:: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Bas quartiers Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chacun chez soi ( ft GRAY ASHURA)

avatar
Pitt
Vilain Solitaire
Messages : 16
Points : 1
Puissance : 1 200
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Sep - 17:13
- Arrête toi, tout de suite !!
Aaaaah punaise, c’est vraiment pas mon jour.. Comment j’aurai pu savoir que c’était un héros en civil.   Et ben laisse-moi te dire que tu t’es pris au mauvais vilain.  Je vais te laisser dans le vent !
Ni une ni deux, je double de vitesse. Je traverse plusieurs rues d’affilés, bondit de toit en toit, à gauche, à droite, dans tous les sens. Héhéhé, il va devenir fou.  Oh.. bah, il est où ?
Je m’arrête quelques instants en hauteur et balaye les alentours. Montre toi, montre toi.. Ah.. bah le voilà. Regarde le, il est essoufflé le pauvre.  Ouais, y a encore du chemin à faire.. Et tout ça pour un vol à la tire.  N’empêche, je dois reconnaitre qu’il est persistant. Il veut vraiment la récupérer, sa montre.
Bon.. J’ai encore un peu de temps. Asseyons nous quelques instants. C’est pas tout les jours qu’un héros se ramène dans ce coin de la ville. Ça doit être un débutant avec de grands idéaux ou un truc comme ça.  
- Aller, dépêche-toi.. Attrape-moi, je suis juste ici !
C’est presque triste à voir. Je sais pas quel est son alter mais ça a pas l’air de l’aider..
- Aller, j’ai pas toute la jour… *PAF*
- Vas-y, frérot ! Il est tout à toi !
Ils sont deux ! J’ai à peine le temps de comprendre ça que son coéquipier avait surgit par la droite, me mettant une sacré droite au passage. Je me relève maladroitement et esquive son deuxième coup de poing. Ah, l’enfoiré, il m’a déjà bien défoncer la mâchoire.. J’ai tellement mal.. Je me la tiens d’une main, je peux que reculer devant mon assaillant.  * HUMPF* un deuxième coup dans le ventre : il faut que je me casse, vite !
Je trébuche maladroitement et tombe du toit. En essayant de m’accrocher, je m’érafle le bras et commence à saigner. Aah c'est la honte ! Je suis connu dans le quartier ! Je rassemble toute l’endurance qu’il me reste pour semer mon poursuivant dans une ruelle.  Le problème avec les héros, c’est qu’ils lâchent jamais l’affaire. Autant se cacher en attendant que ça se calme.
J’emprunte donc à pas feutrés les ruelles serpentines. Je connais le chemin par cœur : gauche, droite, droite, gauche, gauche, droite, demi-tour, gauche, gauche.  Un chemin ridiculement long et compliqué amenant finalement à ma planque. Enfin, une de mes.. planques. Personne à gauche, personne à droite? OK..J’arrive devant ma grande porte de fer et l’ouvre le plus doucement possible, afin d’étouffer l’horrible grincement qu’elle fait à chaque manipulation. J'entends les héros beugler au loin, ils sont toujours à ma recherche.
J'entre et je referme rapidement. et ouf.. Enfin en sécurité. Je vais enfin pouvoir me reposer.. Soudain, un grognement monstrueux me fait sauter au plafond.  Quelqu’un serait rentré ?
-T’es pas chez toi, mon pote ! Montre toi..
C’est pas mon genre de flipper pour rien, mais l’aspect délabré et sale de ma cachette me rend encore plus nerveux… Seul un léger faiseau de lumière passe à travers une ouverture au plafond.  Et la douleur que je ressent à la mâchoire et dans mon bras ne m’aide pas.
J’avance à taton vers la source du bruit.. Il s’intensifie, que devrais-je faire ? Je me prépare à riposter, au cas où.
Alors que je m’habitue petit à petit à l’obscurité, j’aperçois une silhouette allongée, sur mon canapé. C’est un homme, aux cheveux blancs, ronflant à plein poumons.. Et comme si ça suffisait pas, il s’étale et écrase mes vêtements de rechange ainsi que  mes bandages. Il a l’air de bien dormir en plus. Un clochard ? Je connais presque tout le monde ici, je l’ai jamais vu. J’aurai pas pu le rater d’ailleurs, vu sa tête. Je laisse échapper un petit rire, partagé entre le soulagement et la surprise. Comment il a pu trouver cet endroit ? J’aurai qu’à lui demander. Pour l’instant, il faut que je m’occupe de ma plaie, alors il est bien gentil mais…  
- DEBOUT MON POTE ! Le gite est fermé !
Ce n'est que lorsque j'ai vu ses yeux jaunes effrayants que je me rendis compte que je n'avais peut être pas si bien fait de le réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gray Ashura
Vilain Solitaire
Messages : 23
Points : 20
Puissance : 1 600
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 22:56
Pendant que Pitt faisait le mariole dehors, Gray, lui, pionçait profondément dans cette station qu'il avait reconverti en planque. En piaule aussi, vu qu'il dormais souvent ici... Surtout depuis qu'il s'entraînait à dépasser sa faiblesse la plus importante : son mal de mer causé par son pouvoir.
Le jeune homme avait en effet une limite gênante... Plus il absorbait de son, plus son équilibre interne faisait la salsa sur le rythme de ce qu'il absorbait, et donc... Plus il avait la nausée. L'augmentation se faisait trèèès doucement... Mais cela avançait.
Après tout, le méchant devait aussi augmenter en puissance pour satisfaire les gentils. Ou inversément. C'était embrouillé dans la tête chevelue de Gray.

Ses cheveux se battaient en rangées, gras puisque l'eau n'avait pas encore été réparé en revanche. Gray se contentait de payer des tas de bouteilles en attendant, mais c'était clairement une chose sur laquelle il bossait actuellement.
C'était d'ailleurs après une journée entière passée à essayer d'installer un robinet sur le réseau de la ville, que le jeune homme s'était endormi pour récupérer. Ou alors, il y avait passé la nuit. Difficile à dire, enfermé sous terre.

Toujours était-il que Gray rêvassait de combats épiques contre All Might et Endeavor... Quand un type le réveilla brutalement en lui disant que c'était pas un gîte.
Gray regarda le nouveau venu... Avant que ses yeux s'illuminent, méchamment. Toutefois, encore aucun coup n'avait été tiré.

"QU'EST CE QUE TU BRANLES A ME REVEILLER DANS MA PIAULE ?! Je veux dire. Tu veux pioncer ici ? Pas de problème ! MAIS TU REVEILLES PAS LES GENS QUI PIONCENT ! C'est ton premier squat ou quoi ?!"

Le vilain regarda son "confrère"...
Avant de faire revenir ses yeux à la normal. Il n'avait pas beaucoup de réserves, et le mec en face ne semblait pas en valoir la peine.

"Si tu veux recharger tes appareils, j'ai réussi à nous raccorder sur la ville avant-hier là bas. Pour l'eau j'y bosse encore. Pour le chauffage, j'en ai tiré des électriques. Alors si tu veux te caler, vas-y. Ca me dérange pas."
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Bas quartiers-
Sauter vers: