• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Échec et mat [ pv Shenjunkhu ] Terrminé

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone résidentielle
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 38
Points : 6
Puissance : 1 193
Voir le profil de l'utilisateur
38
6
1 193
MessageLun 5 Mar - 15:22
Quel réveil atroce qu'était celui causé par ces maudits réveils. Si ce n'était que le réveil de Kansen encore, il aurait lancé un objet pointu dedans et se serait rendormi, fin de l'histoire, mais non c'était le réveil d'un autre membre de la ligue et qu'il était dans l'incapacité de se pointer devant la porte de ce dernier pour lui éclater l'une des nombreuse pièces de métal coupant qui jonché le sol de sa propre chambre à la figure. Résolu à ne pas écouter ce bruit strident et dangereux pour la santé mentale d'autrui, il se leva et s'habilla. Décidément le monde était contre le masqué ce matin, aujourd'hui était sensé être le jour où il allait s'acheter de nouveaux vêtements, sa penderie, manquait cruellement de chemise qui finissaient toutes tachées inévitablement et il envisageait sérieusement de ne se prendre que des chemises noires. Une fois habillé il passa le pas de sa porte pour voir que comme il s'y attendait, l'idiot au réveil allait mourir, lui ne s'en souciait peu et voulait juste sortir s’aérer.

- Kansen prête moi des trucs à lancer pour buter ce petit con !

Kansen - Sert toi ma chambre est toujours ouverte.

Mains dans ses poches, tête baissée pour éviter de prendre un projectile perdu, Kansen s'avança dans les dédales pour ressortir du pub et s'engager dans des ruelles qu'il avait appris à connaitre, arpentant ce chemin depuis longtemps maintenant. Il prit quand même la précaution de rabattre sa capuche sur ses cheveux gris et de faire parcourir son regard de la même couleur sur le moindre détails pour éviter un quelconque coup tordu. Vêtu d'une longue veste patchwork vaguement grise, d'une chemise noire et d'un pantalon gris lui aussi, on pouvait aisément en déduire que c'était sa nuance de prédilection, il trouvait que ça ressortait assez bien avec son tempérament neutre et les vêtements de cette couleur était facile à se procurer.

Dans les rayonnages, Kansen prit le temps qu'il jugea nécessaire avant de décider de dépenser son argent dans des vêtements, très "à cheval" sur l'image qu'il renvoyait aux gens dès le premier coup d'oeil. Il profita de la foule présente à la boutique ce jour-là et vola les quelques vêtements qui lui faisait de l'oeil, tous noirs et rouges et dans son style habituelle, mais il s'était fait un petit plaisir coupable et s'était acheté une écharpe, les mauvais souvenirs du froid mordant de l'hiver lui étant revenus en tête et la pensée qu'il n'avait toujours pas réglé le soucis de l'absence de vêtement chaud dans sa penderie. Sur le chemin et dans sa course pour distancer un vigile à l'alter saugrenu, il vola une glace italienne saveur citron et détala dans les ruelles. Il avait eu la chance de pouvoir tenir assez longtemps le vigile - se faisant passer pour un enfant grâce à sa petite taille - pour pouvoir l'espace de quelques instants voir si il était loin de sa planque précaire, voyant que c'était le cas il soupira et reprit sa respiration ainsi que sa vue, il avait tenu un peu plus longtemps en course que la dernière fois, même si la progression était infime. Il n'était pas inconscient des nombreuses lacunes de son alter ainsi que de ses lacunes physiques, si il veut être utile ailleurs qu'en coulisse, il devra suer sang et eau à l'entraînement, mais cela ne le dérangeait pas, bien que l'entraînement était la cause de son manque d'habit.

Sans le vouloir, le masqué avait fini par atteindre la zone résidentielle, quel endroit charmant, des cibles faciles arpentaient les rues, sûres d'être sous la protection des "héros" et en profitaient pour vivre heureuses. C'était en quelques sortes admirables pour l'adolescent qu'est Kansen qu'une telle paix factice ne soit que rarement remise en question, pour lui la question ne se posait même pas : il n'aimait pas cette endroit, sans vraiment de raison autre que celle qui le rends captif selon lui, "Ce lieu empeste le mensonge et le paraître, des amis artificiels que te railleront si tu tombes en disgrâce, des monstres de foire utile au formatage des foules et des élites démagogues, tant de facteur qui me rendent fiévreux de colère.", mais il ne devait en aucun cas le montrer. Toujours sa glace à la main et aux lèvres, le masqué s'arrêta devant un parc, pourquoi ce parc en particulier ? Aucune raison, ce parc est inconnu de Kansen, mais la vision de ce lieu généralement familial faisait remonter quelques souvenirs neutres, possiblement heureux pour certains, le faisant doucement ricaner sous son tissu noir. Combien de ces enfants suivront la voie du héro ? Combien décideront de rejoindre les forces du mal ? Combien mourront dans des jours prochains ou lointain ? Secouant la tête pour chasser ses questions futiles et s'avança vers l'allé de gravier, regardant vaguement les passants, renvoyant volontairement un ballon trop fort pour qu'il se loge au sommet d'un arbre et écrasant le reste de son cône sur le chemin, sur ce même chemin se trouvait des bancs, sur l'un de ces bancs il aperçu un garçons, quel intérêt de voir un congénère humain parmi tant d'autre ? Aucun, mais l'intérêt du masqué ne se trouvait pas dans la personne, mais dans l'objet qui lui faisait face : un plateau d'échec. Les échecs étaient tellement captivant pour le jeune stratège qu'il ne s'empêcha nullement de faire face à ce supposé joueur d'échec.

Kansen - Je peux me permettre de te vaincre à ce jeu ?
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 54
Puissance : 1 070
Voir le profil de l'utilisateur
28
54
1 070
MessageMar 6 Mar - 15:25
Échec et mat [ PV KANSEN ]
Chêne se réveilla, les cheveux en pétards comme toujours ! Il se leva et enfila ses chaussons, très kawai ! Il se dirigea vers la cuisine après avoir passé par la salle de bain. Il ouvra le placard et en sortir un bol... qui malheureusement fit une chute mortelle. Le bruit strident du récipient se fracassant au sol réveilla sa mère. Celle-ci appela son fils, qui d'un pas inquiet arriva dans la chambre de sa maman.

"Tu as cassé quelque chose ?"


"Oui... désolé"


"Ce n'est pas très grave... aide moi à me relevée"

Chêne pris le bras de sa mère avant de le déposer sur son épaule et se servi de son autre main pour s'appuyer contre le mur.

"Aujourd'hui j'ai envie de sortir"


Chêne s’arrêta net, voilà deux ans que sa mère n'étais pas sortie de la maison et aujourd'hui une soudaine envie de balade l’habitait. Shenjunkhu revint à la cuisine accompagné de sa mère afin de nettoyer les nombreux bout de porcelaine qui jonchaient au sol et préparer son petit-déjeuner ainsi que celui de sa mère. Après avoir mangé ses céréales dans un bol, intact cette fois, Chêne fut s'habiller et récupérer son échiquier dont il espérait se servir dans un parque ou un truc du genre , tout comme sa maman et après quelques minutes les voilà sortis.

"Où veux-tu aller maman ?"

"Au cinéma, tu viens avec moi ?"

"Non je préfère jouer aux échecs"

Bon ils allaient devoir faire un détour, aucun cinéma ne se trouvait dans la zone résidentielle mais au moins ça faisait plaisir à sa mère et c'était tout ce qui importe.

Celle ci souriait, heureuse d'entendre les oiseaux voler, de voir les jolis paysages que leur offraient les spots photos, heureuse d'avoir eu le courage de quitter ça chambre pour enfin pouvoir profiter de la brise matinale, quoiqu'un peu froide à son gout. Chêne qui était un habitué des balades connaissait de nombreux raccourcis mais ils ne les avait pas emprunter, il voulait que ce moment dure le plus longtemps possible.

Ils arrivèrent enfin au cinéma, quelque part au fond d'elle, Mary, voudrais revenir en arrière afin de refaire la balade, mais ne voulant pas importuner son fils elle cacha ses sentiments au fond d'elle.

"Bon maman, Tu m'envois un message dés que c'est fini ok ? Je vais dans le parque à côté de la maison, bisous"

Chêne couru jusqu'au parque afin d'enfin pouvoir commencer son entraînement d'échec. Il aperçu alors un jeune enfant venir vers lui,

"Je peux me permettre de te vaincre à ce jeu ?"

"Tu est audacieux petit"


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 38
Points : 6
Puissance : 1 193
Voir le profil de l'utilisateur
38
6
1 193
MessageMar 6 Mar - 16:04
Le petit ? Il venait juste de l'appeler le petit ? Aux yeux de Kansen si cela n'était pas les dernières paroles d'un fou se jetant sur une ligne de métro cela n'était rien, il tourna le plateau de façon à avoir les pions noirs et se concentra sur la partie, faisant abstraction des pensées et bruits parasite qui pourrait le faire perdre, pour lui le seul bruit qui persistait était celui des pièces que l'on plaçait sur le plateau et qui tombaient lorsqu'elles étaient mise hors jeu. Il s'assura quand même de ne pas être encerclé en redressant la tête et en faisant mine de s'étirer - ce qui était la moitié du temps nécessaire à cause de son réveil en catastrophe - avant de se concentrer de nouveau sur le plateau. Pion après pion, fou perdu à cause d'une tour ou vice-versa.

Il avait frôlé et avait fait frôlé la défaite plusieurs fois à son adversaire aux cheveux noirs, mais ne se déconcentrait ou décourageait jamais ni ne faisait le moindre commentaire sur ce qu'il se passait autour de lui. Un frisbee qui frôle sa tête ? Moins intéressant que sa partie d'échecs. Le lanceur du frisbee qui se plains de son incapable de chien ? Une simple nuisance sonore parmi tant d'autre. D'un point de vue externe, il serait difficile de dire qui avait ou pas l'avantage, mais pour les deux joueurs la vérité était toute autre. Le gris commençait dangereusement à s'adapter au type de jeu de son opposant et dominait lentement, mais sûrement la partie. L'écart entre chaque coup de son adversaire s'agrandissait et le vilain s'engouffra dans une faille qu'il avait lui même provoqué grâce au sacrifice de sa reine, puis s'exclama calmement en avançant son fou.

Kansen - Pas trop mal d'avoir été vaincu par un "petit" ?

Son ton était à mi-chemin entre reproche et provocation, il envisageait tout de même de recommencer une partie a plus vite, ayant apprécié la dernière. Il replaça ses pions, attendit que l'autre garçon replace les siens et tourna le plateau pour avoir les pions blancs cette fois. Il était néanmoins intrigué par son adversaire, tenir aussi longtemps contre lui c'était assez rare pour Kansen,  c'est un vilain ? un héro ? Si la deuxième option s'avérait vraie, il pourrait tirer parti de sa jeune apparence pour lui saisir la main plus longtemps et donc avoir quelques minutes de Contamination avec un héro ou un élève de U.A. Alors qu'il allait jouer son deuxième tour, le masqué remarqua qu'un petit oiseau s'était niché dans sa capuche, depuis combien de temps ? Sans doutes durant la première partie sinon il l'aurait remarqué. Cet oiseau était d'ailleurs une hirondelle femelle aux plumes noires et au duvet rougeoyant, c'était dans les goûts du masqué alors il la laissa se nicher dans son cou, mais maintenant qu'il y pensait, son alter fonctionnait-il sur les bêtes ? Il essayera plus tard, car si l'oiseau reste niché dans son cou pour le reste de l'après-midi il pourra utiliser sa vue parasite, mais pour l'heure il voulait en savoir plus sur ce joueur d'échecs.

Kansen - Comment tu t'appelles ?
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 54
Puissance : 1 070
Voir le profil de l'utilisateur
28
54
1 070
MessageMer 7 Mar - 12:48
ÉCHEC ET MAT [ PV KANSEN ]
La partie commença, étant face à quelqu'un de plus jeune que lui il n'y mettait pas toute ça concentration, son adversaire lui, avait l'air d'y mettre tout son cœur, il ne remarquai même pas les sons ou mouvements extérieurs, il était aussi inexpressif qu'un arbre et c'étais le cas de le dire car un oiseau c'était posé sur lui. Chaque pion se déplaçait chacun à sa façon, et n'avaient qu'un seul but, tuer ses adversaires. Derrière ses airs de jeu passif les échecs cachait une nature agressive. Ce jeu était la parfaite illustration de la vie, les humains sont des pions contrôlé par un chef, ce qui équivaut aux pions qui servent leur Roi et qui le protègent en donnant même leur vie, les pions s’entre-tuent tout comme les humains. Chêne pris le temps de bien observer son adversaire. c'était un jeune garçon, il lui donnerait dans les 11 ou 12 ans. Il portait un masque, pourquoi ? Shenjunkhu en le savais pas, sûrement un nouvel style chez les jeunes. Les différentes modes chez les adolescents Chêne lui ne les avais jamais compris, quand on lui disais que son manteau ou ses bottes étaient ringardes il répondait qu'il les aimait comme ça et pour lui c'est la seule chose qui importe. Le jeune garçon portait aussi  une veste patchwork grise, et puis une chemise noire et son pantalon quand à lui il avait la même couleur que sa veste. Sa peau elle étais noire, en somme il avait un style plutôt sombre. Étrangement celui-ci ressemblait vaguement à un vilain. Son adversaire joua le coup décisif et fit un échec et mat. Chêne savait très bien que c'étais juste un coup de bol mais il fit comme s'il fut choqué,

"Oh... Bien joué" dit-il en souriant.

Chêne remarque que le surnom "petit" ne lui avait pas plu, et perdu dans ses pensée, Shenjunkhu remit les pions en place afin de pouvoir refaire une autre partie et cette fois il étais décidé à gagner.

"Comment tu t'appelles ?" dit le garçon

"Shenjunkhu"

Une fois les pions placés, il utilisa ses meilleurs techniques en but de terrasser son adversaire. Le coup du berger n'aurait pas fonctionner, il devait donc redoubler de stratégie, quel honte serait-ce pour lui de perdre vraiment contre un mioche. Soudain ses yeux se posèrent sur une opportunité, le jeu étais fini. Chêne reçu un message de sa mère disant que le film étais fini, ça tombait bien.

"Je dois y aller, c'était cool, je te laisse l’échiquier, entraîne toi et revient me voir demain, on verra si ta progressé"

Shenjunkhu lui lança un dernier sourire avant de détaler en courant vers le centre-ville afin de récupérer sa mère. Une fois arrivé celle-ci souriait.

"Alors, on dirait que tu as aimé"

"Oui j'ai adoré et toi qu'as tu fais ?"


"Oh rien d’intéressant"

Ils rentrèrent chez eux, la petit balade fut agréable pour les deux mais Chêne n'attendais qu'une chose, voir le niveau de son nouveau adversaire demain !


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 38
Points : 6
Puissance : 1 193
Voir le profil de l'utilisateur
38
6
1 193
MessageMer 7 Mar - 15:50
C'était déjà fini ? "C'est mieux ainsi" pensa le masqué, il prit cependant le temps de ranger  l'échiquier tout juste offert dans son sac avant de rentrer au bar pour se changer, "aujourd'hui se  finira en beauté", il revêtit son costume de vilain et ses lunettes steampunks, se teint les cheveux, se mit des lentilles de contact et s'équipa de ses couteaux de lancer, pui alla avec ses partenaires du
jour cambrioler une banque, oui c'est cliché, mais l'argent n'as pas le goût de la mise en scène.  L'espace d'un instant alors que le masqué était dans la voiture, il crut vit shenjunkhu, espèrant que ce dernier ne l'avait pas reconnu, car il devait se l'avouer, son jeune rival d'échec lui faisait un petit quelque chose.

Une fois arrivé et après avoir bien placé ses vêtements de rechange, on ne sait jamais, il fit s'envoler son hirondelle, le dressage de cette dernière ayant été très rapide grâce à sa nouvelle technique : la vue bestiale. Ayant jeté deux ou trois couteau sur des personnes ramdom, il prit les sacs de billets  qu'on lui tendait à l'aveuglette, utilisant son hirondelle pour avoir une vue aérienne de l'endroit,
quitte à avoir mal à la tête en rentrant. Il espérait qu'un héro à l'alter craqué n'allait pas arriver, sinon Kansen allait se prendre une déculottée extrêmement douloureuse.

- Virus tu vois un soucis qui se profile ?

Le travail de Kansen a,k,a Virus n'était pas de combattre, loin de là, il devait assurer un itinéraire de fuite en anticipant les voitures de police ou les héros arrivant ou les barrages lors de l'échappée en voiture. Son hirondelle prit sous ses ordres de la hauteur et tourna autour de la banque à la manière d'un rapace, octroyant une bien meilleure vue d'ensemble au masqué.

Kansen - Je vois deux personnes habillés comme des héros arriver par l'ouest, du moyen calibre et
une escouade de police au loin, on devrait se dépêcher, je vais enlever mon costume pour que vous
simulez ma prise en otage et que vous gagniez l'itinéraire prévu, mon fichier de vilain et de civil ne
sont pas enregistrés dans les données de la police et j'ai pris soin de mettre des gants pour manier
mes couteaux, je pourrais en plus toucher certains policier et les deux héros en prime.

- Je vois, on charge les derniers sacs en vitesse les gars !

Conformément à son plan, Kansen passa sur la banquette arrière et se rhabilla en civil afin de simuler la victime. Il se laissa attraper par le cou et joua les votages avec un très bon jeu d'acteur,  assez en tout cas pour que les forces de l'ordre y croient dur comme fer, "un enfant sans alter victime d'un braquage par la ligue des vilains.", le scénario parfait. Sans surprise, toute l'opération s'était déroulée comme prévu et ses acolytes ont pu prendre la fuite pendant que lui était "réconforté" par un héro. Ses lentilles de contact faisaient croire qu'il voyait toujours, mais il était en vérité dans les yeux de son volatile qui s'assurait du bon déroulement de la fuite, cela appuyait
encore plus son état de choc factice, à cela s'ajoute l'incapacité des policiers à prendre ses empreintes en jouant " l'enfant traumatisé par les adultes" et ce jusqu'à ce que sa journée se passa sans accro lorsqu'un membre plus âgés vint se faire passer pour un proche parent. Une fois dehors il reçut une petite tape amicale du vilain, une marque de respect dans un certain sens pour avoir réussi
à les berner. En même temps il avait, grâ a son alter, récupéré le mot de passe du commissaire et d'une heroine, double jackpot qu'il empressa de noter sur son cahier.

-Bien joué Virus, je paye une tournée pour fêter ça.

Kansen – j'espère que tu connais un cultivateur de citron qui te fera une ristourne alors, car je vais
boire jusqu'à plus soif.
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 54
Puissance : 1 070
Voir le profil de l'utilisateur
28
54
1 070
MessageMer 7 Mar - 19:53
ÉCHEC ET MAT [PV KANSEN]
Chêne rentrait à présent avec sa mère. Il ne restait plus que quelques mètres à faire avant qu'ils soient au chaud chez eux. Shenjunkhu pensait au garçon, il était assez étrange sur certains points de vu, Chêne ne savait pas pourquoi mais il avait un mauvais pressentiment. Il marchait dans les rues de la zone résidentielle quand il vit une camionnette noire passé et entrevit des hommes armés à l’intérieur. Il hésita quelques secondes, avant d'annoncer à sa mère son choix,

"Maman tu pense pouvoir rentrer seule à la maison ?"

"Oui bien sûr, fais attention à toi"

Chêne asséna de la tête. Sa mère avait déjà compris ce qu'il voulait faire, et c'était habituée aux escapades héroïques de son fils. Shenjunkhu s’élança à la poursuite de la camionnette mais il savait qu'il ne serait pas assez rapide et malgré le fait qu'il sache qu'il n'aie pas le droit d'utiliser son alter mais s'il ne faisait pas il allait perdre de vue les criminels. Il pénétra une ruelle et s'accrocha aux plusieurs objets afin de grimper sur les toit. Une fois arrivé il s'arrêta, en parti pour profiter de la vue mais aussi pour repérer les criminels. Il remarqua une camionnette allant un peu vite, celle-ci doublait toutes les automobiles qui se trouvait sur son chemin. Non loin une banque assez grande envahissait le ciel. Chêne était sûr que c'était leur but. Il se remit en route, priant pour ne pas être vu, s'il avait pris la voie des toits c'était bien pour une raison, qu'il se fasse maintenant cela compromettrait sa légalité et il causerait de nombreux soucis à sa mère et à lui. Se servant des cheminées Shenjunkhu parcourais les toits avec une facilité extraordinaire. Son alter était assez pratique en déplacement urbain, en devenant un héros il espérait arriver aux lieux de mission rapidement. La vitesse était selon lui un des plus gros problèmes des héros, et lui ne devait avoir aucun problème qui puisse mettre en danger la population. Soudain la camionnette tourna en direction de la banque. Le point positif c'est que Chêne avait raison, c'était maintenant sûr d'être leur but, le point négatif c'est qu'il les avait perdu de vue. Bon il devait tenter le tout pour le tout il enfila sa capuche avant de se jeter sur la route et se servant des voitures il avança vers la banque. Quand il arriva il entra par une bouche d’aération. Etant assez petit il put s'y faufiler facilement mais eu quand même quelques problèmes à ramper jusqu'à un point d'observation fiable. Il arriva enfin à la salle d'accueil. Les criminels arrivèrent quelques secondes après. C'était trois hommes et le dernier semblait être un gosse. Chêne fut choqué, un enfant si jeune faire d'aussi grosse connerie. L'enfant lança de sang froid 3 couteaux qui firent des victimes. Le cœur de Chêne s’accéléra, il n'en croyait pas ses yeux. Soudain il entendit une conversation. Le gosse devait aller se faire passer pour un otage. Celui-ci sortit par la porte arrière et se dirigea vers la camionnette noire et enleva son masque. Malgré sa nouvelle couleur de cheveux Shenjunkhu reconnut le visage de son nouveau adversaire aux échecs. Chêne qui pensait neutraliser l'enfant fut paralyser par la surprise au gout amère. Son ennemi sortit de la voiture avant de rentrer dans la banque. Chêne resta dehors quelques instant puis après quelques minutes, les voleurs sortirent et reprirent la route mais sans l'enfant. Chêne regarda son adversaire une dernière fois, il étais accompagné d'un héros qui le prenait pour une victime. Shenjunkhu savait la vérité mais ne pouvait la dire par peur des réprimandes. Alors il se promit qu'un jour il arracherait cet enfant à son cruel destin !


Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Mon Karotz n'est pas reconnu par l'USB. :-(
» Rappel pour le meilleur tout gratuit
» Les temps changent...
» abus de la touche "offer a draw"!
» Jouer une Stonewall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone résidentielle-
Sauter vers: