compter non plus et les remettais rapidement sur les étagères. L'endroit n'était sans doute pas totalement exact, mais cela ne traînait plus au sol et c'était l'important. Tout était en ordre. y ne me restais plus qu'à franchir le seuil. Je prenais une grande respiration en prenant la main de mon ami. Sur le coup je ne m'en étais pas rendu compte, mais cela faisait du bien. Le court instant où les mains c'étaient touchées m'avais donné assez de courage pour lâcher prise et avancer vers la sortie. Je restais tout de même au côté de Shinso afin que le reste du plan puisse fonctionner. Je croisais les doigts pour que ça marche.


devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl12devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl14devilish minds in the hero course + Chiaki Untitl13
Autre:
 
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hero Factory] Qu'es-ce qui vous a poussé à acheter les HF que vous posséder?
» [Moc] Equipe hero factory black hawk
» [JDR] Ré-Ouverture du JDR Planet Hero Factory
» [Web] Actualisation du site français des Hero Factory
» [Les Univers] Hero Factory : Les rapports de missions d'Oméga Recon sur le club LEGO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone commerciale-
Sauter vers: