• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Oeil pour oeil... [ PV Keiju ]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone résidentielle
Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
1 300
MessageLun 11 Juin - 11:39
La nuit avait été bonne. J'avais bien eu à faire à deux ou trois groupes de petits malins, m'étant assuré qu'ils comprennent ce qu'il en était de jouer ainsi avec les règles, et surtout avec ma patience... Relativement inexistante, certes. Je resserrais rapidement ma cravate, du moins suffisamment pour soigner un tant soit peu mon accoutrement, puis pris la porte sans plus tarder. Le soleil m'éblouie un instant, il devait bien être midi, combien de temps j'avais dormi moi ? Après tout, ces virés nocturnes ne m'aidaient pas à garder un rythme constant... Combien de temps cela faisait-il que je n'étais pas sortis de jour moi ? Je ne savais pas trop ce qui m'avait pris aujourd'hui, d'autant plus que sans ma batte pour m'accompagner je ne me sentais pas réellement à l'aise, mais ce maudit frigo n'allait pas se remplir tout seul.

Déambulant à pas lent entre les différents pavillons, je prenais la direction de la zone commerciale afin d'accomplir ma cuisante mission... Je comptais bien me faire des réserves, je hais les courses. Rêvassant tout le long du chemin sur ce que j'allais bien pouvoir acheter, tout en espérant passer rapidement la journée pour me défouler à nouveau, une brusque secousse me tira soudainement de mes songes. Levant les yeux afin d'inspecter les alentours, pas vraiment intéressé mais plutôt agacé par ce grabuge, je distinguais rapidement la provenance de ce dernier. Un épais nuage de poussière prenait place à quelques rues d'ici, et j'entendais d'ici les cris effrayés poussé par les quelques personnes présentes sur place. Hésitant un instant à m'en mêler, préférant continuer mon chemin afin de rapidement rentrer chez moi, je me décidais pourtant à tourner les talons et prendre la direction de cette source d'agitation. En effet, un frisson venait de parcourir à cette simple pensée : Baston !

Arrivant sans trop de précipitation sur les lieux de l'incident, je comprenais rapidement ce qui était en train de se passer. Un dégénéré semait le désordre à coup de griffe... Et pour dire vrai, si j'avais jamais porté une quelconque importance à l'apparence de mes ennemis, je me serais bien moqué de celui-là. A sa gueule, je reconnaissais rapidement quel type d'alter ce type pouvait posséder. Son rire irritant vint accompagné la confirmation de mes pensées.

"Haaahaha ! Allez-y, fuyez devant moi, le Défourailleur !"

Ouai'p... Un putain d'homme taupe quoi, c'est naze, mais ironiquement efficace. Des mains et des griffes énormes capable de creuser le bitume sans le moindre problèmes, une gueule affreuse orné d'un gros museau tout aussi dégoûtant, voilà ce qui caractérisait notre cher vilain pas beau. Toutefois, je devais bien avouer qu'il avait su créer un sacré bordel à lui seul, sans parler des nombreux civils qui, affolés, fuyaient à toute allure et dans toutes les directions. Une gamine vint d'ailleurs s'écraser contre moi dans la précipitation, chutant sur le derrière avant de lever les yeux en ma direction. D'un regard glaçant, et de toute ma hauteur, je la toisais avec un regard tel qu'elle aurait sans nul doute souillée ses bas. Se mettant à chialer de plus belle, je grimaçais avant de l'attraper par le bras, puis la déplacer sans trop de retenu et finalement assez brutalement derrière moi.

"Bouges de là, tu gènes."

Celle-ci ne sembla pas vouloir bouger, gémissant une fois encore en se plaignant d'avoir mal au bras, celui même par lequel je l'avais saisie... Quelle véritable chieuse.
J'avais pas de temps à perdre avec elle, pas de temps à perdre tout court d'ailleurs, mais également une grosse envie de passer mes nerfs désormais et ce vilain tombait à pique. Me craquant les poings, j'affichais un sourire satisfait en le regardant se tordre de rire et ravager le sol à coup de griffes... A nous deux mon coco.
Élève de troisième année
avatar
fond des messages :
Messages : 20
Points : 2
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
20
2
1 300
MessageVen 15 Juin - 23:00

Œil pour œil...

ft. Poolo Kiewicz
776 mots

"Haaahaha ! Allez-y, fuyez devant moi, le Défourailleur !" Les gens fuyaient, courant dans le sens s'opposant directement de l'endroit d'où provenait la voix roque et bruyante qui débitait des conneries avec fierté. Non mais sérieusement, être heureux de s'appeler le Défourailleur ? Dans le pire des cas, ça ferait un bon nom pour un acteur de film pour adulte, mais c'est tout. Un homme passe devant un garçon masqué, vêtu d'une tenue semblable à celle de U.A. Son son crâne, il affichait un masque d'Oni, créature issue du folklore japonais souvent comparé à des démons. Il s'arrêta un mètre plus loin, se retournant vers ce corps qui semblait si petit et fragile. "Vous.. vous êtes un héros ? Aidez-nous, s'il vous plait." La voix qui se dégagea de derrière le masque n'avait rien de rassurant, elle était enfantine, mais dégageait pourtant un côté "sûr de soi". Ses mots étaient clairs et précis, et la phrase la plus connue qui pourrait s'en rapprocher était "La cavalerie est arrivée." Il se tenait à quelques mètres de l'homme-taupe, près à intervenir.

Keiju Oka, ce jeune garçon avait déjà fait parler de lui en début de semaine. Il était intervenu avec un inconnu lors du braquage d'une banque, ce qui lui avait valu quelques blessures légères et pas mal de remontées de la part de ses profs. Bien que la licence provisoire qu'il a reçu atteste de sa capacité à intervenir en tant que héros lorsque la situation le nécessite, il ne faut pas qu'il oublie qu'il reste un étudiant, surtout en ces temps sombres. La première directive qui lui a été donnée, c'est de ne plus se balader sans sa tenue de héros, car il peut-être amené à intervenir à tout moment, et il ne peut le faire sous son identité habituelle. "Kiddo." c'est son nom de héros, certes pas très effrayant, mais totalement représentatif de la façon dont les gens le voient : Un adolescent se rapprochant de l'âge adulte, avec la tête d'un enfant. Sur quelques papiers, on parlait plus ou moins de cet étudiant de U.A qui a aidé à l'arrestation d'un groupe d'une dizaine de braqueur, de cette femme qui a été blessée, et de ce mystérieux homme qui a lui aussi aidé contre les criminels. Depuis le début de l'année scolaire, la plupart des fois où l'on entend parler de l'école c'est par rapport à cette fameuse classe de première année qui est mise sur le devant de la scène par la plupart des médias, sans doute dû à cette année de grand cru vis à vis du futur de la communauté héroïque.

Ce jour-là, alors qu'une femme innocente se prenait une balle dans la jambe juste devant lui, il s'était jurer de défendre ceux qui ne peuvent pas le faire seuls. Ce garçon qui, jusqu'ici avait évolué sans réel but, en avait trouvé un lorsqu'il s'était retrouvé dans le grand bassin. Encore une fois, il se retrouvait sur les lieux d'un méfait sans même le faire exprès, et anticipant l'affrontement qui allait arriver dès les premiers cris de panique, le jeune héros avait enfilé son costume qu'il gardait désormais rangé dans son sac. Prenant soin de poser sa canette de soda orange à côté pour ne pas prendre le risque de la renverser, il était heureux de débarquer fraîchement rafistolé, ce liquide sucré dans la main. "Aidez nous, s'il vous plait." à ces mots il avait répondu, le plus sereinement possible. "Vous en faites pas, j'suis là." Encore une fois, il sentait son cœur battre à une vitesse folle, cette adrénaline, mélangée à cette peur mais aussi cette excitation. C'était ça à chaque fois ? S'imposant un peu plus avec deux pas en avant, il se retrouvait à quelques centimètres d'un autre homme qui ne fuyait pas la taupe humaine. Mais pas le temps pour les interrogation, Keiju se racla la gorge, et s'exprima avec sa voix enfantine, mais pleine de confiance. "Tu sais mon grand, la manucure ce n'est pas exclusivement réservé aux femmes. Ah et, franchement, le Défourailleur ? Non juste non, j'peux pas te laisser t'appeler comme ça, ça va faire tâche dans mon CV." L'humour pour camoufler la peur, la provocation pour jauger la situation, chaque problème a son lot de solutions. Habitué à être "moyen", Keiju s'était aussi entraîné à apprendre comme réagir suivant les cas où il aurait à intervenir.

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Badass ♦ Avec un bandeau sur l'oeil pour plus de style
» Festival de l'Oeil Glauque
» [JUSTICE/ARMEE] Loi du Talion (dite du n'oeil pour n'oeil, dent pour dent)
» clin d'oeil, Nabshare et Musak
» Bague oeil de l'ange puissante: Départ 1po's

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone résidentielle-
Sauter vers: