• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Une aide inattendue [PV : Bill Mountain]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone industrielle
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 16
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
16
0
1 100
MessageSam 14 Juil - 13:40

Une aide inattendue

La nuit, c'est à cette période la que la plupart des trafics se font notamment ceux les plus dangereux. Au Japon, les armes ne se vendent pas comme des petits pains, pas comme au États Unis en tout cas mais elles restent néanmoins un marché rentable pour certains criminels qui n'ont pas oubliés que la plupart des alters ne permettent pas de survivre à une balle dans la tête. Et ça tu le savais très bien puisque tu utilisais toi même des armes à feu, conscient des faiblesses de ton alter, surtout à distance de tes ennemis.

Tu avais eu vent d'un rendez vous entre deux gangs plutôt influents dans la ville qui mettaient leur différents de côté pour s'allier afin de faire un gros coup qui mettrait à mal les héros et leur permettraient d'empocher un certain pactole. Seul toi avait connaissance de ce deal et tu étais le seul qui pouvait les en empêcher.

Arriver sur le lieu de l'échange, un entrepôt désaffecté loin des entreprises fonctionnelles, tu aperçu deux guetteurs postés sur le toit du bâtiment. Tu te dis qu'ils étaient sûr d'eux pour ne pas avoir mit plus de deux gars à la surveillance. Surtout que ces deux la ne paraissaient pas particulièrement assidu à leur tâche, du moins pas assez pour t'empêcher de les neutraliser. Tu grimpas sur le toit en tôle en t'aidant de grosses caisses empilées et tu avança silencieusement derrière eux. Ils avaient le regard fixé vers l'horizon, en quête de lumières suspectes qui auraient pu trahir une présence.

Alors tu y crois toi ? Tu penses qu'on peut sympathiser avec ces types juste en leur vendant des armes ?

Demanda le type à gauche de ta position.

J'espère bien, je doute de nos chances de réussites si on est pas aider, ils sont plus nombreux que nous.

Ils feraient n'importe quoi pour nuire aux héros apparemment, même s'allier alors qu'ils se tiraient dessus quelques jours auparavant. Malheureusement ou heureusement pour ces deux la, ils n'allaient pas pouvoir participer à une telle alliance. Sans un bruit, tu transperças le type à gauche dans le dos avec ton sabre et alors que le second était sous le choc tu sortis ton sabre du corps du premier et trancha la gorge de l'autre garde avant qu'il ne puisse appeler des renforts. Les guetteurs neutralisés, tu descendis vers l'entrepôt en prenant une échelle qui était placé dans un trou dans la tôle du toit. Tu arrivas au lieu de l'échange et te cacha derrière des caisses pour observer. Il y avait une dizaine de types et plusieurs mallettes d'armes de calibre militaire, très dangereuses.

Alors elles vous intéressent ? Il y a pas mieux que ces bijoux la dans la ville, aucun autres truands ne peut s'offrir de telles merveilles.

Apparemment ce gars était le revendeur et il était accompagné de quatre gardes du corps armés jusqu'aux dents. Il était prudent, il fallait le reconnaitre.

Ouais, j’admets que c'est du lourd ce que vous avez la.

ça c'était l'acheteur et lui il avait une demi-douzaine d'hommes et tu étais certain que les deux postés en haut étaient aussi ses gars.

Alors marché conclu ?

Il y eut un léger silence dans la salle.

Marché conclu.

Tu sortis de ta cachette et tu dégaina tes deux pistolets puis tira sur deux des gardes du corps de l'acheteur, leur dégommant la tête à la surprise générale.

Merci pour les armes, elles me seront très utiles.

La panique se répandit comme une flamme sur du pétrole, les deux autres gardes du corps se mirent à te tirer dessus alors que tu te mis à couvert et les hommes de l'acheteur te tirèrent dessus également.

Buté moi cet enfoiré de vengeur !

Ce type connaissait les vengeurs, il avait certainement du en rencontrer un ou deux avant toi. Ton petit coup de théâtre l'avait pas mal agacé, tu avais gâché sa vente en même temps. Quand à l'acheteur, il se préparait déjà à fuir, emportant avec lui une mallette d'armes sans que le vendeur ne s'en rende compte, trop occupé à déverser sa haine envers toi. La situation était compliqué mais rien que tu ne pouvais gérer seul.


Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 1 150
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
1 150
MessageSam 14 Juil - 14:54
La nuit c'est le calme. La nuit cache Bill du regard. La nuit le met a l'abri d'un hasardeux mépris que quelqu'un pourrait avoir envers Bill. Oh ça bien sur il l'ignore, il pensait que seul son père le détestait, mais était persuadé que tout l'aéroport savait qu'il avait tuer son monstre de père, qui enfermait les oiseaux. Bien sur sa capuche l'avait caché. Mais tel un enfant, il pensait que sa bêtise était connue de beaucoup.

C'est cependant à la demi-lumière d'une fenêtre cachée par les rideaux intérieurs que Bill lisait son dictionnaire Sinno-américain, pour réussir un peut a communiquer. Il s'impliquait de tout son être. Toujours heureux et motivé d'apprendre quelque chose lui qui n'avait jamais vus l'ombre d'une école.
L'apprentissage, si on peut l'appeler ainsi, était dur. Faute de professeur, il devait le faire lui même. Se reprenant lui même quand il faisait une erreur, ou perdait l'attention.

Il savait déjà bredouiller la phrase pour dire "Bonjour, je m'apelle Bill Mountain, j'ai 24 ans, je vien du Nevada" que la lumière de la fenêtre s'éteignit. Légèrement contrarié d'avoir sa lumière s'éteindre, il prit son courage et sortit dans la rue vide. Et marchât vers le trottoir, puis sur celui-ci. Il avançait en passant sous les lampadaire, pour réussir a lire. Il n'avançât que très peut dans son apprentissage car ses boitement faisait trembler ses bras et le livre. La lecture se trouvât donc intérrompue.

Il n'avait pas fait attention ou il allait, et avançant a grand pas -eh oui il a de l'envergure le garçon-il était loin de la ou avait commencer sa route. Heureusement, a quelques mètres de la, un arbre de panneaux allait lui permettre d'explorer un peut plus. il y avais...des écritures nippones.

A quoi s'attendait-il? Au moins il avait son petit traducteur de poche. Il entreprit alors de traduire, assez bancalement, les panneaux.

"Zone strielle"
"Place"
"Bli aux thèques"

Bon, il est maintenant temps de déduire ce qu'il a traduis...Il ne voyait pâs ce qu'était une "Bli aux Thèques", donc il se dirigeât vers la "Zone Strielle". Qu'il traduit quelques pas plus loin en "Zone Industrielle", en se tappant le crâne déjà pas bien formé. La zone lui était plutôt interessante. Il ignorait qu'il y avait des cris et des bruits aussi fort en revanche dans ces zones.

Un homme le frôlât en courant avec une mallette, il semblait ne pas avoir vraiment vus le géant chose dont il ne se plaignit pas. Il approchât des bruit et vis...il était presque sûr que c'était des hommes armés. Une armée contre une armée. Mais qui des "100" ou du 1 étaient les gentils?

le 1!! Il était le gentil! il avait le courage d'affronter une armée seul. Il se mit a l'encourager tout bas, caché dans l'obscuritée derrière les caisses. ne le lachant pas des yeux son "héros".


Theme song:
 
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 16
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
16
0
1 100
MessageMer 18 Juil - 23:33

Une aide inattendue

Au bout d'un moment à essuyer des tirs nourris, tu entendis plusieurs bruit de rechargement et c'est à ce moment que tu sortis de ton couvert et que tu fonças vers tes ennemis, tirant plusieurs fois avec tes deux armes à feu,  sur les deux gardes du corps qui restaient au vendeur, les tuant alors qu'ils avaient presque finis de recharger leur armes. Le vendeur était pris au dépourvu et il te tira dessus également mais tu esquivas les balles en glissant par terre pour venir à son corps à corps. Une fois cela fait, tu le désarma et rangea tes pistolets pour dégainer ton katana et prendre en otage le criminel devant les hommes armés de l'acheteur qui semblait être parti.

Déposez vos armes ou je le tuerais et viendrais vous tuer juste après.

Le vendeur se débattait alors que tu le maintenait fermement, la lame de ton épée sous son cou.

Tu sais pas dans quelle merde tu t'es fourré pauvre décérébré ! Tu vas crevé ici et maintenant !

Ah oui vraiment ?

Alors que tu pensais avoir les choses en mains, l'homme dégaina en toute discrétion un taser à main et en profita pour te mettre un coup de jus sur le flanc, te faisant le relâcher en criant de douleur, désorienté.

Gaaaaaaah !!

Il reprend son arme à terre et te vise la tête avec en souriant.

Qu'est-ce que je t'avais dis ?

Tu ne savais pas comment tu allais pouvoir te tirer de cette situation...


Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 1 150
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
1 150
MessageJeu 19 Juil - 12:28
Quelle héroïsme! pensât notre montagnard. Comme il est courageux!! le sourire au lèvre il observait discrètement le héros affronter a lui seul une armée. Et un héros stratégique en plus de ça: il attendais que les ennemis cessent d'utiliser leur objets bruyants, qui semblait être des armes, puis le héros se jetât sur eux utilisât aussi ses armes bruyantes. Puis attrapât leur chef et le menaçât de son grand couteau.

Déposez vos armes ou je le tuerais et viendrais vous tuer juste après.

Quelle assurance!! Bill avait le sourire au lèvres. Il assistait au boulot que faisais un vrai héros. Il était fier!! il avait déjà un beau souvenir a raconter a...a qui voudrait bien parler avec lui en fait. Il ne savait déjà pas si il aurait cette maison avec clôture blanche, une femme et de merveilleux enfants, comme le rêve américain le dictait. Même si au fond de lui il adorerait avoir tout cela.

Mais?! Oh non!! un le méchant s'est révelé armé!! Il veut attaquer le héros en traitre. Le lâche!! Que faire?! crier pour alerter le héros? Mais il allait être découvert? Et si le héros avait peur de lui?

Trop tard!! Le méchant venait de mettre a terre le héros. Il avait ramasser son arme, et la pointait vers le gentil. Oh non que faire?! Bill avait la mâchoire tremblante. Mais...mais il ne pouvait pas laisser un héros mourir! Ca non!

Ni une ni deux, et surtout sans la moindre hésitation, il sortit de sa cachette. Dans un fracas de caisse brisées, en renversant un homme au passage, il se jetât sur celui qui allait tuer le héros. Il lui attrapât la tête. Dans la panique l'homme lâchât son arme bruyante.

Lâche moi!! Lâche moi putain!!

Mais Bill n'en fit rien. Il pressât la tête de l'homme comme un citron, sa force fît qu'il ne fallût pas longtemps avant de réduire le crâne du pauvre homme en bouillie. le corps tombât, les mains et avant-bras du montagnard étaient couvert de sang. Choqué et effrayé, les mafieux restait planté bouche bée et effrayé face au géant difforme qui venait de surgir. Du pied, Bill poussât les armes du héros vers son proprietaire

Tu a encore des gens a sauver héros!

Le héros avait maintenant un autre avantage, une force de la nature, l'effet de surprise, couplés d'une rage bestiale d'en finir avec les méchants.


Theme song:
 
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 16
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
16
0
1 100
MessageLun 23 Juil - 17:23

Rencontre autour d'une poubelle

Tu ne t'y attendais pas et tu pensais que c'était la fin. Mais soudain un homme déformé sortit avec fracas d'une cachette derrière des caisses en les détruisant au passage et te secouru en attrapant le vendeur d'armes à la tête tel un sauvage. Il lui pressa le crâne avec une force monstrueuse et le tua sur le coup. C'était à la fois surprenant et admirable, tu aimais bien son style. Néanmoins même si il avait tué ton assaillant, il restait encore quelques types qui attrapait le plus d'armes possibles et commençaient à fuir en vous tirant dessus. Tu te releva en reprenant tes armes et regarda l'homme qui t'avait sauvé.

Merci. Maintenant allons finir le travail.

Puis tu n'attendis pas qu'il t'accompagne pour courir à la poursuite des derniers criminels. En sortant du hangar tu arrivas à rattraper un des types et tu le plaqua au sol sur le ventre. Il essaya de se débattre mais tu le maintenait fermement de tout ton poids. Alors que tu faisais cela, le groupe de criminels était déjà en train de fuir les lieux en voiture et il était impossible pour toi de les rattraper. Tu allais devoir te rabattre sur ton nouveau prisonnier.

Restes tranquille.

Tu l'assommas brutalement avec la poignet de ton arme puis te releva et commença à le trainer par le pied jusqu'au hangar tout en croisant l'homme qui t'avait sauvé. Tu mis le criminel sur une chaise qui trainait par la et tu le ligota avec une corde que tu trouvas dans les débris de caisses que le bourrin avait défoncé. En attendant qu'il se réveille, tu jeta un regard à ce dit bourrin.

Qui es tu ?


Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] j'ai besoin d'aide pour Brickshelf
» [Software] Besoin d'Aide pour Bionicle Heroes
» Aide pour débuter !
» campagne mordheim, aide de jeu
» Aide aux artisans: Devenir érudit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone industrielle-
Sauter vers: