• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Sortie familliale [ft Damu]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone commerciale
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 98
Points : 10
Puissance : 1 865
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
98
10
1 865
30
MessageSam 3 Fév - 0:27
Sur ses petites jambes, l'enfant se muait avec une vitesse surprenamment véloce pour son âge. Malheureusement, elle n'était pas habituée à courir vite aussi longtemps, ça se voyait. Déjà, son cœur tambourinait a la chamade, au point que le bruit sourd de son battement semblait résonner dans sa tête et frapper dans ses temps et ses oreilles.
Un voile brûlant de sueur rougissait son visage et ses yeux étaient infectées de larmes. Sous la vitesse, ces dernières glissaient le long de ses pommettes pour rejoindre la masse de ses cheveux en bataille. Sa respiration saccadée était à mis chemin entre le sanglot et l’essoufflement. En résultait un bruit pathétique d'animal blessé. Mais elle tient bon, au coin de la rue isolée, loin d'être adjacente au centre ville. Son regard croisa enfin leur forme familière. Fébrile, elle s'approcha à une moindre allure de son objectif et sa voix hélât une patrouille de héros. Celle qu'elle cherchait depuis le début dans les rues de ce quartier un brin isolé.

- M'sieur ! M'sieur !

Le héros se retourna vers elle, une onde d'inquiétude se formait sur son front. Une ride lui ceignait brutalement le haut des sourcil comme une couronne de vieillesse. La gamine le connaissait de vue, probablement que c'était réciproque,vu le talent de Yui pour se faire remarquer, en bien ou en mal.
Il n'était pas seul. Derrière lui, un autre homme en costume. Aux yeux de Yui, l'autre garcon qui était avec lui paraissait moins adulte que les adulte moyens qu'elle connaissait. Probablement qu'elle aurait percuté que c'était un stagiaire, si l'enfant avait une vague idée de ce qu'était le monde du travail. Ou de ce qu'était le lycée en général.

- Petite ? Ca va pas ?

Le héros pris la parole d'une voix pleine de sympathie. Sans répondre tout de suite, la gamine le rejoignit. Puis lui pris la manche et le tira en direction d'où elle venait. En piétinant a demi, elle se mit a parler.

-V'nez... Je.. Y'a un méchant qui embête ma maman. Y'tait bizarre, Y'vait un pistolet ! S'il vous plait... Je... Maman est en danger !

Face a ces mots, la gamine s'effondra a moitié en larme. Puis face a l'insistance de ses sauveurs, elle indiqua péniblement l'endroit ou tout se passait. Le duo de héros s'y précipitèrent rapidement.  Tous concentré qu'ils étaient sur les évènements a venir, ils ne firent plus exactement l'effort de faire gaffe à la gamine a qui ils tournaient désormais le dos.
La môme les observa partir en silence. Même si son visage était encore rouge, elle ne pleurait déjà plus. Et son souffle semblait revenir étrangement silencieux. Elle qui était en train de faire une demie crise d’asthme l'instant d'avant.

Elle les observa tourner a l'angle, puis sortit son téléphone portable. Ses doigts pianotèrent rapidement un sms a destination de Damu.

[ atenssion ien a deus]

Damu lui avait assuré que les héros de ce secteur étaient des individus médiocre. Même si la gamine comprenait pas exactement ce que voulait dire le terme "médiocre" ça sonnait quand même méchant. Mais bon. Deux individus médiocre, c'était peut être un peu trop. Nan ?

Elle fit la moue dans le vide. Elle avait pas envie d'annuler, tout ca parce qu'il y avait deux connards au lieu d'un isolé. Déjà parce qu'elle s'était donnée pour préparé une "Tresse de combat" à son grand frère a cette occasion. Et puis mince, il lui avait promis une glace...

Elle se mit a suivre le chemin pour rejoindre son grand frère. Au cas ou s'il avait besoin d'elle.
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 157
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
157
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageLun 5 Fév - 16:55
Mais quelle journée, quelle journée...

Réveillé à l'aurore par les cris surexcités de Yui qui parlait à toute vitesse d'une mission, Damu s'était rappelé à son grand dam la promesse qu'il lui avait fait un jour, lancée en l'air afin d'avoir la paix, et il se souvint aussi qu'il avait bien spécifié cette date, éloignée du funeste jour de la promesse, en présentant que le temps et le cerveau à mémoire sous développée de Yui fasse son œuvre et qu'elle oublie cette proposition.

Mais le petit être semblait sélectionner les informations importantes et ainsi elle l'avait tiré du lit. Il avait réussit à repousser l’heure de la "mission" le plus tard possible, prétextant du travail pour la Ligue. Néanmoins, devant l'air dépité de la petite, il avait accepté qu'elle lui fasse une "tresse de combat" -qui se résumait à un ignoble ramassis de cheveux roux entremêlés à peine comparable à une coiffure- et lui avait promis une glace si elle était bien sage. Devoir en arriver là...

Le tueur l'avait donc mené en fin de journée dans un rue peu fréquentée du quartier commercial, à une heure avancée de l'après midi, afin d'éviter au maximum de se faire repérer. Oh il n'avait aucune inquiétude pour Yui : elle passait sans aucun problème parmi les civils, et même si elle était vue avec lui il pourrait toujours la faire passer pour un otage, assurant leur fuite au passage, mais son cas à lui était plus problématique. Il n'avait pas eu le temps maquiller ses cicatrices, retirer les fils et poser des prothèses, mettre sa lentille et un cache œil, ainsi se promenait il avec la même apparence qu'au sortir de prison, et même si ce fait divers remontait déjà à plus d'un an et demi, il doutait qu'on puisse totalement oublier son visage. Mais de la présence de la petite à ses cotés pour sa première séance de meurtre accompagné, il avait eu la brillante idée de l’envoyer chercher un héros au hasard afin de le rabattre à l'abri des regards.

Il attendait patiemment le retour de l'enfant maléfique en se remémorant les héros du coin. Pas bien dangereux pour lui en général, il s'en sortirait à merveilles ! Il jouait un peu avec les reflets qui parcouraient la lame d métal de sa Fauçonneuse, son arme de prédilection. Il avait sortit les grands moyens d'entrée de jeu, autant ne pas perdre de temps ! ET puis, YUi n’avait encore jamais eu l'occasion de voir un petit bijou de réalisation comme celui ci, alors...

Son portable vibra et s'en saisit afin de voir le message visuellement affreux de sa protégée. Note : lui acheter un Bescherelle et un dictionnaire pour son anniversaire. Deux ? Il se mordit la lèvre inférieure, mécontent : you had one job, Yui ! MAis bon, cela lui donnait une idée... Un rictus barra son visage de Poupée : l’occasionné tait rêvée pour un test ! C4était décidé, aujourd’hui, Yui allait devenir une vrai criminelle...

Enfin, le malheureux héros pointa le bout de son nez. Damu fit apparaître instantanément une bulle isolante et activa sans plus attendre son arme. Il reconnu le visage amical de Cisox, un héros pouvant changer ses mains en lames de métal semblables à des ciseaux : un alter pas très héroïque, mais qui n’entachait en rien sa réputation ! Le rouquin l'estimait de même puissance que lui, et ne lui laissa pas l'avantage du premier coup : on n'était pas dans un manga, hors de question de se présenter ou d'expliquer ses intentions. C'était déjà suffisamment clair comme ça, non ?

Par un réflexe rapide, le héros qui faisait bien une tête de plus que le vilain stoppa la lame en action de la tronçonneuse, mais bien que ses lames/mains ne reçurent aucun dégâts, Damu s'adapta et envoya un coup de pied dans la hanche de son adversaire dans la seconde. Bien que cela ne soit pas très efficace, il pu récupérer son arme et d'un large geste trancha le bras droit de l'homme. Avec un sourire satisfait, le Faucheur ne s'arrêta pas là et réserva pareil traitement à la jambe gauche de son adversaire. Alors prêt à l'achever comme il se devait, une douleur perçante explosa dans son épaule : Cisox avait par il ne savait quel moyen récupéré son bras tranché au sol et avait envoyé sa main tranchante sur son agresseur, qui lâcha un cri et dont l'expression joyeuse devint hargneuse instantanément. Sa chemise à jabot blanche tachée de sang, il maugréa :

-Sombre connard, sale type...

Avant de le voir venir, un second coup de lame barra son genou, seul endroit que le héros pouvait atteindre dans sa position. Furieux, le roux le rua de coups, laissant s’extérioriser sa colère : de si beaux vêtements ! Âme pure ou pas, il méritait ce traitement.
Mais un héros à terre, malgré les bravades, n'en restait pas moins condamné, et rien n'arrêta le coup de Fauçonneuse qui le barra de haut en bas d'une longue ligne écarlate. Pas même le malheureux stagiaire, inconnu de Damu, qui ne quittait pas la scène macabre des yeux, et dont les cris désespérés n'avait pu alerter personne, au même titre que le vrombissement de l'arme et que les cris d'agonies du trépassé...

Quand il vit que sa petite était arrivée, -depuis combien de temps d'ailleurs ? Il n'avait pas trop surveillé...- il la salua d'un bon grand sourire de psychopathe. Puis, d'une démarche féline et prédatrice, il s'approcha du jeune homme.


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 98
Points : 10
Puissance : 1 865
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
98
10
1 865
30
MessageMar 6 Fév - 14:27
Yui traversa la rue sans chercher a presser le pas. Au final, elle devait laisser Damu finir sa tâche. Et même si la gamine avait aucune empathie a offrir a un héros, elle avait pas une affinité pour l'hémoglobine, ou même une affection particulière pour le spectacle de Damu en action. Fin', elle était trop contente de tuer des héros. Mais pour le moment, elle aimait pas vraiment le meurtre. Quelqu'un lui avait dit que c'était un peu comme l'alcool, même si elle grimace, à la fin, elle s’habituera et aimera le gout amer, sans que ce dernier ne disparaisse.

M'enfin, pour l'heure, elle ne voulait pas participer. Parce qu'elle aimait toujours pas l'alcool. Et surtout que le truc bidule tronçonneuse de Damu, ça éclaboussait quand même pas mal. Yui aimait bien sa tenue et voulait pas la salir. Même si sa futur glace au chocolat allait probablement se charger de cette tâche à sa place.

Son pas ennuyé arriva à destination. De là elle eu la vision de Damu souriant qui se pressait contre le plus jeune. Le corps du premier héros était au sol et son sang commençait doucement a couler. Ce qui ajoutait de la difficulté a son jeu : Essayer de traverser la route en marchant uniquement sur les bandes blanches du passage piéton. En plus de ne pas salir ses chaussures avec les éclats carmins qui ressortait sur le sol immaculé.

-  Petite ! Tu devrais...

Elle leva les yeux distraitement, comme a chaque fois qu'on la tirais de ses pensées. Le stagiaire s'interrompit brusquement. Il comprit soudainement ce qu'il s'était passé. Il n'y avait pas de victime. Ou du moins, s'il y en avait. C'était eux. Ca avait toujours été eux.

- Pourquoi ?

Le gamin fut pris de rage. Il criait vachement fort pour un cadavre qui s'ignore pensa Yui. La gamine fronca les sourcils, nullement concernée par cet éclat de colère. Elle venait de baisser les yeux, juste assez pour voir que son pied avait étalé une goute de sang sur le sol. Ah... Perdu.

Elle était ennuyée. Pourquoi Damu le laissait en vie ? D'habitude, il aimait abréger les vies assez rapidement. Et ca arrangeait la gamine qu'il le fasse. Surtout que derrière, il y avait une glace double chocolat à la clef. Elle protesta envers son bienfaiteur.

- Damu, t'as bientot fini ? J'ai faim.

Ce n'était pas exactement vrai. la gamine exagérait un peu. Mais pour sa défense, l'enfant était pressée de manger.
Au passage, elle remarqua avec plaisir que sa tresse de combat avait miraculeusement tenu l'intensité des évènement. elle en était sûr, Damu allait lui demander d'en refaire pour ses prochains meurtres.
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 157
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
157
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageDim 11 Fév - 18:51
Contrairement à ses attentes, la petite Yui ne semblait pas touchée ou émue par la beauté d'un meurtre parfaitement exécuté, sans doute trop déconcentrée par une préoccupation plus matérielle et originelle, à savoir la nourriture, que par la perspective d'envoyer dans un heureux second monde ces braves héros pour lesquels il avait tant de respect, et elle tant de haine. Mais il ne pouvait que comprendre le ressentiment de l'enfant, privée de ses parents par l'absurdité des lois et de principes dans lesquels la plupart des gens étaient baignés depuis toujours. Ah quel monde merveilleux, assurément.

Mais malgré les protestations d'impatience de la plus jeune des membres de la Ligue, le criminel ne se départit pas de son sourire. Malgré ses pures motivations, il écoutait avec plaisir les cris du jeune stagiaire héros, abasourdi face à la réalité des événements et à l'horreur de la situation. Aaah, pauvre petit innocent, incapable de croire à tant de traîtrise et de machiavélisme de la part d'une enfant de dix ans. Pauvre petit innocent qui constatait avec effroi toute la futilité de sa mission, de son acte, et de sa façon de penser en général. Pauvre petit innocent qui hurlait avec colère sa haine contre celui qui avait oser se servir ainsi de tout ce en quoi il avait toujours cru : l'innocence et la faiblesse des enfant, qu'il se devait alors de protéger. Pauvre, mille fois pauvre ère qui allait franchir la Ligne de la pire des manières possibles pour un justicier.

-Bientôt, Yui, bientôt, mais avant que dirais tu d'encore participer un peu ?

L'air ravi et engageant, il tendit à la fillette une de ses dagues, suffisamment aiguisée pour trancher nette une gorge d'un seul coup, retenant de l'autre main le jeune adulte qui, malgré une force physique sans doute supérieure à celle du rouquin, ne parvenait à se défaire de sa prise spéciale. Ses doigts fins de pianiste appuyés sur sa trachée, le condamné manquait d'air. Tout cela était presque trop facile...

-Alors, Yui ?
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 98
Points : 10
Puissance : 1 865
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
98
10
1 865
30
MessageDim 11 Fév - 21:32
La gamine resta un instant bête a regarder la lame que lui tendait Damu. Ses yeux allèrent du couteau au jeune homme. Puis firent quelques allers retour. Le temps que le lien soit fait.

- Alors quoi... ?

Sa petite voix marmonna sans comprendre. Mais se saisit du poignard par défaut. L'enfant fut d'abord étonnée du poids de la lame. Elle n'était pas aussi légère que ce qu'elle se figurait. Les couteau de Hikari était moins lourds. En contemplation de l'objet, elle observa naïvement le fil de l'arme. Il était vachement aiguisé.
Ce simple comportement agita l’adolescent en face d'elle. Il tenta de se débattre. Elle leva la tête et fronça les sourcils. Pourquoi il avait peur d'elle ? Son regard la fixait d'une supplice muette. Une supplice qu'elle ne comprenait pas. Elle observa a nouveau le stagiaire et son expression si particulière. Comme si elle cherchait une réponse à sa question.

- Ahh.....

Brutalement, le lien se fit. Le couteau, les paroles de Damu, le connard de héros.

- Tu veux que je le tue ?

La question semblait presque ridicule maintenant qu'elle l'avait posé à voix haute. Mais c'était plus une demande d’approbation qu'une vrai question. Elle voulait pas faire de bêtise.

Évidement, elle n'avait jamais tué. Du moins, jamais directement.
Généralement, la gamine rencontrait des gens aux hasards de ses journées, ces derniers partageaient parfois leurs souhait d'être des vilains et elle les ramenait un peu par hasard au Lotus Noir. Si un certains nombre rejoignaient les rangs de la ligue -Ce qui faisait de Yui une recruteuse aussi prolifique qu'improbable, la gamine ignorait le sort réservé à ceux qui n'était pas dans les standards de la ligue. Ce qui offrait un nombre relativement important de victime pour une vilaine de son âge.

M'enfin, passé la surprise, Yui pris l'arme à deux mains et frappa sans réfléchir. Faute de force, la lame ne s’enfonça pas. La gamine pris d'avantage d'élan et planta peu ou prou la lame au même endroit, elle força quand elle sentie de la résistance. L'adolescent se mit a crier. La plaie était profonde mais loin d'être mortelle. Il s'écoulait d'elle une cascade rougeâtre. Elle avait du sectionner quelque chose d'important. Mais le type continuait de hurler.
La gamine s'étonna de la situation.

- C'est vachement dur en vrai !

Elle aimait pas vraiment ce qu'il venait de se passer. Pas qu'elle ait d'empathie a offrir au type qui mourrait lentement mais sûrement. Mais quelque chose la gênait profondément, Damu avait toujours l'impression d'aimer faire ça quand elle le voyait. Mais elle ne trouvait pas de satisfaction. Rien. Vaguement un sentiment de dégoût quand le sang avait salit ses mains.
Était elle normale ?

- Euh... C'est fait ?

Sous la douleur, le stagiaire s'était évanouie, mais la gamine pris ça comme la nouvelle de sa mort. Faut dire, elle avait méthodiquement charcuté l'articulation de l'épaule. Son bras désarticulé ne pendait à son corps que par un lambeau de chair. Il allait pas tardé à succomber à sa blessures.
La flaque de sang s’étalait rapidement à ses pieds, au point que l'enfant fit un pas en arrière pour ne pas salir ses chaussures. Puis elle s’aperçut qu'elle avait reçu pas mal de petit éclat de sang sur son t-shirt. Beurk.

Définitivement, elle appréciait pas ça. C'était nul, le meurtre
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 157
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
157
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageDim 18 Fév - 15:51
Avec un gloussement de satisfaction, le tueur regarda sa chère et tendre "fille" prendre la lame et enfin accomplir la mission qui lui était prédestinée depuis toujours : tuer.

Certes, elle n'était pas encore très douée. Certes elle n'avait que peu de force. Mais elle avait du cœur à l'ouvrage et il ressentit de la fierté envers elle quand elle déchiqueta sauvagement et du mieux qu'elle pouvait l'épaule du stagiaire qui criait de toutes ses cordes vocales inutilement. Des gouttes de sang volaient de ci de là et bientôt le jeune homme s'évanouit, se vidant progressivement de son sang. Peu assurée, Yui demanda si elle avait bel et bien finit sa tâche, ce à quoi il répondit par un hochement de tête affirmatif et un sourire. Néanmoins, Damu était contrarié : l'enfant n'avait pas l'air particulièrement satisfaite. Voir même, pas le moins du monde. Cela ne lui avait il donc pas plu ? Était elle dépourvue de joie à l'idée de faire le bien, ou bien de satisfaction sanguinaire comme la plupart des vilains ?

Cachant sa déception amère derrière un sourire confiant, la poupée se saisit de sa lame et trancha d'un geste net la gorge molle de l'évanoui afin de l'achever. Au revoir petite âme, puisse tu nous pardonner..

-C'était très bien Yui, une dernière petite chose à faire et on va aller chercher nos glaces, d'accord ?


Sortant de sa poche large de manteau sa minuscule bombonne d'hélium et un sachet de ballons de baudruche -accessoires étranges mais oh combien indispensables-, le tueur s'empressa de déposer sa marque de fabrique sur les deux cadavres. Pour Cisox, il choisit un ballon gris métallisé assez laid, mais pour lui avoir résisté il ne méritait pas mieux, et pour ce pauvre stagiaire un flamboyant rouge, assorti aux accessoires héroïques de sa tenue. Une fois les deux ballons accrochés par fil à chaque cadavre, le tueur en série se retourna enfin vers l'enfant impatiente, qui ne profitait manifestement pas beaucoup de la journée. Peut être était elle encore trop jeune ?

- Bien, on peut y aller ! ~

Sachant pertinemment qu'ils ne passeraient pas inaperçus, ainsi couverts de sang, Damu avait prévu de tout simplement braquer un glacier. Plus simple, moins cher, pas de queue. Par acquis de conscience, il tendit sa mallette à Yui : à l'intérieur il avait bourré un maximum de masque divers : personnages de cartoon, masque à gaz, masque de chirurgien, lunettes de soleil, un maximum de choix pour que Yui puise couvrir son visage et conserver son identité secrète.

- Par contre avant, il faudra que tu cache ton visage, où tu ne pourra plus sortir dehors...


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 98
Points : 10
Puissance : 1 865
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
98
10
1 865
30
MessageDim 18 Fév - 18:15
Il était pas exactement mort. Elle le compris quand Damu trancha nonchalamment la gorge de sa cible. Hum... Il mentait mais voulait pas le vexer ? Au final elle s'en fichait. Si elle pouvait éviter de faire ca. Ce truc, ca lui faisait ni chaud ni froid. Fin... Elle se sentait un peu bizarre. Pas joyeuse, c'était plus l'impression latente qu'elle a fait quelque chose d'important sans le réaliser

La petite observa le cadavre gisant des deux héros à ses pieds. Damu était en train de faire son truc bizarre. Fin' elle comprenait pas exactement l’intérêt. Surtout qu'il salissait ses chaussures en attachant ses ballons. M'enfin. Elle entrepris de s'essuyer le visage avec son manche avant de comprendre que c'était une mauvaise idée. Elle avait surtout étalé la couleur. D'ailleurs, elle était couverte des reste de son crime. Mince. Comment Damu et elle allaient chercher une glace ?
La réponse ne tarda pas a surgir dans la conversation. La petite pris un grand masque avec un grand sourire flippant -Histoire qu'elle ressemble un peu a son grand frère, et une perruque rousse un peu décoiffée. Elle profita de quelques secondes de trajet pour tresser la chevelure. Pas trop, fallait' caché ses cheveux. Au final, elle se trouva avec un amas de cheveux roux.
En arrivant dans une zone plus peuplé, la petite pris la main de son grand frère et le suivit.

- Si y'a un héros je fais comme la dernière fois ?

Pas besoin d'en dire plus. Damu savait a quoi elle faisait référence. Et de toute manière, il savait comment se sortir de la situation, même en cas de difficulté. Surtout avec la bouille implorante de Yui.

Faut' dire, entre le nobliaux sadique sortant avec une tendance au meurtres pseudo philosophiques, le tout bardé d'un visage cauchemardesque et la gamine de dix ans versant franchement dans la sociopathie qui pleurait sur commande. Le duo était bien plus redoutable que ne laissait présager l'improbabilité de leur allures. D'autant que leur dangerosité était majoré par leur habitude à travailler en équipe.

- Ah. Une double italienne au chocolat si c'est possible. Sinon, une triple glace en cornet chocolat.

La gamine avait faillit oublier le plus important a force de réfléchir a cette histoire de héros. Faut' dire, elle avait fait tout ca pour cette fichu glace. Elle avait interet a être super bonne !
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 157
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
157
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageSam 24 Fév - 18:05
[ J'irais retiré le "En Gel" avec le compte de Lucie plus tard, sauf si tu t'en occupe. ]

La jeune fille ne ressemblait à vrai dire plus à rien : dans une imitation grotesque de son Mentor/grand frère/ père de substitution elle avait enfilé une perruque rousse filasse qu'elle avait tenté de coiffer et dont les mèches éparses formaient un joyeux bordel, qui avait le mérite de cacher plus où moins l'horrible masque grimaçant qu'elle avait choisit. Au moins aucune trace de l'ancienne Yui n'était visible, et son identité était bien protégée derrière cette apparence digne d'un mauvais film d'horreur. L'enfant en profita pour passer sa commande, au moins ne perdait elle pas de vue ses objectifs ! Il enregistra soigneusement la demande - il ne manquerait plus qu'il se trompe et doive subir un caprice !- et entraîna à sa suite l'enfant. Hésitant un peu, il prit néanmoins un masque lui aussi : son identité de tueur, "La Poupée", n'avait pas été encore reliée à sa véritable identité, abandonnée tant de temps avant, ce grâce aux témoignages ne décrivant pas très bien son apparence -et du peu de témoins, d'ailleurs-. Mais si il devait apparaître à visage découvert sur des caméras, il ne serait pas très difficile de faire le lien avec le cas de ce jeune noble sortit de prison pour homicide volontaire dix ans plus tôt. Les japonais roux et borgne, recousus de partout, il n'y en avait pas à tout les coins de rue ! Même si il n'avait ajouté que récemment sa marque de fabrique, à savoir son œil/bouton, et que son allure générale ai bien changé -ne mâchons pas les mots, il avait apprit à s'habiller et à porter son style entre temps- il ne se faisait pas la moindre illusion. Privilégions la prudence.

Il prit un simple masque intégralement blanc et doré décoré de notes rouges, à l'image d'un masque vénitien, et cacha son bouton derrière un cache œil blanc. Avec un peu de chance, ses cheveux seraient confondus avec une perruque, puisque ressemblants étrangement à celle de la gamine. Il rabattit tout de même sa large capuche dessus et fit signe à Yui de le suivre.

Quittant la ruelle, ils s'enfoncèrent dans les quartiers plus vivants, et l'homme triturait avec impatience le pistolet ancien qu'il gardait dans sa poche en vue du braquage. Il avait tant d'armes qu'il ne savait plus quoi utiliser, mais dans ce cas ci, en intérieur réduit, les petites armes étaient conseillées. Et à feu, c'était mieux : il fallait impressionner, pas réellement se battre, ou du moins éviter. Exit donc son épée, sa petite Fauçonneuse chérie, où mêem es dagues -qu’il gardait néanmoins aussi dans sa poche et dans les revers de ses bottes hautes, au cas où, n'ayant pas une réserve de balles infinie, seulement six pour être précis-. Peut être qu'il tirerait tout de même sur quelqu'un, pas pur plaisir, il n'était pas encore tout à fait satisfait de lui.

De plus en plus de personnes se retournaient sur l’improbable duo, et Damu se pressa sur ses grandes jambes.

- On y est presque, tu es prête ?

Il se saisit de la main de l'enfant afin de la faire marcher à son rythme, et tout deux entrèrent dans un charmant commerce à l'ambiance familiale sous un petit tintement de sonnette, sus le regard décontenancé des clients, tandis que d'autres continuaient de déguster leur achat le plus tranquillement du monde avant de les remarquer. Le criminel s'avança d'un pas calme vers le glacier, figé derrière son stand, et sortit son arme de sa poche afin de la placer délicatement contre le front du pauvre jeune homme effectuant sans doute un quelconque stage de saison. Quelques clients poussèrent des petits cris en voyant la scène, tandis que d'une voix calme et guillerette Damu s'exprima sous son masque :

- Une double italienne au chocolat et un cornet double menthe/cerise s'il vous plaît !


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 98
Points : 10
Puissance : 1 865
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
98
10
1 865
30
MessageSam 24 Fév - 20:15
- Est ce que je peux avoir un parasol dans ma glace  ? C'est celle au chocolat .

La gamine a un peu la bougeotte en parlant. Elle n'ose pas vraiment demander ce caprice. Fin' en temps normal, elle l'aurait fait sans remord. Mais il lui arrive parfois d'avoir un peu peur d'embêter les adultes quand ils font leur trucs hors de sa compréhension étroite.

- Je... Ok, j'vais... J'vais vous l'donner.


La voix de l'adulte tremble un peu. C'est bizarre nan ? La gamine fronce les sourcils. Ah ! C'ptêtre l'arme qui fait ca. C'vrai qu'elle a l'habitude. Mais c'pas le cas de tout le monde.

- Merci m'sieur !

Politesse avant tout, elle profite de l'instant pour se tourner et voir le reste des clients qui semblent ne pas savoir réagir. Ils ont l'air effrayé. M'enfin... Elle s'en fiche un peu. Quoique... Pendant que Damu est avec le monsieur derrière le comptoir. La gamine est brusquement ennuyée de la situation. Elle n'aime pas attendre. Mais se garde bien de râler, Damu serait capable de lui faire des remontrances en public si elle était un peu trop presser. La honte quoi.

Surtout que lui, il a des gouts un peu étrange en terme de glace. "menthe cerise". Avec ses carences intellectuelle, elle saurait même pas capable de dire à quoi ressemble une cerise. Et même pareil pour la menthe à vrai dire. Ce parfum n'a jamais été autre chose que le gout de son dentifrice.
Ayant brutalement envie d'aller au toilettes, elle se retourne. Son regard croise la route d'un type armée tentant de prendre a revers Damu. Profitant qu'il soit avec le vendeur pour l'attaquer dans le dos. Probablement un gros nul qui s'y croit trop.

- Hé !

Un coup d'alter repousse l'assaillant avec une efficacité disproportionnée. Mais au moins, le message est plutôt clair. M'enfin, elle se tourne avec un regard honteux vers son grand frère. Puis chuchote avec un peu d'honte :

- Dis'. J'peux aller aux toilettes ?

C'vrai qu'elle a oublié d'y aller en partant du Lotus. Azy, elle espère qu'il lui fera pas la morale. Quand même. C'la honte. En plus tout le monde les entend ils sont les seuls a parler a voix haute.
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 157
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
157
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageDim 25 Fév - 18:02
Assez content de voir que l'enfant était au moins à jour sur les formules de politesse et qu'elle traitait comme il se devait ces pauvres gens effrayés, le tueur attendait patiemment sa commande. Elle n'avait pas vraiment l'air de tout comprendre mais au moins se tenait elle bien, une vraie criminelle en devenir ! Essayant de garder son sérieux au vu de la situation, le tueur s’apprêtait à se saisir des glaces et à donner la décorée à Yui quand cette dernière lâcha son Alter dans un bref cri.

Damu se retourna immédiatement, sur le qui vive. Parmi les gens étourdis et stoïques, un homme de bonne carrure se trouvait contre le mur, dans la pose d'une chute. Le rouquin fut étonné de voir une quelconque résistance dans un tel endroit. Mais après tout si il avait une arme, c'était bien pour s'en servir au cas où...Cet ’instant de tension fut brusquement coupé par l'intervention pathétique de Yui qui demanda en chuchotant inutilement si elle pouvait aller aux toilettes.

Le tueur ausculta de son seul œil l'intégralité de la pièce. Personne au téléphone en train d'appeller les secours, plus personne ne faisant mine d'intervenir. Bien, parfait même. Mais aucun ne semblait vraiment réagir et cela le contrariait. Après avoir déposé les glaces sur un socle prévu à cet effet sur le comptoir il frappa dans ses mains dans le silence ambiant.

-Et bien, n'y a t'il donc personne pour indiquer à cette petite où se trouvent les cabinets ?


La main tremblante, le vendeur indiqua la direction à l'enfant. Damu fit un signe de main à Yui lui indiquant qu'elle pouvait disposer, et il attendit qu'elle soit partie pour se rapprocher de l'homme qui avait tenter d'intervenir. Froidement, le criminel activa son Alter, et pressa la détente de son pistolet d'époque victorienne. Personne n'entendit la détonation à part lui et sa victime, qui s'écroula de son long contre le mur, puis tomba au sol en laissant derrière lui une traînée rouge. L'action fut rapide, et eut comme répercussion de terrifier tout les attablés qui poussèrent des cris, le regard chargé de terreur. Ah, qu'il était agréable de voir ça...

C'était un peu contre ses principes, mais il prévoyait de revendiquer cette attaque au nom de la ligue après tout, pas un très grand coup mais qui aurait tout de même une symbolique puissante : "Peut importe à quel point vous vous sentez en sécurité, peut importe l'endroit où vous vous trouvez, la menace est partout, et vos sacro-saint héros ne servent strictement à rien, incapables d'intervenir suffisamment vite quand votre quotidien paisible se retrouve brisé."

Enfin, c'était plus une excuse pour expliquer la situation à Tomura, bien qu'au fond celui ci se fiche bien de ses actions : nombreux étaient les membres de la ligue à agir par petits groupes et à mettre le bordel dans quelques villes afin de se faire bien voir des patrons, sans efficacité. Mais bon, après trois ans -quand même- à faire partie de ce groupe et à n'avoir presque rien fait au nom de celui ci, il pouvait bien se permettre...

-Et bien et bien... Un peu de calme mes amis, je préférais votre mutisme de tout à l'heure... Rassurez vous, si personne d'autre n'entreprend d'acte stupide de ce genre tout devrait bien se passer pour vous...

Alors qu'il allait continuer sur sa lancée, des pleurs bruyants virent lui casser les oreilles. Et puis quoi encore ? Se tournant avec agacement vers la source du bruit, à savoir une enfant d'à peu prêt l'âge de Yui, Damu hésita. Que ressentait il exactement ? Du remord ? Il ne fallait pas être idiot : l'enfant était seule, l'homme qu'il venait d'abattre devait être son seul accompagnateur. Son père peut être, en tout cas quelqu'un de cher. Mince, il aurait du y penser, mais il était trop tard. Maintenant cette fillette était seule et ressentait une peine qu'aucune âme pure et innocente de tout crime ne devrait connaitre. Le tueur soupira. Maintenant c'était trop tard, il devait aller au bout des choses. L'enfant inconsolable le regarda avec effroi, le visage caché entre ses petites mains. Il en avait envoyé tant d'autre comme elle rejoindre le ciel bien trop tôt au goût des gens, aujourd’hui le cas était toujours le même, n'était il pas ? Il activa son Alter une seconde fois et regarda la créature terrifiée dans l’œil. Bleu nota-il.Elle allait rejoindre le paradis, n'était ce pas merveilleux ? Il s'agissait de meilleure chose à faire pour elle, n'était il pas ?

-Chht, ne pleure pas, il t'attend déjà et tu va bientôt pouvoir le revoir, c'est ce que tu veux, n'est ce pas ?

Deuxième coup de feu inaudible.

Les spectateurs étaient maintenant recroquevillés au sol ou sur leur chaises pour la plupart, en état de choc. Deux meurtres en aussi peu de temps, c'était trop pour eux. Les parents serraient contre eux leurs enfants, le suppliant de ne rien leur faire. Mais qu'allaient ils croire ? La démonstration avait été suffisante.

Le tueur passa sa mais sur son masque pour enlever une mèche de cheveux le gênant -maudite tresse- et remarque alors qu'il avait perdu son cache œil. Et me*** ! Tout le monde était en mesure de voir son bouton... Le tueur poussa un râle d'exaspération, mais se calma bien vite en allant reprendre tranquillement les glaces. Il ne devait pas perdre de vue la priorité tout de même. Dans un silence de mort il attendit le retour de Yui, prêt à son aller après son carnage.


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 98
Points : 10
Puissance : 1 865
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
98
10
1 865
30
MessageLun 26 Fév - 18:28
La gamine penaude suivit les indications d'une femme au regard épouvanté. Faut' dire, elle savait ce qu'il allait se passer. Damu allait pas laisser cette affaire en suspend. C'était même peut être mieux pour elle de ne pas assister a ce spectacle. Elle bénie cette envie d'aller au toilettes.

Au final, elle se trouva seule entre quatre mur et un miroir. Bon dieu, qu'elle détestait le silence. Et les seuls bruits qui émergeait de l’extérieur était des vagues inspiration gonflée de terreur.

La môme fit son affaire sans toucher aux toilettes - Sa maman lui avait indiqué il y a longtemps que c'était sale, puis alla se laver les mains. En regardant le miroir. Elle se vit couvertes de petites projections de sang séchés sur la peau. Entre ses doigts, l'eau du robinet prenait d'une teinte rosée. Elle profita de ce répit pour passer un essuie main humide sur son visage et virer le gros des tâches.
Elle aimait vraiment pas le meurtre...

Puis la môme revint, masque et perruque sur le visage. Comme elle s'y attendait. Il y avait un cadavre. Puis un deuxième. D'une fillette de son age.

- Pourquoi... Monstre...

Yui se retourna vers le murmure soufflé à ses cotés. Une pointe de colère perça son regard ce qui fit reculer la personne qui avait osé penser ces mots trop fort.

- Si t'es prêt à tirer sur quelqu'un pour une simple glace au chocolat. T'étonnes pas de mourir pour une glace au chocolat.

La maxime, elle l'avait piqué a quelqu'un du Lotus noir. Mais elle se garda bien de divulguer ses sources. Elle voulait paraitre un peu intelligente quoi.
Loin de se démonter l'interlocuteur repris. Même si son regard trahissait une peur croissante. Un regret d'avoir initié un dialogue au pire moment.

- Et l'enfant... Elle n'avait... Elle n'avait rien fait, elle !

Yui haussa les épaules avec le pragmatisme si particulier de son âge. Apres tout, elle ne savait pas ce qui s'était joué exactement pour l'autre victime. Et puis... Nan, apres mûr réflexion, elle s'en fiche. Yui est vachement indifférente quand il est question des victimes de Damu. Apres tout. C'était ce qui se rapprochait le plus d'un père pour elle.

- Vous non plus. Elle était si importante pour vous ?

Avec un détachement presque suréaliste, elle se saisit du cornet d'italienne au chocolat dans le support du comptoir. A cet instant, elle regrettait surtout que son masque ne lui permette pas de manger son dû dans immédiatement. Elle voulait ne pas se resalir les doigts tout de suite. Déjà qu'elle avait du se laver les mains a cause des autres nul de héros.

-On y va pa' ? Ils sont un peu trop bête ici.

"Pa'" c'est la premiere fois qu'elle appelait Damu comme ca. Elle ne s'en était elle même pas trop rendu compte
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 157
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
157
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageLun 5 Mar - 16:49
L'homme approuva d'un hochement de tête silencieux les dires de l'enfant, aussi bien sa petite maxime très bien trouvée que sa proposition. Ils n'avaient plus rien à faire ici, il était temps de partir avant que quelqu'un d'autre ne revienne leur chercher des ennuis. Il tressauta sur place en entendant l'enfant l’appeler "Pa" comme si de rien n'était. La situation l’empêchait de relever mais intérieurement ce simple mot ne le laissait pas indifférent. Après tout lui aussi la considérait comme sa fille, mais est ce qu'elle pensait réellement ce petit mot ? Une fillette de dix ans avait elle seulement une idée de l'impact que cette appellation pouvait avoir dans le cœur recousu de cette pauvre poupée humaine de Damu ? Non, sûrement pas, un simple réflexe, une habitude, mais dans tout les cas c'était avec un petit peu plus de joie que le tueur salua la foule d'une élégante révérence, tournant sur lui même en écartant les bras, tel le "monsieur Loyal" d'un cirque étrange et morbide. Réflexion faite au moins y avait il de la crème glacée.

-La petite demoiselle à raison, très chers amis, nous sommes dans l'obligation de vous quitter. Ce petit spectacle pas des plus impressionnant mais des plus distrayant vous aura été offert gracieusement par deux membres de la Ligue des Vilains dont vous avez sans doute déjà entendu parler. N'oubliez pas que vous n'êtes jamais vraiment en sécurité, et sur ces derniers mots je vous souhaite une bonne fin de journée et au plaisir de vous revoir ! Oh, un dernier petit mot, je crains avoir également débarrassé cette ville de deux troubles-fêtes, pas trop loin d'ici, j'és^ère qu'ils ne vous manqueront pas !  

Raflant sa glace au passage -il aurait demander du citron aussi- le tueur sortit en quelques enjambées et, toujours sous le regard lourd et horrifié des civils, partit de la scène tragique en tenant la petite mimine de Yui.

Une fois tout le chemin effectué en sens inverse et de retour aux environs du Lotus Noir, après s'être débarrassé de leurs affaires et vérifié maintes fois de ne pas avoir été suivis, les deux criminels purent enfin s'arrêter et souffler un peu. Heureusement ils s'étaient suffisamment dépêchés pour que leur butin ne fonde pas, et Damu s'arrêta quelques instants à l’extérieur. Il n'avait pas encore envie de rentrer, et de signer ainsi la fin de cette plutôt chouette petit après midi. En faisant le bilan, il avait malgré tout lié involontairement son identité de "Poupée tueuse" à la ligue, mais cela n'avancerait pas plus les policiers de savoir cela, il n'était pas l'individu de la Ligue le plus surveillé et le plus célèbre, loin de là. Peut être gagnerait il en importance un jour. Cela le ferait bien rire. Mais tant que son nom n'était pas relié à son identité de tueur, tout allait bien ! Et puis, cela en avait valu le coup. La tête que ces gens avaient fait en entendant parler de la Ligue et en voyant son œil/bouton ! Avec une enfant qui plus était ! Ah, elle les avait scotché cette gamine...

Pris d'un élan de fierté, Damu gratifia Yui de quelques tapes sur le dessus de la tête, y mettant toute son affection pour elle.

- Tu as été parfaite aujourd’hui... Allez, on rentre maintenant.

Le soleil commençait à se coucher, ils étaient bien resté une quinzaine de minutes à l’extérieur, dégustant leur glace. Il était temps de raconter leurs exploits, non ?  
Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 98
Points : 10
Puissance : 1 865
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
98
10
1 865
30
MessageMer 7 Mar - 17:29
Depuis leur départ un peu précipité du quartier commercial. l'enfant était aux anges. Rien que les têtes horrifiées de ces gros nuls lui avait donné le sourire aux lèvres. Elle se sentait fière. Surtout parce qu'elle était présentée par Damu comme une véritable vilaine, et pas comme un genre de stagiaire apprentie méchante en formation. Alors ouais, elle bomba le torse a en être ridicule. C'était sa maniere à elle de montrer qu'elle était fière de faire partie du groupe, ou plutôt de la "famille" comme la môme adorait la qualifier.

Et même si voler des glaces au nom de la ligue n'était peut être pas le pire crime que la petite ait a ce jour déjà commis. C'était la première fois qu'elle goutait ce sentiment agréable. L'ivresse qu'on ait peur d'elle, l'impression d'être un vrai petit agent du chaos.

Pour sûr, le trajet retour fut rapide. La faute a l'urgence de détaler au plus vite avant que quelqu'un d'autre n'intervienne. Et une fois dans les dédales du bas fond, la gamine ôta son masque riant pour dévorer sa glace non loin du lotus noir.

L'affection spontanée de Damu quant à elle l'avait presque étonnée un bref instant avant qu'elle se décide à l’apprécier à sa juste valeur. Elle avait été parfaite. Ces mot la touchait profondément. Peut être était ce la première fois qu'elle arrachait un compliment aussi spontané a quelqu'un de la famille. Et ca arracha un petit rire de bonheur à l'enfant.

Nan, vraiment, cette sortie avait été géniale et la journée s'achevait dans ce qu'il se rapprochait le plus de la perfection aux yeux de Yui : Une glace au chocolat, de l'attention et une joie débordante.
Si la gamine pouvait ronronner. Pour sûr qu'elle serait actuellement en train de le faire. A la place, elle se contenta d'offrir un sourire lumineux a Damu, elle semblait encore plus resplendissante que d'habitude.

- D'acc pa' !

En lui disant elle enlaça brièvement son bienfaiteur.
Finalement, ce surnom lui allait bien.
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sortie au Chouque
» Qualité de la sortie audio du Nabaztag
» Down in flames : une extension est sortie !
» Edge confirme la sortie de Battle of westeros !
» Peut on utiliser la sortie haut parleurs vers une entrée micro/auxiliaire (aux in)?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone commerciale-
Sauter vers: