• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Un verre après l'autre (ft Ayleen & Shinji)

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone commerciale
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 21
Points : 17
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
21
17
1 250
MessageMar 5 Juin - 17:51
Un verre après l'autreft. Ayleen & Shinji


"Hey patron! Tu m'en remets une!"

La nuit régnait dans la zone commerciale. Ile devait être vingt trois heure, heure où les seuls sources de lumière sont des lampadaires et les bars bruyants où les couche-tard viennent s’amasser. On pouvait trouver des couples posés à une table à roucouler, des bandes de potes rigolant bruyamment, des âmes solitaires et enivrées cherchant à draguer lourdement une potentielle âme sœur, des piliers de bar accoudé à l'intérieur une choppe à la main... C'est parmi ces derniers que se trouvait Mayuta avec une nouvelle bière en main. Il en était pas à sa première loin de là, mais quand on le gabarit du garçon, il en faut bien plus pour se retrouver à terre.

"Merci Jeff! Tu m'mets ça sur ma note!
Ok mais fais gaffe, avec celle-là tu rentres dans le top 3!
T'inquiète! Je t'ai déjà mis dans la merde?"

Il lança un léger sourire en coin avant de prendre une grosse gorgée. Depuis qu'il était arrivé à Musufatu, il avait prit l'habitude de passer dans ce p'tit bar discret de la zone commerciale. La bière y était pas cher et la clientèle plutôt louche, on y trouvait souvent des petites frappes et autres vilains parmi les habitués alcoolisé depuis la mâtiné. Ainsi Mayuta avait tout ce qu'il voulait ici: à boire pas cher, des vieux de la veille ayant comme lui "l'expérience de la vie" avec qui discuter et quelques fois un ou deux voyou à castagner. D'ailleurs, il arrivait souvent au barman de demander à Mayuta de sortir des clients trop soûl ou violent.

"Alors qu'est ce qu'on disait... Ouais la UA! J'suis complètement d'accord avec toi, devoir se balader avec un papelard disant qu'tu peux sauver des gens. J'vois une agression là devant moi, j'devrais rester sans rien faire?!"

Discutant avec un des habitués du même sujet chaque soir, ce dernier ayant dans sa jeunesse raté cinq fois l'examen d'entrée de la UA. Y avait pas à dire, ils était fait pour s'entendre. Pas comme leur voisin visiblement:

"S'ils pensent pouvoir brider le potentiel d'un alter pour avoir la main mise sur qui a le droit d'être un héros! Qu’ils aillent bien se faire foutre...
Hahaha.. Ca me fera toujours rire de voir des ratés se plaindre du système, le rejetez pas si vous n'êtes pas à la hauteur de le comprendre.
On t'a parlé connard? "

Et bien, la soirée qui commençait plutôt tranquillement prit en quelques secondes une autre tournure. En quelques mot, cet inconnu que Mayuta n'avait jamais vu ici avait réussi à énerver ce dernier qui se leva violemment. C'était surement un héros vu son âge, ou un étudiant de UA en troisième année s'était perdu. Le barman essaya de calmer la baston de bar qui se profilait, mais ni Mayuta ni l'homme en costume semblait l'écouter, le vengeur serrant sa choppe en toisant l'homme qui semblait porter un costume.

"Si y a un truc que je supporte pas, c'est qu'un enfoiré de héros me prenne de haut... Retire tout de suite ce que tu viens de dire et on en parle plus j'ai pas envie de faire chier Jeff ce soir.
Et si je refuse?"

Mayuta ne répondit pas et préféra boire cul-sec sa peinte après avoir lâché un léger rire narquois. Si personne ne l'empêchait de finir sa bière, il ne perdra pas de temps pour éclater sa choppe vide contre le crâne de celui qui lui avait manqué de respect.



Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 20
Points : 3
Puissance : 1 325
Voir le profil de l'utilisateur
20
3
1 325
MessageMer 6 Juin - 1:20
Les nuits au japon étaient rafraichissantes au Japon. Le soir, il n'y avait guère un chat dehors. Comparé aux villes américaines, l'on pouvait marcher tranquillement sans soit se faire regarder de travers, sois insulté ou soit dragué de manière lourde. Le Japon, le pays de l'éducation!

Mais l'attraction de la nuit, ce sont les bars, offrant chaleur, discrétion et boisson.  Parfait pour une louve solitaire qui cherche à s'amuser de temps en temps sans avoir à rendre de compte. Et quoi de mieux qu'un petit qu'un petit bar cosy, peu cher, où les clients s'occupent d'eux sans prêter un regard aux autres. Certes, il y en a qui sont plus bruyants que d'autres mais les écouter ne dérange pas. Cela faisait même réfléchir quand on a un petit coup dans le nez. Et se faire offrir un verre, parce que le gentil vieux monsieur là bas est trop soul pour juger l'apparence de la rousse, était bien apprécié.

Et voici donc Ayleen, le nez à moitié dans son verre gratuit, en coin du buffet de bar, discrète comme une ombre mais assez détendue quand à sa situation. Devoir se battre intérieurement contre son "pouvoir", alors que d'autres le maitrisent et obtiennent la permission de l'utiliser en temps que Héro. Ou vilain si on a pas l'autorisation.

Et selon les hommes qui discutaient comme s'ils étaient chez eux, il fallait passer un examen à UA ou une école de héros afin d'avoir cette autorisation d'être un héros. Et les contres arguments étaient vrais. Pourquoi devoir laisser toute réaction à un "héro" qui n'arrivera peut être pas à temps. Combien de femmes ne sont pas sauvées des coups de leur mari dans leur foyer? Combien de personnes sont victimes de discrimination? Aucun héro ne parle de ça dans ce qu'Ayleen a pu voir aux informations à la télé ou dans le journal. Il n'y a d'yeux que contre le lutte contre les vilains ou pour un classement basé sur la popularité et les "exploits".

Un héros n'est pas forcément quelqu'un qui a une autorisation et qui se balade en costume moulant dans les rues de la vile. Un scout qui aide une vieille dame à traverser, un pompier bravant les flemmes, un policier patrouillant tard dans la nuit. Tout le monde est un héros s'il décide d'agir ainsi. Mais à l'heure des super pouvoirs, on préfère le spectaculaire à la réalité.

Et voilà qu'une dispute naissait entre l'un des parleurs et un nouveau venu. Plutôt jeune pour être ici. Ou alors juste assez jeune. Mais il ne devait pas être du genre altruiste à appeler ceux qui critiquent des "ratés". La tension est palpable. Le vieux Jeff cherche à calmer les choses. Mais l'arrogant, appelé "héro" par l'homme qui s'était violemment levé, refusa de revenir sur sa parole, défiant d'un regard assuré, ou inconscient vu la différence de gabarit, braqué sur celui qui commençait à finir sa choppe.

*Shit is going down* se dit la rousse en se levant tranquillement, venant marcher tranquillement vers le nouveau groupe. Elle refuse que l'on gâche sa pauvre soirée avec une bagarre de poivrots. Alors, elle aussi commença à boire cul-sec, finissant la bière rapidement et la posant sur le bar avec assez de force pour accaparer l'attention. Elle savait que les regards allaient d'abord se poser sur ses pics. Et comme par hasard, l'un d'eux était placé sur son arcade et descendait sur son oeil droit, l'empêchant de l'ouvrir pour la journée.

-Premièrement, dit elle de son accent, interrompant sa phrase pour se retenir de roter la bière qu'elle venait de descendre. Elle ne put s'empêcher de sourire en voyant qu'elle était plus grande que l'arrogant, déjà un point. Que je sache, faire part de son opinion ne fait pas de soit un raté. Encore moins lorsqu'il s'agit d'un sujet aussi sensible que l'autorisation d'aider les gens dans le besoin.

Quelques personnes levèrent leur verre en accord avec cela. Laissant l'argument s'inséminer dans l'esprit des gens, AYleen lança un regard à celui qui aurait bien aimé faire avaler ses dents au "héro" qui avait manqué de tact et de recul dans ses paroles.  Un léger sourire pour lui demander de ne pas agir tout de suite, elle reporta son attention sur l'impertinent.

-Et deuxièmement, même si dans mon cas ce serait difficile, je préfère largement utiliser mon pouvoir sans autorisation pour aider quelqu'un en danger plutôt que d'attendre un "héro" qui préfère réagir au danger plutôt que de le prévenir.

Elle plaça ses mains sur ses hanches, bien décidée à planter le débat en demandant toutefois son avis à l'arrogant.

-Alors dis moi petit arrogant, que préfères tu? Être sauvé par quelqu'un qui transgresse le système? Ou être blessé voir tué en attendant qu'un gars en collants, "autorisé", intervienne?

Et en cette douce soirée de débat, Ayleen peut remercier l'alcool de l'avoir motivée à intervenir.
Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 27
Points : 4
Puissance : 1 425
Voir le profil de l'utilisateur
27
4
1 425
MessageSam 9 Juin - 15:02

ft. Mayuta
& Ayleen

Informations diverses.

Parallel Ideology

Habituellement, il évite ce bar de la zone commerciale, n'étant pas très sûr d'y trouver plus d'infos que de coups dans la face. Mais cette nuit-là, Shinji faisait une exception. Il avait traîné tard dans les rues, cherchant quelque chose pour se distraire sous la régence de l'astre nocturne. Et puis il avait fini par atterrir là, filant comme une ombre entre les tables, entre les classes sociales, les types de gens des quatre coins de la ville. En revenant des sanitaires, il ne s'étonna pas de voir une bagarre se profiler, le ton montant entre un diable de jeune homme et... un terminale de Yuei. Yup yup, il le connaissait bien celui-là! Un client de trois ou quatre affaires. Il observa attentivement, une main sur le couteau de poche qu'il cachait entre deux fils de sa cape noire. Un geste perdu et ça entraînerait la déchéance de l'état stable empli de tensions du bar. Autant prévenir que guérir. Houleuse, la conversation s'envenimait.  

Il ne manque pas d'air, pour un lycéen de Yuei. Je pensais pourtant que les profs nous enseignaient la modestie et le respect des opinions de chacun? Neeheehee! En tout cas, ça me fait une rumeur de plus sur lui. Je la mettrais en vigueur dès la reprise!
Du coin de l'oeil, il vit s'avancer une rouquine qui lui semblait bien familière. Ayleen! Cette ville est vraiment petite quand on effleure cet aspect des rencontres. Par contre, elle doit vraiment être soûle pour se lever et aller de l'avant comme ça. Elle qui était toute renfermée sur elle-même il y a peu...
Il attendit que les mots de la rousse pénètre l'esprit du terminale, se racla la gorge et s'avança à ses côtés. La vérité... Et quelle belle vérité ils énonçaient! Lui qui n'avait rien pour se battre pour défendre la veuve et l'orphelin, mais qui ne connaissait que trop bien les héros en formation... On les idolâtre, on les admire, on se repose sur eux... Mais tout ça n'est que mensonge! Tout le monde peut agir pour autrui! De l'inconnu qui aide l'étrangère au voyou qui défend un enfant harcelé, les hommes ont tous cette valeur en eux qui fait d'eux des héros du quotidien. Certains choisissent de la faire taire, d'autres de l'élever dans l'ombre, et d'autres l'utilisent pour s'en vanter.   Oui, l'humain est complexe, mais c'est ce qui est fascinant chez lui...

"-Neeheehee! Regarde toi mon pauvre! Tu prétends au titre de héros, mais tu es bien incapable de répondre avec justesse à ces civils qui t'offre la vérité en face! Je me demande bien pourquoi notre lycée perd du temps et de l'argent pour former des gars comme toi, qui jouent les êtres de la providence auxquels on doit vouer un culte? Alors, que vas-tu répondre au tiers monde?"

Il sourit et salua Ayleen avant de reporter son attention sur le diablotin devant Jeff. Des gens comme lui, on en a bien besoin certains jours. Il ne mâche pas ses mots, et a un feu de Dieu brûlant dans les pupilles et les veines. Neeheehee! J'ai enfin trouvé de quoi m'amuser!    



L'agioteur deale en #330066
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 21
Points : 17
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
21
17
1 250
MessageDim 10 Juin - 1:35
Un verre après l'autreft. Ayleen & Shinji


"Gamin, j'crois qu'tu devrais dégager d'ici au plus vite."

Mayuta s'était fait discret depuis l'intervention de la rousse premièrement, suivie d'un jeune qui devait être dans les âges du gamin qui lui tapait sur le système. Sa choppe semblait posée sur le bar depuis un moment, comme s'il s'était ravisé se lui éclater en pleine face. Maintenant, il arborait un sourire narquois, venant à quelques centimètres du visage de son interlocuteur pour donner le coup de grâce à son amour propre.

"Fais le au moins pour Jeff, il voudrait pas que je tâche son bar.
-Vas te faire voir!"

De la médisance, il passait à la frustration, chose qui guide souvent les plus faible d'esprit à la rage. Le bout de ses doigts qu'il laissait ballant le long de son corps devinrent de véritable pic, tel des griffes acérées. Prenant tout le monde par surprise, il planta ses griffes dans la poitrine de Mayuta. Un grand silence régna sur l'instant. Mayuta lui restait de marbre en souriant avec d’explosé dans un nuage de fumée. Les premiers bruits que l'on put entendre furent une chasse d'eau suivi de plusieurs coups. Quand la fumée laissa enfin voir la scène, le forcené était face contre le bar, maîtrisé par le géant. Quelques enflures commençaient à apparaître sur le visage de l'étudiant, il s'était fait plaisir. Il se tourna vers la rouquine sans lâcher sa victime à moitié inconsciente.

"Désolé, mais j'avais trop envie de pisser, vu que toute l'attention était sur vous deux j'en ai profité pour m'absenter. Il se tourna vers Jeff, comme si de rien n'était. T'as vu Jeff, pas de sang cette fois-ci! Bon je te le mets où?
-J'pense qu'il a compris. Fais le sortir qu'il puisse respirer un peu!"

Il releva le jeune qui n'osait plus l'ouvrir, ou peut-être ne pouvait-il pas, et le poussa à travers le bar pour le dégager. Les autres clients ne semblaient pas réagir plus que ça, surement habitué à l'alter du videur autoproclamé du "Chez Jeff'". Arrivé dehors, il relacha un peu son emprise et poussa le forcené le long de la route, enfin quand ce dernier pouvait de nouveau tenir sur ses jambes.

"La prochaine fois réfléchis avant d'l'ouvrir, t'as du bol que Jeff soit pas rancunier!"

Sans même répondre, il détala comme un lapin sous le rire de Mayuta qui retourner dans le bar. Se tapant les mains, il souriait en se rasseyant à sa place.

"Wouw ça fait du bien! Jeff, remet moi en une! Et met en une aussi à ces deux là! Tu..
-Mettras ça sur ta note. Tu passe deuxième!
-Si tu veux ce soir j'passe premier j'adore le challenge! Toi la rouquine, fallait avoir une sacrée paire pour se lever et s'imposer face à lui! Il se pissait dessus devant nous deux héhé! Et toi p'tit gars, tu le connaissais? Ce que tu lui as mis ça m'étonnerait qu'il revienne en cour dés demain! Ce soir, on vous mets bien Jeff et moi!
-Et surtout ta note. Sorti Jeff sur le même ton en avançant les trois pintes.
-Tu m'offre quoi si j'bat un record?"

L’intéressé ne répondit même pas, partant changer le fut qu'il venait de vider. Mayuta attrapa sa pinte et le tendit en l'air pour trinquer:

"Aller santé, après tout ça j'commençais presque à avoir soif!"



Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 20
Points : 3
Puissance : 1 325
Voir le profil de l'utilisateur
20
3
1 325
MessageDim 10 Juin - 15:03
Le regard de Ayleen se porta sur le nouvel arrivant dans la conversation, éclatant dans un grand sourire en venant, comme il est coutume dans son pays, faire une grosse accolade musclée à son ami. Certes les japonais ne sont guère tactiles dans la vie de tous les jours mais dans l'instant, ils sont tous dans un bar, enivrés à remettre dans le droit chemin un petit impétueux. Ayleen garda ensuite les yeux sur la scène, attendant que le gars en tort quitte les lieux.

Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est la réponse physique et violente du jeune apprenti héro selon le discours de son ami. Et ce qu'elle n'avait pas prévu non plus, c'est l'explosion en fumée de celui qui avait répondu à la provocation, écrasant maintenant la tête de l'attaquant contre le bar. Se retenant de faire quoi que ce soit en le voyant se faire sortir, Ayleen se pencha un peu vers Shinji, chuchotant.

-S'il est un jour héro, je veux que tu montres à tous qu'il préfèrent la violence à l'échange d'idées.

Puis l'homme revint, offrant un vers au duo qui avait prit son parti. Ayleen souriait à l'idée mais elle se souvint de l'agioteur et avant de trinqué elle lui lança un regard suspicieux.

-Je suis pas sûre que, hic, mon ami ai le droit, mais je ne suis pas sa mère ni la cheffe du bar Dit elle en levant son verre pour trinquer, commençant ensuite à boire comme au pays, sans retenue et d'une traite avant de poser sa pinte sur le bar, prenant soin de l'approcher du barman pour qu'il puisse la débarrasser sans incident. Puis elle se mit à parler le font de sa pensée.

-Donc un apprenti héros, entrainé à utilisé ses pouvoir pour le bien commun, à réfléchir à toute situation le mettant en difficulté, n'a pas trouvé mieux que d'attaquer un civil qui n'a fait que répondre à une provocation déplacée? Je lui aurait permis de manger que de la soupe pendant un mois à ta place mais bien joué le coup de la fumée. C'est surprenant.

Elle parlait de son mieux et de son accent étranger avec la langue lourd d'alcool. Un sourire benêt aux lèvres, elle s'était accoudée au bar, regardant tour à tour l'homme puis Shinji, se disant que ce dernier avait sûrement pleins de questions à poser ou à laisser poser.
Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 27
Points : 4
Puissance : 1 425
Voir le profil de l'utilisateur
27
4
1 425
MessageLun 11 Juin - 19:35

ft. Mayuta
& Ayleen

Guess that's a good team we got there!

Parallel Ideology

Shinji sentit tous ses os craquer lorsque Ayleen le prit dans ses bras. Il se sentit étouffer contre l'imposante poitrine de la rouquine, son 1m56 le maintenant à peu près à ce niveau-ci de l'anatomie de sa nouvelle meilleure amie. Quand il eut reprit son souffle, tout ce qu'il vit fut la fumée noire se répandre comme un cauchemar devant lui. Mes salutations à Lucifer le Jeune pensa l'agioteur en voyant les yeux rouges éclipser l'ébène. Il frissonna en entendant les coups, l'adrénaline courant dans ses veines, ses yeux écarquillés mais un sourire cruel sur la face. Il était contemplatif, admiratif de l'homme devant lui. Presque en transe, il entendit à peine le chuchotement d'Ayleen. Il faut dire que  ce n'est pas tout les jours qu'on rencontre des gens aussi classe que ce gars-là! Le noir le faisait briller comme du jais, tranchant, véritable, impulsif; yup, allez chercher plus efficace que ça.  

"-Il ne fera pas long feu. Je détruirai la réputation de cet incompétent. Je te donnerai sous peu des nouvelles de son renvoi."


L'agioteur avait le coeur battant à tout rompre, comme si l'état du diable devant lui empreignait petit à petit son propre corps. Il secoua la tête en souriant, demandant plutôt un diabolo menthe que de l'alcool. Déjà parce qu'il n'a pas l'âge de se permettre une bière, mais surtout parce que, vous le devinez, l'alcool fait un peu trop relâcher l'attention à son goût. Il se hissa sur un des tabourets près du comptoir, histoire de se grandir un peu. Non, il ne fait pas parti des complexés de la taille, mais c'est quand même mieux de se mettre au niveau de ses camarades.

"-Neeheehee! Merci pour le verre! Ne pensez pas qu'il est sorti de son procès! Dès lundi, toutes les rumeurs du lycée seront centrés sur lui!Et je vais me faire masse de bénéfice sur les détails que je garderai pour les curieux. Il se tourna vers l'homme aux cheveux noirs:Woooh! T'as un charisme de dingue! Neeheehee! Vous aviez trop la classe Ayleen et toi! Comment tu t'appelles? Tu te bats souvent? Ton alter te va super bien!"

Comme avec la rouquine, il avait les yeux empli d'étincelles, sa curiosité et son excitation poussés à leur comble. Il tournait la tête entre sa rousse et la cible de ses questions avec enthousiasme et un grand sourire plaqué sur la face. Pour sûr, il ne pouvait qu'admirer ces héros du quotidien qui transpiraient plus la classe alors qu'ils étaient bourrés que les bien trop sérieux héros 'officiels'.  



L'agioteur deale en #330066
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 21
Points : 17
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
21
17
1 250
MessageMar 12 Juin - 0:15
Un verre après l'autreft. Ayleen & Shinji


"Je suis pas sûre que, hic, mon ami ai le droit, mais je ne suis pas sa mère ni la cheffe du bar
Boarf tu sais, j'ai du commencer à son âge j'm'en porte pas plus mal! Puis c'est pas Jeff qui fera le compliqué!
-J'tiens à ma License je te rappelle! sorti Jeff en avançant le diabolo qu'avait commandé le jeune homme.J'te paie la troisième, t'as laissé le bar propre pour une fois.
-Ho t'es un amour Jeff! Wow, t'as de la descente en plus!"

Alors qu'il empoignait la choppe offerte et s’apprêtait à la boire, la rousse reposa sa choppe. Et bien, Mayuta en voyait rarement des gens capable de le suivre. En même temps, vu l'âge moyen des piliers de bar habituel, il manquait cruellement de concurrence. Tout en buvant sa bière, il écoutait l'observation de son interlocutrice sur sa façon de faire. C'était pas tout à fait faux, mais qui est Mayuta pour juger quelqu'un ayant utilisé son alter sur lui? Il rigola en reposant sa choppe, cette fois-ci encore pleine, une bière offerte ça se savoure!

"Donc un apprenti héros, entraîne à utilisé ses pouvoir pour le bien commun, à réfléchir à toute situation le mettant en difficulté, n'a pas trouvé mieux que d'attaquer un civil qui n'a fait que répondre à une provocation déplacée? Je lui aurait permis de manger que de la soupe pendant un mois à ta place mais bien joué le coup de la fumée. C'est surprenant.
-Neeheehee! Merci pour le verre! Ne pensez pas qu'il est sorti de son procès! Dès lundi, toutes les rumeurs du lycée seront centrés sur lui!
-Haha c'est encore qu'un gamin, qui fait pas de connerie à son âge? Cette petite branlée bien placé lui a surement plus appris qu'une année dans c't'école! Puis qui sait, certains sont pas fait pour vivre en cage à la U.A!
Woooh! T'as un charisme de dingue! Neeheehee! Vous aviez trop la classe Ayleen et toi! Comment tu t'appelles? Tu te bats souvent? Ton alter te va super bien!""

Mayuta fut surpris de l'engouement du garçon. Il avait bien dit d'être à la U.A , généralement c'était pas le genre de réaction qu'il avait de la population héroïque. Si on reprend tout ce qu'il s'est passé dans l'ordre, Mayuta fut le premier à déclencher son alter. Si l'autre gamin avait une License provisoire ou un truc comme ça, le seul dans l'irrégularité c'était Mayuta. Mais non, lui il semblait plutôt l'admirer! Ça va, il avait trouvé un bon groupe de beuverie pour la soirée!

"Wow tout doux, j'pas l'habitude d'avoir des fans haha! Moi c'est Mayuta et ouais, j'ai tendance à souvent me battre. On peut même dire que c'est un de mes talent. Et vous c'est quoi du coup? Ayleen toi c'est ça? Il marqua une pause le temps de se raffraîchir la gorge. Même s'il gardait sa traditionnelle voix grave et nonchalante, l'alcool le rendait plus bavard que d'habitude.Tiens, partons sur un pied d'égalité! Vous avez vu mon alter. Je devine que la corne c'est pas juste pour faire jolie et toi pour être à la "prestigieuse" U.A tu dois être pas mal armé!"

Sur sa question, il vida sa peinte et fit signe à Jeff de leur remettre la même. Il la convoitait, cette première place.



Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 20
Points : 3
Puissance : 1 325
Voir le profil de l'utilisateur
20
3
1 325
MessageMer 13 Juin - 22:26
Cela faisait du bien de pouvoir boire et discuter sans être regardée comme une attraction de foire. Ces freaks, qui étaient les principales attractions de l'horreur et de l'étrange il y a longtemps, l'aurait accueillie à bras ouvert. "La belle bête"? "Le ravissant monstre"? On l'aurait peut être surnommée ainsi. Et même ça c'est déjà mieux que ce qu'elle a déjà subit. Par contre l'alcool doit être vraiment bien dilué dans son sang pour qu'elle se mette à penser à ça au milieu d'une conversation entre son ami et l'homme des ombres. Ce dernier se nommant Mayuta, demanda des détails quand aux spécificités de ses nouveaux camarades de boisson.

Et on en revient toujours à ce sujet malheureusement pensa Ayleen en se mordant un peu la lèvre avant de recommander une pinte, disant que celle ci et les deux prochaines boissons des garçons étaient pour elle. Elle sourit ensuite à Mayuta, commençant à approcher sa main de son oeil avec le pic.

-Hmm en effet mes saletés de pics sont de mon alter mais...

Elle s'interrompit, ne sentant pas de pics sur son oeil, commençant à l'ouvrir. Brouillé de ne pas s'être ouvert de la journée, elle crut à une petite hallucination en voyant le bout de ses doigts noirs comme le charbon du bout de ses ongles jusqu'à la première délimitation de phalange. Examinant sa main en la tournant, son regard se reposa sur les deux jeunes hommes. Elle avait déjà les visions de ce que pourrait potentiellement causer une crise. Ces pauvres gens, étendus sur le sol... à moitié dévoré. Non, non cela ne devait pas se passer. Ayleen est une femme forte. Elle doit savoir tout gérer. Même l'imprévu.

Elle essayait de garder son calme mais perdre un pic n'était jamais arrivé. L'alcool ne lui a même pas permis de le sentir. Elle doit rester calme. Ou du moins bourrée. Alors elle attrapa vite sa nouvelle pinte, ne se privant pas pour la boire d'une traite, renversant quelques gouttes sur ses joues et évitant de tout recracher dans la panique. Elle va sûrement passer pour la reine des alcooliques anonymes.

C'est bon, la tête tourne, les murs bouges, et son sourire est revenu. Elle avait enfouit sa main noircie dans sa poche et faisait comme si de rien n'était, finissant sa petite phrase en se retenant de roter. Il faut rester polie voyons.

-Mais ce qui est derrière je préfère pas en parler, histoire de garder la bonne humeur du moment.

Elle garda son sourire mais ses pensées revinrent en son fort intérieur. Il fallait surveiller ce fléau qui voulait aussi profiter de la vie. Puis elle se tourna vers Shinji, tendant la main pour parler de lui à Mayuta.

-Je te présente Shinji, et oui il est élève à cette école, mais je suis sûre qu'il saura te parler au mieux de ses fantastiques capacités.
Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 27
Points : 4
Puissance : 1 425
Voir le profil de l'utilisateur
27
4
1 425
MessageSam 16 Juin - 14:56

ft. Mayuta
& Ayleen

Guess that's a good team we got there!

Parallel Ideology

Mayuta! C'est un nom qui colle bien au personnage. L'agioteur avait bien compris que coller des pains à qui le cherche était un passe-temps pour ce gars tout comme dévoiler des infos pour de l'argent en était un pour lui. Sur le coup, la tête de raisin fut un peu jaloux en voyant comme était baraqué Lucifer le Jeune. Il regarda ses propres bras, pas très épais, et blancs comme ses vêtements.
Shinji émit un petit rire nerveux. Prestigieuse Yuei, huh? Elle est connue pour sa filière super-héroïque et son concours d'entrée totalement dément, mais on oublie bien souvent que les filières gestion, assistance et générale font également parti de la structure! Enfin bon, ça se retourna contre eux un de ces jours cette idée toute faite de meilleur lycée super-héroïque du coin. Il attaqua son diabolo menthe avec désintérêt, observant la réaction d'Ayleen qui passait encore une fois sur la scène des présentations, tout comme elle avait dû le faire devant lui. Il la sentait peu sereine, mais il était là pour elle. S'il devait intervenir, il le ferait sans hésiter.

Il lui tapota le dos en voyant qu'elle paniquait, comme ce jour-là. Il commençait à comprendre ce qu'elle faisait. Elle se soûlait pour tenir son entité derrière la barrière dressée par l'alcool. Mais cette barrière ne tient pas longtemps. Aller Ayleen. Tu es forte, et elle ne doit pas se libérer.

"-Mais ce qui est derrière je préfère pas en parler, histoire de garder la bonne humeur du moment. Je te présente Shinji, et oui il est élève à cette école, mais je suis sûre qu'il saura te parler au mieux de ses fantastiques capacités."

 Il rendit son sourire à la rouquine, se racla la gorge et commença sa présentation avec enthousiasme:

"-Shinji Rida, deuxième année en cursus général à Yuei! Neeheehee, en vérité je survis plus que je m'impose dans ce lycée! Faut dire que mon alter est totalement inutile au combat. Pour faire simple, "Shiver of Lies" me permet de savoir si tu mens quand tu parles. Une parole qui n'est pas la vérité et mon alter s'enclenche! Après, inutile au combat, mais efficace pour mon petit trafic d'infos! M'enfin, à part si tu veux devenir un client ou que ça t'intéresse, je m'arrête là sur le sujet. Pour revenir sur le lycée, au championnat Yuei, la générale est passée pour des faire-valoir! Je suis sûr que vous n'avez entendu parler que des futurs héros et de la classe des secondes A!"

Il fit son rire signature, le "Neeheehee" qui résonne dans l'esprit quand on l'entend. Et oui, il est acteur dans l'ombre, membre du Tiers-monde. C'est bien beau d'être dans une société surhumaine, mais au final, le monde n'est divisée qu'en trois catégories: les super-héros, les civils, et les vilains. Mais au final, qu'on bosse pour l'un ou l'autre de ces cadres, tant qu'on est payés, rien à redire (-logique de l'agioteur, chapitre 1, verset 1.)



L'agioteur deale en #330066
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 21
Points : 17
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
21
17
1 250
MessageDim 17 Juin - 18:09
Un verre après l'autreft. Ayleen & Shinji


Mayuta écoutait la jeune femme en sirotant sa bière. La question de l'alter semblait pas la mettre à l'aise et encore moi cette corne qui avait disparut. Il avait déjà vu des gens péter un câble avec leur alter, mais c'était beaucoup plus rares des alters qui pouvaient péter leur câble à l'insu de la personne. Là, c'était clairement le cas, mais il n'eut pas le temps de répondre que la discussion passa sur le jeune étudiant. Mayuta avait donc en face de lui une rousse à l'alter à la fois mystérieux et inquiétant ainsi qu'un véritable détecteur de mensonge. Ça allait, Mayuta n'avait pas l’habitude de cacher ce qu'il pensait:

"Je voies! T'inquiète, si t'as besoin j'sais très bien encaisser si ça part en couille, bois tranquille héhé! Il se tourna vers l'étudiant, moins médisant qu'il a l'habitude de l'être face à ceux de la U.A. J'vois, j'ai l'impression qu't'as pas l'profil habituel du bon p'tit héros. T'as raison, la nature nous a donné un truc, il vaut mieux s'en servir! J'ai pas trop suivi mais ça m'étonne pas qu'ils mettent en avant leur "futur-héros", faut les baigner dans la célébrité dés l'enfance... Tsss j'suis sûr qu'en fillière général t'as plus de chance à devenir un brai héros."

Il posa lourdement sa pinte vide à la fin de sa phrase, faisant de nouveau signe à Jeff de leur en remettre une. Ce dernier vint les servir, faisant les gros yeux à Mayuta qui l'avait pas remboursé depuis un moment. A son retour, on pouvait le voir effacer un nom sur son ardoise. Ça y est, Mayuta l'avait sa première place, ou peut-être inscrivait-il un nouveau nom?

"Pour le mien vous avez eu la p'tite démonstration! J'espère que l'activation d'alters ça vous dérange pas? J'sais que de nos jours, ça en hérisse plus d'un..."

A l'origine, il s'était arrêté pour entamer son nouveau verre fraîchement servi, mais c'est tout autre chose qui le stoppa dans son geste. Un silence qui se brisait de temps à autre par des chuchotement, quelque chose avait attiré toute l'attention de la salle, une chose qui allait faire de même sur la table de Mayuta:

"F'est vlui là-bas! F'est qui m'a aggreffé!
-Très bien, restez dehors nous nous en occupons."

Il n'eut pas besoin de se retourner pour deviner ce qu'il trouvera dans l’encadreur de la porte. Alors que l'étudiant qu'il avait refroidi restait dehors, souriant de pouvoir avoir se vendetta, deux héros approchèrent de leur table. Un homme et une femme, les deux affublés du costume du parfait petit héros. Il se postèrent de chaque côté de Mayuta, derrière lui.

"Excusez moi monsieur, pouvez-vous nous suite à l'extérieur s'il-vous plait?
-Utilisation illégale d'alter plus agression, on aimerait que ça se passe dans le calme."

La femme semblait bien plus stricte que son collègue, mais c'était pas le genre de Mayuta d'obéir à des mecs en costumes. Il repris la gorgée qu'il avait commencé, prenant son temps avant de se tourner vers ses deux nouveaux amis:

"Comme je vous l'disais, ça en défrises plus d'un."



Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 20
Points : 3
Puissance : 1 325
Voir le profil de l'utilisateur
20
3
1 325
MessageMar 19 Juin - 0:30
Ces deux là sont assez gentils pour ne pas faire de réflexion sur ce qui venait de se passer. Ou alors ils n'ont pas vu mais aux vues des habitudes de Shinji, il doit sûrement faire l'aveugle. La discussion était apaisante, amusante et sincère. Pas de jugement. Pas de commérages. Juste des mots simples et des boissons à tout va. Pauvre patron, il va avoir les articulations qui grincent si ils continuent comme ça.

Mais les moments de bonheur sont les plus courts. Et il a fallut que la petite raclure aille chercher des renforts. Sûrement en changeant un peu des morceaux des événements pour passer pour la pure victime dans ce bar miteux de bas quartier. Ils vont emmener Mayuta et vu qu'il doit avoir un passé assez mouvementé, ils ne vont pas le lâchés, tels des chiens sur un os.

l n'en était pas question. Ayleen avait déjà subit ce genre d'injustice. Par deux fois elle était l'agresseur au lieu de la victime et la troisièmes fois a été la nuit la plus noire de sa vie. Alors non. Comme Mamie l'a défendue enfant, elle allait défendre Mayuta. Posant fortement son verre sur le bar, fronçant les sourcils et se dirigeant vers les deux héros, elle voulut se mettre entre eux et Mayuta mais son pied tapa dans celui d'un tabouret et elle fini le fessier relevé, les jambes emmêlées et le bras droit sur les épaules de son innocent compagnon de beuverie pour rester debout.

-Pardon. Enfin voilà, désolé de vous interrompre messieurs dames les héros. Mais mon compagnon ici présent n'est coupable de rien de ce que la personne HIC se tenant à l'entrée vous a raconté. En HIC effet, il y a eu coups mais en cas de....... défensive voilà, défensive. C'est ce petit gars là bas qui a attaqué en premier parce qu'il ne savait pas quoi répondre au débat en cours HIC

Foutu hoquet, foutue langue qui devait ressembler à du charabia pour ces natifs nippons. Se rééquilibrant, elle se tint aux cotés de Mayuta, en espérant l'aide de Shinji, afin de permettre à cette soirée de se finir dans la justice et la bonne humeur.

-Hic... fit la bête en profitant du moment de silence.
Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 27
Points : 4
Puissance : 1 425
Voir le profil de l'utilisateur
27
4
1 425
MessageMer 20 Juin - 15:10

ft. Mayuta
& Ayleen

Informations diverses.

Parallel Ideology

La tête de raisin écoutait attentivement son aîné en ricanant.  Mais cette célébrité excessive est à la fois un obstacle et un tremplin. En étant diplômé de la U.A, les héros s'assurent une relation de confiance avec les civils. À vrai dire, ça dépend de la côte de popularité de l'établissement sur le moment. Mais comme tout se passe bien pour le moment, ça donne un bonus aux élèves. Malheureusement, de ce que j'ai compris en écoutant des élèves de terminale discuter, le fait de mettre sur un piédestal les classes super-héroïques fait d'eux des cibles privilégiées lors de l'examen de passage de la license. M'enfin,tant pis pour eux, ils n'avaient qu'à se faire plus discrets!

Il avait un peu sauté la question de Mayuta, mais il n'est pas contre l'utilisation illégale des alters. Après tout, il le fait tout le temps avec le sien, mais comme ce n'est ni un alter de type mutation ni un alter de type transformation et qu'il n'est pas injurieux, il n'a rien à craindre des amendes. Le plus jeune allait répondre après avoir pris une gorgée de son verre, mais le silence pesant qui envahissait la pièce lui forçait de se taire. Yup, la "pauvre petite victime" qui est un futur-héros ramène des clebs pour recouvrer un peu d'honneur. Tsss... Pathétique. En sept agressions je n'ai jamais dénoncé mes clients! Juste dit que c'était des voyous qui m'avaient racketté et puis basta, pas besoin d'en faire un gratin chèvre-miel-tomates-dorade. Ah là là, c'est désespérant cette médiocrité.
Shinji soupira, mais sursauta en sentant Ayleen partir à moitié à la renverse en se levant.

"-Pardon. Enfin voilà, désolé de vous interrompre messieurs dames les héros. Mais mon compagnon ici présent n'est coupable de rien de ce que la personne -HIC- se tenant à l'entrée vous a raconté. En -HIC- effet, il y a eu coups mais en cas de....... défensive voilà, défensive. C'est ce petit gars là bas qui a attaqué en premier parce qu'il ne savait pas quoi répondre au débat en cours. -HIC-"

Cela le fit sourire. Ouais, un de ses nouveaux amis était dans la panade. Il est temps de voir si l'agioteur peut porter "Rīdā" comme nom de famille. Hors de question que par une injustice, Mayuta se fasse coffrer et que ça gâche la soirée. Et puis, il doit déjà rembourser Jeff! Shinji se leva, s'approcha des héros en les pointant du doigt puis en montrant ses amis et lui successivement , et clama haut et fort:

"-Peut-être que vous ne croirez pas le témoignage de deux personnes saoules, mais qu'en est-il d'un témoin sobre? Le garçon là-bas a attaqué le premier, et l'accusé ici présent s'est défendu. Ce n'est qu'un cas de légitime défense, affaire close. De plus, vous êtes en train de refroidir l'ambiance du bar. Donc, pour que vous puissiez passer une bonne soirée et nous laisser, j'invite TOUTES les personnes ici présentes à témoigner."

Il se tourna vers les clients du bar, sa cape traînant derrière lui.

"-EST-CE QUE MAYUTA A UTILISÉ À TORT SON ALTER? A-T-IL AGRESSÉ CE MEC LÀ-BAS OU S'EST-IL DÉFENDU?"

Une table de vieux loups éleva la voix pour répondre, clamant l'innocence du videur autoproclamé. Puis petit à petit, de plus en plus de voix se joignirent à celles-ci, la majorité (-faut dire que l'alcool aide, alors quand quelqu'un crie quelque chose suffit juste d'agréer quand on n'a plus l'esprit sain-) réfutant les accusations. Puis on entendait des "aller, foutez -nous la paix maintenant!"; "vous gâchez l'ambiance!". Bref, ça crachait à la face de la valeur qui fait des héros ce qu'ils sont. La notoriété positive. Sans l'approbation de la société, les héros ne sont que des vilains. Alors quand on leur demande de sortir presto d'un bar, on ne peut pas dire qu'ils marquent des points.

Shinji rigolait avec un air fier sur le visage. "Leader". C'était la signification de son nom de famille. Il savait soulever la masse et la conduire vers le but attendu. C'est pour cela qu'il est très attentif à ce qu'il entoure, aux gens, à leurs actes, à leurs avis. Parce que tout vient du peuple. Maintenant, c'était un bras de fer entre le peuple et les instruments de la justice conçue par l'Etat. J'imagine que la sentence est sans appel. Tu voulais la jouer comme ça, hein? Dommage pour toi, pas de talent, pas d'attention. Tu as perdu au moment où tu as ouvert cette chose qui te sert à dire des bêtises et des mensonges. Pas de chance! Neeheehee!



L'agioteur deale en #330066
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rendez vous amical autour d'un verre.
» Après 3 ans sur dofus ...
» Après Numéricable je passe sur sfr box
» Le verre du patron
» Plaque plexi plastique verre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone commerciale-
Sauter vers: