• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Une vision de la justice [w/ Aaron Harbinger]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Bas quartiers
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 72
Points : 0
Puissance : 2 060
Réputation : 50
Voir le profil de l'utilisateur
72
0
2 060
50
MessageDim 31 Déc - 1:23

Une vision de la justice.    



w/ Aaron Harbinger
Justice aveugle

▬ La violence est-elle une solution ?


22h18. La musique envahissait ses oreilles, bloquant agréablement le vrombissement sourd des véhicules alentours. Ses lèvres remuaient doucement, et même si elle n'émettait aucun son, il était facile de comprendre qu'elle suivait les paroles. La voix rauque du chanteur envahissait son esprit, les rythmes forts de la batterie et les envolées de la guitare comblaient ses pensées. Et c'était tout ce dont elle avait besoin en ce moment même. Izumi Ueda s'arrêta un instant, le temps de sortir un petit miroir de poche. De l'extérieur, elle semblait vérifier son maquillage, et c'était exactement ce qu'elle faisait. Mais plutôt que de vérifier la tenue de son mascara, elle regardait si son grain de beauté était toujours aussi bien dissimulé sous deux tonnes de fond teint, si ses lentilles vertes lui donnaient un air plus sympathique et surtout si aucune mèche de cheveux blanc ne s'échappait de sa longue perruque noire.

Elle prit une profonde inspiration. Son ventre était noué et la cicatrice à sa hanche la démangeait encore. Pourtant cela faisait un mois et quelques jours qu'elle avait pu quitter l'hôpital, la douleur était étrangement tenace. Sa mise à pied avait rapidement été levée, aucune preuve contraignante n'ayant été trouvée. Jamais elle ne remercierait assez son amie, mais elle essayait, en commençant par cette mission. Sa première, depuis son retour dans les rangs de son agence. Après un briefing, elle s'était vue confier une nouvelle identité et surtout un but : faire tomber un trafiquant d'armes. L'homme n'était pas encore spécialement influent, mais les services de l'ordre ne voulaient pas lui laisser le temps d'étendre ses racines. Le problème était qu'il demeurait un parfait inconnu. Quelques-uns de ses bras droits avaient pu être identifiés, mais le véritable cerveau de l'affaire demeurait une énigme.

Ce qui l'amenait à aujourd'hui. Elyah/Izumi avait rendez-vous avec deux indics. Ceux-ci devaient l'introduire à un petit receleur afin de faire d'elle une livreuse. Enfin, une démonstratrice. Selon leurs dires, leur boss n'était pas contre l'idée d'une nana pour présenter les armes à ses potentiels clients. De là, si elle gérait bien, elle pouvait espérer gravir les échelons et passer à la zone du dessus. Jusqu'à atteindre sa cible. A l'agence, ils avaient estimé une durée de trois mois pour cette opération. Des jeunes recrues s'étaient montrées choquées, mais la jeune femme avait à peine cillé. Ce n'était rien comparé au temps qu'elle avait passé au sein des Kusabana. Enfin, ça c'était une autre histoire. Bien sûr, la menace de la Rose Noire planait toujours au dessus de son épaule, et c'était bien pour cela qu'elle avait adopté un tel déguisement. Gardant une tenue dans les tons sobres, elle avait opté pour un t-shirt bordeaux simple, un jean troué bleu foncé et de simples baskets noires. Une veste en skaï venait couvrir ses épaules et ses bras blancs, lui permettant au passage de dissimuler un cran d'arrêt ainsi que sa paire de poings américains. C'était juste une simple précaution, car après tout, elle n'était pas là pour se battre.

Une large main s'abattit alors sur son épaule, la faisant tressaillir. Se retournant vivement, elle se retrouva nez à nez avec un homme taillé comme une armoire à glace. Elle le vit agiter ses lèvres, et elle ôta alors ses écouteurs, non sans une pointe de regret.

« Mam’zelle Izumi ? »
Elle répondit d'un hochement de tête.
« Kenta Nakamura. Je serai votre porte-parole pour l'entretien. Pas trop stressée ? »

Malgré sa carrure, il avait une bonne bouille. Mais Elyah ne lui adressa même pas un sourire. Elle se contenta de secouer négativement la tête tout en rangeant son téléphone dans sa poche. C'était un mensonge éhonté, mais l'indic n'avait pas besoin d'en savoir plus. D'ailleurs, ils n'étaient pas sensés être deux ? Elle lui posa donc la question et eut droit à un haussement d'épaules.

« Ça fait deux jours qu'on l'voit plus, même les flics ont pas de nouvelles. Le patron pense qu'un autre gang lui a réglé son compte. »

C'était fort possible, l'atmosphère était apparemment assez tendue en ce moment au sein des contrebandiers. L'homme prit la tête et l'emmena au point de rendez-vous suivant. Ils remontèrent une longue rue et, au fur et à mesure de leur progression, la qualité de l'environnement chutait. Des petits appartements sociaux ils passèrent aux maisons branlantes et insalubres avant d'arriver devant des squats pouilleux et desquels émanaient des relents d'herbe fraîchement fumée. L'odeur lui fit légèrement froncer les sourcils, mais elle se réprima. Il fallait qu'elle s'y habitue, car quelque chose lui disait que son futur "boss" ne serait pas le genre à fumer des cigares.

Après encore quelques minutes de marche, ils finirent par arriver dans une zone désaffectée. Ils entrèrent sur le site d'une ancienne usine et, à l'arrière du bâtiment en ruine, ils aperçurent quelques voitures garées là. Éparpillés autour des véhicules, quatre personnes semblaient discuter entre elles, tout en surveillant les alentours. L'obscurité couvrait leur visage, mais à leur allure, Elyah devina qu'il s'agissait de bras au service du patron. D'ailleurs, en parlant de lui, un petit gars sortit du lot et vint faire une brève embrassade au dénommé Kenta. Ils échangèrent quelques mots et, bien que restée un peu en retrait, elle comprit à leurs regards que la discussion portait sur elle. Enfin, le petit homme lui fit signe de s'approcher. Allez ma grande, c'était pas le moment de tout faire capoter.

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Révision du volet Justice de la Grande Charte
» [Codex Levan] Chapitre 5 – Justice héraldique
» La justice Provençale, une mascarade ?
» Statuts de la Haute Cour de Justice
» Greffier de justice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Bas quartiers-
Sauter vers: