• 21/03/18 : Second Event » Licence et Vacances d'été lancé ! Rps : 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 /
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
Musutafu est le théâtre de l'apparition d'un nouveau groupe : les Vengeurs. Des vigilantes violents qui estiment que le seul châtiment a faire subir aux vilains est... La mort ! Menés par Wakamono, l'ancien numéro un,ils entament petit à petit une purge de la ville.

La ligue des vilains ne s'arrête pas de son côté non plus. Suite à l'arrestation de Staïn, le recrutement bat son plein et les rangs du premier grand groupe de criminels grossissent à vu d'oeil !

Les étudiants de l'U.A., de leurs côtés, se préparent pour une semaine de vacances dans un camp spécial, avec à la clef, la fameuse licence provisoire !
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Rencontre de Nuit [Oga et Elya]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone industrielle
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 700
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
700
MessageLun 29 Jan - 0:16
C'est un soir tranquille, pas trop de vent et d'humidité juste assez pour une température dans les normales de saisons. Et c'est durant cette belle soirée de pleine lune où le ciel dévoile ses plus belles étoiles, qu'un homme décida d'organiser un combat clandestin entre possesseur d'alter.

Pour cela il transmit toutes les informations nécessaires à ses contacts pour trouver des participants, envoya des messages à ses "clients" pour qu'ils viennent assister aux combats et parier.
 
Pendant ce temps dans les bas quartiers, Oga qui n'avait pu trouver un logement dans ses moyens qu'ici se renseigna sur des endroits où s'organiseraient des combats. C'est en marchant dans la rue qu'il se fit aborder par un homme étrange avec des cernes immenses et des piercings partout, il saisit le bras d'Oga et lui demanda

Arito :Et mon gars tu cherches du boulot ? Un truc pour tester ta force ?

Oga hocha la tête en signe d'acquiescement

Arito : super, super *sniff* rends toi à cette adresse maintenant et dis que tu viens de la part d'Arito ok ?

Il hocha la tête de nouveau puis partie en direction de l'adresse donnée.
Une foi arrivée sur place Oga remarqua que le bâtiment était un entrepôt assez délabré avec deux hommes habillés de noir devant la grande porte, il s'approcha et leur répéta ce que lui avait dit Arito.
Ils le laissèrent entrer et lui indiquèrent de suivre un petit homme du nom de Eri, ce qu'il fit une fois à l'intérieur. Ce petit homme l'emmena dans une espèce de petite salle où se trouvaient d'autres personnes, il se doutait que parmi ces personnes il pouvait y avoir des criminels, des drogués, toutes personnes cherchant de l'argent ou voulant mesurer leur force.

Il se prépara donc mentalement en observant chaque individu présent dans la pièce, essayant de savoir quel était leur alter et leur faiblesse. Même si cela faisait deux ans qu'il faisait des combats, il préférait toujours se prendre pour un nouveau et ainsi ne pas se monter la tête en se prenant pour un pro ou quelqu'un qui fonce dans le tas sans réfléchir.

Quelque heure plus tard, une fois le public installé et chauffé le premier combat commença. Oga regarda dans la pièce et vis une télé, il l'alluma et vit le combat. L'un des deux avez un alter de rapidité, il se servait de l'énergie magnétique dans le sol pour accélérer quant à l'autre il pouvait contrôler les plantes.

Durant ce combat celui avec l'alter de rapidité mené, puis soudain l'autre fit accélérer la croissance de plantes qui dépassaient du sol et en quelques minutes un arbre fit son apparition sur le terrain.
À partir de là, il prit le dessus faisant pousser des branches dans tous les sens réduisant ainsi le champ d'action de son adversaire.
Puis après 20 minutes de combats l'homme à l'alter de plante gagna.

S’enchaîna alors les combats, jusqu’à ce qu'arrive le tour d'Oga, lors de son entrée dans l'arène il fut accueilli par des insultes, des moqueries, …  
L’organisateur monta alors sur une estrade et s’écria

Organisateur : Qui veut voir encore du sang, des larmes, de la sueur ?!

NOUS !! cria le public déchaîné, billet en main.

Organisateur : Alors je vous présente Bulldog notre champion invaincue !!

Soudain un homme à la tête de chien entra dans l’arène, il était habillé tel un catcheur fanfaronnant devant le public. Oga observait en silence, inspectant chaque partie de son adversaire pour trouver son point faible.

Organisateur : Que le combat commence !! *Ding*Ding*

La cloche retentit, l’homme-chien s’approche en courant d’Oga gueule ouverte prêt à mordre. Oga n’a qu’à esquiver sans se fatiguer mais son adversaire commence à accélérer le rythme et sa grande gueule remplit de dent tranchantes et jaunâtres. Soudain une voix se fit entendre.
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 72
Points : 1506
Puissance : 2 060
Réputation : 50
Voir le profil de l'utilisateur
72
1506
2 060
50
MessageMer 31 Jan - 17:39

Rencontre de nuit.    



w/ Oga Tokedo
Skeleton Boy

▬ Il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n'y a que de mauvais cultivateurs.


Les combats clandestins. Une autre facette sombre des quartiers défavorisés, un aspect parfois méconnu, souvent laissé de côté, et dans lequel peu d'investigations étaient menées jusqu'au bout. Mais pas cette fois. Comme souvent, la police contacta une certaine agence, celle spécialisée dans les infiltrations. Et cela tombait bien, une de leurs héros était justement disponible. En une semaine, les forces de l'ordre parvinrent à recueillir suffisamment d'informations pour permettre à la jeune femme de prendre contact avec un rabatteur. Pour cela, elle dût revêtir un énième déguisement, et c'est avec une perruque noire, des lentilles de contact vertes et une tenue aguicheuse qu'elle se présenta à lui. Elle l'aborda dans un bar, jouant les midinettes écervelées, et, grisé par l'alcool - ou la drogue - il ne put s'empêcher de vanter toute la "beauté" de ces combats. Malgré la colère qui grondait en elle, elle avait souri, conservant son personnage, mais elle était loin de trouver géniale l'idée que des gens se battent, parfois à mort, pour des miettes de pain. Avec un regard langoureux, elle parvint à lui faire avouer l'emplacement et même à obtenir un ticket d'entrée, et quand elle le quitta, il lui promit de la rejoindre dès qu'il aurait rempli son quotas de spectateurs. Bien sûr elle acquiesça, mais dans sa tête elle se promit bien de l'éviter au maximum.

Arrivant enfin à l'endroit indiqué, la demoiselle montra son ticket aux deux gorilles qui gardaient l'endroit, et elle se présenta sous le nom de Dalhya Carter. Elle précisa bien évidemment le nom de son contact, et ils la laissèrent entrer. Une fois à l'intérieur, elle se mêla bien vite aux personnes proches du bar, écoutant l'air de rien les conversations. Les paris étaient nombreux, et la plupart allaient dans le sens d'un dénommé Bulldog. Avec un nom pareil, elle s'imaginait une belle brute bien balèze. Un frisson parcourut son dos. Maintenant qu'elle se retrouvait seule au cœur de l'évènement, le moindre faux pas pouvait conduire à sa disparition. Elle se commanda donc un verre d'alcool, mais c'était surtout pour se fondre dans la masse. Son regard se balada, parcourant la zone dégagée réservée à l'arène, notant l'emplacement des portes, des indicateurs de sorties de secours, bref, tout ce qui pouvait servir à se faire un plan mental du bâtiment.

Une fois toutes ces données recueillies, elle abandonna son verre encore plein sur une table libre et se dirigea vers les toilettes. S'enfermant dans une stalle, elle sortit son téléphone et, en un message concis, elle contacta son amie Liliane, une policière avec qui elle travaillait sur cette affaire. Elyah leva les yeux, écoutant les bruits qui émanaient des autres femmes autour. L'une des discussions semblait plus vive quelques autres et elle tendit l'oreille.
« Tu penses vraiment que c'est truqué ? »
« Mais grave ! Comme si c'était normal qu'à chaque fois ce Bulldog tombe que sur des nouveaux visages ! Et toujours ceux qui ont l'air un peu faiblards. »
On sentait une certaine déception dans leur voix, mais Elyah nota cette précieuse information dans un coin de son esprit. Elle rangea ensuite son portable dans la doublure de sa veste en skaï et actionna la chasse, pour plus de réalisme. De retour dans la salle de "spectacle", elle remarqua que les combats avaient débutés. L'héroïne se mordit la lèvre inférieure, tout en s'intimant de rester tranquille. Maintenant que la police était prévue, il fallait seulement laisser le temps s'écouler, jusqu'au moment où elle pourrait tomber le masque. Alors elle alla s'asseoir dans le public, et sans vraiment y prêter une grande attention, elle se mit à échanger quelques paroles avec un homme. Ses yeux ne quittaient que rarement l'arène, et à chaque coup échangé, car goutte de sang versé, elle sentait son cœur se serrer, étouffant intérieurement de ne pouvoir agir.

Le moment du grand combat approchait. Et c'est au même instant que son portable vibra dans sa poche. Elle ouvrit le message aussitôt, et si celui-ci semblait anodin, il était en vérité un mot crypté qui ne pouvait signifier qu'une chose : diversion. Les forces de l'ordre désiraient sans doute encercler l'endroit, mais pour cela il fallait que les gens concentrent leur attention sur ce qui se passait dans le bâtiment. Et vu les avis mitigés de certaines personnes, sans doute plus nombreuses que les deux filles des toilettes, le main event ne serait sans doute pas suffisant. Il fallait une petite étincelle. La jeune femme prit une profonde inspiration et, se levant prestement, elle marcha jusqu'au bord de l'arène. Là, d'une voix profonde, elle s'exclama :
« C'est ça, votre champion ? » Les regards se braquèrent sur elle, intrigués. « Même sans Alter, je vous le rétame en moins de deux. »
Le public la dévisagea, sans doute surpris par toute l'assurance qu'elle dégageait, mais très vite des encouragements fusèrent. Elle afficha alors un sourire provoquant et entra dans l'arène. Là, elle posa sa main sur l'épaule du jeune adversaire du Bulldog, le faisant reculer d'un pas. Il était certes bien plus grand qu'elle, mais Elyah n'hésita pas à presser assez fort son épaule, de sorte à ne pas lui laisser le choix. Profitant de leur proximité, elle le détailla et fut surprise par sa jeunesse. Il devait être à peine plus vieux que les étudiants qu'elle avait eu, que diable faisait-il dans un tel lieu ? Elle fronça les sourcils et lui murmura quelques mots.
« Rentre chez toi, petit. Tu peux sans doute faire mieux de ta vie. »
Et sans un regard de plus, elle s'interposa entre le Bulldog et lui. Effectivement, le "champion" était baraqué, mais sa tête de canidé affichait un tel sourire supérieur qu'elle eut bien envie de lui de le lui faire ravaler. Et c'était exactement ce qu'elle allait faire. Le dong résonna à nouveau, et aussitôt, l'homme-chien fonça sur elle, de la même manière qu'il le faisait juste avant avec son précédent adversaire. Pathétique. Un simple pas sur la droite lui permit d'esquiver, et elle riposta aussitôt. Les muscles de ses cuisses se contractèrent, elle sauta et lui asséna un terrible coup de genou derrière la nuque. Bulldog glapit et s'écroula au sol, K.O.

A l'extérieur, des sirènes se mirent à rugir tandis que des policiers faisaient irruption dans le bâtiment, ordonnant aux gens de ne plus bouger.
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 700
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
700
MessageSam 3 Fév - 14:44
« C’est ça, votre champion ? »
« Même sans Alter, je vous le rétame en moins de deux. »


Et de suite une main se posa sur Oga, une petite main mais loin d’être frêle. Au contraire elle appuyait assez fort pour capter l’attention d’Oga, c’était une femme qui lui détailla ce qui aller se passer et lui dit

« Rentre chez toi, petit. Tu peux sans doute faire mieux de ta vie. »

Puis elle s’interposa entre lui et le Bulldog, Oga ne jugeant pas utile de rester quitta le ring mais il ne pouvait pas partir sans le moindre argent. Il profita donc de la confusion et de son manque de présence pour faire les poches des personnes présentes malgré le fait qu’il savait que la police allée arriver. Mais il fut interrompu par un glapit, c’était Bulldog s’effondrant sur le sol. Puis très vite la Police entra dans le bâtiment, ordonnant à tout le monde de ne plus bouger. Mais beaucoup de combattant ici présent sont soit des délinquants ou des petits criminels. De ce fait l’homme à l’alter des plantes, commença à paniquer et fit pousser des plantes qui ligotèrent les policiers. Une fois ligotés et plaqués contre le mur, il sortie suivit par quelque personne ne voulant avoir à faire avec la police.

Oga ne sachant pas si la police confisquerait ou non son butin, profita de la confusion provoquée à la sortie. A peine sortie du hangar, il constate qu’une bagarre a éclatée entre les possesseurs d’alter et la police. Certaines voitures de policier volèrent, des personnes étaient à terre inconsciente policier comme combattant, mais il savait qu’il ne devait pas intervenir.
Malgré cela un policier dans le feu de l’action couru vers Oga matraque à la main, il pensait surement qu’il n’avait pas d’alter.

« Toi là ! Ne bouge plus ! » criai-t-il

« Plus le choix » pensa Oga, il utilisa alors son alter pour créer un bouclier et plaqua le policier au sol.

« Je suis désolé mais ne me suivais pas s’il vous plaît » lui dit-il avec sa voix assez grave.

Puis il se releva et regarda autour de lui, la petite bataille continuait lui bloquant toute port de sortie quand soudain la personne qu’il voulait le moins voir au monde se colla à son dos. C’était l’homme à l’alter plante,

« Il reste que nous deux je pense, ça va être dur de s’en sortir mais j’espère que tu utiliseras ton alter sans analyser la situation comme avec le clebs tout à l’heure »

C’était une situation précaire, il ne pouvait pas partir, il sentait un pic dans son dos pile sur la moelle épinière. Oga commencé à s’emmêler dans ses sentiments, et pensa :

« Dois-je passer en force ? Planter celui-qui me menace ? Je…Je... »

La raison allait le quitter, les policier pointer leur armes, ceux en tenue anti-émeute ce tenaient prêt à charger, la situation pouvait virer au critique à tous moment.
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 72
Points : 1506
Puissance : 2 060
Réputation : 50
Voir le profil de l'utilisateur
72
1506
2 060
50
MessageJeu 8 Fév - 17:01

Rencontre de nuit.    



w/ Oga Tokedo
Skeleton Boy

▬ Il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n'y a que de mauvais cultivateurs.


Le chaos se déversait sur la salle, tel une meute de chiens des enfers venus saccager les lieux. Les gens se bousculaient, un brouhaha paniqué envahissait l'espace sonore et dans l'air, on pouvait respirer un étrange mélange des alcools forts renversés et de la sueur. Au centre du ring, droite sur ses jambes, Elyah observait calmement la situation. A ses pieds gisait encore Bulldog, inconscient. Lorsqu'il se réveillerait, ce serait sans doute avec de jolies menottes autours des poignets. Mais elle n'avait pas de temps à lui accorder, les policiers s'en chargeraient eux-même. L'un d'eux s'approchait d'ailleurs d'elle. L'héroïne n'avait pas spécialement communiqué son déguisement, et il la méprenait sans doute. Faisant un pas en arrière, elle réfléchit à la situation. L'homme était armé d'une simple matraque mais il était sur le qui-vive, au bord des nerfs du fait de l'agitation ambiante. Il était clair qu'elle n'arriverait pas à le raisonner, même en dévoilant sa véritable identité. Tant pis, mieux valait éviter toute confrontation. De toute manière, ils semblaient avoir besoin d'elle à l'extérieur. Elle tourna alors les talons et se rua vers la sortie, slalomant adroitement entre les différents obstacles.

Du coin de l’œil, elle remarqua alors un agent qui levait sa matraque sur une fille au sol, complètement tétanisée et implorante. Attrapant un plateau qui traînait, abandonné là par un serveur au début de l'opération, elle se jeta entre le deux, amortissant le choc de l'arme avec son bouclier improvisé. Le policier jura et voulut lui asséner un coup. Elle para à nouveau et parvint même à poser sa main sur le bâton, libérant son Alter à l'intérieur pour en prendre le contrôle. Voyant cela, le gardien comprit son erreur et elle crut lire des excuses sur ses lèvres. Pas le temps d'en être sûre. Elle lui rendit son arme, indiquant du doigt une autre situation qui requérait son aide et il se détourna vite fait de sa victime. Celle-ci tremblait et semblait incapable de bouger, mais Elyah ne pouvait faire rien de plus pour elle.

Serrant les dents, l'héroïne reprit la direction de la sortie. De ce qu'elle pouvait voir, un Alter avait accéléré la croissance de plantes et celles-ci retenaient prisonniers des agents. Ces derniers se faisaient tant bien que mal libérés par leurs confrères, elle n'avait donc aucune raison de rester à leurs côtés. Les dépassant, elle finit par gagner l'air frais de l'extérieur, et sous son regard surpris, un étrange champ de bataille se dessina. Les policiers tentaient de contenir des manieurs d'Alter et, au sein de la tumulte, la jeune femme parvint à repérer le gamin qui aurait dû combattre à sa place. Il semblait plutôt paumé, mais qui ne l'aurait pas été vu le carnage environnant. Elle fronça cependant les sourcils en voyant un homme s'approcher de lui dans son dos. Elle n'arrivait pas à en être sûre mais il lui semblait qu'il le menaçait... Elyah avait toujours son plateau dans les mains, et même si le métal avait été un peu déformé par les coups de matraques, il semblait pouvoir résister encore un peu. Forçant son énergie dedans, elle le fit léviter et d'un revers de bras, elle le lança en direction de l'agresseur. Le plateau fendit les airs, droit vers le crâne de l'homme, mais celui-ci le remarqua et il contra l'attaque en faisant pousser une liane devant lui. Pas très efficace, mais au moins cela permit-il d'attirer son attention.

Elyah avait profité du temps que le plateau arrive sur l'homme pour se rapprocher en courant. Elle fit revenir le support dans ses mains et continua sur sa lancée dans l'espoir d'arriver au corps-à-corps avec le combattant.

Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 700
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
700
MessageLun 19 Fév - 19:19
Il entendit quelque chose fendre l’air, il leva la tête et arrêta ce qui ressemblé à un plateau en faisant pousser une liane. Oga sentie alors que la pointe présente dans son dos était partie, il se prépara alors à courir mais une fille courrait vers lui. C’était celle qui lui avait demandé de partir sur le ring plus tôt, l’homme plante se préparait également à sa venue au contact mais jusqu’ici seul une plaque de métal l’avait touché.

Mais le temps qu’elle arrive, l’homme aurait largement le temps de riposter voire même de préparer, comme pour son combat, un arbre géant afin de maîtriser le terrain. Un autre problème se profilai, les policiers proche d’Oga avancèrent vers lui pour le saisir mais il ne pouvait pas se laisser attraper et encore moins laisser celui qui l’avait menacé s’en tirer sans lui donner un coup.

 Il créa un mur face au policier pour les bloquer et couru en direction de l’homme plante. Celui-ci se retourna en rigolant et s’écria :

« AHAHA Enfin te voilà le jeune viens je t’attends ! »

L’affronter n’était pas le but d’Oga, juste le menacer comme il l’a fait. L’homme plante riposta en lançant des lianes sur lui, Oga esquivait et une fois à porter forma un bouclier et sauta en avant sur lui. L’homme plante souriait, puis éclata de rire lorsqu’il fit pousser une cage autour d’eux deux :

« Allez !! On va enfin voir qui va gagner sur le ring entre moi l’arme de la nature et toi l’abomination»

Oga s’arrêta un instant, statique, il ne bougeait plus. Puis en relevant la tête il souriait.

« Tout ce que tu voulais c’était ça ? » murmurai-t-il

Il enfila alors un masque de demon puis continua plus fort.

« Alors je vais venir à toi et l’abomination que je suis te torturera jusqu’à ce que tu acceptes ta défaite »

La ligne était franchie, Oga venait de perdre toute raison, son passé le submergé le laissant en proie à la rancœur, la vengeance, la haine renfermé en lui depuis des années.
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 72
Points : 1506
Puissance : 2 060
Réputation : 50
Voir le profil de l'utilisateur
72
1506
2 060
50
MessageJeu 22 Fév - 3:41

Rencontre de nuit.    



w/ Oga Tokedo
Skeleton Boy

▬ Il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n'y a que de mauvais cultivateurs.

Au moment où la situation ne pouvait pas être plus chaotique, des policiers tentèrent de s'interposer face aux deux hommes en fuite. Le plus jeune, celui qu'elle avait enjoint à quitter la zone, créa un étrange mur blanc entre l'agent et lui, avant de retourner auprès de l'homme aux plantes. Elyah continuait toujours à courir dans leur direction, mais le temps qu'elle parvienne jusqu'à leur hauteurs, les deux combattants avaient visiblement décidé d'en venir aux mains. Brusquement, une grande cage de lianes commença à se tisser autours d'eux. Serrant les poings, la jeune femme accéléra sa course, se glissant juste à temps dans cette arène improvisée. Mais à quoi jouaient-ils ? Autour d'eux régnait une anarchie des plus incompréhensibles, et tout ce qu'ils voulaient c'était s'affronter ? Pas question ! Vu l'Alter de l'homme-branche, il pouvait causer d'importants dégâts en peu de temps, et d'autre part, elle n'allait pas le laisser s'en prendre à un jeunot.

Un jeunot ? Vraiment ? L'héroïne regarda le garçon, au visage désormais dissimulé derrière un masque démoniaque, et elle fut frappée par toute l'agressivité qu'il dégageait à présent. En quelque secondes, elle l'avait vu passer de garçon tout tranquille à véritable furie, prêt à en découdre avec l'autre. Non. Ce n'était pas la voie à suivre. S'interposant à nouveau, elle choisit de tourner le dos au plus jeune, faisant face à celui qu'elle considérait comme le véritable problème. Certes, elle restait méfiante vis-à-vis du masqué, et ses sens étaient d'ailleurs aux aguets au cas où il tenterait la moindre attaque, mais elle avait envie de croire que ce changement radical de personnalité n'était pas sorti de nulle part.

L'homme aux plantes parut surpris par sa présence, et il afficha un air contrit. Elle n'avait pas entendu ses provocations envers le gamin, mais après un bref coup d'oeil, elle lui avait trouvé un air véritablement antipathique. C'était par lui qu'elle allait commencer. Une liane força son passage sous la terre et, brusquement, s'enroula autour de son étroite cheville. Surprise, Elyah ne parvint pas à esquiver et elle se fit soulever comme un fétu de paille. Alors qu'il s'apprêtait sans doute à la balancer contre les murs de cette cage qu'il avait construite, elle s'empara d'un des couteaux dissimulés dans sa tenue, trancha le lien qui la retenait la tête en bas et, d'une simple torsion de son corps, retomba sur ses jambes. Elle se redressa, rejeta en arrière une des longues mèches noires de sa perruque et adressa un sourire confiant au vilain.

Dans un cri de colère, celui-ci fit jaillir de nouvelles lianes, mais celles-ci se concentrèrent aussitôt sur le garçon masqué. D'un bond, la demoiselle se jeta devant lui et trancha net les végétaux.

Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 7
Points : 0
Puissance : 700
Voir le profil de l'utilisateur
7
0
700
MessageLun 12 Mar - 0:46
Alors qu’ Oga s’apprêtait à foncer, ils virent une femme arrivée entre eux. Il l’a reconnue, c’était celle qui lui avait demandée de sortir du ring un peu plus tôt. Elle le regarda, et eu l’air surprise de l’aura que dégageait Oga. Il faut dire que d’habitude lui qui renferme tout venait de laisser s’échapper une partie de ses sentiments et pensées les plus noirs.

Dans sa tête tous se bousculer, le fait qu’elle soit arrivée, qu’elle le regarde avec cette air…
Tous sa colère, sa haine il souhaité la garder au plus profond de soi et éviter une telle situation. Mais c’est comme si son corps souhaitait extérioriser une partie, et il commença à arrêter de réfléchir petit à petit.

Pendant ce temps il vit l’homme plante balader la jeune femme en l’air comme une marionnette, mais celle-ci se libéra et retomba sur ses jambes face à lui. L’homme s’énerva et décida de s’en prendre à Oga, plusieurs lianes se mirent à foncer sur lui mais la jeune femme  se précipita devant lui et les trancha.  Oga s’énerva encore plus et commença à marcher en direction de l’homme plante, Chaque pas qu’il faisait était de plus en plus léger. Il commençait à tanguer de gauche à droite s’approchant de la femme, il la dépassa et s’arrêta pendant quelque secondes le temps de s’agenouiller par terre en posant les mains.

« Désolée mais celui-là est pour moi. Skeleton wall ! »

Un mur blanc en os jaillit alors et sépara les deux combattants de la jeune femme, suite à cela il se remit debout et couru en direction de son adversaire. Celui-ci souriait en lançant une multitude de lianes en sa direction. Oga esquiva en se déportant à droite, et couru de plus en plus vite en direction de sa cible. Pendant sa course on pouvait voir le long de sa main droite et gauche des pics, qui glissait jusqu’au milieu de sa main. Ces pics était blanc nacré, ils avaient l’air assez aiguisez pour se planter dans un mur en béton.

Il continuait d’esquiver en tournant autour de l’homme branche ce qui avait l’air de l’énerver de plus en plus, puisqu’il décida de lancer ses lianes en une seul énormes et pointues dans sa direction à pleine vitesse. Oga se laissa glisser jusqu’aux pieds de son adversaires pour ensuite, les lui planter à l’aide de ses deux pics acérés. Ce qui engendra par la suite un hurlement dont tous ceux présent dans et hors de la cage ont entendus, l’homme plante baissa légèrement la tête, pendant qu’il l’a baissée il aperçue Oga debout face à lui. Puis une fois qu’il vue ses pieds il cria et s’énerva encore plus, ses pieds étaient à présent composés d’énormes pics qui l’empêchait de bouger en les immobilisant dans le sol.

Oga releva alors la tête lentement,

« Alors, tu es prêt à continuer ? Je n’ai pas fini de te montrer le visage de l’abomination en moi »

Dit-il sur un ton effrayant tout en faisant pousser dans ses mains d’autres piques.
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 72
Points : 1506
Puissance : 2 060
Réputation : 50
Voir le profil de l'utilisateur
72
1506
2 060
50
MessageDim 1 Avr - 3:05

Rencontre de nuit.    



w/ Oga Tokedo
Skeleton Boy

▬ Il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n'y a que de mauvais cultivateurs.


Cette avalanche de violence était inarrêtable. Que ce soit du côté des vilains ou de celui des forces de l'ordre, il n'y avait rien à faire. Au final, tout le monde se battait pour protéger au moins sa vie, ou celle d'autres personnes présentes, et qui pouvait-on blâmer hormis ceux que cela réjouissait ? Tout le monde recherchait au fond de soit la violence, cela faisait malheureusement partie de la nature humaine. Et si la plupart des citoyens pouvaient se contenter de satisfaire leur avide soif de férocité grâce à des vidéos trouvées sur le net, les personnes ici présentes avaient l'occasion de laisser libre cours à leurs pulsions. Ce qui n'était pas une bonne chose. Pas du tout. Elyah sentit son cœur se gonfler de lourds sentiments alors que la cage en os blancs l'excluait du combat. Non. Non ! La lame de son couteau se heurta rageusement à la barrière de nacre, sans succès. Ce pouvoir de création et manipulation des os était une vraie plaie ! Elle se mordit furieusement la lèvre inférieure, réfléchissant tant bien que mal à ce qu'elle pouvait faire. Mais rien ne venait. Son esprit pataugeait dans l'urgence de la situation. Il fallait qu'elle trouve. Il fallait qu'elle sache quoi faire. Même si ces deux individus étaient des vilains, elle ne pouvait pas les laisser s’entre-tuer, où alors elle pouvait donner sa démission en tant qu'héroïne !

Les poings serrés, elle frappa avec force le mur blanc qui la séparait du véritable combat. La surface immaculée trembla à peine, mais elle nota que tout n'était pas soudé d'un seul bloc. Il s'agissait d'os humains après tout. Certes, compactés en une face solide, mais ils étaient dissociables, non ? Ses doigts se desserrèrent, lui permettant d'apposer la paume de ses mains sur la surface pâle. Prenant une profonde inspiration, elle se concentra. Son énergie remonta doucement le long de ses bras, parcourant la surface de sa peau à la recherche d'une nouvelle matière à envahir. Et enfin, quand elle trouva le mur, elle s'y déversa pleinement, drainant une bonne partie de son stock. Mais ce n'était pas grave. Bien au contraire. Dans un craquement, les os du mur se disloquèrent sur une surface de deux mètres de large pour toute la hauteur du mur, ce qui était bien suffisant pour laisser pénétrer la demoiselle dans l'aire de combat. Là, son regard s'arrêta, médusé, sur le l'homme aux branches dont les pieds étaient empalés par des pics.

Le cri déchirant qu'il poussa parvint jusqu'à ses oreilles, et ennemi ou non, elle ne put s'empêcher d'avoir mal pour lui. Mais ce n'était pas le plus important ici. Son regard se posa alors sur le jeune homme au masque d'Oni, et elle remarqua avec fébrilité les pics qui poussaient sur ses bras. Elle avait la conviction qu'il était prêt à franchir un cap, à tuer cet homme qui, bien que parasite de la société, ne méritait pas une peine aussi radicale. Ce n'était pas le bon choix. Non. Animée par le désir pur d'arrêter cette mascarade, la jeune femme bondit. Les os qui composaient encore quelques secondes plus tôt le mure flottaient désormais à sa suite, tels des projectiles prêts à être lancés ou à intercepté la moindre attaque. Sa voix rugit dans sa poitrine, et alors qu'elle s'élançait au milieu des deux protagonistes, elle s'écria :
« STOP ! Il suffit ! »
Ses grands yeux bleus se posèrent sur le masque, et même si elle ne parvenait pas à capter le regard du jeune homme au travers des orifices de ce faciès de foire, elle espérait qu'il stoppe son action.
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nuit sanglante
» Mon lapin cette nuit c'est rebooté seul
» nuit agitée !
» Comment peindre rapidement les gobz de la nuit
» La terrifiante Nuit d'Alouine, an de grâce 639

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone industrielle-
Sauter vers: