• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 I thought about art [Pv: Keira Jolan]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Lotus Noir, QG de la ligue des Vilains :: Salle de repos
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 34
Points : 4
Puissance : 1 350
Voir le profil de l'utilisateur
34
4
1 350
MessageDim 24 Juin - 17:52
I thought about art.ft. Keira Jolan

La salle de repos était déserte. L'heure tardive y était sans doute pour quelque chose. C'était un environnement adapté pour Akira. Le silence, le seul compagnon qu'il n'ait jamais eu, lui apportait plénitude et réflexion. Cet état de transe, dans lequel toutes fioritures alentours n'existaient plus, avait la particularité de lui faire ressembler à une poupée immobile. Absorbé par le tumulte de ses pensées, par la flore de son imagination débordante de richesses, Akira était presque pris entre deux réalités. Le corps présent dans le monde réel, l'esprit dans l'autre. Ce comportement singulier lui avait souvent valu d'être incompris, voire moqué. Il n'en avait cure. L'avis des autres, leur regard et leurs pensées ne concernaient qu'eux. Akira ne s'en fichait pas : Il n'en avait tout simplement pas conscience. Son esprit étriqué avant tendance à ne lui montrer que ce qu'il voulait voir, et peu de choses valaient le coup d'être vues. Et Akira ne voulait pas voir, mais admirer. Admirer tout ce qui valait la peine de l'être à ses yeux. C'est en partie pour cette raison que le jeune homme avait décidé de se lancer dans l'art. L'art lui permettait de voir, d'exister, de ressentir le monde à travers le plus petit grain de sable. Car celui-ci n'a pas de limites.

Debout contre le mur du fond de la pièce, le jeune homme n'était pas vêtu de sa tenue ordinaire. Pour une raison que lui seul connaissait, Akira portait son masque, et ses yeux noirs sublimaient ses deux iris rouges luisant à la faible lumière des veilleuses. Les deux mains jointes pour former un creux, le jeune homme tenait une fleur. Une fleur pourpre aux formes irrégulières, hasardeuses, illogiques et contradictoires. C'est précisément ce qui faisait la beauté de cette fleur pourpre, à l'apparence étrangement liquide tout en étant bien solide. En effet, Akira s'était entaillé le doigt pour pouvoir sculpter de son sang une œuvre d'art singulière. Une simple fleur, pourtant si différente des autres. Son alter ne servait pas qu'au combat après tout, mais pouvait aussi donner vie à des créations aussi belles qu'éphémères. Belles et éphémères... quelle combinaison sublime.

Concentré sur son œuvre, et désormais totalement absorbé par le tumulte de ses pensées, Akira ne risquait pas de remarquer quiconque entrerait dans la pièce du moment qu'il n'était pas interpellé. De toute manière, peu de ses camarades avaient déjà pris la peine d'entamer une conversation avec lui. Peut-être était-ce sur le point de changer.



Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 31
Points : 1
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
31
1
1 300
MessageLun 25 Juin - 3:26
art is anything you can get away with.Cela devait faire bientôt quelques jours, ou quelques semaines, que Kansen n'est plus revu. Keira a oublié la notion du temps, sans son ami, tout était noir, vide, ennuyeux. Tout. Elle était trop triste pour sourire, elle faisait de moins en moins son travail en tant que soigneuse. Elle était dans les vapes, si on peut le dire. Elle avait du mal à se concentrer à tout ce qu'elle faisait, qu'elle buvait, qu'elle concoctait son élixir ou qu'elle soignait les blessés. Ce n'était pas elle, et elle n'aimait vraiment pas ça, mais pourtant elle ne pouvait rien faire pour changer. C'est comme si elle était destinée à devenir ainsi; une vraie ordure qui mérite d'être triste. Elle espérait au moins qu'elle ne sera pas dépressive, jusqu'à tout laisser tomber et s'autodétruire.

Le son de ses talons qui heurtait le sol donnait un écho dans les quatre murs, elle se dirigeait vers la Salle de repos. Elle était seule, dans le QG. Personne n'était là, ils étaient tous à l'extérieur à faire n'importe quoi, enfin c'est pas comme si Keira se préoccupait d'eux.
Finalement arrivée à la salle, elle le balayait du regard et découvrit à sa grande surprise, un autre membre. Une forme masculine, là au coin. Elle prit une inspiration avant de se diriger vers son collègue, les yeux toujours sur lui.
Après une marche lente, elle s'adossa sur le mur, à côté du jeune homme. Elle observa les cheveux blanc du jeune homme, ressemblant à la neige. Son masque était lugubre, ses iris rouge était menaçant, sans compter que la sclérotique était noir, il était digne d'un vilain. Elle se rappela qu'il se nommait Akira, son nom de famille lui échappait. Elle regarda ensuite ses mains, dont une fleur pourpre, dont la forme était étrange. Elle regarda pendant un moment cette fleur, dans le silence la plus totale, avant de prendre parole.

«-Quel fleur magnifique...tu as un sens artistique incroyable, Red Flower.»

Pas de ''Bonjour, comment allez-vous ?'' ou de ''Je te dérange pas, j'espère !''. Elle n'aimait pas trop ce genre de conversation. Et puis, elle ne voulait pas appeler le jeune homme par son prénom jusqu'à preuve de sa permission, ce serait trop impoli selon elle. De plus, elle ne savait pas comment aborder ce jeune albinos, il était un loup solitaire, on aurait dit qu'il était qu'un vilain solitaire et non un membre de la Ligue. La jeune amérindienne avait essayé de lui parler, mais à l'intérieurement, elle se disait qu'il ne le fallait pas pour une raison inconnue, c'est-ce qu'elle a fait. Il faisait partie des rares personnes de la Ligue que Keira refusait de parler.

Toujours les yeux sur la fleur, elle se demandait comment était le ton de sa voix, même si son ton était neutre, elle voulait savoir s'il y avait d'autres sentiments. Elle souhaitait désespérément de redevenir elle-même, de redevenir la soigneuse souriante avec un instinct maternel, et non celle d'une personne mélancolique, voire même pathétique. Elle leva ses yeux épuisé vers ceux des yeux rubis de l'albinos, essayant de sourire du mieux qu'elle pouvait, laissant seulement rictus.
Elle baissa alors la tête immédiatement, lâchant ensuite un soupir. Elle constata avec mépris qu'elle avait besoin de parler, de dire tout ce qu'il y avait dans son cœur.
Elle avait besoin d'un ami.
©? 2981 12289 0


«Sometimes the only way to stay sane,
is to be a little crazy !»




THEME SONG

CHANSON DU MOMENT: Click here o/

Keira vous parle 24/7 en #66cccc
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 34
Points : 4
Puissance : 1 350
Voir le profil de l'utilisateur
34
4
1 350
MessageLun 25 Juin - 16:01

Kogami
Akira

Jolan
Keira

「 Everything you can imagine is real. 」
Akira termina de sculpter sa fleur de sang pourpre, pleinement concentré sur sa tâche. Celle-ci passait par différentes phases, mouvant perpétuellement. Néanmoins, chaque chose a une fin. Et alors que sa camarade s'adressa à lui, Akira releva la tête, ancrant ses iris rouges dans ceux de la jeune femme.

- Magnifique...

La fleur, dans un dernier soupir, prit la plus belle forme de toutes, dévoilant une dizaine de pétales pourpres dans une majestueuse éclosion rougeâtre. Alors qu'elle atteignit son seul de solidité maximal, la fleur rendit son dernier souffle, et se résorba en une simple petite flaque de sang dans le creux de la main d'Akira. Akira  referma la main quelques instants pour ne la rouvrir qu'une fois le sang évaporé au bout de quelques secondes, ne laissant qu'une petite coupure sur son pouce. Il lui fallait se faire saigner pour utiliser son alter après tout, rien n'est gratuit.

- … Mais éphémère.

La voix d'Akira était douce et calme, aussi froide que réconfortante, malgré le fait qu'elle fut étouffée par son masque menaçant. D'ailleurs, Akira le retira de son visage, estimant qu'il ne nécessitait plus de le porter une fois sa fleur terminée. Qui sait pourquoi avait-il décidé de le mettre spécialement pour sculpter, sans doute était-ce logique dans son esprit à lui. Le noir de ses sclérotiques se résorba pour laisser place à des yeux un peu plus communs, excepté la couleur rouge de ses iris qui était naturelle. Akira semblait jeune, et moins menaçant sans ces quelques détails. Qu'importe, il n'était pas ici pour effrayer ses camarades de toute manière, et son identité n'était pas secrète au sein de la ligue. En somme, Akira était un jeune homme au visage pâle et aux traits fins, pouvant être aussi beau qu'effrayant selon le point de vue. Peu lui importait de toute manière, lui-même ne savait pas reconnaître ni évaluer la beauté. Ce concept lui était abstrait, du moins chez les humains. La beauté d'une œuvre d'art, elle, était cependant parfaitement évaluable à ses yeux.

Akira parcourut du regard son interlocutrice, essayant de remettre un nom sur ce visage. Le jeune homme ne connaissait pas les ¾ des membres de la ligue, puisque peu lui avaient déjà adressé la parole. Le simple fait de ne pas être seul lui suffisait, peu importe que l'on fasse attention à lui ou pas. Il parcourut donc des yeux sans discrétion le corps en 8 de la jeune femme, et en conclut qu'il ne l'avait sans doute jamais vue. Ou du moins, jamais remarquée. En revanche, ce qu'il remarqua rapidement était le ton presque mélancolique de la jeune femme. Akira était habile en ce qui concernait les émotions humaines, et il put déceler une pointe de mélancolie en elle. Mais il n'était pas du genre à s'introduire dans la vie des gens, ni à se préoccuper d'eux. Si la jeune femme voulait parler, elle venait de trouver une oreille attentive. Mais il ne fallait pas lui compter dessus pour faire le premier pas.

Des amis, Akira n'en avait pas. Ce concept lui était inconnu, cependant il lui arrivait de trouver certaines personnes plus appréciables que d'autre, et de les écouter avec plus d'attention. Peut-être était-ce ce que l'on peut appeler l'amitié. Il ne s'était jamais posé la question. Les choses allaient ainsi, sans que l'on ait besoin de se demander pourquoi. Quelque part, malgré toutes les pensées alambiquées que son esprit contenait, Akira était un jeune homme d'une rare simplicité.


Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Okaeri-Tadaima] Keira pointe enfin son museau !
» Vends / Trade Jace, Architect of Thought (Foil) et Thundermaw Hellkite (Foil)
» VENTE : Pimp / Plays. Modern (Karakas / MoIth / BoB / Thought / Dark D. / ...)
» La frigilité humaine nous tuera tous || Keira
» Keira ► I don't need a parachute || Fiche de liens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Lotus Noir, QG de la ligue des Vilains :: Salle de repos-
Sauter vers: