• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 La tempête avant le calme (Pv Pitt) -rp clos-

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Centre-ville
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 200
Points : 975
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
200
975
1 565
MessageVen 29 Sep - 20:26
J'ai été acceptée à l'école des héros. J'avais un grand sourire sur les lèvres et remplie de fierté sachant que j'avais fait un grand pas dans la bonne direction. Je pouvais aussi à présent me détendre. Je pouvais encore sentir mes épaules un peu raides à cause du stresse que j'avais accumulée tout au long des examens d'entré. Je respirais un bon coup tout en regardant les étudiants qui venaient de vivre la même chose que moi en me demandant comment il avait ressenti tout cela. Est-ce que cela était facile comme tout ou cela n'a pas été évident comme moi. Je n'avais pas eu le meilleur résultat parmi les nouveaux. Mais heureusement, je n'étais pas la pire. Ce qui m'avait permis d'être acceptée ici.

J'avais besoin de prendre l'air. De rester proche de cette école me rendait pas tout à fait à l'aise encore. Puis, je devais aller rejoindre ma tante qui devait m'attendre au centre-ville pour aller ... pour aller faire quoi déjà ? Je ne m'en souviens plus. Bon, cela ne devait pas être si important que cela. Dans tous les cas, je devais aller la rejoindre. J'avais donc pris le bus pour me rendre là-bas. Un parce que j'avais un brin de paresse vu que toute mon énergie avait été utilisée pendant les examens et que deux bien , c'était tout de même pas à côté.

Je regardais le paysage par la fenêtre de l'autobus. S'était une belle journée ensoleillée. Je voyais même des oiseaux qui chantaient dans leurs nid. S'était vraiment de toute beauté. J'avais un grand sourire en regardant cela quand mon téléphone cellulaire vibrait dans la poche de mon pantalon. Tsubaki venait de me demander si j'étais en route pour le centre-ville et comment cela s'était passé mon inscription pour U.A. Il me restait encore au moins trois arrêts avant de débarquer du bus donc, j'avais amplement le temps de lui répondre.

'' Oui je suis en route et j'ai une bonne nouvelle ... j'ai été acceptée là-bas. Je vais commencer les cours à partir de demain matin ''

Ma tante était vraiment ravie d'apprendre la nouvelle et m'attendait au milieu du centre-ville pour être certaine de se faire repérer rapidement. Rendue à mon arrêt, je laissais passer les gens qui était réellement à la hâte de sortir pour ensuite sortir à mon tour. Cela m'avais pris environ cinq minutes de marche avant de voir la binette de ma tante qui sautillait presque sur place en me voyant. Je me rapprochais donc d'elle pour avoir un câlin de celle-ci. Elle avait beau être ma tante, mais, j'ai toujours eu un peu de mal avec le contact physique avec les autres personnes. Donc, j'avais un sourire forcé vu que j'étais pas tellement à l'aise.

Tsubaki: Je suis tellement contente pour toi
- Moi aussi ... tu permets

Elle arrêtais de me serrer dans ses bras aussitôt. Ah , je pouvais à nouveau respirer et regarder derrière ma tante. Celle-ci me trouvait sans doute étrange, mais je voyais un gamin. Un enfant qui devait avoir huit ans peut-être même moins. Son accoutrement était délavé et déchiré. Il avait vraiment une allure d'enfant de la rue le pauvre.

Tsubaki: Est-ce que tout vas bien ?
- Enhen ... tout va bien

Je continuais de l'observer. Il semblait être dans un mauvais état. Il semblait suer à grosses goûtes. Oui il faisait chaud, mais cela n'était pas aussi pire que cela.

Tsubaki: Chiaki ?!

Presque fâchée de ne pas avoir l'attention de celle-ci.

- Hein .. oh désolé c'est juste que ...


Je n'avais pas le temps de finir ma phrase que le gamin s'échouait au sol. Oh mon dieu, est-ce qu'il était malade ? Qu'est-ce qui lui arrivait ? Je regardais autour voir s'il y avait des infirmiers ou des personnes qui pourraient s'en occuper. Mais cela ne semblait pas être le cas. Je faisais un grand soupire avant de laisser Tsubaki sans lui dire ma raison de mon départ. Je devais me rapprocher de l'enfant pour voir s'il allait bien.

- ... est-ce .... que ça va petit ?

Il ne disait rien. Il semblait avoir du mal à respirer d'ailleurs. Je touchais son front pour ... AÎE ! ça brûle. Je soufflais doucement sur ma main droite.

- EST-CE QU'IL Y'A QUELQU'UN QUI A DES SOINS OU QUI CONNAÎT CET ENFANT ?!


Autre:
 
Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 26
Points : 1
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
26
1
1 200
MessageSam 30 Sep - 22:36
Dépêche toi… Dépêche toi… Pitt se répétait inlassablement ces mots alors qu’il tentait de se frayer un chemin à travers la foule.  Le visage en sueur, haletant, il n’avait pas eu le temps de se reposer depuis au moins deux bonnes heures.  Il avait passé le centre ville au peigne fin, sans succès. Était-il passé par là? Il n’en était même pas sur.  La panique avait commencé à le gagner alors que le temps filait. Ça pouvait arriver à n’importe quel moment. Ici, maintenant!

«  Excuse moi! T’as pas vu un gosse seul? Blond, cette taille? »

Combien de fois avait-il répété cette phrase aujourd’hui? Il avait même interpelé des héros en patrouille, sans succès. De toute façon, s’il en avait trop dit, cela aurait pu déclencher une vague de panique monstre. Pitt était dos au mur. 

«  Et merde!!! »

Le jeune homme s’était arrêté dans une ruelle pour reprendre son souffle.  Dans un excès de colère, il donna un violent coup de pied dans une poubelle.  Il fallait mettre les bouchées double, et tant pis pour les conséquences. Utiliser son alter sans autorisation demeurait illégal, mais le temps était compté. L’attrapera qui pourra. 

Après quelques sauts muraux, il se retrouva finalement en hauteur.  Une petite foule s’était formée près d’un bus, avec l’enfant recherché, allongé par terre.

«  Ils sont complètement barj », se disait-il alors qu’il fonçait vers eux.

Une gamine se trouvait près du gosse, demandant de l’aide en hurlant à tout va. Autant caresser un serpent venimeux, ça sera moins dangereux!

« Bouge! » lui dit Pitt sèchement, tout en l’écartant violemment.

Il se brula en essayant de soulever le gamin, làchant un cri de douleur. 

« Bougez vous aussi! C’est dangereux! » hurla-t-il aux curieux. «  Cassez vous, bon sang! »

Il se retourna vers l’enfant, lui mettant quelques giflettes pour le réveiller.

«  Nous fait pas une crise, steuplé.. Et toi, reste pas là comme ça, va chercher un héros! Faut le réveiller à tout prix! » Dit il à l'ado qui restait là, les bras ballants. 
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 200
Points : 975
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
200
975
1 565
MessageDim 1 Oct - 7:31
Je venais de crier à plein poumon pour de l'aide et je pensais que c'était le cas quand cet homme se rapprochait de moi à cette vitesse. Mais cela semblait être tout autre chose finalement. Il me disait carrément de bouger et m'écartait violemment par la suite. Mais, pour qui il se prenait au juste. Je voulais simplement aider. Puis, sa façon d'agir avec le monde qui était proche de la scène ne signalait rien de bon.

Ma tante était un peu choquée de la réaction du jeune adulte, mais ne voulant pas se mettre en danger, celle-ci avait fait comme le reste du monde et c'était dispersé pour laisser de l'espace pour Chiaki, le jeune homme et le gamin malade.

L'enfant ne réagissait pas aux coups qu'il recevait. Celui-ci était peut-être inconscient à l'heure qu'il est, mais son corps continuait de brûler. Pour ma part, je n'avais pas quittée les lieux. Pourquoi je n'avais pas fait comme les autres ? Simplement que je sentais que je pouvais donner un coup de main. Même si je n'aimais pas trop comment celui-ci me parlait, je devais essayer de l'aider. Il semblait être plus au courant de ce qui se passait.

Je faisais donc le tour du centre-ville rapidement en espérant trouver un héros qui pourrait nous aider lui et moi. Mais, sans succès. Il n'y avait pas de héros dans les parages. C'était que lui et moi. Je revenais donc à la course en respirant la bouche ouverte.

- J'ai regardée et ... il n'y a pas de héros proche . Il n'y a que toi et moi ... Je souhaite t'aider.

Normalement , j'aurais sans doute juste baissée la tête et laissée les choses à cet homme. Cependant , quand je voyais qu'il y avait quelqu'un qui avait besoin d'aide . Comme cet enfant, je me sentais plus forte dans un sens et je pouvais communiquer avec celui-ci pour que cet enfant puisse peut-être se réveiller avant que quoi que se soit arrive.

- Qu'est-ce qui lui arrive au juste ?


Autre:
 
Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 26
Points : 1
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
26
1
1 200
MessageLun 2 Oct - 23:44
La curieuse s’était enfin décidée à aller chercher de l’aide, Pitt se retourna vers la victime. Désolé … Après avoir vérifié que personne ne regardait, le jeune homme donna une grosse baffe à l’enfant dans l’espoir qu’il reprenne connaissance.  Il recommença à deux, trois reprises. Chaque coup le révulsait davantage. Frapper un gosse, même inconscient… quelle horreur…La température du petit continuait cependant d’augmenter drastiquement.  

Tout seul, au milieu du centre-ville, Pitt commençait à perdre ses moyens. Il respirait fort. Ses mains tremblaient et ses grands yeux marrons s’emplirent petit à petit de larmes de détresse. À cette allure, tout va exp…


La voix essoufflée de l’adolescente lui fit reprendre ses esprits. Cette compagnie, bien qu’impromptue, le rassura grandement.  De plus, cette fille ne semblait pas décidée à partir. Tout en l’écoutant, Pitt s’essuya les yeux tout en respirant un bon coup. Après tout, c’était lui le plus âgé ici.  C’était à lui de gérer cette situation.

- Qu'est-ce qui lui arrive au juste ?

- C’est son Alter, il fait une crise ! C’est trop dangereux de le laisser ici !

L’ainé enleva son pull et l’enroula autour de ses mains afin de soulever l’enfant sans trop se bruler.
N’étant pas connu pour sa force physique, il décida de le porter comme un princesse, un peu maladroitement entre ses bras émincés.  Le tissu n’arrivait que partiellement à arrêter la chaleur, et le jeune homme sentait qu’il n’allait pas pouvoir supporter la douleur longtemps. D’autant plus que de la fumée commençait à s’échapper du corps inconscient de l’enfant.  Ses yeux étaient encore un peu gonflés, son esprit encore un peu embrumé, mais il parvint à dire d’un ton rassurant :

- Il… Il a besoin d’eau… Genre, beaucoup d’eau…
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 200
Points : 975
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
200
975
1 565
MessageMar 3 Oct - 4:01
Je venais de lui demander ce qui se passait avec le gamin et j'ai pu en comprendre que cela était du à cause de l'Alter de l'enfant. Que cela était dangereux de le laisser ici dans le centre-ville. À quel point que cela pouvait être dangereux ? Mais dans tous les cas, je ne pouvais pas laisser les gens du centre ville se faire blesser à cause d'un danger éventuelle.

En parlant de danger. Où se trouvait ma tante ? je regardais rapidement autour de moi pour savoir si elle était encore dans les parages. En ne la trouvant pas, j'étais à la fois rassurée vu qu'elle ne pourrait pas être en danger pour ce qui allait se passer par la suite. D'un autre côté, j'aurais voulue au moins qu'elle prenne le temps de m'avertir de son départ. Que je n'aie pas besoin de m'inquiéter le temps d'une fraction de seconde.

Je respirais tranquillement pour ne pas céder à la panique alors que le jeune homme enroulait son pull autour de ses mains pour lever l'enfant qui avait de la fumée au-dessus de lui comme si le corps allait finir par évaporer de lui-même ou continuer constamment de brûler. L'enfant cela être plus blessé qu'au départ. Qu'est-ce que le jeune homme lui avait bien fait pendant mon absence ? Malheureusement , je n'avais pas tellement le temps de lui demander. On devait trouver une source d'eau et vite. Sans doute pour baisser la température de l'enfant. Cet homme semblait savoir ce qu'il faisait.

Je réfléchissais au plus vite à de quoi qui avait beaucoup d'eau et qui ne se trouvait quand même pas trop loin vu qu'il ne pourrait pas transporter l'enfant bien loin.

- ... Je peux me tromper, mais il y a une fontaine de souhait qui pourrait faire l'affaire. On devrait faire vite

Elle regardait le monde qui était encore là a les regarder à se demander ce qui se passait.

- Circuler, cela peut-être dangereux ... rentrer chez vous ! ALLER !


Je n'étais pas du genre à parler de la sorte, mais je voulais éviter une catastrophe au plus vite. En repoussant un peu les gens, l'homme et le gamin pouvait se déplacer sans trop d'encombre vers la fontaine de souhait.


Autre:
 
Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 26
Points : 1
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
26
1
1 200
MessageVen 6 Oct - 23:38
Une fontaine? Ça fera l’affaire. De toute façon, l’heure n’était plus à la réflexion.  Les deux jeunes gens foncèrent donc à l’endroit indiqué.

Lente… Trop lente…  Avec ses grandes jambes, Pitt devançait sans cesse l’adolescente. La pauvre, suintant à l’arrière, n’avait que quelques secondes de repos avant qu’il ne reparte au pas de course. Ça commençait à devenir vraiment handicapant… Au détour d’un croisement, il en profita pour déposer doucement l’enfant au sol et se reposer les bras. Puis il s’approcha de Chiaki:

«  Dis moi où c’est! J’irai plus vite en utilisant mon Alter! »

Cette fille avait un bon fond, il en était certain et lui était reconnaissant d’être resté à ses cotés.  

Une fois la direction indiquée, il changea de posture et prit le gosse sur son dos. Au contact de sa forte chaleur, le corps du jeune homme commença à suer abondamment. Heureusement, ils n’étaient apparement plus très loin.

«  Il faut évacuer les gens!  C’est ton boulot! »

Et sur ces mots, il réunit ses forces et sprinta vers la fontaine aux souhaits. La seule chose qu’il désirait actuellement était d’éviter une catastrophe qui ferait des centaines de blessés.

C’est avec ces pensées en tête qu’il plongea le garçon tout habillé dans l’eau froide de la source.  Il lui pinça délicatement le nez et lui immergea la tête quelques secondes.  Sa température commença à diminuer. Un petit soupir de soulagement était le bienvenu. Il en profita pour se mouiller la nuque  et le visage, dégoulinant de sueur.

« C’est lui! C’est lui qui a fait paniquer tout le monde! Qu’est ce qu’il fait à cet enfant? »

Le calme ne dura que quelques instants. En entendant ces accusations, Pitt se retourna violemment et vu une femme entourée d'un héros et  de plusieurs policiers. C’était la tante de Chiaki, qui avait sans doute sonner l’alarme Il comprit rapidement dans quelle impasse il se trouvait;  mais il n’allait pas se dégonfler. Il leva cependant doucement les mains en l'air pour gagner du temps.

«  J’essaye juste de le sauver! ( abrutis) murmura-t-il.

Son seul objectif était de garder l’enfant immergé  le plus longtemps possible. Et si il devait en venir aux poings…
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 200
Points : 975
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
200
975
1 565
MessageSam 7 Oct - 2:15
Je venais de parler de la fontaine de souhait et celui-ci semblait être en accord avec mon idée. Parfait nous avions pas de temps a perdre vu que le petit semblait presque faire fondre le pull qui se trouvait sur le main du jeune homme. Je faisais de mon mieux pour le suivre mais, il était rapide ma parole. Je me trouvais à bout de souffle assez vite. Je n'avais même pas le temps de prendre une courte pause que celui-ci continuait de courir à pleine vitesse. Comme s'il n'ètait pas épuisé de cette course. J'allais devoir me mettre en forme si je voulais avoir des chances de rester à l'école des héros. Mais bon, cela n'était pas le moment adéquat pour penser à cela. Il y avait le gamin qui était toujours en danger et le jeune homme me parlait. Celui-ci voulait que je lui indique le lieux de la fontaine. Ainsi, il pourrait aller plus vite avec son alter. C'était un alter de vitesse ? Bref, le temps était compté et si cela pouvait régler le problème tant mieux.

- La fontaine se trouve a vingt minutes. Proche de la boulangerie.


Une fois que je lui avais indiquée l'endroit qu'il devait aller, celui-ci mettais l'enfant sur son dos. Est-ce que c'était vraiment prudent de ... Je n'avais même pas le temps de finir ma pensée que l'homme se trouvait hors de mon champ de vision. Une chose est clair , c'est que son alter était rapide. Dire que je devais aller le rejoindre au plus vite. Quand je me suis finalement rendue à la destination, je voulais m'échouer sur le sol et ne plus bouger. Cependant, je devais faire évacuer les gens le temps que lui tente de sauver le bambin en le trempant dans la fontaine. Je me mettais donc entre la police et .. ma tante. Mais, pourquoi elle était là ? Pourquoi elle disait du mal du gars qui tentait juste de sauver la vie du plus jeune. Celui-ci ne semblait pas du tout ravi de la réaction de ma tante et ne se gênait pas pour le dire.

- Il n'est pas ce que tu pense Tsuba'. Il est entrain de ...
Tsubaki : Il est dangereux. Arrêter le avant qui ne blesse l'enfant.
- Non .. Je ne vous laisserai pas passer. Magna

Ayant activé magna, je faisais en sorte que mon corps était en train de grandir. Il devenait tellement grand que j'étais aussi grande que la boulangerie. Cela allait sans doute faire peur un peu à la police ainsi qu'à ma tante. Ce qui je l'espère allait donner assez de temps pour lui de s'occuper du gamin.

- J'ai dis non ... Laisser-le faire ce qu'il fait sinon cela risque d'être pire.


[hrp: je vais corriger mes fautes et arranger mon post une fois que je vais avoir de nouveau le net chez moi. J'utilise présentement mon vieux cell pour l'écrire. Donc, désolé pour les fautes et tout]


Autre:
 
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 200
Points : 975
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
200
975
1 565
MessageJeu 3 Mai - 19:19
Je n'étais pas tellement à l'aise de servir de mur entre l'enfant qui pourrait exploser à n'importe quel moment et la police qui voulait éloigner le jeune homme du gamin qu'il ''noyait''. Je lui demandais combien de temps qu'il faudrait encore pour baisser la température du corps de l'enfant et je n'avais pas réponse définitive. Super. Dans tous les cas, je devais garder mon sang-froid.

La police semblait en effet sur leur garde et il ne me tirait pas dessus parce que ma tante était présente et qu'elle faisait son possible pour pas que la police me blesse. Je l'entendais dire que j'étais une fille assez calme normalement et que si j'agissais de la sorte c'est qu'il y avait sans doute une bonne raison. Je sentais que j'allais devoir m'expliquer à Tsuba' une fois que tout cela serait terminée.

Les agents de l'ordre se groupaient et ne voulait pas quitter les lieux afin d'assurer la protection des habitants qui se trouvaient dans le périmètre.

- Au lieu de regarder la scène faites évacuez les lieux. Si jamais cela devient si dangereux comme vous le dîtes personne ne sera blessé.

Les officiers n'aimait pas tellement comment je leur parlais. Cependant, ils savaient que cela était la meilleure chose à faire. Alors que tout le monde était en évacuation, la température ambiante semblait baissée drastiquement. Il faisait beaucoup moins chaud qu'au départ. Cela signifiait que le petit reprenait tranquillement le contrôle de son alter et qu'il était à présent conscient.

- Reditus

Voyant qu'il n'y avait plus réellement de risque, je reprenais ma taille normal pour parler un peu avec l'homme et l'enfant. Sachant que tout allait pour le mieux, j'allais parler avec les agents pour expliquer la situation tant à eux qu'à ma tante. Bon j'avais agis contre la loi, mais vu que les policiers semblaient être de bonne humeur et que cela avait sauvé la vie des gens , ils laissaient passer pour cette fois.


Autre:
 
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résultat : Avant-première "Tempête de Ragnarok" - 05/02/11
» (famille Vasalis) « le calme avant.. ou après? la tempête! » && Venus.
» [KAZEBUL] Derniers jours avant fermeture définitive !
» Avant-premiere WOW Betrayer
» La tempête se lève

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Centre-ville-
Sauter vers: