:: Le monde de My Hero Academia :: U.A., l'académie des héros :: Salles d'entraînements Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aie confiance [w/ Natsume Tsurayaki]

avatar
Messages : 46
Points : 4
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Sep - 1:25

Aie confiance     



   w/ Natsume Tsurayaki
Elève en difficulté

    ▬ Tomber est permis, se relever est ordonné
   
Les cours venaient de se terminer depuis quelques minutes à peine. Un bruit de plastique tordu se répercuta sur les murs alors qu'une bouteille d'eau était écrasée sans aucune pitié. La jeune femme se redressa et s'essuya les lèvres d'un revers de main. L'eau roula le long de sa peau et chuta, formant quelques tâches sur le sol. Bientôt elle disparaîtrait, comme toutes les autres tâches de la journée, eau, sueur, et même quelques gouttes de sang quand un élève s'était mal réceptionné. Rien de bien grave, heureusement, il s'était juste un peu mordu la langue et avait cru bon de cracher son hémoglobine partout. Les élèves de deuxièmes étaient parfois un peu trop confiants en eux. Enfin, pas tous.

Serrant les dents, elle poussa et rangea le matériel qui avait été utilisé lors de la dernière séance. Rien de bien extravagant, une réplique d'All Might, une grosse bombe (fausse, bien sûr), et plusieurs mannequins sensés représenter des civils. Ces exercices ne valaient pas les vraies situations, mais ils étaient déjà de bonnes approches pour permettre aux jeunes de réfléchir. C'était maintenant qu'ils devaient prendre les bonnes habitudes, car bien évidemment, pas question de perdre son temps face à l'ennemi.

Lorsque le dernier accessoire fut rangé, Elyah revint s'asseoir au centre de la pièce. Elle avait avec elle un petit sac ainsi que deux de ses épées. Celles-ci flottaient doucement à sa suite mais leur lame était rangée dans un fourreau orné de bordures, argentées pour l'un, dorées pour l'autre. Elles ne les sortaient jamais pendant les cours, même si elle les contrôlaient au doigt et à l'oeil, il était toujours dangereux d'avoir de telles armes dans la même pièce qu'une dizaine ou vingtaine d'élèves. Mais ce soir, elle ferait une exception, face à un seul petit deuxième année. Ses yeux glissèrent sur la fiche du garçon. Natsume Tsurayaki. Son pouvoir était intéressant et possède un potentiel à la fois agressif et défensif. Malheureusement, lors des entraînements, elle avait noté que son élève avait tendance à se refréner. Et ce n'était pas bien. Pas avec l'examen qui allait bientôt débuter. Il n'était pas le seul dans ce cas, mais il était le premier à recevoir un cours de mise en situation surprise. Cela n'avait pas été simple de s'accorder avec l'administration, mais il y avait de grandes chances que le principal se soit laissé séduire par la flamme déterminée qui brillait alors dans ses yeux. Ou parce qu'il était conscient que cela pouvait aider ses élèves.

La veille, elle avait alors fait parvenir une convocation au jeune homme, ainsi qu'à d'autres jeunes mais pour des jours différents à chaque fois. Cela n'aurait servi à rien de les avoir tous en même temps, il leur fallait du cas par cas, afin d'analyser précisément le souci et la source de ce manque de confiance. Certes, ce n'était pas le genre de chose qui se ferait sur une journée, mais c'était déjà mieux que de les laisser se débattre avec eux-mêmes. Elle ferma les yeux. Et avec un peu de chance, elle pourrait apprendre à mieux connaître ses élèves. Il fallait l'avouer, c'était la première année qu'elle enseignait, et c'était extrêmement difficile. On ne dirait pas comme ça, quand on est élève, mais tenir une classe calme et lui donner envie de s'impliquer, c'était plus effrayant que le pire des méchants... Bon, peut-être pas à ce point. Mais c'était pas loin.

Elle inspira. L'heure approchait. Elyah tira le lacet gardant le sac fermé et, doucement, en sorti le contenu. Un bandeau noir, un masque inférieur et des poings américains. D'un regard, elle envoya ses épées se poser contre un mur. Puis, elle enfila le masque et le releva pour dissimuler sa bouche. Le bandeau vint cacher ses yeux. La demoiselle se leva. Elle portait un legging noir, des baskets et une veste sombre. Elle en rabattit la capuche, ses cheveux disparaissant également. Ses doigts glissèrent dans les orifices des armes blanches, le métal froid la fit frissonner. Quelques gouttes de sang séché maculaient encore l'acier, et si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, cela datait d'environ trois mois, alors qu'elle décrochait une droite à un voyou qui avait osé lui pincer les fesses. Elle s'étonna de ne pas l'avoir mieux nettoyé, mais il était de toute manière trop tard.

Les lumières de la salle étaient éteintes, seuls les quelques rayons de soleil faiblissant éclairaient encore l'intérieur. Se déplaçant dans la pénombre grandissante, Elyah vint se poster sur la droite de la porte d'entrée, comptant sur l'angle mort de la personne qui allait rentrer. Bon, il n'était pas question de défoncer son élève, mais elle voulait avant tout tester ses réflexes. Juré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natsume Tsurayaki
Élève de seconde année
Messages : 37
Points : 3
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Sep - 3:19
« Aie confiance - Un accueil fracassant »


Cette après-midi, c’était cours d’anglais avec Present Mic. Comme d’habitude, il alternait entre parler et crier. Parfois, on pouvait dire que les alters des gens s’accordaient merveilleusement bien avec leur personnalité. D’habitude, Natsume était quand même attentif aux cours théoriques, tels que le français, l’algèbre, ou l’anglais. Mais pas cette fois. Quelque chose le taraudait. Une convocation pour un cours particulier était dans sa boite aux lettres hier soir. De la part de mademoiselle Kinta, la professeur plus connue sous le nom professionnel « Swordancer ». Il ne la connaissait pas vraiment, ne l’ayant eue que pour quelques cours, pas plus…Elle avait la réputation d’être réglée comme une horloge. Méticuleuse, perfectionniste, et par moments impitoyable. La plupart des étudiants en avaient peur. Notre héros en herbe aussi, mais il était surtout surpris par la beauté froide de cette dernière. Du moins, du peu qu’il en avait vu. Mais il était clair qu’elle avait pas laissé le garçon indifférent lors de ses apparitions. C’était d’ailleurs aux cours donnés par cette dernière qu’il était le plus attentif, étrangement.

Mais là était le problème. Les autres élèves ne semblaient pas être convoqués, certains dans la classe discutant discrètement de ce qu’ils allaient faire après le cours. Certains comptaient s’entrainer sur le terrain derrière l’école, d’autres voulaient aller au karaoké ou tout simplement rentrer chez eux. Aucun ne semblait avoir de court particulier, excepté Natsume. Pourquoi lui ? Et surtout, pourquoi la Swordancer avait posé l’œil sur lui ? Plus ça allait, et plus ça ressemblait à de la retenue à ses yeux. Le jeune homme avait beau ne pas être au top dans toutes les matières, il avait autre chose à penser qu’à semer le trouble, pourtant.

Le reste du cours passait tranquillement, avec notre protagoniste qui regardait par la fenêtre en se demandant à quelle sauce il allait être mangé avec mademoiselle Kinta. Ce fut la sonnerie qui le sortit de ses pensées. Il rangea donc ses affaires, et sortit avec nonchalance pour rejoindre sa chambre. Il lui restait à peu près une heure avant son fatidique cours particulier. Celui-ci se déroulait dans une salle d’entrainement, réservée rien que pour ça. Natsume regardait l’eau de sa bouilloire chauffer, profitant de ce temps pour se relaxer des cours avec un bon thé. Etrangement, le sifflement de l’eau qui bout était un bruit apaisant pour lui. Il fit alors infuser ses feuilles, pour venir ensuite souffler sur sa tasse fraichement remplie. Assis sur son lit, il se mit à boire lentement, gorgée par gorgée, en relisant sa convocation, encore et encore. Pourquoi lui, exactement ? Qu’est-ce qui aurait retenu son attention chez elle ?

Sur le papier, il était écrit de se mettre en tenue de sport, ou en tenue de héros. Ca laissait présager un exercice physique. L’étudiant, lui, était bien plus à l’aise dans son costume héroïque taillé et amélioré sur mesure, plutôt que dans une tenue de sport faite pour monsieur tout le monde. Et puis, c’était bien son choix préféré qui s’accordait le mieux à son Alter, après tout.

Le jeune homme ouvrit donc sa malette, contemplant quelques instants sa précieuse tenue. Ce n’était ni plus ni moins, en apparence, qu’un costume de gangster de l’époque de la prohibition aux états unis. Un véritable costard mafieux. Mais en réalité, il était taillé de A à Z pour optimiser les mouvements de son porteur. Puis, ce dernier leva le regard vers l’horloge située sur le mur de sa petite chambre. C’était bientôt l’heure. Il enfila donc sa tenue. D’abord la chemise, puis les bretelles, la veste, le pantalon…Et enfin, le chapeau. Il mit ensuite ses chaussures, et inséra la clef dans la serrure en sortant de sa chambre. Qu’allait donc lui réserver ce cours particulier ?

C’était la question qu’il se posait sur tout le chemin, et qu’il allait très vite arrêter de se poser une fois arrivé. En effet, à peine la porte de la salle d’entrainement fut-elle ouverte, qu’une ombre lui fondait littéralement dessus. Cette ombre, ce n’était rien de plus que sa chère professeure qui avait décidé de l’accueillir avec un gros coup de poing américain. Merci à la rue, Natsume avait fini par acquérir d’excellents réflexes. Aussi vite que l’ombre fut remarquée qu’un mur d’air solide d’une épaisseur de cinq millimètres se heurta au poing de ce qui allait être son adversaire. Le mur se fissura avant de se briser quand même, mais fit gagner assez de temps à l’étudiant pour qu’il bondisse en arrière, hors de portée du coup d’Elyah.

« En voilà un accueil, Professeur. Vous auriez pu me blesser, vous savez. »


Ces mots furent prononcés avec un air taquin et une nonchalance qui étaient presque insolente, alors qu’il remit son chapeau en place avec un petit air malicieux. Puis, son air devint soudainement un peu plus sérieux, formel, alors qu’il s’adressa à sa prof’.

« Plus sérieusement…Pourquoi moi ? Je veux dire, il y en a d’autres dans ma classe qui méritent bien plus qu’on leur accorde de l’attention, et surtout du temps. »


En effet, Natsume se réfrénait, et à cause de ça, ne sortait pas vraiment du lot. Et là était toute son intention. Alors, cette question sempiternelle lui brulait toujours autant les lèvres : Pourquoi lui ?

Codé par Johan / Heine Rammsteiner
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 46
Points : 4
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Sep - 22:34

Aie confiance    



 w/ Natsume Tsurayaki
Elève en difficulté

  ▬ Tomber est permis, se relever est ordonné
 


Lorsque la porte s'entrouvrit, tous ses muscles se raidirent, prêts à se détendre pour lui permettre de bondir à la meilleure occasion. Elle aurait pu l'attaquer quelques secondes plus tôt, mais elle lui laissa tout de même le temps de prendre conscience de sa présence. Le jeune homme forma immédiatement une fine couche d'air solidifié qui amortit son coup et lui permit de s'esquiver. Pas mal. Le petit bouclier s'était cependant révélé très fin et il se brisa aussitôt sans laisser de traces. Son alter était très polyvalent, mais il manquait clairement d'entraînement. Elle avait lu son dossier avec attention, autant qu'elle en aurait pour les élèves qui suivraient, mais elle n'avait pas relevé de véritable progression durant sa première année. Il était un élève moyen. Mais il ne serait pas à U.A. s'il n'était pas destiné à de grandes choses. Pour preuve, il avait déjà à son actif une série d'arrestation lors d'un braquage de banque qu'il a réussit à endiguer. Il avait donc déjà un peu d'expérience, mais malgré cela, il ne semblait pas sûr de ses capacités. Et elle ne le laisserait pas se gâcher, pas sans avoir essayé.

Restant muette, elle recula d'un pas, le dévisageant au travers du bandeau dissimulant ses yeux. Il semblait tellement excentrique avec son fédora et sa tenue de gangster des années 20, on l'aurait dit sortant d'un vieux film en noir et blanc. Alors que les autres élèves optaient généralement pour des combinaisons ou des gadgets ultra-perfectionnés et clinquant à souhait, il demeurait sobre et paisible. Pourtant, il ne fallait pas s'y fier, car sa tenue de héros se mariait extrêmement bien à son pouvoir.

Brisant le silence, le jeune homme s'adressa à elle.

« En voilà un accueil, Professeur. Vous auriez pu me blesser, vous savez. »

Son côté taquin ressortait de plein fouet. Elle ne l'avait pas beaucoup eu en cours, mais elle avait déjà entendu d'autres professeurs aborder le sujet, et elle était d'accord. Natsume n'était pas facile à décrypter. Certaines personnes, il suffit de les regarder pour savoir qu'ils ont ou non un bon fond, qu'ils sont naïfs ou incroyablement obtus. Bref, ce sont des livres ouverts. Le jeune homme semblait un peu plus instable, sans doute était-ce dû au stress de la convocation mêlé à cette petite attaque surprise, mais qu'importe. D'un ton plus direct, il exprima toute son incompréhension à sa professeure. Celle-ci se cambra alors un peu en avant, dans une posture offensive.

« Si cela t'inquiètes tant que ça, sache que tu es juste le premier. » répliqua-t-elle simplement avant de s'élancer de nouveau.

D'un bond agile, elle se retrouva devant lui et amorça un crochet du droit. Elle ne toucha qu'un autre mur de vent, fin et aussi friable que le précédent. Elyah pencha un peu la tête sur le côté. Peut-être qu'elle aurait dû prendre le temps de lui expliquer ce qui allait se passer ? Non. Les vilains n'attendraient pas, et avant eux, les examinateurs non plus. Bien évidemment, ces derniers n'iraient normalement pas jusqu'à blesser les élèves, mais cela n'empêchait pas que Natsume devait sans doute revoir sa défense. Et son attaque, car pour le moment, cela faisait deux tentatives de frappes pour la jeune femme, contre zéro pour lui. Et s'il n'osait pas ?

« Allez, bats toi un peu, Natsume. Montre ce que tu as dans le ventre ! »

Son ton était rude, glacial. Ils n'avaient pas de temps à perdre pour des tonnes d'explications. Pourquoi moi ? Pourquoi le ciel ? Pourquoi les alters ? Parfois, les réponses se trouvaient dans le creux d'un poing. Et il valait mieux l'apprendre maintenant, sur les bancs de l'école, que dans un entrepôt miteux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natsume Tsurayaki
Élève de seconde année
Messages : 37
Points : 3
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Sep - 23:22
« Aie confiance - Se donner à fond ? »


Pourquoi lui ? Cette question résonnait dans sa tête. Jusqu’à présent, il avait tout fait pour rester dans la masse. Pour ne pas sortir des clous. Il n’y avait aucune raison pour Elyah de centrer son attention sur lui. Et il n’allait avoir aucune réponse, si ce n’était une réplique-énigme de sa part.

« Si cela t’inquiète tant que ça, sache que tu es juste le premier. »

Le premier quoi ? Le premier élève sur qui elle avait jeté son dévolu ? Natsume aurait peut-être dû se sentir flatté en entendant ça, mais c’était loin d’être le cas, bien au contraire. Lui qui avait tout mis en œuvre pour ne surtout pas attirer les regards, se retrouvait là, à affronter une professeure. Pourquoi, au juste ? Elle ne comptait rien dire. Au contraire, tout ce que l’élève réussit à gagner fut une nouvelle offensive de la charmante demoiselle, qui frappa de son poing droit…Un nouveau mur d’air solide que son adversaire avait tout juste eu le temps de former.

« Allez, bats-toi un peu, Natsume. Montre ce que tu as dans le ventre ! »

Personne au monde ne motiverait son adversaire. Et son coup était faible. Elle aurait pu briser le mur et l’atteindre sans aucun souci. Sans lui permettre ne serait-ce que l’ombre d’une riposte. C’était maintenant une certitude : Swordancer se retenait. Le garçon commençait à capter que ce n’était pas un affrontement banal. Plutôt un entrainement, ou même une sorte de test anticipé et personnel de la part de mademoiselle Kinta.

Alors il s’exécuta. Un seul petit mouvement sur le côté suffit à Natsume, pendant qu’il fit disparaitre son mur, permettant au grand mal d’Elyah de finir la course de son poing. Manque de chance pour elle, car l’étudiant avait grâce à ça le temps de passer à côté d’elle et de créer des chaines avec son air solide, emprisonnant sa professeure à l’intérieur de celle-ci. Aucun mouvement inutile n’avait été fait pendant sa riposte. Il se mit alors à bondir plus loin, chaines en main, et tira de toutes ses forces pour amener son adversaire tout près de lui, afin de l’accueillir avec un direct du droit en plein dans la mâchoire, révoquant ensuite ses chaines, pour mieux repousser la prof’ d’un coup de pied. C’était là un sacré combo, et jamais l’élève ne s’était dévoilé ainsi auparavant. Si elle pensait qu’il n’oserait pas attaquer une professeure de l’U.A., elle se trompait lourdement.

Suite à ça, l’étudiant la fixa d’un air sérieux. Il regardait autour de lui. Les portes étaient fermées, il n’y avait que deux personnes dans cet immense salle d’entrainement. Elle…et lui. Personne ne verrait Natsume se donner à fond. Et quand bien même la pensée qu’un élève ferait irruption dans la salle, on ne désobéit pas à un professeur…N’est-ce pas ? Il prit un instant pour souffler, avant de prononcer une seule et simple phrase.

« Vous voulez que je me donne à fond ? Très bien. Vous serez la première et la seule à m’affronter à mon plein potentiel. »

En réalité, ça faisait deux phrases. Mais qu’importe. Si affronter la Swordancer apportait les réponses à ses questions, il allait la forcer à cracher le morceau en lui donnant le combat le plus spectaculaire de sa vie. A l’heure actuelle, toutes les méninges du jeune garçon tournaient à pleine vitesse. Il était clair qu’elle avait plus d’expérience que lui, et il n’arriverait pas à passer ça. Il devait trouver une faille dans le style de combat de son adversaire…Comment allait-il s’y prendre ?

Il avait alors trouvé un moyen : Exploiter au maximum la polyvalence de son alter. Au même titre que l’on utilise une épée pour attaquer et son fourreau pour se défendre, il allait alterner les deux. C’est avec cette idée en tête que l’étudiant fonça tête baissée face à la professeure, pour finalement créer deux blocs d’air solide juste devant celle-ci. De taille différente. Ainsi, il s’en servit comme support pour se donner de la hauteur et sauter par-dessus la belle demoiselle, pour ensuite tenter un coup de pied retourné dans le dos de celle-ci. Allait-elle encaisser le coup, ou bien trouver un moyen de le parer ?

Codé par Johan / Heine Rammsteiner
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 46
Points : 4
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Sep - 0:49

Aie confiance    



w/ Natsume Tsurayaki
Elève en difficulté

▬ Tomber est permis, se relever est ordonné


Enfin. Cela fut finalement plus rapide qu'elle ne l'avait espéré, mais Natsume ripostait enfin. Ce fut sa pensée quand son poing passa au travers d'un obstacle d'air, la laissant en déséquilibre et surtout en position de faiblesse. Si la situation avait été inversée, elle aurait immédiatement visé les genoux afin de faire tomber son adversaire, et une fois qu'il aurait été à terre, elle aurait pu facilement le tenir en respect de ses épées. Mais là, c'était elle le méchant, celui qu'il fallait faire chuter et emprisonner. Et son élève se débrouilla étonnement bien, lui qui d'habitude ne laissait rien transparaître.

Des chaînes d'air comprimèrent le corps de la jeune professeure, l'enserrant dans un étau ferme et difficile à briser. Elle avait cependant une main de libre, et par réflexe, elle la posa sur une des chaînes. L'envie d'utiliser son alter la démangeait, mais elle s'en garda bien car la curiosité de voir les agissements du deuxième année était encore plus forte. D'un coup, elle se sentit tirée en arrière. Ses jambes, liées, ne purent garder leur maintien et elle se fit happée en direction du jeune homme. Celui-ci la salua d'un bon coup de poing couplé à un coup de pied. Repoussée, elle manqua de s'écraser comme une masse, mais d'une contorsion de son corps, elle atterrit sur ses pieds, frottant le sol d'un main pour ralentir sa glissade. Sans rien dire, elle se releva et ôta le masque recouvrant sa bouche. Sa joue était bien rouge, mais pas autant que la petite perle roulant à la commissure de ses lèvres. Elle l'essuya et adressa un petit sourire à Natsume. C'était sans doute le premier qu'il voyait sur son visage, car jamais elle ne montrait autre chose que son visage fermé en cours. Hors de question de faire du copinage pendant les cours. Mais là c'était différent. Là, elle était une ennemie, une ennemie qui pouvait se rire de lui si elle l'entendait.

Ce genre de personnage ne lui plaisait pas, mais il portait ses fruits.

« Vous voulez que je me donne à fond ? Très bien. Vous serez la première et la seule à m’affronter à mon plein potentiel. » dit-il après quelques secondes de répit.

Dommage. Il était bien parti, mais la dernière phrase déplut grandement à la demoiselle. Si elle n'avait voulu qu'un seul combat, elle n'aurait pas pris la peine de le convoquer dans les murs de l'école. C'était symbolique, il était là pour apprendre. Et elle était là pour enseigner, quitte à lui coller une rouste au passage.

Natsume passa à nouveau à l'offensive, rééquilibrant les comptes à deux partout. Il fonça droit sur elle, mais il y avait anguille sous roche. Leur différence d'expérience ne lui permettait pas de l'attaquer de face ainsi, surtout en prenant en compte son alter. S'il avait eu un pouvoir de type renforcement physique, à la rigueur, mais ce n'était pas le cas. Ce qui signifiait qu'il allait l'attaquer dans le dos. Sans le moindre mouvement de sa part, Elyah ordonna à ses épées de s'envoler. Les fourreaux, qui jusque là étaient restés bien sagement dans leur coin, se mirent à flotter et suivirent Natsume dans son angle mort. Lorsque le jeune homme bondit et prit appui sur l'air, Elyah sourit de nouveau. Le pied du garçon fut amortit par les fourreaux qui le repoussèrent violemment en arrière.

Sans même lui laisser le temps de se rattraper, l'héroïne fit volte-face, fonça sur lui et, laissant tomber ses poings américains, lui choppa le poignet pour l'envoyer ensuite en direction d'un mur. Doucement, les fourreaux vinrent se positionner à ses côtés, comme deux chiens prêts à défendre leur maîtresse. Mais les chiens garderaient leurs dents bien rangées, il était hors de question de dégainer directement contre un élève.

« Ne me dis pas que tu as déjà tout donné, on commence à peine à s'échauffer ! »

La provocation était ce qui avait donné un petit déclic et poussé Natsume à se retrousser les manches. Une petite piqûre de plus n'était pas de trop.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natsume Tsurayaki
Élève de seconde année
Messages : 37
Points : 3
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Sep - 1:40
« Aie confiance - Je ne me retiendrai plus. »

Son offensive semblait fonctionner…Du moins jusqu’à ce qu’il sente quelque chose contre son pied qui n’était pas organique. Le regard du jeune homme eut à peine le temps de se poser, à peine le temps de réaliser ce qu’il se passait, qu’il se fit projeter. La jeune femme avait utilisé son alter sur ses fourreaux, pour balancer Natsume et ensuite chopper son poignet. Il ne put ainsi rien faire, acculé sous les assauts de son adversaire…Non, de son ennemie. C’était ainsi que visiblement, elle souhaitait être traitée.

Et ainsi, il fut projeté à nouveau vers un mur. La seule chose dont il pensa, c’était de solidifier partiellement l’air entre le mur et lui, au dernier moment, afin de créer une sorte de coussin et ainsi amortir le choc. S’il prenait trop de dommages maintenant, l’étudiant ne tiendrait pas deux minutes de plus contre elle. Et perdre n’était pas une option. Pas ce soir. Il souhaitait prouver sa valeur à cette professeure qui semblait le sous-estimer…Mais si justement, ce n’était pas le cas ? Et si elle le traitait déjà à sa juste valeur, en réalité ?

Natsume resta affalé au sol. Non pas déjà en échec, mais tout simplement pensif. Un véritable déclic s’était fait dans sa tête. Un jour, il devra affronter un vilain en situation réelle. Peut-être même pour sauver un enfant, et éviter que celui-ci ne subisse la même chose que lui. Swordancer, elle, se retenait, certes. Mais ce ne sera probablement pas le cas, voire jamais, pour ses autres adversaires. A l’examen, les autres élèves se donneront à fond, comme d’habitude. Les vilains se donneront à fond pour le supprimer lorsqu’il se retrouvera face à eux. Il n’avait pas d’autres choix. C’était marche ou crève. Etait-ce cela, que sa prof’ voulait lui signifier à travers ce combat ? Avait-elle remarqué qu’il était doté de capacités qu’il réfrénait ? Est-ce qu’au final, son envie de rester dans le peloton avait provoqué l’effet inverse ? Un gamin qui pourrait sortir du lot, mais qui se retenait. Etait-ce ce qu’elle avait vu ? Certainement. L’étudiant commençait à voir plus clair dans le jeu de son adversaire.

« Ne me dis pas que tu as déjà tout donné, on commence à peine à s’échauffer ! »

Il releva la tête. Son regard avait à nouveau changé. Alors qu’il se battait sans grande conviction jusqu’à maintenant, ses yeux brillaient d’une lueur nouvelle. Natsume était empli de détermination. Ce dernier allait respecter Elyah de la plus belle des façons pour une guerrière : En lui offrant un combat des plus honorables. Il allait enfin se battre à fond.

« Non…Ce n’est pas fini. Par respect pour mes camarades, et surtout pour vous, professeur…Je vais vous offrir un combat à la hauteur de vos attentes. Personne ne se retiendra contre moi. Alors je ne vais plus me retenir. »

L’élève se releva, mit son chapeau en place. Son regard ne changea pas d’un pouce. La même lueur brillait dans ses prunelles. Mais il offrit son sourire le plus beau et charmant à la sublime professeure en face de lui. Décidément, une beauté guerrière pareille faisait son petit effet chez l’étudiant-gangster.

« Mais, cessez un peu de vous retenir contre moi. C’est irrespectueux. Allez-y à fond. Je ne vous vois pas comme une ennemie, je ne le peux pas. Alors…Combattez comme la guerrière que vous êtes ! Je vais vous offrir votre plus beau combat, alors faites de même ! »

C’était sur ses mots que Natsume avait déjà pensé sa stratégie. Il éleva une colonne d’air, pour rebondir contre la paroi. Et se déplaça ainsi, en toute rapidité, en élevant et en révoquant une à une des colonnes, prenant de la hauteur dans ses bondissements. Le garçon expédia alors deux lames d’air solide vers la Swordancer, alors qu’il était encore en l’air. Mais ça ne s’arrêtait pas là. Il avait également calculé où il allait atterrir. Sur le flanc de mademoiselle Kinta. Puis il créa deux boites, bien solides, pour enfermer les fourreaux de son adversaire. Là encore, son alter était très bien géré pour économiser au maximum son énergie. Les lames, simplement destinées à entailler, étaient fines et fragiles, alors que les boites qui servaient à handicaper la capacité de contrôle d’Elyah étaient solides et résistantes pour éviter au maximum qu’elles ne soient brisées.

La seconde d’après, Natsume se contenta d’envoyer un coup de genou, sec mais puissant, sur le flanc de sa professeure. Le but-là n’était pas de lui infliger beaucoup de dégats, non. Mais les lames qu’il avait envoyées, si. Elle était à présent parfaitement dans leur ligne de mire. Même la distance et le temps qu’ils allaient mettre à l’atteindre étaient millimétrés. Réglés comme une horloge pour que tout son petit plan se passe comme prévu.

Autant qu’ils se donnent réellement à fond. Au pire, ils iraient voir Recovery Girl tous les deux après l’entrainement. Mais une chose était sure : L’étudiant commençait à prendre gout au combat.

Codé par Johan / Heine Rammsteiner
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 46
Points : 4
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Sep - 10:13

Aie confiance    



w/ Natsume Tsurayaki
Elève en difficulté

▬ Tomber est permis, se relever est ordonné


L'exercice portait ses fruits. La détermination qui se lisait à présent dans le regard de Natsume fit frémir sa professeure. Voilà ce qu'elle voulait voir pendant ses cours : de la fureur de vivre et l'envie de toujours se dépasser. Peu importe les raisons, seul ce résultat là comptait, même si elle devait avouer que la raison du respect l'intriguait. Personne ne lui demandait de rendre des comptes, mais soit. Si c'était cela qui le motivait, alors il en serait ainsi. Pour sa part, la jeune femme était simplement motivée par la volonté d'honorer son père, mais chacun était libre de se trouver des idéaux, et le respect était une très bonne raison de donner son maximum. Un jour, Natsume apprendrait que même les vilains méritaient parfois le respect lors d'un combat. Leurs choix avaient été les mauvais, mais certains n'en restaient pas moins de formidables adversaires. A cette pensée, un visage passa dans son esprit, la troublant légèrement. Merde. C'était pas le moment de penser à ça. Elle se reprit aussitôt alors que son étudiant était en train de se relever, préparant sans doute son offensive suivante.

« Mais, cessez un peu de vous retenir contre moi. C’est irrespectueux. Allez-y à fond. Je ne vous vois pas comme une ennemie, je ne le peux pas. Alors…Combattez comme la guerrière que vous êtes ! Je vais vous offrir votre plus beau combat, alors faites de même ! »

Elle réprima un rire. Loin d'elle l'envie de se moquer, elle était simplement amusée du changement d'aplomb de son jeune adversaire. Tout ce qu'il avait suffit c'était quelques piques de-ci, de-là, et il était déjà à fond dans le combat. Ce qui confirma sa théorie comme quoi ce genre d'entraînement singulier était vital pour certains élèves. En classe, on ne pouvait se permettre de les provoquer ainsi, au risque de voir ces mêmes provocations répétées par les autres élèves en guise de moquerie. Mais ici, seuls entre ces murs froids, il n'y aurait personne pour les juger et personne pour troubler le jeune homme.

Natsume prit de la hauteur à l'aide de plusieurs piliers qu'il formait au fur et à mesure. Sa vitesse d'utilisation de son alter était époustouflante pour son âge, et, Elyah en était sûre, elle pouvait encore être améliorée. La jeune femme remarqua les deux petites lames d'air qui fonçaient alors vers elle, tandis que son adversaire se déplaçait pour se retrouver sur son flanc. Astucieux. Elle voulu alors faire déplacer ses armes, mais celles-ci étaient bloquées dans des boîtes épaisses et sans doute bien plus résistantes que toutes les petites plaques qu'elle avait brisé alors. Pendant un bref instant, la jeune femme se sentit décontenancée. Mais elle sourit.

Se concentrant sur Natsume, Elyah plia les genoux et absorba son coup avec son épaule. La douleur fut brève et elle ne chancela même pas. Et alors que les lames devaient l'atteindre de l'autre côté, elles éclatèrent en morceaux au contact des poings américains qui flottaient à vive allure. S'ils ne restaient pas statiques, le jeune homme ne pourrait les enfermer. En parlant de celui-ci, Elyah profita de leur soudaine proximité pour l'attraper par le col et le soulever à bout de bras. De sa main libre, elle releva son bandeau, révélant un seul de ses yeux bleu aussi froid que les glaces éternelles, et le regarda en souriant légèrement.

« Tes attaques sont bonnes, mais tu ne connais pas mon style de combat. »

Les attaques sur plusieurs fronts, c'était son domaine du fait de son alter. D'ailleurs, elle profita de ce contact pour imprégner de force la chemise du jeune homme. Ce qu'elle aimait chez son propre pouvoir, c'était sa discrétion : pas de flashs, pas d'étincelles, rien qui ne laissait voir qu'elle venait de l'utiliser. A sa prochaine attaque, elle ferait en sorte que sa chemise le bloque, normalement, elle devrait avoir cinq minutes de possession avant que le lien ne se brise, elle avait le temps.

Elle rabaissa son bandeau et lui décrocha une droite dans la mâchoire. Ça c'était pour son coup au début. Elle n'y était pas allée à fond, elle ne pouvait se le permettre, mais elle donnerait d'avantage que ce qu'elle avait prévu. La jeune femme le lâcha et le poussa du pied pour l'envoyer valdinguer. De leur côté, les poings américains frappaient sans relâche les boîtes d'air enfermant ses épées pour tenter de les briser.

« Ton plus beau combat ne sera pas aujourd'hui. Il arrivera le jour où, enfin héros, tu comprendras pourquoi le monde à besoin de toi. Alors relève toi, sois fier, et donnes toi toujours à fond dans tout ce que tu fais. »

N’aie pas de regrets, faillit-elle ajouter alors que le même visage repassait en boucle dans son esprit. Elle serra son poing et releva la tête. Assez de ces enfantillages.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natsume Tsurayaki
Élève de seconde année
Messages : 37
Points : 3
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Sep - 21:05
« Aie confiance - Pour une histoire de fierté »

Son coup avait porté ses fruits ! Natsume pouvait lire que la jeune femme était décontenancée par la stratégie de son adversaire. Il avait réussi à la balancer vers les lames d’air, qu’elle ne se prit…Pas du tout. Le garçon ne pouvait que les voir disparaitre en morceaux sous le pugilat du professeur. Il ne fallut pas plus de temps à celle-ci pour prendre son élève par le col et lui dévoiler un œil d’un bleu glacial, aussi froid que son regard, bien que son sourire venait réchauffer légèrement l’ensemble.

« Tes attaques sont bonnes, mais tu ne connais pas mon style de combat. »

C’était à ce moment que Natsume comprit qu’il avait merdé. Et comme pour le lui rappeler, Elyah lui rendit son coup de tout à l’heure, à savoir une bonne droite dans la mâchoire particulièrement douloureuse. L’étudiant se retrouva plusieurs mètres plus loin, au sol, regardant sa prof’ frapper les boites. Avec sa force, son alter ne tiendrait pas longtemps de toute façon…Et ce n’était pas en l’incapacitant qu’il comprendrait comment celui-ci fonctionne. Alors il fit disparaitre les boites autour des lames de la jeune femme, et recula de quelques pas.

Dans sa tête, c’était très simple : Elle avait une faille à exploiter. Très certainement. Le garçon tourna la tête pour cracher un petit glaviot de sang. Nul doute qu’elle lui avait défoncé la lèvre, ou la joue, un truc comme ça. Cette dernière était d’ailleurs encore endolorie suite au coup qu’elle lui avait mis. C’est à ce moment précis que la demoiselle décida de parler à nouveau.

« Ton plus beau combat ne sera pas aujourd’hui. Il arrivera le jour où, enfin héros, tu comprendras pourquoi le monde a besoin de toi. Alors relève-toi, soit fier, et donne-toi toujours à fond dans tout ce que tu fais. »

Le héros en herbe posa un pied à terre, puis l’autre, pour finalement se relever. Les enfants auront besoin de lui, tôt ou tard. Alors autant qu’il se donne à fond maintenant. Ce n’était qu’une épreuve de plus avant de devenir un héros. Mais une épreuve de taille malgré tout. Pour le moment, il devait penser à réussir cet entrainement, et les méninges de l’étudiant tournaient à nouveau à plein régime. Visiblement, elle pouvait contrôler ses épées…Alors il créa deux épées d’air solide, et s’apprêta à les lancer, quand il se sentit tout d’un coup coincé dans sa chemise. C’est à ce moment précis que le moment où elle l’avait pris par le col défila dans sa petite tête, et qu’il comprit comment fonctionnait son alter. Elyah était capable de contrôler les objets qu’elle touche.

Face à un pouvoir de ce type, une seule erreur d’inattention ou de création et ça pouvait se finir. Natsume déboutonna sa chemise rapidement et la jeta au sol. Son corps luisait légèrement sous l’effort, mais il ne comptait pas s’arrêter autant. D’un coup, le garçon fonça vers Elyah, tout en créant une multitude de lames, qu’il balançait à toute vitesse sur elle. Très vite il se retrouva au corps à corps, et tenta de l’entailler. Juste après, il lâchait ses lames pour en créer de nouvelles, et enchainait ainsi plusieurs fois. Qu’importe la résistance ou la taille des épées, elles étaient faites pour causer le moins d’efforts possibles à l’étudiant. Le but là était d’enchainer les attaques en créant plus d’épées qu’elle ne pouvait en contrôler. Si tel était son alter, alors il avait forcément une limite. Qu’importe si elle en prenait le contrôle, il saurait s’en défendre : C’était pour cela qu’elles n’étaient pas très résistantes après tout.

« Vous devriez vous concentrer sur moi, au lieu de me parler de ma fierté !! »

Cette phrase était presque emplie de rage, comme s’il était vexé. Elle préférait lui parler de morale plutôt que de l’affronter à sa juste valeur ? Certes, là était son rôle de professeur après tout. Mais Si elle voulait le coacher, alors qu’elle le pousse dans ses derniers retranchements. Car après une floppée d’épée, Natsume créa son arme principale : Un gros marteau, avec lequel il tenta de frapper l’estomac d’Elyah de plein fouet, pour la repousser d’un coup net.

« Glory…Hammer !! »

Tel était le nom de sa technique. Est-ce qu’elle porterait ses fruits ? En tout cas, l’étudiant haletait après cette offensive des plus intenses. Il jeta un regard à la professeure, avant de prononcer des mots :

« L'échauffement est fini, mademoiselle. Va falloir passer aux choses sérieuses si vous voulez que je me batte vraiment. »

Le but de cette provocation ? La faire se battre sérieusement. Fini les enfantillages. Il était l'heure du vrai combat.

Codé par Johan / Heine Rammsteiner
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 46
Points : 4
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Sep - 22:30

Aie confiance    



w/ Natsume Tsurayaki
Elève en difficulté

▬ Tomber est permis, se relever est ordonné


Les boîtes autour de ses précieuses épées cédèrent, à moitié sous les coups, à moitié selon la volonté de leur créateur. Libérés, les fourreaux se mirent à tourner autour d'Elyah, prêts à suivre ses ordres mentaux à la lettre. Mais lorsqu'elle vit Natsume s'armer, elle porta son attention sur le lien qu'elle avait formé avec sa chemise. Celle-ci devint plus rigide et le bloqua quand il tenta de bouger. Elle aurait pu le comprimer sans attendre, mais le lien était au bord de la rupture. Cependant, l'étudiant, qui n'en savait rien, ôta inutilement sa chemise et la jeta sur le sol. Le regard de la jeune femme glissa sur le torse de son élève et remarqua au passage les différentes cicatrices qui ornaient ses bras. Il était bien jeune pour avoir autant de traces sur les bras, mais plusieurs explications étaient possible : il avait eu un passé difficile, ou du mal à maîtriser son alter, ou il avait traversé une mauvaise passe et se serait scarifié. Il manquait de confiance, certes, mais peut-être pas pour en arriver à de telles extrémités. Mais-

Une lame passa à quelques centimètres de son visage, lui éraflant la joue. Quelques gouttes de sang volèrent, emportées dans le sillon de l'arme. Oh, il avait donc décidé de lui en mettre plein la vue ? Elyah plia les genoux tandis que les fourreaux et les poings américains s'agitaient devant elle en guise de boucliers. Les rares lames qui passaient, elle les esquivait ou parvenait à les empoigner. Dans ce dernier cas, elle les liait rapidement mais les gardait inactives autour d'elle, comme une collection. Elle en récupéra ainsi trois. Ces lames d'air étaient très légères, donc peu solide, mais elles avaient l'avantage de ne pas trop l'épuiser dans leur contrôle. Natsume arriva ensuite à sa hauteur mais ses coups furent immédiatement contrés par les fourreaux. Mais les lames pleuvaient à nouveau sur eux, et les poings américains n'étaient pas suffisant pour toutes les arrêter. La jeune femme prit alors en mains deux des épées de vent qu'elle avait récupérer et bondit en arrière pour remettre un peu de distance entre eux.

« Vous devriez vous concentrer sur moi, au lieu de me parler de ma fierté !! »

Mais c'était qu'il était énervé le petit bout ! Et il redoublait d'efforts pour, semble-t-il, gagner ce combat. Bien. A présent qu'elle était pleinement satisfaite de la tournure prise par l'exercice, Elyah décida qu'il était temps de mettre un terme à tout cela. Mais son élève n'était apparemment pas du même avis. Revenant à la charge, il matérialisa un énorme marteau et, à l'aide de celui-ci, visa son ventre. En l'espace d'une seconde, Elyah choisit d'encaisser le coup. Elle se voûta vers l'avant et, quand le marteau s'approcha à son maximum, elle l'agrippa et serra les dents. Le coup la fit tressaillir, mais elle ne recula que de quelques centimètres. La douleur irradia son ventre, aussi vivace que si on lui avait arraché un organe, mais la demoiselle savait qu'elle finirait par disparaître. Ou en tout cas, elle décida de l'ignorer.

« L'échauffement est fini, mademoiselle. Va falloir passer aux choses sérieuses si vous voulez que je me batte vraiment. »

Natsume lui adressait une nouvelle provocation. Sa dernière. Les mains tenant fermement le marteau, elle y insuffla de force de l'énergie. Son nez se mit à saigner. Finalement, il semblerait que les armes faites de vent drainaient d'avantage son énergie qu'elle ne l'aurait pensé. Pas grave. Le marteau resta alors bien en hauteur, comme une masse sourde impossible à mouvoir. Avec agilité, elle grimpa dessus et profita de ce petit bonus de hauteur pour tomber directement sur son élève, tentant de le renverser. Elle rata toutefois son coup, involontairement ou non, tomba simplement à genoux, tremblant de tout son corps.

Les fourreaux vinrent se poser devant elle, en croix, comme si elle cherchait à se défendre d'une potentielle attaque. Mais dans le dos de Natsume, une épée se dressa brusquement et lui frappa l'arrière du crâne avec son pommeau. Effectivement, un des fourreaux était vide. La jeune femme profita de cela pour quitter son rôle de souffrante. Elle s'accroupit et balaya les jambes de son élève. Dès qu'il fut à terre, elle lui fit une clé de bras, assise à califourchon sur son dos. Doucement, elle se pencha sur lui et lui murmura à l'oreille :

« Et maintenant ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natsume Tsurayaki
Élève de seconde année
Messages : 37
Points : 3
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Sep - 23:45
« Aie confiance - La demande »

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, elle avait pris le marteau pour limiter le coup. Et ainsi, la jeune demoiselle en avait pris le contrôle, pour le faire flotter en l’air. Mais elle saignait du nez, et Natsume n’aimait pas ça. Il ne pensait pas que la limite du contrôle d’objets de sa professeure puisse la mettre en danger. L’étudiant la regarda monter sur le marteau, et tenter de lui sauter dessus. Pour le coup, il ne voulait rien faire, trop peiné par ce qu’il avait, indirectement, causé à son cher coach. Et la suite fut encore plus déplaisante, tant pour lui que pour elle. Cette dernière rata son coup et tomba à genoux, tremblante. Ses fourreaux se croisèrent devant elle, comme pour bloquer une éventuelle offensive qui ne viendra jamais, le jeune homme étant trop hésitant pour attaquer. Si c’était un vilain, nul doute qu’il aurait contourné rapidement ce dernier « obstacle » et l’aurait capturé. Mais la situation était tout autre, et ils n’étaient pas ennemis.

Mais tout cela semblait être un leurre, et il l’eut vite compris lorsqu’il sentit l’une des épées le frapper. Natsume n’avait pas vu que l’un des fourreaux étaient vide, et en cela Elyah en profita pour rapidement le mettre à terre et se mettre à califourchon au-dessus de lui, sans oublier la fameuse clef de bras pour le maitriser. Il avait échoué à l’entrainement, et bien comme il faut. Sa professeure approcha ses lèvres de l’oreille de l’étudiant pour lui demander :
« Et maintenant ? »


Inutile de lutter. Il avait échoué, et certainement déçu celle qui était son adversaire il y a encore quelques minutes. Cette pensée ne l’énerva pas. Mais à la place, le fit quelque peu culpabiliser. Elle avait pris de son temps déjà précieux pour l’entrainer, alors qu’elle aurait pu faire des choses plus intéressantes. Et lui, il lui offrait un spectacle aussi pitoyable. Si c’était noté, nul doute qu’il aurait mérité un magnifique zéro. Du moins, c’était ce qu’il pensait. Il répondit alors, avec un fond de tristesse dans sa voix.
« Et maintenant rien, si ce n’est que vous pouvez me lâcher le bras. J’ai échoué, non ? Et je pense que je vous ai déçue. Tout ça pour ça, au final. »


Natsume retrouva son bras libre. Cependant, sa vision, contrairement à avant, s’étala davantage sur le long terme à présent. Et son stress pour l’examen avait disparu. Il souhaitait faire de son mieux, au moins pour que l’enseignement de sa très chère prof’ n’aie pas été vain. Il esquissa un petit sourire, toujours allongé et en dessous d’une sublime demoiselle.
« Mais au moins…Je me sens prêt à tout déchirer à l’examen. Je vais le réussir, au moins pour vous. Vous avez pris le temps de m’aider…Alors je vous dois bien ça. Je compte me donner à fond quoi que je fasse, maintenant. »


C’était ça. En elle, l’étudiant avait trouvé une sorte de mentor, qu’il n’avait jamais eu auparavant. Il espérait en secret qu’il y aurait d’autres sessions où elle lui apprendrait quelque chose. Mais il savait qu’au fond de lui ce serait surement la seule fois que la jeune femme lui offrirait une session de ce type. Si on la voyait si peu, ce n’était pas pour rien, c’est qu’elle était certainement très occupée. Malgré ça, Natsume voulait quand même tenter le coup.
« Après l’examen…Pourrait-on s’entrainer un peu à nouveau ? J’ai encore beaucoup à apprendre. »


Mine de rien, cette demande venait du cœur.

Codé par Johan / Heine Rammsteiner
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 46
Points : 4
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Sep - 10:48

Aie confiance    



w/ Natsume Tsurayaki
Elève en difficulté

▬ Tomber est permis, se relever est ordonné


Tout était allé très vite, sans doute trop vite pour le jeune homme qui était tombé dans le panneau les deux pieds joints. S'il avait été un vilain, il aurait dû profiter de son moment de "faiblesse" pour l'attaquer, et elle en aurait profité pour lui choper les jambes ou peu importe ce qu'elle pouvait toucher pour contre attaquer. Mais elle savait qu'il n'aurait pas pu. Natsume avait un bon cœur, malgré ses provocations et son attitude désinvolte, elle avait pu voir qu'il ne cherchait pas non plus à trop l’amocher. Et cela lui coûta la victoire. Mais pas entièrement. Elyah n'avait pas été son seul adversaire ce soir, et il avait brillamment su mettre à terre sa partie de lui qui le freinait lors des entraînements, ce manque de confiance qui l'empêchait de montrer que oui, il progressait. Et il progressait bien d'ailleurs. Sans doute mieux qu'elle à son âge. S'il continuait sur cette voix, il pourrait devenir un excellent héros qui se démarquerait sans souci au sein de ce milieu très prisé, et avec son style vestimentaire, il avait de quoi faire rêver les gamins et intriguer les adultes.

« Et maintenant rien, si ce n’est que vous pouvez me lâcher le bras. J’ai échoué, non ? Et je pense que je vous ai déçue. Tout ça pour ça, au final. »

Malheureusement, il ne semblait pas du tout persuadé qu'il s'était bien défendu et surtout battu. Sa voix était si triste que la demoiselle se demanda si elle n'avait pas fait quelque chose de mal. Elle le relâcha aussitôt, s'asseyant près de lui, sans savoir quoi dire. Malgré tout ce qu'il avait fait, malgré la force dont il avait fait preuve, il ne se sentait pas fier de lui-même ? Car oui, il ne pouvait pas s'imaginer qu'elle soit déçue s'il était content de ses actions. Elle s'y attendait un peu. Un seul entraînement ne suffirait pas à gommer sa peur intérieure, il allait falloir prendre le temps et surtout lui donner l'envie de poursuivre ce chemin.

« Mais au moins…Je me sens prêt à tout déchirer à l’examen. Je vais le réussir, au moins pour vous. Vous avez pris le temps de m’aider…Alors je vous dois bien ça. Je compte me donner à fond quoi que je fasse, maintenant. »

Bon, tout n'était pas complètement perdu, même si elle aurait préféré qu'il décide de se battre pour lui-même. Une chose à la fois, cependant. L'examen était trop proche pour qu'elle l'aide à rectifier de nouveau son choix et ses envies. Elyah inclina la tête sur le côté alors que les deux fourreaux s'approchaient et déposèrent dans sa main la chemise de Natsume. Elle la lui posa sur le dos et l'invita du regard à au moins s'asseoir. S'il restait allongé ainsi sur le sol, il allait attraper froid, et pas question qu'un élève tombe malade sous ses yeux. Les blessures, c'était ok grâce à Recovery Girl, mais les maladies n'étaient pas à prendre à la légère.

« Après l’examen…Pourrait-on s’entrainer un peu à nouveau ? J’ai encore beaucoup à apprendre. »

« Et même une fois par semaine, si cela te convient. » répondit-elle aussitôt, sans la moindre hésitation.

Elyah n'avait même pas eu le temps de penser à sa réponse, mais elle s'en moquait. Oui, elle était prête à faire sortir tout le potentiel caché de cet étudiant, et elle était secrètement honorée qu'il lui fasse ce genre de demande. Au fond, elle n'avait pas la gentille bouille paternaliste d'All Might ou le charisme d'autres héros qui attirent plus facilement les jeunes héros en herbe, alors c'était bon de voir qu'elle était digne de servir de coach.

« Mais avant, il faut que tu saches que oui, je suis déçue. » Elle marqua un blanc pour retirer son bandeau et plonger son regard bleu, étonnement doux cette fois, dans celui de son interlocuteur. « Je suis déçue que tu penses que tu m'aies déçue. Ne redis plus ça, je suis très fière de te performance ce soir. »

Et, avec un fin sourire, elle leva la main et lui tapota doucement la tête. Son coeur se comprima, lui rappelant à quel point elle était mal à l'aise quand il s'agissait de discuter, mais Elyah allait devoir prendre un peu sur elle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natsume Tsurayaki
Élève de seconde année
Messages : 37
Points : 3
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Sep - 1:27
« Aie confiance - Le temps d'une discussion »


« Et même une fois par semaine, si cela te convient. »

Natsume ne put s’empêcher de sourire. Il s’assit, et reboutonna sa chemise de son éternel calme nonchalant, qui dénotait largement avec la détermination dont il avait su faire preuve en combat. Peut-être que dans le fond, il s’en était bien sorti, et valait la peine d’être coaché par la jolie professeure qu’il venait tout juste s’affronter. Le fait que cette dernière acceptait de l’entrainer lui réchauffa le cœur, quelque part. Peu de personnes étaient là pour l’aider le long de sa vie. Seulement trois. Et elle en faisait partie. Finalement, peut-être qu’il avait fait ses preuves, et qu’il ne l’avait pas déçue.

« Mais avant, il faut que tu saches que oui, tu m’as déçu. »

Raté. L’étudiant se sentit énormément triste, au fond. Tout ça avait-il été fait…Pour rien ? Toutes ces blessures, cette fatigue, cet effort colossal qu’il avait donné, tant moralement que physiquement…C’était ce qu’il pensait, jusqu’à ce qu’il remarque le regard d’Elyah, qui s’était adouci. Et si encore une fois, il s’était trompé à nouveau ?

« Je suis déçue que tu penses que tu m’aie déçue. Ne redis plus ça, je suis très fière de ta performance ce soir. »

Et c’était sur ces mots que le jeune homme se fit tapoter la tête, comme une récompense. Décidément, il ne savait pas sur quel pied danser avec cette femme. Tantôt elle était froide, impitoyable et provocatrice, et l’instant d’après elle savait se montrer douce. Mais pour le coup, Natsume se sentait pour la première fois fier de lui, fier de ce qu’il était devenu, d’enfant de la rue à héros en devenir. Un sourire se dessina sur son visage. Une espèce de sourire à la fois heureux et innocent, empli de fierté pour lui-même.

Son regard se posa sur le sol ensuite, son sourire s’affinant légèrement. Dans le fond, c’était la première fois que le garçon ressentait un tel sentiment. Jamais il ne s’était senti fier de quelque chose, ou avait connu une réelle satisfaction. Ou alors, ça faisait bien longtemps…Mais cette question subsistait toujours, pourquoi cette professeure l’avait précisément choisi lui en particulier ? Il était temps de la reposer, parce que même les poings n’avaient pas suffi à totalement y répondre. Même s’ils constituaient un début de réponse, en effet.

« Dites…Ce n’est pas vraiment une question de confiance. Je n’ai juste…jamais vraiment voulu faire de vagues, avant de devenir un héros professionnel. J’ai toujours fait en sorte de rester dans le peloton. Il y en a tellement qui sortent du lot plus que moi dans ma classe. Alors, pourquoi avoir choisi un élève dans la masse ? Encore une fois, pourquoi moi ? »

Cette question lui brulait les lèvres à chaque mot qu’il prononçait, comme si chacun d’entre eux valait un coup de son interlocutrice. Après tout, elle était idiote, cette question. Même si on disait toujours qu’aucune interrogation ne l’était réellement. Mais il sentait que celle-ci l’était, et qu’il aurait dû trouver la réponse lui-même. Bien qu’il ait compris qu’il devait agir avec fierté, et toujours se donner à fond, il se demandait toujours pourquoi elle l’avait choisi. Etait-ce parce qu’elle avait vu un potentiel à un cours précédent, et qu’elle voulait faire le pari de le former ? Etait-ce une attirance personnelle ? Ça ne le gênerait pas, sa prof' s'avérait être une très belle femme après tout. Mais ça ne valait pas de le convoquer pour un entrainement particulier. Il ne s’estimait pas digne qu’un professeur prenne de son temps déjà précieux pour le former lui précisément.

Mais malgré ça, une chose était sûre : Natsume ferait tout pour remporter l’examen avec brio. Il voulait être fier de lui, et qu'on soit fier de lui. Qu'Elyah soit fière en le voyant réussir.

Codé par Johan / Heine Rammsteiner
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 46
Points : 4
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Sep - 14:34

Aie confiance    



w/ Natsume Tsurayaki
Elève en difficulté

▬ Tomber est permis, se relever est ordonné


Devant la mine d'abord déconfite de son élève, elle dut réfréner une expression amusée. Décidément, ce garçon savait être difficile à déchiffrer mais était en même temps il était facile à rendre triste. Elle ne pensait pas représenter grand chose pour lui, et de ce fait, il semblait s'emballer pour peu de chose. Pour leur prochaine séance, elle allait devoir lui apprendre à ne pas attacher trop d'importance à l'avis des autres, que ce soit dans la vie normale ou dans son métier. Être héros, ce n'était pas seulement sauver la veuve et l'orphelin, c'était du business avant tout. Il fallait être vendeur, charismatique et surtout ne pas fléchir face aux attaques personnelles de certaines feuilles de choux qui se prétendaient journaux. Ou alors il fallait vivre dans l'ombre et se montrer bon dans ce qu'on faisait, et par la même, accepter des missions périlleuses dans lesquelles il ne fallait pas avoir peur de se salir les mains. Elyah regarda les siennes, et pendant un instant elle crut les voir couvertes de sang. Foutus souvenirs.

Ses yeux se reportèrent sur Natsume. Pour lui et pour n'importe quel autre élève sous sa garde, elle ferait tout pour leur éviter le même chemin. Elle voulait les voir briller sous les feux des projecteurs et montrer au monde ce dont ils étaient capables. Il était hors de question de les laisser tomber aussi bas, ils méritaient leur place sur le podium et non dans les bas-fonds de la ville, à vivre dans le stress et le mensonge. Le visage de la jeune femme s'était fermé peu à peu. Repenser à ces années là la rendait toujours ainsi, sérieuse et surtout glacée. Plus que d'ordinaire. Par habitude, elle se mordit la lèvre et son poing se serra légèrement.

« Dites… »

La voix du jeune homme la fit redescendre immédiatement sur terre. Ses traits se détendirent, ses muscles se relâchèrent et elle le regarda avec interrogation.

« Ce n’est pas vraiment une question de confiance. Je n’ai juste…jamais vraiment voulu faire de vagues, avant de devenir un héros professionnel. J’ai toujours fait en sorte de rester dans le peloton. Il y en a tellement qui sortent du lot plus que moi dans ma classe. Alors, pourquoi avoir choisi un élève dans la masse ? Encore une fois, pourquoi moi ? »

Oh, c'était donc ça qui le chagrinait ? Pourquoi lui ? Dans la tête de l'héroïne, le cheminement logique était relativement simple : les élèves qui ne se démarquaient pas ne se voyaient pas offrir de poste dans de bonnes agences, et ils finissaient par se ramasser les missions dont personnes ne voulait. Pas des missions simples comme faire descendre un chat coincé dans un arbre hein, des trucs plus complexes et beaucoup moins gratifiants. Mais elle ne pouvait pas lui dire les choses ainsi, elle ne voulait pas d'avantage de questions. Aussi se contenta-t-elle d'une explication plus légère.

« D'autres élèves vont aussi avoir droit à leur entraînement, si cela peut te rassurer. Comme toi, ils ont un pouvoir super intéressant, mais ils semblent se freiner dans leur utilisation. Et personnellement, je trouve que c'est du gâchis. »

Un léger sourire étira ses lèvres. Elyah se leva et tendit la main à son étudiant pour l'aider à se mettre debout.

« Et à quoi ça servirait d'entraîner des gens qui connaissaient déjà tout leur potentiel ? » Puis, elle murmura une phrase entre ses dents, comme pour à elle-même : « Mais bon, tu seras le seul que je prendrais en entraînement régulier, sinon je n'aurais plus le temps d'aller voir Kiyotoki... »

Une fois toutes les deux semaines, elle prenait toujours le temps de rendre visite au collègue de son père. C'était presque comme une visite familiale et cela leur faisait du bien à tous les deux. D'ailleurs, en pensant à cela, il fallait qu'elle l'appelle pour lui demander quand elle pouvait passer. Elle se gratta la joue, se demandant quand elle allait pouvoir caser les entraînements avec Natsume.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Natsume Tsurayaki
Élève de seconde année
Messages : 37
Points : 3
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Sep - 3:21
« Aie confiance - Fin du cours »

A cette question, Natsume n’attendait pas de réponse précise. Aucune réponse qui le satisferait réellement, en tout cas. Il était déjà préparé à entendre quelque chose de totalement banal comme « je faisais juste mon devoir », ou quelque chose de plus déplaisant comme « tu n’en es qu’un parmi tant d’autres ». Après tout, le combat avait beau tisser des liens, ils restaient professeur et élève. Et surtout, ils n’avaient ni lien, ni affinité ensemble. Et l’élève en question avait bien du mal à envisager des liens forts avec une personne aussi froide et réglée comme un coucou. Ce serait comme mettre deux opposés radicaux ensemble.

« D’autres élèves vont aussi avoir droit à leur entrainement, si ça peut te rassurer. Comme toi, ils ont un pouvoir super intéressant, mais ils semblent se freiner dans leur utilisation. Et personnellement, je trouve que c’est du gâchis. »

La réponse était…pas comme l’étudiant l’imaginait, elle était pire. Il n’avait pas l’exclusivité, et même s’il ne souhaitait pas l’admettre, ça lui déplaisait. Mais il était impossible de lui en vouloir, après tout, elle était prof’, et par conséquent c’était son travail. Peut-on vraiment blâmer une personne sérieuse dans son boulot ? La seconde chose fortement déplaisante, c’était le fait que d’autres allaient probablement aussi se « réveiller » après un entrainement personnel avec Elyah. Et par conséquent, ce sera encore plus compliqué de se faire une place. Mais au vu de son emploi du temps d’héroïne professionnelle ET de prof’ à l’U.A., il serait l’un des rares, si ce n’est le seul, élève à suivre un entrainement régulier avec la belle demoiselle. Il progresserait donc plus vite que les autres, s’il s’en donnait les moyens.

« Et à quoi ça servirait d’entrainer des gens qui connaissent déjà leur potentiel ? »

Sur ce point, elle n’avait pas tort. Un cours particulier avec eux servirait juste à leur remettre l’égo à leur place, et encore. Il y avait déjà des stages pour ça, et ça ne fonctionnait pas forcément pour tout le monde.

La belle professeure aux cheveux d’argent tendit la main à Natsume, afin qu’il se relève. Il réalisa alors, à cet instant précis, qu’il n’avait jamais vu de femme aussi belle de toute sa vie. Ni la folle bourgeoise qu’il avait plumé au blackjack, ni l’étudiante nocturne de la veille arrivait à un tel niveau de beauté. Il lui prit alors la main et se releva. Etrangement, pour une guerrière, ses mains étaient très douces. C’était un petit instant de surprise sensoriel chez le jeune homme. Il lui sourit doucement, et se dirigea alors vers son sac, en grimaçant un peu de douleur. L’entrainement l’avait tendu de partout, nul doute que le lendemain il allait se réveiller avec un sacré paquet de courbatures. Et ça n’allait pas être la dernière fois : Entre les entrainements et les cours particuliers une fois par semaine, l’étudiant allait être servi en douleurs musculaires. Une fois son sac en bandoulière, il se retourna vers la jeune femme.

« Je vais rentrer, du coup…Et pour les entrainements, suffira de m’envoyer des convocations, non ? Ça fait un peu de paperasse, mais ce n’est pas trop grave, je suppose. En tout cas, merci pour ce cours. »

Natsume s’inclina doucement, et offrit un sourire charmant à sa professeure. Est-ce que leur rencontre allait s’arrêter ici, ou encore se prolonger quelques instants ?

Codé par Johan / Heine Rammsteiner
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 46
Points : 4
Puissance : 1 900
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 14:22

Aie confiance    



w/ Natsume Tsurayaki
Elève en difficulté

▬ Tomber est permis, se relever est ordonné


Malgré sa réponse sincère et logique, Natsume ne semblait pas pleinement satisfait. Ah, sans doute redoutait-il l'épreuve : si tout le monde se donnait enfin à fond, il aurait plus de difficultés à briller. Mais au fond, c'était une bonne chose. Il allait être obligé de redoubler d'efforts, et elle était certaine que les autres professeurs seraient surpris par ce changement d'attitude. Rien qu'avec ça, il épaterait la galerie. Elyah leva les bras au ciel et s'étira doucement. Son épaule avait pris un sacré coup, mais rien d'alarmant non plus, elle allait juste veiller à ne pas dormir dessus et elle serait comme neuve dès demain. Il fallait tout de même qu'elle se surveille, avec l'examen, il lui fallait être en forme. Si elle arrivait déjà amochée de partout, l'épreuve serait bien trop facile pour ses élèves. Et ce repos commençait par un bon sommeil réparateur, promis, en rentrant c'était un bol de soupe et au lit !

Déverrouillant le vestiaire réservé au personnel, la jeune femme alla récupérer ses affaires. Elle ôta le masque qui pendait encore à son coup, rangeant son bandeau et ses armes. Dans son sac, elle récupéra une bouteille d'eau entamée et l'autre encore pleine. Puis, passant les bretelles sur son épaule encore valide, elle referma la porte à clé et se retourna vers son étudiant. Avec un sourire doux, elle lui donna la bouteille pleine. L'entraînement l'avait sans doute épuisé autant qu'elle, voir même d'avantage. Son corps de jeune homme n'était pas encore pleinement habitué au combat, et ce même s'il était déjà en deuxième année. Mais si les entraînements se passaient bien, il serait bien vite aussi résistant qu'un jeune diplômé ! Quel avantage ce serait pour lui. Elle savait qu'elle n'était pas censé faire de favoritisme ou quoi que ce soit dans ce genre, mais au diable ce genre de règles absurdes ! En tant que professeur, c'était son devoir d'aider ses élèves à progresser ? Un à la fois, c'était déjà bien. Peut-être que si elle s'en sortait au niveau de son emploi du temps elle pourrait penser à former une autre personne, mais pour le moment, elle n'avait de temps que pour Natsume. Pourquoi lui ? Il avait été le premier de sa liste, et il l'avait surprise lors de leur affrontement. Ces raisons lui étaient suffisantes.

« Je vais rentrer, du coup…Et pour les entraînements, suffira de m’envoyer des convocations, non ? Ça fait un peu de paperasse, mais ce n’est pas trop grave, je suppose. En tout cas, merci pour ce cours. »

Elle pencha un peu la tête, pensive. Effectivement, cela ferait une tonne de paperasse, et bon sang qu'elle détestait devoir déranger la personne s'occupant de rédiger ces convocations. Couplé à ça, elle devrait également s'embêter à réserver la salle le plus tôt possible, tout en s'arrangeant avec Natsume pour faire correspondre son emploi du temps. Il restait un lycéen, il avait sans doute des amis avec qui sortir ou des activités extra-scolaires, elle ne pouvait décemment pas le convoquer à chaque fois sans qu'il ait son mot à dire. Et si cela lui gâchait un rencard ? Le pauvre. Non, elle ne pouvait pas agir ainsi. L'héroïne fouilla dans la poche avant de son sac à dos et en ressortir un portable.

« Je vais plutôt te donner mon numéro. On essayera de se mettre d'accord sur les dates un mois à l'avance, comme ça pas de surprise pour toi, et moins de demandes administratives pour moi. »

Tout le monde serait gagnant ainsi.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: U.A., l'académie des héros :: Salles d'entraînements-
Sauter vers: