:: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Alentours de la ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Event - Le tueur de Vilains - Groupe 2

avatar
P.N.J
Maître des PNJ
Messages : 49
Points : 3
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 13:54
Règles
• Dans un RP event, vous contrôlez principalement votre personnage. Vous n'avez pas le même contrôle sur votre environnement, qui est ici laissé au staff. Pas de contrôle "total" sur les personnages qui ne sont ni joués par vous ni le PNJ par exemple. (Ne faites pas apparaître un PNJ pour vous sauver la vie, etc)

• Les personnages joués par le PNJ sont l'équivalent de joueurs. Les règles à respecter concernant les joueurs sont donc aussi à respecter ici concernant les PNJ principaux (notamment s'il y a des combats).

• Chaque joueur a 48 heures pour répondre une fois son tour arrivé. S'il n'y arrive pas, son tour est passé et la récompense de fin de RP est divisée par deux. Au bout de trois fois, le joueur est exclu du RP. (S'il y a des soucis empêchant d'écrire, prévenez le staff, votre tour sera passé sans perte)

Ordre : PNJ - Pitt - Corvo Arahna

Un vieux hangar, aux abords de la ville. Une grande bâtisse, vieille, marquée par le temps, par l'histoire. Dieu seul sait à quoi servit l'endroit, quelles marchandises avait-elle gardée comme une mère garde un enfant en son sein. Mais une odeur étrange flottait dans l'air, un mélange étrange et singulier, qui se mêlait à l'acier rongé par les années. Étrangement, c'était comme si l'endroit menaçait, à tout moment, de s'effondrer en emportant avec lui les différents acteurs présents.

Différents acteurs, oui. Entre ses quatre murs, plusieurs personnes discutaient. Une bonne vingtaine, qui profitait de cet endroit spacieux. Qui étaient-ils ? Oh, il y avait de tout. Des civils, des hommes des bas-fonds, des vilains. Et malgré cette grande diversité, on ressentait l'absence de héros, ces marques de justice qui semblaient être absents de cette petite sauterie improvisée. Les différentes personnes présentes remerciant certainement cet étrange inconnu à l'origine de ce rassemblement. Personne ne le connaît, mais elle aurait envoyé cette fameuse lettre qui invitait tout ce beau monde à venir rejoindre ce lieu.

Néanmoins, l'homme, ou la femme, ne semblait pas être encore présente. La preuve étant qu'une estrade se trouvait au fond du hangar, une scène improvisée faite de bric et de brocs, était encore vide. Dans la pénombre. Attendant qu'une personne vienne prendre le contrôle de la soirée.

Mais pour le moment, l'heure était aux présentations. Que les âmes se rencontrent, échangent, partagent ! En attendant que l'organisateur ne se montre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pitt
Vilain Solitaire
Messages : 16
Points : 1
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 17:23
Pitt fut l’un des derniers à arriver à ce rendez-vous. Après tout, il n’était pas très enthousiaste à l’idée de rejoindre ce hangar abandonné et lugubre sur la seule parole d’une lettre douteuse et anonyme qui plus est. Lettre que sa petite amie avait du en plus déchiffrer, Pitt étant illettré. Cependant, l’affaire du tueur de vilains avait depuis, quelques temps, attirer son attention. 
Il ne lui avait pas échappé que les cadavres s’accumulaient un peu partout en ville. Il en rencontra même quelques uns, et si il ne croyait qu’à un tueur en série quelconque au début de l’affaire, le titre de « tueur de vilains » devint de plus en plus fréquent dans les conversations et des rumeurs effrayantes commencèrent bientôt à circuler à son sujet…

Pitt sentit alors de plus en plus l’épée de Damocles flotter au dessus de sa tête. Jusqu’ici, il avait été épargné, mais jusqu’à quand cela allait-il durer? Après tout, même si il ne se considérait pas comme « vilain » proprement  parlé, il était aussi dans la ligne de mire de ce barjo. Ne rien faire et espérer survivre était la pire des solutions. Et il ne comptait pas non plus se soumettre à qui que ce soit. 

Il ne prit pas la peine de camoufler son identité. L’initiateur de ce rassemblement devait sans doute déjà la connaitre, puisqu’il avait réussi à lui envoyer la lettre! Arrivé au lieu de rencontre, il fut surprit par l’atmosphère qui s’y dégageait. L’ambiance sombre et oppressante du bâtiment en ruine contrastait avec le brouhaha résonnant des personnes présentes, discutant tranquillement sans réelle tension dans l’air. 

Cela le détendit un peu alors qu’il entrait à pas feutrés dans la salle, arborant chaque coin d'un air sérieux. Au moins, ce n’était pas un piège. En témoignait l’estrade qui allait probablement servir à les accueillir. « Ils auraient au moins pu nous proposer des chaises… » Pensa-t-il tandis qu’il s’approchait de plus en plus d'un groupe de personnes.

Tandis que ses yeux s’habituaient à l’obscurité, il remarqua que la bande n’était composé à priori que de personnes peu recommandables, vu leur accoutrement. Après tout, c’était un problème de vilains, et il y en avait sans doute de très dangereux parmi eux..


Par simple prudence, le jeune homme décida de s’asseoir un peu à l’écart, histoire d’avoir une vue d’ensemble. Des civils étaient présents aussi! Peut-être connaissait-il quelqu’un ici, qui aurait été convoqué comme lui? Il commença alors à chercher du regard un visage familier.

Malgré ces conditions de réunion précaires, toute cette présence humaine unie dans un même but lui fit chaud au coeur.  Certes, ils n’étaient qu’une vingtaine mais il espérerait qu’ils pourraient régler ce problème qui menaçait la vie de chacun..


Cependant, l’impatience et la fatigue commençaient également à le guetter tandis que l’estrade restait vide. Il lâcha un petit bâillement qui résonna dans le bâtiment. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Points : 1
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Sep - 20:09
Corvo avait d'abord été intrigué par cette histoire, et bien qu'il aie déjà tenté de se procurer des informations à propos de cette histoire, ce mystérieux "tueur" restait toujours insaisissable malgré le nombre de corps qu'il laissait derrière lui. Le pire était que ceci ne touchait pas que les bas-fonds, encore dans une favela, les combats entre différentes factions étaient courants; mais alors que tout finissait toujours par se calmer avec le temps, ce n'était pas le cas ici... Alors il était évident que dès qu'il reçut cette lettre, le brésilien avait commencé à se préparer en conséquence pour l'article du mois. S'il pouvait se procurer une photo de ce "Tueur de Vilains" ou des informations sur comment l'avoir sur la pellicule et la proposer, il aurait enfin l'occasion d'être reconnu!

Néanmoins, en se rendant au point de rendez-vous, l'enthousiasme n'était pas la seule émotion présente dans l'esprit de Corvo. Cette personne n'hésitait pas à s'en prendre à de simples civils qui utilisaient leur Alter de manière certes illégale, mais totalement inoffensive en principe, comme lui. Son Alter en tant que tel ne pouvait blesser quelqu'un, sauf s'il décidait de se téléporter au-dessus de sa cible... Il en était une maintenant, et son seul moyen de défense défense était soit la fuite, soit l'utilisation d'une arme blanche. Et encore, ce serait peut-être inefficace.

-Meu deus... Un hangar. Si quelqu'un fait traîner une allumette, ça va finir en barbecue géant...

Enfonçant les mains dans les poches de son manteau, préparant discrètement son appareil d'un côté et son couteau de l'autre, il rentra dans le vieil édifice aux effluves chargés mais impossibles à identifier. Beaucoup d'autres étaient déjà arrivés, et apparemment, certaines têtes plus ou moins connues de l'underground semblaient aussi avoir été conviées à cet événement. Personne n'était encore apparu sur l'estrade, visible jusqu'au fond de la salle. Cherchant du regard un bon coin pour commencer son "shooting", il se mit un peu à l'écart de la foule. Après tout, il serait idiot de se faire remarquer par la mauvaise personne et que le chaos ne s'installe avant même que tout ne commence.
Toutefois, il aperçut un visage familier dans son coin de salle, proche de la porte. Il sourit. Son ami et "client régulier" avait bien fait de se poser à cet endroit... Ou bien peut-être voulait-il juste un peu de calme? S'approchant doucement, le brésilien sourit malgré la situation, et fit discrètement signe à Pitt.

- Oi Pittinho. Comment ça va? Tu as été invité toi aussi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
P.N.J
Maître des PNJ
Messages : 49
Points : 3
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 13:59

Les différentes âmes présentes s'échauffaient. Alors, qu'à l'origine, tout le monde semblait rester dans son coin, les différents acteurs de cette scène pittoresque commencèrent à se parler, se découvrir. Vilains et civils partageaient quelques discussions, dans une ambiance différente. Après tout, personne ne savait qui était qui. Néanmoins, même ceux qui n'étaient pas des vilains partageaient un point commun avec les différents malfrats présents : l'utilisation de leurs pouvoirs en dehors des limites de la loi. Un point commun qui signifiait quelque chose, ou bien une simple coïncidence ?

Alors que les deux protagonistes présents faisaient de même, quelqu'un semblait les observer de loin. Un petit homme, qui, néanmoins, semblait avoir atteint l'âge adulte depuis pas mal de temps. Son regard perçant s'était posé sur chaque personnes, sur chaque vilain, chaque civil, comme s'il les jugeait. Et là, c'était au tour des deux inconnus, qu'il observait avec un air curieux, comme s'il se posait énormément de questions à leurs sujets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pitt
Vilain Solitaire
Messages : 16
Points : 1
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Sep - 18:56
L’appel du photographe l’avait réveillé de sa torpeur, alors que son esprit divaguait sur n’importe quel sujet capable de lui faire oublier son ennui actuel. Au moins, il n’était plus seul.  Avec la grâce d’une vieille dame, il se releva histoire puis s’étira les bras au dessus de sa tête. 

"Bien sur! Ils sont perdus sans moi… Et toi alors? Tu compte le prendre en photo jusqu’à ce qu’il meurt? dit le jeune garçon à Corvo en plaisantant.


Alors que les deux compères échangeaient quelques rires afin d’oublier leur impatience grandissante, Pitt ajouta: 

«  C’est cool de voir un visage familier dans ce genre de situation.  J’avoue que j’commençais à…" 

Il s’arrêta net alors que son regard croisait celui de l’étranger qui les fixaient, tous les deux.  

Un ptit vieux?  Étaient-ils désespérés à ce point pour faire appel à un crouton? À vrai dire, ce personnage l’intriguait beaucoup.Un fauteur de trouble, peut-être? Nan, pas à cet âge.. Alors quoi, il veut juste parler?  Mais pourquoi tient-il ses distances? On fait pas si peur que ça, comparés à d’autres… 

Mais alors qu’il réfléchissait à tout ça, Pitt se rendit compte que lui et l’inconnu continuaient à se fixer, rendant cette situation plutôt embarrassante. 

«  Tu veux quelque chose, grand-père? » finit-il par lui demander, de sa délicatesse habituelle. 

Pitt, intrigué,  commença à se rapprocher doucement de l’individu, sans aucun signe d’agressivité, afin d’entendre la possible réponse marmonnée par l’ancêtre. Mais il s’arrêta rapidement. Il fronça les sourcils . Le regard que lui lançait l’étrangé démontrait une volonté tenace.Après tout, si cette personne avait été invitée, il valait mieux ne pas la sous-estimer. Intrigué, il tourna la tête vers Corvo et lui chuchota:

«  T’en pense quoi? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Points : 1
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Sep - 21:55
Le brésilien laissa échapper un petit rire lorsque Pitt parla de son boulot. Il n'allait sûrement pas le tuer physiquement avec des photos, mais il pourrait toujours le faire vivre médiatiquement... Ou le tuer socialement, au choix. Après tout, une simple image pouvait devenir vecteur de grandes choses, mais les conséquences de celle-ci étaient souvent imprévisibles...

- Le flash n'est pas assez fort pour le brûler sur place... A moins qu'il ne soit hyper sensible à la lumière!

L'atmosphère entre les deux compagnons s'était rapidement détendue, la proximité de ceux-ci leur permettant de se comprendre facilement et de se retrouver moins seuls dans une position qui pouvait être délicate. Allumant silencieusement son appareil, il fit mine de jouer avec la dragonne, mais commençait déjà à prendre quelques clichés. Tout était bon à prendre, et le meilleur moment pouvait être fugace.
Néanmoins, malgré la conversation plate sur leurs vies quotidiennes, le brésilien s'était senti fixé, et Pitt ne fit que confirmer ses suspicions lorsqu'il se mit à fixer celui qui les regardait avec attention.

- Grand-père? Ben dis donc, j'ai vraiment du mal à m'habituer à cette tradition...

Le brésilien se tourna vers le vieil homme, et laissa Pitt s'approcher afin d'entendre sa réponse, mais resta prêt à bouger si la situation tournait mal... La tension était tout de suite remontée d'un cran. Après tout, ce fameux "Tueur de Vilains" était encore trop mystérieux...
Corvo glissa sa main droite dans sa poche, et tapota son couteau afin de prévenir son allié qu'il ne le sentait pas trop. Fixer les gens se faisait parce qu'il y avait une bonne raison; et aucun des deux ne connaissaient l'homme. La raison étant actuellement inconnue, il fallait rester sur ses gardes...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
P.N.J
Maître des PNJ
Messages : 49
Points : 3
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Sep - 16:02

Le vieil homme semblait particulièrement inquiet. Même si son regard était particulièrement concentré, brillant de cette flamme de détermination qui animait bien plus les mirettes d'une jeunesse forte, cela ne l'empêchait pas de doucement aller d'une personne à l'autre. En effet, même s'il revenait bien souvent sur les deux protagonistes, il observait un peu tout le monde. Comme s'il les analysait, comme s'il désirait savoir tout ce qu'il pouvait sur eux. Mais malgré tout, cet air inquiet était particulièrement visible. Il avait peur. Peur d'une chose, de quelqu'un, sans qu'on arrive à déterminer s'il avait peur pour sa vie ou pour autre choses.

Lorsque l'homme vit que Pitt s'était rapproché, il recula d'un pas. Comme s'il appréhendait quelque chose. Autour d'eux, personne ne semblait avoir remarqué la présence de ce vieil homme qui n'était pas réellement à sa place. Habillé de simples haillons, l'intrus ressemblait bien plus à un simple clochard qui s'était infiltré dans cette fête étrange où se mêlait plusieurs personnes aux mœurs douteuses.

« Vous... Vous êtes des vilains ? Ou.. des civils ? »

Les seuls mots qui arrivaient à sortir de ses lèvres. Malgré son côté légèrement paniqué, le reste de son corps semblait particulièrement calme, passif, expliquant que jusqu'alors, personne n'avait fait réellement attention à cet être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pitt
Vilain Solitaire
Messages : 16
Points : 1
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Sep - 23:04
Le recul de l’étranger fit cogiter Pitt.  Lui et Corvo étaient à priori en position de force, vu la prudence de leur interlocuteur. Et c’était quoi cette question, de toute façon? 

Le jeune homme ne se considérait pas comme « vilain » proprement parlé. Après tout, pour lui, ce n’était qu’un adjectif que l’on s’appropriait ou une étiquette que les héros leur collaient dessus pour peu qu’ils ne correspondaient pas à ce qu’ils attendaient d’eux.  De toute façon, qu’est ce que ça allait changer? « Je suis un vilain! », « Je suis un civil ! ». On s’en fout! Ils s’étaient tous réunis ici pour un seul but. Ils pourraient reprendre leur petite guerre entre faction plus tard. 

« Relax, papi…Je vais pas te bouffer… Et on est ici pour la même raison que toi… ( probablement) » 

Il marmonna son dernier mot alors que son regard s’était posé sur sa tenue toute déchirée. Pitt était bien le dernier à pouvoir donner des conseils vestimentaires mais quand même… Sous cette facette apeurée se cachait-il en réalité un Alter capable de les aider? Toutes ces questions lui trottaient dans la tête mais l’hésitation du clochard additionnée à son impatience grandissante lui fit lâcher l’affaire.
Sachant maintenant qu’il ne représentait pas un danger potentiel, il se rassit en tailleur, reposant sa tête sur sa main. 


« Enfin bref… Si t’as un truc à m’demander, déplace toi. J’ai pas envie de crier. Ou parle avec lui, tiens! . Il est bien plus sociable que moi… » dit il en désignant Corvo, le sourire au lèvre. 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Alentours de la ville-
Sauter vers: