• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 La nuit, jour des vilains [ PV Johan ]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Bas quartiers
Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
1 300
MessageDim 10 Juin - 14:56
Calme, c'était bien le mot. Aussi étonnant que cela puisse paraître, car ça n'était pas arrivé depuis un bon moment, ces ruelles sombres pourtant propice aux vol et au meurtre étaient dénué du moindre malfrat. Aucun signe d'un quelconque groupe de Yakuza, ou ne serait-ce que d'un vilain en quête d'un peu de divertissement à cette heure de la nuit, mais qu'est-ce qu'il pouvait bien arrivé ? Avais-je loupé quelque chose, un événement quelconque ? D'après mes souvenirs, la dernière fois où la plupart des garnements n'avaient osé sortir le bout de leur nez, c'était après un événement impliquant All Might, mais avec le temps ça leur était passé. Autrement dit, il s'est passé un truc et je suis pas au courant, et ça me plait pas.

Ca faisait un moment que je vagabondais sans rien trouver d'intéressant, batte à l'épaule. Pourtant, je m'étais bien renseigné et avais appris qu'un gang sévissait depuis quelques temps, apparemment impliqué avec une certaine mesure dans cette histoire de "trigger", une drogue permettant de renforcer les alters et créatrice de vilains en tous genre. Il paraîtrait que mes cibles ne soient qu'un simple relais, distribuant simplement la drogue dans l'ombre afin de ne pas attirer l'attention des autorités, ainsi que d'en brouiller la source. Je n'avais pas la prétention de vouloir en finir avec ces triggers, non c'était pas mon combat... Mais je pouvais au moins leur mettre des bâtons dans les roues, et venir fragiliser l'engrenage. Toutefois, c'est ce que j'étais venu faire ici... Avant de réaliser qu'il n'y avait rien. Bordel, c'est carrément chiant.

Tournant dans un coin de rue, toujours plus sombre que les précédents, et déçu encore une fois de ne rien y trouver, je m'apprêtais à abandonner mes recherches et rentrer bien sagement chez moi malgré l'anxiété qui me tiraillait l'estomac. Je trouverais bien un malheureux à matraquer sur le chemin du retour... Cependant, un cri tout de même vint finalement déchirer le silence.

"Aaaaah ! Un monstre !"

Je me retournais aussitôt, alors qu'un homme en piteux état venait de trébucher en débarquant d'une énième ruelle. Son costume déchiré et le sang qui coulait de son front démontrait bien qu'il lui était arrivé quelque chose, mais c'était quoi cette histoire de monstre ? Rapidement, l'homme se précipita vers moi en se redressant maladroitement, chutant à nouveau à genou alors qu'il s'agrippait à ma veste. Je grimaçais à son geste, mais me retenais toutefois de l'envoyer valser à des mètres en arrière puisque il continuait à déblatérer toutes sortes de mots incompréhensible. Toutefois, ses derniers mots furent bien plus clairs que les précédents.

"Aidez-moi !"

Impassible devant un tel comportement, qui me dégoûtait en de nombreux points, je m'apprêtais à le laisser pleurnicher là où il était avant de remarquer un détail intéressant. En effet, malgré la pénombre, il m'était facile de repérer le tatouage qui ornait son avant-bras droit, sa veste déchiré laissant largement paraître celui-ci. C'était très clair, j'avais passé assez de temps à me renseigner à leur sujet pour le reconnaître. Ce type était un des Yakuza que je recherchait. Sans crier gare, et d'un geste rapide, le métal de ma batte rencontra la mâchoire de ce pauvre gars dans un craquement sourd. Celui-ci, assommé, s'affala simplement à côté de moi. Dans la précipitation, et parce que ça me démangeait depuis un moment, j'avais frappé fort et espérais ne pas l'avoir tué. Une bonne correction aurait suffit pour un type du genre.

Je ne réfléchis pas beaucoup plus à son sort, et m'empressais alors de m'engouffrer dans cette ruelle d'où il avait surgit. Ses paroles me revinrent rapidement à l'esprit, un "monstre". Je savais ne pas devoir prêter beaucoup attention aux paroles d'un Yakuza, surtout dans un état pareil, mais il était clair que quelqu'un était en train de me piquer mon boulot. Il ne devait pas être seul, il me suffisait de continuer afin de trouver le r-... Le reste ? Un corps, deux corps... Trois... Non, ils était au moins une dizaine, gémissant pour la plupart, inertes pour d'autres, tous allongés au sol tandis qu'une forte odeur de brûlé me chatouillait les narines. Ils étaient là, mes proies, tous hors-d'état de nuire. Qui avait bien pu...? Ma réponse ne tarda pas à arriver, car c'est en levant les yeux que je l'aperçu. Un homme se tenait là, debout au milieu de ces hommes vaincus. De dos d'abord, il sembla remarquer ma présence, et c'est lorsqu'il tourna la tête qu'un frisson vint parcourir l'entièreté de mon corps. Un monstre ? Non, il n'était qu'un homme, portant un masque étrange et grossier. Mais cet homme venait de se farcir à lui seul ce gang de Yakuza, gang que je me réservais le droit de corriger... Il m'avait empêché de me défouler, et peu importe ce qu'il était, je comptais bien passer mes nerfs sur quelqu'un ce soir.

"Hoy ! Toi là, je sais pas ce que tu viens foutre par ici mais t'es pas le bienvenue, et je te remercie même pas pour tout ce bordel, parce que merde c'était mon boulot mec !" Rugissais-je nerveusement avant de saisir ma batte fermement. "Je vais t'apprendre moi, à t'occuper des affaires des autres... Viens-là !"

Sans en demander plus, je me précipitais dans sa direction, brandissant mon arme de métal à deux mains. Parcourant rapidement la distance qui nous séparait en écrasant quelques blessés sur mon chemin, manquant de trébucher à deux reprises, je bondis finalement en avant tout en envoyant un swing parfait directement au niveau de son masque... Voyons voir ce qu'il avait dans le ventre, ce satané voleur.
Smiley Trashbag
avatar
fond des messages :
Messages : 553
Points : 2308
Puissance : 2 945
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
553
2308
2 945
0
0
MessageVen 15 Juin - 1:55
LIVRE 1 - CHAPITRE N°10
La nuit, jour des vilains
Johan R. Grant & Poolo Kiewicz

Smiley Trashbag
avatar
fond des messages :
Messages : 553
Points : 2308
Puissance : 2 945
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
553
2308
2 945
0
0
MessageMar 19 Juin - 14:34
LIVRE 1 - CHAPITRE N°10
La nuit, jour des vilains
Johan R. Grant & Poolo Kiewicz