:: Gestion des personnages :: Présentations :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La lapine venue des glaces [Terminée]

avatar
Messages : 15
Points : 1
Puissance : 1 950
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Aoû - 21:57
image_banniere
• Nom : Snekka
• Prénom : Valfreyja
• Surnom : The Huntress
• Age : 23ans
• Sexe : Féminin
• Groupe : Héros
• But : Rééquilibrer ce monde injuste
Sense of Life
Type : Activation
Condition : Contact peau contre peau
Effet secondaire : L'apparition de son alter a fait muter Valfreyja en femme-lapin
Description : Les sens nous permettent d'appréhender le monde et d’interagir avec lui. Cet alter permet d'altérer les sens de son utilisateur ou de ses cibles en augmentant ou diminuant leur intensité. Valfreyja peut ainsi obtenir une vue aussi aiguisée que celle d'un aigle, ou aveugler un adversaire. En contre-partie, elle perd peu à peu toute rationalité, se transformant en véritable furie prenant pour cible ses alliés autant que ses ennemis.


Quand Valfreyja n'était encore qu'une enfant, elle avait tout d'une poupée de porcelaine. Son teint d'albâtre faisait contre-point avec le bol d'obsidienne qui lui couvrait la tête, et son visage joufflu était illuminé par de pétillants yeux de jade. Aujourd'hui, ses amis d'enfance seraient bien en peine de la reconnaitre...

Même, de loin ou au cœur d'une foule dense, il serait difficile de la manquer. Adieu maladresse d'un corps trop plein, plus jamais ne trébuchera sur ses propres pieds ni ne s'essoufflera pour marcher à l'allure de ses petits camarades. Bonjour allure féline et démarche sautillante, son équilibre n'a d'égal que sa souplesse et elle en ferait pâlir une danseuse étoile. Prenez toutefois garde à ses griffes, elle sait s'en servir. De sa mère, elle a hérité son alter. De son père, elle a hérité son air. Dans cette famille, point de traits humains, mais plutôt bestiaux. Singe, loup, ou cerf... Valfreyja est un lapin.

La petite fille ronde d'hier est maintenant une grande jeune femme a la silhouette élancée. Du haut de son mètre quatre-vingt, elle semble dominer le monde et ses oreilles de léporidé ne font qu'accentuer cette impression. Recouvertes d'un poil blanc court, touffu et tâché de brun sur les pointes, elles s'agitent en tous sens pour capter le moindre son environnant. A la manière d'un chat ou d'un cheval, elles reflètent également son humeur changeante. Tantôt frétillantes d'excitation, fièrement droites et attentives, ou couchée en arrière par la peur, ses oreilles s'expriment avec autant de variété que les traits de son visage.

Même si Val ne manque pas de variété d'expression, ce n'est pourtant pas ce qui se remarquera en premier lieu. Ses courts cheveux de jais ne sont plus, remplacés par une folle crinière enneigée. Sa chevelure s'étend telle une cascade le long de son dos pour chuter bien au-delà des reins, au delà de cette petite queue ronde et touffue, et danse au rythme de ses pas. De nature sauvage, si Val n'en prend pas soin régulièrement, elle aurait tôt fait d'avoir un ballot de foin sur la tête en lieu et place du bouquet de soie qu'elle aime arborer.

De sa peau si semblable à la porcelaine, ne persiste plus que la douceur. Son teint laiteux est devenu chocolat. Autrefois lisse et sans défaut, il est maintenant recouvert d'un très fin duvet. Si l'on s'approche au point de le distinguer, on peut également noter la présence de fines cicatrices, vestiges d'un drame du passé. Notre amie lapine est une femme active qui ne se laisse pas souvent aller à la paresse, et son corps le lui rend bien. Les courbes de sa féminité s'équilibrent généreusement avec des muscles finement dessinés pour former une silhouette des plus agréable à regarder.

Pour en revenir à la variété de ses expressions, son visage les exprime toujours avec intensité. La bouille ronde de son enfance a cédé la place à des traits plus fins et plus doux. Son air juvénile est accentué par un petit nez rond légèrement en trompette et une bouche aux lèvres pleines et à l'expression souvent boudeuse. L'iris de ses yeux est fait d'ambre rougeoyant, mais quand l'ivresse du combat lui fait perdre la raison, le blanc de ses yeux vire au noir tel un animal sauvage.

Afin de profiter au mieux de son alter, et étant de nature résistante aux basses températures, Valfreyja a adopté un style vestimentaire candide et charmeur qui dévoile son corps en toute pudeur. Le coton, le lin, ou d'autres matières légères et fines sont ses amies de tous les jours, tandis que le cuir lui tient de compagnon d'armes pour ses missions. Elle porte très peu de bijoux et n'est pas très coquette. La simplicité fait partie de son charme.


L'amour de la vie... Voilà une notion qui correspond parfaitement à Valfreyja. Elle aime la vie, elle aime le monde qui l'entoure. Elle le trouve beau et veut apprécier chaque minute, chaque seconde que la vie lui offre.

Si vous la croisez un jour dans la rue, elle vous donnera l'impression d'être de bonne humeur en permanence. Souriante et s'amusant de tout et de rien. Si vous lui adressez la parole, elle sera ravie de faire votre connaissance. Elle a un petit côté timide qui l'incite à laisser les autres venir à elle plutôt que l'inverse. Elle gardera également quelques secrets ou se montrera discrète sur sa vie privée ou sa famille. Toutefois, sa curiosité aura tendance à prendre le dessus... Alors ne vous étonnez pas de finir enseveli sous une avalanche de questions toutes plus variées les unes que les autres !

Malgré cette exubérance, elle sait se montrer raisonnable. Elle n'est pas spécialement coquette et ne passera pas des heures à faire du shopping ou à se pomponner le matin. Elle est plutôt du genre à prendre soin de son corps sans éprouver le besoin d'ajouter des accessoires. Elle n'est pas non plus gourmande, et préférera des bons petits plats en petite quantité que de s'empiffrer de pâtisseries.

Cette retenue se retrouve dans le sérieux qu'elle peut avoir lors de ses missions, mais aussi dans sa volonté d'aider les autres. Si une personne est en difficulté, elle n'hésite pas à intervenir et à venir à son secours. Elle sait toutefois qu'à trop assister les autres, on ne les rend que plus dépendant, et ce n'est pas un service à leur rendre. Apprendre à agir par soi-même, car il n'y aura pas toujours quelqu'un pour vous secourir... Cette leçon, elle l'a apprise dans le sang et les larmes, mais nous y reviendrons plus tard.

Parlons plutôt d'un sujet plus léger... l'Amour. Eh oui, comme tout le monde, il lui arrive de tomber amoureuse. Son petit kokoro n'est pas un sucre d'orge fondant à la moindre occasion, mais elle a quand même ses faiblesses. Pour commencer, elle est attirée par les Héros. Pas uniquement les Super-Héros, mais les héros qui s'investissent dans une cause avec passion. Le modèle de ses parents l'a profondément marqué. Elle est également une grande romantique, une fleur bleue qui pense offrir son corps à l'homme qui deviendra son époux. Le petit problème qui se pose à elle, est qu'elle a un "léger" penchant pour le masochisme. Toute douleur lui provoque du plaisir, et elle est naturellement attiré par celui qui provoquera cette douleur.

Elle tente généralement de masquer son trouble par des excès de colère. Elle n'est toutefois pas très crédible, car elle aime les personnes qui l'entourent, et ne sait pas se mettre en colère contre elles. Ses colères lui donnent un air plus mignon que terrifiant, autant dire que cela lui pose quelques soucis en tant que professeur. La seule chose qui la fait réellement sortir de ses gonds, c'est la mise en danger de ses proches ou de ses élèves et la remise en question de ses valeurs héroïques.

Par valeurs héroïques, comprenez par là : l'image qu'elle se fait des Héros. A ses yeux, ce n'est pas juste un fonctionnaire au même titre qu'un policier ou une personne dotée d'un alter. Un Héros peut n'avoir aucun pouvoir et pourtant être capable de réaliser de grandes choses. L'héroïsme peut se révéler en chacun de nous, en toute circonstance. Ce don se cultive, et c'est par l'éducation et l'entrainement que l'on peut le développer. Plus cette valeur sera répandue, et plus sûr sera le monde à défaut d'être juste. Voilà pourquoi elle est devenue Héros et professeur.

Pour bien comprendre Valfreyja, il faut savoir que le sacrifice de son père l'a profondément marqué. Il se battait pour un idéal, pour sauver des êtres en détresse qui faisait presque partie de lui. Et pourtant, pour la sauver, il a mis fin à leurs jours. Et il est mort pour elle. Son alter n'était pas très puissant, mais à ses yeux, il était le plus grand des Héros. De ce jour, Valfreyja en a gardé un idéal à atteindre et une phobie à surmonter : les loups.

Il était une femme... Kirsten, journaliste en Suède. Un jour, on lui confia un reportage sur la préservation des loups dans leur milieu naturel. Pour donner de l'impact à son article, elle se mit en quête d'un personnage qui pourrait éveiller les cœurs et les esprits. Elle voulait... Un héros. Oh, pas un Super Héros capable de tout balayer sur son passage, non ! Elle voulait un de ces héros du quotidien dont on ne parlait plus que rarement. Elle rencontra finalement Liam, un homme s'occupant d'une petite réserve naturelle à la frontière de la Suède et de la Norvège. Kirsten, qui s'intéressait principalement à sa petite carrière et à l'impact qu'aurait son article, finit par épouser la cause des loups autant qu'elle épousa l'homme.

De leur union, naquit la petite Valfreyja. Enfant précoce, elle prononça très tôt ses premiers mots et se lança tout aussi rapidement à la découverte du monde qui l'entourait. La petite famille vivait à l'entrée de la réserve dont Liam s'occupait. Pour la petite aventurière, c'était un terrain de jeu incroyable. Heureusement, ses parents gardaient toujours un œil sur elle, les loups veillaient également. Car oui, les loups de la réserve la considéraient comme une des leurs.

Liam possédait un alter de mutation en loup. Il avait appris à s'intégrer à la meute qu'il protégeait. Il avait également intégré Valfreyja, même si elle n'était qu'une petite humaine sans alter pour l'instant. Il faisait confiance à la meute pour veiller sur sa fille, mais il ne la quittait jamais vraiment bien longtemps du regard quand elle jouait avec les louveteaux. Un coup de crocs était vite arrivé.

Vivant dans les bois et parmi les loups, on pourrait croire que Valfreyja deviendrait une petite sauvageonne... Et pourtant, il n'en fut rien. Kirsten travaillait maintenant pour un journal local, et voyageait beaucoup dans la région. Il lui arrivait d'emmener Val avec elle, et quand le couple devait s'absenter de la maison pour plusieurs jours en raisons de leurs activités respectives, la petite était confiée à des amies elles-mêmes mères de famille. Curieuse de tout, la petite se faisait parfois gronder, mais cette curiosité la poussait autant vers le monde que vers les personnes qui l'entouraient.

Vers l'âge de quatre ans, ses parents se montrèrent plus vigilent, car ils guettaient l'apparition de son alter. Celui-ci ne sembla pourtant pas se manifester. Les parents ne s'en inquiétèrent pas particulièrement, car dans les familles respectives, les alters "tardifs" arrivaient de temps en temps. Il faut dire aussi que l'arrivée de Lars, le petit frère de Valfreyja, dans la famille les occupaient également.

A l'école, certains enfants la charriaient sur son absence d'alterité. De peur qu'on ne la prenne pour cible, ses parents l'inscrivirent à un club de lutte. Plus tard, elle réclama de faire de la danse, car elle admirait beaucoup une Super Héroïne du nom de Ballerina. Cette période fut moins tendre pour elle, la cruauté de ce monde venait la titiller de sa lame acérée. Valfreyja avait le soutien de ses parents et de ses enseignants, elle avait aussi pour elle un caractère positif qui lui faisait voir la vie du bon côté. Elle ne sombra pas dans la solitude née de la souffrance du harcèlement.

Alors qu'elle approchait de ses huit ans, son alter apparut enfin. Quelques signes avant-coureur auraient pu mettre la puce à l'oreille de ses parents, pourtant, ils avaient relâché leur vigilance. Ce jour-là, Valfreyja jouait avec la meute tandis que son père aidait une femelle à mettre bas. Le premier changement s'opéra dans ses perceptions. Tout lui parut plus vif, plus bruyant, plus... intense. Les loups s'inquiétèrent pour elle quand son corps commença à changer, se transformer, et son odeur se modifiait également. Ceux qui s'approchèrent furent touchés par son alter, leurs instincts s'en retrouvèrent décuplés... Et ils l'attaquèrent.

Les cris de Valfreyja alertèrent sont père, et celui-ci n'eut d'autre choix que de se lancer dans la mêlée. Le combat qui s'ensuivit fut d'une violence et d'une sauvagerie extrême. Les loups ne comprenaient pas comment l'un des leur avait pu devenir aussi appétissant qu'un lapin, et ils ne comprenaient pas pourquoi l'un des leur protégeait une proie. Liam voulait protéger sa fille, et pour cela, il était obligé de se battre contre ceux qu'il avait passé sa vie à défendre. Quand le combat s'acheva, il n'y avait plus que des corps se vidant de leur sang, des gémissements de mort, des cris plaintifs... Et les sanglots d'une petite fille agonisante.

Quand Kristen découvrit la scène, elle en fut bouleversée. Son époux avait déjà rendu son dernier souffle, et elle fut obligée d'ignorer son corps dans un premier temps pour sauver sa fille. Depuis cet évènement, Valfreyja est confrontée à une phobie des loups qui vient en contradiction de l'admiration pour son père, son sauveur, son Héros. Kristen surmonta l'épreuve en quittant la région pour rentrer dans sa famille. Elle venait de perdre une grande part d'elle-même et sombra dans une profonde dépression. Seuls ses enfants la retinrent de mettre fin à ses jours.

Le positivisme de Valfreyja en prit un sacré coup, mais elle avait appris à prendre soin de son petit frère, et grâce au soutien du reste de la famille, elle se mit en tête de prendre soin de sa mère. C'est à peu près à cette époque-là qu'elle découvrit All Might. Il ne parvint pas à détrôner Ballerina dans son cœur, mais il fut une grande source d'inspiration pour elle. Val avait vécut avec des héros du quotidien, ses parents, mais il venait de lui donner envie de devenir une Super Héroïne.

Elle se mit à travailler d'arrache-pied pour obtenir d'excellents résultats à l'école. Toujours membre du club de lutte, elle abandonna toutefois la danse pour la gymnastique. La mort de son père pesait lourd sur son cœur, mais pour sa mère, elle séchait ses larmes et cherchait par tous les moyens à lui montrer les beautés de ce monde et les joies de la vie. Sa relation avait son frère en était un très bon exemple. Il lui en avait un peu voulu de la mort de leur père, mais il avait fini par comprendre, en particulier quand son propre alter fit son apparition. Se transformer en éléphant quand on visite le musée de la faïence n'est pas une très bonne idée.

Ses efforts furent récompensés quand sa mère retrouva un travail stable et se remit au sport. Kristen voyageait très peu à présent, préférant rester avec ses enfants. Elle s'était même impliquée dans une association visant à animer la vie de leur quartier. Ce fut par ce biais qu'elle rencontra Elke, une fleuriste à la voix d'ange. Personne ne s'y attendait, mais les deux jeunes femmes formèrent un couple très rapidement. Toute la famille n'accepta pas forcément cette union "contre-nature", mais Kristen pouvait compter sur le soutien indéfectible de ses enfants.

Valfreyja parvint à entrer dans une école de Héros de bonne réputation. Elle se retrouva face à des alter bien plus offensifs que le sien, et il lui était difficile de se démarquer. Depuis toute petite, elle avait appris à développer son corps pour ne pas se reposer uniquement sur son alter. Ses camarades se moquaient gentiment d'elle et de ses cabrioles en la surnommant Bunny Girl. Ses professeurs se montraient plus critiques et reconnaissaient son potentiel.

Lors de son premier stage, elle fit une demande inhabituelle : partir dans une agence à l'étranger. Elle se montra suffisamment motivée pour qu'une agence française accepte de l'accueillir. Au cours de ce stage, elle fit une rencontre atypique. Kaleïdo Switch, alias Tatamaru, était un idole japonais venu en France pour tourner une série de clip pour son nouvel album. Val fut chargée de sa protection, car un groupe de fan le harcelait en permanence. Il avait seulement quelques années de plus qu'elle, et le courant passa tout de suite entre eux. Toutefois, et malgré une très forte amitié qui tournait au flirt, Val ne se laissa jamais détourner de son travail. Elle parvint même à faire arrêter les harceleurs.

Quand elle rentra en Suède, elle garda contact avec Tatamaru et ce dernier la poussa à venir au Japon. Ne connaissant pas la langue, la jeune fille lui fit la promesse d'apprendre le japonais en une année et de lui rendre visite pendant ses vacances d'été. Ses études se passaient bien en temps normal. Sa motivation et sa bonne humeur étaient appréciées, ses efforts étaient reconnus et elle se hissait progressivement vers les meilleurs de son école.

Lors de son deuxième stage, elle partit aux Etats-Unis. Sa vision presque idyllique du monde fut alors confrontée à ce que la société pouvait offrir de pire : traite des blanches, trafic d'enfants, et séquestrations en tout genre. Et pourtant, tout n'avait commencé que par l'enlèvement d'une standardiste. Au cours de la traque qui s'ensuivit, Valfreyja gagna son surnom de The Huntress, et la reconnaissance de ses pairs. Malgré cet aperçu de l'enfer humain, la jeune fille parvint à garder le sourire et à aimer le monde dans son ensemble.

Quand l'année toucha à sa fin, elle tint sa promesse... Elle partit au Japon. Toutefois, elle ne comptait pas juste y passer ses vacances. Grâce à ses nombreuses recommandations, elle parvint à entrer à l'U.A. ! Malheureusement pour elle, les choses ne se passèrent pas du tout comme prévu. Tatamaru... Était en réalité un coureur de jupon qui n'avait aucun scrupule à avoir plusieurs petites amies en même temps. Certaines l'acceptaient sans peine, mais pas Valfreyja. La rupture fut rude, mais pas autant que son redoublement.

Elle était devenue une des meilleurs de sa précédente école, elle pensait avoir fait ses preuves lors de ses stages... U.A. était d'un autre niveau. En réalité, elle aura pu obtenir son année, mais de justesse. Le choix lui fut donné, et par fierté, elle redoubla. Ces deux années furent difficiles. Arrivée en cours d'année à cause du décalage entre les différents systèmes scolaires, elle ne parvint pas tout à fait à rattraper son retard.

L'année suivante, un Super Vilain lança un gaz toxique qui provoqua une épidémie dans la ville où vivait sa famille. Malgré son arrestation, il fallut beaucoup de temps à la ville pour se remettre, et toutes les victimes ne survécurent pas. Elke, sa belle-mère, fut de celles-là. Valfreyja perdit également deux cousins et une tante, mais sa mère et son frère s'en sortirent indemne. Tout le long de son année, la jeune fille devait suivre ses cours tout en recevant régulièrement des nouvelles pas toujours très bonne de sa famille. Elle craignait à chaque instant de perdre un être cher.

Elle décrocha finalement son diplôme haut la main, et ne regretta pas son choix de redoublement. Elle eut d'ailleurs la surprise de voir arriver sur le sol japonnais sa mère et son frère. Au cours des deux années passées au pays du soleil levant, Val n'avait pas caché à sa famille qu'elle s'était prise d'affection pour le pays et envisageait de s'y installer. Elle leur avait donc envoyé de nombreuses photos et leur avait raconté de nombreuses histoires. Elle ne s'attendait pas à "contaminer" ses proches au point de les faire venir s'y installer également. Sa mère trouva rapidement un emploi dans une chaine de télévision et se lança dans l'écriture d'un roman. Son frère avait suivi également un cursus de Héros et trouva une place dans une agence spécialisé dans les sauvetages.

De son côté, Valfreya reçut de nombreuses propositions à l'obtention de son diplôme. Contrairement à ce qu'elle avait prévu, elle ne resta pas longtemps au Japon. De nombreux conflits éclataient à différents endroits du globe, et voulant se rendre la plus utile possible, Valfreyja changea à plusieurs reprises d'agences et de pays. Amérique du Sud, Afrique, Moyen-Orient... Pendant quatre ans, elle mit ses compétences au service de différents gouvernements, et particulièrement dans des missions d'infiltration.

Lors d'une mission dans les montagnes du Caucase, Valfreyja affronta un Super Vilain capable de faire ressurgir les plus grandes peurs de ses adversaires. Aux yeux de la jeune femme, il prit alors l'aspect d'un loup et se lança à sa poursuite. Prise de panique, elle prit la fuite, courut à en perdre haleine, et acheva sa course en tombant du haut d'une cascade. Elle manqua d'y perdre et la vie et l'esprit. Le Super Vilain parvint à s'échapper, et la jeune femme resta en convalescence plusieurs semaines.

A cette occasion, elle se remit en question, elle et son parcours. Elle ne pouvait pas être partout à la fois, et sa famille lui manquait. Elle avait bien failli finir ses jours loin d'eux et l'idée lui était inacceptable. Elle prit alors la décision de rentrer au Japon. Plusieurs agences nippones n'hésitèrent pas à lui faire de nombreuses demandes, celle de l'U.A. la prit par surprise. Elle avait elle-même reçu les enseignements de Héros, mais ne s'était jamais imaginée donner des cours à son tour. Pourtant, elle se laissa tenter par l'aventure...

image_footer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Johan R. Grant
Élève de troisième année
Messages : 195
Points : 25
Puissance : 2 300
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Sep - 16:21
La longue fiche de la lapine enfin terminée ♥

Voilà ta note :

Longueur : 300 / 400
Orthographe : 250 / 300
Style : 500 / 700
Originalité : 500 / 600
Autres bonus : 200 (héros) + 200 (V.2.)

Total : 1 950 points de puissance.

Va jouer !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: