• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Parteners in Crime 2 The retour [Suite et fin]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Bas quartiers
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageLun 21 Mai - 17:51
"Tu jugera quand tu verra mon Alter et ma personnalité"
Pour ce qui concernait la personnalité, il avait déjà sa petite idée, à vrai dire, mais il se retint, de crainte que le qualifié de "coloré et pétillant" ne lui parvienne comme une insulte. Chacun son seuil de sensibilité ! Enfin, il semblait assez insouciant et relax, mais il préférait tout de même ne pas le froisser, comme si il avait le temps de dire quelque chose de toutes façons ! Cela ne le dérangeait pas, il n'avait rien contre la vitalité et au contraire cela lui faisait il du bien, mais il esperait ne jamais revoir ce Shin' en ayant un mal de crâne !

Yui quand à elle était étrangement silencieuse, Damu sentait que quelque chose n'allait pas tout à fait avec elle. Sa place n'était pas vraiment ici, il ne pouvait le nier, et la soirée ne serait sans doute pas aussi amusante pour lui et son nouvel "ami" que pour elle. Mais après tout il avait besoin d'elle, et c'était bien elle qui avait demandé à venir ! Il lui tapota le dessus de la tête quand elle répondit elle aussi, avec entrain cette fois. Bien tenté, petite, mais ce n'est pas au vieux singe qu'on apprenait à faire des grimaces, le tueur n'était pas dupe. Et en son for intérieur, il était presque satisfait : si l'enfant se dégoutait des crimes, alors il aurait moins de soucis à se faire pour elle lorsqu'elle grandirait. Il ne pouvait s'avancer sur l'avenir, et bien entendu il se ferait à chacun de ses choix, mais si le meurtre ne l'enchantait guère, cela ne lui déplairait pas.

- Oui, comme d'habitude ! Va y, épate nous.

Il se dépêcha de rattraper l'autre, qui partait dans son coin sans trop se rendre compte de la distance qu'il créait avec ses alliés. Décidément !

- Yui nous ramènera des victimes quand nous serons dans le secteur, plus de temps à perdre !  

Et se disant il les conduit dans les rues.


Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 13
Points : 413
Puissance : 1 150
Voir le profil de l'utilisateur
13
413
1 150
MessageMar 22 Mai - 23:07
Je marchais devant eux, tirant nerveusement sur ma cigarette, j'avais vraiment hâte, je n'attendais que ça.

Ma clope me collait aux lèvres, mes mains peinaient à la tenir, elles tremblaient trop, j'étais surexcité, mes pupilles se dilataient, un sourire diabolique se dessinait petit à petit sur mon visage angélique, j'avais des sueur froides, cela faisait longtemps que je n'avais pas joué. Mes jambes avançaient seuls, je ne contrôlais plus grand chose en moi, ma respiration s’accélérait, je sentais mon pou monter, mon cœur battre de plus en plus vite, j'arrivais presque à ressentir l’afflux de sang dans mes veines accélérer. Je perdis un peu le contrôle de mon alter, une petite ondulation émanait de la main qui ne tenait pas la clope. J'allais enfin pouvoir m'amuser un peu ce soir, d'autant plus que le plan de Damu était très bien, attirer quelqu'un avec les pleures d'une petite fille fonctionnerai très certainement.

Je n'en pouvais plus d'attendre, je voulais torturer, je voulais m'amuser, infliger des blessures à une personne lambda, un simple quidam qui n'avait rien demandé à personnes, qui vivait une vie paisible. J'aime torturer et tuer ce genre de personne, quand je les laisse en vie, ils se baignent dans leurs larmes, n'osant plus bouger, pensant que leurs vies est foutue, finit, ils me supplient même parfois de les achever, ce que je ne fais évidement pas, sauf dans le cas présent, car j'avais oublié mon costume.

"Au fait, ce soir on ne laisse personne partir. Je n'ai pas mon costume de Vilain, et il commence à ce faire vieux, les traces de brûlures deviennent trop visibles, et j'ai pas masse de tune, faudra que je me débrouille pour en retrouver un. M'enfin, faut pas y penser, ce soir on est là pour s'éclater !" disais-je en me retournant, un grand sourire au lèvre et les yeux qui pétillaient.

Nous étions enfin arrivé au centre-ville, mais pas dans les artères principales, on paraîtrait louche. Nous étions dans une petite ruelle loin des lampadaires, dans le noir complet, mais j'arrivais à voir mes camarades, mes yeux s'étaient habitués à cette obscurité.

"Bon les potes, on s'met en place ? Au fait, je dois me mettre où moi ?"


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageSam 2 Juin - 21:12
Yui hausse les épaules a la question de du vilain. Uu, lui il a un local pour ce genre de truc. Et ils ont pas l'air d'en avoir prévu un a ce qu'elle a entendu. Bon, damu est un entrepôt désaffecté a lui tout seul. Mais dans la rue, même isolée, ca lui semble terriblement pas hygiénique. T'facon, elle joue pas dans la logistique. Ca se saurait si cette gamine avait le moindre talent pour planifier a l'avance des choses.
Mais elle s’exécute et s'amuse a rejoindre la rue principale. Elle observe les gens qui passent, de l’extérieur, on dirait une môme qui cherche la plus belle fleur du coin pour l'offrir a sa maman. D'une certaine manière, c'est un peu ce qui arrive. Faut dire. Damu, il a des gouts un peu bizarre en terme de gens. Il aime tuer des enfants de son age qui lui ressemble beaucoup. C'est un peu bizarre. Mais ils sont deux. Donc elle sait pas trop quoi prendre pour le second...

- Hey...

On lui touche l'épaule. Elle lève la tête un peu brusquement et trésaille. Ah... Un gros nullosse en costume a l'air faussement avenant.

- Tu vas bien petite ? Ca fait trois minutes que tu es immobile et que tu as l'air de chercher quelqu'un

C'vrai qu'elle a toujours l'air plus jeune que les gens de son age. Mais bon, c'est un peu humilliant qu'on lui parle comme ca. Mais malgré l'once de vexation, elle répond d'une voix pâle presque hésitante.

- Euh... ?

Elle s'insulte mentalement. Incapable de savoir comment réagir a cette situation avec naturel. Elle aurait pu lui dire qu'elle rentrait du college. Et qu'il avait interet a retirer sa main de son épaule s'il voulait la retrouver intacte. Mais elle se sent brusquement impuissante. Et c'est qu'il a l'air insistant le gros nul en plus. Hum... Allez, réfléchis.

- Euh... Y'a un grand de mon école qui veut que je viennes dans cette ruelle pour que je lui donne de l'argent de mes parents. Sinon, il va me taper moi et mon petit frere autiste... Dit... Tu peux m'accompagner ? Il me fait un peu peur.

Bon. Pas de civil. Mais un super heros qui a l'air un peu nul. T'facon, elle est sûr que Damu sera fier d'elle dans tous les cas.

- Tu aurais du en parler a des adultes ma petite ! Si toi et ton frère avez des problemes. Tes parents ou tes maitresse d'école pourront t'aider a ne pas que ce genre de situation arrive

Il le dit avec un si grand sourire que Yui s'agace un peu. C'est tellement facile de faire la morale et d'être bon quand on est riche. C'est équitable ca ? Tss.

- Ouais... Mais... Tu peux leur dire d’arrêter de nous embêter ? Hein ?

Il accepta. Et la voilà a marcher dans son sillage aux abord d'une ruelle glauque. Le silence uniquement percé par la voix assurée qui fait brièvement penser a l'intonation d'all Might. Histoire de le rendre encore plus détestable aux yeux de Yui.

- Tu ne dois pas te laisser faire ma petite ! C'est du racket. Et personne n'a le droit d'intimider quelqu'un d'autre ! Surtout pour quelques Yens !

Elle se tut. De toute manière. Ce monsieur faisait la conversation a lui tout seul. Il devait aimer s’écouter parler


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageVen 8 Juin - 16:47
Phase deux commencée.
La proie choisie un peu au hasard par Yui était parfaite, un héros un peu bêta, bien attentionné, faisant sa petite ronde de nuit. L'air pas bien coriace, mais plus résistant qu'un civil, de quoi s'amuser un peu sans qu'il ne passe de vie à trépas trop rapidement. 
Un peu dégoûté par lui même de penser cela, Damu s'efforça de se renconcentrer sur son camarade qui lui avait tout à fait l'air ravi d'être là et de n'avoir aucun problème avec la torture. Tant mieux, il fallait qu'au moins quelqu'un s'amuse ! 

La victime semblait décidément être un de ces bons héros qui n'étaient que de pales copies d'All Might, venant en aide à la veuve et à l'orphelin... Ce n'était pas un reproche, mais ce manque de méfiance causerait sa perte, c'en était presque triste ! Le héros était seul, et arrivait bientôt dans l'angle de leur ruelle. Damu avait actSivé son Alter et attendait gentiment que son adorable petit leurre ne jette le malheureux dans le piège. Il fit signe à Shin de passer devant, et l'arma au passage d'une barre de métal qu'ils avaient ramassé dans la rue entre temps, non loin d'un chantier.


-Quand il passe. Ne rate pas ton coup.

Ici, rater son coup revenait à un combat singulier. Certes avantageux pour eux, mais cela n'était pas vraiment le plan convenu. Il fallait juste l'assomer, le conduire au hangar, bien lui lier les bras et s'occuper ensuite du spectacle. Quand à Yui, si elle ne souhaitait pas participer... Il aviserait ! Et puis l'enfant trouvait toujours des milliers de choses à faire par elle même...

Tiens, d'ailleurs, il faudrait qu'il pense à lui donner de meilleures leçons de mensonges... Certes celui ci avait marché mais l'hésitation et la surenchère, c'était un coup à déférer sa proie ! 
Il songeait déjà à son emploi du temps en se saisissant de la corder et du bâillon qui, après que Shin eut fait sa besogne, étaient dédicacés au brave héros qui voyait là son dernier jour de carrière arriver.


Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 13
Points : 413
Puissance : 1 150
Voir le profil de l'utilisateur
13
413
1 150
MessageVen 8 Juin - 17:18
SHPONK


C'était le bruit qu'avait fait la belle barre de fer que Damu m'avait généreusement prêter pour l'assommer, J'allais brandir un autre coup, plus par réflexe et excitation qu'envie, mais j'allais le faire, heureusement que Damu pausa sa main sur mon épaule, histoire de me faire redescendre. Le bruit de la barre de fer sur le crâne, maintenant un peu saignant de notre petit héro résonnait un peu dans la bulle, j'aimais bien ce bruit, le bruit d'une violence inouïe, faut dire que j'y suis pas allé de main morte avec lui.

Il a vraiment une aura apaisante ce Damu. Je ne sais pas pourquoi, mais je sais que je peux lui faire confiance. Pour l'instant, pas entièrement, mais je sais que ça viendra.

"Bon en fait quoi de celui là ? On l'emmène directe au hangar puis la petite Ninja va chopper quelqu'un d'autre ? Parce que si c'est le cas, j'aimerai bien le torturer lui, je ne l'ai jamais fais sur un héro.. Si ça s'trouve, j'vais pouvoir m'amuser encore plus qu'avec des jeunes femmes ! " Disais-je en ficelant notre première proie, un grand sourire aux lèvres.

Je commença à soulever notre petit héro intrépide, le mit sur mon épaule en le retenant avec un bras, sortant mon paquet de clope avec l'autre. L'allumer n'étais pas chose simple je laissais donc tomber notre petit sauveteur afin de pouvoir fumer sans trop de soucis.

Une fois ma clope allumé, j'attrapa de nouveau notre bonhomme, de la même manière que la première fois.
"Hé bah ! C'est bien plus simple comme ça hein ! Bon ! Direction ton hangar ? Ce serai dommage de se faire gauler avec une proie maintenant, vous en pensez quoi ?"


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageDim 10 Juin - 22:01
Yui hausse les épaule un peu imperturbable. Faut dire, ca l'ennuyait un peu profondément de passer la soirée dans un hangar glauque sous les cris d'un héros. Elle avait déjà fait ca. Et au final, elle n'aimait pas. Damu lui avait déjà dit de ne pas faire des chose qui ne lui plaisait pas si c'était juste pour la reconnaissance.
La gamine avait fait sa part du travail. Au final, elle se voyait bien rentrer au lotus et entamer son sommeil de guerrière ninja. Ou jouer un peu au jeu vidéo avant de se coucher. C'était une bonne idée ca en plus ! Elle pourrait même jouer en cachette vu que Dam' ne surveillait pas comme un parent paranoïque qu'elle ne sorte pas sa console pour jouer sous la couette aux nouvelles sorties.

- J'peux y'aller Dam' ? J'ai cours avec Uu demain matin. Même que c'est assez tôt.

Assez tôt correspondant a peu près a onze heure du matin pour l'enfant. Mais en soit, elle était presque honnête d'une certaine manière. Fin'... Si elle devait dire tout ce qu'elle pensais. Elle serait en mode "Je trouve que y'a pas d'interet a torturer des gens. Perso même si je respecte vos lubies, ca reste quand même une activité vraiment inutile en fait. Pourquoi on les tue juste pas ?" Mais même pour peu que l'on sache lire a travers les lignes. C'était bien le désintérêt un peu glacant de Yui qui transparaissaient dans son comportement.

- Fin, j'vais pt'être rejoindre le lotus si z'avez plus b'soin d'moi

Parce qu'il faut être sincère. Là, elle servait plus a grand chose une fois qu'elle avait fait son tour de petite fillette pûre et brillante d'innocence comme un monceau d'étoile filante dans le plafond céleste. Apres cette minute de gloire, elle ne revêtait plus qu'un rôle bâtard de spectatrice imperturbable. Et c'était agacant de ne pas se sentir comme une véritable vilaine de la ligue. L'aurait fallut qu'elle sache se battre pour ca. Tss


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageMar 12 Juin - 21:58
La proie, ça c'était fait.
Que l'équipe perde un de ses membres, fait aussi...
Attendez, quoi ?
Ah non à bien y réfléchir c'était normal.
Yui avait accompli son rôle et, peu friande et experte en torture, elle venait de demander à quitter la petite expédition pour rentrer au Lotus Noir, prétextant par ailleurs un cours avec Uriel, affublé ici d'un surnom ridicule.
Il la prit dans ses bras dans une rapide étreinte et lui répondit un "D'accord, mais sois prudente sur la route je te fais confiance." et un "À plus tard ma puce." dignes d'une discussion tout à fait lambda et donc hors du cadre de la scène pas du tout lambda.
Le détail du mec attaché à leurs pieds sans doute.

Une victime pour deux...
Cela suffirait.
Damu préférait regarder les scènes de torture plutôt qui participer activement -Sans doute le fait d'avoir été un jour à la place de la victime qui jouait sûrement, quoi qu'il fasse il en reétait toujours un petit quelque chose, et son visage de poupée de chiffon n'allait pas dire le contraire.- bien qu'il ne trouve rien de trop choquant à la pratique. Le sadisme l'effrayait toujours un peu mais le meurtre étant un art il ne pouvait cracher sur les moyens d'expressions que les autres tueurs avaient envie de mettre en oeuvre.


- On y va, je te laisserai faire mumuse avec, je me contente de regarder et de m'occuper de l'insonorisation... 

Il avait sa voix chantante des bonnes soirées, et, aidant à porter leur proie jusqu'au hangar, il continua la discussion avec sa gaieté naturelle. Il faudrait qu'il garde contact avec ce jeune homme, un acolyte de mission ne serait pas de trop.
Une fois arrivés, Damu laissa là ses invités et partit chercher le matériel nécessaire à toute bonne séance de torture digne de ce nom : une chaise où il attacha le héros, et un plateau à roulettes avec divers instruments plus ou moins exotiques à disposition : des basiques scalpel et couteau à des sortes de vis à tourner à la main, et même une véritable machine à enlever les yeux de leur globe oculaire ! Un matériel de qualité bien propre à disposition de Shinryu.


-J'ignore si tu as besoin d'accessoires mais au cas ou, fais comme chez toi !


Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 13
Points : 413
Puissance : 1 150
Voir le profil de l'utilisateur
13
413
1 150
MessageMar 12 Juin - 23:26
On marchait joyeusement avec Damu, il était cool Damu, le fait que sa petite soit avec nous devait sans doute le freiner un peu, mais je peux comprendre, certains enfant n'ont pas forcément envie de s'amuser avec nous.

On arrivait pas loin du hangar, Damu avait bâillonne notre invité avec beaucoup de soin, afin qu'il ne fasse pas de bruit, même s'il n'y avait pas âme qui vive ici. Il s'éclipsa quelques minute le temps d'aller me chercher de quoi faire mumuse avec notre nouvel ami. J'en profita pour papoter avec lui.

" Alors mon bonhomme, ça fait quoi de savoir qu'on aura ses RTT à vie maintenant ? Ouais je sais, c'est super cool hein ? C'est ça l'avantage d'être un vilain solitaire comme bibi, c'est que t'as aucune obligation. Moi j'suis pépère toute la journée, j'regarde des dessins animés, j'fumes des clopes, j'dors toute la journée. Tu dois pas connaître tout ça, mais t'inquiète, là où tu vas, tu auras la paix, j't'en fais la promesse "

Notre invité commença à pleurer, ses larmes cascadaient sur ses joues, et moi, je rigolais en lui tapotant l'épaule.
" Bworf, pleure pas pour si peu mon vieux, ça à même pas encore commencé ! Mais avant que Dada ne revienne, j'vais instauré quelques règles, quand on sera à l'intérieur, on sera coupé du monde, personne ne nous entendra, nous ne serons que nous trois, sur notre petit nuage. Pour que tu gardes la raison, et que tu sois encore conscient, je te ferai compté, on commencera par 0, et on ira jusqu'à 1000, tu compteras de 5 en 5 ! Tu verras c'est amusant. "

Damu était revenu, et tant mieux, il commençait à me manquer ! Il avait toute une panoplie de jouets que je n'avais jamais eu la chance d'utiliser avant, mes yeux brillait et je souriais et sautillais comme un gosse !

" Wah mais Dada, elle est trop cool ta collection ! Vite pausons le je veux jouer ! " Je traînais donc notre cobaye par les jambes jusqu'au centre de la pièce, le pausa et l'attacha sur la chaise, et alluma une clope.

" Bon copain pfffff on va pas tarder à commençait, alors tiens toi bien sagement, on va t'enlever ton scotch sur la bouche, mais mort pas hein ?! J'ai déjà du péter les dents d'une fille qui voulait se défendre, et crois moi, le résultat était pas ouf, c'est dommage d'ailleurs, elle était magnifique ! Damu, tu veux voir un before/after ? J'garde toujours des photos avec moi sur mon deuxième téléphone !" Je sortis donc mon téléphone et ouvrit la galerie photo. C'était assez drôle à voir, dessus il y avait plein de selfies avec moi et mes victimes dessus. Je leurs dessinais un grand sourire pour pas que la photo soit trop triste.

" Téh, regardez c'est elle, vous en pensez quoi ? "




Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageMer 13 Juin - 15:41
Hors RP : Attention, à partir de cet instant il y aura de la description de torture. Si cela vous met mal à l'aise il serait préférable que vous cessiez de vous intéresser à ce RP.

Tout était fin prêt pour que la petite fête ne commence. Ayant rejoint son camarade et se tenant prudemment dans son ombre, Damu avait bonne vue sur les événements à venir. La pauvre proie choisie, en larmes, lui faisait de la peine, ne comprenait pas que tout cela était pour son bien. C'était classique. Il leur pardonnerait après sa mort sans doute ! 

Quand à Shinryu, il semblait s'amuser comme un petit fou. sa voix emplissait la boule de silence de 8 mètres de rayon que Damu avait construit, et il semblait montrer à son nouveau jouet à quoi il ressemblerait plus tard, ce qui ne fit que redoubler la crise de larmes et les suppliques incompréhensibles de ce dernier. Un grand héros comme lui, plus massif et âgé qu'eux, qui se comportait comme un enfant... Damu fit claquer sa langue en secouant la tête. Par curiosité il jeta un oeil sur la photo, et déglutit. 

Ah. D'accord. À ce point ?
Les dents explosées et les gencives en sang, le visage comme fondu, et un petit sourire dessiné sur portable pour mimer la joie alors que les yeux de la victimes suppliaient que tout s'achève...
Le tortionnaire semblait avoir la main plus lourde qu'artistique, et un sacré pet au casque pour pouvoir se prendre en photo et conserver des preuves de ses crimes en continu avec lui.
Mais il n'était personne pour juger, lui les sourires, il les taillait sur la victime directement, c'était sa marque de fabrique ! Ou si le cadavre n'était pas encore rigide il le façonnait à la main... 
Dans tout les cas, il commençait à avoir une idée de l'Alter de l'autre, et ce ne serait pas beau à voir. Mais sûrement très enrichissant ! 


- Dommage, elle était très belle, tu aurais pu moins lui amocher le visage ! Mais je dois admettre que tu as l'air d'avoir ta propre patte artistique... Pourrais je me permettre quelques conseils quand tu aura commencé ? Si ce meurtre est une collaboration je veux quoi mes petites touches personnelles tu comprends ? Rien de trop gros, rassure toi...
Quand à toi...

Il se rapprocha du malheureux et lui retira son bâillon avec délicatesse et soin, lui soutenant le visage de sa main fraîche, puis il lui leva le menton pour le regarder dans l'oeil, l'air aussi rassurant que sa folie le permettait.


- Allons allons... Ce n'est qu'un mauvais moment à passer ! Ce sera vite terminé, concentrez vous sur quelque chose de positif pendant que mon nouveau camarade s'amuse un peu, d'accord ? 


Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 13
Points : 413
Puissance : 1 150
Voir le profil de l'utilisateur
13
413
1 150
MessageMer 13 Juin - 19:14
Damu, qui semblait calme au premier abord, avant lui aussi son petit côté joyeux et festif ! J'allais passer un super moment, j'en étais sûr !

Damu essayait, comme moi de rassurer notre victime. C'est vraiment un bonne personne !

" Bon Damu, j'vais t'avouer que j'aime pas travailler dans le silence et dans les cries, j'vais donc mettre un peu de musique, un truc un peu Dolce, Magnifique tu vois ? Un truc qui parlerai bien à nos âme d'artiste !"

Damu aimait la photo que je lui avais montré, il doit être sur la même longueur d'onde que moi ! J'suis content de pas être seul ! Oui je sais ce que vous vous dites actuellement, pourquoi est-ce que je garde ces photos sur moi ? Bah, parce qu'en fait, j'ai pas une super bonne mémoire, du coup j'oublie souvent, alors que là, il me suffit de regarder mes photos et PAF tout me revient d'un coup, la méthode, les sentiments, les miens comme ceux de la victime, je me souviens de toute dans les moindre détail !

Après avoir montré les photos, j'alla sur un application de musique, et sorti un grand classique musical, La chaconne, de Gulli, un morceau magnifique qui collait parfaitement avec l'ambiance générale.
Musique :
 

Je ferma les yeux, respira profondément et expira un bon coup, j'étais redevenu calme, plus rien ne transparaissait sur mon visage, un calme et une sérénité sans faille émergeaient de ma personne.

J'attrapa tout d'abord un scalpel, passa derrière notre ami sur la chaise, posa ma main sur son épaule gauche, il sautilla de peur. J'approchais ma bouche de son oreille droite, et lui susurra gentillement "Tu te souviens de ce que je t'ai dis ?" Il commença à pleurer, à gesticuler, mais rien à faire, la chaise était encré dans le sol, et ses liens étaient bien trop serrés pour qu'il puisse faire quoi que ce soit.
"Je compterai avec toi pour commencer, sois prêt s'il te plait." J'approcha le scalpel de son oreille gauche, et finement, avec beaucoup d'adresse, commença a découper l'hélix. Il criait, hurlait de toute ses forces, mais rien, pas une émotion, une once de remord ne parcourait mon visage. 5. 10.. 15... ainsi de suite, son oreille était au sol en petite lamelle. Un travail d'orfèvre, Je pausa l'outil, et décida d'utiliser mon alter.

"Regarde bien Damu, et profites en, les personnes l'ayant vue ne sont plus de se monde aujourd'hui." Des ondulations commençaient à apparaître autour de mes mains, très faible pour l'instant. Cet Alter, c'est une bénédiction. Qu'aurais-je fais en lui ? Rien, je serai déjà mort d'ennui.

Et je bougeais autour de notre héros, attendant que les ondulations deviennent de plus en plus grande, que la chaleur se fasse ressentir d'un peu partout dans la bulle de Damu.

Après deux bonnes minutes à tourner autour de notre héro du soir, à le torturer mentalement pour que son physique ne se repose qu'un temps soit peu, je lui posa la question, cette question, qui resterai pour lui son seul et unique point d'attache à la réalité.

"Après 15 il y a quoi ? Comptons ensemble encore une fois, si tu veux recommencer depuis le début, allons-y, je t'aiderai." Ces hurlements ne cessait pas, bien au contraire, ils s'intensifiaient, devenaient de plus en plus grave, sa voix commençait à se briser. Hélas pour lui, nous n'avions pas finis.

-Ne bouge surtout pas, je n'ai pas envie de t'abîmer sans le faire exprès." Je posa une main sur son épaule. Elle crépitait, l'odeur de vêtement brûler commençait à se faire sentir, et les cris de l'homme, se faisaient entendre. L'homme nous suppliait d'arrêter, de le laisser partir, hors de question. Mon bras glissait gentiment et tendrement sur le sien, emportant par la même occasion, des petits bout de vêtements, de peaux qui s'agglutinaient tous sur le bout de sa main brûler par la chaleur dégagé.

Je regarda Damu avec beaucoup d'exaltation, j'étais enfin moi-même.
"Damu, viens. Montres moi ce que tu sais faire aussi s'il te plait."


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageVen 15 Juin - 18:54
Shinryu possédait décidément un Alter très intéressant...
Chose assez banale pour un vilain, cela lui permettait seulement d'attaquer et de se défendre au corps à corps, mais ce n'était déjà pas si mal si on comparait à son propre Alter, et pour des actes de torture, il en devenait parfait ! Du moins, à en juger par les cris de l'homme attaché qui ne parvenait plus à compter comme on lui avait demandé. Quelle idée, il n'y avais lui même jamais songé... Cela forçait la personne à se concentrer, qui espérait inconsciemment que cela l'aiderait peut être. C'était d'une cruauté inouïe à vrai dire.

Pour ne pas trop se concentrer la dessus, Damu prêta une oreille plus attentive à la musique qui passait. Ce n'était pas vraiment quelque chose qu'il aurait écouté de lui même, mais le morceau lui plaisait et il se surprit à en fredonner l'air. Quel dommage que l'autre, avec son oreille emplie de sang et en charpie, ne puisse pas l'entendre. Il ne cessait toujours pas de crier et de supplier ! Cela en devenait presque ennuyant, il ne changeait pas de disque... Quand soudain leurs regards se croisèrent.

Les yeux bruns emplis de larmes du héros le suppliaient d'agir en sa faveur, d'arrêter cette souffrance, de stopper la personne qui venait de lui brûler le bras, et qui jouait avec lui comme un chat avec une souris. Tch, qu’espérait il ? Certes il n'avait pas encore agi, mais cela ne signifiait pas qu'il comptait arrêter cette séance de torture... Il afficha un sourire en coin cruel, qui fit remonter une petite fossette loin d'être rassurante. Son regard se fit glacial malgré 'expression chaleureuse de son visage, qu'il secoua lentement de droite à gauche. Non, il ne l'aiderait pas, il ne fallait pas compter la dessus.

Le héros cessa de gémir un instant, comme congelé sur place, avant de se remettre à pleurer mais cette fois ci plus silencieusement.

"Damu, viens. Montres moi ce que tu sais faire aussi s'il te plait."

- Avec plaisir... Ce regard de chiot battu me donne une idée, tu ne trouve pas qu'il nous mettrait presque des remords ? C'est inacceptable...


Sur ces mots, il sortit du revers de sa manche une aiguille assez épaisse qui brilla un instant sous la lumière artificielle de la lampe du hangar, et de sa poche une bobine d'un épais fil noir. Ses "petites touches personnelles". Puis, d'une démarche de prédateur, il s'approcha de la chaise du malheureux, plaqua une main sur son torse pour le coller au dossier...

- Ce sera un travail de précision, ne bouge pas trop s'il te plait... Tiens, si tu as trop mal, tu peux mordre ça !


Bon prince, il lui enfonça dans la bouche son bâillon roulé en boule, puis, après un "prêt ?" il commença son œuvre. Point par point, il eut bientôt fini de coudre les paupières de l'homme comme s'ils eut été ceux d'une poupée vaudou ensanglantée des plus affreuse, et il s'écarta pour regarder le travail. Il avait réussi à ne pas lui crever les yeux, user de délicatesse alors que quelqu'un se débattait sous soi était très difficile !

- Allez, c'est plus agréable sans voir nos têtes d'affreux, n'est ce pas ? Et puis dans le noir on se concentre mieux... Tiens, écoute cette musique, elle devrait te détendre, non ? Écoute, ce que tu vis, ce sont tes derniers moments sur Terre. Après, tu iras dans un endroit bien mieux où tout sera là pour te récompenser de ta vie de droiture ! N'es tu pas excité ? En plus, tu mourra en martyre, tout le monde aura un bon souvenir de toi ici bas, tandis que toi en haut tu sera heureux comme pas deux, alors cesse de pleurer, d'accord ? C'est amusant, mais ça va bien un temps, après tu nous fais nous sentir comme les méchants de l'histoire alors que nous te rendons service...

Il lui tapota le sommet du crâne en disant cela, et l'idée lui vint ensuite de tracer deux fines lignes verticales sur les yeux clos de l'homme, ainsi qu'aux coins de sa bouche un sourire : le tout formait, en lignes de sang, un petit smiley heureux.

- Et bien voilà, c'est déjà mieux !

Il lui flatta la joue avant de s'en retourner derrière Shinryu.

- J’espère que cela te conviendra, à toi la suite !


Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 13
Points : 413
Puissance : 1 150
Voir le profil de l'utilisateur
13
413
1 150
MessageSam 16 Juin - 15:00
Damu était ingénieux ! Lui coudre les yeux pour ne plus nous voir, c'est une bonne idée. Et quel beau sourire il lui avait fait ! Je n'aurais jamais pu faire quelque chose d'aussi beau avec mon alter, si je suis trop excité, je ne contrôle plus trop bien la chaleur, et la peau s'en va d'elle même avant que je ne puisse la toucher.

"Ton discours était splendide Damu ! Tes mots lui sont allé droit au cœur, regarde, il ne pleure plus et il sourit, tu es vraiment une très bonne personne !" Cela ne faisait que 5/6 minutes que nous torturions notre bonhomme. La musique emplissait mon cœur de sérénité et d'un bonheur incommensurable ! Quelle joie d'être ici, de faire ce que j'aime le plus !
Les ondulations grandissaient peu à peu, ce qui attaqua un peu mes mains, mais rien de bien méchant rassurez vous, cette douleur que je ressens crée un lien entre le héro et moi, nous ne sommes que deux à connaître cette douleur actuellement, et mon dieu, que c'est agréable.

Je commença à rire. Un rire d'excitation, mon cœur frappait fort contre ma poitrine, j'aimais cette sensation, d'être en vie, de profiter de chaque instants comme si c'était la première fois que je ressentais ça, alors que, ça en devient presque banal. Mais vous savez, je suis un peu comme un camé, que ce soit la première fois, ou la dernière, tout mes sens sont en ébullition.
J'arrêta de rire d'un coup, ne laissant place qu'à un grand sourire, me fermant presque les yeux, yeux qui étaient eux, gorgés de sang, leurs couleurs ambres se fondant presque dans cette couleur rougeâtre.

" Tu sais mon ami, privé d'un de tes sens primordiale, ton corps se focalisera bien plus sur le touché, et l'ouïe, tu pourras donc profiter de TOUT ce que je vais te faire, absolument tout ! Ne pleure pas s'il te plait, tu risquerai de faire éclater tes paupières, et crois moi, ça doit faire super mal ! Mais revenons en à nos moutons si tu le veux bien, j'aimerai vraiment que tu comptes avec moi, parce que sinon, je vais m'énerver, et je n'ai pas vraiment envie d'en finir avec toi maintenant, alors compte, accroche toi à notre réalité ! Vie putain ! " Je lui décrocha une grande droite, faisant voler quelques dents au passage, et laissant une belle trace de brûlure sur une de ses joues.

- Ahem, excuse moi, mais le prochain coup sera sûrement avec la barre de fer qui t'as salement amoché. Bon, compte avec moi." Et, ce laissant aller au rythme de la musique, j'enfonça le scalpel plusieurs fois sur les parties de sa peau brûlée. Il comptait, nous comptions, l'harmonie était de retour entre nos deux âmes. C'est fou, je me sens terriblement bien.

Bon, on va commencer les choses sérieuse, J'avais toujours un petit arsenal de petite tige de métal sur moi, des cure-dents réutilisable qui ne me servait qu'à ça.

" Tu connais l'acupuncture ? Mon style est un peu original, mais tu verras, tu risque de te détendre très vite. " Je le sortis de la chaise, l'envoyant violemment valsé au sol. J'attrapa dans ma poche, une petite boîte métallique et pris la trentaine de petit pique en fer qui y était.
- Tu as de la chance Damu, je vais faire devant toi mon plus tour ! Quant à toi petit bonhomme, je vais devoir enlever le dos de ton costumes, mais ne t'en fais pas, je ne toucherai pas à ta peau pour l'instant. "
D'un mouvement de doigt délicat, je fis délicatement fondre le vêtement du héros, afin que son dos soit libre, et commença à y enfoncer brusquement les piques, chacun dans un muscles, ce qui provoqua de petit soubresaut chez notre invité, lui qui comptait si bien, 325, il avance bien le gaillard.
Il s'interrompit, sentant sans doute ses forces le lâcher, mais le pique que je venais de lui planté le réveilla brusquement.

" Damu, observe bien la magie opéré, tu vas voir les piques disparaître dans le corps de notre ami, et tout ça, en une trentaine de seconde ! "

Je plaça mes mains au dessus du dos de notre ami, à quelques centimètre des piques, mes doigts pianotaient dans le vide au dessus de son dos. Les ondulations se faisaient de plus en plus forte, le dos de la victime commençait à cloquer sous la chaleur dégagée par mes mains. Le morceaux en était à 6:19, mon passage préféré. Les petites tiges métalliques commencèrent à fondre dans son dos, les unes après les autres, et dans un vacarme de hurlement, de souffrance, on pouvait me voir, moi, pleurer de joie, un grand sourire au lèvre, les mains cloquées fumantes, un peu noircie, et couverte de sang.
S'il survivait, il ne pourrait plus bouger, les tiges métalliques se sont déjà très certainement solidifiées dans son corps, ses muscles, et autour de sa colonne vertébrale. L'homme était exténué, il ne pouvait plus pleurer, plus crier, rien, seulement haleté.

" Alors Dada ? Que penses tu de ma prestation ? "


Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Enquête Sans Retour
» DBZ la suite par des fans
» Retour du magazine Casus Belli
» DBZ la suite OFFICIEL le 24 Novembre 2008
» [BLOG] BIONICLE DESTINÉE, le retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Bas quartiers-
Sauter vers: