• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 STRIKE ! [w/ Hikari & Kobe]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Centre-ville
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 34
Points : 3
Puissance : 1 440
Voir le profil de l'utilisateur
34
3
1 440
MessageVen 19 Jan - 23:18
STRIKE !


Samedi après-midi. Bowling du centre ville. Les pistes huilées luisaient sous l'éclairage vieillot, les boules renversaient les quilles et les écrans poussiéreux affichaient des scores plus ou moins médiocres. Surtout le sien en fait. Aiko attendait sagement son tour, bien assise sur le canapé partiellement défoncé. L'endroit n'était pas du tout le summum du luxe, mais il avait l'avantage de proposer des prix réduits pour les étudiants, et ce même le week-end. Et puis, de toute manière, elle était surtout là pour passer un bon moment avec ses deux amies : Yuuki et Tokiko. Toutes les trois étaient dans la même classe, et de temps en temps, cela leur arrivait de s'organiser une petite sortie. Et cette fois-ci, elles avaient décidé de se faire une grosse, GROSSE sortie ! Enchaîner le bowling et le karaoké ! Ses petites économies allaient en prendre un sacré coup, mais nulle doute que cela en vaudrait la peine. Par contre, l'endroit était sacrément bondé ! Heureusement qu'elles avaient réservé leur piste à l'avance, sinon elles se seraient bien retrouvé le bec dans l'eau.

Yuuki revint vers ses deux amies, un grand sourire sur les lèvres, alors que plus aucune quille ne restait debout. Un spare. La jeune fille la félicita vivement et se leva, prête à jouer. Elle s'empara d'une boule violette, vraiment trop lourde pour son frêle corps, mais elle s'en moquait : elle l'avait plus choisi pour sa couleur que pour son poids. Puis, d'un pas assuré, elle marcha jusqu'au bout de la piste et lança la boule de toutes ses forces. D'un bruit sourd, le lourd projectile s'écrasa sur le bois de la piste avant de rouler tranquillement en direction des quilles à abattre. De la plus molle des manières, les quilles se poussèrent les unes les autres, prenant tout leur temps pour tomber. Dans un effet domino, les cibles finirent par toutes se retrouver au sol, et sur l'écran des scores, un petit X vint s'afficher sur la ligne d'Aiko. UN STRIIIIKE ! Dans un élan de joie pure, l'adolescente bondit une fois sur place avant de sauter au cou d'une de ses amies. Comme d'habitude, elle en faisait trop, mais Tokiko se contenta de subir ce brusque élan de bonne humeur.

« T'as vuuu ?! Héhé ! Avec ça je vais vous remonter vite fa- HEEEEEE ? »

N'étant pas une habituée de ce sport, la jeune Aiko ne comprenait pas pourquoi son score n'avait presque pas bougé. Prête à faire un scandale, ses amies la rassurèrent et lui expliquèrent en riant le système de point. Elle les écouta avec une moue toute attentive, presque comique, et une fois que les informations parvinrent à son cerveau, elle battit joyeusement des mains. Bon, elle était peut-être passée pour une idiote, mais au moins elle avait appris un truc cool !

Du coin de l’œil, elle remarqua que le petit couple qui partageait l'autre piste commençait à remballer leurs affaires. Le garçon profita d'être près de sa copine pour lui embrasser tendrement la joue, et, voyant cela, Aiko détourna vivement son regard vairon. Un grand sourire s'étala sur son visage, et tandis que ses amies faisaient leurs lancers, elle se perdit dans ses rêveries, se demandant quelle tête pourrait bien avoir son futur roi... Ah ~

Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 60
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
60
0
1 100
MessageSam 20 Jan - 0:36
- Et là, elle me dit « Lèche mon pied »!

- Mais non?! S’exclamèrent en coeur mes deux bouffons de potes.

A chaque fois que je racontais cette folle nuit à la supérette, j’avais l’impression de passer pour le plus gros mytho de la Terre. Chaque membre de ma famille, chaque ami, chaque connaissance, souhaitait savoir pourquoi avaient-ils reçu, tard dans la nuit, cette photo d’Hikari à la posture dominatrice accompagnée d’un petit message à faire pâlir les plus gros beaufs du pays. Et n’ayant rien trouvé de mieux, je me contentai de rabâcher cette même vérité, aussi loufoque soit-elle, oubliant tout de même quelques moments… embarrassants, au risque de ne pas être cru. Ce qui semblait définitivement être le cas ici…

- Donc c’est le vilain qui a écrit le message et envoyé la photo?

- Oui..

- Mais depuis quand tu trouves des vilains dans les supérettes?

- Et surtout depuis quand tu passes ton téléphone à un vilain comme ça?

- Sérieusement, on est au bowling ou dans une salle d’interrogatoire là?! Dis-je en rigolant.

On était venu pour se détendre et j’en avais déjà marre. Je ne pouvais même pas en placer une pour essayer de finir l’histoire. Mais je savais très bien ce qui les intéressait.

- Mais du coup, t’as son numéro?

Je soupirai longuement en m’asseyant sur le canapé, en face de la piste. Ces mecs étaient des chaud lapins. On était tellement différents que je me demandais souvent comment j’avais pu devenir pote avec eux. On avait une conception de l’amour très différente. Pour eux, c’était un jeu de chasse, genre: attrape les toutes et avise après. Et autant vous dire qu’avec leurs styles vestimentaires à la mode, et leur beau physique, ils n’avaient aucun mal à perpétuer ce petit rituel. Pour moi, c’était bien plus précieux, comme un bon plat à déguster. Et est ce que je viens vraiment de comparer l’amour à de la bouffe? Ouais, laissez tomber. Ce que j’essaye de dire, c’est que je ne voulais pas que ma première relation soit bâclée juste pour faire le bad boy. Par exemple, je l’emmènerai au bowling, comme le couple qui venait de nous céder la place. Ça c’est sympa! Ou au cinéma, pour peu qu’on aime les mêmes choses. Oui, c’est un peu cul-cul, mais c’est toujours préférable à enchainer les coups sans raison. Surtout pour quelqu’un avec aussi peu d’expérience. Mais comment vous dire qu’ils avaient du mal à comprendre mon point de vue…

- Tu sais, si ya un truc entre vous, tu peux nous le dire. Pas besoin d’inventer des excuses bidons..

- Hey, j’ai une idée! Dis-je en me levant. Si je fais un strike, tu fermes ta gueule!

Ce qu’il ne savait pas, c’est qu’on m’appelait Lebowski dans le milieu. Je concentrai mon cosmos, ne faisant qu’un avec la nature, et d’un geste si fluide, si précis, que même les professionnels jalousent, j’envoyai la boule vers son destin, qu’elle embrassa à bras ouverts. Me retournant, je n’avais même pas besoin de voir le résultat. Le bruit seul le confirmait.

- Vous ne pourrez jamais me vaincre à ce jeu là, HAHAHA! Dis-je théâtralement en faisant voler mes cheveux au vent inexistant,  avant de remarquer que leur attention était portée sur autre chose, un peu plus à gauche., je vous laisse deviner quoi. En effet, dans mon élan, j’avais oublié qu’on n’était pas tout seul et qu’à faire le pitre, j’allais me donner en spectacle devant d’éventuelles étudiantes ou… lycéennes. Sérieusement, leur soif n’avait elle aucune limite? Et ils parlaient fort en plus, à débattre sur laquelle était la plus belle... elles allaient forcément entendre… Me raclant la gorge,  priant pour qu’elles n’aient rien vu de mon show, je retournai m’assoir.

- À toi de jouer…

Chose qui se révéla inutile, le bougre se levant et faisant le clown pour amuser les demoiselles. Je laissai moi même échapper un petit rire d’embarras. Je pense que la plus grande différence entre eux et moi, était qu’ils  se mettaient en scène afin de faire rire la galerie, lorsque ça les arrangeait. Tandis que moi, je restais simplement moi même, et c’est cette normalité qui me causait souvent défaut.

-------------------------------------------------------
Mon thème!

Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 78
Points : 690
Puissance : 1 675
Réputation : 25
Karma : - 10
Voir le profil de l'utilisateur
78
690
1 675
25
- 10
MessageSam 20 Jan - 1:40
Quelque part au fond d’elle, Hikari était en intense réflexion. Quelque chose de simple, quelque chose qu’elle ne voulait pas. Des remords.

Elle avait décidé il y a de cela quelques années qu’elle allait devenir une grande méchante qui aura à combattre des héros… Elle n’avait pour le moment rien fait qui puisse lui attirer de véritable problèmes. La raison était simple. Malgré ses problèmes psychologiques, Hikari avait gardé au fond d’elle une partie plus normale, qui aurait souhaité vivre tranquillement une vie normale.

Mais elle devait faire ses adieux à cette Hikari. Elle avait donc décidé de faire une activité. Quelque chose qu’elle n’avait jamais fait et se réserva un petit bowling seule. Après tout elle n’avait pas d’ami. Peut-être aurait-elle dû inviter Yui, mais Hikari voulait réfléchir seule. Ses fausses lunettes sur le nez et des écouteurs dans les oreilles, elle les enleva juste le temps de payer. On lui proposa d’utiliser une piste pour enfant, mais le manager s’excusa à la place de son collègue lorsqu’il vit l’expression de la fille.

Lors de son arrivée près des pistes, elle vu un visage familier agir puérilement. Il s’agissait de Kobe, le jeune garçon ayant voulu acheter de l’alcool alors qu’il était encore mineur. Il était visiblement fier de lui et avait obtenu un strike à ce que voyait la jeune fille.

Elle connaissait légèrement les règles de par sa culture générale, mais elle ne savait pas comment cela fonctionnait. De toute façon, elle prit place à une place bien reculée avec une limonade le temps que la piste qu’elle devait prendre se libère. De ce qu’elle voyait, un petit groupe finissait leur partie, alors Hikari se contenta d’observer en chantonnant toute seule sa musique.

-Pour moi qui a expérimenté plus d’un cinquième de ma vie, l’insouciance est félicité~


A gauche de la piste de Kobe se trouvait un groupe de lycéenne dont Hikari était légèrement jalouse. Elle qui n’avait pas terminé le lycée afin de s’engager dans des affaires sombres. Peut-être que si sa jeunesse avait été différente, elle aurait été aussi insouciante. De plus sa piste se trouvait de l’autre côté de ces jeunes filles.

Visiblement, les amis de Kobe souhaitaient visiblement aborder les jeunes filles. Mais cela n’était pas le problème de la blondinette. De vue, les amis du grand blond étaient en dessous du mètre 80. Elle jugea aussi les jeunes filles. Et une attira naturellement son œil. Après tout, elle qui visait une certaine taille et ne l’atteindra jamais reconnu aisément que la jeune fille, qui était probablement encore en pleine croissance, mesurait ce fameux mètre 50.

Avec un sourire ironique, Hikari prit sa limonade lorsque le groupe termina leur partie, elle s’avança et observa un peu les formes des lancers des diverses personnes. Elle prit un boule au hasard, la soulevant sans difficulté, après tout, elle était physiquement entrainée. Elle imita simplement les gestes d’une personne dont la forme semblait correcte et visa le centre.

-Tch ! Elle claqua de la langue de frustration.

Effectivement, a peine commencé qu’elle obtenu un de ces fameux snake eye. Où les deux quilles aux extrémités furent les seules restantes. Résultat d’un lancer trop centré. Il était donc impossible de faire un spare. Lorsque la boule revint, elle la lança avec une force ridicule dans sa frustration sans même essayer de viser les quilles et termina dans la gouttière. Elle se posa assise et décida de se calmer en terminant sa limonade, observant clairement vers sa droite.



Hikari préfère le #339933
Family~:
 
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 34
Points : 3
Puissance : 1 440
Voir le profil de l'utilisateur
34
3
1 440
MessageSam 20 Jan - 12:18
STRIKE !


Brun, blond, chauve, peu lui importait. Dans son esprit, son prince pouvait bien avoir n'importe quelle coiffure, ce qui comptait c'était bien son regard. Tranquille et sûr de lui. Oui. Son futur devait savoir s'assumer tel qu'il était, parce que bon, pas question de mettre à la tête du monde une boule d'insécurité. Ils auraient l'air de quoi sinon ? Non, vraiment. Il valait peut-être même mieux quelqu'un avec une forte tête, histoire qu'il ne finisse pas écrasé par les idées fantasques qu'elle pouvait avoir. Quelqu'un de drôle aussi. Et de fort. Et qui l'aimerait aussi. C'était peut-être déjà ça le plus dur à trouver, surtout avec l'apparence qu'elle se traînait. Mais-

Une petite tape sur l'épaule la fit atterrir. Les grands yeux bleus de Yuuki brillaient d'excitation et, dans un chuchotement, elle lui demanda de regarder discrètement sur leur droite. Tournant vivement la tête, Aiko jeta donc un œil dans la direction indiquée, intriguée. Elle comprit aussitôt. Trois garçons s'installaient sur la piste d'à côté, et même s'ils semblaient un poil plus âgé qu'eux, ils n'en restaient pas moins tous plus ou moins craquant à leur manière. Mais rien qui ne fit frémir le petit cœur de la demoiselle. L'un d'eux se leva alors en parlant fort, et s'emparant d'une boule, il s'élança sur la piste avec grâce et dextérité.

BOOM.

Dans sa poitrine, son cœur se mit à réagir. Avec une putain de classe intersidérale, le garçon se retourna, et sans même regarder son score, il retourna s'asseoir, tel un héros de film d'action s'éloignant au ralenti d'une explosion. Dans le regard de la jeune fille, il apparaissait comme entouré d'une lumière pailletée, et c'était presque si elle ne voyait pas des pétales de rose flotter autour de lui. Voilà ce que son futur roi devait aussi avoir : de la claaaaasse !

Une main s'agita devant ses yeux, et cette fois c'était Tokiko qui se chargeait de la faire redescendre sur Terre.

« C'est ton tour, Ai-chan ! »

Ah oui ! Le bowling ! C'est vrai ! Aiko se leva d'un bond, avec toute l'énergie qu'elle possédait, et sautillant à moitié jusqu'au râtelier, elle s'arma à nouveau de cette jolie boule bien trop lourde. Elle tangua un peu, mais elle se concentra et prit place sur le début de piste. Allez ! Il fallait pas qu'elle se ridiculise ! Elle avait pu voir comment son princequinelesaitpasencore avait fait, elle avait juste à le copier, pas vrai ? Bras en arrière, bras en avant, et on lâche ! ON LÂCHE ! BAM ! Déséquilibrée par le poids de la boule, la demoiselle se rétama bien proprement de tout son long. Et comble du ridicule, la boule glissa presque immédiatement dans la rigole, l'assurant ainsi d'un joli zéro.

Pourtant, alors que toute personne normale aurait probablement pesté, Aiko se remit immédiatement sur ses pieds et, quand elle fit volte-face, un immense sourire - bien qu'un peu gêné - s'étalait sur son visage. Depuis les canapés, ses amies éclatèrent de rire, et elle se joignit à elles aussitôt, dans un élan de bonne humeur naturel. Bon bah tant pis !

« T'es vraiment pas douée ! Toujours à te ridiculiser, devant des beaux mecs en plus ! »
« Gnagnagna ! Tu vas voir, je vais me rattraper ! »

Effectivement, il lui restait un second lancer. Avec plus de précautions, elle retenta le même coup. Cette fois-ci, elle ne tomba heureusement pas, mais elle ne ramassa pas beaucoup de points. C'était un peu dommage après un strike, pourtant ce n'était pas ce qui préoccupait le plus son esprit. Il fallait qu'elle aborde son prince, avant qu'une de ses amies ne le fasse. Elles étaient tellement plus belles et surtout plus matures qu'elle, aussi bien dans leur allure que dans leur attitude, alors pas question de leur laisser le temps de- Trop tard. En arrivant près de ses copines, Aiko comprit qu'elles étaient déjà en train de débattre sur celui qu'elles trouvaient le plus mignon. Bizarrement, aucune des deux ne semblait s'intéresser à son princetropbeautoimêmetusais, elles préféraient les deux guignols qui l'accompagnait. Mais c'était-y pas trop parfait ça ?!

« S'ils vous plaisent, faut aller les voir ! » leur dit-elle alors avec un grand sourire.

De la panique vint alors éclairer le regard de ses camarades de classe, mais aucune n'eut le temps de retenir la jeune fille. Elle alla donc se planter devant le garçon qui lui plaisait, et bon sang qu'il était encore plus mignon de près ! Les mains sur les hanches, elle le regarda avec le plus chaleureux des sourires qu'elle avait en stock.

« Hey ! T'as l'air de savoir jouer ! Tu m'apprends vite fait ? »

Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 60
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
60
0
1 100
MessageSam 20 Jan - 15:19
Plus le temps passait, et plus je me sentais mal à l’aise. Maintenant que les deux bouffons étaient partis dans leur délire, et que les filles l’alimentaient en rigolant, je ne pouvais que balader mon regard un peu partout, espérant trouver quelque chose pour l’occuper. Il y avait cette fille, plus loin, qui jouait toute seul. Sérieusement, quoi de plus triste que de faire un bowling tout seul? Ouais, c’était pas avec ça que j’allais retrouver ma pêche. Je me remettais donc à la recherche d’une occupation lorsque la rousse du groupe se rétama salement sur le parquet. Je ne pus m’empêcher de pouffer un peu. Même si ce n’était bien sur absolument pas drôle et qu’il ne faut pas se moquer, hein… Je fis quand même un peu moins le fier lorsque son regard croisa le mien.

Ni une ni deux, dans le courage qu’on me connait, je détournai vivement la tête. J’espérais qu’elle ne m’avait pas entendu… Peut être que j’avais sans doute imaginé cela, mais mon instinct me disait de ne plus tourner la tête à gauche. Et vu qu’à droite, y avait qu’un mur… Je ne pouvais qu’observer mes potes, visiblement de plus en plus excités, espérant qu’un jour, on pourra avancer dans la partie…

- Vous avez qu’à allez les voir, si elles vous plaisent! Moi je vais m’acheter un truc…

Du moins, c’est ce que je croyais lorsque soudain, je remarquai que la petite rousse se dirigeais vers moi, afin que je lui apprenne à jouer.

- Euh.. O-Ouais, si tu veux…

J’avais répondu trop vite. Mais qu’est ce que vous vouliez que je réponde d’autre! D’autant plus que c'était la première fois qu’une fille m’abordait de la sorte. Je me doutais de ce que son grand sourire signifiait, et je ne savais pas comment réagir en conséquence. En fait, plus j’y repense, plus j’avais l’impression d’attirer les filles soit trop jeunes, soit absolument pas à mon goût. On était ici dans le premier cas, mais bon, j’avais ouvert ma gueule, donc j’allais devoir assumer.

Mais bizarrement, je sentais quatre regards bien insistant peser sur moi, alors que j’essayais de trouver quoi lui apprendre. J’avais une tête de prof d'EPS moi?!

- Hum… En fait, tu vois… c’est un peu comme Wii sport…

J’entendis les facepalmes de mes potes, derrière.

- L’important, tu vois, c’est pas la force… C’est la .. vitesse, tu vois c’que je veux dire? Moi, j’suis un bourain, donc je prends généralement les grosses boules… Mais toi, euh… attends..

Je la laissai quelques instants, le temps de prendre la boule la plus légère possible.

- C’est pas le poids de la boule qui compte. C’est ce que t’en fais.

Note: copyrighter cette phrase.

-Il faut pas te laisser emporter par la boule, tu vois? C’est toi qui doit gérer.. et, hum… du coup tu l’accompagne jusqu’au bout, en la laissant glisser au sol, tu vois ce que je veux dire?

Je pris la liberté de sauter le tour de mon pote pour lui faire une démonstration en live. Un petit spare bien placé qui me fit gagner quelques points sur l’échelle du bowling master.  Mais bon, j’avoue, c’était aussi un peu pour me mettre en avant.

- hum… Tiens, heu… Regarde la fille au fond à gauche, dis-je discrètement, en croisant les bras. Elle, elle a rien compris,à lancer comme une barbare, et c’est pour ça qu’elle y arrive pas… T’vois?

Et plus je regardais cette dernière, plus elle me rappelais quelqu'un.

-------------------------------------------------------
Mon thème!

Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 78
Points : 690
Puissance : 1 675
Réputation : 25
Karma : - 10
Voir le profil de l'utilisateur
78
690
1 675
25
- 10
MessageSam 20 Jan - 16:17
Elle observa en sirotant la limonade le groupe de jeune fille. En se posant diverses questions sur sa propre adolescence. Miss mètre 50 tomba lamentablement… Cela ne fit pas sourire Hikari, mais au moins, elle put se calmer grâce à la jeune fille.

Une fois calmée, elle posa ses lunettes à côté du verre et enleva ses écouteurs. Décidée de profiter de sa dernière activité avant de définitivement changer. Ne portant plus ses écouteurs, elle put donc entendre les sons incessants qui venaient de sa droite.

Entre les jeunes filles amoureuses d’amour et les hommes pas beaucoup plus âgés qui avaient décidés de prendre des cibles faciles. Hikari entendait toutes leurs conversations, un des inconvénients d’avoir une bonne ouïe. Elle décida cependant d’ignorer un peu cela et lança la boule, forçant pour essayer de comprendre la physique qui régissait le bowling tout en désaxant légèrement son lancer afin de ne pas répéter la même erreur. Dans un crash, les quilles tombèrent, laissant cette fois trois quilles debout dans un coin.

*Tch, si c’était des couteaux, je serais beaucoup plus précise.*Pensa-t-elle frustrée.

A ce moment-là elle entendit précisément la réplique de Kobe… Qui la ciblait clairement elle. Se tournant donc dans sa direction, elle décida quand même de relancer un coup avant d’aller voir le rude jeune homme.

Lançant en forçant toujours autant, elle ne toucha que deux des trois quilles…

-Haa… Soupira-t-elle.

Elle en avait tellement marre, qu’elle ne voulait plus s’énerver pour ça et décida d’aller voir le jeune homme qu’elle connaissait. Mettant ses lunettes sur son col, elle marcha tranquillement en faisant un signe de la main, tout souriante.

-Salut Kobe~ Quelle coïncidence ! Et désolée de lancer comme une barbare, c’est la première fois que je fais du bowling. Dit-elle en entendant les amis de Kobe commençant à chuchoter quelque chose. Elle reprit donc tranquillement la parole avec un sourire calme et posé. Ah, c’est la première fois que nous nous rencontrons pour les autres n’est-ce pas ? Je m’appelle Hikari~ Dit la petite en chantonnant aussi au groupe de jeune fille.



Hikari préfère le #339933
Family~:
 
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 34
Points : 3
Puissance : 1 440
Voir le profil de l'utilisateur
34
3
1 440
MessageSam 20 Jan - 17:08
STRIKE !

Sans quitter le garçon des yeux une secondes, Aiko écouta attentivement toutes ses instructions. Elle fit cependant une moue boudeuse en le voyant lui ramener une boule, certes plus légère, mais d'un coloris jaune pisse vraiment ignoble. Un six blanc y était gravé, sans doute le poids de l'engin, et les trous pour les doigts étaient extrêmement fins. Bon, elle y mettait les siens sans aucun souci, ce qui l'aurait un poil vexée si elle savait que ces boules là étaient pensées pour les enfants. Ses yeux vairons se mirent à luire légèrement quand elle le vit faire un spare. Wouah ! Rien à voir avec les deux autres olibrius qui étaient là. Vraiment, elle ne comprenait pas les goûts de ses copines, mais elle était contente d'avoir une chasse gardée pour une fois. D'ordinaire, soit ses crushs la rejetaient d'emblée, soit elle se les faisait piquer par Yuuki ou d'autres filles du lycée.

Son coeur rata cependant un battement quand il mentionna la fille de l'autre côté de sa piste à elle. Oui bah quoi ? Elle lançait mal, c'était son problème. Si elle voulait apprendre, elle pouvait toujours prendre des cours ou... Ou alors c'était lui qui voulait aller vers elle ? NON. Les copines d'accord, c'était pas grave si elles lui piquaient ses garçons. Mais là, une parfaite inconnue ! C'était sa courte chevelure blonde et les lunettes qui le tentaient ? En y regardant de plus prêt, elle le comprenait un peu. Malgré sa manière de lancer assez... oui barbare, et bien la jeune femme semblait avoir un très joli visage, une peau de pêche et surtout un physique très athlétique. Rien à voir avec le petit cornichon qu'elle était. A moitié déçue du film qu'elle se faisait dans sa tête, Aiko n'en garda pas moins son habituel sourire, ne laissant rien transparaître de ses pensées.

D'un coup, la blonde tourna la tête vers eux, comme si elle avait entendu la réplique du garçon. Et même qu'elle se mit à se diriger vers eux en leur faisant signe. Aiko lança un bref regard à son aîné et professeur de dernière minute. Il la connaissait ? Et il osait parler comme ça d'elle dans son dos ? C'était pas très sympa ça. Déjà, la couronne imaginaire venait de disparaître de la tête du garçon. Enfin, ça pouvait être un malentendu. D'une voix chantante, la jeune femme prit la parole, et Aiko hallucina presque en remarquant que toutes les deux faisaient la même taille. Bon, elle ne savait pas qu'elle restait plus grande d'un centimètre, mais elle n'avait jamais été obsédée par ce genre de détails. Par contre, ce qui attira son attention...

« Kobe ? Genre comme le boeuf ? »
Elle leva ses grands yeux colorés vers le garçon, et commença à pouffer doucement derrière ses mains. C'était tellement mignon ! Dans sa tête, elle se répéta le prénom plusieurs fois, trouvant de plus en plus de trucs drôles autour de ça, mais elle préféra se les garder. Surtout que le but n'était pas de se moquer. Elle se reprit rapidement et tendit une main à la dénommée Hikari.

« Moi c'est Aiko. Et là y a Yuuki et Tokiko. On est en première année au lycée Artist- »
« Chuuuut Ai-chan ! Arrête de raconter notre vie à des inconnus ! » l'interrompit brutalement Tokiko en lui frappant le haut du crâne.

Se frottant la tête, Aiko laissa échapper un petit rire embarrassé. C'est vrai qu'elle parlait trop. Mais eh ! C'était pas sa faute ! Elle releva les yeux et admira le doux visage de la jeune femme. Elle semblait toute gentille avec son sourire doux et sa voix toute agréable.

Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 60
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
60
0
1 100
MessageSam 20 Jan - 18:47
Aah, j’en étais sur! Alors que je reprenais peu à peu du poil de la bête, comblé par les yeux pétillants de la lycéenne et ayant l’impression d’agir en bon ainé, cette petite voix familière et faussement fluette me fit tourner la tête d’un air surpris.

- T-tiens, salut.. My bad, je disais pas ça méchamment, héhé~…

C’était bien le dernier endroit où je m’attendais à la revoir, pour que j’allais la revoir. Et pour couronner le tout, elle avait débarqué au pire moment, alors que je commençais enfin à un peu m’amuser! Quelque chose me disait qu’elle ne cherchait pas simplement à faire connaissance avec Aiko et tous ses amis… Mais bon, pour l’instant, tout semblait aller… On rigolait bien, les blagues encore jamais faites sur mon prénom, tout ça tout ça… Je souriais alors à Aiko en me grattant la tête, espérant conserver cette bonne ambiance qui pesait sur le groupe. Après tout, je n’étais pas quelqu’un de susceptible, et ce n’était encore des teenagers, et pour avoir été moi même très lourd durant cette période, j’étais près à encaisser ces quelques blagues…

Mais ce qui devait arriver arriva. Je croisai le regard de mes potes, bien conscients de la situation. Alors que les filles papotaient, je les fixaient, tentant de le faire comprendre de garder leur bouche fermée sur ils-savaient-quoi. N’ayant même pas pu terminer mon histoire, ils ne m’avaient toujours pas cru et pensaient sans doute assister à une embrouille de coeur, ou quelque chose comme ça.  Mais ils n’étaient plus des lycéens. Ils étaient certes lourds, mais avaient un code d’honneur de dragueur. Ainsi, pour toute réponse à un discret secouement de tête, je n’eus le droit qu’à de légers clins d’oeils, avant que nous rompions le contact visuel.

- Alors,  ça va, depuis la dernière fois?

- hmm…

Se pensaient-ils discrets? Tentant de les ignorer, je repris pour Aiko.

- C’est une am.. une pote, que j’ai rencontré dans une supérette, après quelques mésaventures…

Je me rappelais très bien des ses avertissements quand aux rumeurs sur la photo. Mais moi, de mon coté, j’avais pas l’Alter de faire changer d’avis aux gens! J’estimais avoir fait ma part…

- «  mésaventures… »

Ou presque.


-------------------------------------------------------
Mon thème!

Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 78
Points : 690
Puissance : 1 675
Réputation : 25
Karma : - 10
Voir le profil de l'utilisateur
78
690
1 675
25
- 10
MessageSam 20 Jan - 20:46
Hikari était de plutôt bonne humeur et rigola bien à la remarque de la rouquine. Malgré ce centimètre, peut-être pouvait-elle bien s’entendre avec elle.

Et cela lui coupa dans son rire.

*Bien s’entendre avec elle alors que… Je vais devenir publiquement recherché si je fais ce que j’ai prévue ?* Pensa-t-elle négativement.

Et cela calma donc rapidement la blondinette qui porta un sourire ironique en lieu de ses habitudes. Elle accepta bien évidemment la poignée de main d’Aiko par politesse. Hikari avait bien fait de se fier aux amis de la petite pour juger. Trois lycéenne donc et si les amis de Kobe avaient le même âge que ce dernier… Probablement dans le début de leurs études supérieur. Hikari essaya de se détourner de ses pensées négatives et écouta donc le jeune homme.

Elle lui offrait un simple sourire face à ses paroles et répondue.

-Et oui, je ne suis qu’une connaissance de Kobe~ Continuant en chuchotant près de Aiko. Et il n’y a rien entre nous deux, donc tu peux foncer~ Reprenant ensuite à volume normal. Et ouais ça va pas mal depuis la dernière fois~ Ladiva m’harcèle en me demandant de tes nouvelles. Et donc… Tes deux amis ont vu la photo ? Tu veux que je t’aide avec cette histoire ? Demanda-t-elle gentiment avec un sourire plutôt sincère.

Puisqu’elle avait décidé qu’aujourd’hui, elle était la Hikari d’antan, elle se retint de taquiner Kobe et décida d’encourager la jeune rouquine.

-Ou peut-être que je vous dérange ? Dit-elle en observant les amis de Kobe et Aiko. Peut-être que je devrais vous laisser entre jeunes ? Après tout avec mes 21 ans, je suis probablement l’intruse ici héhéhé~ Et puis comme ça il y aura le même nombre de fille et de garçon~ Je me contenterais de retourner faire mes lancer de barbare.

Les bras croisés, elle détourna le regard en rigolant. Se sentant incapable d’interagir normalement, comme elle le souhaitait…

*Ne serait-ce qu’aujourd’hui… Serais-je capable d’être normale ?*



Hikari préfère le #339933
Family~:
 
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 34
Points : 3
Puissance : 1 440
Voir le profil de l'utilisateur
34
3
1 440
MessageDim 21 Jan - 13:28
STRIKE !


Alors c'était juste une pote, rien de plus ? Aiko se balançait d'un pied à l'autre, observant sans rien dire l'échange entre les deux jolies personnes. Il était question de supérette, puis de photo, mais elle devait bien dire qu'elle n'y comprenait pas grand chose. En revanche, ce qui était cool, c'était que la petite blonde semblait vouloir la soutenir dans son entreprise. Si Hikari avait chuchoté pour plus de discrétion, le visage radieux et le pouce levé de sa cadette trahirent complètement la nature de ses paroles. C'était trop génial d'être soutenue, pour une fois ! Alors elle n'avait pas pu s'en empêcher, mais c'était pas grave. La subtilité ? Pff ! C'était bon pour les adultes ! Aiko draguait comme une lycéenne, bon, même plutôt comme une gamine de primaire : avec zéro tact, zéro nuance et beaucoup de naturel enfantin. Ouais, un peu comme les enfants qui se disent franco : « tu veux être mon namoureux ? ».

Hikari reprit la parole, et quand elle annonça son âge, la jeune fille ouvrit tout grands ses yeux constellés en une moue ahurie. Non ? Sérieux ? Mais elle avait l'air si jeune et si mignonne.. C'était trop bien ! Bon, elle se disait bien que ça pouvait parfois être handicapant, mais avec un tel physique, elle pouvait gruger les prix des parcs d'attractions le plus tranquillement du monde ! Comme elle en fait, ahah ! Mais la suite du discours lui déplût fortement. Si elle était une amie de Kobe, y avait aucune raison qu'elle reparte toute seule dans son coin ! Sans crier gare, elle sauta au cou de Hikari.

« Non vas-y tu restes ! T'as pas le choix ! »

Elle la serra fortement dans ses bras, sans se soucier des regards désapprobateurs de ses copines. Aiko n'était pas très respectueuse des limites physiques des gens, et généralement, vous n'avez pas d'autre choix que de devoir composer avec. Elle relâcha rapidement son étreinte et s'écarta de l'enceinte de la piste en sautillant.

« J'vais régler ça, attends ! »

Et sans leur laisser le temps de répliquer, elle fonça jusqu'à l'accueil, sa longue chevelure colorée flottant à sa suite. Elle allait pouvoir les laisser régler leurs petites affaires, parce qu'au ton de son aînée, Aiko avait bien compris que le sujet était un peu sensible, et elle allait aussi peut-être se faire une nouvelle amie. Bon, un peu âgée, c'est vrai, mais ça passerait crème ! La petite bonne femme du standard mis un peu de temps à comprendre ce que la petite rousse voulait. Mais c'était simple pourtant ! Gardant un calme olympien, elle réitéra sa demande avec un sourire joyeux.

« Faudrait juste déplacer la personne de la dernière piste, là-bas » Elle désigna vaguement l'endroit du doigt. « Et la mettre sur la mienne, juste à côté. »

Réajustant ses petites lunettes rondes, la vieille dame commença par refuser, mais en voyant un petit groupe entrer, elle se dit que cela pourrait lui libérer une piste. Elle finit donc par accepter, mais prévint Aiko que les scores seraient remis à zéro. La bouille de la jeune fille se figea. Cela voulait dire qu'elle allait perdre son strike ? Le seul truc bien qu'elle avait réussi ? Aaaah ! Le plat de sa main s'écrasa sur le comptoir, comme si elle venait de prendre une décision d'une importance capitale, et vaillamment, elle choisit le sacrifice.

Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 60
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
60
0
1 100
MessageDim 21 Jan - 15:15
L’attitude d’Hikari était belle et bien étrange. Bien sur, ce n’est pas comme si je la connaissais par coeur, mais je m’attendais définitivement à une réaction plus… explosive? Mais non, Elle était restée calme, presque mature, afin de démêler toute cette histoire avant que cela ne tourne en mauvais épisode de shojo… Pas que ça me dérange, bien au contraire: voir les visages décomposés de mes potes me faisait sourire sadiquement.

- Ouais, st’teplait. Je leur ai tout dis, mais à croire qu’ils sont un peu cons, héhé ~ Dis-je en me prenant une petite tape derrière la tête, assez méritée.

Oui, on rigolait bien, mais je ne savais vraiment pas comment interpréter le caractère d’Hikari. Elle semblait de bonne humeur, à papoter avec Aiko de… de quoi d’ailleurs? En réalité, je me doutais un peu du sujet, mais ayant déjà ma mère comme coach séduction, je priais pour me tromper. Mais cela rejoignait ma pensée: Hikari était-elle le genre de fille à s’intéresser aux ragots amoureux, à se lier d’amitié si rapidement, à faire des câlins,  puis à repartir la queue entre les jambes telle une victime, privilégiant l’unisson du groupe à sa personne? Peut être bien, après tout, je suis la preuve ultime qu’il ne faut pas se fier aux apparences… Mais mon instinct de détective, encore, me susurrait que non, et que quelque chose clochait.

Bien évidemment, jamais je n’irais envoyer bouler quelqu’un sous prétexte que j’étais en rencard, ce qui n’était même pas le cas ici pour ma part, d’ailleurs! J’allais donc l’inviter à abandonner son bowling solo tout pourri pour rester avec nous, lorsqu’Aiko prit les devants pour ce qui semblait être sa nouvelle « amie », avant de partir régler je ne sais quoi.  Une plutôt bonne chose, puisque cela nous permit de discuter en tête à tête, et quelque chose me disait que les occasions allaient se faire rare. Je laissai donc mes potes avec les autres lycéennes pour la prendre un peu à part

- Tout roule? T’as l’air déprimée… Enfin, non mais… T’es sur que ça va?

Je n’ai jamais aimé cette manie qu’on certaines personnes de montrer leur tristesse, sans nous en faire connaitre la raison, espérant que l’on s’intéresse à eux… Mais le cas d’hikari m’intriguait, et je souhaitais le comprendre.


-------------------------------------------------------
Mon thème!

Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 78
Points : 690
Puissance : 1 675
Réputation : 25
Karma : - 10
Voir le profil de l'utilisateur
78
690
1 675
25
- 10
MessageDim 21 Jan - 21:16
En temps normal, Hikari aurait accueilli à bras ouvert autant le câlin surprise d’Aiko que l’animosité de ses amies. Mais ce n’était clairement pas un bon jour. Aussi se contenta-t-elle de sourire. D’ailleurs, aujourd’hui Hikari n’avait emmené aucunes lames… Elle était donc presque sans défense. Mais pas seulement physiquement.

Aiko s’en alla donc vers l’accueil et Hikari soupira. Restant sérieuse avec un léger sourire, elle prit parole :

-Je pense que ce que vous à raconter Kobe est probablement la vérité. Je ne sais pas ce qu’il a pu vous dire à propos de tout ça, mais je pense qu’il est quelqu’un de sincère et gentil. Peut-être trop pour son propre bien.

Elle ne savait pas que le dire de cette manière ferait douter les deux amis de Kobe dont elle ne connaissait pas le nom et se tourna donc vers les deux amies de la rouquine qui s’était absentée.

-Désolée de m’imposer… Je pense que je vais repartir seule de mon côté tant qu’Aiko n’est pas là, cela vous dérangera prob- Ah.

Elle remarqua un groupe qui prit sa place sur l’autre piste tandis que son nom avait été déplacé sur la piste des filles et les scores réinitialisés. Se retournant pour voir le tableau des scores, tout le monde comprit que c’était trop tard et Hikari s’excusa à nouveau.

-Encore désolée… Mais puis-je continuer ma partie ici ? Je vous promets de ne pas vous déranger dans votre euh… Batifolage. Termina-t-elle a voix basse pour que seule les filles entendent. L’une des deux prit ensuite parole.

-Ah, non, c’est pas grave… Hikari c’est ça ? Vous paraissez jeune pour votre âge. Ah, moi c’est Tokiko et elle c’est Yuuki…


-Merci et vous pouvez me tutoyer, cela ne me dérange pas.

Yuuki, encore un nom qui rappelait des choses à Hikari… Elle se demandait si sa petite sœur avait ce genre d’activités avec ses amis et ce qu’elle pensait de sa grande sœur qui joue la truande…

Hikari n’eut le temps de se présenter avec les amis de Kobe que ces derniers et les lycéennes reprirent leurs conversations et que Kobe décida de parler de son côté à la blondinette.

-Haha… Rigola-t-elle faiblement. C’est aussi visible que ça ? Hum… Ne t’en inquiète pas trop je pense, à 18 ans, tu n’as pas à te soucier de mes problèmes. Je veux dire… C’est comme une période de deuil ? S’expliquait-elle en détournant le regard.

Ce n’était techniquement pas faux, car après cette journée. Hikari avait décidé de devenir réellement sans cœur et sans pitié. C’était pour elle, en quelque sorte, le dernier repas d’une condamnée.



Hikari préfère le #339933
Family~:
 
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 34
Points : 3
Puissance : 1 440
Voir le profil de l'utilisateur
34
3
1 440
MessageLun 22 Jan - 17:53
STRIKE !


Revenant en courant près du groupe de connaissances, Aiko observa les visages de ces gens qu'elle voulait connaître. Kobe avait l'air soucieux tandis qu'il parlait avec Hikari. Si celle-ci semblait rigoler, son regard trahissait un tout autre sentiment. Hmm... Est-ce qu'elle avait fait le bon choix ? Elle ralentit son allure, pour leur laisser un peu le temps de terminer leur conversation, et quand elle elle arriva à leur hauteur, elle ne capta que la fin de la phrase de la blonde. Période de deuil ? Elle aurait perdu quelqu'un ? La rouquine savait ce que c'était, mais y avait pire dans la vie, non ? Insouciante qu'elle était, la demoiselle ne comprenait rien à la situation, et elle avait un peu de mal avec l'idée que les gens avaient différentes manières d'affronter des moments difficiles. Mais là n'était pas la question. Elle passa près d'eux, se retenant d'émettre le moindre son, et elle fila droit vers les canapés, s'asseyant près de ses copines.

Celles-ci discutaient avec les garçons, et le courant semblait plutôt bien passer. En même temps, ses amies étaient bien plus posées et drôles qu'elle, c'était normal que des garçons s'intéressent à elle. Et puis, Hikari aussi avait l'air d'être une chouette fille. Aiko agita un peu ses jambes dans le vide, l'air pensive. Peut-être qu'elle s'était trompée. Peut-être que ce "boom" n'était dû qu'à ses hormones, comme le lui répétait inlassablement son pénible frère. Mais c'était pas grave, parce qu'elle ne pouvait pas savoir avant d'au moins leur parler un peu. Enfin, là pour le coup ils n'avaient pas eu besoin d'échanger beaucoup de phrases, mais c'était le simple fait de le voir autant s'intéresser à l'autre jeune femme qui la décourageait un peu. Enfin, pas vraiment "décourager", elle ne voulait juste pas risquer de gâcher les chances de sa nouvelle pote. Les gens disaient généralement que c'était un peu bête, que quand un garçon nous plaît il faut pas hésiter à écraser ses rivales. Mais c'était pas le style d'Aiko.

Demeurant toujours silencieuse, elle remarqua que c'était à son tour de lancer. Elle s'empara donc de la boule toute moche mais adaptée à sa physionomie, et, suivant sans y réfléchir les conseils de Kobe, elle laissa la boule glisser doucement vers les quilles. Ces dernières se renversèrent sans faire trop de bruit, et seules deux restèrent debout, bien alignées l'une derrière l'autre. Sur le coup, la jeune fille n'en vit qu'une et se dit que l'écran avait bugué, mais en plissant bien les yeux, elle parvenait finalement à percevoir l'autre enquiquineuse. Machinalement, elle se plaça en diagonale des quilles, visa, allongea son bras et bam ! Les quilles se firent refouler dans le fond de la piste. Quand elle se retourna, toute joyeuse, elle se rendit compte que personne n'y avait apparemment prêté attention. Son regard balaya le sol, et si elle conservait un grand sourire ravi, elle alla juste se rasseoir en contenant sa joie au plus profond d'elle-même.

Son petit poing se serra légèrement. Elle avait envie de parler, mais personne ne semblait vraiment d'humeur à l'écouter. Tant pis, de toute façon c'était aux autres filles de jouer. Elle se remit sur ses jambes et s'avança vers le duo que formaient Kobe et Hikari.

« Hika-san, je vais au bar. Tu veux un truc à boire ? »


Elle avait posé la question sans même y penser vraiment. C'était juste... Elle aimait pas du tout le soupçon de tristesse qu'elle voyait dans le regard de la blonde, et même si tout cela ne la regardait sûrement pas, cela ne l'empêchait pas de se montrer amicale.

Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 60
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
60
0
1 100
MessageLun 22 Jan - 21:18
Un frisson me parcouru le dos. J’avais une vie aisée et ce genre de moment me rappelait que ce n’était pas le cas de tout le monde. Certaines personnes, dont Hikari, avaient des problèmes plus important qu’une réputation à défendre. Et j’avais alors l’impression de passer pour un enfant, à me noyer pour si peu. Mais un deuil? Une curiosité perverse me poussait à en savoir plus, mais je me tus par respect. À sa place, je n’aimerais pas me dévoiler à quelqu’un que j’ai rencontré deux fois, aussi gentille cette personne soit-elle…

Pourquoi avait-elle dit cela, d’ailleurs, devant tout le monde? Ça sonnait comme les dernières paroles sur le coeur d’une condamnée, et nous venions à peine de démêler un malentendu. Décidément, je ne la comprenais pas. Mais qui n’apprécie pas les compliments? De si gentils compliments, en plus! Cela m’avait fait un peu rougir, et je me retrouvai bien bête à ravaler ma bonne humeur lorsqu’intervint son ténébreux sujet.

Et je n’étais pas le seul à me sentir mal. Voyant Aiko revenir, je me rappelai que ça ne devait pas être la joie non plus, elle qui était venue me voir de son plein gré pour s’amuser, et se retrouvant seule entre notre discussion « d’adulte » et les couples en devenir. Ne connaissant que trop bien ce sentiment, l’ayant tester avant l’arrivée des filles, j’aurai bien aimé lui tenir compagnie, mais à jouer sur deux tableaux, on perd. Déso Aiko, ce n'est pas comme si nous venions de nous rencontrer… La voyant repartir, je m’excusai puis je me redirigeai vers Hikari.

- Viens voir, je vais te montrer un truc…

Nous nous dirigeâmes vers la piste de bowling. Je n’étais pas un grand orateur, mais j’avais le mérite d’être bon dans certains domaines…

- L’important, c’est pas la force. C’est la vitesse et la précision. Tu n’as qu’à imaginer que ces quilles sont une entrejambe! Dis-je en rigolant tout en lui tentant ma boule.

J’hésitai à aller aider Aiko avec les boissons, mais finalement, ce qui se passait sous mes yeux étaient bien plus intéressant. Je m’assis alors, appréciant le spectacle tout en l’encourageant, afin de lui faire oublier ses soucis.


-------------------------------------------------------
Mon thème!

Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 78
Points : 690
Puissance : 1 675
Réputation : 25
Karma : - 10
Voir le profil de l'utilisateur
78
690
1 675
25
- 10
MessageSam 27 Jan - 18:49
Se confier légèrement faisait un peu de bien à Hikari… Elle hésitait presque à arrêter de jouer les vilains, mais le faire était trop difficile. Décrocher la drogue, retourner auprès de la famille serait probablement impossible, ce même si sa petite sœur l’accepterais probablement, Yaiba ne l’acceptera jamais. Elle se sentait mal et se demandait se prendre de la drogue et ne pas s’en soucier était la solution.

Lorsqu’Aiko interrompit ses pensées en demandant simplement si elle souhaitait une boisson.

-Merci de demander, mais je viens de terminer une limonade, donc pas tout de suite… Puis je vais devoir jouer. Répondit-elle simplement avec un sourire visiblement forcé.

Elle avait coupé plutôt court à la conversation et se sentait mal d’avoir fait ça.

*Aiko est vraiment gentille de se préoccuper ainsi de moi… Et dire que je prévois de décevoir ce genre de personne…*

Elle ne savait pas vraiment si cela allait décevoir la concernée, mais lorsque ses actions deviendraient publiques…

ET ce fût donc le tour au garçon d’essayer d’aider Hikari. Il lui expliqua que pour lancer la boule de bowling, il ne fallait pas juste y mettre de la force. Tout juste comme la mentor de la blonde lui avait appris à combattre à la lance. Cela lui rappela bien évidemment toutes ses erreurs passé.

Elle accepta la boule de Kobe. Probablement sensée être plutôt lourde, elle se dit simplement que son entrainement lui servait au moins sur ce point, avant de se dire qu’elle aurait préféré être une fille normale. Se lançant dans un monologue mental sur la normalité, elle prit position pour lancer.

Déconcentrée par elle-même, sa boule termina dans la rigole…

Elle entendit les réactions des amis de Kobe et de Yuuki et Tokiko qui n’étaient à ses oreilles pas flatteurs. Avant de se ressaisir légèrement.

Elle lança donc tranquillement la boule, avec une force mesurée. Plutôt excentrée, la boule fit tomber 7 quilles. Mais Elle avait peut-être comprit quelque chose.

-Merci Kobe. Dit-elle en souriant au concerné.

Elle laissa donc sa place à une des deux filles en cherchant du regard Aiko.

-Mais tu devrais peut-être plutôt t’occuper d’Aiko. Murmura-t-elle. De manière à ce que les autres ne l’entendent pas.

Elle se dirigea ensuite vers la rouquine qu’elle avait repérée.

-Finalement, je vais prendre une limonade. Mais laisse-moi payer d’accord ?



Hikari préfère le #339933
Family~:
 
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 34
Points : 3
Puissance : 1 440
Voir le profil de l'utilisateur
34
3
1 440
MessageMar 30 Jan - 15:40
STRIKE !


Gonflant les joues face à ce refus, la jeune fille tourna les talons et se dirigea d'un pas vif vers le bar, sa longue chevelure colorée flottant à sa suite telle la queue pailletée d'une comète. Elle n'aimait pas trop la tête que tirait sa nouvelle amie, du coup son esprit tournait à plein régime pour trouver juste une idée, rien qu'une seule, pour soulager un tant soit peu la peine que Hikari semblait ressentir. Elle s'était complètement désintéressé de Kobe, son crush avait flétrit aussi vite qu'il avait éclot, et tout ce qu'elle voulait, c'était que tout le monde soit content. Peu importe ce que cela pouvait lui coûter. Le problème, c'était qu'elle n'était pas forcément la plus douée pour ça. Ce genre de situation requérait souvent de la subtilité, et disons que ce n'était pas la principale qualité de la lycéenne. Elle le savait bien, mais cela ne l'empêchait pas de quand même essayer.

Arrivant devant le barman, Aiko le regarda avec un grand sourire, tout en réfléchissant à ce qu'elle allait bien pouvoir commander. Ses yeux étoilés glissèrent sur les différents softs, et finalement elle se décida pour une limonade citronnée. C'était simple, sucré et acidulé à la fois, comme un bonbon liquide ! Et si on en renversait, ça collait tout autant ! Ah ~ Décidément, elle aimait trop le sucré. Depuis toute petite, elle avait cette passion folle pour les friandises, le chocolat et les pâtisseries. Cela pouvait expliquer son dynamisme, proche de l'hyperactivité, et elle avait de la chance de prendre difficilement du poids. Enfin. Une "chance". Ça dépendait de qui parlait. Ses copines étaient un peu envieuses de ses jambes effilées et de ses bras un maigrelets, mais la demoiselle aimerait bien se remplumer un poil. Surtout au niveau de la poitrine. Faudrait bien que ça se décide à pousser un jour, non ?

Un raclement de gorge la fit sursauter légèrement, et elle se rendit compte qu'elle était restée plantée là sans rien dire depuis au moins deux bonnes minutes. Elle battit vivement des paupières et finit par demander deux limonades. Une pour elle. Et l'autre pour Hikari. Oui oui. Elle avait bien entendu la blonde refuser son offre, mais elle serait bien obligée de changer d'avis une fois le verre entre les mains. Avec un sourire faussement machiavélique, Aiko se frotta les mains. Le sucre. Il n'y avait que les personnes acerbes et inintéressantes qui n'aimaient pas le sucre, ce que n'était pas la jeune femme. Donc elle allait craquer, prendre une dose de plus de glucose et cela lui remonterait le moral. CQFD. Alors, c'était complètement tiré par les cheveux, faut pas se le cacher, mais dans l'esprit de la demoiselle, ça faisait sens. Allez comprendre.

Soudain, la douce voix de la blonde s'éleva dans son dos. Oh crotte ! Aiko se tourna vers elle avec un grand sourire, une lueur d'embarras dans le regard. Est-ce que son plan allait capoté ? En partie, il allait moins fonctionner si sa copine voulait vraiment cette limonade. Et en parlant de ça, le barman déposa sur le comptoir deux verres remplis, annonçant la somme. Mais avant que Hikari ne puisse faire le moindre geste, la rouquine s'empressa de sortir sa monnaie. Elle déposa l'argent dans le creux de la main de l'homme, et celui-ci eut un regard blasé en voyant les paillettes qui constellaient les pièces. DES PAILLETTES ? Aiko regarda l'intérieur de la poche de son short et constata avec horreur qu'elle y avait oubliait un tube depuis leur dernier cours d'art. La moitié du contenu s'était déjà déversée dedans et elle maugréa un peu entre ses dents en remettant le bouchon. Finalement, elle releva les yeux sur la blonde, avant de lui tendre son verre.
« Tiens ! Et conteste pas ! »

Avec un grand sourire, elle lui laissa sa limonade entre les mains, lui refilant involontairement quelques paillettes au passage. Pire qu'une grippe ces trucs là. Et bon courage pour s'en défaire ! Loin de s'en formaliser, Aiko prit sa propre boisson et commença à regagner les pistes. Avant d'arriver à portée de voix des gens, elle en profité pour glisser un dernier mot à la jeune femme.
« J'sais pas pourquoi t'es tristoune, Hika-san, mais si j'peux faire quoi que ce soit pour t'aider, t'as juste à le dire ! »

Cela venait du cœur, c'est vrai, mais c'était bien déraisonnable de se montrer aussi amicale envers une parfaite inconnue. Mais ça, Aiko s'en moquait bien.
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 60
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
60
0
1 100
MessageMar 30 Jan - 21:13
Aïe, aïe, aïe… Décidément, j’étais vraiment un mauvais prof…

- Bah alors! Et mes conseils?! M’écriais-je en rigolant. J’essayais simplement de détendre le visage d’Hikari, mais à vrai dire, je crois bien que j’étais le seul à encore me concentrer sur la partie. Mes potes « papotaient » avec les filles, Aiko était partie faire… je ne sais quoi, et Hikari semblait visiblement plus préoccupée par mes sentiments envers cette dernière. Enfin, « sentiments »… C’était un bien  grand mot. Pensait-elle que nous étions dans une kermesse, à nos 10 ans, et que je n’osais pas prendre la main de mon amoureuse? Bon sang, même lorsque ça partait d’une bonne attention, je détestais qu’on se mêle de ce genre d’affaire. J’avais l’impression d’être observé et jugé par quelqu’un, caché dans les fourrés.

- Mais elle, n’a pas l’air d’avoir d’aussi gros soucis que toi! Lui chuchotais-je à son tour, lui renvoyant son sourire.

J’espérais ne pas être trop lourd à vouloir lui remonter le moral sans cesse, mais le retour d’Aiko confirma mes propos. Elle avait acheté une boisson à Hikari, la dégueulassant au passage avec des paillettes, en n’ayant même pas proposé ni à moi ni à nos amis si on en  voulait… Bien qu’ils semblaient déjà avoir la bouche assez humide comme ça. C’était quand même elle qui était venue me parler de prime à bord! Décidément, entre ça et les bains publics, la politesse se perd chez les jeunes…

- Ah, merci de m’avoir pris un truc! Justement j’avais soif! Dis-je ironiquement. Je re!

Le comportement d’Aiko me laissait perplexe. Était-elle ce genre de fille superficielle qui abordait des gens random dans l’espoir que ceux-ci mordent à l'hameçon. En tout cas, ça n’allait pas marcher avec moi. Et j’espérais qu’avec Hikari non plus. Mais de ce fait, nous avions un objectif commun: lui faire oublier ses soucis, l’espace d’une aprem.  Ainsi, j’attrapai au bar une petite serviette que j’accrochai sur un petit pic au niveau du pli du coude, caché par ma manche. Ce que je m’apprêtais à faire était très risqué, mais que voulez vous, j’étais un petit fifou.

- Regarde bien… Chuchotai-je à Hikari. Rien à gauche, rien à droite…

Je remontai légèrement mes manches jusqu’aux avant-bras de sorte à laisser le petit pic caché.  Puis, d’un geste théâtral, je brandis ma main derrière son oreille, étirant très rapidement le pic jusqu’à ma main, le temps d’attraper la serviette. Un petit clin d’oeil à Aiko pour assurer sa discrétion, et le tour était jouer. Du moins, je l’espérais.

- Tadaaa ~… M’exclamais-je en lui donnant le tissu.

Je me faisais ricaner moi même. Pas par orgueil, mais par excitation. C’était la première fois que je réussissais ce tour fait maison.


-------------------------------------------------------
Mon thème!

Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 78
Points : 690
Puissance : 1 675
Réputation : 25
Karma : - 10
Voir le profil de l'utilisateur
78
690
1 675
25
- 10
MessageMer 31 Jan - 20:01
Elle portait un sourire amer en voyant Aiko payer. Après tout, n’était-elle pas plus jeune qu’elle ? Hikari tenait alors le verre de limonade avec ses deux mains, laissant donc les paillettes s’y coller. Cela ne la dérangeait pas et au contraire, l’impression d’innocence provenant d’Aiko lui faisait du bien. Bien qu’elle ait payé la limonade, elle n’avait pas l’impression que cette dernière en faisait trop vis-à-vis de l’humeur de la blondinette.

Elle se contenta d’hocher la tête suite aux paroles de la petite fille. Alors que les deux filles retournaient auprès du groupe.

Lorsqu’elles revinrent pour voir que les amis de Kobe et d’Aiko ne jouaient au bowling que histoire de et se préoccupait plus de voir si ils étaient compatibles entre eux, le garçon réagit en voyant le peu de boissons présente.

*Ah… C’est de ma faute… Si je n’étais pas dans cet état… Les couples se serait formés naturellement.* Culpabilisa rapidement Hikari en baissant les yeux un instant.

Elle feignit ne pas être trop dérangée en se grattant l’arrière de la tête.

-Ah désolé Kobe… C’est de ma faute, j’aurais dû penser à demander à tout le monde ce que vous souhaitiez boire.

Et il s’absenta pendant que la blondinette décida de se tourner discrètement vers la rouquine.

-Tu ne devrais pas t’inquiéter pour moi et y aller à fond avec Kobe. Je te suis très reconnaissante de bien vouloir me soutenir moralement et… Merci pour la limonade. Dit-elle avant d’en prendre quelques gorgées.

Elle observa un instant les diverses parties de bowling qui étaient en cours en réfléchissant. Souhaitant presque arrêter d’essayer de devenir vilaine. Kobe revint alors.

Il semblait clairement prêt à faire quelque chose et en observant un peu, alors que Kobe se lançait dans son numéro… Hikari se sentît extrêmement gênée.

Elle qui s’était entraînée à la prestidigitation avec des couteaux, des objets dangereux, avait un bon niveau dans le domaine. Les tours de mains, diriger l’attention… Elle ne pût empêcher son sourire de se cramper face à la performance de Kobe.

Elle ne savait pas quelle mécanisme il avait utilisé, mais au son, le tour s’étant passé près de son oreille, elle savait que quelque chose avait poussé le mouchoir… Elle accepta le mouchoir avant de réagir.

*Aaaah Et lui qui y a mis tant d’effort ! Et qu'est-ce qu'il fait! Il aurait dû faire ce tour à Aiko!*

-W-Waaah ! S’exclama-t-elle d’une fausse excitation, détournant le regard en applaudissant faiblement, le mouchoir entre les mains.

Elle ne pouvait pas lui dire la vérité, il était si gentil et honnête dans sa démarche pour lui remonter le moral qu’elle ne pouvait pas. Et détourna donc l’attention vers autre chose.

-Ah, Kobe, Aiko, c’est à vous deux de jouer ! Dit-elle en pointant les pistes.



Hikari préfère le #339933
Family~:
 
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 34
Points : 3
Puissance : 1 440
Voir le profil de l'utilisateur
34
3
1 440
MessageMer 7 Fév - 1:24
STRIKE !


Aiko ne savait plus quoi faire. Elle avait l'impression que plus elle tentait de faire plaisir à sa nouvelle amie et plus celle-ci se refermait comme une huître. C'était à rien n'y comprendre. Est-ce que ce bon vieux sucre ne serait d'aucune utilité ? Pourtant ça marchait toujours avec ses copines, quand l'une d'elle se prenait une mauvaise note ou un râteau, il leur suffisait généralement d'aller s'acheter une bonne glace sur le chemin du retour. Mais là, non. Et elle n'arrivait pas à savoir pourquoi. Pour cela, il aurait sans doute fallut qu'elle connaisse la blonde depuis bien plus longtemps que ces quelques minutes passées ensemble, et encore. Même avec un maximum d'informations en poche, la lycéenne n'était pas du genre à savoir tirer les bonnes conclusions. Elle pourrait se faire aborder la nuit par un type louche que cela ne l'alerterait même pas. Naïve ? Oui, assurément. Mais elle se para à nouveau d'un grand sourire, elle n'allait pas baisser les bras. Jamais.

Alors qu'elles revenaient vers leur groupe d'amis, le jeune homme les interpella, ou plutôt leur reprocha de manière sous-entendue de ne pas lui avoir pris à boire. Alors que la rouquine haussait joyeusement les épaules, la réponse d'Hikari lui déplut un peu. Pourquoi s'excuser ? La blonde semblait vraiment mal à l'aise, si bien qu'Aiko eut le réflexe de lui infliger un nouveau câlin, bref, mais qui se voulait réconfortant.
« T'inquiètes Hika-san ! Ils sont assez grands pour se servir seuls, non ? » fit-elle en tirant malicieusement la langue à Kobe.
C'est vrai quoi ! Il aurait voulu qu'elle paye pour lui en plus ? Elle n'avait pas besoin d'un roi profiteur, ni même d'un prétendant de ce genre. Non, clairement, ce garçon était rayé de sa liste. Il lui manquait un petit quelque chose, de l’indépendance peut-être. Mais ce n'était pas bien grave, cela ne les empêcherait pas d'être amis. Et puis, au moins cela laissait-il le champ libre à son amie. D'ailleurs, les nouvelles paroles de cette dernière firent pouffer Aiko de rire. Les mains devant sa bouche pour atténuer le son, elle trembla un peu en retenant ses éclats de voix. Alors qu'il n'y avait rien de spécialement drôle, mais que voulez-vous.
« Je viens juste d'abandonner l'idée ! D'ailleurs, je suis sûre qu'il irait mieux avec quelqu'un comme toi, Hika-san ! » murmura-t-elle finalement à l'attention de la petite blonde.
Le jeune homme revint alors vers elles, et, vu sa tête, il préparait un truc. Un tour de magie apparemment, à l'attention d'Hikari. Aiko se plaça donc un peu en retrait, et elle ne rata rien du véritable fonctionnement du tour. C'était plutôt bien pensé dans un sens, mais cela n'eut définitivement pas l'effet escompté. La morosité était toujours présente chez la jeune femme, au grand dam des deux étudiants. Que pouvaient-ils faire de plus ? La rousse se massa les joues, concentrant toute son énergie à la recherche d'une réponse. Mais elle n'en eut pas le temps, déjà c'était à elle de jouer. Elle sautilla jusqu'au remontoir et leva les yeux vers Kobe, qui apparemment devait également lancer.
« Désolée pour la boisson au fait. C'est juste que... hmm... Hikari-san a pas l'air bien. Alors je... J'me suis dit que c'était pas le bon moment quoi. Enfin. Euh. Bref ! Je vais jouer ! »
Et dans un sourire, elle s'empara de sa boule et alla la jeter de toutes ses maigres forces sur la piste. Quatre quilles se renversèrent, mais elle n'y pensait même pas.

Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 60
Points : 0
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
60
0
1 100
MessageLun 12 Fév - 21:21
Ah! Était-ce de la gêne qui rongeait mes tripes? Je l’avais un peu cherché mais bon… J’avais mis du temps à le mettre au point , ce tour! J’essuyai alors ces goutes de sueur qui commençaient à perler sur mon front, me sentant plus isolé que jamais. J’avais, pour le coup, dévoiler toutes mes cartes et n’en étaient ressortis que des applaudissements forcés et un changement de sujet qui me fit l'effet d'un pieu dans le coeur...

- Aah désolé… J’m’entraine encore héhé.. ~

À l’extérieur je souriais, mais à l’intérieur, je mourrais. J’avais envie de courir. Loin. Très loin d’ici. Ou même de revenir dans le passé et me stopper avant de commettre l’irréparable. Il fallait que je me calme. J’ai établi la thèse que la gêne, c’est comme les rayons du soleil. Soit on l’absorbe, soit on la renvoie sur quelqu’un d’autre. Il fallait simplement agir naturellement et elle ne refait que rebondir sur moi. Du moins, c’est ce que je croyais… Mais plus le temps passait, et plus je restais là, les bras ballants devant les filles, qui se murmuraient encore des choses… Sans doute à mon sujet. Elles se moquaient sans doute de moi. Quelque chose. Que quelque chose arrive, pitié…

OUF, c’était à mon tour de jouer… Dieu merci, une petite distraction… Qui se soldat par un malheureux score de seulement cinq quilles renversées. Mon funomètre était tombé à 0, et j’avais beau avoir fait tarder ce moment aussi longtemps que possible, arriva bien le moment où mon tour se termina.. Mais retourner près des filles ne m’inspirait toujours pas. Ce coup dur n’était toujours pas passé. Je devais encore me faire petit…

- Je re…

Une borne d’arcade. Parfait pour se vider l’esprit après un bon gros malaise. Headshot, headshot, headshot… Quelques minutes passèrent, le temps de me calmer. Et après analyse posée de la situation, il semblait que nous commencions à nous ennuyer sévère ici… Ce qui pouvait expliquer l’échec de mon tour! Oui, c’était sans doute ça… Je revins alors vers mon groupe, tout souriant comme si rien ne s'était passé.

- Hey, vous voulez pas qu’on aille ailleurs? ~ 


-------------------------------------------------------
Mon thème!

Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sudden Strike et Sudden Strike II
» Clock is on strike?
» The Eagle and the Star/ Strike of the eagle
» Présentation de : Full-strike
» [GN Asgard] Un Empereur pour Hikari - 13/14 sept 08

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Centre-ville-
Sauter vers: