:: Gestion des personnages :: Présentations :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Max Chandler [Finie]

avatar
Max Chandler
Élève de seconde année
Messages : 13
Points : 1
Puissance : 2 000
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Aoû - 18:46
image_banniere
• Nom :
• Prénom :  Max
• Surnom : Maxou, Pâlichon, Bougie (par sa mère)
• Age : 17 ans
• Sexe : Principalement mâle, mais change occasionnellement.
• Groupe : Etudiant à l'école des héros.
• But : Devenir un héros-sans-frontière.
Alter
[Note d’intention : Alter de type mutation. Max est une bougie humaine, son corps est composé à 90% de cire et les 20% restant un mélange de corde et de similis d'organes. Cette corde est son corps principal, et sécrète continuellement de la cire. Il peut, à moindre échelle, enflammer les bouts de cette corde afin de modeler la cire qui le compose. Il a encore un peu de mal à gérer le séchage de la dite cire et a encore tendance à fondre entièrement quand il est embarrassé. Heureusement il peut se remodeler un corps après quelques minutes, une fois son état mental stabilisé.]



Pour des raisons pratique, je parlerai de Max au masculin, comme mon fils, même si techniquement parlant, il pourrait tout à fait être une fille. Les mystères de la science, n’est-ce pas ?
Max est une drôle de chose, sur bien des points. J’aimerais vous dire qu’il est petit, mais ce serait vous mentir. Il peut, effectivement, se faire plus petit en raison de son alter, mais sa taille réelle est de presque 1m90 ! Je dis presque, car Max, c’est un peu comme un oignon : il y a toujours plusieurs couches. Si vous voyez la référence à Shrek. Il fait 1m90 en tout, mais pour ça, il faut compter la petite mèche et flammèche qu’il a au-dessus de sa tête, sans elle, il fait 1m84.
L’Alter de Max est de type mutation, et fait de lui une bougie humaine. Je ne plaisantais pas quand je vous parlais d’oignon et de couches. Je vais donc y aller par étape. Lorsque Max est né il était évident que son alter était de type mutation, mais il ne ressemblait pas encore à une bougie, plutôt à un bout de ficelle fin et difforme. Impossible de savoir son genre, son corps était trop différent. Tout maigre, avec des yeux jaunes, et la tendance à enflammer ses extrémités à la moindre contrariété. Laissez-moi vous dire qu’il en a foutu en l’air des lits pour bébés ! Il n’était pas bien beau qui plus est, c’était le moins qu’on puisse dire ! Seule, moi, sa mère, pouvait lui trouver un petit côté adorable j’en ai peur. Il avait un petit quelque chose de Bibi de Final fantasy 9. Quoi ? Ce n’est pas parce que je suis une maman que je ne peux pas être une geek non plus ! Enfin, revenons à mon fils, à sa naissance il n’avait même pas ce qu’on nomme affectueusement « une peau de bébé », comme toute les cordes, il était très rêche au toucher. Ce n’est qu’après quelques mois que cette drôle de peau-ficelle s’est mise à sécréter de la cire et à façonner ce qu’il est aujourd’hui.
La cire étant extrêmement modelable, aujourd’hui mon fils n’a plus à se soucier de son apparence. Son nez ne lui plait pas ? Il n’a qu’à chauffer un peu et en retracer la courbe. Je l’ai d’ailleurs bien entraîner à ça quand il était petit, en le faisant tourner dans des spots publicitaires. Il avait beaucoup de popularité à cette époque, grâce à sa capacité de changer son physique. Il aurait pu être mannequin (mais va savoir pourquoi il a préféré devenir un héros…) Il y a, tout de même, quelques petits détails qui ne changeront jamais. La couleur de ses yeux par exemple, c’est de moi qu’il la tient ; De très belle pupilles aux reflets ambrés ! J’ai fait de mon mieux de ce côté-là. Mais ce n’est pas tout, étant fait entièrement de cire, Max n’a aucun poil. Rien. Que dalle. Pas un poil sur le caillou, pas même des sourcils ou des cils. Lorsqu’il était petit, il en était très complexé, il faut dire que très peu d’enfants sont chauves. Heureusement, car c’est un garçon intelligent, il a trouvé une astuce pour donner l’illusion d’un cuir chevelu : il laisse continuellement une petite mèche dépasser de sa couche de cire, au niveau de son crâne. (Je sais que c’est tentant, mais n’y entortillez pas le doigt, sinon vous risquez de vous y brûler !) Il la laisse se consumer, faisant fondre la cire continuellement. J’aime le taquiner en disant que cela lui donne une magnifique toison cascadant jusqu’à ses épaules, mais en vérité c’est assez contraignant. Il doit sans arrêt passer la main sur son visage pour que les coulures ne le dérangent pas. Enfin, c’est son choix. Il a également choisir de ne pas modifier la couleur de sa cire et garder un teint blafard et maladif. Qu’est-ce que j’y peux, moi ? Je ne vais pas dire à mon enfant à quoi il doit ressembler ! Sinon ça il y a longtemps que j’aurais jeté son entière garde-robe !
Malheureusement mon fils n’a pas très bon goût en matière de vêtement, il doit tenir ça de son père. Je ne le vois s’habiller qu’avec des t-shirt trop larges, et des sweater aux slogans parfois étranges comme « i don’t give a frog » ! Il m’a expliqué que c’était plus simple pour lui, avec sa mutation, mais j’arrive bien à m’habiller avec classe malgré la mienne ! Finalement c’est peut-être pour ça qu’il est devenu mannequin, la mode ne l’intéresse pas des masses. Enfin, c’est comme ça, je lui ai peut-être donné la vie mais je ne peux pas la contrôler. C’est la dure réalité des parents je suppose.


Ah, comme il est dur de décrire le caractère de son enfant ! J’aimerais pouvoir vous dire que Max est le fils parfait dont tout le monde rêve. Et je l’aime énormément, mais il faut être réaliste, et voir les défauts de nos êtres chers. J’ai toujours dit à Max que, quand on dit une mauvaise chose à propos de quelqu’un, il faut immédiatement donner une positive en retour. C’est une règle importante pour cultiver la confiance en soi et savoir nuancer ses propos. Je vais donc procéder ainsi, même avec lui.
Tout d’abord, Max est d’un naturel timide. Il ne tient absolument pas son éloquence de moi, je serais une bien piètre diplomate avec son charisme. Je ne sais pas comment son père a pu devenir un héros avec de telles capacités à l’oral. Remarque, pourquoi un enfant ne devrait avoir que des traits héréditaires ? Peut-être que cette introversion est propre à sa personne. En tout cas j’ai fait de mon mieux pour qu’elle ne soit pas handicapante. Je n’ai pas très bien réussi, encore aujourd’hui, il a tendance à fondre dès qu’il perd le contrôle de la conversation ou se sent embarrassé. MAIS, à cause de nombreux déménagements à l’étranger, il peut se foirer dans plus de 4 langues différentes. Il faut voir le bon côté des choses !
Malgré sa timidité, mon bébé est courageux, je ne l’ai jamais vu fuir face aux responsabilités. Je me souviens que petit, il avait tendance à se dénoncer à la moindre bêtise. Geste un peu stupide, car étant enfant unique il n’avait personne sur qui rejeter la faute. Mais au moins il ne me mentait pas et je lui en suis reconnaissante. J’aurais détesté avoir à le punir pour avoir menti. Et malgré ses piètres qualités d’orateur, je ne l’ai jamais vu s’enfuir lorsqu’il était acculé dans une conversation. Il fond, oui, et d’accord, des fois cela met fin à la discussion, mais il essaye toujours d’y revenir et de trouver un compromis. Cela, en revanche, il tient ça de moi. Je lui ai appris à croire en la diplomatie. Je lui ai répété, encore et encore que frapper quelqu’un était la solution de ceux incapable d’argumenter. Bien entendu je lui ai aussi enseigné à ne pas être naïf : on ne peut pas convaincre tout le monde d’adhérer à son propre point de vue. Il sait que parfois, cela ne sert à rien de protester et qu’il faut accepter d’être en désaccord.
Je pensais qu’il avait très bien appris cette leçon, mais vu qu’il rêve de devenir un héros, j’ai quelques doutes à présent. Du moins, je crois, j’espère, connaître mon fils. Il doit avoir une bonne raison.
Je suis tout de même contente de le voir actif. Il a trop longtemps été un enfant très passif et calme. J’ai peur de lui avoir appris à trop réfléchir. Faire une liste des points positifs et négatifs et de réfléchir aux conséquences a du bon, parfois, mais cela coupe toute spontanéité. Je l’ai souvent vu se démoraliser à cause de cette tendance également, et du coup abandonner tout projet car il avait, d’après lui : « trop de points négatifs ».  J’espère que son entraînement à UA remédiera à ça, car je vois mal comment un héros pourrait s’en sortir ainsi.
Peut-être est-il simplement trop dans la lune… ? Il a toujours été un enfant créatif, et j’ai cultivé son intérêt pour les arts avec la poterie et la sculpture. Son Alter lui a toujours permis de tester sur lui-même ses nouvelles idées et contrairement à beaucoup de maman, je n’ai pas d’étagère de la honte avec les cadeaux de mon fils. Chaque fête des mères était une jolie surprise, pas de collier de nouilles pour moi. Heureusement d’ailleurs, je ne sais pas ce que j’aurais fait avec.
Son côté artiste, justement, ressort par son empathie exacerbée. Je me compte plus le nombre de fois où il est venu me voir en larmes, à cause d’un film, ou d’une histoire. Parfois parce qu’un élève de son école était mis à l’écart par les autres et qu’il se sentait mal pour lui….Maintenant que j’y pense, peut-être a-t-il toujours eu ce petit côté héroïque au fond de lui. Il a toujours détesté l’injustice, mais surtout, voir quelqu’un souffrir sans pouvoir y remédier. Le nombre de déceptions qu’il s’est pris, enfant, parce que la personne qu’il voulait aider ne désirait pas de son aide ! Cette leçon, j’aurais aimé ne jamais avoir à lui enseigner, malheureusement des fois la vie ne nous laisse pas le choix.  
Mais heureusement, Max a quand même réussi à se faire des amis à l’école, malgré ses défauts. Et comme il est amusant de le voir évoluer parmi eux. On pourrait croire qu’on connait tous de nos enfants -après tout, ne dit-on pas « connaitre quelqu’un comme si on l’avait fait ? »- mais c’est faux. Je l’ai réalisé plus d’une fois en voyant Max avec ses amis à la maison. Il se montre taquin et très peu tactile avec eux. Toujours une petite blague, une pique. Je l’ai même vu utiliser son Alter pour faire une blague à son meilleur ami en primaire ! Il avait fait tomber sa tête-de-cire (pas la vraie, en ficelle) sur le sol, et le pauvre petit a tourné de l’œil immédiatement ! Quel ennui ça a été de tout expliquer à ses parents. Enfin, depuis, Max s’est trouvée une amie avec l’alter « Frankenstein » dit-il, et il garde ce genre de blague pour elle uniquement, et seulement lors des marathons films d’horreur du mercredi.
J’ai également été plus d’une fois étonné par son petit caractère lorsqu’il était accompagné. Avec moi il est docile et sage. Je dois avoir une autorité naturelle ! Mais en présence de ses camarades il peut se montrer très têtu et pointilleux sur certains sujets, voire carrément intraitable. Je l’ai déjà vu reprendre un de ses amis qui disait « tapette » trop souvent. Je suis très fière de lui, mais également un peu inquiète. Enfin, tant qu’il a de bons principes, ça va. Une fois, je lui ai demandé son avis sur la question cependant, et il m’a étrangement répondu :
« J’ai lu quelque part que l’on est la somme de notre entourage. Et que de manière générale l’être humain a un entourage de cent personnes. Donc tout ce que j’ai à faire, c’est de garder un entourage très diversifié, non ? »
Je ne sais pas si c’est une pensée mature ou naïve. Seul le temps me donnera la réponse. Je ne préfère pas le remettre en question à haute voix pour le moment. S’il y a une chose dont je suis sûre à propos de Max, c’est qu’il est d’un naturel anxieux et a tendance à se sous-estimer, voire même à réduire ses mérites. Mon travail de mère est de faire en sorte qu’il croit en lui, aussi je lui répète aussi souvent que possible que c’est un garçon brillant, et qu’il peut réussir. Je le répèterai, à lui comme à vous, jusqu’à ce qu’il finisse par m’entendre, et finalement, me croire.


Max est ce qu’on appelle un enfant accident je suppose. Je n’avais pas prévu d’être mère, à l’époque c’était pour moi un rêve un peu flou. Je n’avais jamais eu vraiment guère plus que des amourettes, toute ma vie, sans vraiment trop comprendre l’attrait des autres filles pour la chose, et je m’étais donc focalisée sur mon travail de diplomate, tout naturellement. J’ai rencontré son père par le biais de mon travail, lors d’un voyage d’affaires en Angleterre. Nous avons sympathisé, principalement autour des problèmes liés aux alters de mutations.
Mon Alter a remplacé mon sang par de la lave, ne me demandez pas comment c’est possible. En tout cas dès que je me coupe c’est une véritable catastrophe à gérer. Lui était comme Max, très exactement. C’est d’ailleurs à cause de son Alter que nous ne nous sommes pas protégés lors de nos brefs, mais agréables rapports. Il pensait être stérile. Surprise, il ne l’était pas ! (Il faudra donc que j’en parle à Max et que je lui parle de ce point précis un jour. Dans le futur. Pas maintenant…)
En tout cas, j’ai fait un déni de grossesse, et je n’ai appris pour Max que lorsqu’il était bien trop tard pour avorter. (7ème mois très précisément, un peu tard) ! J’avais, malheureusement déjà déménagé et n’était plus en contact avec son père. Nous nous étions mis d’accord sur le fait que c’était une aventure sans lendemain. Je lui ai envoyé un message, pour qu’il sache, et après bien des mois de discussions et quelques voyages de sa part pour qu’il m’aide à gérer le drôle d’enfant qu’était max…Nous nous sommes mis d’accord pour ne pas nous marier vainement, juste pour un bébé.
J’ai donc élevé Max seule, et lui, à distance. Un appel par-ci, par-là, une lettre de temps à autre, un voyage. Loin des yeux, loin du cœur, comme on dit, le père et le fils ne se sont jamais vraiment attachés l’un à l’autre j’en ai peur. Et je n’ai probablement pas aidé, je l’avoue. Ce n’était pas parce que j’étais mère célibataire que je ne pouvais plus chercher un compagnon. Max a grandi entouré de plusieurs hommes, qui sont allés et venus, certains sont restés plus longtemps que d’autres et ont eu une influence sur lui. D’autres, il ne se rappelle même pas de leurs noms. Il s’est tout de même jamais mal entendu avec l’un d’entre eux, et je lui en suis reconnaissante. C’est un gamin adorable et bien élevé, et je crois que nous avons évité le complexe d’Œdipe.  Il ne m’a jamais fait de crise de jalousie, tout au plus, au pire, demandé quand « celui-là » allait partir, quand vraiment, il n’appréciait pas mon copain du moment.
Assez étonnement, pourtant, alors qu’il a toujours eu du mal à faire un effort et garder contact avec son père biologique, il n’en a jamais eu pour rester ami avec mes ex. Il a eu de la chance que je sois une femme raisonnable et que j’ai toujours réussi à garder des relations cordiales après une rupture. De ce fait, je crois que Max n’a jamais manqué de figures paternelles dans sa vie.
Mais de manière générale, je crois que Max a eu une vie facile. Certes, nous avons beaucoup déménagé à cause de mon travail, mais il a su s’adapter. Nous n’avons jamais manqué d’argent, et lui-même a longtemps eu beaucoup d’argent de poche car je le faisais tourner dans des pubs lorsqu’il était enfant. Aussi, j’ai été plus qu’étonnée lorsqu’à 15 ans, il m’a demandé s’il pouvait aller vivre au japon et intégrer UA, l’école des héros ! Max n’a jamais eu à voir le mauvais côté de la vie, sa cruauté, pourquoi voudrait-il combattre ce qu’il ne connait pas ? De plus c’est un enfant si sensible et posé, je l’imaginais mal patrouiller la nuit et donner des coups de pieds aux culs à des bandits d’opérette !
Cependant la détermination dans son regard m’a convaincue. Elle était si rare, jusqu’à présent il ne m’avait jamais fait part de ses projets d’avenirs. Le plus récent datait de ses 5 ans lorsqu’il voulait devenir un lampadaire. (Les enfants !) Je le pensais perdu, et peut-être l’était-il. Lorsque je lui ai demandé pourquoi, il m’a simplement répondu ceci :
« Je veux devenir quelqu’un sur qui on peut compter. »
A mes yeux, il l’était déjà, je pouvais compter sur lui. Mais il semblait avoir besoin de se le prouver à lui-même et je ne voulais pas l’en empêcher. Aussi j’ai tout fait, tiré toutes les ficelles possibles pour lui faire intégrer l’école sur recommandation.
Il n’a pas été très content de ça d’ailleurs. J’ai essayé de lui faire comprendre que ce n’était pas un pot de vin ou un avantage déloyal, après tout, pourquoi creuser à la main quand on a une pelle à disposition ? Je ne suis pas sûre qu’il ait digéré la leçon mais au moins il ne montre plus son désaccord à ce propos.
Sa première année c’est étonnamment bien passé, et j’en ai été la première surprise. Il s'est même fait remarquer lors du festival ! Je suis si fière de lui. Il m’a avoué que c’était un coup de chance, mais je suis certaine que non, j’ai regardé ses performances, il s’est montré ingénieux et déterminé. Je sais que tous les héros qui lui ont proposé une semaine de stage à leur agence ont su voir son potentiel, même si lui refuse de le voir.
UA lui fait du bien, si j’étais sceptique au début, j’en suis, aujourd’hui, de plus en plus persuadée. Il a même renoué un peu avec son père biologique. De temps à autre je l’entends lui téléphoner, et ils échangent des techniques de héros. Ils ont enfin un point en commun sur lequel discuter.
Bien sûr je continue à m’inquiéter, comment ne pas l’être ? Le métier de héros est dangereux. Rien que la semaine dernière il y avait un tueur de héros qui traînait dans les rues. Je préfèrerai le voir emprunter une voie plus sécuritaire. Peut-être diplomate, comme moi ? Ou bien mannequin, après tout j’ai encore des contacts de ce côté-là. Je ne doute pas que mon fils peut réussir tout ce qu’il entreprend, s’il s’en donne les moyens. Je lui ai toujours répété : « quand on veut, on peut ! »
…Même si, lorsqu’il avait 7 ans, il est une fois revenu à la maison, en larmes, me jurant que pourtant « il avait vraiment voulu très fort mais qu’il n’avait pas réussi quand même. »

image_footer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Johan R. Grant
Élève de troisième année
Messages : 195
Points : 25
Puissance : 2 300
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Aoû - 14:52
Recoucouuuuu \o/

Voilà ta note :

Longueur : 300 / 400
Orthographe : 200 / 300
Style : 400 / 700
Originalité : 500 / 600
Autres bonus : 200 (deuxième année) + 400 (Ancien membre)

Total : 2 000 points de puissance.

Bon, alors tu es "pré-validé". J'entend par là que tu es dans les listes, mais je te donne pas encore ta couleur. J'aimerai que tu changes un petit point dans ta fiche, concernant ton histoire : ta place sur le podium. Là, tu forces carrément les autres joueurs de ton année à ce niveau, c'paaas vraiment bon xD On préfère que, au max, t'es participé au premier tour du tournois, mais pas plus. Pas de quart de finale, par exemple.

Voilà voilà ! Une fois modifié, je complète ta validation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Max Chandler
Élève de seconde année
Messages : 13
Points : 1
Puissance : 2 000
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Sep - 18:54
Recoucou !!
Merci beaucoup pour tous ces points.
J'ai corrigé, j'ai mis à la place qu'il s'est juste fait remarquer pendant le festival et a donc eu pas mal de demandes de stage. Je ne donne pas de place. Ca va comme ça ? =)
Voilà voilà, j'ai hâte de pouvoir jouer !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Johan R. Grant
Élève de troisième année
Messages : 195
Points : 25
Puissance : 2 300
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Sep - 18:56
Parfait je val o/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: