Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato]
Élève de première année
Kei Yamada
En ligne
Kei Yamada
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 19
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiant
Puissance : 1 150
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Fiche : www
Carnet : www
Kei Yamada
Kei Yamada
Sam 29 Aoû - 18:00
- Let's go !

   Au moment où la sonnerie a retenti, je me suis empressé de sortir, sac en main, sous le regard hébété de notre professeur et du reste de la classe. Jamais je n'avais fait montre d'autant de motivation ni d'énergie durant ma scolarité ! Même pour partir en pause déjeuner ! Mais j'imagine mal qu'on court à ma poursuite : on venait d'annoncer à tous la réservation des salles d'entraînement pour notre promotion cette journée, ce qui veut dire que tout élève de ma tranche d'âge désirant parfaire son style est libre d'y accéder, même lors de la pause !
   Et c'est justement ce que la cloche vient d'annoncer.
   Je descends les marches quatre à quatre, manque de trébucher, bouscule un type au corps flasque sans m'excuser, sors du bâtiment, traverse la cour, rejoins les salles d'entraînement et, enfin arrivé devant le quartier réservé aux exercices de sauvetage, entre dans la zone qui accueillerait ma classe le lendemain. On nous avait annoncé qu'un test pratique aurait lieu à cet endroit, avec présence de lance-projectiles. A l'entrée se tient l'un des robots protocolaires de l'école. Je me présente à lui et il me laisse passer.

   Je souris malgré moi, pensant à la tête que feraient les autres - surtout notre professeur - en voyant ce qui les attend. J'ouvre le haut de mon uniforme, libérant Black Mantle, ayant ici la forme d'un juste-au-corps, lequel me tient chaud. J'entre à l'intérieur de la zone et repère peu de temps après les fameuses armes non-létales censées nous tirer dessus : elles sont rangées dans une sorte d'entrepôt, le temps que le personnel de l'établissement vienne installer le terrain...
   Ce que j'ai appris depuis mon arrivée ici - et après quelques moments passés à fureter ça et là - c'est que les munitions de ces engins n'étaient vérifiées et remplacées qu'après chaque exercice. Autrement dit : personne n'y touche AVANT. Ce qui m'offre une aubaine incroyable ! Je pose donc mon sac, étonnamment rempli, à mes pieds et l'ouvre. A l'intérieur, en plus du carnet de notes froissé et d'une trousse ridiculement petite, se trouvent les cartouches que je compte employer sur mes chers petits camarades lors de l'exercice. Souriant de plus en plus bêtement, j'en lève une devant moi pour mieux contempler l'objet de ma farce : une photo de Hanami Sato, prise juste avant qu'elle éternue, les yeux à demi-ouverts, louchant un peu, la bouche pleine de riz.
    Elle n'est pas la seule : roulés en boule, ce sont des dizaines et des dizaines de clichés pris à l'insu des élèves, tous plus ridicules et désopilants les uns que les autres et que j'ai pris et récoltés tout du long de cette année ! Un véritable travail de fourmi auquel je vais mettre un terme dès ce soir en achevant mon oeuvre !

    C'est là que j'entends un bruit venant de derrière et je me pétrifie.
Élève de seconde année
Hanami Sato
En ligne
Hanami Sato
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hana_b10
Messages : 44
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiants
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Discord : Rivy#6555
Hanami Sato
Hanami Sato
Mar 1 Sep - 22:26
••  Se taper des barres, première partie   ft. Kei Yamada

Hanami était pressée, toute la journée elle n'attendait que ça... Elle passait sa journée des plus ennuyeuses à ne penser qu'à une seule chose. Le bourreau de l'entrainement qu'elle était, n'attendait que ça, la fin de ces cours mortellement ennuyeux, pour aller s'entraîner d'arrache pied à la création de nouvelles techniques ! Mais, cette fois elle avait autre chose en tête, son pouvoir était plus du domaine défensif, mais cela devait absolument changer. La meilleure défense c'est l'attaque ! Tout ce que Hanami voulait, c'est créer des techniques plus offensives, peut-être en essayant de rentre le "vent" coupant ?... Elle n'avait pas vraiment d'idée précise de ce qu'elle voulait faire mais, tout se mettra en place dans son esprit, une fois qu'elle aurait foulé le sol de la salle d'entrainement. Surtout qu'il avait annoncé un test pratique, il fallait qu' Hanami déchire tout ! Elle avait eu l'autorisation d'un professeur, elle était vraiment trop contente, même si son visage ne laissait rien paraître. La jeune fille souffla d'exaspération devant l'ennuie mortel qui recouvrait la salle comme une brume matinale.

La sonnerie marqua la fin des cours. Tout le monde se leva mais, Hanami fit l'une des premières a sortir, elle avait déjà tout préparée, elle descendit les escaliers, croisant quelqu'un qui se plaignait de s'être fait bousculer, quelle bande de mauviette. Elle souffla de nouveau d'exaspération, continuant son chemin. La jeune femme entra dans les vestiaire, quittant son uniforme pour sa tenue d'entrainement. La jeune femme quitta les vestiaires tout en attachant ses cheveux en une queue de cheval assez haute, histoire que tout cela ne la gène pas trop pendant qu'elle allait s'entraîner. Elle fit quelques pas avant d'apercevoir quelqu'un au loin, elle plissa les yeux, se demandant qui cela pouvait bien être, surtout avec son sac à l'intérieur de la zone d'entrainement...

Hanami avait d'un pas léger et discret, elle savait ne pas se faire remarquer. Sans bruit elle se glissa derrière le garçon, elle le connaissait oui, il l'exaspérait au plus au point, elle avait toujours un air blasé quand elle le voyait. Pour elle, c'était simplement un petit rigolo. Et là, elle le vie... L'objet du crime.. Ce qui fit tout basculer... Ce qui allait être la cause de la mort de Kei !! Cette photo, horrible et hideuse photo, qui frappa l'égo d'Hanami en plein entre les deux yeux ! "Headshoot". Cela avait l'air de bien l'amuser. Lui fracasser le crane contre le mur, l'amusera surement aussi !

-MAIS C'EST QUOI CA ?!?

D'une main elle saisit l'épaule de Kei, le faisant basculer vers l'arrière pour attraper ce truc qui n'aurait jamais dû exister. Elle réussit à l'attraper avant de se retrouver face au garçon, elle écrasa la photo dans son poings, ses yeux enflammés et brillant d'une rage venue d'un autre monde se posèrent sur Kei. Elle siffla entre ses dents "Je vais te fracasser..." Avant d'écraser son poing à côté du visage du jeune homme, sur le sol sableux de la zone d'entrainement.
- J'espère que tu cours vite. SALE PETIT MORVEUX !!


Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hanasi10

••• Quand je t'ai vu Invité, je suis tombée à tes pieds. Mais ne rêve pas, j'ai juste trébuchée... •••
Je te regarde, tu me regardes, tu crois que je t'aime mais je t'emmerde. ♥️

Hana' parle en crimson.

Élève de première année
Kei Yamada
En ligne
Kei Yamada
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 19
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiant
Puissance : 1 150
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Fiche : www
Carnet : www
Kei Yamada
Kei Yamada
Jeu 3 Sep - 12:33
- Et mer...

   Me voilà plaqué au sol avec une furie au dessus de moi. Pire : Hanami, laquelle figure également sur le cliché que je zieutais quelques instants plus tôt. Son poing s'abat à quelques millimètres de mon visage. Son regard en dit long sur toutes les atrocités qu'elle est prête à m'infliger pour me faire payer ce qui lui semble être la pire infamie.

- J'espère que tu cours vite. SALE PETIT MORVEUX !!

   Je déglutis bruyamment, imaginant sans mal la sentence qui m'attend. Je recule le plus vite possible, m'appuyant de mes coudes et de mes jambes, pour me relever dos à un mur.

- Att... Attends ! C'est pas ce que tu crois ! Enfin pas tout à fait...

   Mais je vois bien que ce n'est pas le genre de phrase qui va la calmer... Même-moi je ne suis pas entièrement convaincu ! Je sens la menace grossir, et je dois vite trouver l'argument qui me sauvera si je ne veux pas finir à l'infirmerie d'ici les deux prochaines minutes :

- J'ai d'autres photos !

   Quelle erreur ! Heureusement je m'en rends compte avant qu'il ne soit trop tard et ajoute précipitamment :

- D'autres gens ! Pas que toi ! Plein de gens ! C'est juste pour rire...

   Et c'est là que je comprends qu'il faut vraiment que je cours pour sauver ma vie. D'instinct, je change la forme de Black Mantle pour pouvoir me protéger avec trois bras. Juste au cas où... Il me semble que son Aérokinésie lui permet de contrôler l'air qu'elle expire. Si elle l'utilise, je risque de me faire souffler en un rien de temps !
   Je m'éloigne donc un maximum de la zone des lance-projectiles, au pas de fuite. En sachant que cette fille me court après, j'ai le coeur qui bat vite et fort, et pas pour les bonnes raisons ! Sacrée poisse que je possède ! Je dois trouver quelque chose pour cesser cette folie avant qu'il ne soit trop tard. Il y a un toujours un temps donné pour s'expliquer ; passé ce temps, il devient de plus en plus difficile de s'excuser sans causer de dommages irréversibles. Je lui crie donc en courant :

- Et si on s'expliquait calmement ?! Autour d'un thé ou autre, assis à la cafet' ou...

   Mais je n'ai pas le temps de finir ma phrase.
Élève de seconde année
Hanami Sato
En ligne
Hanami Sato
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hana_b10
Messages : 44
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiants
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Discord : Rivy#6555
Hanami Sato
Hanami Sato
Jeu 3 Sep - 15:46

Rien à foutre, elle en avait absolument, royalement rien à faire de ses excuses a deux balles où même de tout ce qu'il pouvait dire. Il avait piqué son égo, c'était surement ce qui la rendait complètement folle ! Une vraie furie sortie tout droit des enfers ! Hanami fit craquer ses doigts, prête à lui fracasser, que dis-je ? A lui exploser son joli minois ! Il dit quelque chose, Hanami ne l'écoutait plus, elle était complètement hors d'elle et, simplement pour une photo, c'était une réaction visiblement démesurée et excessive mais, Hanami ne supportait pas cela, s'il y a bien quelque chose qu'il ne faut surtout pas faire, c'est piquer son punaise d'égo.

- D'autres gens ! Pas que toi ! Plein de gens ! C'est juste pour rire...

Elle s'arrêta deux secondes, un air incrédule sur le visage, pleins d'autres ?! Pour ... Rire ?... Cela la rendait encore plus furieuse et, elle était persuadée que cela ne ferait pas rire non plus, toutes les autres personnes concernées ! Alors, comme ça, cela amusait le petit asticot de prendre des photos honteuses de ses camarades ? Mais elle n'eut pas vraiment le temps de réagir, enfin, il l'avait stoppé, parce que sur le coup de la révélation elle avait, un instant réfléchit, ce qui permis à Kei de s'enfuir en courant. Hanami afficha un large sourire en frappant ses poings l'un contre l'autre. Et elle s'élança, avec une certaine rapidité, elle tenait la distance, elle avait réussi à se rapprocher, c'est qu'il court vite l'asticot !

- Et si on s'expliquait calmement ?! Autour d'un thé ou autre, assis à la cafet' ou..

Elle allait lui répondre un truc du genre " RIEN A FOUTRE? JE VAIS TE BOUFFER L'ASTICOT !" Mais, elle n'en eut pas le temps, le jeune homme n'avait même pas pu finir sa phrase qu'elle le vit, ce putain de petit cailloux, enfin il n'était pas si petit que ça.. Il faisait presque la taille de son poing à quatre ou cinq centimètres près. C'était plus une pierre qu'un cailloux au final ! Il était apparut là comme ça, elle essaya de l'esquiver mais, sans résultat, tout ce qu'elle réussit c'est que son pied atterri directement dessus, avec la vitesse de sa course, sa cheville se tordit et elle finit par se ramasser, mais d'une violence, le visage en premier sur le sol dur. Elle ne bougea pas, pendant plusieurs secondes, d'interminables secondes. Elle finit par essayer, tant bien que mal de se relever. Elle avait trop mal au nez, au front aussi sans oublier sa cheville douloureuse. Elle réussit à se mettre assise. Elle avait un peu la tête qui tournait, peu-importe, elle voulait envoyer une bourrasque dans les pieds de Kei pour que, lui aussi se ramasse la gueule, comme la pauvre bête qu'il était mais, elle n'y arriva pas, elle ne savait pas pourquoi, c'était surement dû au choc qu'elle venait de subir ! Comme si ses pouvoirs ne fonctionnaient plus. La jeune fille aux longs cheveux, s'essuya du revers de la main son nez, elle vit le sang mais, peut -importe, elle se mit sur ses pieds.

-J'ai toujours assez de force pour te buter.. Annonça-t-elle en s'avançant en boitant.



Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hanasi10

••• Quand je t'ai vu Invité, je suis tombée à tes pieds. Mais ne rêve pas, j'ai juste trébuchée... •••
Je te regarde, tu me regardes, tu crois que je t'aime mais je t'emmerde. ♥️

Hana' parle en crimson.

Élève de première année
Kei Yamada
En ligne
Kei Yamada
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 19
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiant
Puissance : 1 150
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Fiche : www
Carnet : www
Kei Yamada
Kei Yamada
Sam 5 Sep - 20:56
- Aïe...

   Rien que la voir chuter a fait mal à voir. Je grimace toujours en la regardant se relever, avec ce même regard de défi haineux de tout à l'heure, le nez sanguinolent en plus et le pas mal assuré. Je continue de la regarder, hésitant. Nous nous fixons ainsi le temps que je choisisse de réagir. J'aurais bien répondu quelque chose en rapport avec la situation d'origine... Mais je ne suis plus du tout dans le mood. Comment la prendre au sérieux après qu'elle se soit vautrée de la sorte ?
   Je soupire et, sans prévenir, change la taille de mon Troisième bras et l'agrippe toute entière : seules sa tête et ses jambes ressortent. A cette distance, difficile pour elle d'y échapper. C'est un coup un peu traître mais je ne laisse filtrer aucune mauvaise intention. Le but n'est pas de lui faire du mal, mais de la porter sans qu'elle est à forcer sur une zone sensible. Et aussi de la neutraliser un temps :

- Allez c'est bon, calme-toi un peu. On va pas se chamailler alors que tu t'es fait mal... Sérieux...

   J'hésite avant de continuer. Je la regarde pour voir si je n'appuie pas où il ne faut pas. Elle n'a pas l'air coopérative, évidemment. Mais tant pis, je la rapproche et enchaîne :

- Je sais très bien que si tu le voulais, tu pourrais me souffler dessus là tout de suite et ce serait fini. Mais avant ça : laisse-moi au moins m'expliquer. D'accord ?

   Et pour lui montrer que je suis de bonne foi, je récupère la photo d'elle qu'elle sert toujours dans son poing et la déchire sous ses yeux. J'attends un peu pour laisser le temps à mon acte de faire effet et desserre doucement Black Mantle avant de lui proposer mon épaule.
   
    Je l'invite à rejoindre mon sac pour lui montrer le reste de mes clichés. J'en sors la plupart. Aucun d'eux n'est réellement compromettant. Ils sont juste drôles - selon moi - et même si les personnes concernées peuvent se sentir honteuses de les voir circuler, savoir que les autres sont logés à la même enseigne les rassurera forcément : chacun peut se retrouver dans la position du moqueur et du moqué, et c'est en cela que ma farce est bénigne.
   C'est un peu comme ces anniversaires où l'on passe les photos du concerné à l'écran, dans un ordre particulier, avec des légendes plus ou moins cocasses. ce sont des souvenirs, bons comme mauvais. Là, j'ai juste voulu transformer notre prochain exercice en événement de la sorte. Evidemment, le prof me ferait la morale pour ça. J'aurais peut-être droit à un rendez-vous chez le directeur pour avoir faussé un entraînement. Mais ça aurait été un souvenir pour tout le monde, et ce peu importe le ressenti ! Les liens de tous s'en seraient forcément resserrés. Après tout, comme dit ma mère : "Ce sont les imprévus du quotidien qui font que la vie vaut la peine !" Et mon père qui enchaîne : "Tout l'avenir se fait dans le détail." Ce qui a un sens profond. Je crois. En tout cas, ils sont artisans donc ils savent de quoi ils parlent.
   En tout cas, c'est ainsi que j'ai présenté les choses à Hanami, dont j'attends maintenant la réponse... Et pour l'instant je n'arrive pas à déchiffrer son humeur.
Élève de seconde année
Hanami Sato
En ligne
Hanami Sato
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hana_b10
Messages : 44
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiants
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Discord : Rivy#6555
Hanami Sato
Hanami Sato
Lun 7 Sep - 14:26

Non mais sérieusement, même morte elle continuerait de le poursuivre, elle comptait bien lui écraser son poing dans le visage où au minimum dans son ventre... Kei avait fini pour en profiter et avait donc saisit Hanami avec son Alter, elle soupira, consterner. Elle ne savait pas du tout pourquoi elle n'avait pas réussi a utiliser le sien, sans vraiment y réfléchir, elle met bien évidemment cela sur sa chute pitoyable qu'elle venait de faire. Elle ne bougeait plus, l'Alter du garçon l'en empêchait de toute façon, elle essaya de se débattre en vain. C'était une lutte perdue d'avance, elle soupira de nouveau, de résignation cette fois. Il avait gagné, pour l'instant. Hanami n'est pas une trop mauvaise joueuse mais, elle avait la rancune plus que tenace.

- Je sais très bien que si tu le voulais, tu pourrais me souffler dessus là tout de suite et ce serait fini. Mais avant ça : laisse-moi au moins m'expliquer. D'accord ?


-Tch Ce fut la réponse de cracha Hanami, pleine d'exaspération de s'être laissée prendre au piège. Elle fut tout de même surprise de voir Kei déchirer la photo, elle l'observait donc sans rien dire, elle avait fini par se résigner, elle ne luttait plus du tout, elle acceptait donc la défaite. Même si elle savait que son explication ne changerait rien au fait, qu'il avait profondément heurté son égo, il restait le fait, qu'elle se sentait honteuse et vexer, même si elle savait bien qu'il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat. La jeune fille savait bien que sa réaction était disproportionnée mais, c'était plus fort qu'elle, elle était sérieusement en colère.

Après cela il desserra l'emprise qu'il avait sur la demoiselle, elle se laissa littéralement tomber, comme si elle n'avait plus la moindre force dans ses jambes, elle se retient au bras de Kei, lui qui lui avait gentiment proposé son épaule pour l'aider. Elle se laissa guider sans rien dire, essayant de garder son rythme à chaque pas. Une fois qu'ils eurent rejoins l'endroit où l'adolescent avait abandonné son sac, Hanami se laissa tomber sur les fesses juste à côté, elle soupira, encore, c'est une sale habitude mais bon. Elle avait beau écouter et regarder ce que pouvait lui dire et le montrer le blond, elle ne comprenait pas vraiment. Elle ne l'avouera jamais, mais il y en avait certaines de ces photos qui étaient à mourir de rire, elle avait fait tout son possible pour cacher que cela avait bien pu l'amuser. Elle avait peut-être une où deux fois esquissées un petit sourire en coin, faisant tout son possible pour ne pas exploser de rire.

Finalement, oui c'était drôle mais, elle n'approuvait pas pour autant. En général, elle en avait rien à faire des autres, elles voulaient les éviter le plus possible, le contact avec les gens, c'était loin d'être son fort. En tout cas, elle regardait Kei, d'un air réprobateur, elle soupira et se releva, difficilement. Elle s'approcha de Kei et lui planta un violent coup de poing dans son petit bide de maigrichon.

-Fait ce que tu veux, je m'en tamponne. Mais, t'a plutôt intérêt que je te vois plus jamais avec un cliché de moi, ou je te jure que là, je te fais la peau l'asticot !

Elle lui tourna le dos une seconde, elle allait se barrer, parce qu'en plus avec tout ça, il avait gâché sa séance d'entrainement. Elle fit un pas, puis deux en clopinant. Et finalement elle se ravisa et retourna face à lui.

-Par contre, je veux faire partit de ton coup là ! Annonça t-elle les sourcil froncé en pointant le lance projectile du doigt.


Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hanasi10

••• Quand je t'ai vu Invité, je suis tombée à tes pieds. Mais ne rêve pas, j'ai juste trébuchée... •••
Je te regarde, tu me regardes, tu crois que je t'aime mais je t'emmerde. ♥️

Hana' parle en crimson.

Élève de première année
Kei Yamada
En ligne
Kei Yamada
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 19
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiant
Puissance : 1 150
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Fiche : www
Carnet : www
Kei Yamada
Kei Yamada
Jeu 10 Sep - 20:15
- ... Hein ?

   Il y a des moments dans la vie où, plus que le hasard, le karma se mêle de ton destin. Des moments où l'on pense que tout va dans le sens voulu, ou que plus rien ne pourrait nous surprendre. Des moments encore où l'on pense atteindre la destination, et on se retrouve à un carrefour, avec de nouvelles possibilités de routes, et donc de mystères...
   C'était clairement un de ces moments. On pourrait croire que j'en fais des caisses, mais connaissant notre relation avec Hanami - laquelle se résume d'habitude à "Ignore-moi et tout ira pour le mieux !" - ce qu'il se passe là est inconcevable à mes yeux. Nous avions le même âge, mais nous ne partagions pas le même groupe d'amis, de délires... Je pense que les rumeurs sur mon sujet ont été la clé de tout ça : qui irait s'attirer les bonnes grâces d'un fauteur de troubles, alors que nous sommes censés représenter l'avenir du pays ? C'est mauvais pour la réputation et ça enlève tout le côté sérieux de la vie scolaire.
   ... En fait, je me rends compte que j'inspire la décadence, à petite échelle. C'est mauvais pour le moral, mais passons. Le plus grave là, tout de suite, c'est que je viens de trouver une alliée inopportune pour préparer mon coup !

- Mais... T'es sûre de toi ? Tu ne vas pas le regretter ?

   Je dis ça, mais mes mains sont déjà en pleine action, l'une triant les photos et l'autre les roulant en boule pour les transformer en projectiles.
   Je me rends compte du nombre d'images... J'y ai vraiment passé un temps fou ! Heureusement, quelques complices de passage ont pu flasher certains élèves pour moi. Contre rétribution, bien entendu... Mes malheureuses économies y sont passées, mais je pense toujours que ça en vaut la chandelle.
   Après tout, nous ne sommes pas encore demain !

   Une fois toutes les "balles" prêtes, j'ouvre le magasin des lance-projectiles et en vide le contenu. J'invite Hanami à m'imiter et commence à remplir l'un d'eux.

- Je ne m'y attendais pas. Penser que toi, parmi tant d'autres, m'aiderais dans ma connerie...

   Je suis sincèrement troublé. J'ai envie de sourire, c'est nerveux, mais je me retiens. J'essaie de maintenir un semblant de conversation, histoire de rendre la tâche moins silencieuse :

- Tu sais... Je fais tout ça parce que j'aime ça. C'est la vérité. Mais je ne pense pas que ça fasse de moi un mauvais gars... Peu fréquentable, sans doute. Mais je n'ai jamais tenté de faire du mal à qui que ce soit avec mes bêtises. Et j'ai vraiment envie de devenir un héros... Je n'aurais jamais choisi U.A sinon.

   Je laisse passer un temps et enchaîne :

- Je respecte toutes les personnes qui sont ici. Elèves comme professeurs. Même ceux des branches générale, développement et gestion. Tout le monde ici a un but commun : se rendre utile à la société. Il n'y a pas d'individu moins important qu'un autre. C'est ça qui est incroyable, tu ne trouves pas ?

   Je referme le magasin du premier lanceur rempli. J'observe mon partenaire du jour tout en continuant le travail, minutieux, mais la majorité de mon attention concentrée sur ses paroles.
   Nous finissons par vider le stock de "munitions", signant la fin de l'opération. Je récupère le sac, cache les billes de peinture censées nous toucher demain avec l'aide d'Hanami, et nous commençons à nous éloigner lorsque j'entends un bruit pas loin de l'entrée :

- Euh... J'crois que les robots de l'école vont faire une ronde. On a dû un peu traîner : ça va être l'heure du couvre-feu.
Élève de seconde année
Hanami Sato
En ligne
Hanami Sato
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hana_b10
Messages : 44
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiants
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Discord : Rivy#6555
Hanami Sato
Hanami Sato
Ven 11 Sep - 0:13
Se taper des barres - Part I

- Mais... T'es sûre de toi ? Tu ne vas pas le regretter ?
Elle haussa les épaules et lui adressa comme seule réponse, au pire si c'est le cas, je te démonte. Elle le regardait faire, froisser les photos en boules de papiers, elle s'accroupit à côté de lui, pour une fois, elle pouvait bien se marrer, non mais, sérieusement, elle était toujours cantonnée dans son rôle de meuf froide qui ne rigolait jamais. Mais me*de, pour une fois, elle avait vraiment envie de s'amuser, pour une fois.

Hanami leva un sourcil, finalement, il avait vraiment beaucoup de photo, beaucoup trop, cela faisait combien de temps qu'il faisait ça ? Épier les gens pour pouvoir prendre un cliché dégueulasse de tous les élèves de ce fichus bahut. Elle eut quand même un soupire d'exaspération ! Une fois fini son roulage de boule de photos, il invita Hanami faire comme lui. Elle se dirigea vers le deuxième lance projectile et fit la même chose, elle l'ouvrit, le vida de son contenue et le rempli des quelques boules de papiers qu'elle avait pris avec elle au préalable.

- Tu sais... Je fais tout ça parce que j'aime ça. C'est la vérité. Mais je ne pense pas que ça fasse de moi un mauvais gars... Peu fréquentable, sans doute. Mais je n'ai jamais tenté de faire du mal à qui que ce soit avec mes bêtises. Et j'ai vraiment envie de devenir un héros... Je n'aurais jamais choisi U.A sinon.

-Tch, cracha-t-elle. Tu es juste un gamin. Je ne dis pas ça méchamment, tu es un gamin, comme moi, sauf que je suis juste plus mature. Enfin... elle réalisa que l'aider dans sa connerie, ne la rendait surement pas aussi mature qu'elle le disait. Elle se racla la gorge.

- Je respecte toutes les personnes qui sont ici. Élèves comme professeurs. Même ceux des branches générale, développement et gestion. Tout le monde ici a un but commun : se rendre utile à la société. Il n'y a pas d'individu moins important qu'un autre. C'est ça qui est incroyable, tu ne trouves pas ?

Elle haussa les épaules, remplissant toujours l'objet de boulettes de photos. Incroyables ?.. J'en sais rien. Il faut forcement un but aux gens pour avancer. Sinon tu fais du sur place. Tu sais... Certains ne sont pas ici pour "se rendre utile" a la société. Je peux te dire que certains, ne cherche que la gloire ou la reconnaissance. Et d'autre veulent juste l'argent qui va avec le job. Mais, évidemment, il y a ceux qui veulent vraiment aider, mais franchement, je ne pense pas que ce sont eux les plus nombreux... Hanami referma assez violemment le lance projectile.

- Euh... J'crois que les robots de l'école vont faire une ronde. On a dû un peu traîner : ça va être l'heure du couvre-feu.

Han.. Hanami soupire.
-Dire que j'ai pas pû m’entraîner... Elle se retourna vers Kei en le pointant du doigt. Je t'assure que si ça ne vaux pas le coup, je t'explose ! J'avais des techniques à mettre au point...

En une seconde, Hanami choppa Kei par le bras et se mise a le tirer en courant vers les vestiaires, elle le poussa dedans et referma discrètement la porte derrière elle. Il y avait quelqu'un de l'autre côté de la porte. Elle fit signe a Kei de ne pas faire un bruit, le doigt sur ses lèvres, elle se marrait silencieusement.

Ft. Kei Yamada



Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hanasi10

••• Quand je t'ai vu Invité, je suis tombée à tes pieds. Mais ne rêve pas, j'ai juste trébuchée... •••
Je te regarde, tu me regardes, tu crois que je t'aime mais je t'emmerde. ♥️

Hana' parle en crimson.

Élève de première année
Kei Yamada
En ligne
Kei Yamada
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 19
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiant
Puissance : 1 150
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Fiche : www
Carnet : www
Kei Yamada
Kei Yamada
Dim 13 Sep - 20:59
J'ai le coeur qui bat vite.

    Cette fille est... Imprévisible ! D'abord furie, puis complice, ensuite réaliste, enfin malice : je me suis d'abord étonné à écouter sa version des choses, avant de me faire entraîner à sa suite dans les vestiaires, fuyant le passage du personnel d'entretien. Je ne sais pas quelle tête je fais à ce moment-là, son doigt posé sur mes lèvres, mais je suis certain d'avoir changé de couleur : j'ai l'impression d'avoir de plus en plus chaud, surtout au niveau des oreilles. Mes bras tremblent, mes jambes aussi et je respire le plus doucement possible, essayant de calmer mon palpitant. En vain.
    Nous restons ainsi un moment. Je sens son souffle dans mon coup. Je baisse les yeux et remarque qu'elle sourit. Pas le genre de sourire aguicheur, non. Plutôt celui d'une personne qui semble s'amuser. Ce qui ne manque pas de charme il faut l'avouer...
   Mais qu'est-ce que je raconte ?!

- J'cwoi qu'i é pa'ti...

   Qui a déjà essayé de murmurer avec un doigt sur la bouche ? En connaissance de cause, je peux affirmer qu'on articule moins bien de cette façon. Une fois libre, je répète :

- J'crois qu'il est parti... On ferait mieux de sortir et faire le tour pour éviter de se faire remarquer.

   Mais avant de mettre la main sur la poignée, je m'arrête. Les bruits se rapprochent à nouveau, plus lents qu'à l'allée. Je recule doucement de la porte, tentant d'attraper le bras d'Hanami, plus pour soulager mon malaise que pour assurer sa protection. En tâtant, je me rends compte que ce que je touche manque de doigt. En palpant davantage, je constate que ça manque d'articulations également... Ce n'est pas spécialement dur, mais pas entièrement mou.
   Je tourne lentement la tête jusqu'à me rendre compte que je m'accroche au maillot de ma voisine, de surcroît : le dessus de sa hanche, où se situent les poignées d'amour. J'enlève ma main rapidement, paniqué mais silencieux. D'un côté je suis soulagé que ce ne soit "que ça". Mais jusqu'à maintenant, les réactions de ma camarade d'école ne m'ont pas toutes été bienveillantes...

   C'est bien ma veine tiens. Je suis coincé dans un vestiaire qui sent les hormones et l'effort, avec un patrouilleur dehors et une complice inespérée, laquelle pourrait devenir mon pire cauchemar si les choses dégénèrent encore.
Élève de seconde année
Hanami Sato
En ligne
Hanami Sato
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hana_b10
Messages : 44
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiants
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Discord : Rivy#6555
Hanami Sato
Hanami Sato
Dim 13 Sep - 22:13
Se taper des barres - Part I
Oh punaise, oui, elle ne s'était jamais autant marrée de toute sa vie. Son dernier vrai rire remontait à tellement longtemps qu'elle ne s'en souvenait plus. Elle posa ses yeux bleus sur Kei, qui avait littéralement changé de couleur ? Pourquoi ? Aucune idée, peut-être avait-il trop chaud ? Peut-être que courir, ce n'était pas son truc au final, il avait quand même l'air essoufflé. Mais peut-importe, Hanami tendait l'oreille essayant de savoir, ou se trouver ce qui était de l'autre côté de la porte... Les pas semblaient s'éloigner, ils n'étaient pas grillés, c'était un bon début !

- J'cwoi qu'i é pa'ti...

Hanami eut une seconde de blocage. Quoi ? Elle tourna lentement la tête vers Kei, puis d'un coup, retira son doigt de ses lèvres.
- J'crois qu'il est parti... On ferait mieux de sortir et faire le tour pour éviter de se faire remarquer.

La jeune adolescente donna pour seule réponse, qu'un hochement de tête. Elle se poussa, laissant ainsi Kei accédé à la porte du vestiaire. Il s'arrêta, il fallut qu'une faction de seconde à Hanami pour comprendre et surtout entendre les bruits de pas qui revenaient dans leur direction. Mer**, cela allait être la galère pour sortir d'ici. Mais, qu'est-ce qu'il lui avait pris de vouloir participer à cette farce puéril ?! Hein ? Kei allait lui attirer des ennuis... Quoi que, elle était censée s'entraîner, les profs étaient au courant. Elle pourrait facilement faire la fille apeurée qui s'excuse de ne pas avoir vu l'heure passée. Mais, pas d'explication pour la présence du garçon... Surtout qu'en plus, ils étaient tous les deux dans le vestiaire des garçons... S'ils se faisaient attraper.. qu'est-ce qu'irait s'imaginer les profs ?! Hein ? SÉRIEUX !? Par réflexe, ou par déstabilisation dut à la pensée qui venait de lui traverser l'esprit, elle se colla contre le mur. Elle finit par se ressaisir quand elle sentait quelque chose lui palper les hanches...

C'est yeux s'écarquillèrent quand, en tournant lentement la tête, elle vit que c'était la main que Kei qui osait la toucher... Vraiment, ses joues devint rouge, rouge de colère. Il retira rapidement sa main, mais Hanami continuait à la fixer, du genre outrée et plus qu'énerver. Elle pouvait bien s'imaginer qu'il ne l'avait pas fait exprès mais, non. Elle le saisit par le col, rapprochant son visage qu'à quelques centimètres de celui du garçon, elle lui murmura juste assez fort pour qu'il entende ses paroles.

-Tu ne perd rien pour attendre, sale petit pervers.

Elle le lâcha en crachant un "tch", puis elle lui saisit le poignet et l'entraîna à travers le vestiaire. Il ne faut pas oublier que ces endroits ont une entrée et une sortie, hein. Donc, ils leurs suffisaient juste d'emprunter l'autre porte en espérant que personne ne serait, bien entendu de l'autre côté. Cela serait vraiment, plus qu'embêtant... Hanami s'arrêta devant l'autre porte, elle mit la main sur la poignée et la tourna doucement, puis, elle ouvrit la porte, le plus discrètement possible... Ce qui ne fut pas vraiment un succès parce que cette dernière s'était mise à grincer tellement fort... Hanami se retourna vers Kei, avec un regard qui disait "on n'est pas dans la merde là"... Alors que des pas se faisaient entre des deux côtés du couloir. Fuck.

Finalement, la jeune fille lâche et reprends le poignet du garçon pour le traîner, toujours derrière elle, vers les douches. En espérant que si quelqu'un entre dans le vestiaire, il ne pense pas à entrer dans les douches... Elle plaque Kei contre le mur, juste à côté de la porte et elle se met juste devant lui, les mains plaquées contre le mur, de chaque côté du visage du petit blond. Elle le regarde, leurs visages très proche l'un de l'autre.. Trop peut-être. Hanami le regarde, avec insistance, sans un mot, la respiration saccadée par la course folle qu'ils ont entreprirent pour ne pas finir coller jusqu'à la fin de leur année scolaire. Elle continue de le regarder sans rien dire, tendant l'oreille pour essayer d'entendre ce qui se passe de l'autre côté de la porte mais, elle n'entend rien, à par son coeur tambourinant violemment dans ses oreilles.

Ses yeux bleus planté dans ceux de Kei, elle n'a plus aucune réaction... Jusqu'à ce que la tension retombe, elle se retourna rapidement ! Cachant son visage dans ses mains. OH PUNAISE ! Mais qu'est-ce qu'il s'était passé ?! Elle était rouge, comme une pivoine, il fallait qu'elle se ressaisisse ! Mais elle seule chose qu'elle réussit à faire c'est s'accroupir en murmurant des mots incompréhensibles, il manquerait plus que ce type se fasse des idées tient. Déjà que c'était vachement ambigus depuis quelques longues et interminables minutes. Hanami voulait tout exploser à coup de poing, tellement que cette histoire la rendait folle de rage!! Il lui fallait quelques secondes avant de se relever, pointant son doigt sur Kei.

- Bon, fini de jouer ! Je vais y aller, je dirais que je n'ai pas vu l'heure, étant donné que j'étais censé m'entraîner, avec de la chance, ça va passer sans que je me fasse coller. Et toi, après, tu pourra te barrer, sans soucis. Ta fait juste pas chopper plus loin, ok ?

Ft. Kei Yamada



Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hanasi10

••• Quand je t'ai vu Invité, je suis tombée à tes pieds. Mais ne rêve pas, j'ai juste trébuchée... •••
Je te regarde, tu me regardes, tu crois que je t'aime mais je t'emmerde. ♥️

Hana' parle en crimson.

Élève de première année
Kei Yamada
En ligne
Kei Yamada
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 19
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiant
Puissance : 1 150
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Fiche : www
Carnet : www
Kei Yamada
Kei Yamada
Lun 14 Sep - 17:45
- J'ai pas fait exp...

    A peine le temps de lâcher une excuse que je me retrouve à nouveau entraîner vers le fond du vestiaire. Là, Hanami tente de nous faire passer par la sortie arrière... Mais le grincement de la porte nous oblige à changer de stratégie en vitesse. Nous nous regardons tous les deux en panique avant que ma complice ne nous emmène dans les douches...
   Dans les douches ?!

   Deux minutes se sont écoulées depuis le premier face à face en cachette. Sauf que là, nous sommes plaqués l'un contre l'autre : impossible de passer outre les battements de tambour dans nos poitrines. C'est hyper gênant. Le plus déstabilisant, ce sont ses yeux clairs rivés sur moi. Je sens qu'elle est ailleurs, comme aux aguets, mais ça reste difficile à gérer ! J'ai son souffle dans mon cou, je commence à voir flou.
    Finalement, elle finit par s'écarter d'un mouvement sec, le visage entre les mains. Je suis trop choqué pour faire attention à un quelconque détail, le cerveau en ébullition face à toutes ces informations stimulantes et répétées. En temps normal, je l'aurais trouvé mignonne, touchante, charmante... Mais je n'arrive plus à rationaliser. Tout ce que je comprends, c'est que j'ai été presque enlacé par une fille. Deux fois. Dos au mur. J'ai la sensation d'avoir été mis à nu...
    Est-ce que je suis encore bon à marier après ça ?

- Bon, fini de jouer ! Je vais y aller, je dirais que je n'ai pas vu l'heure, étant donné que j'étais censée m'entraîner, avec de la chance, ça va passer sans que je me fasse coller. Et toi, après, tu pourras te barrer, sans soucis. Te fais juste pas chopper plus loin, ok ?

    Je me ressaisis, juste ce qu'il faut :

- Euh... D'accord mais...

    Les mots ne sortent pas. Je suis encore un peu perturbé. Je n'ai pas l'habitude de ne rien maîtriser. Je la regarde se remettre d'aplomb et rassembler son courage, passif.
     Le bruit d'un robot se rapproche : il est entré dans le vestiaire. S'il lui venait l'idée de passer la tête dans les douches, il nous trouverait immédiatement... C'est là que mes neurones se touchent à nouveau.

- Attends !

   Sans crier, je parviens à attirer l'attention d'Hanami. J'ouvre la bouche pour lui dire quelque chose mais rien ne sort. Je me contente donc de sourire d'un air malicieux, lui lançant un clin d'oeil et m'élance devant elle, quittant les douches et manquant de me prendre un casier dans le couloir. Le claquement attire l'attention du responsable-maintenance que je crois voir lever un sourcil virtuel... Avant de s'énerver, comme le veut son programme face à un manquement au règlement :

- Et si on en causait dehors plutôt ? Je sais que j'suis en retard mais j'pense qu'on a pas toute la soirée non plus !

   Le ton est volontairement insolent. Je sais que cette machine comprend l'ironie et, pour appuyer mes propos, j'allonge Black Mantle pour atteindre la poignée de porte deux mètres en arrière, celle de la sortie.
    Je regarde une dernière fois du côté de Hanami, toujours planquée, et souris une dernière fois avec l'air de dire "C'est ta chance !" avant d'ouvrir et de me laisser tirer par mon Alter vers l'extérieur, le robot à ma poursuite.
   Je ne suis pas spécialement fier de moi, mais je pense avoir agi comme il fallait : j'ai une réputation à préserver, tout comme elle. Mon image ne sera pas plus salie par ce petit épisode. Et ce n'est pas comme si j'allais révéler quoi que ce soit à propos d'un possible sabotage d'exercice : comme dit plus tôt, ces machines n'ont pas pour ordre de toucher les appareils en fin de journée. Et heureusement, mon sac ne contient plus que ma tenue de sport. Autrement dit, rien de suspect. Si ce n'est mon manquement au couvre-feu.

   Un deuxième robot - l'autre bruit qu'on a entendu en étant enfermés - apparaît et je soupire. Je lève les bras en signe de soumission et commence à me préparer mentalement pour le serment du surveillant. Et ces postillons.
   J'espère qu'Hanami va pouvoir quitter les lieux sans souci. Et qu'elle ne s'en voudra pas. Qu'elle ne m'en voudra pas non plus d'ailleurs... Dans le pire des cas, il faudra bien quelqu'un pour assister à la mise en route de notre oeuvre demain.
   Y a pas à dire, j'ai la classe quand je m'y mets.
Élève de seconde année
Hanami Sato
En ligne
Hanami Sato
Image : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hana_b10
Messages : 44
Age : 16
Chaine 1 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Groupe : Etudiants
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] 190731010816278397
Points : 6
Discord : Rivy#6555
Hanami Sato
Hanami Sato
Mer 16 Sep - 9:32
Se taper des barres - Part I

- Attends !
Elle fut surprise, elle regarda Kei qui ne prononçait pas un mot, il lui fit un sourire et un clin d'œil, puis il partit vers la porte. Elle essaya de le rattraper mais, il fut trop rapide, elle murmura un "mais quel con..." avant de s'accroupir près de la porte et jette un oeil pour voir ce qu'il s'y passait. Elle se mita rire quand Kei manqua de peu de se prendre un casier dans la figure, "mais quel crétin sérieux !" elle soupira, puis, elle le vit lui faire un dernier sourire. Elle avait compris, quand il prit la fuite, suivi par la machine, Hanami sortit discrètement de sa cachette, puis dans le couloir et partie dans la direction opposer qu'avait pris Kei. Devant la porte de sortit du bâtiment elle s'arrêta, la main sur la poignée. Elle cracha un Tsss

-Pourquoi je ne suis pas comme papa et Yue... Sérieux, ça me brise les ovaires.

Elle fit demi-tour, un air affligé et blasée coller sur son visage de porcelaine. Oui, si elle avait été comme son père et son grand frère, elle serait partie, sans remords, sans pitié, mais malheureusement ou heureusement, tout dépends du point de vue. Elle était plus comme sa défunte mère. Elle se mit à courir avec agilité dans les couloirs, jusqu'à entendre du bruit, un bruit qu'ils avaient passé à fuir et là, elle allait à sa rencontre. Elle vit, à l'autre bout du couloir, où elle était Kei entourer de deux machines, elle soupira d'exaspération, il avait même réussit a se faire chopper. Et bah bravo ! La jeune fille enleva sa veste, étant désormais habillé d'un débardeur rouge. Elle souffla encore, mais cette fois,c 'était différent, elle se servit de son Alter pour faire "lévité" sa veste, elle espérait que la faire passer assez rapidement près des deux machines pourraient créer une ouverture pour le garçon.
Et c'est ce qu'elle fit, elle envoya avec concentration sa veste volée comme un fantôme près des robots pour qu'ils tournent leur tête mécanique et suivent du regard la veste lévitant. Elle en profite pour au loin faire signe à Kei de la rejoindre le plus discrètement possible et sortit enfin de ce bâtiment. Avant de retourner dans son dortoir, elle salua Kei d'un signe de la main.

A demain l'asticot !

••• Post Clos •••


Ft. Kei Yamada



Se taper des barres, première partie [Ft. Hanami Sato] Hanasi10

••• Quand je t'ai vu Invité, je suis tombée à tes pieds. Mais ne rêve pas, j'ai juste trébuchée... •••
Je te regarde, tu me regardes, tu crois que je t'aime mais je t'emmerde. ♥️

Hana' parle en crimson.

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: U.A., l'académie des héros :: Salles d'entraînements-
Sauter vers: