• 21/03/18 : Second Event » Licence et Vacances d'été lancé ! Rps : 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 /
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
Musutafu est le théâtre de l'apparition d'un nouveau groupe : les Vengeurs. Des vigilantes violents qui estiment que le seul châtiment a faire subir aux vilains est... La mort ! Menés par Wakamono, l'ancien numéro un,ils entament petit à petit une purge de la ville.

La ligue des vilains ne s'arrête pas de son côté non plus. Suite à l'arrestation de Staïn, le recrutement bat son plein et les rangs du premier grand groupe de criminels grossissent à vu d'oeil !

Les étudiants de l'U.A., de leurs côtés, se préparent pour une semaine de vacances dans un camp spécial, avec à la clef, la fameuse licence provisoire !
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Shigeno Goro - En cours

My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: En cours
Membre non validé
avatar
fond des messages :
Messages : 1
Points : 0
Voir le profil de l'utilisateur
1
0
MessageJeu 10 Mai - 12:27
image_banniere
• Nom : Shigeno
• Prénom : Goro
• Surnom :Shigo
• Age : 27 ans
• Sexe : Masculin
• Groupe : Héros
• But : Faire triompher la justice, défaire la ligue des vilains et transmettre son savoir sur la dure réalité d’un héros
Goro détient un Alter type Lave. Il peut créer des geysers sous l’ennemis par surprise et projeter de lave, maîtrisant sa direction et ses mouvements.



Bureau des recensements des Héros
Mardi 09 Février - Rédigé par le Major Kushina

Objet: Mr Shigeno Goro - Alias SHIGO




Voilà une journée comme les autres, le soleil tapait contre les vitres de mon bureau, l’heure du repas était largement passé. Et pourtant je n’attendais qu’une chose... la fin de ma journée. Je faisais parti du corps militaire alors m’a t on assigné à ce poste si ennuyeux.

Oui je me devais de recenser les Héros de cette ville. Je sirote le café posé à côté de mon carnet avant d’attraper mon listing le parcourant furtivement des yeux. Je lache un soupire avant d’appuyer sur un des boutons du haut parleur.

« Mme Omoshi vous pouvez faire entrer Mr Shigeno Goro je vous prie... merci »

J’entends alors des pas déterminer résonner derrière la porte avant l’on ne frappe, un « entrez » sec et audible s’échappe de mes lèvres. Ma petite voix dans la tête me susurre sa curiosité du Héros qui se cache derrière ce nom. Croyez moi je n’étais pas déçue du résultat.

L’homme se présente alors devant moi, son physique me tape à l’œil d’emblée. Malgré l’objectivité que je devais avoir je reste une femme tout de même. Cet homme était séduisant aux premiers abords. Mon dieu il était plutôt grand je dirais dans les 1m90.

J’avais l’œil pour définir les mensurations. Je ne cesse de laisser mon regard glisser de haut en bas. Mr Shigeno est Un homme plutôt athlétique, façonné dans une masse musculaire que certains pourraient jalouser.


Il n’avait à voir avec All Might. Là les proportions étaient parfaites, je pouvais deviner que son corps était taillé de sorte que des épreuves physiques ne lui fassent pas faux bonds.

Sa taille accentuait sa prestance qui me laisse dans un premier temps sans voix. Il s’avance vers mon bureau avant que ne l’invite à s’asseoir face à moi. Sa démarche me montre bien sa confiance en lui, il doit sûrement aimer plaire aux femmes.

C’est une évidence. Je regarde son dossier de recensement précédent de l’année dernière: mention célibataire. Comment est possible ? Il semble soigner tout de même son image pour ne pas paraître grossier ou négliger malgré une coupe de cheveux récalcitrante.


Comme dans toutes sociétés, le physique est la première façade qui vous caractérise aux yeux de tous. Ça y est ! Sa belle gueule me revient, je l’a8 déjà vu lors d’interview.

Ses longs bras viennent à se croiser sur un torse bombé. Ses longues jambes taillées se croisent l’une sur l’autre avant que je ne sois une fois de plus désarmée par son visage.

Sa peau pâle s’harmonisait avec ses traits de visage plutôt fins, il a une forme plutôt longitudinale qui mettait en valeur ses yeux en amandes de couleur or.

En voilà une particularité. Cette distinction lui a sûrement dû valoir une part de curiosité de son entourage. Le regard est plutôt perçant  et perspicace très  observateur,  peu de choses ne semblent pas pouvoir lui échappent. Après m’avoir salué il passe un de ses grandes mains dans ses cheveux rouges carmin.

Une chevelure en bataille démonterait que certains épis sont indomptables. La plupart du temps il les laisse vaquer comme bon leur semble, d’après les interview que j’avais pu visionner. Il est très rare de les voir « coiffés ». Une mèche plus importante se permet de tomber entre ses deux yeux s’orientant vers son côté gauche.

Grâce à l’entrebaillement de son col en V je pouvais apercevoir un début de tatouage. Il paraît imposant et me voilà curieuse de savoir à quoi il ressemblait dans sa totalité. Je me mordille la levre rien qu’à cette idée de le voir torse nu... oups je m’égare... sa prestance me fige un peu et son uniforme était presque semblable à ceux des militaire à un détail près... la couleur. Il était noir et rouge.

C’est un uniforme à manches longues plutôt bien cintré dont les revers aux poignets étaient ornés d’un tissus rouge bordeaux. Pour y ajouter une touche de luxe il porte alors des gants en soie noires où l’on peut observer que chaque articulation de phalange était rouge.

C’est un homme qui savait bien s’apprêter et son choix d’habit pouvait démontrer une certaine rigueur et discipline.

Mais quelque chose me tracassait, je regardait son dossier avant de voir une photo différente de l’homme qui se trouvait en face de moi. En dessous de son nom SHIGO, il y avait un homme au cheveux rouges portant un masque atypique sur le visage. Je décrocha le trombone avant de lui tendre l’image.

Pouvez vous m’expliquer cela ?


Il se mit à rire sinistrement avant de se lever de sa chaise pour me surplomber de sa hauteur. Sa main se recouvra de lave avant qu’il ne vint à la poser sur son visage. la substance commença à prendre une forme de masque qui se mit alors à durcir, me dévoilant le résultat identique à la photo.


En effet maintenant je comprenais mieux, ce masque blanc faisant ressembler à une tête de mort était vraisemblablement son uniforme de héros, non pas pour protéger son identité mais plus par style. La lave continua de se répandre sur ses habits, pour les transformer en un tissu blanc.


Ouvert au niveau du torse, le tatouage avait disparu pour laisser place à une cicatrice conséquente. Son tatouage devait être sûrement un camouflage. Par ailleurs il portait un pantalon noir cintré qui ne retirait en rien son élégance. J’esquissais un sourire avant d’acquiescer de la tête pour lui signifier que c’était bon, que j’avais vu ce que je voulais. Shigo reprend son aspect en un rien de temps. Son uniforme était intact malgré la lave qui était tombée dessus. C’était tout bonnement fascinant, décidément ces héros avaient toujours eu ce don de me surprendre.


.


Bureau des recensements des Héros
Mardi 09 Février - Rédigé par le Major Kushina

Objet: Mr Shigeno Goro - Alias SHIGO




Trêve de plaisanterie, j’avale ma salive discrètement avant de revenir au sujet du jour. Réajustant mes lunettes pendant qu’il se présente j’organise les questions dans ma tête. Sa voix était rauque, enivrante son franc parlé lui collait si bien à la peau... je racle un peu ma gorge avant de me lancer dans le vif du sujet.

  « Dites moi Shigo....c’est bien ça ? Comment vous voyez vous en tant que Hero et professeur ? »

Sa réponse fut plutôt limpide pas étonnant au vu de sa réputation. Pour lui être un héros est une lourde responsabilité qu’il tente de mener à bien. Le bonheur c’est quelque chose dont tout le monde doit jouir, c’est inacceptable pour lui que des malheurs arrivent par le biais d’autrui.

Il n’y a pas de petites missions elles sont toutes importantes et ont des conséquences quel qu’elles soient. Les héros ne gagnent pas toujours et ça la nouvelle génération doit être au fait. Son enseignement est dur et rigoureux mais c’est important pour lui de former l’élite. De les former aussi à l’échec, mais que malgré cela il ne fallait jamais désespérer. Car la détermination du héros galvanise l’espoir du commun des mortels...

Compromettre les vilains est une de ses priorités, c’est de leur fautes se sont des parasites qui menacent chaque jour la paix. Il faut faire quelque chose, se ne sont pas de simples criminels.

Pour lui ils sont dangereux et il n’aura aucune pitié s’il en rencontre un. Il ne tue jamais c’est contraire à son éthique. Pour lui le système judiciaire reste à désirer mais que pouvait il y faire ? Il ne cessera jamais le combat tant qu’il y a de l’espoir.

Se sont ses mots que j’absorbe tout en pianotant sur mon clavier afin de remplir la fiche avec le plus de détails possibles et dieu sait qu’il y en a. Arrive le moment de l’auto évaluation. Je voulais savoir comment il se percevait de façon objective. Au vu des débuts de cet entretien j’etais vraiment curieuse de le découvrir en détail.

« Dites moi c’est délicat mais nécessaire...quels seraient vos défauts ? Et ne me répondez pas aucun je ne vous croirais pas... »

L’homme ne paraît pas décontenancé par ma question, loin de là il se connaît parfaitement. Il les assume sans complexe visible et je dois avouer que ça me plaît... mes doigts étaient pendus au dessus du clavier, mes pieds faisaient métronome.


Il m’explique donc qu’il pouvait être bipolaire, respirer une joie de vivre avant de dériver dans un mutisme total. Ce genre de personnalité est très dure à cerner. Tout en pansant cela je mordille mon crayon nerveusement.


Par la suite il m’énumère ses défauts en commençant par le plus irritant, l’Acerbité. Lorsque quelque chose le contrarie ou il est pas d’accord avec ses principes soit il se terre dans un mutisme ou alors il fait preuve d’acerbité.


Ce côté là il le montre très peu mais il est quand même présent. C’est sa manière à lui de faire comprendre à l’autre qu’il ne faut pas abuser ni aller trop loin. Il l’utilise comme avertissement. C’est assez radical comme méthode mais c’est un défaut qu’il cherche à tempérer du mieux qu’il peut.

C’est vraiment pas évident pour un héros de composer avec ce trait de caractère. Pourtant de mémoire il n’a jamais fait de dérapage pouvant laisser paraître ce côté. Cela démontre son contrôle émotionnel qui doit être à rude épreuve. Je le laisse donc continuer... l’impatience... mon préféré...

Shigo m’avoue que c’est quelqu’un de plutôt impatient qui aime que les choses soient faites rapidement. Ce défaut l’a apparemment beaucoup desservi lors de son apprentissage. Pour lui c’est tout tout de suite, cela pourrait s’accommoder un tempérament capricieux mais il n’en est pas. Et c’est ce qu’il me confirme. En revanche son impatience a su faire émerger une qualité importante: sa Détermination.

Pour le dernier défaut qu’il m’annonce j’en déduis beaucoup de théories à son égard.
Ce n’est qu’un simple conseil qu’il me donne: ne vous mettez pas Shigo à dos. Si c’est le cas vous êtes plutôt mal barré car c’est quelqu’un de très rancunier. Là-dessus il est intransigeant, il n’entendra rien tant que les excuses ne viennent pas de vous.


En revanche si lui est en faute il viendra rarement présenter ses excuses. Sauf si cela est vraiment nécessaire pour des questions diplomatiques. Sa rancune est tenace et il faudra courber l’échine si vous voulez retourner dans son estime. En tout cas je n’aimerais pas tomber dans cette situation croyez moi...

« Le plus dur est passé Shigo, parlez moi de vos qualités.. »

Je le regarde attentivement avant d’observer qu’il se détend un peu plus. Pourtant je ne faisais pas passer un examen, c’était un simple recensement. Il s’étire en prenant un plus ses aises puis il me répond finalement.

Il m’avoue qu’une de ses qualités se trouve être L’ambition. Elle fait partie de lui, il met un point d’honneur à atteindre les objectifs qu’il se donne ou qu’on lui propose. Pour une question d’honneur.


Il tente par tous les moyens d’être le meilleur dans sa spécialité, ce qui lui valu d’ailleurs de très bons résultats à l’examen. Dans son ambition il est assez perfectionniste et s’il faut travailler ou s’entraîner des heures voire des jours, des semaines, il ne verra aucun inconvénients. C’est un homme qui aime le pouvoir.


Pourquoi est ce que ça ne m’étonne pas quand je le vois devant moi. Shigo continue sur sa lancée et me confirme qu’il ne se considère pas comme un prodige qu’il sait garder une certaine humilité face à ses facilités. Il est en effet très intelligent et consciencieux. Il arrive à s’adapter aux situations. Son intelligence lui permet d’être stratège et observateur.

Puis enfin arrive le point phare qui suscite mon attention d’un peu plus près. C’etait sa détermination en tant que Héros. Il ne lâchera pas si facilement le morceau. Sa détermination le rend obstiné et il ne se laissera pas abattre si facilement tant qu’il a encore des ressources.

L’échec est un déshonneur. C’est pour cela que c’est un acharné du boulot. Dans les situations difficiles il fait appel à tout son courage quitte a y laisser des plumes. Il a le sens du devoir et cette motivation le pousse à s’améliorer sans cesse...

J’étais submergée d’informations, je me De mandé même comment mes doigts arrivaient à suivre le rythme sur le claviers. Mais je devais rester concentrer car nous avions loin d’avoir fini.



.



Bureau des recensements des Héros
Mardi 09 Février - Rédigé par le Major Kushina

Objet: Mr Shigeno Goro - Alias SHIGO



Je venais enfin de mettre le point final du long paragraphe le décrivant, étrangement ils n’étaient pas encore engourdis, j’avais pour une fois pris plaisir à retranscrire quelque alors que l’administratif n’était pas du tout mon fort.

Je les entre mêle les uns avec les pour les étirer, les préparant pour le grand saut: l’histoire de mon interlocuteur. Cette partie là variait selon les individus mais je me devais de retranscrire tout en détails, aussi futiles qu’ils soient. Je me devais d’être là plus complète possible. De plus ça nous permettrait de palier aux imprévus comportementaux. Maintenant passons aux choses sérieuses.

Shigo...racontez moi votre enfance...comment tout ceci à commencé ?

Il me regarde avec une intensité qui me glace le sens comme si je venais de lu poser une Question tabou avant qu’il ne commence enfin son récit.


Omoshi Shigeno, Nippon d’origine, était son père, grand PDG, de 39 ans, à la tête d’une firme technologique appelée « Massive Dynamic ». Personne ne savait exactement s’il s’agissait de biotechnologies ou de mécanos technologie. Du moins, le commun des mortels l’ignorait. L’entreprise était d’origine Américaine et s’était implantée à Tokyo.


Son père était considéré comme un génie dans son domaine. Mise appart la gestion de l’entreprise, il prenait part à la création de certains prototypes servant à améliorer la vie quotidienne des citoyens. Leurs projets étaient farouchement garder sous silence pour éviter toutes concurrences possibles.


Shigeno s’était forgé une réputation d’altruiste faisant partit des hommes les plus riches de la capitale. C’était un homme aux grandes valeurs détenant une rigueur et une discipline pointues. Malgré cela la sociabilité n’était pas son point fort mais pourtant il réussissait à cette–les louanges de ses collaborateurs. Il savait très bien qu’il lui manquait quelque chose dans sa vie: le grand amour.


Shigo m’explique alors que cela ne s’était pas passé comme dans les contes de fées, loin de là. Il attise ma curiosité ... vite ! Continue donc ! Je suis littéralement pendue à ses lèvres.


C’est lors d’une réception caritative organisée par l’entreprise, qu’Omoshi fait la rencontre de Yumi Kazama. Cette femme était connu pour être une scientifique de renommée dans un laboratoire pharmaceutique tenu par ses parents.

Elle avait fait ses études aux États-Unis, décrochant la M.I.T. Contrairement à Omoshi, elle avait un abord bien plus chaleureux. Cette rencontre ne fut pas spontanée mais plutôt arrangée, au vu d’un mariage diplomatique entre les deux familles, qui, étaient des lors rivales sur le marché économique.

Excusez moi de vous interrompre... Vos parents avaient ils un alter ?

Shigo fit un mouvement de tête avant de répondre à mon intervention. Omoshi était apparemment de type feu. Son fils me raconta alors que plus jeune, le père, avait eu du mal à maîtriser cette puissance qui était innée chez lui. Mais avec beaucoup d’entraînements, il avait réussi à contenir et à utiliser son Alter efficacement.

Shigo rajouta qu’il avait hérité de ce tempérament de détermination. En ce qui concerne sa mère, elle avait un Alter lié à la roche. Pour elle, c’etait différent, elle avait su exploiter son potentiel au maximum avec peu d’entraînements. Ce qui était source de raillerie entre les deux.


Shigo reprit alors son récit là où je l’avais coupé. Il était apparemment décidé à me raconter vraiment tout et non sans me déplaire. Nous étions alors à la rencontre de ses deux parents lors de cette soirée. Le feeling n’était pas passé tout de suite entre les deux, en effet, un sentiment de rivalité était naissant.


Et pourtant ils ne s’étaient pas quittés de toute la soirée. A la suite de cette première approche Omoshi et Yumi avait été amené à se voir très souvent avant le mariage arrangé. J’imaginais déjà le nuit de noces tumultueuse qu’ils avaient dû passer. Après leur union, Yumi décida d’intégrer « Massive Dynamic » à la demande d’Omoshi.


Après 3 ans de collaboration, le couple commençait peu à peu à se forger une complicité. Mais le destin peut être cruel, même pour les gens de pouvoirs qui avaient tout pour eux. Yumi était enceinte de 3 mois, mais elle continuait de venir à l’entreprise. Ils travaillaient sur un projet assez important, mais l’accident fut inévitable.


Yumi fut exposé à virus bactériologique qui s’attaquait à sa moelle épinière. Omoshi exigea une hospitalisation d’urgence avec les meilleurs medec8ns et chercheurs qu’il pouvait trouver. Ce coup du sort les avait rapproché davantage galvanisant l’amour qui les liait. Au fur et à mesure des mois, en plus de sa grossesse, Yumi voyait sa santé décliner. Elle n’était plus en mesure de se lever. Mais sa première préoccupation était son bébé, les médecins n’étaient pas en mesure de diagnostiquer si le virus avait pu affecter l’enfant.


Tout en écrivant, je sentais la voix de Shigo défaillir, ce moment là devait être difficile pour lui et j’en avais mal au coeur rien que d’y penser. Je lui propose alors de passer rapidement sur cette partie. Mais il secoua la tête négativement pour continuer.


Les 9 mois de grossesse arrivaient à terme. Yumi était épuisée, ayant peu de forces, les médecins décidèrent de lui faire une césarienne. L’enfant sortit enfin du ventre de sa mère qui, elle en revanche, s’éteignait petit à petit. Mes doigts tremblaient sur le clavier, c’était horrible, Shigo venait de voir le jour au même moment où sa mère décéda. Heureusement que j’étais assise oui...car la suite n’allait pas en s’améliorant.


Omoshi décida d’appeler son fils Goro, mais après quelques semaines les médecins découvraient que le virus avait atteint le nourrisson, le privant de l’usage de ses jambes. Heureusement qu’il était en petite quantité, mais tant qu’il serait là, Goro ne pourrait marcher.


Ce fut un cataclysme pour son père tout d’abord parce qu’il avait peur de perdre son fils. Et deuxièmement, quel destin est-ce qu’il pourrait prétendre dans un fauteuil roulant.


Mon dieu c’est horrible, en vous voyant ainsi personne ne soupçonnerait votre passé.... comment avez vous fait ?


Ce que j’entendais était complètement inouïe et je n’arrivais pas à trouver la solution de sa guérison par moi-même, alors il ne me reste qu’une chose, l’écouter de nouveau. Shigo se contenta de hausser les épaules avant de pointer du doigt mon clavier pour que je mis remette.

Shigo vécu auprès de son père durant toute sa jeunesse et un constat fut inquiétant, son Alter ne s’était toujours pas déclaré. De plus le jeune garçon évoluait dans un fauteuil roulant manuel. Omoshi était très protecteur envers lui et ne lui laissa pas le choix que de suivre une scolarité à domicile. Shigo n’avait pas d’amis vu qu’il n’allait pas à l’école primaire. Pendant ses cours par correspondance il faisait preuve d’une intelligence et s’avérait doué.

Il n’a pas eu une enfance facile, il était si seul...s’en était trop pour mon petit coeur tout mou... aller je devais faire bonne figure et ne rien laisser transparaître. Il me confia que l’une de ses distractions favorites était de regarder le journal télévisé afin de voir les exploits des Heros. Ça le fascinait.


Son préféré fut très vite Endeavor, sûrement qu’il l’assimilait à l’Alter de son père... mise à part ça, Shigo se cultivait beaucoup, mélomane il passait des heures à lire tout en écoutant de la musique.


co....comment avez vous retrouvé vos jambes...?


Shigo me regardait avec une certaine distance et je continua de taper sur mon clavier. Ce n’était qu’au milieux des années de Primaire que son Alter daigna enfin à se manifester. Il était le résultat entre les deux Alters de ses parents.


Un type Lave. C’était comme si de la lave avait fusionnée avec son sang, et c’est à ce moment là que le miracle se produisit. Son Alter s’était attaqué aux cellules virales que sang irriguait. Au début, son Alter était trop faible pour annihiler la totalité mais les effets furent très vite constatés.


Les premiers signes de réminiscences ont commencés par une mobilité des jambes sans pour autant marcher. Mais Shigo pouvait les bouger. Omoshi était abasourdi par ce qui se produisait sous ses yeux. Il avait emmené Shigo à l’entreprise « Massive Dynamic » pour lui faire des examens. Le père de famille arriva très vite à la conclusion de l’Alter. De retour à la demeure, Omoshi mit en place des programmes importants pour entraîner Shigo à développer son Alter.









» Comment avez vous connu le forum ? : si par forum partenaire, précisez lequel ! «

image_footer
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» Cours sur le RP Théorique , synthèse de notre monde .
» [En cours] Lapin minuteur
» la cours du voïvode et son armé (1500point)
» Cours d'harmonica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: En cours-
Sauter vers: