:: Gestion des personnages :: Présentations :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un brésilien au Japon. (Fini)

avatar
Messages : 13
Points : 1
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Aoû - 18:55
image_banniere
• Nom : Aranha
• Prénom : Corvo
• Surnom : Paulistano
• Age : 35 ans
• Sexe : Masculin
• Groupe : Civil
• But : Pouvoir vivre de mon job et l'exercer à plein temps sans avoir à exercer de petits jobs pour arrondir mes fins de mois. J'aimerais ne plus avoir à photographier de femmes nues et de culottes pour ça s'il vous plaît.

Blink: Cet Alter de type utilisation (bien pratique) est une dérivation de celui de son père. En effet, alors que son père possédait la capacité de se téléporter sur une courte distance, à un peu près 15 mètres de sa position au maximum; sa mère était simplement humaine. Néanmoins, cela n'empêcha pas Corvo d'être doté d'un Alter de téléportation, bien que celui-ci soit différent et limité d'une autre manière.

En effet, le Blink peut avoir une très longue portée et être utilisé assez rapidement, mains il est limité par une seule chose: le champ de vision. Corvo doit absolument voir son point d'arrivée afin d'utiliser correctement ce pouvoir, ce qui fait des murs et des volets ses pires ennemis. A la rigueur, il peut briser une fenêtre, et même si celle-ci à des barreaux, s'il peut voir au-delà, il peut très bien utiliser son Alter. Même la fente la plus fine peut l'aider à sortir, mais seulement s'il voit un point d'arrivée... Ce qui fait que l'enfermer dans une pièce face à un océan peut marcher... Ou pas. Tout dépend de la distance à nager après tout.
(Attention, il ne peut pas transporter de grandes charges ou objets avec lui. Un sac à dos, ça va; une valise passe encore si elle est petite, mais rien au delà de ça.)
Seulement, le Blink est un pouvoir qui a besoin de se recharger... Et le temps de rechargement augmente avec la distance. Il faut au moins 15 secondes pour pouvoir recharger une téléportation entre 5 et 15 mètres... Au delà, le temps de rechargement augmente de 5 secondes par palier de 10 mètres. De plus, le Blink est détectable. En effet, à chaque fois que Corvo se téléporte, lui, ainsi que le point d'arrivée, brillent brièvement; et un bruit, similaire à un craquement ou un bruit d'appareil photo (ironiquement) se fait entendre à chaque fois.

Corvo, bien qu'il vive au Japon, n'est absolument pas japonais. Ses traits sont ceux d'un Caucasien, ceci étant lié à sa naissance dans une famille blanche de Sao Paolo, et même si ses yeux noirs et son teint peuvent trahir une pointe de sang parda (métis) voire preta (noir),
mais cela, ses parents n'en parlent jamais. Plutôt moyen en taille pour un brésilien, avec ses 171 centimètres, il n'en reste pas moins assez grand pour les habitants de Musutafu.
Aussi, malgré des traits notables, tels que sa pilosité faciale, avec sa légère barbe qu'il a du mal à entretenir, et ses cheveux presque constamment décoiffés à cause de son habitude à faire du free running et d'utiliser son alter... Cette pratique "sportive et professionnelle" lui a permis de garder un corps fin et athlétique, spécialisé dans toutes les disciplines qui demandent de la finesse et de l'endurance; ce qui est pratique pour le photographe "mercenaire" qu'il est, à toujours vouloir prendre des photos qui seraient enfin capables de faire de lui un salarié "normal", même si son accent brésilien est toujours détectable dans ses paroles... D'ailleurs, sont style vestimentaire est relativement simple: un grand manteau (souvent sombre), dont les poches sont souvent remplies d'accessoires divers et variés que ce soit pour la photo ou d'autres choses, le tout porté sur un simple t-shit dans lequel il est facile de bouger; un pantalon noir, discret, solide et avec des poches comme il les aime; et enfin, de chaussures de sport souples pour les jours où il fait beau, et de bottes souples et imperméables pour les jours où il pleut.

"Pourquoi gardez vous votre manteau?"
"Il fait froid"
"Mais il fait 17°C"
"Pour un brésilien comme moi, c'est froid."  

Corvo est un homme solitaire, et paraît souvent comme un trentenaire sans vie sociale... En même temps, toute sa bande d'amis est restée au Brésil... Et en 10 ans, avec sa situation peu stable, il n'a pas vraiment eu le temps de s'en faire d'autres, ou bien il ne les attend pas et continue en les abandonnant. Néanmoins, ce n'est pas un homme trop difficile, il faut juste trouver le temps de lui parler, et toucher à ses intérêts, qui sont assez nombreux. En dehors de la photographie dont il a fait son "travail", et du Japon où il vit maintenant, il aime beaucoup le football, les rats, ainsi que le risque. Après tout, même s'il a vécu dans un quartier relativement stable durant son enfance, il adore sentir l'adrénaline courir à travers son corps; et n'hésite pas à utiliser son Alter pour son plaisir personnel.
Il est prêt à prendre beaucoup de petits jobs, qui n'impliquent pas de devoir tuer ou agresser quelqu'un évidemment, afin d'arrondir ses fins de mois autrement qu'en ayant à photographier des personnes nues à leur insu et à vendre ces clichés honteux, selon lui. Après tout, cela reste une sorte d'atteinte à la pudeur, et pour un fils de commissaire, il ne faut pas abuser sur la flexibilité concernant la loi... Même s'il adore jouer avec celle-ci. Néanmoins, il ne niera pas que la lubricité de l'être humain est une chose magnifique qui lui a sauvé la mise... En revanche, il se considère farouchement comme asexuel et aromantique. Il ne voit pas d'intérêt ni dans une relation amoureuse, ni même dans le sexe. Il restera célibataire, libre et puceau. S'il est attaqué, que ce soit physiquement ou dans ses idéals, il n'hésitera pas à se défendre et sait se servir d'un couteau.

Corvo est né dans une famille aisée à Sao Paolo, au Brésil. Son père était un commissaire de police assez fortuné, tandis que sa mère restait en tant que femme au foyer. Bien qu'il aie vécu dans un quartier plutôt tranquille, il n'était pas rare pour lui d'attendre longuement que son père rentre; ou bien d'entendre des coups de feu près de chez lui. Il avait l'habitude de voir des combats dans la rue, et le nombre de héros au Brésil était souvent équivalent au nombre de vilains pendant son enfance. Sa mère, qui est la personne dont il est le plus proche,
est celle qui l'a éduqué, et rendu avide de liberté. Après tout, qu'est-ce qu'un oiseau sans ses ailes? Néanmoins, son père désirait qu'il sache se défendre en tant qu'homme, et le força à apprendre le maniement des armes blanches. Même si ceci n'était pas la chose qu'il préférait, il apprit tout de même quelque chose: que les gens utilisaient tous leurs yeux.
Et c'est ainsi que naquit sa passion pour l'image et le risque.
Il passa rapidement d'enfant sage à adolescent casse-cou qui serait prêt à risquer son intégrité pour avoir le meilleur cliché. Que ce soit d'un combat de rue dans une favela,
d'un sportif de haut niveau durant un match de foot... Tout ce qui devait être mis en image était capturé par son objectif, quitte à se prendre de gros savons de la part de son père.
Ce fut d'ailleurs à cette époque là qu'il découvrit son Alter, à force de courir sur les toits et de relever divers défis avec ses amis. Rien de grave n'est arrivé, rassurez vous, mais disons que Corvo a dépassé la ligne d'arrivée en un instant par rapport à ses amis. La volonté de gagner ces 50 reales lui aura fait découvrir cet alter... Dont il n'hésita à abuser par la suite,
afin d'avoir les meilleurs clichés. C'est notamment ses nombreuses escapades dans le quartier japonais de la ville qui lui feront rêver de pouvoir vivre dans ce pays.
C'est aussi à ce moment là qu'il fit un petit peu trop de bourdes. Ses nombreuses photos,
souvent prises illégalement, lui ont fait s'attirer les foudres de son père; qui n'hésita pas à lui faire apprendre sa leçon en le mettant en garde à vue... Mais l'oiseau ne perdit pas ses ailes. Corvo finit par s'incliner et finit ses études de photographie, bien qu'il n'aie obtenu son diplôme de justesse; et finit par s'exiler au Japon. Après tout, c'est là qu'All Might,
Yuuei et la crème des héros et vilains se trouvaient. Il pourrait faire d'une pierre deux coups en réalisant deux rêves...
Cela fait 10 ans que l'homme vit dans un appartement décrépi, mais qu'il tente de profiter de sa vie en alternant photographie et petits jobs... Et ça tombe bien, avec tout l'entrain médiatique à Yuuei et le soulèvement de cette ligue de vilains, il pourrait bien prendre le cliché du siècle et enfin pouvoir vivre de sa passion.

image_footer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Johan R. Grant
Élève de troisième année
Messages : 180
Points : 25
Puissance : 2 300
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Aoû - 18:36
Salut et bienvenue ! Personnage sympa ! :3

Voilà ta note :

Longueur : 150 / 400
Orthographe : 100 / 300
Style : 400 / 700
Originalité : 400 / 600
Autres bonus : 200 (v2)

Total : 1 250 points de puissance.

Tu peux faire ta FT, signaler ton avatar, toussa toussa et jouer \o/
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: