• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Faire ses preuves [w/ Saki K. & Kumo K. & Damu N.]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Autres endroits :: Villes voisines
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 1 550
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
1 550
MessageMer 18 Avr - 3:25


Le bout de sa cigarette s'illumina doucement alors qu'il aspirait à plein poumons tous les foutus produits cancérigènes qui s'y superposaient. C'était de la merde en boîte, il le savait bien, mais eh ! C'était une drogue légale, comme l'alcool, alors il allait pas se gêner pour en profiter. Ses doigts s'arrêtèrent de pianoter une seconde sur le clavier de son ordinateur portable, le temps pour lui de retirer le cylindre blanc de ses lèvres et d'expirer un nuage de fumée à l'odeur âcre. Il commençait à avoir mal au crâne. Depuis combien de temps était-il en train de vérifier chaque détail ? Glissant la souris vers le bas de son écran, il jeta un œil à l'heure, et il manqua de s'étouffer en voyant qu'il était déjà quinze heures. Merde ! Il allait se mettre en retard ! Se levant prestement, il écrasa sa cigarette à moitié consommée dans l'écrin de verre qui servait à cela, il éteignit son petit bébé technologique et se hâta de sortir du box dans lequel il se trouvait. Un cybercafé, encore un. En même temps, il n'y avait pas meilleur endroit pour lui travailler sur son projet. C'était un retour aux sources, et il avait envie que tout soit parfait. Surtout pour le nouveau.

Enfin, "nouveau". Milo s'avançait beaucoup en disant cela. Il avait repéré la vidéo d'un jeune homme sur le net, Ghost not Found. Celui-ci prétendait vouloir libérer les gens du carcan de la société, et en quelques clics, le quadragénaire était parvenu à remonter jusqu'à un site internet du nom de Freedom not Found. Il avait dévoré de bout en bout chacun des articles à scandale qui avait été publié dessus, et par acquis de conscience, il était allé vérifier la véracité de tout ce qui y était raconté. Et il avait été bluffé. Un tel travail de déduction et d'enquête, c'était pas tous les jours qu'il pouvait en voir. Malheureusement, il était aussi tombé sur des journaux qui rapportaient quelques faits déplaisants : la mort de deux des membres du site, et l'arrestation puis la fuite du survivant. Son visage était déjà connu des autorités, il avait un physique pas si ordinaire que ça, mais Milo voulait y croire. Les rangs de la Ligue ne seraient pas contre un collecteur d'informations de plus.

Alors il l'avait contacté. Cela n'avait pas été facile, mais il avait pu remonter jusqu'à lui à l'aide d'un joli petit virus. Et une fois son adresse mail enregistrée à tout jamais sur ses serveurs, il avait téléchargé un petit hologramme qui l'invitait à un rendez-vous. Il n'avait pas pris la peine de préciser qu'il s'agissait de la Ligue des vilains, mais il avait soigné son hologramme : un visage de Stain autour duquel flottaient les coordonnées et l'horaire de leur rencontre. Si ce garçon partageait un tant soit peu la vision que le Tueur de Héros avait laissé à l'organisation, il viendrait. Sinon tant pis. Après tout, il n'allait être qu'un engrenage dans le vrai plan du jour.

Le braquage.

Cela faisait bien deux semaines qu'il bûchait dessus presque nuit et jour, récupérant les plans du bâtiment, toutes les informations disponibles sur le butin, et organisant chaque milliseconde de l'opération. Bien évidemment, il avait infesté les systèmes informatique de cette petite bijouterie, un jeu d'enfant qui avait presque fait éclore un élan de pitié en lui. Mais non, il y avait trop en jeu : de jolis petits diamants qui allaient se trouver là en transit le temps d'une journée. Aujourd'hui. Autant dire qu'ils n'auraient pas le droit à une autre chance. Mais Milo faisait confiance à son équipe : il serait sans doute le plus expérimenté dans ce domaine, mais il fallait bien que le jeune Kumo commence quelque part. Quant à Damu... Mieux valait ne pas parler de cette parodie de hold-up auquel le rouquin s'était livré chez un glacier. Oui, oui, c'était pour faire plaisir à la petite Yui. Mais le fait que l'épouvantail en avait aussi profité pour se servir... Ah la la. Il allait vraiment devoir se retenir pour ne pas la lui claquer sur le bec ~

***

16h57. C'était bientôt l'heure. Depuis qu'il avait quitté le cybercafé, le hacker avait eu pile le temps de rentrer chez lui déposer son ordinateur, récupérer un téléphone portable chargé à bloc et de filer prendre un train pour la petite ville non loin de Musutafu où allait se dérouler leur petite aventure. Il était au point de rendez-vous, adossé à une camionnette de rénovation de toit, une cigarette coincée entre les lèvres. Allez les gars, soyez pas en retard.
« Sinon je vous botte le train arrière. Et ça fera un home run. » marmonna-t-il entre ses dents.

Faire ses preuves !


Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
1 300
MessageMer 18 Avr - 20:36

NOM
Prénom

NOM
Prénom

「 Faire ses preuves [w/ Saki K. & Kumo K. & Damu N.] 」


La fin de journée s'approchait de plus en plus alors que l'échos bruyant des voitures résonnaient jusqu'aux sommets de la ville. Un vent chaleureux soufflait à travers les rues et les buildings, balayant les cheveux pâles du garçon. Le printemps était sa saison favorite, cette saison qui apportait le renouveau de la vie et les joies qu'elle apporte. Après des mois de mauvais temps, de gris et de froid, le soleil revenait en compagnie de la chaleur. Et le monde retrouvait ses myriades de couleurs qui apaisaient l'âme de ceux qui savaient les voir. Fermant un instant ses yeux, il inspira une bouffée de cet air où l'odeur des fleurs s'épanouissaient avant d'ouvrir ses iris aux lueurs électriques.
Saki glissa alors une mina dans la poche de sa veste en tirant son portable dont il alluma l'écran. Ouvrant sa messagerie, il en fit jaillir le dernier message qu'il avait reçu, sur ce compte qu'il n'avait plus utilisé depuis des années. Le visage du Tueur de héros apparaissait dans toute sa sinistre gloire, ce visage qui était devenu le symbole d'une révolution, d'une jeunesse qui en avait assez et d'un monde qui ne tournait pas rond. Nombreux utilisateurs comparaient cet homme à All Might, cherchant à en faire un opposé du symbole de la justice mais pour lui, il en était l'égal. Il représentait chacun un symbole de justice et d'héroïsme, mais l'un d'eux était le héros de l'ombre, qui agissait dans les ténèbres pour qu'à l'aube, le monde soit plus beau. En un sens, il respectait plus ce Stain dont il ne connaissait pourtant presque rien.
Pendant un temps, il avait songé à un piège. Peut-être une agence de héros ou la police avait-elle réussi à le trouver en craquant l'adresse de ses vidéos et lui tendait à présent un piège ? Ou peut-être était-ce vraiment une invitation des partisans du Tueur de Héros. La Ligue des Vilains ? Il avait fait des recherches sur le sujet. Il avait trouvé l'attaque sur l'U.A légèrement barbare et injustifiée. La plupart des vilains présent étaient de véritables monstres qui méritaient également de disparaître. Mais au final, aucun élève n'avait été tué. Et cette Ligue des Vilains avait porté un coup dur aux héros en les décrédibilisant. Était-ce le plan voulu ? Saki ne pouvait vraiment donner une réponse à cette question. Mais si Stain avait œuvré avec eux, il pouvait songer à cette éventualité. De toute façon, il n'aurait qu'une seule façon d'en avoir le cœur net : C'était de le voir par lui même.

"-Dans tous les cas...De l'action ne me fera pas de mal. Je m'ennuie tellement ces derniers temps ! Huuuum !"

S'étirant en penchant son visage en arrière, il observa quelques instants le ciel. Il aurait aimé pouvoir mettre sans dessus dessous le monde sans attendre mais ses capacités ne lui permettaient pas une telle méthode. Si il désirait vraiment parvenir à ses fins, il lui fallait jouer de patience. Observer les pions qui s'étaient lancés dans la partie, et s'allier avec les bons. Quant à ceux qui ne lui conviendraient pas, ils les supprimeraient.

***

Les rues étaient bondées à cette heure de la journée. Vraiment, ce n'était pas le meilleur moment pour une rencontre de vilain...Quoi que cela était parfait, dans un sens. Avec une telle foule, ils passeraient inaperçu. De simples collègues ou amis qui se rassemblaient après une dure journée de travail. Les enfants courraient sur les trottoirs tandis que les adultes parlaient au téléphone avec leurs compagnons, les prévenant qu'ils rentraient. Les jeunes discutaient entre eux, allant s'asseoir à des terrasse pour profiter des premiers beaux jours, discutant des cours et des actualités. On parlait encore du fameux championnat de l'U.A dont les finalistes qui avaient surpris tous le monde. Le fameux Bakugo entre autre. Ce garçon était effrayant.
Saki n'y prêtait néanmoins pas plus attention que ça. Son portable en main, il écoutait ses musiques en avançant parmi la foule. Il avait relevé sa capuche sur ses cheveux facilement reconnaissable, pour qu'on ne les remarque pas tandis qu'il remuait la tête sur les notes de sa chanson. Il souriait avec simplicité et bonne humeur alors qu'il marchait. Il adorait se promener ainsi en observant le monde tournait, ainsi que les inconnus qu'on pouvait rencontrer dans la rue. Surtout lorsqu'il faisait aussi beau, et que l'air était aussi frais.
Il approchait du point de rendez-vous lorsque des enfants le bousculèrent soudainement en courant dans leur jeu. Durant un instant, il se souvînt de trois enfants différents qui s'amusaient ainsi, autrement. Ce souvenir lui décrocha un sourire qui mélangeait de la nostalgie et de la tristesse. Puis l'un des enfants trébucha sur le trottoir en écarquillant les yeux tandis qu'il tombait vers la route. La circulation était vive ici et une voiture approchait à grande vitesse. Il allait se faire percuter ! Saki lâcha son portable en bondissant vers le petit pour l'attraper par le col de son blouson avant de le tirer brusquement vers lui. Les deux garçons tombèrent en arrière sur le trottoir tandis que la voiture passait en klaxonnant de colère.

"-Ouf...Juste à temps..."

Grimaçant en sentant son postérieur lui fait mal, Saki posa les yeux sur le garçon qui tremblait encore sur lui. Posant sa main sur les cheveux de l'enfant, il les secoua en riant doucement, un rire doux et si gentil qu'il apaisa l'enfant de sa peur.

"-Ne t'en fais pas, je veillais sur toi petit. Mais la prochaine fois, fais attention où tu mets les pieds, d'accord ?
-Ou...oui, monsieur ! Merci.
-Héhé...Aller, file avec tes amis.
-Oui ! Merci encore !"

L'enfant se releva en partant vers ses amis qui s’exclamèrent devant la chance qu'il avait eu ! Exagérant les faits à la façon qu'ont tous les enfants de le faire. Puis ils repartirent ensemble en marchant cette fois. L'enfant fit un signe de la main à Saki qui soupira d'amusement en se relevant. Frottant son pantalon, il chercha des yeux son portable qui lui avait échappé des mains. S'en approchant, il vînt le ramasser en observant l'écran qui était maintenant brisé. Tirant une moue, il souffla de consternation. C'était bien son genre d’abîmer ses affaires. Haussant les épaules, il glissa le portable dans sa poche en reprenant son chemin. Traversant la rue, il arriva au point de rendez-vous qui était à quelques mètres.
Un homme attendait à l'endroit indiqué sur le message qu'il avait reçu. Saki ne voyait personne d'autre, ni même une voiture stationnait avec des personnes dedans. Peut-être n'était-ce finalement pas la police ? Tant mieux. Il avait pris sa décision, mais pour l'heure, il semblait bel et bien que c'était une personne qui s'y connaissait en informatique et en pirate, qui l'avait trouvé. Une telle personne qui soutenait Stain, ne pouvait-être que de la Ligue, non ? Mais il préférait être prudent. Le Garçon glissa les mains dans ses poches en continuant sa marche jusqu'à l'homme devant lequel il se posta en souriant vers celui-ci.

"-Bonsoir ! C'est de toi le message, je suppose ? Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas eu de nouveau membre sur notre site. Tu es plutôt doué pour pister quelqu'un. Alors, qui es-tu ? Et que désires-tu de moi ?"

Saki ne montrait aucune timidité dans sa façon de parler, ainsi que son comportement. Il avait cette allure qu'ont ses garçons qui tiennent la sympathie de toute la classe dans un lycée ou une université. Il était plutôt beau, surtout grâce à la contraste de ses sourcils pâles et ses yeux d'un bleu vif, électrique. Sa bouille ronde était celle d'un jeune en pleine forme et qui respirait la vie, celui du garçon qui s'amuse sans cesse et qui apporte des surprises à tous le monde. En soit, il était le type de jeune extraverti que les autres suivaient naturellement. Et son sourire ne cachait pas une certaine assurance, frôlant l'arrogance.

Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageSam 21 Avr - 22:17
Step one : se réveiller vers 15 h 45 , ayant bossé jusqu'à 6 h du matin sans trop regarder l'heure.

Step two : se préparer tranquillement jusqu'à 16 h 30.

Step three : cheker son calendrier et son emploi du temps.

Step four : réaliser qu'il va falloir se grouiller si on ne veut pas arriver en retard à un rendez vous plutôt important et déterminant pour un potentiel futur camarade de Ligue, à 17 h, à l'autre bout de Mustuafu.

Step five : Maudire le commanditaire d'une tenue de Vilain sur mesures demandant des heures de réajustement et des miradors de détails pratiques et d'accessoires, abandonner l'idée de cacher ses cernes. Maudire Milo, maudire son sommeil trop lourd, maudire son sens de la minutie, maudire la ville entière, maudire le monde, se calmer et entrer dans une voiture, direction des quartiers bondés dans lesquels il ferait tâche, serait sûrement remarqué rapidement malgré sa teinture provisoire brune qui subsistait encore, le manque de son bouton qu'il n'avait pas recousu depuis quelques jours par manque de temps et de motivation suite à une mission ayant nécessité ce changement d'apparence. 
- il avait néanmoins laissé ses paupières recousues apparentes, raté pour l'aspect discret mais au moins était il plus difficilement associable à "Doll Killer" ou tout autre surnom étrange qu'on pouvait lui donner.-


~~


- Allez, on récapitule : un nouveau, trouvé en ligne, pas très discret mais Alter intéressant, motivé... Ça, on verra bien. Aller, j'y serai pile à l'heure, j'espère que j'avais rien à prévoir de plus déjà... 

Oui, marmonner pour soi au volant était une bonne façon de se motiver et de se mettre les idées en place, malgré la brume qui les entourait. les informations revenaient petit à petit et Damu fut rassuré de voir qu'il n'avait rien oublié concernant ce rendez vous, et le casse autrement plus impressionnant que son dernier qui en découlerait si le nouveau convenait. La ligue était de plus en plus populaire ces derniers temps, grâce au tueur de héros, Stain, et c'était bien là la seule utilité que Damu lui trouvait. Tuer des gens pour faire respecter le bien, pourquoi pas, mais tuer de mauvaises personnes sans leur laisser la chance de modifier leur ligne de conduite et d'accéder au pardon et à la félicité dans leur seconde vie, quelle crétinnerie... 

Staiin n'apportait ni joie, ni espoir autour de lui. Seulement des fanatiques, et le rouquin ne lui trouvait que peu de charisme, avec son costume à la noix indigne d'un symbole. Mais il n'était pas non plus le pire des exemples qu'il avait eu l'occasion de voir, autant donc que les jeunes le suivent et se maintiennent dans une optique positive du meurtre, ainsi qu'utilitaire. Mieux que rien, mieux que rien...Et cela faisait se remplir les rangs de la Ligue, il ne pouvait se montrer trop ingrat.

Mais ce n'était pas le propos, par ailleurs. Il fallait déjà voir si ce petit, de quelques années son cadet, ferrait un bon Vilain. Il avait regardé la vidéo en personne et avait trouvé le jeune homme assez sympathique, quand à le juger en vrai, c'était une autre paire de manches. 16 h 58. Il fallait accélérer. Le jeune tueur se gara précipitamment et avec peu de maîtrise, et il s'empressa de courir au lieu de rendez vous tout en cachant du mieux qu'il pouvait son sourire cousu dans un foulard vert qu'il portait par dessus un banal tee shirt gris, une veste noire assortie à son jean. Infiltration en milieu urbain oblige. Les gens occupés ne le regardaient pas vraiment, tant mieux, il se fondait dans la foule en direction de la rue indiquée et planta ses talons à deux mètres environ de la jeune recrue qui, déjà, se présentait. 

Essoufflé, il n'en laissa rien paraître et le contourna en l'observant discrètement avant de se planter à côté de son camarade de Ligue. Il était 17 h pile, il se félicita intérieurement et s'incrusta dans la situation, écoutant la fin du petit speech du garçon aux cheveux blancs. Il hocha sobrement la tête, tout à son rôle d'observateur et de juge, mais néanmoins pas chef de la décision.


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 11
Points : 0
Puissance : 1 000
Voir le profil de l'utilisateur
11
0
1 000
MessageDim 22 Avr - 15:10
Kumo ne jurait que par une chose l'argent et l'oisiveté qu'elle apportait si bien que lorsqu'il reçut un message sur son téléphone, chose surprenante, il n'avait qu'une notoriété minime dans la Ligue, un telle sollicitation était plutôt inhabituelle, lui proposant de participer à un cambriolage d'une bijouterie, il sauta sur l'occasion. Certes, il était d'abord sceptique, et c'était bien naturel. Quelqu'un que Kumo ne connaissait pas, le connaissait ; et ça n'était pas pour rassurer le jeune homme. Il tacha tout d'abord de se renseigner sur ce « Milo Renart », il tenta donc d'interroger différents membres de la Ligue sur l'identité de ce « Milo », sans grand succès, il ne découvrit que des informations basiques : son apparence, ses habitudes, mais rien d'utile, mais cela suffisait à rassurer le jeune homme de voir que ce nom n'était pas un pseudonyme et était celui d'une vraie personne : son commanditaire était un Homme comme lui, et comme il trouva la proposition alléchante : il y avait de quoi se faire beaucoup d'argent, il se contenta de ces quelques informations.
Le jour et l'heure venus, il se prépara comme il le fallait : il cacha un couteau dans sa veste, ainsi qu'une petite fiole de ricine, un poison dont il était facile de se procurer. Il avait ce qu'il fallait pour neutraliser un ou plusieurs ennemis plus forts que lui si jamais toute cette opération était un piège : il fallait être sur ses gardes ! Après s'être minutieusement préparé, il se rendit sur les lieux du rendez-vous, mais sans se montrer, il restait loin : il voulait d'abord savoir à qui il avait à faire et s'assurer de ses intentions en l'espionnant. Il était seul, et il le resta quelques minutes jusqu'à qu'une jeune homme le rejoigne, suivi de Damu. La présence de Damu le rassura beaucoup, il avait déjà fait équipe avec ce dernier pour libérer une gamine pour qui il avait peu de considération d'un centre de redressement, une prison pour enfant en somme, et ce dernier lui avait semblé honnête et sans doute même un peu trop amical pour un vilain. Il en déduit que le jeune homme, prénommé Saki Ketsuen, qu'il ne connaissait pas était celle dont Milo avait mentionné dans son message : un aspirant à la Ligue dont Milo voulait tester les capacités et les motivations avec ce cambriolage. Entre celui-ci et Kumo, c'était à Saki que l'on était susceptible de douter, et cela soulageait Kumo, désormais convaincu que cette mission allait se passer sans accroche, ou au moins sans accroche pour lui. Il avait fait l'inventaire des participants avant de se présenter aux autres et c'était suffisant pour le mettre en confiance. Il n'avait pas le temps et pas l'intérêt de continuer à observer les participants : il ne lui restait plus qu'à se présenter au groupe. Il s'avança vers le groupe de manière naturelle. Il était un peu plus de cinq heure de l'après-midi, seulement de quelques minutes, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il était en retard, mais il n'était pas à l'heure non plus.
Il se présenta et hocha la tête en signe de politesse :
-Kumo, enchanté. Tu me connais déjà, il me semble. tendant la main à Milo puis à Saki. Il regarda fixement Damu et lui fit un sourire : il préférait les gestes aux mots pour saluer les personnes avec qui il n'avait pas à être formel.
Il ne dit rien d'autre, attendant de recevoir des consignes. Il se posa en face du quadragénaire, appuyé sur un mur de la même manière que l'était ce dernier avec sa camionnette, à ceci près que Kumo avait les bras croisés.



L'histoire de ma vie...
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 1 550
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
1 550
MessageMer 2 Mai - 16:45


L'atmosphère était des plus agréables, et le soleil jetait ses chaleureux rayons sur les rues agitées ainsi que sur les gens qui s'y promenaient. Milo ferma les yeux, savourant la caresse chaude de l'astre, telle la main tendre d'une amante passionnée. Il faisait bon parfois de simplement pouvoir apprécier ces moments simples, et il regretta brièvement de ne pas pouvoir en profiter pour emmener sa fille ou son adorable nièce à la plage. Il ne faisait pas encore un temps pour se baigner, mais rien que marcher sur les dunes, les pieds dans le sable, cela aurait pu faire une chouette activité. Dommage, il avait d'autres projets sur les bras. Mais cela ne l'empêcha pas de ranger cette idée dans un coin de sa tête, après tout, ce n'était pas Patchi qui pourrait emmener cette pauvre enfant découvrir les joies de l'océan. Avec son physique bariolé, le Français imaginait mal son camarade se mettre torse nu pour faire bronzette. Les paupières toujours closes, il esquissa un sourire en imaginait néanmoins la scène. Bordel. Cette "Famille" était vraiment une grosse blague, mais Dieu que c'était hilarant de vivre avec eux.

Allons, un peu de sérieux. Les quelques minutes de répit qu'il s'était accordé venaient de finir de s'écouler. Et déjà leur invité d'honneur se trouvait là. En l'entendant approcher, Milo rouvrit les yeux et il le considéra avec une expression à la fois avenante et malicieuse, un sourcil haussé. Quelle agréable surprise de voir que ce jeunot était dans un premier temps à l'heure, mais aussi et surtout direct comme il fallait. Le hacker aimait ce genre de personnalité franche, et si certains pouvaient trouver cela agressif comme manière d'agir, lui jugeait cela comme une preuve d'assurance. D'autant plus qu'il ne s'attendait pas à ce que le petit Ghost soit le premier arrivé, loin de là. Il avait plutôt imaginer voir arriver Damu, avec peut-être Kumo, ce jeune élément de l'organisation qu'il avait trouvé amusant d'inviter. Mais déjà le gamin faisait davantage preuve de cran, et il lui lança quelques questions. Pendant une brève seconde, Milo eut l'envie de faire celui qui ne comprenait pas, limite de lui répondre en français comme un pauvre touriste paumé. Mais c'était sans compter sur l'arrivée impromptue de ce cher épouvant- MAIS C’ÉTAIT QUOI CETTE TEINTURE BRUNE AFFREUSE ? Milo trembla légèrement, et son visage se tordit en une grimace moqueuse alors qu'il se retenait d'éclater de rire. Putain fallait qu'il reste concentré. Et c'était pas chose facile. Allez mec, pense à des chatons morts. Pire. Des licornes mortes. Pouf ! Douche froide ! Retrouvant subitement son sérieux, il se racla la gorge.

« Merci du compliment ~ Et on va pas tergiverser cinquante ans, pour la faire courte : tu peux m'appeler Milo. Et lui c'est Patchi. » Il se retint de rajouter une connerie de plus, déjà là, il savait qu'il allait se prendre un regard noir. « Et tu dois sans doute deviner pourquoi je t'ai contacté. Si c'est pas le cas, rentre chez toi kiddo. »

Il s'était exprimé sur un ton plein d'entrain, à l'image de ce qu'il était : un homme certes un peu âgé physiquement, mais qui restait un gamin dans sa tête et dans ses manières. Enfin, cela ne l'empêcha pas de tendre sa main à la potentielle recrue. Gamin oui, mais il savait rester poli quand la situation l'exigeait.

Le dernier élément du puzzle arriva enfin, avec quelques petites minutes de retard. Bon, cela décalait légèrement leur emploi du temps, mais il y avait moyen de rattraper le temps perdu, soit en roulant un poil plus vite, soit en accélérant les présentations. La deuxième option semblait la plus évidente et la moins risquée. il serra la main que lui présentait le jeune garçon, et Milo se dit en les voyant tous les quatre réunis qu'il faisait sans doute tâche avec son apparence plutôt dans les normes. D'ailleurs, il avait opté pour une tenue des plus banales : un t-shirt gris et un jean bleu foncé. On pouvait pas faire plus dans le moule. Jetant son mégot au sol, il l'écrasa de la pointe de sa basket pour l'éteindre et il sourit à ses compagnons.

« Allez, trêve de bavardages les jeunes. En voiture, je vous explique les détails en chemin ! »

Et, joignant le geste à la parole, il sortit un trousseau de clés de sa poche et déverrouilla la camionnette. Il ouvrit les portes arrières, et bien que le flanc du véhicule indiquait qu'il appartenait à une entreprise de rénovation, il n'y avait pas le moindre outil en vue. Deux fauteuils étaient là, et au pied de chacun d'eux se trouvait un sac en bandoulière assez large, et dont l'utilité était facilement compréhensible pour ceux qui étaient au courant du projet. D'un signe de la main, il indiqua aux plus jeunes de grimper à l'arrière, avant de s'installer lui même au volant. Au pied du siège passager, deux sacs attendaient patiemment, l'un pour Damu, l'autre pour lui. Une fois tout le monde installé, le quadragénaire fit ronronner le moteur, et il s'engagea au sein de la circulation, se retenant d'allumer l'auto-radio. Il avait envie de musique, un peu de Shaka Ponk histoire de se donner du baume au cœur, mais le rythme effréné de certaines chansons aurait à coup sûr brouillé ses instructions. Il se contenta alors d'envoyer un message aux trois autres participants, et quand ils l'ouvriraient, ils pourraient admirer un hologramme représentant des diamants, suivi d'un plan du bâtiment. Là, même pour Ghost, cela serait sans doute plus clair. C'était pas ce qu'il y avait de plus folichon sur le plan idéologique, mais il fallait bien que la Ligue trouve des fonds pour vivoter. Elle avait bien quelques généreux donateurs, comme pouvait l'être l'autre Égyptienne dont il avait entendu parler, mais cela ne suffisait pas.

« Bon. Le plan est simple comme bonjour. Une bijouterie. Un coffre. On a cinq minutes pour agir. Dans votre sac vous trouverez de quoi vous dissimuler le visage ainsi qu'une arme à feu. MAIS. Point important : pas de pertes civiles.  Des suggestions avant que je continue ? »

Dans sa tête, tout était déjà réglé comme du papier à musique, mais il ne fallait pas négliger de potentiels éclats de génie de la part de ses camarades. D'autant plus qu'il n'avait pas pu vraiment se renseigner sur l'Alter du jeune Saki, et peut-être que celui-ci avait un pouvoir qui pourrait parfaitement s'accorder à leur mission. Enfin, un sourire se dessina sur ses lèvres, et il glissa un coup d'oeil dans son rétro en s'imaginant quelle tête ils pourraient bien tirer en voyant leur masque. Au début, Milo avait eu envie de partir sur quelque chose de complètement fantaisiste, limite gamin, mais il s'était rappelé que si la Ligue voulait revendiquer le casse, il valait mieux ne pas partir trop loin dans les enfantillages. Alors il s'était rabattu sur les Yuru-chara. Kumo aurait droit à Gunma-chan, Saki à Shimaneko, Damu à Kumamon, et il s'était réservé l'adorable Bari-san. Ce n'était heureusement que des masques plastiques, et non les tenues entières de mascotte, mais déjà là, ils allaient se trouver à la limite du ridicule. Mais tout était calculé. Ces masques, il avait pu les trouver dans une petite boutique souvenir, et son achat ne pourrait jamais être retracé. Et si jamais des gosses se trouvaient par hasard avec leurs parents dans la bijouterie, il y avait des chances qu'ils ne se mettent pas à hurler. Même si là dessus, Milo comptait beaucoup sur l'Alter de Damu.

Faire ses preuves !


Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
1 300
MessageMer 2 Mai - 17:59

NOM
Prénom

NOM
Prénom

「 Faire ses preuves [w/ Saki K. & Kumo K. & Damu N.] 」


Le garçon observait les arrivants en détaillant leur apparence alors que le dénommé Milo faisait les présentations. Pendant un instant, les yeux électriques de Saki observèrent les fils du dénommé Patchi. Les trois vilains semblaient se connaître en vue des échanges de regards et des discussions qu'ils tinrent. Saki ne chercha d'ailleurs nullement à y entrer, préférant jauger les personnes présentes en observant plutôt qu'en cherchant à interférer. Il était d'ailleurs le "nouveau", autrement dit malgré les apparences, c'est lui qui allait être jugé durant cette mission. Devait-il dévoiler son alter dès son entrée dans la cour des grands ? Ou devait-il au contraire le garder secret au cas où. Saki décida qu'il aviserait selon la situation mais étrangement, l'homme mâture était sympathique au garçon pour une raison qu'il ignorait. Sûrement la franchise qu'il parvenait à voir à travers les paroles et le visage de l'homme. En vérité, il n'avait pas vraiment l'allure d'un vilain. Mais Saki avait appris à ne pas juger selon les apparences.
Suivant le groupe vers la camionnette, il y grimpa en premier en suivant les indications de Milo. Souriant vaguement en coin, c'est sans surprise qu'il vit que l'intérieur n'avait rien à voir avec l'extérieur. Que prévoyaient-ils donc de faire ? Se plaçant sur l'un des sièges, le garçon gardait ses mains dans les poches tandis que tout le monde grimpait à l'intérieur. Soudainement, il reçut un message alors que le véhicule avançait dans les rues de la ville. L'ouvrant comme les deux autres, il observa l'hologramme qui lui apportait des réponses. Un braquage. La base du vilain. La question était maintenant de savoir si le braquage avait lieu pour simplement s'en mettre plein les poches ou si ils aspiraient à plus grand en récupérant cet argent, dans le but de financer la Ligue. Jetant un regard vers le chauffeur, la deuxième option semblait la plus pertinente.  

« Bon. Le plan est simple comme bonjour. Une bijouterie. Un coffre. On a cinq minutes pour agir. Dans votre sac vous trouverez de quoi vous dissimuler le visage ainsi qu'une arme à feu. MAIS. Point important : pas de pertes civiles.  Des suggestions avant que je continue ?
-J'en aurais bien une."

La réponse du garçon ne s'était pas faire attendre tandis qu'il ouvrait son sac en tirant le masque que lui avait réservé le quadragénaire. Un sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu'il observait le masque pour enfant en le reposant dans le sac. Pourquoi avait-il dit ça ? En vérité, Saki ne désirait pas perdre son temps. Autant aller droit au but et montrer de quoi il était capable. De plus, Milo lui plaisait pour l'heure alors il avait envie de lui rendre l'appareil en lui montrant qu'il était utile. De plus, il avait en partie saisi l'alter du vieil homme. D'une façon ou d'une autre, il pouvait envoyer des hologrammes. C'était en lien avec ça, il en était certain mais de quelle façon fonctionnait-il ? Il l'ignorait encore. Son Alter ne serait pas aussi facile à comprendre non plus. Et puis, à quoi bon avoir des secrets ? Saki commençait à avoir une idée qui germer dans l'esprit. Il comptait bien la mettre en oeuvre.

"-Je n'ai rien à ajouter quant aux civils. Je ne désire aucune perte innocente pour quelques billets. Mais j'aimerais m'occuper du coffre si vous me le permettez. Voyez-vous..."

Alors qu'il parlait, le garçon commençait à retirer sa veste en la laissant tomber sur le siège. Il portait un costard en-dessous qui était des plus élégants et propres. Son visage juvénile ne perdait d'ailleurs pas son léger sourire alors que l’excitation gagnait du terrain dans son esprit. Voici plus d'un an qu'il attendait d'agir, s'entraînant et se préparant. L'ennui était devenu insupportable et l'action qui s'annonçait enfin, le rendait presque impatient. Tirant de son propre sac un masque blanc dont un sourire de lettre était dessinée, il le mit sur son visage en laissant visible que ses yeux d'un bleu électrique.

"-Ouvrir un coffre est un jeu d'enfant pour moi. Ainsi que de mettre hors d'état de fonctionner les alarmes et autres dispositifs électriques. En soit, il vous suffit simplement de vous occuper des civils et des éventuels gêneurs le temps que je vous ouvre l'accès au coffre. Evidemment, vue que vous ne me connaissez pas..." Il écarta ses bras devant l'évidence. "...Il est peut être difficile de me faire confiance mais vous ne serez pas déçu, croyez-moi."

Ghost ne mentait nullement. Son Alter qui était pourtant d'une simplicité incroyable autrefois, s'était révélé plus utile qu'il ne l'aurait cru quelques années auparavant. Il n'avait fallu qu'un an d'entraînement pour le maîtriser au mieux pour découvrir qu'il était plus polyvalent qu'il ne le pensait. Il ne lui faudrait qu'un instant pour pouvoir mettre hors d'état de nuire les systèmes de sécurités. Quant au coffre, il ne suffisait que d'un cour-circuit pour que la porte s'ouvre. C'était le problème majeur de ce monde qui reposait sur l’électricité. Et si il ne pouvait l'ouvrir ainsi, alors Ghost n'aurait qu'à l'ouvrir de l'intérieur. Si l'idée de montrer un Alter parfait pour ce genre de vole le répugner, il pouvait au moins faire l'effort pour sa première mission test. Quoi qu'il en soit, attendant que Milo réfléchisse à l’arrangement de ses plans et de son autorisation, Ghost appuya ses bras sur ses jambes en observant le garçon devant lui.

"-Et merci pour les déguisements, Cher Milo mais j'avais mes vêtements sur moi. Je préfère de loin que le monde sache qui je suis et place un message sur mon visage. Enfin...Mon masque devrais-je dire. L'Humain aime reconnaître les symboles, et leur donner un sens. Au final, avoir une image symbolique est la meilleure des armes. On peut le voir avec notre cher All Might, le symbole de la justice."

La voix de Saki était des plus ironiques. Il ne savait pas si c'était All Might lui même qui avait eu l'idée de se donner comme symbole celui-ci ou le gouvernement. Mais il se demandait quel poids pouvait porter sur ses épaules un digne héros qui représentait à lui seul la justice, alors qu'il ne pouvait sauver tout le monde. C'était vraiment pitoyable. Les gens espéraient que All Might serait toujours là pour eux, toujours là pour les sauver mais au final, il n'était qu'un Homme. Il ne pouvait être partout à la fois. Et espérer que lui seul fasse respecter la justice, revenait à ne rien faire. Mais il fallait admettre que la crainte qu'il avait fait éprouver aux vilains, les avaient tenu en respect durant des années. Il avait fallu cette attaque contre l'U.A pour que les vilains se réveillent en comprenant qu'un Homme seul ne peut protéger tout le monde. Et que lui même avait des failles. Au final, la justice ne peut être un symbole prospère. La réalité revient rapidement et les yeux s'ouvrent sur la cruauté du monde.
Mais porter un symbole était une arme puissante. Saki était le premier à le reconnaître. Lorsqu'on inspirait quelque chose à la société, on ne pouvait être qu'une légende et pourtant changer la face du monde. Hanter les rêves, hanter la vie quotidienne, hanter l'esprit de tous. Faire suivre une même idéologie à des inconnus, le même chemin. Oui. Inspirer quelque chose était la meilleure des armes. Et si la Ligue des Vilains désirait en faire de même, elle devait être reconnaissable.
Ses yeux fixaient le garçon devant lui avec une telle insistance, même lorsqu'il parlait, qu'il devait être géné mais Saki ne s'en formalisait pas. Sortant naturellement une question qui lui taraudait l'esprit :

"-Dit moi, tu as les yeux aussi rouge car tu fais de la conjonctivite ou c'est naturel ? Sincèrement, c'est effrayant. On dirait un vampire, entre tes yeux et la peau pâle comme la mort. Ne le prend pas mal ceci dit ! Au fait, moi c'est Ghost."

Le sourire insolent du masque était la seule expression que pouvait voir le jeune devant lui. Mais sous celui-ci, Saki souriait également. Il était bien jeune cet enfant pour devenir aussi tôt un vilain. Pourquoi donc avait-il choisi une telle vie ? En soit, ce n'était pas les affaires de Saki mais la curiosité est une véritable maladie.


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageMer 2 Mai - 21:49
La mission commençait en fanfare...

Non content de manquer rire à son approche -Quoi ? N'avait il jamais vu une coloration ? Elle n'était pourtant pas ratée ou fantaisie ! Certes le changement était étrange, loin de son roux originel mais rien de plus...- et de le ridiculiser en usant de ce surnom qu'il détestait, Milo semblait déterminé à se montrer sous un jour enfantin et jovial qui n'avait pas l'air adapté au nouveau... Attendez... Quoique ? Bon, mettons qu'il n'ait rien pensé, le courant semblait bien passer entre le quadragénaire et le jeune aux yeux brillants, tant mieux au final...

Cela n’empêcha pas Damu de lui lancer un regard noir en signe d'avertissement, bien décidé à ne pas se faire coller une étiquette de loser devant le jeune dès leur première rencontre. "Patchi" sérieusement... Ah c'était beau de se moquer du physique des autres ! Il avait bien des choses à dire, avec ses plaques au visage... Et puis, si Milo avait demandé sa participation ce n'était sûrement pas pour le faire tourner bourrique, mais plus sûrement pour son Alter. Du moins le couturier l’espérait. Il ne se faisait pas d'illusions non plus, il n'avait sans doute été choisi que pour son Alter bien utile auprès des civiles...Enfin, de quoi se plaignait il ? Les braquages n'étaient étrangement pas son fort. Ah, Kumo, enfin un visage amical par ici ! Un peu en retard, mais au moins présent. Il lui avait fait bonne impression et espérait pouvoir compter sur lui lors de cette mission.  Mais... Il ne lui serait pas la main ? Pourquoi donc ? Certes le geste était pompeux pour deux personnes se connaissant déjà, mais dans un groupe il était bon de réserver la même salutation à tout le monde. Au moins lui souriait il, signe qu'il n'était pas en froid. Tant mieux, pour un peu il aurait cru le monde ligué contre lui ! Ou peut être prenait il tout cela trop à cœur, la fatigue n'aidant en rien. Il lui renvoya un sourire

Mais il était temps de passer à la suite ! Déjà tout le beau monde entrait dans le camion "spécial discrétion" afin de prévoir plus en détail la suite de la petite sortie. Bon, au moins l’expédition se lançait dans un certain professionnalisme et la perspective de leur très probable réussite lui mit du baume au cœur. Néanmoins, il n'avait pas vraiment eu le temps d'en "placer une" et se désolait intérieurement de ne pouvoir révéler son véritable nom. D'autant que le nouveau avait l'air bavard ! Un véritable moulin à paroles ! Que ce soit sur les masques - oh il avait raison d'en parler, Damu aussi avait bien des choses à dire mais si seulement on lui laissait un peu de temps de parole pour contester ce déguisement de nounours ridicule ! Dire qu'il avait complétement oublié d’amener un de ses propres masques, maintenant il ne pouvait y échapper...-, sur son Alter et la mission ou encore sur le physique de Kumo -Dur d'ailleurs, très dur...Un Vampire, carrément ? Aie aie aie, coup dans la fierté ! Y avait il un concours décidément entre Saki et Milo ? -, tout les sujets étaient bon pour s'épancher ! Mais, cela lui plaisait bien à Damu, réputé pour son don de paraphrase et pour ses monologues : le jeune semblait déjà à l’aise confiant, peut être un peu vantard mais cela passait... Son avis partait plutôt favorablement, bien que le plus important reste son efficacité lors de la Mission.

Observant sagement le plan envoyé par Milo, Damu ne s’intéressait lui qu'au dimensions de l'endroit. Le plus important était d'englober de tout son Alter la Bijouterie, tandis que quelqu'un empêcherait les civils de sortir afin que personne ne puisse appeler à l'aide. Milo avait précisé "Pas de pertes Civils", pour un casse cela lui convenait tout à fait, ainsi hocha il la tête en soutenant son regard : en vérité il était surement le seul auquel Milo s'adressait, ainsi montra il qu'il avait bien compris le propos et qu'il comptait s'y tenir. Il n'était pas vraiment d'humeur de toute façon. Mais revenons en au plan. Les dimensions semblaient tout à fait convenables tant qu'il restait à peu prêt au centre de la boutique, mais son Alter ne bloquant pas les ondes il devrait vriller à ce que personne ne touche à son portable où à une quelconque alarme... Il y avait heureusement peu de chances que els civils dépassent le nombre de 5 ou 6 personnes. L'opération se devant d'être éclair, tout étais pour le mieux. Un jeu d'enfant au final...

Pour la première fois de la journée, Damu se prit à sourire et à relâcher un peu de pression. Il n'était pas vraiment à ce qu'il faisait, l'esprit fatigué et focalisé sur cette maudite commande, et ce n'était pas bon signe du tout, il lui fallait se remettre dans le sujet actif, et rétablir son "honneur" au passage.

-Désolé de te décevoir mais je crains que Kumo ne soit plus proche de l'araignée que de la chauve souris, au fait car je n'ai pas eu le temps de me présenter convenablement mon nom est Damu, enchanté.


Se disant il se tourna sur son siège afin de pouvoir discuter plus tranquillement avec les trois autres.

-Jolie dissertation, mais garde ça pour plus tard, d'accord ? C'est pas ici le moment où tu dois cirer les pompes des hauts gradés en crachant ton venin sur All Might, si tu fais bien ton job tu aura toutes tes journées à la Ligue pour ça !  


Il se remit un peu plus confortablement sur son siège, dévisagea son masque d'un œil morne sans se décider à le porter de suite. A quoi bon s'ajouter du temps de supplice ? Il ne put retenir un second regard à Milo, plus désespéré et à but 'humoristique" que le premier. Autant penser à autre chose et essayer de retrouver sa forme habituelle. Il n'avait pas vraiment l'impression de se montrer sous son meilleur jour et cela lui déplaisait.  


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 11
Points : 0
Puissance : 1 000
Voir le profil de l'utilisateur
11
0
1 000
MessageSam 12 Mai - 16:46
Kumo qui était arrivé quelques minutes en retard, seulement quelques minutes dans le but de jauger ses coéquipiers n'eut pas droit à des présentations, uniquement à une poignée de main de la part de Milo, mais cela ne blessa pas l'égo du jeune homme qui considérait cela comme suffisant ; Damu qui semblait s'être coloré les cheveux, quant à lui, répondit au sourire de Kumo par un sourire amical. Le « cerveau » du plan ne tergiversa pas, le groupe allait s'atteler immédiatement à la mission, il fallait monter dans la camionnette qui avait servi de repose-dos à Milo auparavant.

Après quelques minutes de routes à bord de la camionnette menée par la conduite plutôt frénétique de Milo qui semble-t-il ne voulait pas perdre plus de temps, il exposa les premiers détails du plans : cinq minutes, c'était suffisant ; des masques ? il en était hors de question ! Kumo avait un égo assez important, et il voulait avant tout se forger une réputation, d'autant qu'il détestait l'idée de se tourner en ridicule avec un masque, il n'était pas un point dans la foule, il n'était pas un point dans la ligue, il voulait être quelqu'un et il voulait le montrer ! Tant pis s'il devait vexer quelque peu le vieil homme. Si bien que lorsqu'il entendit la future recrue refuser les vêtements, il se sentit en position de force pour faire de même.
-Un masque ne me semble pas non plus utile, nous sommes des vilains de la Ligue, pas de vulgaires bandits ! Pourquoi devrait-on se cacher ? Je ne me cacherais pas derrière un masque.
Seulement quelques minutes plus tard, Kumo qui commençait tout juste à apprécier le garçon, fut interpellé par ce dernier, l'insultant très clairement, le provoquant dans le but, sans doute, de se faire valoir en se dressant comme supérieur à Kumo qui pouvait sembler être le membre le plus fragile du groupe. Kumo se devait de répondre à ces insultes, il n'allait pas se laisser faire, mais lorsqu'il s'apprêta à répondre, son « ami » prit sa défense, cela lui fit plaisir et il échangea un regard avec ce dernier, par politesse mais aussi pour faire comprendre à Saki que se dresser contre le jeune homme s'était aussi se dresser contre toute l'équipe, puis répondit comme il en avait l'attention :
-Dis-moi, est-ce que ta grande gueule est à la hauteur de tes capacités ou bien tu frimes juste pour te faire passer pour moins médiocre que tu ne l'es ? Et comment peux-tu prétendre vouloir faire partie de la Ligue en ayant peur de tes coéquipiers, on est des criminels pas des enfants de chœur... répondit-il avec amertume puis enchaîna avec auto-dérision  en esquissant un sourire pour détendre l'atmosphère, s'allier la sympathie des deux autres personnes et surtout sans alimenter plus la conversation qui ne pouvait que dégénérer si elle continuait : Sinon sache que c'est naturel. Ils me permettent de mieux te voir dans le noir, mon enfant. Au fait, je suis Kumo, enchanté !
Kumo n'aimait pas les grandes gueules, en particulier celles qui n'ont encore rien prouvé, être une grande gueule pouvait se justifier lorsqu'on s'était démarqué comme un très bon élément, mais pas lorsqu'on est un parfait inconnu.
Kumo s'affaissa contre son siège, attendant d'arriver à bon port avec hâte. La bijouterie allait être un moyen de récolter quelques bijoux de valeurs en plus du coffre fort ainsi que de montrer à Saki que le nouveau ici, c'était lui et non pas Kumo.



L'histoire de ma vie...
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une apprentie couturière qui veut faire ses preuves
» macbook + livebox + nabazatag/tag, que faire ??
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?
» quand le cercle se décide à faire un kimbo...
» Comment faire une bonne vidéo !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Autres endroits :: Villes voisines-
Sauter vers: