• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 J'aurais du rester à la maison (PV Velkias)

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Bas quartiers
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 111
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
111
8
1 270
MessageMar 10 Oct - 19:56
J'aurais du rester à la maison
Aujourd'hui, Misao avait une sortie de prévue avec l'école. Donc, maman n'avait pas besoin de s'inquiéter pour elle. Il y aurait du monde qui la surveillait durant la journée. Tout ce que maman avait à faire c'était de préparée Chaton pour qu'elle soit prête pour l'autobus de huit heures. Il restait environ trente minutes avant que le bus se trouve devant la demeure des Ikumo. Misao n'arrêtait pas de gigoter tellement qu'elle avait hâte d'aller faire la sortie de groupe. Donc, cela ne facilitait pas la tâche pour Minori qui tentait de lui peigner les cheveux et de mettre des boucles s'agaçant à la couleur de la tenue de sa princesse. La maman avait réussit enfin à arranger le tout pour que sa file soit belle. Misao allait se regarder dans le miroir pour voir si tout était en place. Elle secouait un peu sa jupe courte carottée rouge et noir afin de s'assurer qu'il n'y avait pas de poussière et regarder les boutons de sa chemise blanche. Les boutons étaient bel et biens attachés correctement. Elle faisait donc un grand sourire à sa maman.

- Je suis prrête

L'autobus était enfin arrivé. Il klaxonnait même après la famille qui n'était toujours pas à l'extérieur de la famille. Ne voulant pas faire attendre plus longtemps le moyen de transport ainsi que les gens qui était à l'intérieur. Chaton sortait rapidement de la maison et courrait vers l'autobus.

- à ce soirr!

Disait-elle à sa mère avant d'embarquer dans le bus. Il y avait beaucoup de monde. Elle avait du mal à voir s'il y avait une place de libre tellement que c'était remplie. À force de se promener dans le bus, Misao finit par se trouver une petite place à côté d'un gamin. Il semblait être un peu plus jeune qu'elle. Vu que celui-ci regardait par la fenêtre, le voyage était silencieux. Très silencieux au point que Chaton c'était endormie au courant du voyage. Heureusement qu'elle ne ronflait pas sinon, le monde aurait pu rire d'elle facilement.

Seulement quand elle ouvrait les yeux, il n'y avait plus personne dans le bus.

- Nyaaa, est-ce qu'il y quelqu'un ?

Pas de réponse. Normalement, un enfant serait resté dans l'autobus en attendant qu'une personne vienne le chercher. Mais pas Misao, étant trop curieuse de savoir où elle se trouve, elle quittait l'autobus pour observer les lieux. Cela ne semblait pas à l'endroit qu'elle devait aller. Cela était plus sombre, crasseux. Cela n'était pas rassurant. Elle avait les oreilles collés sur la tête tout en continuant d'avancer.

-Allo

Un homme se promenait dans le coin et vit une jeune fille seule dans les bas quartier. Cela n'était pas prudent pour la petite de se trouver ici et il avait l'intention de lui apprendre. Misao marchait encore quand elle sentait des bras la serrer. Chaton posait ses mains sur les bras pour tenter de pousser sur les bras pour se libérer, mais cela ne faisait rien. L'homme était trop fort pour elle. Si elle voulait se libérer de l'emprise, Chaton allait devoir trouver d'autre chose.

-À L'AIDE !

L'homme riait tout en mettant sa main droite sur la bouche de Misao. Ainsi, elle ne pourrait pas crier de nouveau pour de l'aide et il se déplaçait pour aller chez lui. Est-ce qu'il y aurait quelqu'un qui pourrait la sauver ?

ft. Velkias
Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 17
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
17
0
1 300
MessageMer 11 Oct - 20:30
ft.
Ikumo
Misao
Sauvetage Osé
Un jours comme un autre, enfin, comme un autre, si on oubliais le fait que Velkias était censé, oui, censé être en court à ce moment même. Maiiis... Il ne se sentait pas d'y aller, pas qu'il ne se sentait pas bien, ou quelque chose du genre, il n'avait juste pas envie, de la flemme en somme. Même lui d'ordinaire sérieux avait parfois ce genre de jours ou.. Vous savez, vous vous levez, et vous n'avait pas envie de suivre votre train-train quotidien, vous avez envie de changement, de nouvel air. Et c'était bien le cas de le dire vu qu'il se baladait en ce jours de flemme aiguë, dans les rues sombres du bas quartier. Pourquoi ? Et bien, peut-être est-ce mal famé, mais au moins, c'est calme. Et dieu sais qu'il aime le calme. Enfin bref. Il se baladait donc, les mains plongées dans les poches de son pantalon, quand soudain, il remarqua un mouvement suspect dans un coin de rue, enfin, plus suspect que la plupart des choses se passant dans ce genre de quartiers.

- Qu'es-ce que ?

Il se cacha derrière un mur, observant en silence la scène. Une enfant était en train de se faire enlever visiblement. Pour quel motif ? Il préférait ne pas le savoir à vrai dire. Il retire alors son manteau et l'attacha à sa taille, restant à couvert en l'attachant à sa taille afin de rester en débardeur. Il soupira et pencha la tête sur le côté en sortant de sa cachette, faisant lentement sortir une sorte de katana d'os de son épaule qui sembla se déchirée pour le laisser sortir. Puis, elle se referma lentement. Profitant de l'effet de surprise, il décida de planter la lame dans le mollet du kidnappeur, afin qu'il lâche la petite fille, il l’assommer une fois qu'il tomba à genoux, d'un coup de manche au niveau de l'arrière de la tête. Il jeta ensuite l'épée en os qui se désagrégea dans son coin tendis qu'il se pencha en avant pour tendre sa main vers la petite fille.

- Tout va bien ? Tu n'es pas blessée ?

Il regarda l'homme au sol, faisant attention à ce qu'il ne se réveil pas, ou au pire, le rendormir aussitôt. Il reporta son intention sur l'enfant, dépoussierant ses habits en lui souriant.

- On va te chercher de l'aide, et faire embarquer ce cafard, d'accord ?

Il lui sourit alors en se redressant, lui tendant simplement la main, pour la rassurer et la mettre un peu en confiance, après tout le spectacle qu'il venait d'offrir ne devait pas être des plus agréable pour une enfant, mais bon, il devait donner une leçon à ce répugnant insecte, une leçon du genre "tous les héros ne vont pas se contenter de juste t'engueuler et te mettre une rouste".


Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 111
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
111
8
1 270
MessageJeu 12 Oct - 15:44
J'aurais du rester à la maison
Princesse avait beau se débattre rien ne semblait arrêter l'homme dans sa marche. Où est-ce qu'il emmenait notre pauvre petit chaton ? Qu'est-ce qu'il allait lui arriver? Elle ne le savait pas trop. Toutes ses questions la tracassait. L'homme pouvait sentir les larmes de l'enfant qui lui coulait sur le bras. Cela était encore plus marrant pour lui, mais pour Misao. Tout ce qu'elle voulait pour le moment. C'était de revenir à la maison auprès de sa maman. Elle pleurait tellement que celle-ci avait du mal à voir devant elle. Chaton pensait juste à être dans les bras de sa maman.

* Pardon maman , j'aurais du rester réveillée. J'aurais du attendre dans l'autobus au lieu de partir à la découverte. J'aurais au bout du comte rester à la maison. J'espère que tu pourras me pardonner *

Elle se trouvait dans ses pensées quand elle entendait la voix de l'homme qui était blessé. Il se passait quoi au juste ? Elle n'avait pas tellement le temps d'y réfléchir qu'elle se retrouvait au sol. Chaton avait atterrit sur ses mains ainsi que sur les genoux. Cela faisait un peu mal, mais elle se contenait de s'éloigner du méchant au point de s'accoter contre un mur. Cela prenait de grande respiration pour se calmer, mais elle était encore apeurée. Celle-ci ne voulait pas se retrouver dans les bras de celui-ci. Elle ne pouvait pas bouger, mais elle pouvait tout de même voir ce qui se passait.

L'homme se trouvait au sol. Il avait une blessure au mollet vu que sa jambe était entrain de saigner. Puis, une autre personne se trouvait derrière lui pour l'assommer en arrière de sa tête une fois qu'il se trouvait à genoux. Cette autre personne avait une arme dans les mains. Certes, cela faisait un peu peur, mais à la fois, cela était intriguant. De voir que cette arme en question était fait d'os. Oui, cela était répugnant, mais cette personne était entrain de lui sauver la vie. Cela effaçait un peu la crainte qu'elle avait à son propos. Le combat avait durée quelques secondes à peine et l'arme devenait poussière en peu de temps. Quand son sauveur se rapprochait d'elle pour ensuite se pencher et lui tendre sa main vers notre princesse. Elle se collait davantage contre le mur un court instant. Elle était encore en état de choc la pauvre.

- Tout va bien ? Tu n'es pas blessée ?

Elle s'était penchée un peu sur le côté pour observer son ravisseur. Celui-ci était toujours au sol et semblait inactif. Faut croire que son sauveur n'avait pas fait un coup léger sur la tête du ravisseur. Tant mieux ainsi, il ne se lèverait pas  de sitôt. Ce qui rassurait un peu Misao et cela lui donnait un peu de courage pour regarder son héros droit dans les yeux. Ses yeux bleu-gris observait attentivement celui-ci. Il pouvait voir qu'elle était blessée. Ce n'était rien de grave cependant. De légères égratignures sur les mains ainsi que sur les genoux, mais cela serait guérit en moins de deux.

- On va te chercher de l'aide, et faire embarquer ce cafard, d'accord ?

Il lui avait fait un sourire avant de se redresser et de garder sa main tendue vers elle. Il était si gentil avec elle. Sur le coup, elle le voyait comme son héros du moment. Elle prenait le temps de s'essuyer le visage avec le bord de ses manches avant de tendre sa main pour se lever à son tour. Elle était encore un peu triste, mais elle lui faisait tout de même un sourire. Elle était plus que ravie qu'il soit passé par-là à ce moment même. Sans lui, qui sait ce qui aurait pu arriver à Chaton. En ayant confiance en celui-ci, elle le serra dans ses bras et ronronnait de joie. Elle levait la tête par la suite pour le regarder et lui faire un beau sourire.

- Allons-y

Elle restait quelque secondes encore contre lui avant de se séparer afin de prendre la route. Ils devaient après tout trouver de l'aide et faire arrêter ce méchant. Après un certain moment à marcher, celle-ci s'arrêtait un petit instant. Elle avait oubliée de dire de quoi d'important à son sauveur.

- Merrci

ft. Velkias
Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 17
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
17
0
1 300
MessageVen 13 Oct - 18:19
ft.
Ikumo
Misao
Baby siting
Il se figea, tel une plante soudainement geler par un froid glaciale. Il fallait dire que la fillette l'avait pris au dépourvu en l'enlaçant de la sorte, il ne savait pas vraiment comment réagir à cela et se contenta donc de laisser couler sans rien faire de plus, en silence. Il réprima un soupire de soulagement quand elle se détacha de lui et s'éclaircit la gorge avant de prendre la parole.

- Bon, qu'es-ce que je peut bien faire de ce cafard...


Il décida alors de simplement appeler la police en leurs indiquant ou trouver le.. Peu importe ce qu'il était, il n'avait pas de motif excusable aux yeux de la lois pour prendre une enfant avec lui de force. Bref, il la regarda, elle venait enfin de le lâcher. Cela n'avait durée que quelques minutes, mais pour lui c'était une éternité. Mais c'était sans importance car cela avait ses bienfaits, la petite semblait calmer, et tant mieux. Il ne se sentait de jouer les psychologue. Il marcha donc avec elle un petit moment avant de se rendre compte.. Qu'allait il faire d'elle ? Il ne pouvait pas l'emmener à l'académie, c'était déjà ça de sûr, et la police... Il aurait pût rester sur la scène de crime et la remettre aux autorités compétente, mais sur le coup, il fallait avouer que cela ne lui avait pas traverser l'esprit. La seule option restante était de la ramener chez ses parents. Avec du recule, ça avait du sens. Bref, il s'accroupit pour se mettre à sa hauteur et la regarda dans les yeux.

- Je vais te raccompagner chez toi, tu sais comment y aller ?

Il attendit sa réponse, ses avants bras poser sur ses genoux pour maintenir un certain équilibre dans sa position, sans la lâcher du regard. Le regard constant est primordial pour maintenir la confiance de toute façon, ça il le savait bien, trop bien même. Et puis, il préférer qu'elle ne pense pas qu'il était du genre à baisser les yeux, surtout face à une enfant. Bonjour l'autorité après ça. Enfin peu importe, il avait besoin d'une réponse, car aussi intelligent qu'il soit, il n'était pas devin, et il ne connaissait pas assez bien la ville pour la ramener chez elle avec simplement une adresse, sauf si, par chance, c'était dans une zone qu'il connaissait, mais les chances était faible, alors autant ne pas se faire d'illusion.


Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 111
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
111
8
1 270
MessageLun 16 Oct - 16:21
J'aurais du rester à la maison
Son héros n'avait pas réagit au merci qu'elle venait de lui dire. Cela n'était pas plus grave que cela et il devait avoir plein de chose à réfléchir en ce moment. Comme de fait, celui-ci se demandait ce qu'il pouvait bien faire de ce cafard. Celle-ci haussait les épaules. Elle ne savait pas trop ce que le héros devait faire pour s'occuper du cafard en question.

- Qu'est-ce que les hérros font norrmalement dans une situation parreille ?

Demandait-elle bien calmement, mais elle n'avait pas eu de réponse à sa question. Elle avait soit parlée pas assez fort ou que l'homme était trop concentré pour entendre que la gamine venait de lui dire. Elle le regardait utiliser son téléphone. Il appelait sans doute les autorités pour leur donner l'adresse pour trouver le malfrat. Une fois qu'il c'était occupé du méchant, celui-ci prenait le temps de s'accroupir et de regarder Misao dans les yeux avant de lui parler de nouveau.

- Je vais te raccompagner chez toi, tu sais comment y aller ?

Chaton regardait les alentours. Cela ne lui disait rien et cela se voyait bien dans son regard qu'elle était perdue. Elle faisait tout de même un sourire à son héros du moment avant de lui répondre à son tour.

- Est-ce que tu connais le quarrtier rrésidentielle ? Si tu peux nous amener là-bas, je serrrai le chemin pourrr aller chez moi.

ft. Velkias
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 111
Points : 8
Puissance : 1 270
Voir le profil de l'utilisateur
111
8
1 270
MessageJeu 1 Fév - 17:53
J'aurais du rester à la maison
Son héros lui proposait de la raccompagner chez elle. Celle-ci n'était pas contre l'idée. Pas question qu'elle retourne toute seule. En plus qu'elle pourrait croiser d'autre cafard sur la route. Juste à l'idée elle en grimaçait. Chaton prenait donc la main de celui-ci et prenait la route vers chez elle. Celle-ci ne connaissait pas tout par coeur, mais elle avait seulement besoin de retrouver l'un de ses repaires visuelles et le tour serait fait.

- Pourrquoi tu étais dans le coin ?

Elle essayait de parler avec celui-ci, mais il ne semblait pas vouloir lui parler. Ce qui était bien triste. Elle avait les oreilles abattues. Celle-ci n'aimait pas tellement le silence sauf quand elle était entrain de dormir. Alors de devoir se promener sans discuter n'étant pas tout à fait plaisant pour Princesse. Voyant qu'il ne voulait pas du tout lui parler, celle-ci ne tenait plus sa main pour se promener librement. Elle essayait de se tenir en équilibre sur le bord des trottoirs en tenant ses bras dans les airs tout en s'imaginant qu'elle était sur un long et mince fil dans les airs. Elle perdait l'équilibre, mais cela n'était rien de dangereux pour celle-ci. Après un moment, celle-ci pointant au héros des maisons. C'étaient les premières maisons qui indiquaient la zone résidentielle.


- Je serrai me débrrouiller ici.

Elle lui faisait un dernier câlin pour le remercier et partait à courir. Afin de retour chez elle. Ici, elle devrait être saine et sauve.

ft. Rp fantôme


Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guide d'achat Maison Martell
» Appartement, maison à louer ou vendre §
» De la maison neutre
» Maison dans le jeu de cartes
» La nouvelle maison: "Next Generation"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Bas quartiers-
Sauter vers: