• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Le grand Jour [ Lucie Beauxchamps et Elyade Azuli ]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone résidentielle
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 131
Points : 20
Puissance : 1 730
Réputation : 90
Karma : 30
Voir le profil de l'utilisateur
131
20
1 730
90
30
MessageLun 2 Avr - 10:10
Dans la maison calme, une fenêtre ouverte laissait le chant d'un oiseau illuminer la pièce.


L'héroïne se réveilla dans son lit avec délice. Les draps frais semblaient vouloir la retenir encore quelques instants mais la jeune femme se leva comme à son habitude, sourde aux appels de Morphėe et, enfilant une robe à manches courtes et à jupe évasée comme ces robes pin up des années 50, elle rejoignit la cuisine et s'installa pour prendre un petit déjeuner. Elle eut le plaisir de voir qu’Elyade avait dressé la table, à moins qu'il ne s'agisse de Tornbjorn mais celui ci devait déjà être en cours depuis longtemps, hors le café était encore chaud. Cherchant des yeux l'homme qui partageait sa vie depuis déjà des mois, elle s'assit et attrapa le livre qu'elle avait entamé voici quelques jours, un roman d'aventure entraînant qui lui faisait oublier les quelques étourdissements qui la prenaient parfois et qui lui avaient valu un congé maladie amplement mérité qui sans doute bientôt se prolongerait pour d'autres raisons. Elle se remettait déjà de quelques blessures des suites de sa rencontre avec un dangereux tueur qui l'avait marqué par la peur qu'elle avait ressenti et l'état dans lequel elle avait fini. Fort heureusement elle ne garderait pas à vies ces séquelles car déjà elle allait bien mieux et, fraîche comme une rose, profitait de ses jours de repos pour profiter de la vie auprès de son compagnon et de son fils adoptif. La Dolce Vita…


Elle alluma d'un geste quelque peu endormi la chaîne radio et apprécia l'air de rock connu qui passait en remplaçant les gazouillis et trilles de l'oiseau. Assez rythmé pour la réveiller mais surtout léger et joyeux, ces musiques de matins calmes et heureux, insouciants. Avec un sourire elle entama sa collation en songeant à quel point sa chance était grande. À  quel point elle était heureuse. Avec douceur elle passa une main sur son ventre, songeant à l'être qui y grandissait, au trésor, son trésor... leur trésor. Elle n'avait encore annoncé la nouvelle à Elyade ou à Tornbjorn, attendant le bon moment. Les changements physique ne se faisaient pas encore ressentir, mais elle rêvait déjà de le lui dire, d'annoncer à l'homme quel aimait, à ce doux prince aux cheveux azurs, qu'un enfant grandissait en elle, leur enfant, un frère ou une soeur pour l'adolescent qui partageait déjà leur vie depuis si longtemps qu'il était indéniablement leur enfant. Il ne manquait que la présence d’Elyade à ses côtés pour que sa journée commence de manière idéale. Elle ferma ses yeux de perles ébène quand un doux et familier parfum se répandit dans la pièce.






Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 52
Points : 0
Puissance : 1 050
Voir le profil de l'utilisateur
52
0
1 050
MessageDim 15 Avr - 9:28
Réveil ô combien difficile. Le soleil est déjà levé depuis belle lurette. Pourtant j’ai toujours l’esprit embrumé, le corps endoloris, Avoir un alter qui transforme votre corps en ruche est parfois douloureux au réveil. . Mon sommeil fut long mais pas suffisamment réparateur. Je grommèle un instant en reprenant peu à peu conscience de ce qu’il se passe. Mes yeux sont toujours fermés, comme cherchant à profiter encore un peu de la pénombre de la pièce pour gratter du sommeil.

Après tout seuls quelques rayons de soleil percent les volets et les rideaux de ce qui… Oui, de ce qui est ma chambre. Je reconnais l’odeur de mes draps, la douceur du tissu, et ce petit bruit qu’il fait quand mes doigts se referment sur lui. Plus important que mes draps, je sens comme une chaleur. Pas nécessairement en moi, mais sur moi, jusqu’au creux de ma main. Je daigne alors ouvrir les yeux.

Lucie dormait encore et donc je partis preparer le cafe et dressée la table. J’arrivais toujours pas à croire que la femme que j'aime était aussi amoureuse de moi. Notre relation durait déjà pendant quelque moi et je savais déjà que j'avais rencontrer mon âme soeur.

J’avais commandée une bague de fiançailles a une bijouterie et elle ne devrait pas tarder à arriver. Je sortais voire la boîte aux lettres pour voirs si la commande était arrivée et je vis avec satisfaction que la boite était la. Je la pris et la cacha dans la poche de mon veston et je rentre pour voire que Lucie était réveillé. Je dépose un petit baiser sur ces lévres.

“Bonjour, mon ange.”

Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 131
Points : 20
Puissance : 1 730
Réputation : 90
Karma : 30
Voir le profil de l'utilisateur
131
20
1 730
90
30
MessageDim 15 Avr - 14:56
Remontant dans la cuisine, Elyade la surprit entrain de déjeuner paisiblement. Elle ne lui demanda pas ce qu'il venait de faire, tout à son bonheur et à son insouciance. Elle le salua d'un "Bonjour, mon doux prince" et répondit à son baiser qui la ramena des mois en arrière, à l'heure de leur tout premier, le premier pas en quelques sortes...

Décroissant ses jambes sous la table, Lucie fit signe à son compagnon de s'assoir avec elle. Lors de ces rares vacances, elle avait envie de profiter de chaque jour complet à coté de lui. Elle avait donc établi une liste des activités qu'elle aimerait entreprendre avec lui, des sortes d’étapes dans leur relation, toutes ces choses que l'on a spécialement envie de faire lorsque l'on est en couple et qui, en solitaire, ne sont généralement que source d'un ennui profond... Les belles ballades en forêt ou le long d'une grève décorée de parasols colorés, les classiques mais romantiques soirées cinéma/restaurant, ou bien les beaux monuments, des activités plus culturelles ou bien... Ou bien des sorties trépidantes en pleine nature sauvage, mais dans son état elle préférait s’abstenir... Il y avait déjà tant de choses à voir! Avec un compagnon aussi délicat et cultivé qu'Elyade, tout ses standards étaient remplis et elle n'avait pas peur de passer pour une adolescente trop romantique, ainsi se lança elle à lui demander :

-Est ce que tu as ta journée aujourd’hui mon chéri ? Ce serait bien que l'on puisse faire quelque chose tout les deux...

Sur quoi elle lui lança un de ces regards chaleureux et tendres dont elle avait le secret, des ses prunelles cacao foncé, promptes à faire fondre le cœur de n'importe quel homme qu'elle, en femme fatale qui se respectait, accompagna d'un sourire adorable de ses lèvres roses fanées et brillantes et de toutes ses petites dents blanches d'ivoire. Si elle voulait obtenir ce qu'elle voulait, c'était bien là le meilleur des moyens de chantage.






Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 52
Points : 0
Puissance : 1 050
Voir le profil de l'utilisateur
52
0
1 050
MessageDim 15 Avr - 21:29
Il avait attendu ce jour depuis si longtemps, mais maintenant, il commençait à avoir des angoisses et si elle disait  non .  Et d’autres questions de ce genre  commençaient à noyer  son esprit dans l'océan turbulent du stress.    Cette angoisse  fut vite  chassée par ses insectes  qui le rassurait  en lui disant qu’il avait besoin  de poser cette question  et que tout se finirait bien.

Cela faisait un petit moment  qu’il avait prévu  comment il allait procéder pour sa demande  et l’idée qu’il avait choisie  était une poésie. Il l’écrivait  en cachette  pendant qu’elle dormait et cachée cela dans son portable. il venait de finir son poème  il y a quelque temps   et venait tout juste de la mémoriser.  

“ Oui  J’ai pris ma journée et  je dois te demander quelque chose de  très important. “

Il se leva de sa chaise, se mit à genoux et prit sa main  dans la sienne.

“Le mariage est un partage pour toujours, avec amour.
Le mariage est un message d’harmonie pour la vie.
Le mariage est un ménage de délices sans caprice.
Le mariage est un village de serment et d’enfants.
Le mariage est un courage d’être à deux jusqu’aux cieux.
Pour toutes ces raisons mon amour je te demande en mariage.
Dans les joies du mariage cultivons ensemble le bonheur d’aimer
Construisons tous deux une famille pour de merveilleux lendemains
Je te veux ma chérie, par ce poème romantique je demande ta main
Dis-moi oui pour que naisse, en cet instant, un ile de rêves
Pour que cette belle demande en mariage réalise tous tes rêves
Je veux être pour toi, ma future épouse, le plus intentionné des maris
Accepte ma demande pour que nos deux cœurs amoureux se marient”


Il sortait l’écrin  qui contient l'alliance, l'ouvrit et dis.

“Je T'aime Lucie.”
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 131
Points : 20
Puissance : 1 730
Réputation : 90
Karma : 30
Voir le profil de l'utilisateur
131
20
1 730
90
30
MessageLun 16 Avr - 21:21
L’héroïne posa sa tasse et tourna sa chaise vers l'homme, le regardant droit dans les yeux. Mais celui ci ne s'assied pas, non, il sortit de sa poche une boîte.

Et mit genou à terre. Son cœur loupa un bond et elle mis une main devant la bouche pour cacher sa surprise, bientôt rejoint par la deuxième tandis que des larmes d'émotions perlaient au bords de ses yeux chocolat agrandis. Chaque mot du poème en faisait naitre une nouvelle et contribuait au flot d'émotions qui parcourait à toute vitesse son corps, lui donnant la sensation qu'elle allait s'envoler ou exploser en un feu d'artifices d'Amour.

Une véritable demande en mariage. Comme elle en avait toujours rêvé, et avec l'homme de ses rêves.

C'était le plus beau jour de sa vie, loin, loin devant n'importe quel autre. Les larmes de joies coulèrent tandis qu'un sourire éclatant naquit sur son visage, et elle se jeta dans les bras d'Elyade, de son prince, de son Amour... De son mari. Son époux.

-Oui ! Oui je le veux ! Je t'aime Elyade, je t'aime aussi, et je ferai tout pour te combler de bonheur autant que tu me comble !


Elle serra contre elle l'homme aux cheveux turquoise et l'embrassa fougueusement, laissant son émotion et son amour pour lui déborder sous des rires, des larmes et des mots d'amours. Elle en fit peut être mêem tomber la chaise, toute à sa joie, ne pensant à rien d'autre qu'à cette demande qu'elle acceptait de tout son cœur et au bonheur parfait auquel elle venait d’accéder. Le jour de ses rêves avec l'homme de ses rêves...

-Je t'aime, je t'aime, je t'aime !    






Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 52
Points : 0
Puissance : 1 050
Voir le profil de l'utilisateur
52
0
1 050
MessageMer 18 Avr - 21:52
Malgré qu’il avait réussi  à mémoriser son poème et qu’il a réussi à le dire sans  que sa voix tremble.  Jamais, il ne s’est jamais sentie aussi  terrifié auparavant.  L’envie  de s’enfuir  lui était venue à l’esprit, mais il faisait tout pour y résister  et voulait entendre la réponse de Lucie à sa demande.  Il avait fait tellement de cauchemars   ou elle disait non  et il avait l’impression d’avoir une crise d’angoisse.

Dès  que le oui fut sortis de ses lèvres. Elyade n'entendit plus rien. Il semblait avoir complètement buggée.  Le grand sourire sur son visage indiquait  qu’il était fou de joie  mais il reprit connaissance lorsque Lucie   se jeta dans ses bras, il la rattrapa mais cela le fit quand même tombé sur le sol.  Il la câline ainsi  et  il n’avait aucune envie que cela s'arrête. Il se sentit comme s'il était au paradis

“Ma princesse, Tu fais de moi l’homme le plus heureux du monde.  Jamais que   je pourrais appelle une femme aussi merveilleuse que toi, mon épouse. Je te promets de te chérir et de te rendre heureux chaque jour ”

Il pleurait de joie lui aussi et posa un tendre baisé sur ces lèvres. Absolument rien ne pouvait gâcher ce moment  si parfait.

“Je t’aime plus que tout. Je veut tellement fondre une famille avec toi. Je sait que je peut me montrer excentrique par moment mais je suis heureux que tu partage mes sentiments. ”
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 131
Points : 20
Puissance : 1 730
Réputation : 90
Karma : 30
Voir le profil de l'utilisateur
131
20
1 730
90
30
MessageDim 22 Avr - 13:29
L’héroïne tomba dans les bras de son aimé et ceux ci finirent au sol bien vite, tout deux lâchant quelques larmes de joies et de rire, s'embrassant tendrement, partageant des mots d'amours et des promesses qui ne pouvaient que venir de jeunes et heureuses personnes possédant la vie devant elles. Entre les surnoms doux qui tintaient à son oreilles comme autant de noms qu'elle voudrait porter et les phrases pleines des interrogations et des sentiments Elyade, la futur mariée s'y perdait. Excentrique ? Non, il était juste unique ! Et heureuse chaque jour, elle l'était déjà, il n’avait rien à changer, rien dont il n'ait à s’inquiéter...
Pourquoi donc les gens en couple ou, dans leur cas, les futurs mariés s'inquiétaient ils autant ? Elle n'avait de réponse, elle même n'avait pas toujours été un exemple de décontraction face à Elyade, mais bien vite elle s'était détendue et avait appris à croquer chaque jour avec lui sans changer une virgule à ce qu'elle était, et l'avenir et le destin semblaient s'être pris d'affection pour eux puisque désormais cette bague les unissait et scellait aux yeux de tous leur Amour.

Et la dernière phrase d'Elayde s'imposa à son esprit, un passage qu'elle n'avait alors pas anticipé, qu'elle n'avait pas su calculer, et qui la fit rester bouche bée : "Fonder une famille avec toi". Savait il ? Avait il remarqué quelque chose dans son comportement ou son physique ? Ou avait il prononcé ces mots sans savoir rien de l'enfant qui grandissait en elle, témoignant simplement d'un vœu qu'il avait ? Quelle que soit la réponse, Lucie décida qu'il était alors temps de parler. Elle avait attendu l'occasion, et celle ci se présentait à elle de manière si claire et évidente qu'elle ne put s'empêcher de parler, les yeux brillants et plongés dans ceux Turquoise, elle dit en portant par réflexe la main à son ventre :

- Elyade... Je dois te dire alors que moi aussi j'ai une belle nouvelle... Je...

Elle n'avait pas vraiment prévu de manière de lui dire, et à bien y songer, allongée sur son presque-Mari sur le sol de leur cuisine était une manière somme toute originale de prononcer des mots aussi simples mais qui bouleversaient une vie :

-Je suis enceinte !


Elle espérait que l'enfant ressemblerait autant à elle qu'à lui, et qu'il aurait de beaux cheveux bleus et brillants... Les joues rouges et ivre de bonheur, elle attendit une réaction de son Aimé sur cette nouvelle. Elle envisageait déjà l'avenir, et il serait radieux, avec lui, et leur enfant, avec eux.






Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 52
Points : 0
Puissance : 1 050
Voir le profil de l'utilisateur
52
0
1 050
MessageMar 24 Avr - 11:31
Elyade et Lucie avait déjà partager des baisée par le passée mais ce baisée passionée qu’il partageait en ce moment était l’un des des meilleurs que elyade ait partagée avec sa fiancée. Il savait que le baisée au marriage allit être encore mieux que celui-la. Il voulait tellement fondait une famille avec une autre personne et il faut si heureux que cette personne était Lucie.

C’est alors que Lucie annonça qu’elle devait lui dire une belle nouvelle. Elyade s’attendait à tout sauf ça. Une expression de pure joie se dessina sur son visage et il pleura de joie tout en enlaçant sa futur femme contre lui


“ Je vais être papa! On vas etre parents! On vas se marier! C'est le plus beaux jours de ma vie! “

Il était à fois heureux et angoissée par le fait d'être papa. Il avait des doute sur le fait si il allait être un bon père ou non, mais il ferait tout son possible pour que sa famille ait une vie heureuse. Enfin pour l’instant, c'était tellement d'émotion pour lui qu’il fit la chose qui était la plus sensible pour lui en ce moment.

Cette acte n’était qu’autre que de s’évanouir avec un sourire béat sur son visage. Oui, ça fait pas très classe, mais bon.


Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demain - peut-être un grand jour !
» [BIONICLE] Le personnage mystérieux révélé au grand jour??
» Dimi au grand jour...
» Fort Beauséjour et le Grand Dérangement acadien
» Partie 22: The Hobbit - Jour 4 - Le grand Gobelin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone résidentielle-
Sauter vers: