• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Mauvaise idée [Pv Johan]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Centre-ville
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageJeu 16 Aoû - 22:45
Journée banale - si tant que ce mot ait encore un sens dans la vie de cette gamine, elle profite des frasques de l'été pour trainer du coté du parc de la ville. Mais si elle semble jouer seule dans son coin, son regard trahit une concentration qui dépasse largement le cadre enfantin. Il jauge, soupèse les différents civils qui grouillent dans la foule de cette après midi chaleureuse. Sous une apparence patibulaire, son regard scrute les personnes avec une froideur qui trahit cette expertise pointue
Comme d'habitude, elle a la responsabilité de trouver la proie du jour pour ses paires de la ligue. Alors elle obéit simplement et fait ce qu'elle a toujours fait : Elle chasse le quidam et attire l'attire dans un traquenard mortel dont il ne ressortira pas indemne.

La fillette cache cette attitude de prédation sous des atours de fillette innocentes. De ce fait, elle parait plus jeune qu'elle ne l'est vraiment. Avec sa petite silhouette filiforme, sa robe d'été pastel, ses ballerines blanches et son sac à dos rose l'effigie d'un dessin animé. On lui donnerai 8-9 ans, 10 au maximum.

Alors que la chaleur lui donne envie de glace au chocolat et de climatisation, son intérêt s'accroche a un homme qui marche seul. Le dos un peu recroquevillé vers l'avant, les cernes un peu trop visibles. La posture fermée qui laisse entendre une proie facile et isolée. Bien qu'il soit un peu trop grand au gout de la petite, son instinct est formel : Il leur plaira.

Sa démarche dansante se dirige nonchalamment en direction de ce type un peu mou. La gamine espère au fond ne pas devoir porter main forte à ses collègues pour le meurtre. Elle rechigne a l'accomplir, parce qu'elle a bien l'impression qu'ils sont différents de Damu. Eux, ils ne cherchent pas a l'aimer. Elle s'imagine qu'ils pourraient même la laisser a la merci d'un héro si ca leur assurait de ne pas passer par le camps de redressement.
Tss...Si c'est le cas, pourquoi essaie t-elle encore a ce point de plaire à sa famille ? Au fond, seule ou mal accompagnée, la petite baigne dans une isolation morbide qui impacte profondément son humeur maussade.

Alors que l'enfant maugrée encore quelques pensées un peu mauvaises, elle interpelle l'homme en tirant un vetement à porté de main. Instantanément, elle pense à ses parents, a l'idée que Damu la délaisse ces derniers temps, ou même a sa période en maison de correction. Ou même a la trahison récente de Nobu, un gars de la ligue pour qui elle n'était rien et qui a clairement tenté de sauver sa peau en échange de la sienne.

- M'sieur.

Avec une crédibilité a faire palir les acteurs de sa génération, la petite Yui prend naturellement cet air perdu et légèrement apeuré. Cette bouille d'innocence et de tristesse continue d'une voix douce et aïgue, aux relents de supplique naive. Un observateur avisé peut même dore et déjà voir ses grands yeux s'humidifier de futures traits salés.

- Vous p'vez m'aider s'il te plait ?

Elle serre davantage sa prise sur cet inconnu. Elle continue son discourt et a mesure qu'elle parle,  l'octave de sa voix vacille délicatement dans un registre fébrile. 

- Y'a des grands qui veulent me raquetter si jamais je rentre seule chez moi


Smiley Trashbag
avatar
fond des messages :
Messages : 554
Points : 2308
Puissance : 2 945
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
554
2308
2 945
0
0
MessageJeu 23 Aoû - 15:34
LIVRE 1 - CHAPITRE N°11
Mauvaise idée
Johan R. Grant & Yui Amane
Doucement, l'homme marchait à travers les ruelles de Musutafu. Le temps commençait à faire long, Johan profitant d'un petit jour de repos après tout ce qui s'était passé. L'attaque de la ligue dans la forêt où se passait le camp d'été avait secoué le monde héroïque japonais, forçant l'école à créer un internat pour éviter que ses élèves ne soient touchés par la chose, les protégeant des assauts de la ligue.

Chaque pas était, en réalité, une légère douleur qui vrillait le corps de l'électrifié. Durant cet affrontement, le Comique fut opposé à la douce araignée du nom de Suiren, puis à la cheffe d'une section d'assaut des vengeurs, qui était décidée à abattre la jeune femme que Johan cherchait pourtant à sauver. Sous ses habits se trouvaient ainsi des bandages, qu'il changeait régulièrement. Cela va sans dire que ses blessures étaient assez importantes : outre les coups brutaux du squelette géant utilisé par la vengeur, sa peau portait désormais les stigmates de sa lame, sous la forme de cicatrices zébrant son corps. Mais c'était sûrement son épaule qui vrillait un peu plus l'esprit du comique. Outre la lame qui se logea dans sa chaire, cette partie douloureuse fut aussi le centre des attentions de l'araignée, qui planta ses puissants crocs pour y injecter un dangereux poison.

Après de longues heures passées à l'hôpital, il fut enfin autorisé à sortir, même si ses activités à l'agence étaient pour le moment gravement réduites. Il restait généralement dans le bureau à ne rien faire, une activité qu'il faisait déjà avant mais sans y être autorisé. Une pause intéressante dans un sens, et assez régulière de l'autre.

Par conséquent, Johan n'avait rien qui montrait son appartenance à l'U.A., ou bien même au monde héroïque en soit. Quelques rares personnes reconnaissaient le comique, suite à l'affaire de la forêt, mais rien de plus. Et ça l'arrangeait, il n'aimait pas réellement attirer l'attention, donc rester un total inconnu lui permettait de profiter de cette pause méritée. Même Véloce décida de laisser quelques temps le Joker au placard, assez étonnée des blessures infligées à celui qu'elle pensait pourtant invincible.

Légèrement perdu dans ses pensées, l'électrifié fut soudainement tiré du monde des rêves par la sensation d'être légèrement tiré vers l'arrière. Écarquillant doucement ses yeux, il tourna alors sa tête, dévoilant à la jeune fille un sourire sincère, un rictus permanent animant son visage pale. Son regard, d'un bleu électrique, pétillait légèrement de surprise en voyant une petite enfant apeurée.

Normalement pas naïf pour deux sous, la fatigue coupé à l'excellent jeu d'acteur de la petite vilaine suffit à lui faire écouter attentivement les quelques mots censés le convaincre de la suivre. Poussant un léger soupire, le géant vint gratter l'arrière de sa tête en fermant les yeux. Normalement, il était de repos, et n'était pas censé s'occuper de ce genre de choses. Mais quel monstre ignorerait l'appel désespéré d'une enfant dans le besoin ?

« Hm... C'quoi l'problème, Kiddo ? »


Apparemment, la gamine se faisait racketter sur le chemin du retour, vers chez elle. Bordel, encore des petites frappes qui s'estiment puissants à s'attaquer à des gamins. Pas de quoi fouetter un chat. Il ne fallait pas oublier que physiquement, Johan était une montagne. Presque deux mètres, couplés à des épaules larges et un corps qui, même s'il n'était pas musclé à outrance, montrait qu'il n'était pas étranger aux combats de rue.

De toute manière, avait-il quelque chose de mieux à faire ? Pas réellement, à bien y réfléchir, il ne comptait que zoner à travers la ville, peut-être s'acheter quelque chose à manger avant de rentrer à son gîte. Après tout, l'internat ne concernait que les élèves encore en cours, ce qui n'était pas le cas du jeune blessé. Il pouvait bien régler le compte de quelques gamins. Même si son apparence devrait suffire à les faire fuir, pensant que les gredins n'étaient rien de plus que des gamins à peine plus vieux, il était aussi en état de combattre. Pas au meilleur de sa forme, certes, mais balancer quelques petites étincelles devrait remettre les idées en place de certains.

« Pas de problèmes. Je rentre avec toi, si tu veux. »


Levant sa main, il vint la déposer sur le crâne de l'enfant, l'ébouriffant avec tendresse. Même si Johan n'était pas réellement habitué au rôle de grand-frère ou de père, son but était tout de même de devenir un héros. De cette flammèche de courage, naissait une certaine empathie envers les enfants, des âmes encore innocentes qui ne demandaient qu'à s'épanouir dans un monde de paix.

Enfin, ça, c'était sans savoir qu'en réalité, Yui était tout sauf innocente.

« Vas-y, je te suis. »


Se grattant de nouveau l'arrière de la tête, complètement claqué, il s'apprêtait ainsi à la suivre.

Écrit et codé par Johan R. Grant
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageJeu 23 Aoû - 22:28
La gamine n'aimait pas qu'on lui touche la tête. Déjà que sa coiffure évoquait déjà une forme aléatoire, lui ébouriffer les cheveux lui fait penser a son papa adoptif qui affectionne ce geste. Comme si ces abrutis qui soutenaient ces faiseurs d'orphelin de héros valait tout autant que Damu ou UU. Cette pensée la mettait bien davantage en colère que n'importe quelle insulte proférée à son encontre. Pourtant, elle ravale son fiel et essuie ses larmes d'un revers de manche. L'air de calmer instantanément la panique naissante.

- C'vrai ? Bah... Merci monsieur !

Son sourire chaleureux et sa mine rayonnante pouvait dégeler n'importe quel iceberg. A croire que la petite était dotée d'un second alter tant sa jovialité apparente était contagieuse, elle rayonnait presque littéralement. Trottinant a demie, elle traine sa future victime dans une rue adjacente. Pas des plus infréquentables il faut l'avouer. Ils ne sont pas loin du point de rendez vous.

- Y'avait pas d'héros en patrouille. Donc t'es un peu mon héros ! Hihi. T'appelles comment ? T'as une amoureuse ? T'es super grand en vrai !

Vas y. Elle est pas douée pour faire la conversation avec les gens. Son truc, c'est de jouer super bien son rôle de gamine. Alors elle recycle les même questions par manque d'idée, et inonde la personne sous plein de fariboles pour détourner l'attention.

Brusquement au détour de la conversation, la gamine grimace. Sa blessure à la jambe l'élance et lui arrache une douleur violente à la cuisse. Là ou les deux balles l'ont atteinte. Ca lui rappelle l'échec cuisant de cette mission où elle avait fait la rencontre des vengeurs et de leur idées morbides. Elle n'avait servie à rien si ce n'est a être sauvé par ses deux papas. Et cette idée était à elle seule plus douloureuse que les séquelles physique de cette rencontre. Ce souvenir lui donnait envie de crier toute sa colère contre elle même.

La personne de la ligue qui l'avait soigné lui a demandé de pas trop s'agiter le temps qu'elle se repose complètement. Mais la petite diablesse ne se sent pas de refuser une mission. Probablement sous l'effet d'une quelconque dépendance affective envers les gens de la famille.

M'enfin, quand bien même n'est pas la plus grande des actrices quand il est question de sortir de son registre de gamine perdue. Elle se contente de continuer l'air de rien à marcher en boitillant légèrement. Dans sa tête, la gamine maudit intérieurement les héros, les vengeurs et le monde en général.


Smiley Trashbag
avatar
fond des messages :
Messages : 554
Points : 2308
Puissance : 2 945
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
554
2308
2 945
0
0
MessageMar 25 Sep - 15:16
LIVRE 1 - CHAPITRE N°11
Mauvaise idée
Johan R. Grant & Yui Amane
Johan cherchait à oublier la douleur qui élançait son corps. C'était malheureux, mais au moins il avait droit à cette petite pause méritée... Il ne savait même pas où en était la situation avec la membre des vengeurs qu'il avait capturé, et au fond, notre bon fainéant s'en moquait. Au moins, aider cette gamine allait être sa petite bonne action du jour, de quoi lui donner un semblant de bonne conscience avant de s'affaler dans un lit pour les douze premières heures, à tenter de s'enfoncer dans les bras de Morphée. Comme quoi, agir en héros parfois, ça permettait quelques petites choses.

La petite remercia alors l'apprenti héros, arrachant au colosse un sourire un peu plus étiré. Elle jouait parfaitement la comédie, c'était sûr, et malheureusement pour notre électrifié, ce dernier n'y voyait que du feu. Ce n'était pas vraiment le genre à s'inquiéter et à imaginer le pire à chaque fois, toujours à voir le bon côté des choses. Ni alarmiste, ni paranoïaque pour deux sous, jamais il ne se serait douté qu'une simple enfant -surtout comme Yui- était en réalité une vilaine ayant déjà détruit la vie de certaines personnes.

Elle expliqua alors qu'aucun héros n'était en patrouille, faisant de lui son héros à elle. Ah ! Si elle savait qu'il était à deux doigts de le devenir, c'en serait presque cocasse. Même quand il cherchait à s'éloigner un peu de ce métier, voilà qu'on lui y faisait de nouveau un rappel. Telle la petite qu'elle est, elle lança alors de nombreuses questions, noyant d'incompréhension le jeune homme qui se gratta nerveusement l'arrière de la tête.

« Johan. Et non. »


Non ? Peut-être. En vérité, la situation "amoureuse" de Johan était particulièrement compliqué. Des coups, il en avait. Véloce, par exemple, une proche amie pour qui il travaillait en échange d'un peu d'argent et de beaucoup de bon temps. Enfin, non, pas de prostitution ou quoi que ce soit : ils appréciaient simplement s'envoyer en l'air. Avait-il des sentiments pour elle ? Une forte amitié, oui. De l'amour ? Il n'en savait rien. Il y avait aussi cette jolie araignée, qui, malgré son appartenance pour la ligue -partagée avec Yui-, était extrêmement proche du héros.

Après tout, ils s'étaient même embrassés ! Et même si c'était un mouvement venant de l'électrifié pour calmer une pauvre araignée déprimée, il ne pouvait que mentir en disant ne pas avoir apprécié. Mais cela justifiait-il de sentiments ? Mh... A voir, à réfléchir, mais ce n'était pas réellement le bon moment pour ça.

Pour le moment, il se concentrait sur la marche.

« C'est encore loin, chez toi, kiddo ? »


Il se rendait compte que l'endroit n'était pas spécialement des mieux lotis. Plus ils marchaient, et plus ils s'approchaient des quartiers connus pour ne pas être forcément les plus sécurisés. Même si les héros étaient présents, certains endroits craignaient plus d'autres, et c'était ici le cas. C'était logique que certains embêtent une enfant...

Oui, il y voyait toujours que du feu.

Écrit et codé par Johan R. Grant




Oui, je suis fan de moi.
Merci Suisui ♥


Sinon, j'vous mange !
Tout cru !
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageJeu 27 Sep - 0:04
Bon. Ok. Le type est pas un grand causeur de notre temps. Ou alors quelqu'un de prudent. Ca parait relativement évident quand elle se prend la sobriété de sa réponse sur le coin du visage. Nieh... Elle allait devoir continuer longtemps à jouer ce rôle de gamine ? Sa propre fausseté l’exaspérait assez souvent, du moins, presque autant que ce rôle si peu glorieux d’appât.

- Ca veut dire quoi Kiddo au fait ?

Pas famillière pour deux sous avec l'anglais, elle brode comme elle peut pour éviter le silence suspect. Son regard se redresse légèrement et un bref éclat d’intérêt allume son iris en reconnaissant les rues semies malfamées. Elle est pas très loin du point de rendez vous.

- Nan. Encore deux minutes de marche ! On tourne a gauche au croisement et c'est bon !

Sa voix ne trahit qu'une joie légèrement plus vive, un sourire plus radieux et des pommettes plus hautes. Comme à chaque fois qu'elle a sa dose d'adrénaline. La gamine est insidieusement plus pressante. Sa main serre légèrement celle de sa victime. Son coeur bat plus vite, plus fort. Il agrippe sa poitrine jusqu'à frapper dans les oreilles de la gamine. Jusqu'à la douleur de sa hanche qui s'efface doucement sous l'influx de ce stress.
Seul véritable signe de nervosité évident : L'enfant triture machinalement le collier qui possède un sifflet en pendentif. Cadeau de son papa pour l'aider a être plus puissante qu'une flute avec son alter - Ca et le fait qu'il est difficile de jouer faux du sifflet.

A l'intersection de la ruelle, le Goliath ne passe pas inaperçu. Sa silhouette se dessine dans le croisement, aussi discrète que la présence d'une vache dans une voiturette sans permis. Le gars ne fait pas dans le camouflage, ni dans la dentelle. Son poings  émerge de la semi obscurité de la ruelle pour tenter de frapper sa cible au visage. Seul brille l'éclat métallique d'un coup de poing américain sur des phalanges presque aussi épaisses que le poignet de l'enfant. Du reste de son agresseur, on ne voit qu'un genre de costume kitch qui heurte le bon gout de n'importe quel humain sainement constitué. Et son visage masqué, on n’entraperçoit que des yeux porcins qui ont toujours observés de haut la majorité des japonnais moyens.

- Tss

La langue du vilain claque d'une légère exaspération. La gamine le savait : Johan est trop grand au gout de l'autre, puisque contrairement aà son habitude, Goliath ne baisse même pas légèrement le regard pour observer sa victime du jour.

M'enfin. Qu'il en finisse. Elle a autre chose a faire de sa journée.


HRP : Goliath. 1500 puissance. Alter de mutation qui le rend un peu moche difforme mais le dote d'une résistance et d'une force légèrement surhumaine.


Smiley Trashbag
avatar
fond des messages :
Messages : 554
Points : 2308
Puissance : 2 945
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
554
2308
2 945
0
0
MessageLun 8 Oct - 15:17
LIVRE 1 - CHAPITRE N°11
Mauvaise idée
Johan R. Grant & Yui Amane
Petit à petit, le mouton semblait s'enfoncer dans la gueule du loup. Mais Johan était-il vraiment un mouton, dans cette situation précise ? La réponse allait sûrement apparaître aux yeux de la jeune fille d'une minute à l'autre. Cette dernière semblait, d'ailleurs, changer lentement au fur et à mesure qu'ils s'approchaient de la fin du voyage, de la porte de l'abattoir, aux yeux de le petite vilaine. Johan captait légèrement ce changement, mais il s'en moquait pas mal. L'électrifié ne captait pas réellement le jeu de Yui, toujours persuadé que la petite n'était rien de plus qu'une enfant. Qui se languissait énormément de rentrer chez elle, imaginait-il à la vision de ce changement d'attitude.

Il lui demanda finalement ce que voulait dire "Kiddo". Une question qui lui arracha un léger sourire, tournant son regard bleuté vers elle pour lui répondre.

« C'est juste un équivalent de petite, si tu veux. »


Bon en vérité, ça s'approchait plus de "Gamin" mais il n'était pas vraiment sûr qu'elle le prenne bien si jamais il révélait la traduction la plus proche...

Elle lui révéla alors qu'ils étaient proches d'arriver, à à peine quelques ruelles. Levant son regard vers les différents bâtiments, l'homme commençait à reconnaître l'endroit. C'était un quartier malfamé, elle n'avait vraiment pas de chance de vivre par ici. Même si les héros étaient très présents et que la criminalité était particulièrement basse, la plupart des choses arrivaient à passer sous le radar des forces de l'ordre.

Ce fut lorsqu'ils changèrent de rue qu'il vit un poing s'abattre sur lui. Quoi, pardon ? Sortant des ténèbres d'une intersection, seule le reflet du soleil vibrant sur le poing américain attira le regard de l'électrifié, qui, part réflexe, bloqua le coup avec sa main ouverte, attrapant le poing du balourd. Bien entendu, ce n'était pas la meilleure manière d'esquiver ça, la violence de l'attaque arrachant un grognement de douleur à Johan alors qu'il recula de quelques pas.

Putain, c'était surement celui qui voulait s'attaquer à la gamine ? Haussant un sourcil, il porta alors son regard bleuté à l'espèce de créature porcine aux goûts vestimentaires douteux. Plutôt grand, similaire à Johan dans un sens, il fit sourire l'électrifié. C'était bizarre. Quelqu'un de cette taille qui s'attaquait à une enfant ? Mh, après tout le monde était ainsi fait.

Sentant son sang pulser dans ses veines, il mit alors sa main devant la jeune vilaine pour la faire reculer.

« Recule un peu. Je m'occupe de lui et tu pourras rentrer chez toi. »


Oui... Johan n'avait toujours pas pité que Yui était à l'origine de ce mauvais coup. Se relevant, il fit craquer son cou tout en regardant son adversaire, en face de lui. Bon, il n'avait pas l'air d'être spécialement dangereux. A le voir, deviner son alter était plutôt aisé : une mutation qui augmente ses capacités physiques. Pas de quoi avoir spécialement peur.

Frappant son poing dans sa main, un courant électrique passa alors au travers de son corps, visible par de petites étincelles qui sortaient de son corps pour y re-rentrer, révélant alors à l'assistance la nature de son propre pouvoir. La pile humaine était prête à dérouiller du vilain.

« T'as vraiment rien dans l'pantalon pour t'attaquer à une gamine. »


Claquant alors des doigts, de multiples pics électriques se formèrent au dessus d'eux, rapidement repérable grâce au bruit qui s'échappaient de la masse foudroyante.

« Viens donc te frotter à quelqu'un d'ta taille. »


Et il lança alors ses projectiles.

Écrit et codé par Johan R. Grant




Oui, je suis fan de moi.
Merci Suisui ♥


Sinon, j'vous mange !
Tout cru !
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageJeu 11 Oct - 22:16
Bon, elle apprécie pas être une petite aux yeux des gens. Alors ouais. Elle savoure quand Gogoliath ouvre la danse pour engager les hostilités contre l’électrifié.

L'enfant observe la scene qui se joue en silence. Toujours dans son rôle de gamine passive. Quelque chose est pas normal avec le type qu'elle a ramenée en pâture au meurtrier. Elle un mauvais pressentiment, le petit doute qui surgit dans son cerveau d'enfant et qu'elle n'arriverai pas a formuler avec des mots. Il a pas l'air si mou que ça le gars. Et son alter il est un peu agressif. Son attitude donne même vaguement l'impression qu'il se prend pour un de ces héros a la con. Tss.

Néanmoins, Yui ne se laisse pas aller à la panique et recule prudemment quand Johan lui en donne l'ordre. Juste pour mieux se faire oublier de sa victime. Même si elle l'a mal jaugé. Elle reste un peu satisfaite que le gars ait pas percuté qu'elle était un magnifique appât. M'enfin, quand elle est a une saine distance des événements, la gamine observe la réponse de Johan à cette attaque.

Aie.

Bon, elle va pas se mentir, elle a un brin satisfaction mesquine qui émerge quand le Goliath prend sa raclée électrique et se tient une brûlure a la main. Faut' dire, elle l'aime vraiment pas et son visage bouffé par la colère lui a toujours évoqué l'image d'un chien de garde vaguement anthropomorphique.

Mais bon il est de la famille. S'il est en difficulté -ce qui semble déjà pas mal le cas faut l'avouer, elle se dois au moins de lui filer un coup de mains. Fin' quand bien même elle ne serait pas sûr d'en avoir un si la situation était inversée. Mais bon, il faut faire fit d son fiel parfois. Et ce ne sera qu'un coup de main : la petite est dans la meilleure posture pour attaquer par surprise. Ca aidera pas mal l'autre gogole à le vaincre. Au moins ca lui donnera du temps pour se remettre de l'attaque.

La lame glisse entre ses doigts instantanément. La petite se prépare et se met bien dans le dos de Johan. Puis elle se précipite discrètement vers lui pour poignarder vaguement à hauteur des cuisses. Elle pourrait essayer d'être maline, mais cette histoire de point vitaux et d'organe lui donne vaguement un mal de tête. Elle laisse cette problématique aux autres.

T'facon, c'pas elle qui veut tuer. C'est gogoliath qui a ce trip



Smiley Trashbag
avatar
fond des messages :
Messages : 554
Points : 2308
Puissance : 2 945
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
554
2308
2 945
0
0
MessageMar 16 Oct - 15:37
LIVRE 1 - CHAPITRE N°11
Mauvaise idée
Johan R. Grant & Yui Amane
D'un mouvement nerveux, Johan secouait sa main, comme pour faire passer la douleur suite au coup de Goliath. Ce gros plein d'soupe avait tout de même assez de force, plus que lui en tout cas. Venir le frapper au corps-à-corps n'était pas forcément la meilleure chose à faire, donc autant garder ses distances. Mais quand même, tomber sur ce genre de personnes alors que son corps meurtri lançait déjà de nombreuses lances à travers ses nerfs, ce n'était vraiment pas de chance. Soit ça, soit le divin cherchait à passer un peu de temps en martyrisant l'une de ses créations, l'observant bien haut dans le ciel un petit verre à la main et un énorme cigare dans l'autre.

Mh, où on en était déjà ? Ah oui, défendre la gamine.

Tout en gardant son attention en priorité sur son adversaire, Johan tentait de garder un œil sur l'état de la petite. Pour le coup, il trouva assez étonnant qu'elle ne parte pas simplement en courant, ou qu'elle n'aille pas se cacher dans un coin le temps que la tempête passe. Non, elle était là, derrière, à observer. D'une manière presque trop intéressée, et pas dans le bon sens du terme. M'enfin... C'une enfant, et qui peut donc savoir ce qu'elles voient, ces petites têtes blondes ? Pas lui, donc il préféra ne pas en tenir rigueur pour continuer à gérer son affrontement.

En soit, l'homme n'était pas une menace... Pour un Johan en forme. Malheureusement pour lui, ce n'était pas le cas actuellement, et il allait devoir prendre tout ça un minimum au sérieux s'il souhait s'en sortir sans trop avoir à se faire soigner au retour. Rallonger sa convalescence était peut-être une chose qu'il désirait, mais sans forcément en rajoutant de nouvelles cicatrices...

« Eh tu sais, si tu dégages j'te poursuivrai pas, l'gros. »


Plus qu'une invitation à en finir, c'était bien une petite pique lancée en direction de son adversaire. Il n'avait pas vraiment l'air d'être le genre à rester calme en toute situation et à penser ses stratégies, l'énerver et le pousser à réaliser quelques erreurs était un plan qui permettrait à Johan de garder quelques coups d'avances et d'abattre sa dernière carte au bon moment pour en finir rapidement.

Mais ce fut en réalité tout autre, au moment où il sentit une lame froide s'enfoncer dans sa chaire. Derrière lui ? Attends, quoi ? Quelqu'un venait de le planter sans qu'il ne s'en rende compte ! Il avait un complice ? Un grognement de douleur monte le long de sa gorge, bloqué par la bouche crispé et fermée d'un Johan qui retint la plainte. Ne regardant pas tout de suite qui venait de s'attaquer à lui, il laissa, au lieu d'une plainte de douleur, quelques mots s'échapper.

« Gamine, casse toi, ça va être plus compliqué que prévu. »


Quittant des yeux quelques secondes le Goliath, il se tourna alors pour, d'une part retirer la lame, et d'autre part voir son agresseur.

Ah. Merde. La gamine.

Tiquant doucement à cette découverte, il comprit finalement le "plan" du duo. Elle servait d'appât, attirant une pauvre victime que le gros lourd pouvait exploser facilement. D'où le fait qu'ils allaient dans des quartiers sensibles, ainsi que l'attaque surprise un peu trop bien réalisée lorsqu'il arriva à l'intersection. Dire qu'il souhaitait juste aider une enfant et le voilà dans de beaux draps.

Sur le coup, un sentiment de colère vint monter le long de ses tripes, et le bruit de la course lourde du gros tas lui fonçant dessus vint à ses oreilles. D'un mouvement, il attrapa une pile présente dans sa poche avant de se charger avec force, plusieurs traits électriques parcourant son corps. Puis, il expulsa brutalement la totalité de la charge, dans une explosion de foudre pure autour de lui. Le lourd ne pouvait ainsi s'approcher, tout en recevant sûrement une bonne dose d'élément s'il se trouvait trop près.

Concernant la jeune fille, elle était trop loin pour réellement se prendre le coup. Malheureusement, son couteau, encore trempé de son sang, était un excellent conducteur. La foudre passera sûrement à travers l'arme pour venir électrocuter la jeune fille. Pas de quoi réellement la blesser, mais de quoi lui remettre potentiellement les idées en place.

Se relevant doucement une fois le choc passé, son corps légèrement crispé à cause de la quantité d'électricité qui s'échappa de son corps, Johan profita du calme posé par son attaque pour déchirer sa manche. Lentement, il banda alors la plaie, histoire de ne pas perdre trop de sang non plus.

« Kiddo, tu restes là. Je m'occupe de lui, et on cause. »


Le sourire s'était redessiné sur ses lèvres. Mais au lieu d'un sourire doux et compatissant, c'était ici un pur rictus d'énervement. C'en était presque sombre, dur, comme une prémonition de la suite.

Écrit et codé par Johan R. Grant




Oui, je suis fan de moi.
Merci Suisui ♥


Sinon, j'vous mange !
Tout cru !
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageMar 16 Oct - 20:05
Bon, il est un peu lent d'esprit le grand type mou. La gamine se permet de sourire en constatant qu'il continue de lui causer sans comprendre qu'ils sont adversaire. Cette satisfaction atteint même un petit pic quand il découvre le pot au rose et l'enfant savoure la surprise de l'adulte. Yui se permet même de faire une petite moue aussi délicieuse qu'ironique. Cependant l'enfant déchante assez vite au premier coup de jus qu'elle se prend. Premier de sa courte vie même. Bon elle admet aisément que ça fait moins mal qu'une balle. Mais ça reste désagréable cette sensation de tiraillement dans les muscles endoloris de son bras

En plus de ca, la poignée de son couteau est un peu brulante maintenant. Sa main droite lui fait un peu l'effet d'avoir frôlé une flamme de trop près. Pour ne rien arranger, ses cheveux se sont redressés naturellement de manière un peu trop comique a son gout. Azy, elle les avait coiffé y'a même pas quelques jours. Elle va devoir s'y remettre de retour au QG.

Mais pire que tout, la réaction de Johan la met hors d'elle. La 'petite' se renfrogne en entendant la raillerie du grand gars mou. Comme si elle est incompétente et hors propos dans ce combat, comme si elle fait figure d'anomalie dans le paysage, comme si qu'on pouvait se permettre de s'occuper d'elle en dernier. Elle n'est pas une figurante de la ligue ! Le temps ou elle ignorait comment se battre est révolu. Elle se débrouille maintenant ! Elle en a tué des héros et des civils dur à cuir comme lui. Pire que lui même.
En guise de réponse, ses yeux lancent des éclairs en direction de l’électrifié, mais eux ont le bon gout d'être inodore et invisibles. Cependant, ils traduisent a merveille le répertoire d'insulte que l'enfant récite dans sa tête a l'encontre de Johan.

C'est même assez pour qu'elle en oublie son allier et qu'elle en fasse une affaire personnelle. L'égo meurtrie de Yui ne supporterai jamais un nouvel échec à son arc. Et la suffisance de Johan lui fait l'effet d'une humiliation qui brouille son sens commun déjà pas mal défectueux. La gamine répond drapée dans un une colère tout aussi sourde que son interlocuteur. Elle aussi est en train de lui faire une promesse silencieuse et lugubre.

- Ouais... Ouais... Hāfu. Cause toujours

C'était pas bien d'attaquer les origines de quelqu'un. Surtout que sa famille se compose pas mal de Gaijin et d'hāfu et de japonnais pur souche. L'enfant le sait, mais sur le coup, elle veut juste être aussi odieuse que lui. L'insulter tout aussi méchamment qu'il la traite de petite.
La main de Yui lance son couteau en direction de son adversaire.

- Pauvre naze.

Son alter se relâche légèrement pour offrir une surprenante vélocité à l'objet et le projeter la lame la première vers l’électrifié de service. Il allait voir si elle n'avait pas sa place sur le champ de bataille. Si elle était incompétente. Il allait regretter d'avoir cru la snober de la sorte.

Elle allait pas lui offrir de cadeau.


Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un messager de mauvaise augure
» [Blog] Pré-Mauvaise nouvelle
» [Résolu] Warning à cause de mauvaise traduction
» [RP] Une mauvaise cuite hier ? Non, pour une fois !
» 2008-09 : Réclamations (que vive la mauvaise foi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Centre-ville-
Sauter vers: