• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 En route pour Régulus ! [Pv Adam Régulus]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone industrielle
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 118
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
118
8
1 270
MessageLun 8 Jan - 23:13
En route pour Régulus !
Cela faisait pas longtemps que Misao avait perdue sa maman et depuis sa dernière fuite, ses grands-parents essaient de la surveiller le plus possible. Elle restait donc à la maison sauf pour aller à l'école. Après tout, cela lui ferait du bien de voir ses amis d'écoles et de se changer les idées. Normalement elle est rayonnante. Mais ces derniers, celle-ci était triste et ne parlait. En plus, elle restait le plus éloignée de tout le monde. Il faudrait plus que des cours pour lui changer les idées.

C'est à ce moment là que l'enseignante de sa classe annonçait une nouvelle à la classe. La troupe quittait après le dîner pour une visite. Les enfants étaient contents de l'idée. Misao restait incertaine. Au moins, si cela pouvait lui faire voir autre chose que l'école, cela était un plus. Les bambins mangeaient donc en quatrième vitesse pour embarquer dans l'autobus. Misao n'avait même pas touchée à son sandwich aux poulets. Celle-ci le mettait dans sa boîte à lunch et embarquait à son tour.

- Où est-ce que l'on va exactement ?.

Elle avait beau ne pas être dans son assiette, celle-ci restait un brin curieuse sur ce qui allait se passer par la suite. L'enseignante expliquait donc à la classe, qu'il avait de la chance d'aller visiter la compagnie Régulus. Qui était à son avis une compagnie très connue.

- Ah ... pourrtant, cela ne me dis rrien.

Tout le monde riait de ce qu'elle venait de dire. Du moins c'est l'impression qu'elle avait. Celle-ci ne disait donc plus un mot et avait ses oreilles collées sur la tête. Après plusieurs minutes de voyage, la troupe arrivait enfin devant le bâtiment. Les enfants étaient émerveillés. Misao était perdue dans ses pensées. Elle suivait les autres élèves qui se tenaient en file indienne. Mais, cela se voyait qu'elle n'était pas heureuse. Chaton prenait la peine du moins, elle faisait de son mieux pour écouter ce que disait le guide. Un mot lui avait fais naître un sourire sur le visage : Héros. Oh là, c'était plus intéressant.





ft. Adam Régulus
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 0
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
28
0
1 200
MessageMar 9 Jan - 18:35
J’en avais ma claque.

Cela faisait 4 mois que j’étais arrivé au japon… Et hormis la nourriture japonaise, je n’ai rien pu essayer depuis. Rencontrer des gens, faire de la paperasse, rencontrer des gens faire de la paperasse. Voilà à quoi se résumait mon quotidien depuis.

A vrai dire je m’étais prévu une semaine pour voyager et découvrir les us et coutumes du pays… Mais impossible, il fallait bien entendu que je tombe malade à ce moment-là.

J’ai beau apprécier vagabonder, je suis quelqu’un de sérieux et si je ne m’occupe pas de ça qui va le faire ? Roxanne ? Elle travail peut-être plus que moi. Je pourrais m’en aller qu’elle ne s’en rendrait pas compte. Mais ça va, c’était un rush normal lors de mon arrivé dans un pays.

Aujourd’hui, après manger, j’avais finalement un peu de temps. J’avais le choix entre dormir comme Roxanne le faisait actuellement ou me balader. Malheureusement, j’avais passé ma matinée dans les bureaux de l’usine et je ne savais pas s’il y avait des endroits à visiter dans le secteur industriel… Je pouvais appeler un taxi, mais je préférais découvrir par moi-même quand j’aurais plus de temps. Sortant discrètement du bureau pour ne pas réveiller la fille qui dormait entre des piles de papier, je me dirigeais vers un autre bureau.

-Altaïr, tu as bien organisé des visites de l’usine comme prévue n’est-ce pas ?

-Effectivement, pour les costumes et les jouets, pourquoi ?

-Dit moi qu’il y en a une de prévue cet après-midi !

-On a prévu de les faire tous les après-midi, donc oui, il doit y en avoir une qui va commencer.

-D’accord ! Je vais aller me refaire le moral en allant voir ces enfants !


Ainsi je fonçais en entendant Altaïr gueuler quelque chose à propos de la manière dont j’ai formulé ma phrase.

Celui chargé de guider nos jeunes visiteurs était Elta. Un jeune commercial de 19 ans aux cheveux bruns. Son visage pouvait être aisément définit comme gentil et faisait environ 2 têtes de moins que moi en taille.

Il ne me connaissait pas, mais j’avais pu vérifier à l’avance qui il était. Je le suivis donc discrètement vers le parking où les enfants allaient arriver. Le bus s’arrêta et les enfants descendirent. Je me souvenais avoir reçu une leçon sur l’école au japon et la répartition des classes, mais j’avais oublié. En tout cas les enfants qui descendirent du bus avaient probablement entre 8 et 10 ans.

En observant d’un coup d’œil, il était aisé de voir que ces enfants étaient heureux. Non seulement cela remplaçait leurs cours, mais en plus ils pouvaient découvrir comment étaient fabriqués les costumes de leurs héros. Cela me remontait le moral. Au milieu de la petite troupe, je repérais une petite bouille moins agitée que les autres. Une petite fille aux oreilles de chats.

-Bonjour les enfants ! Combien d’entre vous rêvent de devenir des héros plus tard ?! Demanda Elta d’une voix forte.

Les enfants s’excitèrent tous à cette idée, même le petit chaton releva la tête prête à écouter un peu plus le jeune homme. Je ne savais pas ce qui lui arrivait, mais pour le moment son moral semblait être revenu et cela était tant mieux. Je décidais de suivre la troupe dans la visite.

Elta emmena dans un premier temps les enfants dans un hall d’accueil afin de leur expliquer des informations que je trouvais personnellement barbante. Montrant des images de quelques héros relativement connus dont nous fournissions les costumes.

Je ne m’y connaissais pas vraiment en héros, voyageant constamment, je ne connaissais que les héros les plus connus des divers pays, mais étant des locaux, les enfants devraient probablement les reconnaître mieux que moi.

Pendant le passage d’une vidéo, lumière éteinte, l’enseignante se déplaça discrètement et souffla quelque chose dans l’oreille d’Elta en regardant dans ma direction. Ce dernier pris soudain un air sérieux en me regardant.

Ayant arrêté ses explications, bien évidemment, quelques enfants se retournèrent pour voir ce qu’observaient leur enseignante et le guide. Je fis donc un sourire et un coucou de la main en me révélant.

-Ne vous approchez pas !
S’écria Elta. Je ne sais pas ce que vous faites ici, mais un individu louche observant des enfants ! Sécurité !

-Ah ?

Certes, je n’étais pas habillé comme d’habitude. Portant une tenue plus confortable pour me mouvoir, je m’étais changé en sachant qu’il y aurait des enfants après tout. Mais de là à me prendre pour quelqu’un de louche… J’aurais peut-être dû écouter Altaïr.

Spoiler:
 

2 gardes entrèrent par une porte de service, en uniforme et armée de matraque électrique…

-Attendez attendez ! M’écriai-je alors qu’ils m’attaquèrent.

J’esquivais alors les enchainements de coups en me disant qu’ils étaient bien entrainés, mais ce n’était peut-être pas suffisant si un vilain sérieux se pointait…  J’esquivais et donna un coup de poing en contre dans la tempe d’un des deux hommes qui lui fît perdre conscience. Je pris la matraque qu’il laissa tomber en créant un espace de sécurité afin de reprendre mon souffle. Le manque de sommeil et l’âge me rendait bien évidemment désavantagé.

Finalement quelqu’un ralluma la lumière.

-Directeur ! S’écria Roxanne.

-Ah…

Le vigile s’arrêta et regarda en direction d’Elta. Sa tête était soudainement devenue entièrement blanche. Avait-il finalement compris qui j’étais ?


Je m'exprime de préférence en #FFCC00
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 118
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
118
8
1 270
MessageJeu 11 Jan - 14:47
En route pour Régulus !
L'homme demandait aux groupes ceux et celle qui souhaitaient devenir des héros plus tard. Sans hésiter, la plupart de la classe levait la main à la question y comprit notre petit chaton. Après tout cela était son rêve de faire comme ... bref, de devenir un héros. Du moins, c'est ce qu'elle a toujours voulue jusqu'à présent.

Les enfants étaient ravi de la question, d'autre murmurait des mots que la petite n'aurait pas voulut entendre.

Enfant: Pff , comme si Misao pourrait devenir héros un jour
Enfant2: Ouais aucune chance

Misao baissait de nouveau le regard. Pourquoi tout le monde doutait qu'elle pouvait le faire. Pourquoi les gens étaient aussi méchant avec elle ? Surtout dans une période aussi triste pour elle. Elle retenait ses larmes et continuait d'écouter les explications ainsi que la vidéo. Au moins les murmures cessaient durant la vidéo. Elle commençait à apprécier la vidéo lorsque tout le monde regardaient ailleurs. Qu'est-ce qui se passait au juste ? Elle voyait également l'homme dans l'ombre et ... et ... celle-ci commençait à trembler de peur. Princesse se souvenait du jour ou des vilains c'étaient introduit chez elle. Celle-ci ne se sentait plus bien ici. Elle avait du mal à respirer et elle pleurait.

Une fois que la lumière s'allumait, le guide était blême en reconnaissant son patron alors que la plupart des élèves s'étaient retourner pour rire de Misao qui avait pleurée.

Enfant: Regardé, elle a pleurée bou bouh . Soit forte si tu veux devenir un héros.

Les enfants continuaient de rire malgré le fait que l'enseignante leur demandais de cesser immédiatement. Ne pouvant plus supporter cette ambiance, Misao quittait donc la pièce en courant.

Enseignante: Misao !

Celle-ci ne pouvait laisser les autres élèves seuls, mais elle n'avait pas plus le droit de laisser Misao seule dans un endroit qui lui était inconnu. Elle était déchirée entre deux, mais elle faisait le choix de laisser Misao seule et prendre soin des autres élèves. Chaton se retrouvait donc seule dans un long couloir pour se coller contre le mur et reprendre son souffle.






ft. Adam Régulus
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 0
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
28
0
1 200
MessageJeu 11 Jan - 20:12
L’action terminé, je vis l’agitation changer de place et la petite tristounette aux oreilles de chats devint le centre d’intérêt de la troupe.

Un phénomène extrêmement reconnu, et dont le pays du soleil levant est une victime extrêmement reconnue : le bizutage scolaire.

Dans la plupart des pays, ce phénomène est aussi présent, on en parle peu et donc cela est difficile à mesurer, mais à priori le japon en est un cas assez extrême. Et j’en fusse ainsi témoin.

J’adorais les enfants, eux qui sont si innocent devraient ne se préoccuper de rien et vivre heureux. Cela tient pour tous, mais dès lorsqu’on devient adulte, nous devons obtenir ce bonheur par nous-même. Mais dans le cas présent, même si je me disais que c’était la faute de l’éducation, je ne pouvais m’empêcher de ressentir du dégout. Peut-être était-ce pour cela que j’avais beaucoup de mal avec la mentalité japonaise… Mais surtout aucun mal à me faire à l’idée de récupérer une partie de leur fortune pour la faire mienne.

De plus, même ainsi, je ne pouvais m’empêcher de voir l’enseignante comme une part du processus. Elle disait d’arrêter et agissait comme si elle le souhaitait… Mais au fond de ses yeux j’avais l’impression qu’elle se fichait légèrement du problème et ne faisait cela que par la présence de public étranger. Tant que cela ne l’affectait pas, elle fermerait les yeux sur la situation.

Lorsqu’elle prit la fuite et que je vis l’enseignante décider de rester avec le groupe, choix qui paraissait logique, je ne pouvais étrangement y voir qu’une femme n’ayant pas envie de faire d’effort et fût dégouté. En tant que président de la compagnie, je ne pouvais le montrer sur mon visage, aussi gardais-je le sourire, mais Roxanne vit clairement que mes yeux, eux, ne riaient pas.

-Ne vous inquiétez pas, je m’occuperais personnellement de lui faire le tour. Après tout j’ai le temps cet après-midi. Dis-je en leur faisant un simple signe de la main.

Roxanne pressa d’un signe de la tête Elta. La visite allait continuer pour ces enfants, comme si de rien n’était.

La petite avait couru au départ, mais visiblement, elle n’avait pas continué et déprimait contre un mur du couloir vide. Prenant une expression légèrement moins souriante, je décidais d’aborder la conversation.

-Il y a deux choses qui sont extrêmement tristes. La première est d’avoir faim. Et je ne pense pas que c’est ton problème. Lorsqu’elle se tourna vers moi, je m’accroupi pour se trouver à son niveau. La seconde, est celle qui m’a le plus blessé et c’est ce qui te blesse en ce moment même : C’est d’être seul… N’est-ce pas ?

Je pris une légère inspiration afin de laisser le temps à la petite de comprendre ce que je disais.

-Moi, c’est Adam, Adam Régulus, tu connais la marque Régulus non ? Eh ben c’est moi qui l’ai fait. Et je l’ai fait pour que tout le monde puisse sourire, le ventre plein et entouré de personnes qu’ils aiment. Et toi, c’est quoi ton petit nom ?


Je m'exprime de préférence en #FFCC00
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 118
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
118
8
1 270
MessageVen 12 Jan - 16:17
En route pour Régulus !
Celle-ci se trouvait seule dans ce long couloir. Elle pouvait enfin se libérer et pleurer comme elle le voulait sans se faire juger par personne. Puis, personne ne savait ce que la petite vivait en ce moment. Donc, il ne pouvait pas comprendre, mais quand même, cela tombait au mauvais moment.

Elle essuyait ses yeux pour tenter de les arrêter, mais cela ne marchait pas. Elle sentait ses yeux être brûlant tellement qu'elle ne faisait que pleurer ses derniers temps. Une voix se faisait entendre dans le couloir. Ce qui faisait sursauter notre chaton qui s'attendait à se retrouver toute seule. Elle baissait la tête pour pas que la personne voit à quelle point elle était triste. Princesse écoutait tout de même ce que disait le monsieur. Il disait qu'il y avait deux raisons pour être triste, la première l'aurait normalement fait rire. Cependant, cela avait crée un léger sourire sur le visage de la petite avant de regarder la personne qui lui parlait. C'était supposément le gars louche dans l'ombre. Il n'avait pas de l'air méchant. Bon beaucoup trop grand pour Misao, mais tout le monde l'était pour elle donc, elle était habituée. Celui-ci se mettait à sa hauteur, elle pouvait poser son regard bleu-gris dans les yeux ambré de l'homme. Le sourire disparaît lorsque celui-ci disait la seconde raison. C'était clairement ce que Misao vivait en ce moment. Cela était si évident que cela ? Après tout, personne de son école ne lui posait des questions ou tentaient de savoir. Ils se contentaient de faire comme si rien n'était. Chaton retenait ses larmes ... enfin une personne qui semblait le comprendre puis il aidait son prochain. Sur le coup, Misao avait besoin de réconfort. Sans même demander la permission à cet homme, celle-ci se collait contre lui pour le serrer dans ses bras un moment. Restant en silence pour pleurer encore quelques larmes. Étant un peu plus calme, celle-ci relevait sa petite tête pour tenter de le regarder à nouveau.

- Je ... je m'appelle Mi ... Misao.

Elle gardait ses bras contre celui-ci se sentant étrangement bien auprès de lui.







ft. Adam Régulus


Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 0
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
28
0
1 200
MessageVen 12 Jan - 18:08
Pauvre petite. Elle devait avoir terriblement souffert du harcèlement de ses camarades. Je me souviens avoir moi-même été traité comme un moins que rien lorsqu’on découvrit que je n’avais pas d’alter. Peut-être même qu’elle avait d’autres sources de problèmes et dans ce cas là… Sur qui pouvait-elle compter ? Ne pas avoir d’ami de son âge est extrêmement difficile.

Lorsque mon regard croisa le sien, je compris que mon approche était la bonne. La douleur et la solitude dans ses yeux étaient intenses. Je me demandais même si la petite pouvait se confier à sa familles lorsque je vis ces yeux tellement je vis la douleur. Proche de ceux de Roxanne et de tant d’autres… Je me devais de faire quelque chose pour elle.

Elle s’avança, posant son visage contre mon torse. Je sentais clairement l’humidité de son souffle causé par ces larmes. Ma chemise devint humide. Peut-être que son nez allait couler, peut-être que comme certains que j’ai connu, elle vomirait sur cette chemise, mais peu m’importait si cela était suffisant pour, ne serait-ce qu’un peu, soulager la douleur de cet enfant.

Je répondis calmement à son appel à l’aide en l’enlaçant, lui laissant le temps. Car le temps était quelque chose d’important. Il ne fallait surtout pas brusquer un enfant.

Lorsqu’elle se calme, la petite me donna son prénom en me regardant dans les yeux depuis mon torse.

-Misao, quel joli prénom. Répondis-je à voix basse en lui souriant, caressant doucement l’arrière de sa tête. J’ai demandé à Elta de continuer la visite avec ta classe, aussi c’est dommage… Tu ne pourras pas faire la visite. Désolé. Dis-je en étant légèrement mesquin. Je repris cependant aussi tôt. Mais plutôt que faire une bête visite, je suis sûr que faire un tour spécial avec moi sera plus intéressant . Qu’en dis-tu ? Ah peut-être qu’avant ça un petit goûter serait une bonne idée.

Après tout, pleurer est une importante source de déshydratation. Je décidais de soulever Misao et de la porter jusqu’à la salle de pause, qui était derrière une des portes du couloir. Marchant tranquillement jusqu’aux distributeurs, je passais mon badge avant de demander à Misao :

-Prends ton temps et choisis. On a tout l’après-midi devant nous et si tu veux rester un peu plus, tu n’auras pas besoin de rentrer en bus avec ta classe. Je demanderais à ce qu’on te ramène chez toi. Après avoir pleuré, il est important de boire, alors au moins, prends une boisson.

Je lui souriais tranquillement, boisson chaude, boisson fraiche, gâteaux, bonbons, elle avait le choix. Entièrement composés de produits de mes diverses entreprises. Une fois choisi, il n’y aura plus qu’à aller prendre place à une table ou dans des poufs.


Je m'exprime de préférence en #FFCC00
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 118
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
118
8
1 270
MessageVen 12 Jan - 22:19
En route pour Régulus !
Le câlin lui faisait vraiment du bien. Elle avait même réussie à dire son prénom au monsieur. Hum Adam. Elle n'allait sans doute pas oublier ce prénom de sitôt. Avec un prénom de la sorte, il n'était pas du coin. Celui-ci devait même être d'un autre pays. Misao était encore triste, mais la curiosité prenait tranquillement le dessus. Elle baissait les yeux lors qu’Adam lui disait que son prénom était joli. Chaton ne le savait pas, mais ses joues avaient légèrement teintées vers le rosée. C'était rare qu'elle se faisait dire ce genre chose et le sourire de cet homme était si beau. Elle se cachait un court moment le visage pour essuyer ses larmes en même temps. Elle sentait les caresses en arrière de sa tête. Normalement, elle aurait sans doute dis pas touche vu qu'il n'y avait que sa maman qui avait le droit. Aujourd'hui, c'était différent. Ces caresses étaient plus que le bienvenue.

Chaton entendait ce que lui racontait Adam. La visite allait continuer sans elle, cela était dommage en effet. Puis, elle était déçue sur le coup. Il pouvait sans doute même entendre le soupir étouffé par son linge. Cependant en entendant le reste, celle-ci arrêtait de se cacher pour faire un grand sourire à celui-ci.

- Trrop cool et c'est vrrai qu'un petit goûté serrait bon..

Après ces paroles, Misao était soulevé par Adam pour se faire porter plus loin dans le couloir. Elle ronronnait légèrement de bonheur. Elle avait l'impression d'être une véritable princesse à se faire porter de la sorte. Adam arrêtait devant une machine distributrice et il lui disait qu'elle pouvait prendre ce qu'elle voulait et qu'ils avaient tout leur temps pour faire la visite. Il proposait même qu'elle ne prenne pas le bus avec sa classe. Cela était gentil, mais pour le moment, chaton ne pensait qu'à manger et se changer les idées. Le reste allait devoir attendre. Il y avait tellement de choix qui se présentait à elle. Elle avait du mal à croire qu'elle pouvait prendre tout ce qu'elle voulait. Cela se voyait dans ses yeux qu'elle voulait plusieurs choses. Arriverait-elle à être raisonnable?

- Du chocolat chaud , des biscuits au chocolat oh ... des guimauves..

Elle énumérait toutes les bonnes choses qu'elle pouvait voir. Elle allait devoir faire un choix cependant et ne pas vider la machine non plus. Elle semblait avoir de nouveau un sourire sur les lèvres. Celle-ci semblait passer du bon moment en à la compagnie d'Adam.

- Hum ... je vais prrendrre ... hum. Le chocolat chaud et les biscuits ... s'il-te-plaît..





ft. Adam Régulus


Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 0
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
28
0
1 200
MessageSam 13 Jan - 2:50
En m’occupant de jeunes enfants comme je le faisais avec Misao… Je me demandais si je pourrais m’occuper de mes propres enfants ainsi. C’était une pensée récurrente, mais je préfère ne pas y penser trop. Un de mes proverbes préférés étant qu’un médicament en trop grande quantité est un poison.

Ainsi, Misao qui se souciait clairement moins de ses problèmes et plus des sucreries devant la machine était vraiment réconfortante. C’est cela, un enfant devrait pouvoir garder ce genre d’expression. J’étais vraiment heureux d’avoir agi pour la petite.

Elle semblait hésiter, ne me jetant pas un regard, cherchant sa décision finale. Il était évident que Misao était une gentille fille, car cette dernière hésitait visiblement car elle se retenait. Je ne dirais pas qu’un enfant qui veut tout est un mauvais enfant, après tout d’après moi il est normal d’être égoïste à cet âge. Je ne dis pas que je cèderais à tous les caprices, mais être capricieux de temps en temps, n’est pas un problème.

Je me livrerais même à accepter beaucoup de demandes de la part de mon entourage ou d’enfant comme Misao qui d’après moi n’ont pas assez reçu. Le problème est que les enfants blessés seront souvent renfermés et garderont leurs envies par peur de gêner… Afin de ne pas être à nouveau blessé. Cependant les forcer à être égoïste est contre mon idée du traitement idéal, j’ai donc mes propres méthodes.

Je remarquais d’ailleurs que Misao roulais certaines prononciations, tel un chaton qui ronronnait. Etait-ce dû à son alter ? Je ne savais pas, mais en tout cas, c’était extrêmement mignon.

-Ok ok~ Les biscuits…. Et le chocolat chaud. Dis-je en appuyant sur les boutons de la machine.

Plutôt moderne, la machine ne laissait pas tomber la commande en bas du distributeur et ne préparait pas les boissons comme dans les machines à cafés. Pendant que le chocolat chaud était préparé, un plateau monta au niveau du sachet de biscuits au chocolat et ceux-ci furent déposés sur le plateau. Une fois le chocolat prêt, le plateau récupéra de la même manière le chocolat et se dirigea vers une trappe qui se trouvait devant nous. La trappe s’ouvra, je pris le chocolat chaud afin que Misao ne se brûle pas les mains, même si il n’y avait aucun risque, je préférais prévenir que guérir. Lui jetant un regard complice signifiant de prendre le sachet de biscuit, je l’emmenais ensuite vers une table basse entouré de poufs.

Posant le chocolat sur la table, je me baissais tranquillement afin de laisser Misao prendre place sur un pouf. Restant accroupi je repris parole :

-Prends ton temps et fait attention à ne pas te brûler la langue. Je vais aussi me prendre quelques trucs. Dis-je en me relevant.

Repassant mon badge, je pris donc les marshmallows que Misao avait mentionnés, j’y ajoutais un café pour me réveiller, des cookies aux fruits et un sachet de bonbon au caramel afin d’y consommer durant la visite. Récupérant le tout, je retournais donc auprès de la petite.

Me posant en tailleur à côté d’elle, je rangeais les bonbons dans la poche de ma veste et ouvrais les sachets de cookie et de marshmallow. Prenant un marshmallow, je le tendis en direction de Misao.

-Tu en voulais n’est-ce pas ? Je sais que les gentilles filles comme toi se retiennent souvent, mais avec moi, n’hésite pas à penser un peu plus à toi-même.


Je m'exprime de préférence en #FFCC00
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 118
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
118
8
1 270
MessageDim 14 Jan - 19:40
En route pour Régulus !
Elle venait de faire son choix. Celle-ci venait tout juste de dire ce qu'elle voulait qu'Adam appuyait sur les boutons de la machine pour ce qu'elle lui avait dit. Misao ne perdait pas du regard ce qui se passait dans la machine. De voir les plateaux à l'oeuvre était quelque chose de nouveau pour elle vu que Chaton avait l'habitude avec des vieilles machines distributrices. Une fois le tout récupéré, Adam prenait le chocolat chaud pour ensuite faire un signe à Misao de prendre les biscuits. Sans attendre un instant de plus, la petite prenait les biscuits dans ses mains tout en ouvrant rapidement le sachet alors qu'elle était portée à une table basse.

Celle-ci attendait d'avoir les pieds au sol avant de s'installer sur le pouf le plus colorés. Elle prenait ensuite une bouchée de biscuit. les oreilles de chat se dandinaient tellement que les biscuits étaient délicieux. Elle rapprochait le chocolat chaud proche d'elle lorsque l'homme lui disait qu'elle pouvait prendre son temps afin de ne pas se brûler avec son breuvage et qu'il allait se chercher de quoi pour lui également. Elle lui faisait un léger sourire avant que celui-ci se relève pour se diriger vers la machine. Elle déposait son biscuits sur le sachet de biscuits pour porter la tasse à ses lèvres.

- Aiie .

Elle aurait du attendre un petit instant de plus, cela était encore trop chaud pour être bu. Elle ne s'était que brûler le bord des lèvres au moins.
Elle déposait donc le chocolat pour se contenter de manger les biscuits pour l'instant. Elle cachait sa petite brûlure à Adam de la sorte, mais celui-ci devait se douter qu'elle n'avait pas été sage. Elle le laissait s'installer quand elle voyait une guimauve du coin de l'oeil. Elle se retournait donc la tête pour écouter ce qu'il disait.

- Je ... d'accorrd merrci..

Elle prenait doucement la guimauve avec sa main qui était libre pour passer la guimauve en arrière du biscuits pour le manger.

- Question ... pourrquoi vous êtes si gentil ? Est-ce que vous avez été seul vous aussi ?.





ft. Adam Régulus


Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 0
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
28
0
1 200
MessageLun 15 Jan - 20:34
Elle accepta adorablement le marshmallow alors que je me demandais si elle possédait cette fameuse langue de chat sensible à la chaleur ? A vrai dire, je n’y avais peut-être pas pensé, mais est-ce qu’une boisson chaude était vraiment un bon choix ? Je soulevais mon café et pris une simple gorgée en savourant l’amertume du café avant d’attraper un marshmallow et le manger simplement. Cela faisait longtemps que je n’avais pas mangé de sucreries, mais peut-être que de le faire plus souvent serait une bonne idée.

Ouvrant le sachet de cookie au fruit afin d’y gouter en accompagnement de mon café, Misao me posa une question, puis deux, roulant à son habitude les R. La regardant dans les yeux, je fis un sourire légèrement mélancolique, prenant une autre gorgée de café avant de prendre la parole.

-Hum… J’aimerais pouvoir te dire qu’il est normal d’être gentil, mais comme tu le dis, j’ai été seul très rapidement vois-tu... Je pris une inspiration lente et tranquille. Tu ne le sais probablement pas, mais je n’ai pas d’alter et mes parents m’ont abandonné à cause de ça. Puis toutes les personnes avec qui je m’entendais bien m’ont traité comme un moins que rien, je n’étais plus qu’une pierre sur le bord de la route pour eux. Fermant les yeux, je continuais de parler. D’après moi, l’enfance est une des parties les plus importantes de la vie et donc, comme toi, se retrouver seul à l’enfance est quelque chose que je ne peux plus supporter. En plus de produire les costumes de héros, des jouets, des gâteaux et d’autres, je suis à la tête de plusieurs associations qui aident les orphelins dans le monde… Ceux qui n’ont plus de parents sur qui compter… J’aimerais qu’ils puissent tous compter sur moi, mais je ne suis qu’un homme… sans alter qui plus est hahaha.

Je terminais en autodérision car j’avais l’impression avoir été un peu trop sérieux pour la petite. Aussi, je pris un cookie et repris parole.

-Mais ne t’occupes pas de ça, pour le moment, profites-en et amuse toi, je veux que tu grandisses sans problèmes et si jamais tu réussis à devenir grande comme il faut, j’espère que tu deviendras une grande héroïne et aidera ceux qui en ont besoin, ce même sans avoir de raison particulière.

Ainsi, je reprenais tranquillement mon café, offrant au chaton un grand sourire pour ne pas l’inquiéter et lui montrer que maintenant, tout allait bien.

Spoiler:
 


Je m'exprime de préférence en #FFCC00
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 118
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
118
8
1 270
MessageLun 15 Jan - 22:12
En route pour Régulus !
Elle venait de poser des questions à Adam. Puis à l'entendre, cela semblait être un sujet délicat. Elle abaissait légèrement ses oreilles se sentant un peu mal de lui avoir poser ses questions. Il avait lui aussi eut un enfance plus difficile. Cela ne devait pas être facile d'être rejeter de tout le monde parce qu'il était différent. Il se voyait comme un moins que rien alors, qu'il était plus que cela en fait.

Malgré le fait qu'il n'avait pas d'alter, celui-ci aidait tout de même son prochain. La preuve sans lui, Misao serait encore entrain de pleurer sur son sort. Pour elle, Adam n'était pas rien. Il était une très bonne personne et le fait qu'il lui souhaitait de devenir une héroïne lui faisait naître un jolie sourire sur son visage. C'était son rêve depuis qu'elle était toute petite et elle ferait son possible pour y arriver. Avec le sourire sur le visage d'Adam, celle-ci avait du mal à savoir s'il faisait cela pour la rassurer ou s'il faisait cela parce qu'il était réellement correct. Étant dans le doute celle-ci prenait une gorgée de chocolat chaud avant de lui parler à nouveau.

- Je souhaite devenirr une hérroïne depuis que je suis toute petite. Ma maman ... .

Elle coupait sa phrase sur le coup. Elle avait ce rêve au départ pour ressembler à sa mère. Peut-être qu'elle devrait dire autre chose ou penser à un autre rêve vu que celle-ci n'est plus de ce monde.

-
en était une et je voudrais qu'elle soit fière de moi
.

Chaton mangeait rapidement ses biscuits ne lui restant plus que son chocolat chaud. Elle devait prendre son temps, mais une partie d'elle avait hâte de visiter.

- puis ... vous n'êtes pas qu'un homme sans alterr ... Vous faites de votrre mieux pourr aider votrre prrochain et sans vous, je serrrais encorre trriste. Alors . Merrci d'êtrre vous même..

Princesse faisait un petit sourire timide avant de prendre une grande gorgée de chocolat chaud.



ft. Adam Régulus
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 0
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
28
0
1 200
MessageMer 17 Jan - 22:34
Lorsque chaton me parla de son rêve qui était plus ou moins le rêve de tous les enfants, cela ne m’étonnait guère. Ce qui me dérangea légèrement plus était l’histoire avec sa mère. Je n’étais pas si stupide ou dense pour ne pas comprendre ce qu’elle avait évité de dire. Dans le meilleur des cas sa mère était handicapée à vie… Mais l’autre possibilité était plus probable et je pouvais donc comprendre la source de la solitude de la petite.

Je ne fis cependant aucune remarque. Peut-être aurais-je dû, mais je me rappelais la mort de Lin… Je ne voulais pas manquer de respect envers elle, mais la chose qui me faisait le plus de bien n’était pas le réconfort ou autre chose, mais l’oubli. Laisser l’eau couler sous les ponts était sans doute la meilleure méthode pour soigner un cœur blessé. Non. Pour certains de mon entourage, trouver le grand amour a été une très bonne solution aussi, mais Misao était clairement trop jeune pour ça.

Cependant, la petite m’étonna. Peut-être était-ce parce qu’elle n’était encore qu’une enfant… Mais elle essaya de me réconforter alors qu’elle était probablement celle qui en avait le plus besoin.

Me traitait-elle comme elle aimerait l’être ? Je décidais de réagir sans trop y réfléchir.

-Haha~ regarde-moi ça ! N’es-tu pas déjà une splendide héroïne en train d’essayer de me réconforter ? Je suis sûr que ta mère est déjà fière de toi. Ah, mais fait attention hein, ce n’est pas parce qu’elle l’est déjà que tu dois te relâcher dans tes efforts !

Je décidais de caresser doucement sa tête.

-Merci Misao. Murmurais-je sincèrement ma main sur sa tête.

Sans m’en rendre compte, le contenu des divers sachets et de nos gobelets s’étaient vidés. Vraiment, les enfants… Non, Misao réussissait à merveille à me soigner mon mental fatigué.

-Bien et si on attaquait notre petite visite ?
Demandais-je en attrapant les divers sachets de la table et les gobelets vides afin de les jeter.

Me levant pour jeter le tout à la poubelle, je tendis ensuite ma main à Misao.

-Bien, aujourd’hui, Misao, tu seras ma petite princesse et je vais te faire découvrir un de mes châteaux~ Cela sera notre petite escapade secrète !


Dès lors je commençais à réfléchir à comment j’allais faire visiter la petite princesse.


Je m'exprime de préférence en #FFCC00
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 118
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
118
8
1 270
MessageSam 20 Jan - 18:03
En route pour Régulus !
Elle disait des mots qui étaient gentils. C'était une façon pour la petite de le remercier. Parce que sans lui, elle serait sans doute encore là-bas dans le couloir entrain de pleurer et sans doute penser à des choses horribles ou des choses qu'une enfant de son âge ne devrait pas penser. Puis le fait que cela lui effleurait l'esprit lui fit secouer la tête un court instant. Elle devait cesser d'y penser. Sinon, cela allait gâcher le bon moment qu'elle partageait avec Adam.

Chaton écoutait donc ce que disait celui-ci. Elle déjà une héroïne? Celle-ci avait du mal à y croire. Parce que si elle l'était vraiment, elle n'aurait pas restée cachée dans la cuisine ce jour-là, elle aurait aidée sa mère à combattre les intrus. Cependant étant aussi jeune, elle n'était sans doute pas assez forte pour éviter ce qui c'était passé. Mais, s'il fallait être seulement à l'écoute des gens pour en devenir une. Elle pourrait le devenir aisément. Chaton pensait souvent aux autres bien avant ses bonheurs à elle. Cela est naturelle chez elle. Elle souriait lorsqu'elle sentait la main de l'homme sur sa tête. Elle ronronnait légèrement au caresse de celui-ci et le remerciement d'Adam lui faisait du bien. Elle n'avait peut-être pas réussie avant pour sa mère. Mais aujourd'hui, elle avait réussit à faire sourire quelqu'un. C'était un petit pas pour elle vers son rêve.

Misao avait terminée son chocolat chaud alors que l'homme lui proposait de commencer la visite.

- Avec plaisirr  .

Elle observait la main d'Adam pendant un court moment tout en baissant le regard. Une princesse. C'était un surnom que sa maman lui donnait pour dire qu'elle était magnifique et tout. Puis quand cela était dit par Adam, cela lui donnait l'impression de pouvoir en être vraiment une. Elle tendait donc sa petite main droite pour se lever et le suivre tout en gardant le sourire.

-
Je vous suis mon prrince.
.





ft. Adam Régulus
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 0
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
28
0
1 200
MessageDim 21 Jan - 18:01
Je n’étais pas certains de ce que je devais faire, je ne savais moi-même que grossièrement comment étaient préparé les costumes des héros, mais même ainsi, je ne pouvais pas tout montrer à la petite Misao : Certaines parties étaient bien évidemment non accessible et d’autres inintéressante.

Je pouvais probablement trouver un moyen de nous faire passer dans les premières, mais je ne pouvais pas aisément rendre les secondes plus intéressantes. Je décidais donc d’ignorer certain passage et passer directement à la zone de test du matériel.

Nous arrivâmes donc à l’entrée d’un sas. Et une de mes grandes fierté : Il existait des combinaisons de petites tailles dans ma société !

Il s’agissait de tenue confortable en tissus spéciaux qui couvraient tout le corps jusqu’au cou et se fermait par un zip arrière. Associé à cela des masques faciaux couvrant le bout et le nez, des lunettes étanches et des charlottes.

La raison des petites tailles était que j’avais embauché des employés de petites tailles. Ce parce qu’ils étaient extrêmement qualifiés. A vrai dire je n’avais pas prévu d’emmener des enfants dans les zones de test, mais Altaïr pensa que cela faisait partie de mon plan et pris en charges la mise en place de système de sécurités et autres pour que les non-habilités ne risquent rien dans cet endroit… J’avais vraiment des subordonnés dévoués, mais je n’étais pas sur de mes sentiments vis-à-vis de ce qu’ils croient.

-Bien, on va entrer dans la zone où sont testés les matériaux utilisés pour les costumes des supers héros. Alors il faut mettre ces tenues de laboratoires pour ne pas déranger les employés~ Laisse-moi t’aider.

Bien entendu, ce n’était pas la première fois que je venais en aide à un enfant pour qu’il mette des vêtements. Je l’avais fait de nombreuses fois avec mon entourage.

-Les jambes, une par une, puis les deux mains. Je fermerais ensuite la fermeture derrière et voilà ! Je te laisse mettre ce masque devant ta bouche et ton nez, les lunettes et le petit chapeau pour protéger tes jolis cheveux. Fait bien attention à ce qu’ils soient tous dedans~

A vrai dire, je ne savais pas si avec toutes les sécurités installées, ces tenues étaient vraiment nécessaires, mais je faisais confiance en mes employés et ma famille. Je mettais moi aussi par moi-même la tenue. Mais ce n’était pas aussi simple que ça.

-Misao, tu pourras m’aider pour fermer la fermeture dans mon dos ? Mes bras ne sont pas assez souples. Dis-je en rigolant.

Je me baissais dos à Misao pour la laisser faire. C’était donc pour ça que les travaux organisés dans cette zone l’étaient par binômes ? Enfin, une fois tous les équipements en places, nous allions entrer dans le sas de décontamination.


Je m'exprime de préférence en #FFCC00
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 118
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
118
8
1 270
MessageLun 22 Jan - 2:50
En route pour Régulus !
Elle tenait la grande main d'Adam alors que celui-ci semblait être entrain de réfléchir. Est-ce que cela était si compliqué pour cet homme de faire une visite à Misao ? Nah, il devrait sans doute juste réfléchir à comment il allait faire pour que la visite soit unique. Elle attendait donc sagement à côté de lui tout en secouant légèrement sa petite jupe écolière pour s'assurer de ne pas avoir de poussière dessus avant que celui-ci avance.

Se retrouvant un peu derrière lui, celle-ci gambadait donc pour se placer à côté de lui. Celui-ci faisait des grands pas à comparer d'elle. Chaton devait donc faire de la marche rapide pour rester proche. La petite troupe se trouvait à l'entrée d'un sas et ooh. Les petits costumes. Sans attendre un instant de plus, Misao lâchait la main de son prince du moment pour voir les costumes de plus près. Elle touchait le tissu des costumes se demandant de quoi il était constituée pour prendre les masques pour les observer à leur tour.

Elle remettait les lunettes à leur place quand Adam lui parlait de nouveau. Elle lui faisait un léger sourire comme si elle n'avait rien fait. Elle allait entrer dans la pièce que les habits des héros étaient tester. Elle avait des étoiles dans les yeux, cela allait être intéressant à voir.

- D'accorrd.  .

Princesse observait l'homme qui prenait le costume avec les accessoires nécessaires avant de donner les instructions pour le tout.

-
Comme cela ?
.


Celle-ci plaçait sa première jambe ainsi que la seconde tout en rigolant, cela ressemblait à un jeu pour elle. Suivit du reste des instructions qui se passait à la lettre. Elle rigolait à nouveau lorsque l'homme lui demandant un coup de main. Elle c'était mit sur la pointe des pointes quand elle le voyait se pencher. Celle-ci déposait donc ses pieds au sol pour mettre ses petites mains délicate sur la fermeture éclaire qui montait et montait. Puis soudain, le zipper ne montait plus.
Elle essayait de forcer, mais celui-ci ne semblait pas monter. Elle parlait donc timidement de la situation à Adam.

-
Eum ... Adam. C'est coincé.
.


ft. Adam Régulus
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 0
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
28
0
1 200
MessageVen 26 Jan - 15:28
Laissant faire Misao, peut-être que d’essayer de visiter cette partie en premier n’était pas une bonne idée. Je ne pouvais ni voir, ni atteindre la fermeture éclair… Et d’après Misao, cette dernière était bloquée. Je réfléchis l’espace d’un instant avant d’arriver à une décision.

-Hum… Tant pis ! On risque rien, personnellement j’ai déjà vu toutes les sécurités et c’est impressionnant. Vraiment, le "plus ultra" de la technologie hahaha !


Je me relevais en abandonnant l’idée de fermer cette fermeture. Le but du protocole est de bien mener les plans d’expériences. Pour bien mener un plan d’expérience, il faut réussir à reproduire aussi identiquement que possibles les divers facteurs lors des répétitions d’expérience. Il s’agit d’une méthode pour conjecturer les résultats.

En bref, on peut obtenir ainsi un grand nombre de résultats approximatifs à partir de quelques expériences.

Je pris donc la main de Misao afin d’entrer dans le sas, Pour une personne qui ne connaissait pas, cela était évidemment excitant et stressant. J’étais content d’avoir choisis ça pour commencer la visite de Misao. Lâchant alors sa main, je repris parole.

-Il va falloir se boucher les oreilles. Dis-je souriant inutilement sous le masque…

J’imaginais alors déjà Misao, toutes mignonnes les mains sur la tête pour ce faire. Je ne pouvais m’empêcher de sourire sous le masque blanc. Une fois les oreilles bouchées, j’appuyais avec mon coude contre un bouton et un petit coup souffla une demi-seconde. Je ne comprenais pas cette technologie, mais apparemment, cela permettait de créer un environnement complètement stable dans les laboratoires.

Faisant signe à Misao, je lui montrais qu’on pouvait désormais déboucher nos oreilles.

Nous entrâmes donc finalement dans le laboratoire de test. Un décor entièrement blanc, avec divers outils dont je ne connaissais pas forcément l’utilité, un grand nombre d’écran tactile sur les murs et sur les tables et quelques personnes qui travaillaient à divers endroits de la pièce se tournèrent un instant pour observer dans notre direction. Mais surtout des costumes de héros en test.

A vrai dire, ainsi habillé, il était évident que l’on ne me reconnaîtrait pas. Et pas non plus que Misao était une enfant. De plus le petit chef de cette section était plutôt tranquille vis-à-vis des horaires de son équipe du moment où les résultats étaient présent… Et par résultat, il était en fait un genre de scientifique fou. Mais grâce à ça, les personnes présentes ne savaient pas qui nous étions et ne se doutaient pas que nous n’étions pas là pour travailler.

Il était donc possible d’observer des essais d’élasticité, de résistance au choc, a diverses substances.
Un petit homme sur un escabeau prit parole :

-Dites-moi, vous pouvez pas m’aider ? J’ai besoin que quelqu’un tourne la manivelle pour tester l’élasticité de cette tenue.

Les autres firent non de la tête, tous occupé à autre chose pendant que le petit homme surélevé maintenait accroché une tenue. En tournant la manivelle, cela tirerait probablement la tenuede l’autre côté pour en tester l’élasticité. Je chuchotais donc :

-Qu’en dis-tu ? Tu veux essayer ?


Je m'exprime de préférence en #FFCC00
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 118
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
118
8
1 270
MessageSam 27 Jan - 17:36
En route pour Régulus !
Elle n'arrivait pas à fermer la fermeture éclair de la tenue de protection dAdam. Celui-ci ne semblait pas inquiet. Il disait même que la sécurité des lieux était impressionnant et que le techonologie était plus ultra tout en rigolant un brin. S'il était si confiant, c'est que cela devait vraiment l'être. Après tout, il était le patron de cet endroit. Misao souriait donc à celui-ci avant de se faire prendre la main pour entrer dans le sas.

Une fois à l'intérieur, Misao récupérait sa main puisque celle-ci devait se boucher les oreilles. Chaton avait mettait bien ses mains sur la tête. Même si le bruit ne durait qu'une demi seconde. Cela sonnait assez fort pour les oreilles de Misao qui entendait un peu mieux que la moyenne. Elle avait fait une légère grimace sous le masque qui devenait un sourire une fois le bruit terminé. Elle voyait le signal d'Adam comme quoi elle pouvait arrêter de se boucher les oreilles.  

Le labo était blanc. Cela aurait été plus intéressant s'il y avait eu un peu plus de couleur. Heureusement qu'il y avait des outils et des gens qui travaillent pour mettre un peu de vie dans cette pièce. L'un des employés demander un coup de main pour tester l'élasticité d'un costume de héros. Personne ne répondait à l'appel. Misao sautait de joie lorsque le patron des lieu lui proposait d'aller aider le gars.

- Je veux bien essayer. .

Princesse gambadait pour se rendre à côté de l'employée.

-
Qu'est-ce que je dois faire au juste ?
.


Celle-ci écoutait à nouveau les consignes que l'employé lui disait. Chaton se rapprochait de la manivelle. Cela se voyait qu'elle forçait de toutes ses forces pour faire tourner la manivelle. Elle n'y arrivait pas du premier coup. Cela était plus demandant que prévu. Elle se frottait un peu les mains avant de se remettre à la manivelle. Yeah, elle avait réussit à le faire tourner.

-
J'ai rréussis !
.


ft. Adam Régulus
Civil
avatar
fond des messages :
Messages : 28
Points : 0
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
28
0
1 200
MessageMar 6 Fév - 23:03
J’ai pu observer tranquillement la petite essayer de faire tourner la manivelle. D’après mes souvenirs des divers rapports, il était mentionné un prototype pour les alter augmentant la taille de l’utilisateur. Utilisant un matériau composite, il fallait que ce dernier soit très élastique, tout en étant résistant et le but actuel était d’améliorer la résistance.

-Tss Un échec, un ! Dit l’homme de petite taille en descendant de son marche pied.

Observant Misao, je pris parole pour poser des questions :

-Hum… Et donc, si je me souviens bien, l’élasticité était encore ok il y a deux semaines, quels genres de modifications ont été apportés pour que cela devienne aussi… Résilient.

-Ah, tu es plutôt bien informé, d’habitude personne ne s’occupe des recherches des autres sauf le chef. Mais ouais, j’ai essayé de changer les composites pour améliorer la résistance. Mon objectif était de faire une tenue qui tiendrait le coup même si le héros qui le porte ne le tient pas.

Hein ? Pensai-je alors.

-A-Attend… C’est inutile si il n’y a que la tenue qui tient aux chocs… Il faut que le contenu tienne aussi. Je sais que la devise du chef est que le costume est le symbole du héros, mais de là à faire ça…

-Mais n’est-ce pas une forme de romance ?! Je veux dire, Il faut que quoiqu’il arrive la tenue tienne ! Regardez !

Il sortit un chalumeau et l’alluma, forçant la flamme contre le costume. C’était impressionnant de voir l’absence d’effet sur la tenue. Il prit ensuite une scie circulaire, je fis alors signe à Misao de reculer, et essaya d’y couper. La tenue offrait une bonne résistance avant d’être découpée. Et il reprit parole.

-Vous voyez, j’ai été viré de mon ancien boulot car je faisais des tenues facilement destructible mais qui cachait quand même les parties intimes des héros et héroïnes… Mais le chef m’a ouvert les yeux !


-Ouh la… Misao, je crois qu’on va aller ailleurs. Ça te va ? Dis-je en prenant sa main et en reculant face au petit moustachu qui avait enlevé son masque.

Se dirigeant à nouveau vers le sas, l’homme reprit tout de même la parole.

-Mais en fait, t’es qui toi pour me parler comme ça ?! Je suis le troisième plus haut placé dans ce laboratoire ! Dis-moi qui est ton responsable !

-Hahaha, moi ? Je n’appartiens pas à ce service~ Désolé de pas m’être présenté, je m’appelle Adam. Vous faites globalement du bon boulot, mais travailler un peu plus en équipe ne vous ferait pas de mal.

On se redirigeait donc vers le sas, tandis qu’un employé se mit à marmonner qu’Adam était le nom du patron.

Une fois sortie de cette zone, je posais donc une question importante à Misao.

-Pour la suite, tu préfères visiter quoi ? La conception ? Peut-être voir les gadgets et armements ? Je te laisse choisir, on pourra visiter le reste après.


Je m'exprime de préférence en #FFCC00
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour se rendre en Bourgogne...
» [Japonais] Apprendre le japonais, feuille de route
» En Route pour l'Isengard ?
» En route pour le Gothicomp 2011
» [En route pour le CF] Une semaine; un méta - Nantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone industrielle-
Sauter vers: