• 21/03/18 : Second Event » Licence et Vacances d'été lancé ! Rps : 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 /
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
Musutafu est le théâtre de l'apparition d'un nouveau groupe : les Vengeurs. Des vigilantes violents qui estiment que le seul châtiment a faire subir aux vilains est... La mort ! Menés par Wakamono, l'ancien numéro un,ils entament petit à petit une purge de la ville.

La ligue des vilains ne s'arrête pas de son côté non plus. Suite à l'arrestation de Staïn, le recrutement bat son plein et les rangs du premier grand groupe de criminels grossissent à vu d'oeil !

Les étudiants de l'U.A., de leurs côtés, se préparent pour une semaine de vacances dans un camp spécial, avec à la clef, la fameuse licence provisoire !
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 La justice n'est évidemment pas unique. [PV Ketsueki]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone résidentielle
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 23
Points : 0
Puissance : 1 600
Voir le profil de l'utilisateur
23
0
1 600
MessageDim 25 Fév - 21:48
-Je suis l’espoir, la réponse à ceux qui recherchent la paix. Je suis le protecteur des innocents. La lumière dans l’ombre. La vérité, l’allié de la justice. Ainsi que ton cauchemar.

Ainsi résonna une voix grave dans une ruelle au crépuscule. L’homme se retourna, révélant un masque de chantier, tandis qu’une femme était en train de pleurer, dos au mur, face à ce dernier. La scène était évidente et je ne pouvais laisser fuir ce criminel.

-A ta place, j’abandonnerai l’idée même. Dis-je simplement en activant mon alter.

-Haha, j’en suis pas si su- Dit l’homme en détournant un instant son regard avant d’être interrompu dans ses paroles.

-Kyoufuu...

Distance, 6 mètre, facile, trop facile. Lorsque l’homme se retourna pour attraper le bras de la femme et essayer de la prendre en otage et en l’espace de cet instant, je me suis retrouvé dos à l’homme, face à la femme.

-Il n’y a plus rien à craindre madame.

Je me retournais donc, profitant de l’effet de surprise pour donner un coup du revers de mon poing, mais l’homme n’allait bien entendu pas se laisser faire aussi facilement. Avant même que je ne commence mon coup, l’homme tenta de me frapper dans le dos avec une dague. Cependant, mon geste plus rapide entra en contact avec l’arme.

CRAC

Un son non naturel. Provenant non pas de l’arme, ni de cet homme, mais de ma main. Enchainant avec un coup de pied retourné qu’il prit dans l’estomac, je pris le temps d’observer ma main.

Le coup n’était pas très efficace, n’ayant pas été donné correctement, mais les dégâts reçu par la protection à l’arrière de ma main était clairement spécifique. Un type de corrosion…
A vu d’œil, cela ne se répandait pas, mais par sécurité, je retirais la partie de protection atteinte sur le dos de ma main droite, la laissant au sol.

-Cet alter, n’es-tu pas le slasher qui n’attaque que les femmes ?

-Kof kof… Toussa-t-il avant de reprendre. Et alors ! C’est leurs fautes ! Ces dév-

Je coupais à nouveau sa parole, utilisant mes mouvements rapides pour tordre le bras qui tenait le couteau, le forçant à le lâcher avant de lui menotter les mains dans le dos avec des menottes en collier d‘installation renforcés. Plus léger que les menottes classique et bien évidemment moins solide, cela correspondait à mon style.

Tenant le collier, je fis un croche patte à l’homme afin de le faire tomber et prendre son bras gauche pour l’attacher aussi. Lorsque cela fut terminé, je me dirigeais vers la femme pour l’aide au victime. Aidant la victime, notamment en arrêtant l’hémorragie de sa blessure... Ce n’était pas beau à voir, autour de la trace d’un coup de couteau, il y avait diverses traces, comme des cratères d’où le sang sortait. Traces caractéristiques de l’alter de cet homme, qui fût retrouvé sur quelques blessées et deux mortes…

-Je suis le héros Tenkei, vous pouvez marcher ? Ne vous inquiétez pas, je vais simplement vous demander d’aller au poste de police le plus proche et de demander des secours… Visiblement, je dois reste ici.

Je comptais raccompagner la femme et emmener l’homme aux autorités, mais cela était sans compter sur cette ombre qui arriva dans la ruelle…



Je vous spam en #CC66FF
Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 8
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
8
0
1 100
MessageDim 25 Fév - 22:54
LA JUSTICE N'EST ÉVIDEMMENT PAS UNIQUE. Ketsueki Yogan et Fujioka Makoto



Le sens de la justice n'est pas unique, c'est ce que nous allons sûrement apprendre aujourd'hui. La justice est présente afin d'éviter les nombreux crimes commis par des criminels, c'est ce qui il y a sûrement de commun à la justice. La forme la plus connue de ce mot à trois grands principes " punir, prévenir, réparer. " C'est ce qui peut s'appeler la justice légale et pénale, cependant selon certaines personnes ces principes ne forment pas la véritable justice et Ketsueki Yogan en fait partit.

Un nouveau malfrat est sur la liste des ennemis d'Iron Blood et ce dernier à été aperçu dans une sombre ruelle d'un quartier de Musutafu. Dès que l'information fut parvenue à celui qu'on considéré comme un vilain, mais qui lui se considère comme un justicier, il se rendit directement sur les lieux des faits et évidemment le vilain n'oublia pas de mettre son costume et son masque. Une fois arriver, il y avait déjà un héros sur les lieux ce dernier portait une armure et possédait une voix masculine ce qui voulait donc dire que c'était un homme. Pour cette mission Ketsueki avait pris avec lui une paire de ciseaux pointu, car oui, il faut le préciser. Pendant que le héros se nommant

Tenkei semblait s'occuper de la victime de ce malfrat. Le tueur approcha avec une vitesse impressionnante le criminel qui était restreint par un collier d'installation et donc n'a rien pu faire. Iron Blood planta donc son ciseaux directement au niveau du thorax de son adversaire puis le retira créant une plaie ensanglantée et il recommença l'opération une deuxième fois avant de s'arrêter net devant l'homme inconscient, mais toujours vivant suite à une potentielle réaction du héros.

" Je ne supporte pas les gens dans son genre. Pourquoi tant de vilain dans ce monde, quand est-ce que je pourrais atteindre mon véritable rêve un. Je ne sais pas, mais une des étapes et de faire disparaître cet homme aujourd'hui. Quelqu'un comme lui ne mérite pas d'aller en prison, mais de souffrir dans un autre monde ! Emprisonner des gens comme ce tas de merde ne sert à rien. Ce qu'il mérite, c'est la mort afin de réparer ses péchés, malheureusement il n'y aucune autre solution pour un homme comme lui et je m'en excuse. Habituellement, je n'aime pas être vu durant mon travail, mais il est temps pour moi d'agir avant que ce malfrat finisse dans un lieu inadapté à son cas. La prison... Quelle hérésie n'est ce pas ? Pourquoi dois-je me justifier, de toute façon personne ne peut comprendre le véritable sens du mot justice. Il me reste juste à finir mon travail et je partirais. "


Ketsueki prit ses ciseaux et s'approcha du corps inanimées de sa victime, il mit un coup de pied dedans avant de se préparer à planter encore une fois le criminel. Le héros risque sûrement d'intervenir afin d'empêcher le meurtre, mais Iron Blood restera cependant sur ses gardes et fera ce qu'il peut afin de garder son arme en main et ne pas être désarmée.

Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 23
Points : 0
Puissance : 1 600
Voir le profil de l'utilisateur
23
0
1 600
MessageDim 25 Fév - 23:51
La femme pu s’en aller, me laissant face à mes regrets et à l’homme ayant eu le temps de blesser le criminel. Je reprenais tranquillement mon souffle en laissant le nouveau venu à son monologue. N’est-ce pas normal d’écouter lorsque quelqu’un parle ? Mais pendant ce temps, me parant à l’éventualité d’une attaque surprise, je sortis tout de même Ame no Habakiri de son fourreau.

Ma vie n’était certainement pas en danger et celle de l’innocente non plus, l’homme étant visiblement un héros autoproclamé, clairement trop fainéant pour passer le diplôme et arrêter en belle et due forme les vilains, doublé d’un apprenti philosophe justicier.

Prenant ma position habituelle, en Waki no Kamae, prêt à foncer à tout moment, j’en profitais pour reprendre un peu mon souffle. Heureusement, l’arrestation du premier venu s’était faite rapidement et proprement et je n’étais pratiquement pas fatigué, je devais tout de même faire attention à l’arrière de ma main droite, mais cela n’était qu’un détail lorsque mon nodachi est dégainé.

Après son coup de pied contre le corps inanimé, une action qu’un humain ne devrait jamais faire, lorsque son regard me quitta, je me penchais directement en avant, me retrouvant après une demi-seconde, mon masque à moins de 5 centimètre du masque du garçon, observant au travers de mon masque.

-Tu fais deux erreurs. Murmurai-je alors près du garçon, enchaînant avec un coup de Nodachi horizontal pour le frapper, le forcer à reculer ou sauter, puis un vertical pour me retrouver en Chuudan, position de kendo classique.

-La première, est d’être extrémiste. Tout médicament en forte quantité devient un poison. Il en va de même avec le poison, qui bien dosé devient un remède. La seconde erreur est de croire que tu peux fuir face à moi, Tenkei… Se tenir face à moi… Je vais t’en apprendre la signification. Terminai-je simplement afin de le provoquer.

Si il essai de fuir, je verrais si je peux l’attraper, sinon, je vais emmener le blessé afin qu’il ne meurt pas avant son arrestation. Heureusement, l’hémorragie était légère et il ne perdit conscience que dû à la douleur. Dans le cas où le masqué souhaitait se battre pour atteindre son objectif, alors je lui servirais de compagnon, jusqu’à son arrestation.



Je vous spam en #CC66FF
Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 8
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
8
0
1 100
MessageLun 26 Fév - 0:29
LA JUSTICE N'EST ÉVIDEMMENT PAS UNIQUE. Ketsueki Yogan et Fujioka Makoto



" Si j'avais peur de me tenir face à toi je serais déjà partis, malheureusement j'ai une mission même si je n'aime pas combattre les protecteurs de la paix. J'imagine que je n'ai pas le choix, ce n'est pas aujourd'hui que je me ferais arrêter sois-en sûr. Ce monde remplit d'ordure doit disparaître personne ne doit pouvoir vivre ce que j'ai vécu et cette être serait totalement capable de le faire. "

Ketsueki avait réussi à esquiver le coup du héros de toute façon les combats avec les armes, c'est sa spécialité. Il lâcha ainsi son ciseau et serra son poing américain afin d'activer son système lui permettant d'utiliser son alter. Une plaie fut immédiatement créée sur sa main droite cachée par l'objet utilisé en tant que garrot. Quelques gouttes de sang se mirent à couler sur le sol petit à petit jusqu'à obtenir 1 l de sang en tout vous l'aurez peut-être compris Iron Blood à utiliser son pouvoir afin de créer une arme et afin d'être égale avec son adversaire une épée.

" Maintenant nous sommes à égalité niveau équipement, je n'ai pas envie de me battre face à toi, mais c'est ton propre choix sois sûr que je ne fuirais pas tout de suite cependant. Dans le cas où je décide de fuir tu ne pourras même pas me poursuivre à cause de la plaie présente sur le thorax de cet être que je considère déjà comme mort. C'est triste à dire, mais je ne suis pas un héros et je refuse catégoriquement de l'être, surtout si c'est pour risquer de se faire piéger après la fin d'un combat. "  

Iron Blood se mit en Seigan no Kamae et se prépara à contrer n'importe quelle attaque de son adversaire, son seule but ici et de tuer sa victime et s'il doit se faire attaquer pendant le temps qu'il effectue sa tâche, il devra bel et bien faire avec. De toute façon, si Ketsueki le voulait, le malfrat serait sûrement mort rapidement s'il aurait tenté de toucher un point vital de son corps comme le cœur ou autre.  

" Je crois bien que tu ne vas pas reculer n'est ce pas ? Tu comptes bien m'arrêter si possible. Si je dois être arrêter pour une raison valable, j'aimerais être tué de la même façon que ce que je fais lors de mon travail. Je ne peux pas nier avoir tuer de nombreuses personnes depuis déjà plusieurs années cependant je n'ai blesser aucun civil ou héros et j'aimerais ne pas commencer aujourd'hui. Alors cela paraît logique que je tente tout simplement de parer tes coups sans riposter n'est ce pas ? De toute façon, si je me bas face à quelqu'un sans aucune raison... Je vaudrais encore moins que ce vaurien c'est à dire rien du tout ! "



Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 23
Points : 0
Puissance : 1 600
Voir le profil de l'utilisateur
23
0
1 600
MessageLun 26 Fév - 2:30
Quelque part, écouter cet homme était douloureux. Je veux dire, j’étais moi-même un chuuni invétéré, mais son niveau en était un tout autre.  Je veux dire, il était fort, très fort, non pas dans son style de combat, je lui avais clairement laissé le temps d’esquiver et simplement prendre une pose de combat était quelque chose que j’étais moi-même capable. Sa force était de me fatigué mentalement en parlant.

Lorsque je vis le chuuni se mettre à saigner de la main... Pff. Heureusement, mon masque ne montrait pas mon expression du visage. Mon sourire était béant et j’étais rouge de gêne… Oh my god… Ce pouvoir tellement dark d’utilisation du sang ! Je comprenais d’où provenais son égo surréaliste.

Essayant du mieux possible de garder mon calme pendant qu’il parlait, je changeais à nouveau ma pose pour prendre une position similaire à de l’iaido. Je voulais rigoler, mais je me retenais en me mordant les lèvres.

Je me devais de rester calme, de jouer mon rôle de Tenkei… Je pouvais simplement prendre le criminel sur mon épaule et l’emporter directement. Il ne pourrait me rattraper. Mais ce n’était pas intéressang…

M’excusant intérieurement envers moi-même et mon existence, peut-être un peu envers l’homme masqué aussi. Réussissant finalement à me maintenir sérieux je pris la parole lorsque mon interlocuteur termina.

-Zan…

Me penchant légèrement en avant, je décidais de faire un simple shukuchi, m’arrêtant à distance de mon nodachi. Son épée était clairement plus courte, quel imbécile. Egale niveau équipement ?

-Kai.

Commençant avec un coup en visant clairement son épée de sang, j’enchainais, tout en avançant, sur un second coup sur son arme pour lui fatiguer expressément son bras. Le troisième et quatrième visèrent ses articulations et enfin… Six coups partirent en un instant, visant ses épaules et son masque. Dans le meilleur des cas, l’homme était fini et dans le pire des cas, avec seulement une épée pour se défendre, il ne pourrait contrer le coup suivant. Le problème de ces attaques rapide était que moi-même j’étais incapable de voir si mes coups fonctionnaient et leurs effets.

-DANZAI !

Terminant mon enchainement de dix coups avec mon épée en l’air, je levais ma main gauche pour attraper la poignée d’Ame no Habakiri, donnant un coup descendant rapide. Esquiver ? Hors de question. Contrer ? Peut-être, mais pour être sûr de placer au moins un coup, je terminais avec un uppercut du gauche avant de faire quelques pas en arrière pour retourner à quelques mètre du slasher.

-Je n’ai que faire de tes sottises. Te défendre ? Tu peux toujours essayer, tu ne rivaliseras pas avec une punition d’ordre divine.
Dis-je en donnant un coup d’épée dans le vent. Frimant et en souffrant intérieurement de mes propres phrases.



Je vous spam en #CC66FF
Vilain Solitaire
avatar
fond des messages :
Messages : 8
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
8
0
1 100
MessageDim 4 Mar - 22:40
LA JUSTICE N'EST ÉVIDEMMENT PAS UNIQUE. Ketsueki Yogan et Fujioka Makoto




Ketsueki semblait être prêt pour le combat, c'étant mit en garde dans une position de combat de base, il s'attendait évidemment à un assaut rapide de son adversaire et c'était évidemment le cas, la vitesse du héros était clairement impressionnante et Iron Blood arrivait à peine à tenir ce rythme avec son épée qui était finalement bien trop courte, après avoir eût du mal à tout esquiver ce qui l'a évidemment fatigué, il se fit surprendre par un puissant uppercut du gauche et il recula en arrière, juste à quelques centimètres des ciseaux qu'il l'avait précédemment lâché, il s'accroupit un instant et récupéra la paire de ciseaux. Son adversaire a un désavantage malgré sa puissance, elle n'avait aucune vision sur son adversaire. Même si la fatigue et les quelques coups reçu l'avaient affaibli. Le justicier du sang qui avait rapidement ranger son arme de départ dans sa tenue lorsqu'il avait récupéré la reprit tout en lâchant l'épée au sol. Il lança ensuite la paire de ciseaux en l'air afin de distraire son adversaire récupéra l'épée et tenta une attaque de front avec non la lame, mais le tranchant de son arme.

Il continue ensuite avec une série rapide de coups d'épées avant que le sanguinaire vilain finit par s'arrêter en pleine enchaînement.

" Non, je préfère arrêter... Ce combat n'a pas lieu d'être, la justice actuelle est vraiment une justice de merde. Héros, vous n'êtes pas les véritables héros dans cette histoire non. Un véritable héros ne tenterait jamais de battre quelqu'un qui tente d'œuvrer pour le bien de l'humanité. Je ne suis pas un héros non plus, ce que je suis c'est quelqu'un qui tente d'empêcher au gens de vivre ce qu'il a vécu enfant c'est tout ça s'arrête là. Alors condamne cet homme à la prison fait ce que tu veux, mais j'espère bien qu'il y crèvera. "



Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 23
Points : 0
Puissance : 1 600
Voir le profil de l'utilisateur
23
0
1 600
MessageLun 5 Mar - 0:12
Je reprenais mon souffle tranquillement, après tout, il ne fallait jamais laisser apparaître ses faiblesses, surtout lorsque mon rôle était celui d’un représentant de la justice. J’étais loin d’être épuise, mais enchaîner plusieurs techniques à haute vitesse était équivalent à plusieurs sprints.

L’homme quant à lui semblait en plus mauvais état que moi. Je décidais pour le moment de reprendre une posture de kendo classique, je ne pouvais pas savoir si l’homme était capable de faire autre chose avec son sang et ce n’était pas mon style d’attaquer à sens unique. Certes mes assauts étaient rapides et visaient à ce que mes combats soient le plus court possible. Cependant, j’appréciais la mise en scène et laisser la possibilité au dialogue et surtout, enchaîner plus que ça mes coups mettait une pression importante sur mon propre corps…

L’homme ramassa ses ciseaux. Je me demandais s’il comptait faire quelque chose avec le sang qui était dessus. Il lança les ciseaux en l’air, dans le doute, je vérifiais si un des effets de son alter n’allait pas être utilisé, mais j’entendis rapidement le son de ses pas. Il s’agissait donc probablement d’une feinte. Baissant à nouveau mon regard, ce dernier tomba à nouveau sur son masque noir et rouge, qui était en approche.

Je décidais de reculer d’un pas afin de maintenir le criminel dans la portée effective de mon arme, ce sans m’approcher trop de celui que j’avais appréhendé au préalable. Je décidais de bloquer ses coups avec mon nodachi en faisant attention à l’arrière de ma main droite. Avec le poids et la taille du Nodachi, bloquer était plus difficile. C’était un choix de ma part, mais en utilisant légèrement mon alter, je pouvais optimiser mes mouvements défensifs. Bien que cela me fatigue, la fatigue était bien moindre que lorsque j’attaquais. Il s’arrêta brusquement, tandis que je restais sur la défensive au cas où, en prêtant d’autant plus attention à ce qu’il n’attaque pas le corps blessé du premier homme.

Il reprit un discours sur la justice. Plus court et mieux formulé cette fois-ci, malgré le fait que son point de vu soit beaucoup trop refermé. Il avait probablement ses circonstances, mais j’avais mon rôle à tenir.

Baissant légèrement ma garde, je répondis en gardant le ton hautain de Tenkei.

-Hm. Je ne connais pas tes circonstances et je ne veux pas les connaître. Mais les lois sont nécessaires afin que l’anarchie ne prenne pas place. Dans un premier temps, tu commenceras en tuant les assassins, puis les violeurs, puis les voleurs et finalement, cela se terminera en versant le sang d’innocents. Pourtant, on cherche des coupables pour nous simplifier la vie, alors que tous ce qui a entouré une personne cause les situations dans lesquelles celle-ci se trouvent. Si tu veux t’en aller, vas… Je ne te pourchasserai pas et prierai pour que tu réussisses à changer, à trouver ton bonheur.

Je pourrais le poursuivre et à l’usure l’arrêter. Un pouvoir qui utilise le sang ne devrait pas être excellent sur la longueur. Surtout qu’il n’a pas utilisé le sang sur les ciseaux. Je ne peux accepter le meurtre, mais je peux au moins lui donner une chance.

-Mais n’oublie jamais, si tu continues tes actes… Sache que tu te feras attraper un jour et sera traité comme ces criminels que tu sembles détester… Que ce soit moi, ou un autre qui t’arrête…



Je vous spam en #CC66FF
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Codex Levan] Chapitre 5 – Justice héraldique
» La justice Provençale, une mascarade ?
» Statuts de la Haute Cour de Justice
» Greffier de justice
» [blog] the cross of justice !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone résidentielle-
Sauter vers: