• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos.

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Prison
Jeune membre de la ligue
Damu Ningyô
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageLun 6 Nov - 20:43
Le criminel s'étira dans sa cellule.

 Allongé sur son lit -Nom donné à la planche de bois rattachée par des chaînes à un mur, avec pour seul confort une couverture- celui qu'on appelait la poupée ou le clown et condamné pour plus d'une dizaine de meurtres sur des enfants s'ennuyait ferme. Et il haïssait par dessus tout s'ennuyer et déprimer dans son coin. Il avait de quoi : fiché comme criminel, sa belle échoppe de couture adorée lui avait échappé, et il se trouvait désormais affublé d'une HIDEUSE combinaison encore plus orange que ses cheveux, bien loin de ses costumes certes colorés et loufoques, mais si classieux et bien taillés...Rendez vous comtpe ! Son corps fin et élancé, ses hanches si féminines, ses membres gracile, noyés dans une tenue Baggy ! Mais mais mais...

  Il savait que cet état de fait ne durerait pas très longtemps.

 Damu Ningyô n'avait pas mené son dernier spectacle. Ce n'était pas comme ça que sa vie de criminel solitaire se terminerait ! Il avait un plan, minutieusement préparé depuis des semaines... Seul obstacle, UN seul... Son compagnon de cellule.Un autre tueur, apparemment. Il aimait bien sa couleur de cheveux et son calme, même si ce n'était peut être qu'une façade. Il avait fait mine basse, et n'avait pas cherché de confrontation avec cet homme qui semblait assurément plus puissant que cette crevette rousse de Damu. Et puis, quel intérêt ?

 Il n'avait pas vraiment communiqué avec lui - En fait, si, car Damu était homme à parler de tout et de rien avec n'importe qui et à mener une conversation tout seul, mais par communiqué nous entendons ici : parler de sujets plus sérieux et importants que la nourriture de la cafétéria- et il ignorait si cet étrange personne lui serait utile, lui mettrait des bâtons dans les roues ou se contenterait de ne rien faire.

 Néanmoins, il avait besoin de lui. Il faisait partie intégrante de son plan, et même si celui ci était réalisable sans l'aide de ce fameux Killer Flesh, alias Gaara, il prendrait sûrement moins de risques avec un "allié". L'ancien couturier lanca un regard en coin à son compagnon, bras derrière la tête, jambes croisées, dans une posture décontractée, et, mine de rien, activa son Alter avant de dire :

- Dis moi, cher ami... J'ai quelques projets demain, de type "évasion organisée" -il profitait évidemment de l'absence d'un quelconque garde, quand aux caméra et autres micros... L'Alter de la poupée s'en occupait bien.- et ce projet nécessiterait ton aide, ou du moins ta complicité...

  Il adressa un regard terriblement humain à son interlocuteur, un regard d'entourloupeur qui ferait accepter n'importe quoi à n'importe qui, ce même regard avec lequel il avait soudoyé un garde, lui promettant son innocence alors que des preuves évidentes l'accablaient - Et le tueur se félicitait d'être tombé sur un tel idiot au grand coeur-
Vilain Solitaire
Gaara Yoshita [Fantôme]
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 64
Points : 4
Puissance : 1 290
Réputation : 130
Karma : - 50
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
64
4
1 290
130
- 50
MessageLun 6 Nov - 21:25
Ils courent, ils courent les vilains...

Yoshita Gaara & Ningyô Damu

Jour X avec la poupée ... Nombre d'heures en sa compagnie inconnu.
Gaara ne savait pas combien de temps qu'il devait vivre dans la même cellule que cette avorton, mais au moins, cela apportait un peu de distraction dans la cellule. Bon, distraction était un gros mot puisque celui-ci ne parlait pas tellement et restait dans son coin. Il était divertissant à cause de son allure dans l'habit de prisonnier. On ne pouvait pas le manquer. Orange sur un ton orange. Cela continuait de marrer notre jeune adolescent. Alors qu'il voyait bien que son partenaire de cellule n'aimait pas sa tenue, Killer Flesh était bien installé dans son lit à observer le plafond. Il était bien dans la cellule. Un endroit qui le logis, qui le nourrit et qui lui permet de repartir à zéro. Quoi de mieux et les héros ne se pointe pas dans la prison pour venir enquiquiner les vilains qui sont enfermés. Une fois que les méchants sont en cachot, ils ne ressortent plus. Du moins d'habitude. Certes, Gaara avait l'intention de s'évader, mais pas tout de suite. Il s'étirait les bras et baillait légèrement d'ennui lorsque Damu lui adressait enfin la parole.
Dis moi, cher ami... J'ai quelques projets demain, de type "évasion organisée" et ce projet nécessiterait ton aide, ou du moins ta complicité...  
Et bien , on dirait qu'il décidait enfin d'agir. Il n'était pas trop tôt. Celui-ci pouvait voir un sourire carnassier s'agrandir sur les lèvres du jeune homme avant de s'asseoir sur son ''lit'' et de le regarder d'un air tenté.
Cause toujours ? Cela risque d'être plus amusant que ce silence que tu me fais endurer depuis longtemps déjà.
Il rigolait même de son commentaire.
Jeune membre de la ligue
Damu Ningyô
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageLun 6 Nov - 21:53
C'est avec une danse de la joie intérieure que Damu reçut la réponse de Gaara. Rien n'était gagné, mais il avait l'air en "bonne voie". Il tiqua un peu quand son camarade parla de son manque de discussion... Il ne put s'empêcher de dire entre ses dents d'un ton à la fois vert de rage et amusé :

- Si j'avais su... Moi qui me retenais pour ne pas me faire d'ennemis ...

 Il reprit à voix normale, comptant encore sur son Alter pour camoufler leurs paroles :

- C'est assez simple, mais voilà : un des gardiens est persuadé que je suis innocent de tout ce dont on m'accuse - il avait les larmes à l'oeil à force de se retenir de rire - et est d'accord pour m'aider à sortir, moyennant une compensation financière pour le danger qu'il encourt... Il s'occupe de la garde du mardi à la cantine lors de notre passage, le but serait de nous installer loin l'un de l'autre, moi près de la porte, toi ailleurs, afin que tu fasse une diversion... Champ libre là dessus, si mes renseignements sur ton Alter sont bons, tu devrais avoir de quoi t'amuser... Pendant que les gardes se jeteront dans ta direction commes des abrutis bien dociles, j"assomerai" à coup de plateau le gardien qui fera "malencontreusement" tomber sa carte magnétique et ses clés. Ensuite, libre à toi de me suivre, personne n'osera tirer sur toi dans le boucan général que feront les autres détenus : j'ai observés ces gars là, ils n'attendent qu'une occasion pour mettre la pagaille ! Je passerai inaperçu, je ne me suis pas fait remarqué, les gardiens se demander même ce que je fais ici parfois, et bien ils ne se doutent pas que bientôt je ne serais plus ici ! Alors... Tu en es ? Je n'ignore pas les risques encourus, et je saurais t'être reconnaissant un jour ou l'autre...

  La poupée détourna alors le regard de Killer Flesh, faisant mine de s'intéresser au plafond : si ils restaient trop longtemps à se regarder dans les yeux, même sans son, ce serait louche... Damu craignait par dessus tout qu'une telle chose arrive. Être découvert, mis dans une cellule encore plus sécurisée, mourir comme un rat sans jamais revoir le soleil... Tss ! Lui faire ça, à lui ! Un messager de la mort honnête et travailleur ! Il n'en revenait toujours pas... Mais il s'en moquait. Il allait bientôt sortir, et si le plan échouait, il se tuerait d'une manière où d'une autre. Il lança encore un regard en coin à Gaara, attendant une réaction, une réponse.
Vilain Solitaire
Gaara Yoshita [Fantôme]
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 64
Points : 4
Puissance : 1 290
Réputation : 130
Karma : - 50
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
64
4
1 290
130
- 50
MessageMar 7 Nov - 3:06
Ils courent, ils courent les vilains...

Yoshita Gaara & Ningyô Damu

Damu se décidait enfin à lui parler que Gaara lui lançait un commentaire qui lui faisait bien rire. À vrai, cela aurait vachement plus sympa de la part de Damu se s'exprimer plus tôt. Parce que le silence peut être agréable au début quand on se sait pas quoi dire ou que l'on évite la personne qui se trouve dans la même cellule. Ou encore quand on pense soit même a un plan d'évasion, mais que ce silence semble durée une éternité, cela n'était guerre nécessaire.
Si j'avais su... Moi qui me retenais pour ne pas me faire d'ennemis ...
Oooh, est-ce que Gaara venait de titiller son partenaire de chambré ? Il semblerait bien vu le ton que la poupée utilisait. Puis, de le voir les dents serrés montrait bien qu'il y avait quelque chose qui venait de le déranger. Pourquoi se retenir ? Gaara ne comprenait tout simplement pas cette idée. Pourquoi avoir peur de ce que les gens pense de nous ? Gaara ne c'est jamais empêché de dire ce qu'il pensait. Il montrait ce qu'il était à tous et si cela ne plaisait à personne ... tant pis pour eux. Ce jeune homme n'allait pas changer pour eux. Killer Flesh aurait bien dit sa façon de pensée, mais Damu avait déjà commencé à parler de son plan d'évasion.

Gaara écoutait tout en observant les alentours. Celui-ci était réveillé depuis peu alors, tout ce blabla qui avait beaucoup trop de détail, finit par avoir le dessus sur lui. Killer Flesh baillait durant le discours de la poupée. Il aurait pu aller directement aux points importants non ? Bref, il écoutait celui-ci jusqu'au bout. Il faisait un grand sourire de soulagement une fois que son partenaire lui demandait ENFIN s'il était partant ou non. Il regrettait presque de l'avoir laissé parlé. Avec toutes ses informations, Gaara devait prendre le temps de réfléchir pas vrai ? ou du moins ... de faire languir Damu. Killer Flesh prenait donc le temps se mettre le dos au sol et de placer ses jambes sur son lit afin de commencer des redressements assis. Il attendait d'en avoir fait une bonne quinzaine avant de répondre à la poupée.
Même si j'ai du mal à te croire sur parole ... Je peux bien te donner un coup de main.
Disait-il tout en continuant ses exercices. Celui-ci ne manquait aucune occasion pour s'entraîner. Mais, il devait avouer qu'une bonne bagarre lui ferait vachement plaisir.
Jeune membre de la ligue
Damu Ningyô
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageMar 7 Nov - 18:51
Damu allait péter un câble : il lui confiait ses plans d'évasion si chèrement préparés et importants pour lui, lui faisait preuve de confiance et son camarade de cellule réagissait...En faisant des exercices de musculation ! Le tueur prit sur lui et prit le temps de regarder Gaara s’entrainer, non sans admirer discrètement au passage ses abdominaux et ses bras qui devaient faire le double, si ce n'était le triple, des siens, et qui le faisaient rougir. Il détourna la tête et entreprit de chantonner en attendant la réponse de Killer Flesh, qui ne se fit pas attendre tant que ça finalement :

" Même si j'ai du mal à te croire sur parole ... Je peux bien te donner un coup de main. "


  Pour un peu il l'embrasserait ! Libre, il serait libre ! Ce type venait de monter d'un coup dans son estime. Toutes les conditions étaient réunies, et un poids assez énorme venait de se lever de sa poitrine : il n'en donnait pas l'air comme ça, mais il paniquait facilement. Mais ici, le temps était à la fête ! Toute sa joie devait transparaître sur son visage, et il ne retint pas un petit geste de victoire, poing fermé. Il sourit comme une banane, assis sur son lit, quand un garde vient frapper à chaque portes de métal de sa matraque, traversant le couloir d'un pas lourd chargé de menaces : Damu le détestait, ce dénommé Mike, une sale brute qui aimait assoir son autorité sur n'importe qui.

"Couvre feu ! Tous sur vos couchettes comme d'habitude, réveil à 6 heures demain ! "

  La poupée grimaça et adressa un doigt d'honneur à la porte, geste inutile car invisible, mais oh combien libérateur ! Il se rangea sagement sur sa planche, sa bonne humeur à peine entachée. Un changement physique venait de s'opérer en lui : sous l'effet de l’excitation, ses cheveux et son œil unique devenaient encore plus vifs, et même sa peau semblait plus rose, alors que la prison l'avait alors rendue grise.

 Il jeta un rapide regard à Gaara, enfin décidé à aborder le sujet qui fâche : le passé de chacun d'entre eux. Il aurait dû engager cette discussion avant. Ils l'avaient bien sûr survolée et il se doutait bien de certaines choses, mais la discussion de tout à l'heure avait débloqué quelque chose : sa décision de minimiser les discussions et de ne parler que de sujets banales ne lui avait pas été bénéfique, il aurait été bien plus intelligent de réer un lien avec le type aux cheveux violets depuis bien longtemps, mais que voulez vous ! Les seuls autres criminels qu'il avait alors rencontré n'étaient tous que de sales brutes silencieuses qui n'attendaient que la moindre parole de cette poupée de chiffon qu'était Damu pour le passer à tabac, et les cicatrices qui couraient son corps n'étaient pas toutes dû à son cher Igor...

" Donc... On a pas vraiment pris le temps de faire les présentations, en fait... Comment est ce que tu es devenu un criminel ?"

En jugeant son ton, on aurait pu croire à une discussion typique entre vielles connaissances, sur un sujet banal, mais voilà : tout les sujets les plus affreux devenaient normaux quand Damu en parlait.
Vilain Solitaire
Gaara Yoshita [Fantôme]
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 64
Points : 4
Puissance : 1 290
Réputation : 130
Karma : - 50
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
64
4
1 290
130
- 50
MessageMar 7 Nov - 19:35
Ils courent, ils courent les vilains...

Yoshita Gaara & Ningyô Damu

Celui-ci continuait de s'entraîner quand il entendait Damu chantonner. À présent qu'il avait la permission de s'exprimer. Il ne se gênait plus de combler le vide. Pas qu'il chantonnait mal. Cependant, est-ce que cela était nécessaire ? Gaara se posait réellement la question. Celui-ci répondait par la suite à la demande de la poupée. Il cessait de faire ses redressement assis. Juste assez pour voir la réaction de Damu face à sa réponse. Il ne lui fallait pas grand chose pour le rendre heureux dis donc ? Killer Flesh haussait un peu des sourcils avant de se relever et entendre au loin le bruit de la matraque qui résonnait sur les portes de métal. Il y avait qu'un seul enfo... eum garde qui agissait de la sorte. Mike. Il se croyait le roi des lieux. Tchh, Gaara allait lui faire mordre la poussière demain. Notre jeune homme entendait très bien les paroles du gardien de sécurité. Ce qui le fait serrer des poings avant de se rapprocher de la porte. Si seulement il pouvait s'en prendre à lui . Ici et maintenant, Killer Flesh serait un homme comblé. Celui-ci remarquait que Damu ne l'aimait pas non plus. C'était bien un moins cela en commun. Ne voulant pas provoquer tout de suite Mike, celui-ci retournait s'asseoir sur son lit.
Donc... On a pas vraiment pris le temps de faire les présentations, en fait... Comment est ce que tu es devenu un criminel
Il voulait à présent faire la causette. Gaara replaçait une de ses mèches rebelles tout en le regardant avec un léger sourire sur les lèvres. Même si une partie de lui sentait qu'il allait regretter de jaser avec Damu, celui-ci se disait qu'il pouvait lui laisser au moins une chance. Hum, comment il est devenu un criminel ? Cela n'allait sans doute pas impressionner Damu. Mais, cela était la pure vérité. Il déposait ses coudes sur les genoux avant de répondre à celui-ci.
Bof, un simple délit mineur rien de plus... Un combat dans un bar qui a mal tournée.
Certes, il aurait pu être prudent. Ne pas se faire attraper et tout, mais cette fois-là, il n'avait pas été assez attentif à ce qui l'entourait. Celui-ci était tellement en colère qu'il en avait perdu le contrôle de lui-même pendant un instant. Ce détail n'était pas nécessaire pas vrai ?
Et toi ?
Jeune membre de la ligue
Damu Ningyô
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageMar 7 Nov - 20:19
Gaara se releva et posa ses coudes que ses genoux en remetant ses cheveux en place comme un poseur de magasine avant de répondre.

-Bof, un simple délit mineur rien de plus... Un combat dans un bar qui a mal tourné...

 La poupée hocha sobrement la tête, pas si calme que ça finalement, le Gaara ! Limite, tant mieux : il n'en serait que plus efficace demain, et il lui semblait bien que Mike était de garde à la cafétéria de surcroît...

- Moi ? Je crois que je suis né comme ça... Je ne pense pas que tuer des animaux en étant enfant fasse de moi un criminel, mais je pense qu'ouvrir en deux un camarade de pensionnat, même si il m'a crevé l'oeil et déchiré les joues et déchiré pas mal de peau, m'a peut être un peu défini comme tel...

  Il n'avait pas non plus envie d'étaler trop sa vie, et il sentait que, si Killer Flesh aimait bien parler, il n'aimait pas cependant les trop longs discours. Il décida de laisser l'ascendant de la discussion à son camarade, ne voulant pas non plus lui faire passer un interrogatoire :

-... Quel endroit pourri, cette prison quand même... Tu voudrais partir toi, ou pas ? Puisque l'occasion se présente...
Vilain Solitaire
Gaara Yoshita [Fantôme]
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 64
Points : 4
Puissance : 1 290
Réputation : 130
Karma : - 50
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
64
4
1 290
130
- 50
MessageMar 7 Nov - 23:20
Ils courent, ils courent les vilains...

Yoshita Gaara & Ningyô Damu

Gaara venait d'expliquer sa situation assez simple. N'importe quelle autre personne qui se trouvait ici avait commis des choses pires que lui. À commencer par son partenaire de chambre sûrement. En se fiant aux apparences, celui-ci ne fais pas juste faire le clown pour les enfants. Bref, avant de porter trop de jugement, Gaara lui demandait pourquoi Damu était un criminel.
Moi ? Je crois que je suis né comme ça... Je ne pense pas que tuer des animaux en étant enfant fasse de moi un criminel, mais je pense qu'ouvrir en deux un camarade de pensionnat, même si il m'a crevé l'oeil et déchiré les joues et déchiré pas mal de peau, m'a peut être un peu défini comme tel...
Ouf, Gaara venait de tirer le gros lot. Bon Gaara n'était pas très sage non plus, mais cela était une partie à cause de son alter. Alors que Damu ... il a été transformé ainsi par les événements de sa vie. C'est beaucoup plus lourd que qu'est-ce que Killer Flesh à vécu dans sa vie. Mais bon, notre jeune homme n'était pas là pour réconforter ou remonter le moral de son co-chambrer. Il s'en moquait en faite. Celui-ci était ce qu'il était. Point barre. Si celui-ci aurait voulu être d'autre chose. Bien, il fallait tout simplement faire ce qu'il fallait pour l'empêcher. Gaara respirait calmement tout en déposant sa tête contre l'oreiller qui était presque dure comme de la brique.
Qui ne voudrais pas partir d'ici dis moi ?
Il prenait une courte pause pour rigoler un peu.  
Bien sûr que je souhaite partir quelle question. Cela était sympa un moment de ''vivre'' ici. Alors pourquoi pas ne tenter le coup.  
Celui-ci croisait ses bras derrière sa tête et détournait un peu son regard pour observer Damu quelques secondes.
Et si jamais ça rate , cela sera que plus amusant. 
Juste le fait d'y penser, il avait un sourire. Cela donnerait quoi si jamais la mission échouait ? Le jeune homme était à présent curieux.
Jeune membre de la ligue
Damu Ningyô
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageMer 8 Nov - 8:04
Le jeune homme aux cheveux violets rit en posant sa tête sur son oreiller - Damu se demanda bien comment il faisait, ces morceaux de tissus rembourrés à la brique semblaient ne pas avoir été lavés depuis sa naissance, il refusait de mettre la tête dessus et le plaçait en dessous de sa couchette-.

"Bien sûr que je voudrais partir quelle question."

...En effet, question idiote. Même si Gaara avait eu l'air plutôt satisfait de son sort jusqu'à lors, cela ne signifiait pas son envie de rester moisir ici éternellement, tout ça pour une bagarre ayant mal tourné ! Damu avait presque de la peine pour cet adolescent à qui il ne donnait pas 19 ans. Il ne savait pas trop quoi répondre. Dans toute sa vie, c'était bien la première fois qu'il était confronté à une telle situation. Le temps qu'il mette de l'ordre dans ses pensées, Killer Flesh avait déjà continué :

"Et si cela rate, ça n'en sera que plus amusant."

Heu... Ça, ça dépendait pour qui. Damu avait échappé à la peine de mort toujours en vigueur dans ce pays grâce à un examen médical qui avait révélé un problème dans son cortex, quelque chose de trop compliqué pour lui, écrit en latin qu'il n'avait pas retenu, et qui certifiait la folie du couturier. Si sa tentative échouait cependant, il n'y couperait sûrement pas ! Il comprenait bien l'avis de son compatriote de cellule : Lui en serait quitte à quelques années de prison de plus, et encore ! Il voyait sans doute cela comme un passe temps, et La Poupée ne pouvait pas le lui reprocher.

En y réfléchissant, il se rendit compte de l'extrême stupidité des gérants de la prison, ou au contraire de leur ruse, en mettant deux personnes si différentes ensemble, l'une bien olus innocente que l'autre, ne l'oublions pas.
. Résultat donné à la va vite ou plan pour ne pas créer d'alliances ? Pour le deuxième cas, c'était raté.

"Tu as raison, ce sera divertissant, c'est la moins qu'on puisse dire... Mais si tout rate, il y a un joli collier de corde qui m'attendra... Oh je sais que je le mérite, mais si je pouvais l'éviter... "

Bien qu'il ne souhaitait pas "casser le morale" de son nouvel allié, il sentait qu'il devait mettre cette chose au clair. La lumière s'éteignit. Damu commençait à être fatigué malgré son empressement d'être au lendemain, et il conclut la discussion par ces termes prononcés d'un ton jovial :

"Sur ce, bonne nuit Gaara !" -c'était la première fois qu'il l'appelait par son prénom-

Il se roula de manière un peu ridicule dans sa couverture -comme un fajitas, les coins repliés sous lui- et s'endormit pour rêver de grands espaces vides, de son atelier revenu à la normal, de ses petites missions qui reprendraient tranquillement... Et d'un bon coup sur la poire au héros qui l'avait arrêté, et à cet enfoiré de Mike.


Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. Yui10Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. Suiren10
Vilain Solitaire
Gaara Yoshita [Fantôme]
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 64
Points : 4
Puissance : 1 290
Réputation : 130
Karma : - 50
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
64
4
1 290
130
- 50
MessageMer 8 Nov - 17:21
Ils courent, ils courent les vilains...

Yoshita Gaara & Ningyô Damu

Gaara était bien installé dans son lit tout en réfléchissant à quoi cela pouvait être si jamais la mission échouait. Celui-ci pensait surtout pour sa personne. Il se moquait de si Damu allait s'en sortir ou non. Cela était un ''bon'' partenaire de chambré et encore. Bref, notre jeune homme avait toujours le sourire aux lèvres quand il entendait Damu se déplacer un peu dans son lit.
Tu as raison, ce sera divertissant, c'est le moins qu'on puisse dire... Mais si tout rate, il y a un joli collier de corde qui m'attendra... Oh je sais que je le mérite, mais si je pouvais l'éviter...  
Le sourire de Gaara semblait s'agrandir. Il n'aurait pas du entendre cela. Celui-ci venait d'avoir une idée dans la tête, mais il ne fallait pas faire peur à Damu. Sinon , il n'y aurait plus de surprise pas vrai. Pourquoi c'était si amusant de savoir que son confrère de chambre pourrait souffrir. Peut-être que cela était dans la nature de Gaara d'aimer les gens souffrir. Il s'en frottait presque les mains tellement que cela allait être amusant. Du moins beaucoup plus qu'il le pensait. Cependant, il ne devait pas trop montrer sa joie sinon, la poupée pourrait se douter de quelque chose. Gaara prenait donc la décision de se tourner dans son lit pour se trouver dos à Damu. La poupée lui disait bonne nuit et venait de le nommer par son prénom. Est-ce qu'il le considérait réellement comme un ami ? Est-ce que c'était aussi simple d'avoir la confiance de Damu ? Si cela est le cas, cela risque de lui faire plus mal demain.
Bonne nuit
Il fallait plus qu'une simple conversation pour que Killer Flesh se lie ''d'amitié'' au point de dire le prénom de l'autre. Bref, cela ne prenait pas de temps que Gaara dormait profondément. Il se faisait réveiller le lendemain matin à 6h lorsque Mike cognait le plus fort possible sur la porte de métal de la cellule des deux détenus. Mike ordonnait aux fainéants de se lever. Oh que le jeune homme était réveillé. Il se mordait légèrement les jointures de son poing droite. S'imaginant que cela était la tête de cette enflure. Killer Flesh prenait le temps de s'étirer et de mettre les mains dans ses poches avant de se lever.  
Jeune membre de la ligue
Damu Ningyô
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageMer 8 Nov - 22:10
Le réveil fut tendre comme d'habitude : le délicat son de la barre de métal sur la porte, le vociférations de Mike ordonnant aux lève tard de se réveiller, les protestations des plus virulents détenus et leurs brefs cris de douleur quand un coup de matraque venait "malencontreusement" les toucher dans les jambes, le ventre ou le dos.

La poupée était déjà réveillée et regardait simplement son plafond. Il espérait que tout se déroulerait sans accroc. Il songea à une potentielle trahison de Toroki, son gardien allié, qui aurait pu jouer la comédie, mais c'était peu probable. Il songea aussi à Gaara, mais cette pensée lui semblait encore plus improbable, il avait relativement confiance en lui, bien que sa nature lui engage de ne pas trop placer d'espoir en des inconnus, quel choix avait il de toutes façons ? Il constata que Killer Flesh s'était déjà levé, mains dans les poches. La porte s'ouvrit et tout deux furent conduit par un gardien inconnu. Un nouveau sans doute. Le personnel changeait sans cesse, les nerfs craquaient vite dans le milieu carcérale.

Arrivés à la cafétéria, le pâlot les laissa s'installer, eux et les groupes suivants. Le criminel s'installa comme prévu le plus proche possible de la porte de sortie. Il n'avait pas eu le temps de parler à son camarade de cellule, et espérait que celui ci ait bien retenu le plan. Il n'attendait que la bagarre générale censée arriver d'une minute à l'autre pour se faire la belle. Il jeta un coup d'oeil anxieux à Toroki, jouant à la perfection son rôle d'homme innocent dépassé par les événements, martyr d'une erreur judiciaire. Il était bon de préciser que Toroki, malgré une taille moyenne, était ce qu'on pouvait appeler une montagne de muscles. Un colosse au grand coeur, niais et stupide, facilement manipulable pour la Poupée.

Le temps lui semblait s'étirer en longeur. Il ignorait si c'était due à l'excitation mêlée d'appréhension qu'il ressentait, ou si Gaara prenait en effet son temps. L'homme attendait, nerveux, en triturant une des mèches qui encadraient son visage.


Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. Yui10Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. Suiren10
Vilain Solitaire
Gaara Yoshita [Fantôme]
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 64
Points : 4
Puissance : 1 290
Réputation : 130
Karma : - 50
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
64
4
1 290
130
- 50
MessageMer 8 Nov - 23:25
Ils courent, ils courent les vilains...

Yoshita Gaara & Ningyô Damu

Notre jeune homme était bel et bien debout et sortait le premier de la cellule. Il devait communiquer le moins possible avec Damu. Histoire que les gardes ne se doutent de rien et qu'ils croient toujours qu'il n'y a rien entre eux. Dans un sens, il n'avait pas tellement besoin de jouer la comédie. Puis qu'il n'avait vraiment rien à dire à la poupée et qu'il se trouvait derrière lui. Ce qui était important se trouvait devant.

Celui-ci se laissait guider par le nouveau gardien. Sans doute que Willy n'avait pas aimé ses derniers séjours avec Gaara et autres détenus qui ne se gênaient pas de le blesser dès qu'ils en avaient l'occasion ou encore de le rendre fou par leurs comportements. Il allait presque lui manquer ... Nah. C'était un passe temps, rien de plus. Les détenues se retrouvaient à la cafétéria. Notre homme aux cheveux violets avait bien vu la poupée se déplacer et s'asseoir le plus près de la sortie. Celui-ci n'était pas aveugle. Mais, s'il voulait que la mission réussisse, Damu allait devoir patienter encore un peu. Gaara avait hâte aussi de commencer les hostilités, mais il savait très bien qu'il devait faire croire aux gardes que cela allait se dérouler comme à l'habitude avant d'agir. Killer Flesh prenait le temps de s'asseoir. Cependant, il n'était pas à sa place habituelle.

Est-ce que cela était prévu ? Bien sûr. Celui-ci savait très bien que cela était l'endroit d'un prisonnier en particulier. Un homme qui ne se gênait pas pour se battre et c'est exactement ce que voulait Gaara. Les mains croiser derrière la tête et sifflotant en attendant l'arriver de ... Ah le voilà. Notre jeune homme faisait comme si ne rien n'était quand il se retrouvait rapidement avec le détenu en question proche de son visage et la main droite au collet.
Tu te crois ou gamin ? 
Gaara sentait bien son chandail remonter. Comme si le détenu voulait l'étrangler. Cela se voyait que Gaara n'avait pas peur. Au contraire, il semblait même en rire. Ce qui semblait déjà frustré l'homme qui se trouvait devant lui et qui se préparait à frapper sous peu.
Oh c'est ta place ... Pour tant je ne vois pas ton nom d'écris dessus.
Cela était de trop. Le poing de l'homme allait pour s'abattre sur le visage de Gaara quand l'un des gardes de la sécurité est arrivé au bon moment pour l'arrêter. Ah Mike, si seulement tu pouvais te tenir à l'écart. Ce gardien frappait l'homme sur le genou droite avec sa matraque. De le voir de si près... de pouvoir en faire ce qu'il en voulait ici et maintenant. Gaara se levait quand il voyait la matraque de Mike se rapprocher de son visage. Notre jeune homme l'arrêtait avec sa main gauche tout en montrant ses dents acérées à Mike.
Depuis le temps que j'attends ce moment.
Mike tentait de libérer sa matraque, mais celui-ci en semblait incapable. Il essayait d'ordonner à Gaara de lâcher l'arme immédiatement alors que les gens pouvaient voir le jeune homme se transformer à vue d’œil.
Jeune membre de la ligue
Damu Ningyô
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageJeu 9 Nov - 22:00
Oh mon dieu. Damu venait tout juste de le réaliser, son propre changement de place l'ayant troublé. Gaara s'était installé à CETTE place que tout le monde évitait religieusement, mus par un accord tacite. Damu avait été là lorsque que le premier malheureux s'y était installé, que sa tête était rentrée dans son cou et qu'il avait été emmené au service de soin. Traumatisé, ce pauvre petit blanc bec. Pas bien blessé, mais la violence et la soudaineté de l'action avaient jeté définitivement un froid, et seul un idiot aurait l'idée de s’opposer à cette brute que personne ne connaissait mais que tous évitait, ou dont les plus forts se fichaient royalement. La Poupée savait se défendre en combat singulier, mais en petite baston de cantine, il n'était clairement pas plus utile qu'un coin de table. Et encore, un coin de table pouvait servir à assommer un adversaire.

Oh c'est ta place ... Pour tant je ne vois pas ton nom d'écrit dessus.


Damu serra les dents en voyant le poing fermé qui allait s'abattre sur Gaara. OK, il lui avait demandé de l'animation, mais là ça dépassait ses espérances ! Il se leva, dissimulé par le mouvement des autres : certains détenus l'avait imité et s'écartaient, mais d'autres se battaient entre eux sans raison. Pour le fun. " Bande de tarés" songea le tueur. Quand il reporta son attention sur le point déclencheur de la scène, le spectacle qui s'offrit à lui fut des plus plaisants : cet enflure de Mike retenu par sa matraque prisonnière dans une large main écailleuse au bout de la quelle se tenait un homme non moins écailleux. Killr Flesh dans toute sa splendeur, enfin ! Il voyait avec détail malgré la distance chaque pointe de ses crocs, chaque griffe et chaque muscle saillant entièrement mis à la cause de mal. Il en frissonna d’excitation.

La poupée décida d'agir vite : pas question de faire semblant comme ce cher Toroki le croyait de base. Le rouquin lui demanda de venir en agitant la main et l’assomma violemment contre son propre genou en passant ses chaînes derrière la nuque du géant et en l'abaissant d'un coup sec. Il remercia au passage l’adrénaline qui parcourait son corps et lui donnait cette force qu'il n'aurait jamais eue en temps normal.

Rapidement, il se saisit des cartes et des clés et enfourna le tout dans sa poche, manœuvre très difficile quand on a les mains jointes entre elles par des chaines. Il soupira en songeant à la chance qu'avaient les " Prisonniers Rayés" : des criminels "moins dangereux" qui se différenciant par leur costumes rayés comme celui de Gaara, et qui ne portaient pas de chaine lors des sorties de cellules. Il se dépêcha de se détacher avec la clé récupérée et courut par le chemin qui était le plus rapide : par dessus les tables. Il envoyait valser les assiettes en carton, les couverts en plastique et les gobelets conçus pour être inoffensifs d'un pas léger et joyeux, tournant sur lui même comme un danseur, une tornade orange vif. Mais où courait il comme ça ? La logique voudrait qu'il se dirige vers la sortie, son but premier, seulement, son plan avait quelque peu changé :

Avec le ramdam que mettait les autres, les gardes ne se préoccupaient pas de lui, ces nuls étaient complétement dépassés par le déchainement d'Alters autour d'eux et aucune mesure de fermeture des portes ne semblait être lancée. La Poupée avait du temps. Elle arriva enfin au niveau de Gaara et de Mike, lequel n'avait pas été ménagé, et sourit à l'homme crocodile :

- Bien, j’espère que tu t'amuse bien ? Tiens, voilà ta part du contrat :

Dit il en mettant dans les poches de la créature, dont il ignorait le stade de conscience, un autre set de passes récupérés cette fois sur un des gardes qui jonchaient le sol, victime de l'attaque d'un détenu lambda. Une sonnerie vive et stridente se fit entendre, et la plupart des personnes se bouchèrent les oreilles, Damu comprit, avant que celui ci n'active son Alter et ne profite des effets de Silence. Dans ce cercle de 8 mètres de rayon, seul un nombre limité de personnes pouvait désormais l'entendre, et étaient condamnées à n'attendre que les sons provenant de l'intérieur de la bulle.

-Merde ! Je me tire d'ici, les portes vont se fermer, ma partie s'arrête là !

Il donna un bon coup de genou dans l'entrejambe de Mike, assorti d'un "coup de boule" libérateur dont le bruit résonna dans l'enceinte de la Bulle, puis l'homme mince s’éloigna à grandes enjambées vers la porte qui commençait déjà à être fermée par un lourd rideau de fer. Il lança un "Bonne chance ! " dont il ignorait si le destinataire l'avait entendu, et accéléra. Plus que quelques secondes avant que l'ouverture ne devienne trop fine pour lui...

Damu passa en quatrième vitesse sous la barrière, savourant le fait d'être enfin en territoire inconnu, là où il ne devrait pas être : proche de la liberté.


Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. Yui10Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. Suiren10
Vilain Solitaire
Gaara Yoshita [Fantôme]
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 64
Points : 4
Puissance : 1 290
Réputation : 130
Karma : - 50
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
64
4
1 290
130
- 50
MessageVen 10 Nov - 17:17
Ils courent, ils courent les vilains...

Yoshita Gaara & Ningyô Damu

En peu de temps, Gaara avait réussit à créer une pagaille dans la cafétéria. Cela devait suffire comme distraction non ? Le jeune homme était concentré sur Mike qui ne semblait pas aimer du tout son temps. Le monstre venait d'atteindre sa grandeur. Celui-ci était plus imposant et cela semblait faire peur à Mike, mais celui-ci tentait de nier l'évidence en restant devant Gaara. Killer Flesh n'avait qu'une idée en tête ; punir Mike comme il le mérite. Le crocodile arrachait la matraque des mains du gardien de sécurité et se recule de justesse pour ne pas recevoir le coup de poing de l'un des retenus. Le prisonnier continuait tout droit son chemin pour en frapper un autre et ainsi de suite. Cela était le bordel. Le jeune homme regardait Mike avec son plus beau sourire avant de briser en deux sa maudite matraque ! Ce crocodile pouvait être si ''maladroit'' parfois. Il riait même du fait que Mike n'avait plus son arme pour se défendre. Le petit gardien allait faire quoi à présent ?

Mike restait immobile. Est-ce qu'il était figé par la peur. Non pitié, Killer Flesh commençait à peine à s'amuser. Killer Flesh se prenait un élan pour charger vers Mike pour ensuite le prendre au niveau de la gorge et l'abattre au sol. Le gardien en avait le souffle coupé et affichait enfin la peur dans ses yeux. Le monstre relevait sa proie pour que celui-ci puisse le regarder droit dans les yeux. Le crocodile serrait un peu plus au niveau du cou lorsqu'il sentait une présence proche de lui. Un autre prisonnier qui allait le déranger ?

Bien, j’espère que tu t'amuse bien ? Tiens, voilà ta part du contrat 
La bête détournait le regard un moment pour voir qui était l'insecte qui venait de lui parler. Celui-ci observait que l'homme venait de lui déposer de quoi dans les poches de son pantalon orangé. Mike allait bientôt tombé inconscient à ce rythme et le crocodile le savait très bien. Il ne voulait pas le tuer si facilement ou encore d'être doux avec lui. Il lâchait donc un peu la pression qu'il faisait au cou quand tout le monde entendait une sonnerie. Cela était insupportable pour la bête qui n,avait plus l'emprise sur Mike. Le gardien se trouvait au sol. Il aurait pu ramper plus loin pour sauver sa peau. Mais, étant touché par la sonnerie lui aussi, il se levait rapidement pour se boucher les oreilles.

Puis, le silence. Ah c'était libérateur. Le monstre pouvait reprendre où il en était avec Mike.
Merde ! Je me tire d'ici, les portes vont se fermer, ma partie s'arrête là ! 
Cela était devenu du charabia pour Killer Flesh, l'animal semblait prendre de plus en plus le dessus de la situation. Il vagissait son mécontentement. Damu avait eu le temps de frapper Mike avant que le coup de griffe de Killer Flesh touche le torse du gardien pour le faire saigner. Damu pouvait aisément s'enfuir vu que personne ne s'occupait de sa personne. Y comprit le crocodile. Entendant de nouveau la sonnerie, le monstre était plus en colère. Il prenait Mike à la gorge une autre fois pour le faire foncer corps premier dans la grande porte de métal. Cela n'avait pas détruit la porte, mais on voyait très bien la forme du gardien qui était encré dans la porte. Celui-ci ne pouvait même pas se sortir de là. Tout ce qu'il voyait était le gigantesque crocodile qui ouvrait sa gueule pour lui arracher la trachée. Le sang coulait sur la porte métallique ainsi que sur la gueule de la créature.
ON NE BOUGE PLUS KILLER FLESH !
Il entendait le bruit qui se trouvait derrière lui et ne se gênait pas pour se retourner. Une armée de policier armée se trouvait devant Killer Flesh. Ceux-ci pouvaient aisément le neutraliser.
Dernière avertissement !
Killer Flesh fonçait vers le premier policier lorsqu'il reçu des balles au niveaux de la taille et dans les genoux. Le crocodile se retrouvait en premier sur les genoux pour ensuite s'échouer au sol. Cela était trop douloureux et il perdait beaucoup de sang. Reprenant peu à peu sa véritable apparence, le jeune homme tombait dans les pommes à cause des blessures. Ce massacre venait de blesser une dizaine de personne et on y comptait 5 morts. Quand Gaara se réveillait, celui-ci était dans une cellule pour véritable criminel et se doutait bien que son temps de prison allait s'éterniser. Celui-ci se retournait dans son lit quand quelques chose tombait de ses poches. Il se penchait pour les ramasser. Cela le faisait grimacer de douleur, mais cela le faisait sourire également. Au fond, peut-être qu'il n'aura pas besoin de rester si longtemps que cela.
Jeune membre de la ligue
Damu Ningyô
fond des messages : Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
Messages : 160
Points : 140
Puissance : 1 955
Réputation : 150 (290)
Karma : -50 (-100)
Voir le profil de l'utilisateur
Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. 180304115040114662
160
140
1 955
150 (290)
-50 (-100)
MessageSam 11 Nov - 12:58
Un claquement sonore l'informa que la porte était désormais fermée. Damu désactiva son Alter afin d'observer son environnement. Personne ne l'avait vu s'enfuir manifestement, car personne n'avait rouvert la porte pour venir le capturer, ou peut être car les dirigeants estimaient qu'il valait mieux laisser filer une unique personne et lancer sa recherche ensuite que de prendre le risque d'ouvrir la porte de sécurité et que d'autres prisonniers prennent la poudre d'escampette.

Il était seul dans un couloir plongé dans le noir, seules les lumières jaunes et vertes des sorties de secours lui permettaient de discerner les contours des objets. Avant de s'aventurer plus loin, il avisa un plan au mur et l'arracha afin de s'en servir. Un bruit métallique puissant vint le tirer de son observation, et quand il se retourna, il eut la surprise de voir une silhouette humaine se dessiner en relief sur la porte pourtant épaisse, témoignant d'une énorme force de frappe de la part de celui qui l'avait envoyé ici. Il devina sans mal qu'il s'agissait de Gaara, dont le coté animal venait sans doute de prendre le dessus, et lui conférait une puissance que même Damu n'aurait pas imaginée si impressionnante. Il espérait de tout son cœur que la personne dont le corps s'inscrivait désormais en bas relief de qualité était Mike, cet enfoiré de Mike. Un peu de sang coula sous le porte, à peine deux gouttes, mais la sort de l'inconnu était clair.

Il resta un instant figé, pour une raison qui lui échappait, et il fut le témoin auditif de coups de feu. Des impacts de balles légers se dessinèrent sur la porte, et un cri mi animal mi humain lui parvient. Un grondement sourd unique, qui perça le silence. La poupée en eut un frisson et s'en alla, prenant conscience que rester planté ici comme une carotte n'était pas une bonne idée.

Le plan était compliqué à lire, mais Damu était loin d'être idiot, et il gagna la sortie relativement facilement. Il ne prit le temps de respirer et de cesser de courir qu'une fois rendu à 8 bons kilomètres de la prison. Il ne s'était pas tourné une seule fois. Épuisé par sa course , il s’effondra au sol et se tourna vers le ciel. Un rire fou le gagna, le rire nerveux d'un homme qui avait eu une chance à peine croyable et qui savourait le moindre battement de son cœur affolé. Jamais la vie ne lui avait semblé si amusante qu'à cet instant.

Le lendemain, les gros titres des journaux -qu'il avait ramassés dans diverses poubelles- l'informèrent des événements : 5 morts au total, dont Mike, une dizaine de blessés plus ou moins graves, un évadé, deux autres tentatives infructueuses, un gardien accusé de complicité et renvoyé, bien qu'aucune preuve ne permette son arrestation. La Poupée étira de nouveau les commissures de ses lèvres. Un beau bordel, voilà comment on pouvait conclure tout ça.

Il apprit quelques jours plus tard quelques informations à propos d'une certaine "Ligue des Vilains".

"Intéressant...".


Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. Yui10Ils courent ils courent les vilains... [Damu et Gaara] Dossier clos. Suiren10
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Habbo] Les lapins courent !
» Equipe de villains Marvel
» Comte Arnaud de La Caisse!
» Cadeaux bachiques pour Noël?
» [D&D4] L'Auberge de Yannosh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Prison-
Sauter vers: