• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 U N C O U P D E P O U C E D U D E S T I N | Chiaki & Uraiko

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: U.A., l'académie des héros :: Stade
#lethimsleep2k17
avatar
fond des messages :
Messages : 8
Points : 0
Puissance : 1800 (3000)
Réputation : 42
Voir le profil de l'utilisateur
8
0
1800 (3000)
42
MessageMar 3 Oct - 2:51




Y o u s p e n d t h e d a y y o u r w a y


Il sent la caféine faire son effet sur les coups de 15h27, une petite dizaine de minutes après s'être réveillé et confirmant qu'il a bien calculé son timing, parce que les deux autres tiers de son rendez-vous de cet après-midi devraient sortir de cours d'un instant à l'autre. Il est déjà dehors. Avec la légère avance qu'il a prise, il a le temps de constater qu'il recommence déjà à faire plutôt chaud sous le soleil. L'année scolaire n'est pas encore bien entamée, mais la saison ne fait pas de cadeau. C'est légèrement inconfortable.

Cela dit, ce n'est clairement pas lui qui devrait en pâtir le plus aujourd'hui.

Shōta les a silencieusement gardés à l'oeil pendant plusieurs semaines, Uchida et Gintamaru de première année. Il a rarement eu l'occasion de vraiment se pencher sur eux, n'étant pas leur professeur principal et ayant d'autres préoccupations en général, mais plus il les observe, plus ça le démange, avec toutes les difficultés qu'il a à l'admettre.
Il a toujours été clair là-dessus, le but premier d'une école n'est pas de se faire des amis, et c'est d'autant plus vrai pour U.A. Ce fait établi, il n'est pas idiot de jauger l'état d'esprit d'un étudiant en se penchant sur son intégration au sein d'un groupe ; à ce niveau, ces deux-là semblent complètement en retard sur les autres, et Shōta n'aurait pas été aussi curieux de l'état de leurs relations si leurs résultats scolaires n'étaient pas si étranges.
Le potentiel de leurs alters ne colle pas avec ce qu'il a constaté aux examens physiques, ces derniers sont aussi en complète dissonance avec les résultats des examens d'entrée, et dans tous les cas leur évolution sur tous les cours qu'ils ont eu ensemble est quasiment nulle.

Il en est certain, Uchida et Gintamaru ne se donnent pas à 100%, et ça l'irrite.

Ce qu'il a remarqué, cependant, c'est qu'ils ont pour le même problème deux profils totalement différents. D'un côté l'une ne se pousse pas assez, tandis que l'autre se retient beaucoup trop ; Shōta ne s'était pas trop attardé là-dessus lors de la première séance, préférant se contenter de quelques remarques dans l'attente de les cerner un peu mieux, mais maintenant qu'il sait à qui il a affaire, il a une idée plus précise de l'approche qu'il peut employer.
Ces deux-là pourraient vraiment se faire progresser mutuellement, s'ils bénéficiaient d'un petit coup de pouce du destin qui les forcerait à coopérer.

Il finit de s'étirer et entend une dernière vertèbre craquer lorsqu'il les voit passer la porte, avec trois minutes de retard dont il ne fera pas la remarque, parce qu'après tout, ils avaient cours avec Hizashi. Shōta est strict, mais pas cruel.


"Bonjour, vous deux. Je pense vous avoir déjà expliqué pourquoi on allait se retrouver ici cet après-midi, mais si ce n'est pas le cas, vos notes moyennes parlent d'elles-mêmes. On ne perdra pas de temps. J'ai trois heures à vous accorder. "



Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 200
Points : 975
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
200
975
1 565
MessageMar 3 Oct - 19:14
Je baillais de plus belle. Mes cheveux rebelle se trouvaient sur mon visage. J'avais du mal à regarder devant moi. Pour ne pas manger des cheveux, je prenais donc le temps de placer les cheveux sur le côté quand ...

Oh mon dieu. Je dois me dépêcher.

Et oui, cela faisait qu'une semaine et me voilà déjà en retard pour l'un de mes cours. Je n'aurais vraiment pas du jouer à ce nouveau jeu sur ma 3ds jusqu'au petit heures du matin. Je sens que je vais me faire taper sur les doigts ou me faire regarder de travers par les autres étudiants de la classe. Juste le fait d'y penser. Je ne me sens pas bien dans ma peau alors, autant accélérer les choses pour ne pas arriver encore plus tard. C'était la première fois de ma vie que j'allais aussi vite pour me préparer. Mes vêtements était présentable, mais un bouton n'était pas attaché à la bonne place. Je n'avais pas tellement le temps pour regarder les détails et je me rendais au plus vite à la classe. J'ouvrais doucement la porte pour ne pas trop me faire remarquer ... mais vu que le professeur était en pleine prestation. Disons que cela arrivait au mauvais moment. La poisse. J'allais donc m'asseoir en silence pour écouter le cours. Du moins tenter. Mes pupilles étaient lourdes et j'avais vraiment du mal à suivre le cours. Je soupirais à l'idée que j'allais devoir demander à un collègue de me faire un résumé de ce j'ai manquée pour être certaine de ne rien avoir manqué.

Il y avait le fait que j'étais un peu fatiguée, mais c'était aussi la rencontre que j'avais après les cours. La journée passait et je pensais constamment à cette rencontre. Pourtant cela n'était pas si mal non ? Je veux dire, un enseignant qui tente de m'aider à m'améliorer est une bonne chose non ? Alors pourquoi je stresse autant juste à y penser. Je sais que je ne suis pas dans les meilleures de ma classe , mais je ne suis tout de même pas la plus nulle ... du moins je crois. Ouf , je ne sais pas trop en faite. C'est peut-être cela qui fait que je dois aller rejoindre ce professeur après les cours. C'est seulement rendue là-bas que je vais le savoir. Je tentais donc de me concentrer pour le restant de la journée.

Je sortais du cour avec Hizashi quand je voyais l'adulte proche de la porte du cours. Il nous attendait de pied ferme dit donc. J'avais presque rit à mon propre commentaire, mais je me contentais de sourire quand l'homme devant moi et l'autre étudiant commençait à parler. Il prenait le temps de nous rappeler la raison du pourquoi ils nous avaient convoquer les deux ensemble aujourd'hui. Je baissais un peu la tête me disant qu'il avait raison, mais je ne devais pas m'abattre aussi facilement. J'allais profiter des heures qu'Eraserhead m'accordait. J'hochais positivement de la tête à l'enseignant pour désigner que j'étais d'accord avec lui. Qu'on n'avait pas de temps à perdre. Espérant que l'autre étudiant serait du même avis. Ainsi, on gagnerait un temps fou.


Autre:
 
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 51
Points : 392
Puissance : 1 760
Voir le profil de l'utilisateur
51
392
1 760
MessageJeu 5 Oct - 0:05
Les doigts du jeune homme tapotaient son clavier depuis quelque heure déjà. Il venait de gagner sa onzième partie de PUBG consécutive. Ses yeux étaient plein de cernes, et ses mouvements commençaient à devenir lents à force de jouer si tard. Il contempla quelque instant son écran de victoire avant de s’étirer en baillant bruyamment. Remontant ses lunettes, qu’il utilisait pour éviter d’abîmer ses yeux face à son écran, il constata en regardant son téléphone qu’il était déjà bien tard … « Déjà 3 heures du mat ? Merde … » dit-il en s’affalant sur son lit comme une larve. « Putain … Vivement le weekend … » . Ce furent ses derniers mots avant de sombrer dans le sommeil.

Un bruit puissant tira le jeune homme du sommeil. Il attrapa son téléphone en maugréant pour arrêter son réveil programmé. « Putain … » fit-il en se levant. Un p’tit dèj, une douche rapide plus tard, le jeune homme en était déjà à mettre son uniforme. Resserrant son nœud de cravate, il mit comme à son habitude un pull très fin par-dessus sa veste pour avoir une capuche convenable. Il regarda son téléphone alors et soupire, un peu exaspérer en remarquant qu’il lui restait trente minutes avant son train. Il prit alors place dans son canapé et eu juste le temps de faire un perfect sur un de ses jeux switch. Il prit ensuite sa switch pour la ranger dans son étui et la mettre dans son sac. Un sac ma foi très bien fait avec un système d’antivol … On ne voyait pas la fermeture en fait. Il sortit alors en gardant son air un peu renfrogné et rentra tout juste dans son train en grommelant … Le fameuse mauvaise humeur du métro le matin hein … Le monstre d’acier gronda alors et se mit en marche, emportant le jeune homme vers là où il devait avoir cours. Il arriva en avance dans sa classe. Il y avait déjà du monde … La prof arriva quelque minutes après, les élèves s’asseyant. Il commença sont cours et Uraiko commençait à somnoler quand il fut tiré de son sommeil par la prof qui venait de parler à une élève en retard. Uraiko ne réagis pas plus qu’un léger coup d’œil. S’il se souvenait bien, il avait un cours supplémentaire avec cette fille là non ? Et le prof c’était Eraserhead c’est bien ça ? Uraiko ne pouvait qu’être intéressé par la personne qui tenait le titre de Professeur Principal de la fameuse 1-A. Le jeune homme suivit ses cours sans gros entrain comme à son habitude avant d’arriver à l’heure de son cours spécial.

Il se déplaça mollement vers la salle de cour, la capuche de son hoodie sur la tête. Il vit la jeune fille arriver à peu près en même temps que lui et hésita à lui dire bonjour mais sa timidité le rattrapa alors. Il garda ses deux mains dans les poches et ressortit son air blasé qu’il arborait pour paraître insensible mais il était facilement brisable. Le jeune homme écouta les paroles du professeur un peu impressionné par celui-ci … Uraiko se crispa légèrement quand on parla de ses soucis en terme de notes. Il écouta le prof en silence et une fois qu’il eut fini de parler il dit simplement « D-d’accord … Merci de nous accorder du temps … » . Dit-il avec humilité. Ce prof était vraiment intimidant, Uraiko n’était pas surpris de la part du prof principal d’une classe si connue. Arehn soupira ensuite et demanda la parole timidement. « Je me permet de demander du coup … Que va ton faire ? »


"The most powerful weapon on earth is the human soul on fire"


#lethimsleep2k17
avatar
fond des messages :
Messages : 8
Points : 0
Puissance : 1800 (3000)
Réputation : 42
Voir le profil de l'utilisateur
8
0
1800 (3000)
42
MessageVen 20 Oct - 21:55





Shōta a aujourd'hui un avantage considérable, qui est que ces élèves ne le connaissent que très peu, et donc qu'ils n'ont pas vraiment l'habitude de ses méthodes. Il comprend par leurs attitudes qu'ils ne font pas spécialement les fiers face à lui ; il s'y attendait, mais il aurait pu avoir des surprises. Ca lui donne une certaine autorité supplémentaire dont il compte bien se servir, et qui sera plus que suffisante pour les résultats qu'il espère obtenir cet après-midi.
Gintamaru semble être le plus loquace des deux. Quand bien même il n'a généralement pas grand chose à faire de la qualité de ses interlocuteurs, ça aide un peu. Il sait déjà de toutes façons qu'il a leur attention.


"Vous avez dû remarquer que je vous ai donné rendez-vous dans le stade. La première partie de cette session va être un peu physique. La seconde partie sera un débrief, mais je vous en dirai plus tout à l'heure. "

"Un peu physique" est clairement un euphémisme. Il va leur en faire baver. Il ne leur a pas encore annoncé que la première partie durera certainement deux heures trente sur les trois.


"En premier lieu, Mr. Snipe m'a demandé de faire un point sur votre évolution depuis le début du semestre. "

C'est faux. Snipe ne lui a rien demandé de particulier, à part lui avoir donné son accord pour ce cours de rattrapage. Ca, ils n'ont pas besoin de le savoir. C'est un prétexte. Ce qu'il veut vraiment, c'est voir si par hasard, une fois séparés du groupe, ils se comporteraient différemment ; mais surtout les pousser à bout.


"Je vais donc vous faire suivre la même batterie d'examens que vous aviez déjà passés le premier jour. Je vais vous laisser vous échauffer pendant un petit quart d'heure. D'ici là, vous me rejoindrez sur les pistes de deux-cent mètres. "

C'est déjà une première altération du programme. Les élèves n'avaient passé le premier test que sur cinquante mètres. Ils vont certainement le remarquer, s'ils l'écoutent attentivement, mais s'ils protestent, ce dont il doute, Shōta n'aura qu'à leur signaler qu'après plusieurs semaines d'entraînement, ils pouvaient certainement faire face à une simple piste d'athlétisme.


"Si c'est entendu, je vous attendrai directement là-bas. "

Il est de toutes façons déjà en chemin.

Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 200
Points : 975
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
200
975
1 565
MessageVen 20 Oct - 23:12
Je me tenais un peu à l'écart. Je ne voulais pas avoir le sentiment d'être constamment observer par l'enseignant qui se trouvait devant moi. Puis, j'écoutais ce qui se disait. La première partie serait un peu physique. Eum, il voulait dire quoi par un peu physique ? Si c'est juste un peu de course pendant un court moment cela peu passer, mais si cela dure une éternité, j'aurai sans doute du mal à tenir le coup. Je devais avouer que je ne suis pas la fille la plus sportive ou la plus enclin à faire de l'exercice. Ce qui est un gros problème pour la première partie. Je soupirais un peu à l'idée, mais je devais le faire si je voulais m'améliorer non ?

M.Snipe voulait savoir notre évolution depuis le début du semestre. Est-ce que l'on était si pire que cela ? J'avais quelques doutes. Mais, je gardais tout de même ce doute à l'intérieur de moi pour entendre la suite. Ouch ! On allait souffrir l'autre étudiant et moi. On devait refaire à nouveau les examens de la rentrée. Je prenais une grande respiration pour tenter de rester calme. Oui, cela allait être pénible et douloureux. Cependant, ce n'était pas une raison pour céder à la panique ou à la colère.

Il avait au moins la gentillesse de nous laisser un peu de temps pour s'entraîner. Avec ce qui nous attends, on risque d'en avoir de besoin. Par la suite, il nous donnait rendez-vous à la piste de deux-cents mètres.

- c'est entendu ... à tout à l'heure.

Je disais cela faiblement. J'étais à la fois contente d'avoir l'aide de celui-ci et de l'autre, je craignais le pire. Le voyant s'éloigner, je commençais donc par des étirements. De quoi de simple et de très important à faire avant de faire n'importe quoi de sportif. Alors que je m'étirais les bras, je regardais l'autre étudiant du coin de l’œil.

- Alors ... prêt à relever le défi ?

Je tentais le plus possible d'être optimisme. Histoire de ne pas décourager cet élève qui allait subir la même chose que moi.


Autre:
 
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 51
Points : 392
Puissance : 1 760
Voir le profil de l'utilisateur
51
392
1 760
MessageJeu 26 Oct - 1:26
Je ne sais pas pourquoi je m’étais renfermé, plus jeune. Peut-être parce que je ne me sentais pas à la hauteur des autres. Ce pouvoir qui m’est venu, je ne l’attendais plus … Mais à présent je ne sais plus ce qu’il signifie. J’ai toujours cru que les sentiments était refoulés au fond de moi et quand ce pouvoir s’est déclaré c’est comme si je venais de recevoir une confirmation que ils n’étaient pas si puissant pour rien. Je suis venu dans cette école pour leurs donner un sens, parce que j’ai envie qu’on m’aide à comprendre ces sentiments tumultueux qui sorte de mon corps et qui me rende si fort … Je dois comprendre … Je dois … La voix de ma camarade se fit alors entendre. « Hein ? Ah ! Oui bien sûr, aha … » dis-je un peu gêné à l’autre étudiante. Elle m’avait fait sortir de mes pensées. Je fiat alors quelque étirement, plus pour faire comme elle qu’autre chose et je fis germer très brièvement quelque étincelle multicolore dans ma paume qui émirent un léger son électrique. Je devais échauffer mon alter également … Sinon je risquerai de faire grimper trop brusquement la chaleur de mon corps. Je me frottais donc les mains en faisant parcourir des petits filaments d’énergie à moitié concentrée. Généralement quand j’use de ce pouvoir de la sorte, si je monte trop vite, je ressens vite des brûlures, je dois donc faire chauffer un peu mon corps pour qu’il soit à la température idéale et que je ne subisse aucun claquage ou aucune brûlure à cette intensité. Mon costume remplis généralement cette fonction régulatrice mais là je vais devoir faire avec un jogging du lycée.

Bien sûr je vais devoir utiliser uniquement l’une de mes couleurs si je veux l’utiliser au maximum dont je suis capable. Je regarde l’étudiante. Elle était quand même jolie … A ces pensée j’ai senti le sang qui me montais au joue, qui prirent une teinte rose. J’essayais d’arrêter ce flot de pensée avant que mon corps ne relâche l’excès d’énergie hormonale mais trop tard, j’éternuais en laissant s’échapper un petit nuage multicolore par ma bouche, mon nez et mes pores. Le nuage n’avait aucune propriété à part celui d’être joli et il se dissipa doucement laissant Uraiko éventer la pièce avec sa main pour virer ce nuage de sa vue. « Aaaah … Désolé c’est une mauvaise habitude chez moi … » dis-je en soupirant. « O-on y va ou tu à besoin de plus de temps ? » demandais-je simplement. Je ne voulais pas la presser juste essayer de faire la conversation.


"The most powerful weapon on earth is the human soul on fire"


Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 200
Points : 975
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
200
975
1 565
MessageMar 31 Oct - 18:10
Je venais de demander s'il était prêt à relever ce défi. Juste le fait d'y penser j'avais le traque. Mes mains devaient trembler légèrement. Je serais mes mains ensemble pour faire disparaître ses tremblements alors que l'autre étudiant me répondait en étant gêné. Il semblait être comme moi à ce niveau là. Avec de la chance, on aurait plus de facilité à se comprendre et à communiquer. Je dis bien avec de la chance, mais si on est tous les deux renfermés, cela risque d'être assez compliqué merci.

Au moins, celui-ci était prêt. Je continuais de m'étirer en remarquant qu'il faisait la même chose. Ses yeux étaient unique, ses cheveux blonds lui donnait un air pur. Hum, mais qu'est-ce que je faisais à le scruter de la sorte. Je détournais donc le regard un court moment histoire d'arrêter de le reluquer. Il avait un certain charme, mais je n'étais pas là pour cela et encore moins pour lui donner des mauvaises ondes. Nous avions un but précis en se rendant ici : Faire le cours de rattrapage.

Avec cette idée en tête, je le regardais d'un air plus curieux. Je me demandais ce qu'était son alter pour qu'il produit de la couleur de la sorte et à quoi cela pouvait servir. Je me concentrais de nouveau sur mes étirements quand je pouvais sentir son regard sur moi. Oh la galère, je me forçais pour ne pas le regarder. Je levais les yeux vers lui seulement lorsqu'il y avait eu ce gros nuage multicolore. Qu'est-ce que cela signifiait au juste ? Aucune idée et celui-ci s'excusait d'une chose dont je ne comprenais pas. Que cela était une mauvaise habitude de sa part. Pour ensuite me demander si j'avais besoin de plus de temps.

Pour être franche avec moi-même, si j'attends plus longtemps avant de commencer, je risque de rebrousser chemin. Alors, autant commencer le plus tôt possible. Je lui faisais un léger sourire avant de lui répondre.

- Oh ... ne t'excuse pas pour cela ... et je suis prête. Du moins, je le crois.

Je prenais donc les devant pour me diriger la piste des deux cents mètres.


Autre:
 
#lethimsleep2k17
avatar
fond des messages :
Messages : 8
Points : 0
Puissance : 1800 (3000)
Réputation : 42
Voir le profil de l'utilisateur
8
0
1800 (3000)
42
MessageDim 12 Nov - 18:13





Adossé à la rambarde, il ne peut pas s'empêcher de les surveiller, quand bien même il essaye de reposer ses yeux un maximum. Ils sont plutôt loin, mais il peut constater qu'ils ne font au moins pas semblant de s'étirer, Gintamaru en particulier, qui est déjà en train d'échauffer son alter. C'est déjà ça. Ils n'ont pas l'air de communiquer énormément, Shōta a du mal à lire leurs mouvements, mais il ne pouvait pas s'attendre à grand chose de plus pendant les premières minutes. Ils s'adressent la parole. Pour l'instant, tout se déroule sans encombre.
Il est un peu moins sûr du nuage que Gintamaru laisse s'échapper de son corps, mais il aurait certainement l'occasion de confirmer ses doutes quand ils se mettront au travail.
Lorsqu'ils reviennent vers lui, ses yeux sont toujours fixés sur eux. Il n'essaie même pas de faire semblant de ne pas les avoir observés ; c'est son travail, de toutes façons.

Shōta a un chronomètre en main, son carnet de notes dans l'autre, mais il attend surtout leur attention avant de leur expliquer plus en détail.

"Vous aurez chacun trois essais, et vous alternerez à chaque fois pour laisser l'autre récupérer. Je veux que vous utilisiez votre alter efficacement, surtout ; du coup, c'est Gintamaru qui va commencer, puisqu'il s'est échauffé un peu plus que toi, Uchida. " Il appuie son regard sur elle. C'est un peu désagréable, mais c'est une façon comme une autre de la faire réagir.
"Toi, du coup, j'aimerais que tu finisses ce qui te manque en termes d'étirements pendant son premier tour de piste, et surtout, que tu ouvres les yeux, parce que quand il aura fini, tu me diras précisément ce qui va et qui ne va pas dans sa façon de courir. Gintamaru, ça vaut pour toi aussi, parce que tu feras la même chose quand ça sera son tour. "


Il leur offre un hochement de tête pour ponctuer. En dehors de se donner des conseils mutuellement, ils espère que ça leur fera réfléchir un peu sur leurs propres défauts. Il n'aura aucun moyen concret de vérifier ça, mais si ça les fait progresser ne serait-ce qu'un peu, alors ça sera déjà un changement vers la bonne direction.

"Tu peux aller te mettre en place. Je reste sur la ligne d'arrivée, naturellement. Uchida aussi. "



Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 200
Points : 975
Puissance : 1 565
Voir le profil de l'utilisateur
200
975
1 565
MessageDim 12 Nov - 18:52
Je me rapprochais de la piste en question. Je pouvais voir l'adulte qui nous regardait. Je n'étais pas gênée de cela, après tout. Il était là pour nous surveiller et nous aider à nous améliorer. C'était donc normal qu'il agisse de la sorte. Me trouvant assez proche de l'enseignant, j'arrêtais donc de marcher pour ensuite le regarder attentivement. Celui-ci attendait que les deux étudiants soient prêts à l'écouter pour donner les prochaines instructions.

EraserHead expliquait que chaque élève allait avoir trois essaies et qu'il faudrait alterner pour se laisser reposer entre chaque tentative. Il demandait à ce qu'on utilise notre alter le mieux possible. Celui-ci choisissait Uraiko comme premier coureur parce qu'il avait échauffé son alter alors que moi non. Je sentais très bien le regard pesant sur moi. Cela n'était pas agréable du tout. Je baissais mon regard pour diminuer cette mauvaise sensation. Cependant, cela ne disparaissait pas si facilement. Pourquoi je n'avais pas pensée à mon alter plus tôt ? Je me sentais un peu idiote de ne pas avoir fais comme Uraiko. Cela m'aurais évitée la ''honte'' que je sentais en ce moment. Je devais donc finir de m'échauffer correctement en plus d'observer la course d'Uraiko. Afin de lui dire ce qui était bien ou non dans ce qu'il venait de faire. Moi, dire ce que je pensais et donner des conseils. Ichh, cela partais mal. Le doute se voyait sûrement sur mon visage, mais je le cachais rapidement avec un sourire. Je n'allais pas abandonner Uraiko. Il avait besoin de moi.

- Je ferrai de mon mieux

Je me plaçais proche de la ligne d'arrivée.

- Bonne chance ...


Mon ton de voix était faible quand je l'avais dis. Sûrement parce que j'étais gênée de nature, mais au moins j'essayais de motiver Gintamaru pas vrai ? J'attendais que celui-ci débute sa course avant d'échauffer mon alter.


Autre:
 
Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 51
Points : 392
Puissance : 1 760
Voir le profil de l'utilisateur
51
392
1 760
MessageMar 21 Nov - 13:29
Je ne pus que déglutir en sentant la pression que déployait notre professeur. Décidément je comprenais mieux d’où la 1-A tenait sa force avec un enseignant comme lui … Je poussais un gros soupir en regardant la piste … Une couse hein ? Je me disais que ça allait être difficile … Mais finalement le début se passait plutôt bien ! Bref ! J’allais donc me mettre face à la piste. Les survêtements de l’U.A étaient décidément impressionnant … Un matériaux résistant et souple, fait pour les entrainements. C’est clair que l’école avait les moyens de se payer du bon matériel. Mes chaussures de sport étaient, elle plutôt chère étant donnée qu’elles étaient vendue dans des magasins procurant du matériel pour entraîner les alters. Mais enfin … Je maudissais mon sérieux et ma prudence qui m’avait valu de commencer en premier cette course.

Je ne pus m’empêcher de sourire à Chiaki quand elle me souhaita bonne chance et de déglutir un petit « Merci … » avant de, poussant un long soupir, me mettre en position. Le fias craquer mes jointures … J’allais devoir encore fouiller dans le désordre émotionnel qui hurlait tel une tempête tumultueuse dans mon cœur … Quelle émotion ressentais-je actuellement ? De la colère ? Non, pas du tout … Du chagrin ? Un peu … Mais pas plus. De la peur … Oui … En effet, mon alter est séparé entre mes émotions primaires mais la peur peut se former sous l’effroi, l’angoisse, ou l’inquiétude … Et j’étais très inquiet au vue de la réputation d’Expulseur en Série d’Aizawa Senseï. Seulement à ce moment je me dis : « Merde ! Les héros n’ont pas peur comme ça ! » … J’ouvris les yeux et inspira avant de me concentrer sur mes autres émotions. « BURST ! » incantais-je avant de laisser une aura dorée m’envelopper. Seulement elle tendait parfois vers se muer en cette aura de brume véloce verdâtre qui représentait ma peur et en cela, on voyait que je la réfutais au lieu de m’en servir … Elle était clairement présente, plus que tous autre choses.

Je partis donc, ne pouvant déployer tout ce que je pouvais à ce moment, la faute à mon ego stupide qui me poussait à réfuter ce sentiment. Je courrais cependant plutôt rapidement, même à ce stade, cela restait un alter de renforcement physique. Mais forcément j’avais pris des risques. La flux était perturbé par cet élément que j’essayais de garder avec moi tandis que ma peur qui m’emplissait voulait prendre les devants. Je du donc doser mes impulsions d’énergie et les synchroniser avec le moment où je poussais sur mes jambes. Une fois arrivé à la fin j’étais déjà à bout de souffle … Putain, j’étais vraiment trop con … Je m’épuisais à cacher les apparences … C’était évident en plus … J’allais sûrement me faire engueuler …

Élève de première année
avatar
fond des messages :
Messages : 51
Points : 392
Puissance : 1 760
Voir le profil de l'utilisateur
51
392
1 760
MessageMar 24 Avr - 4:32
Pendant plusieurs heures je me suis donné à fond. C’est vrai quoi, j’avais une chance unique d’avoir un entraînement avec un professeur qui lui aussi était connu dans l’école … En fait c’était surtout la pression qu’il mettait ses les élèves qui m’intimidait et qui me faisait me dépasser, en même temps je n’en attendais pas moins du professeur Principal de LA classe 1-A. Cette classe est sujette à pas mal de rumeur ces derniers temps depuis les attaques, et c’est celle qui est le plus mise devant les projecteurs, alors je ne pouvais pas passer à côté des enseignements de cette personne.

Pourtant il m’effrayait beaucoup et j’avoue avoir passé un sale moment. Moi et Chiaki revinrent peu après la fin du cours dans le gymnase intérieur, complétement vanné par la rigidité de l’entraînement. Pour ma part je m’étais fait reprendre de nombreuse fois alors que j’utilisais mal mon alter. Mes émotions étaient trop instable car j’essaye de les forcer semble-t-il. Cela impactait sur mon alter dans le sens où je ne pouvais pas conserver mes boost convenablement sur des laps de temps long. Je m’étais efforcer donc de n’utilisez que mes émotions directe lors des exercices que me donnait le professeur.

Bref ce fut assez compliqué, mais toutefois très satisfaisant. Chiaki est une camarade de classe et j’ai aussi beaucoup aimé travailler avec elle lors de ce cours. Elle est gentille te semble un peu avoir du mal à parler avec les gens un peu comme moi ! Après le cours qu’on a eu tous les deux, je pris le temps de me changer avant de rentrer chez moi, j’avais un raid important ce soir, fallait que je me prépare ! En plus demain j’avais prévu d’aller dans mon arcade préférée … Peut être que le vieux Yaoroku avait des bornes d’arcades avec des challenges à battre …


"The most powerful weapon on earth is the human soul on fire"


Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: U.A., l'académie des héros :: Stade-
Sauter vers: