• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 You'll never change kiddo. |Ft. Elyah

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Autres endroits :: Villes voisines
Élève de troisième année
avatar
fond des messages :
Messages : 20
Points : 2
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
20
2
1 300
Message18.03.18 17:30

ft. Elyah Kinta

"You have power over your mind - not outside events. Realize this, and you will find strength."

You'll never change kiddo.

"Contrôler son Alter est une chose essentielle pour un héros. Se connaître soi-même, avant de vouloir connaître ses adversaires, tu as déjà entendu l'adage, petit ? Mais peu importe, le point où je veux en venir est très clair, et tu as encore beaucoup à apprendre sur tes capacités, possibilités, mais surtout sur la nature même de ton pouvoir." Les cheveux blancs de l'homme étaient plaqués en arrière, cette couleur n'était pas dû à sa vieillesse, après tout il avait quoi ? Vingt-cinq ans, tout au plus ? Sa voix aidait à lui donner cet élan de jeunesse. Son regard ressemblait plus à celui d'un ami que d'un maître de stage, tandis que son intonation se voulait des plus agréable et encourageante. "La nature de mon Alter, c'est-à-dire ?" La main droite de l'adulte vient refiler une légère tape derrière le crâne du blondinet, qui était assied à une table regroupant le repas de l'étudiant et du héros. "Tu ne crois quand même pas que je vais tout te dire aussi ? Certaines choses, c'est à toi de les découvrir et pas à tes supérieurs de te les enseigner." Le bol de ramen de Keiju se retrouva vide dans les minutes qui suivirent et alors que le jeune homme décida d'attraper et de s'ouvrir un nouveau soda, dans l'optique de procrastiner encore quelques dizaines de minutes, son maître de stage l'interrompit en lui jetant sa veste dessus. "Habille toi, on va faire un tour en ville."

Cela faisait quelques jours déjà que Keiju était arrivé à son stage chez un héros d'une ville voisine à Musutafu, homme qui l'avait cerné rapidement à peine il avait déposé un pied dans son domicile. Son Alter lui permettait de courir extrêmement vite, pas grand-chose à voir avec celui du jeune étudiant en somme, mais quelque chose liait le maître de stage et l'élève : La contrôle de l'Alter. Ainsi, la plupart de leurs entraînements et interventions tournaient autour de ce sujet-là. Malgré son détachement habituel, Keiju commençait à avoir pas mal d'admiration pour son maître de stage. Sa faculté à se sociabiliser, à montrer une certaine gentillesse tout en étant strict et ce concentré uniquement sur lui, le jeune héros appréciait ça. Alors que les deux individus avançaient tranquillement dans la rue, Keiju décida de sortir son portable de sa poche, pour jeter un coup d'oeil. Hormis les dix-sept appels manqués de maman, et les deux ou trois messages de papa qu'il a laissé sans réponse, rien. Après tout, le blondinet n'avait pas beaucoup de noms rentrés dans son répertoire : Le minimum nécessaire. Il range son cellulaire, à peu près au même moment où le héros lui adresse la parole : "J'ai un rendez-vous ici, je sais pas trop pour combien de temps j'en aurai, alors reste dans les parages. Tu as une supérette pas loin, et deux trois autres magasins." Il rentre dans un grand bâtiment, laissant l'étudiant seul pour les prochaines dizaines de minutes à venir. Après quelques minutes passaient à errer dans les alentours, le jeune homme tombe enfin sur la supérette dont parlait son supérieur, et en profite donc pour y acheter une boisson de type sucre et caféine, histoire de tenir le reste de la journée. La semaine avait été rude, et le jeune homme a du mal à trouver le sommeil lorsqu'il ne dort pas chez lui. Alors qu'il boit sa canette gorgée après gorgée, il se retrouve rapidement à devoir lever la tête pour en ingurgiter les dernières gouttes restaient au fond du conteneur. Ne faisant plus attention où il met les pieds, il finit par percuter un corps sur son chemin, laissant tomber au sol avec une tristesse infinie, la fin de son soda. Rapidement il pivote vers la personne qu'il vient de heurter, fermant les yeux et grattant l'arrière de sa tête de sa main désormais libre, il laisse s'échapper un discret "Désolé, c'est ma faute, je ne regardais pas où je mettais les pieds." C'était un sourire timide et gêné qui s'afficha sur son visage, prêt à recevoir une réprimande, il ouvrit doucement les yeux, avant de se rendre compte que le visage de la personne ne lui était pas inconnu.

Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 72
Points : 0
Puissance : 2 060
Réputation : 50
Voir le profil de l'utilisateur
72
0
2 060
50
Message30.04.18 10:31

You'll never change kiddo.    



w/ Keiju Oka
Graine de héros

▬ Tout est une question de volonté.



Une goutte de sueur perla sur sa peau avant de glisser le long de l'arc de sa joue. Ses lèvres entrouvertes laissaient échapper un souffle haché, haletant sous le coup de l'effort alors que ses muscles se contractaient. Tout son corps lui brûlait, et bon sang que cela était bon ! La musique envahissait son esprit, pimpante et dynamique, et le rythme la poussait à se démener, à donner tout ce dont elle était capable, encore et toujours. Son regard était concentré sur l'entraîneur, et même si elle parvenait à suivre mentalement ses gestes sans le moindre souci, Elyah sentait qu'au bout d'une heure de session intensive, ses jambes et ses bras commençaient à fatiguer. Sur le step d'à côté, Liliane était en train de cracher ses poumons mais elle tenait tout de même à continuer. Elle bâclait ses mouvements, et son visage rougi donnait l'impression qu'elle allait exploser, et cela arracha un léger rire à l'héroïne. Cela faisait un moment qu'elles n'avaient pas été à la salle de sport ensemble, et si l'épéiste n'avait que peu perdu de sa forme physique, il n'en était pas de même pour son amie. Cette dernière lui lança un regard à la fois faussement courroucé et désespéré, lui demandant silencieusement quand elles pourraient partir. Elyah sourit et par un geste de la main, lui fit comprendre qu'à la fin de la musique elles se faufileraient hors du cours.

Après une bonne douche, les deux femmes se retrouvèrent devant la salle pour discuter un peu. Elles se voyaient de plus en plus fréquemment maintenant que celle aux cheveux blancs avaient repris du service, que ce soit pour échanger des informations ou juste passer du temps ensemble. C'était anodin, mais dans le fond, Elyah devait reconnaître que cela lui faisait du bien. Le soutien de son amie était on ne peut plus le bienvenue et surtout, il l'empêchait de sombrer totalement dans la déprime ou la colère. Faire du sport l'aidait également à se canaliser, et il n'y avait pas un jour de repos où elle n'en faisait pas, que ce soit du step avec sa camarade, de la simple course à pied ou de la boxe et autres sports martiaux en salle. C'était vital.

Leur discussion finit par tourner autour de la Rose Noire, du fait que pour le moment ce salopard semblait ne pas agir. Typique. Il allait sans doute patienter pour frapper au moment où elle s'y attendrait le moins. Mais elle était prête. De toute manière, ce n'était pas comme si il lui restait grand chose à perdre. Prenant une profonde inspiration, la jeune femme s'efforça de rester souriante de sorte à ne pas inquiéter son amie, et cela sembla fonctionner. Les minutes s’égrenèrent, et finalement, Liliane se rendit compte qu'il lui fallait tout de même rentrer et retrouver sa famille. Tournant les talons, Elyah se frotta un peu les yeux. La fatigue se faisait doucement sentir maintenant que son corps était au repos. Elle passa une main dans sa chevelure, et ses yeux se posèrent sur une supérette. Sa langue passa machinalement sur ses lèvres, brusquement assoiffée pour quelque chose de sucré. Allez, un petit écart n'allait pas la tuer.

Une canette de limonade fraîchement achetée à la main, la demoiselle quitta le petit konbini le sourire aux lèvres. Malgré la volonté de s'accorder ce petit plaisir coupable, elle ne put s'empêcher de lire les valeurs nutritionnelles de cette boisson calorifique, et alors qu'une partie de son esprit tombait en pâmoison en voyant la quantité de sucre que pouvait contenir ces quelques 33cl, elle fut surprise de percuter quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Elle posa aussitôt son regard sur la personne, et elle observa le garçon avec étonnement.
« Keiju ? »
Elle cligna un peu des paupières, avant de lui adresser un sourire chaleureux. Mais oui, c'était bien lui ! Elle l'avait eu en cours l'année dernière, et même si il n'y avait que quelques mois qu'elle avait quitté U.A., cela faisait bien un moment qu'elle ne l'avait pas croisé. Son regard bleu glace descendit ensuite sur la boisson caféinée qui pleurait ses dernières gouttes sur le sol.
« Non non ! Je ne regardais pas non plus. Attends, je vais t'en racheter une ! »
Et sans qu'il puisse dire quoi que ce soit, elle s'était déjà rendue auprès d'un distributeur qui se trouvait près de l'entrée de la supérette. Là, elle glissa une pièce dedans et commanda la même boisson qui avait été renversée. Une fois la canette pleine en main, elle revint la tendre à son ancien élève.
« Comment vas-tu depuis le temps ? »
Élève de troisième année
avatar
fond des messages :
Messages : 20
Points : 2
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
20
2
1 300
Message30.04.18 20:17

ft. Elyah Kinta

"You have power over your mind - not outside events. Realize this, and you will find strength."

You'll never change kiddo.

Lorsque son nom lui parvint jusqu'aux oreilles, le sourire gêné et timide de Keiju se transforma en une grimace aforme, mêlant gêne, joie, et toutes autres synonymes de ces deux émotions pourtant drastiquement différentes. Le jeune garçon avait en fait devant lui un ancienne professeur de U.A, Elyah Kinta, qui avait cessé d'enseigner depuis le début de cette année scolaire. Il était étonné, lui qui ne faisait rien pour se faire remarqué, était quand même resté dans le mémoire de son ancienne professeur. Après tout, elle a eu le temps d'en voir passer, des têtes, et le petit Oka ne pense pas être le genre de gars que l'on retient. Toujours sa main cachée derrière son crâne chevelu, il prend la parole lui aussi. "Kinta Sensei ? Je m'attendais pas à vous voir par ici !" et alors qu'elle se dirigeait vers un distributeur de soda juste à côté, la panique commença à prendre le contrôle de Keiju, qui ne voulait vraiment pas déranger l’héroïne pour si peu. Agitant les mains devant lui, et virant couleur rouge tomate, il tenta de faire changer d'avis Elyah "Non vraiment c'est rien, j'irai m'en racheter plus tard, j'veux dire c'est pas important c'était qu'une fin de soda et..." Il fut interrompu par le bruit de l'aluminium heurtant le bac au pied de la machine. Il remercia son aînée approximativement une cinquantaine de fois avant de saisir la canette qu'elle lui tendait. Vint la question pour le million,  "Comment vas-tu depuis le temps ?" Le sourire présent sur le visage de l'étudiant ne disparu pas, mais sa saveur changea, un peu plus forcé. Il n'avait aucune raison de ne pas aller bien après tout, mais malgré ça, quelque chose le dérangeait constamment au fond de lui, certains appelleraient ça la crise d'adolescence, d'autres nommerait cette attitude la "recherche identitaire", mais pour Keiju c'était juste un amas de questions qui venaient percuter les parois de son crâne.

"Ça peut aller, on est en stage en ce moment, c'est épuisant mais vraiment sympa." Le blondinet retrouva un sourire un peu plus sincère, retournant la discussion à son avantage. "Et vous ? J'étais étonné de ne plus vous voir à U.A cette année. Je sais que j'étais pas le plus actif en cours, mais j'étais attentif, donc... Faudrait que j'arrête de parler, je me perd encore dans mes phrases." Il ôta le morceau de métal servant de bouchon à sa boisson, avant d'en prendre quelques gorgées. "Puis là je suis censé me questionner sur moi-même pendant que mon maître de stage est en réunion. Déjà que j'ai du mal à répondre à une question qu'on me pose, si en plus faut que je l'invente... Les cours de Monsieur Aizawa semblent être un petit paradis à côté de toute cette torture mentale." Les gens passaient autour d'eux, entre les jeunes enfants mangeant une glace sur leur trottinettes, les trentenaires en costard qui se dirigent ou rentrent du travail, les jeunes femmes s'occupant de leurs gamins dans les bras. Ils passaient tous autour de ce duo héroïque, qui dans un moment pareil, n'étaient rien de plus que deux personnes lambda qui discutent, comme le reste de la population. C'est assez fou, que lorsqu'un danger se présentent, les héros sont hissés au rôle de sauveur, mais dès que le calme s'installe, sauf lorsqu'il s'agit des plus grands, on oublie leur présence. N'est-ce pas ça, le vrai objectif d'un héros ? Que les temps soient assez calmes pour qu'on les oublie ? "Qu'est-ce que vous faites désormais ? Vous avez repris votre rôle de héros à temps plein ? "

Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VEND CARTES NARUTO (ou échange contre du yugi)
» Vente ou échange de tout ma collection MAGIC
» Liste d'échange de Drahas
» ‘‘ L'amitié - un beau nom qu'on change quand il gêne..’’ | PV (1707)
» wazzub le nouveau site qui change la vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Autres endroits :: Villes voisines-
Sauter vers: