• 21/03/18 : Second Event » Licence et Vacances d'été lancé ! Rps : 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 /
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
Musutafu est le théâtre de l'apparition d'un nouveau groupe : les Vengeurs. Des vigilantes violents qui estiment que le seul châtiment a faire subir aux vilains est... La mort ! Menés par Wakamono, l'ancien numéro un,ils entament petit à petit une purge de la ville.

La ligue des vilains ne s'arrête pas de son côté non plus. Suite à l'arrestation de Staïn, le recrutement bat son plein et les rangs du premier grand groupe de criminels grossissent à vu d'oeil !

Les étudiants de l'U.A., de leurs côtés, se préparent pour une semaine de vacances dans un camp spécial, avec à la clef, la fameuse licence provisoire !
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Utsumi Honoka (terminé)

My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: En cours
Membre non validé
avatar
fond des messages :
Messages : 1
Points : 0
Voir le profil de l'utilisateur
1
0
MessageDim 6 Mai - 22:33
image_banniere
• Nom : Honoka
• Prénom : Utsumi
• Surnom : ///
• Age : 20
• Sexe : Femme
• Groupe :  Vilains
• But : Be free
Computer hack: d'un simple toucher je peux entrer dans n'importe quel système et le controller à souhait.

La première chose qui est choquante à mon propos est que je suis très petite pour mon âge. On dirait même une enfant de 12 ans qui sort de l’école et qui cherche à faire les cents coups. Du haut de mes 1m65 je ne me fait pas remarquer dans la foule, ce qui ne me dérange pas plus que ça. D’une drôle de manière tout chez moi est petit. J’ai le corps d’une jeune femme, mince et pas très musclé. Ce que je n’ai pas en muscle je l’ai en cardio. Si nécessaire, je peux courir un marathon dans les rues de la ville sans problème. Petite et menue, je me faufile sans problèmes dans les ruelles étroites et tous les passages encombrés. Mes cheveux noirs ont toujours été cours comme ceux d’un jeune garçon. Mes yeux sont noirs et ma peau est plutôt blanche, comme l’encre versé sur du papier. Mes lèvres couvrent de belles dents blanches et droites, et lorsque je souris de petites fossettes se creusent sur mon visage.

Malgré mon corps qui ne fait pas très féminin, je fais attention à mon apparence. Toujours habillé en noir, j’aborde un look punk qui me donne l’air rebelle. Veste en cuir à n’importe quelle période de l’année et chaussures à plateforme sont ma signature. J’applique mon maquillage tous les matins comme un rituelle; une habitude que j’ai pris avec le temps. Malgré mon apparence pas très abordable, je cache une âme sensible et romantique.

Son mon épaule gauche se trouve mon seul tatouage. Un simple lotus rose, symbolisant la vie et les buts que je me suis fixé. Comme cette fleure délicate, je veux m’épanouir au milieu du courant et surmonté les obstacles qui sont devant moi. Pour le but que je me suis fixé; pour vivre librement sans me cacher aux yeux du monde.

On pourrait dire que j’ai deux personnalités. D’un côté je suis réservé. Je n’aime pas être dans un gros groupe de personne. Je me fonds dans la masse très vite et reste pour la grande partie du temps silencieuse. Je n’aime pas parler de mon enfance; il y a cette lueur de pitié dans le regard des gens qui s’installe dès que je prononce le mot Orpheline. Pourtant certains détails de mon passer qui ne sont pas tout rose se seront jamais passé sous silence. Contrairement à ce qu’on pourrait croire de la part de la fille de deux vilains je suis honnête. Pas une citoyenne honnête mais en tant que personne… peut-être même trop honnête. Je dis les choses comme elles sont et si ça ne vous plait pas bah c’est votre problème.

Pourtant je ne suis pas insociable. J’ai toujours un commentaire bien placé pour la blague mais je ne suis jamais le centre de l’attention. Et quand je le suis, je préfère le cédé à quelqu’un d’autre. Dans mon cercle d’amis proche est là où je m’épanouis, en dehors des problèmes du « boulot ». Si j’étais un héros bien sage je dirais que je protège ceux qui me sont cher au prix de ma vie et que l’amitié donne un sens à ma vie. Mais non. Ils font leur vie, je fais la mienne, et s’ils sont en train de mourir devant mes yeux je sauverai ma peau au lieu de me sacrifier pour eux. Mais si les rôles était inversés ils feraient la même chose, certain.

Seule, je suis très confortable dans mon havre de solitude. Je m’abandonne dans mes passe-temps sans honte, ce qui inclus chanter très faux très fort dans mon appartement et danser en me brossant les dents. Chanter dans mon sèche-cheveux? Bien sûr. Mon appartement est mon palais et j’y suis la reine. Es que ce palais y habite un prince? Non mais un coloc très chiant oui. Mais peut-être un jour quelqu’un me prendra mon cœur. Ah oui, je suis une grande romantique, je cache bien mon jeu c’est tout.

Orpheline, fille de vilains, j'ai vécu toute mon enfance entourée de murmures. De regards pleins de dédain. De sourire forcer. Pendant longtemps je n'ai pas compris pourquoi le monde autour de moi me haïssait; pourquoi les autres enfants se tenaient loin de moi. J'ai passé mon enfance dans un établissement tenu par des sœurs religieuses. J'y suis arrivé à l'âge de 5 ans après la capture de mon père et la mort de ma mère.  A l'époque je ne savais pas ce qu'ils faisaient comme « travail », seulement qu'ils travaillaient ensemble et tard la nuit. Ils furent capturés par un groupe de héros lors d'un braquage de banque qui a mal tourné. Ma mère fut tuée pendant l’affrontement. À la vue du corps inanimé de sa femme, mon père ne put contrôler ses émotions et commis de nombreuses erreurs stratégiques ce qui c’était fini par sa capture.  L'affaire avait fait les journaux mais je n'ai su la vérité sur la mort de mes parents que des années plus tard.

Le nom de mes parents était devenu tabou autour de moi et tout ce qui les concernait était passé sous silence. Mes questions se résultaient par des réponses vagues et ambiguës. Si bien que plus j'essayais de me rappeler d'eux, plus mes souvenirs devenaient flous. Leurs visages devenaient celui d'un étranger croisé dans la rue. Je ne me rappelais plus d'eux mais le reste du monde si. Je vécu alors derrière le fantôme de mes parents, fille de vilains dont personne ne veut.

« Ils sont remplis de haine, mais ce n’est pas de ta faute. Il faut pardonne leur ignorance. » me disais sœur Nomie. Mais je ne pouvais pas. Dans un monde où on choisit entre le bien et le mal je ne pouvais pas concevoir d’utiliser mon alter pour aider ceux qui me méprise.

Je suis me suis enfuit de l'orphelinat a 10 ans et commença à vivre dans la rue. Pickpocket et vole à l'étalage me permit de survivre. J'avais même rejoint un petit groupe de mafieux qui sévissait dans la ville. Pour la première fois depuis longtemps je me sentais voulu, je me sentais utile dans les yeux de quelqu'un d'autre. Je pouvais être fière d'être la progéniture de deux vilains et ne pas m'en cacher. Ils m'avaient comme adopter comme l'une des leurs. Dans ce qui était pour moi un refuge contre la société abritait un autre comme moi. Ces parents avaient rejoint le côté des vilains et avaient été capturés plusieurs années auparavant. Liam avait 12 ans à cette époque et s’occupait de moi comme de sa petite sœur. Il me racontait les histoires des crimes des vilains qu’il admirait. Je vivais à travers de ces histoires, je sortais de cette réalité qui m’étais cruelle et inintéressante. Il m’apprit à lire, écrire et compter. Il fut pour moi la personne la plus importante de ma vie.

A 16 ans je commençais à travailler dans un bar, le Black Stone, dans le quartier mal famé. Je commençais à considérer à devenir un vilain à plein temps.  Une partie de moi se demandais ce que dirais mes parents. Seraient-ils fier? Déçu? Auraient-ils voulu un autre future pour moi. De voir grandir comme les autres enfants de mon âge?

Mes hésitations ne passèrent pas aperçut par les membres de ma bande. Liam était parti depuis un an pour devenir un vilain à part entière et venait que très rarement me voir. Il suivait les traces de ces parents et je l’admirais pour sa détermination à tracer sa voie dans ce monde; contrairement à moi qui semblais resté exactement ou j’étais. Cette stagnation me frustrait. Je n’étais pas malheureuse mais je ne croquais pas la vie à pleine dents non plus. You only live once était pour moi un concept qui s’appliquait à tout le monde sauf à moi.

Alors il y a peu de temps, alors que je n’ai plus eu de contact avec Liam depuis quelques années j’ai décidé de sauter le pas et de devenir un vilain. Mon travail est maintenant plus une couverture  qu’une source de revenu. Je marche dans les rues de la ville fière d’être moi-même, fille de vilains qui fait perdurer la tradition familiale.
» Comment avez vous connu le forum ? : la beauté de l'internet «

image_footer
Smiley Trashbag
avatar
fond des messages :
Messages : 427
Points : 1900
Puissance : 2 615
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
427
1900
2 615
0
0
MessageDim 6 Mai - 22:58
Welcome on the boat et bonne chance pour ta fiche !

N'hésite pas à passer sur le discord !




Oui, je suis fan de moi.
Merci Suisui ♥


Sinon, j'vous mange !
Tout cru !
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Période d'essai terminée : Gray
» Un Champagne Millésimé - Chasse terminée
» BDI (break a durée indéterminée)
» Baptème de GIL et BZEUH [Terminé]
» Baptême de Laiiyla [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: En cours-
Sauter vers: