• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Centre-ville
Jeune membre des Vengeurs
Keita Maeda
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 26
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
26
0
1 300
MessageMer 15 Mai - 19:04
Il était 15h39, on était samedi. J'avais rien de prévu ce jour là, mais j'avais plus de clopes, alors il fallait que j'aille en acheter, puis, sortir me ferait sûrement du bien.

Les volets de mon appartement n'étaient pas encore ouverts, je venais de me réveiller de ma sieste quotidienne.  En les ouvrant, je me rendis compte qu'il faisait super beau et qu'il était temps que je me bouge. Je fuma donc ma dernière clope avec regret en caleçon, encore enroulé dans ma couette, la main et la tête sortant de la fenêtre, en soufflant la fumée, je prononça ces mots, d'une voix éraillé par la nicotine dans ma gorge vierge :"Huh. J'ai la flemme."

J'alla me faire un café, écrasant ma clope dans l'évier et la jetant par la fenêtre. J'avala le jus de chaussette immonde d'une traite. Il était brûlant et peu savoureux, mais j'ai pas les moyens de me payer un bon café pour l'instant, même ma cafetière fais un bruit faisait un bruit dégueulasse.. Il était temps que je monte en grade chez les vengeurs. J'étais habitué à ce mode de vie, mais quand même, j'aime le café moi..

J'attrapa mon porte feuille dans un de mes vieux jean sale et en sorti de quoi me prendre 3 paquets de cigarettes, puis le balança sur la poignet de la porte de la salle de bain. Je m'habilla et décida enfin de sortir, accompagné de mon téléphone et de mes écouteurs.

Je n'étais pas très loin du centre ville, seulement à quelques minutes en bus, j'imposa donc ma présence à côté de quelqu'un dans le long véhicule. Les bras ballants, mâchouillant un vieux chewing-gum retrouvé dans un placard de ma cuisine, la musique forte dans les écouteurs. Sans m'en rendre compte, j'étais enfin arrivé à destination, je descendis donc et me dirigea vers le tabac le plus proche, On va dire que je suis un habitué. Je salua donc le vendeur, attrapa mes paquets et alla compter le reste de thune que j'avais.

Mouaip, de quoi prendre une canette de bière bon marché et une glace à l'eau.. Bah c'est parti hein ? Même si ces articles là ne sont pas forcément un bon mélange, j'avais envie de ça, une bière avec une journée pareille est idéale pour un petit déjeuner, puis la glace, bah, c'est un extra.

J'alla donc acheter mes articles dans un konbini en centre-ville, et en profita pour voler un petit paquet de bonbons pour ce soir. Ni vu ni connu, le paquet de bonbons était dans la poche intérieur de ma veste. Une fois les courses faites, j'alla sur un banc à côté d'un adolescent au cheveux violet et en bataille, les yeux perdus dans le vague.

Je lui tendis ma glace. "Tiens."
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
29
0
1 300
MessageMer 15 Mai - 23:19
Les ballades solitaires étaient parfois nécessaires pour échapper au brouhaha des dortoirs, particulièrement lorsqu’il y avait un couvre-feu et qu’il n’avait aucune envie de faire comme les autres à se réunir un peu avant de s’enfermer dans sa tour d’ivoire. Une cellule nécessaire pour leur protection depuis quelques temps déjà. Mais hors de ces murs, n’étaient-ils pas vulnérables ? Ainsi, la logique de l’établissement perturbait l’étudiant qui se demandait bien si ça ne créait pas plus de paranoïa et d’anxiété que de réelle protection ? Sortir ils en avaient le droit, seuls, accompagnés, ça ne faisait aucune différence. Une escorte aurait été plus crédible, mais rien. Cependant, les réduire complètement au silence serait réellement une prison et un affront quant à l’égo de ces quelques poignées de têtes brûlées qui se disaient graines de héros. S’ils n’étaient pas en mesure de prendre des décisions et d’affronter le monde, on les confinait la plupart du temps, mais on essayait de ne pas froisser leurs sentiments et besoin d’être reconnus comme utile à une société basée sur la justice et la délinquance. Le juste milieu ? Pas intéressant, des plus communs visiblement.

La ville regorge de trésors insoupçonnés ou ayant un public moins large que le marketing autour des héros. Lui trouve son bonheur aux arcades, allant dépenser tout son cynisme dans quelques jeux dits rétro. Sa culture sur le sujet ne remonte pas au-delà des années où ses parents jouaient. Cependant c’était largement suffisant étant donné l’étendue de jeux sortis entre ces années et ce jour. Quand il arrive, il fait face à l’immeuble, se sentant minuscule face au rideau métallique orné d’un panneau rouge indiquant la fermeture définitive de son refuge. Merde. C’est ce qu’il pense en restant là, cherchant d’un regard blasé son bonheur, n’ayant prévu aucun plan de secours. Il finit par s’asseoir sur un banc, ses paumes à plat de chaque côté de lui et ses épaules tendues de ce fait. Sa tignasse danse au gré du vent quand lui n’offre qu’une grimace.  Certes, il aurait pu aller à la boutique acheter un jeu, mais la maigre somme qu’il recevait en argent de poche n’était pas suffisante pour qu’il se permette d’en acheter trop souvent.

Dans le jugement le plus total, il inspire et soupire son indignation. Passer inaperçu, il a toujours détesté ça. Qu’on lui dicte qui il était, encore plus. C’était un peu la même chose. Le dictat d’un monde où ces bornes n’avaient pas leur place le rendait fou, parce que la minorité qui appréciait cet endroit ne pourra ni s’y retrouver ni profiter de ce petit bonheur ailleurs. Les habitudes changeront rapidement, mais le souvenir, la nostalgie persistera dans une frustration déjà palpable. Égaré dans son esprit, il revient à la réalité, sourcils froncés face à une glace tendue par un individu aux cheveux blancs. Son corps penché en avant revient à une position plus respectueuse. Il prend soin d’inspecter l’inconnu. Accepter, ne pas le faire ? Pourquoi avoir peur après tout ? Étrangement, tout ce qui avait un lien avec son alter le rendait légèrement nerveux et il n’avait aucune envie d’ingurgiter quelque chose sachant qu’il aurait peut-être besoin de parler. Il sourit malgré tout, de sa façon particulière « hm… merci, mais je n’ai pas très faim » acceptant de ce fait la conversation.
Jeune membre des Vengeurs
Keita Maeda
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 26
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
26
0
1 300
MessageJeu 16 Mai - 14:22
L'ado m'analysa quelques instant avant de me répondre.. Chelou, c'est juste une glace.
"Tant pis !" disais-je en souriant un peu timidement, gobant la glace par la même occasion. Papoter n'était pas mon fort, même si je n'étais pas quelqu'un de très "chaleureux" on pourrait dire, je fis passer ma jambe par dessus le banc en me tournant vers le jeune.

"Qu'ésh shkeu tu fais hà ?"Qu'est ce que tu fais là ? La glace encore dans la bouche, j'essaya de démarrer la conversation avec l'adolescent. C'était assez commun de voir des jeunes en week-end dans le centre ville, mais en général, ils ne sont pas seuls, ils sont avec des amis, et vont se poser dans des cafés ou des choses comme ça, lui était seul. Je regarda dans la direction où il regardait et me rendis compte qu'il fixait une vieille salle d'arcade qui fermé bientôt. S'il aime l'arcade j'peux comprendre qu'il soit triste pour sa fermeture, mais y'en a pleins de sympa dans les environs, c'est pas difficile de se trouver des QG quand on est jeune.

"Ah cette vieille chose ? Elle était déjà là quand j'étais petit, et y'avais déjà pas grand monde, c'normal qu'elle ferme. Puis t'inquiète, y'en a pleins d'autre des sympas dans les environs, tu retrouveras ton bonheur." Disais-je une fois la glace terminée. J'en profita pour ouvrir mon paquet de clopes et en sorti une, l'alluma et veilla à cracher la fumée autre part que sur lui. "J'm'appelle Keita, et toi ?"

J'étais un peu gêné, je ne savais pas vraiment comment parler à un adolescent, ayant passé la mienne à faire n'importe quoi, je ne sais pas vraiment s'il est étudiant ou comme moi, un zonard qui s'ennui un peu dans la vie de tout les jours.
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
29
0
1 300
MessageLun 20 Mai - 23:15
A^rès l’avoir brièvement inspecté, il gobe la glace et l’étudiant le regarde se tourner vers lui, ne comprenant pas ce soudain intérêt pour sa petite personne. C’était rare, à moins qu’il ne provoque volontairement l’audience, mais ça n’était pas le cas aujourd’hui et il se contente d’arquer un sourcil. Qu’est-ce qu’il pouvait bien lui vouloir ? Cette aura amicale qui s’en dégageait ne l’inspirait jamais. C’était partout pareil, quand on le connaissait, on ne l’appréciait que pour son cynisme et cette franchise cassante qui allait de pair. L’inconnu parle la bouche pleine et Shinsou ne tarde pas à déchiffrer malgré tout, donnant un coup de menton en direction de l’établissement fermé depuis peu. Il ne s’attendait pas à un débat flamboyant entre jeune et moins jeune façon de voir les choses. Mais c’était malgré tout contrariant d’entendre que sa passion pour les jeux rétro n’était reconnue que pour ce qu’elle était : minoritaire une fois de plus.

Il hausse les épaules, expliquer serait une perte de temps… et justement, il n’avait que ça à faire puisque la possibilité de s’exprimer sur un jeu lui avait été retirée aujourd’hui. « Possible, mais il y avait de très vieilles bornes dans celui-là et c’est ce que je préférais » c’est le moins qu’il puisse dire, après tout plus intéressé par les machines et sa courbe de progression que par toute forme de vie susceptible de lui nuire. Les chats sont une exception et cette idée le fait sourire, peut-être qu’il trouvera de quoi acheter quelques croquettes pour aller nourrir les pauvres âmes qu’il entendra miauler ?

Les manières de l’homme sont particulièrement familières, si lui est resté droit et s’est légèrement incliné vers l’arrière pour pouvoir lui adresser la parole tout en le regardant, l’adulte lui était assis les jambes de part et d’autres du banc à le fixer. Keita ? Dit-il, c’était son prénom ? En effet, il n’avait pas l’habitude que l’on se montre à ce point proche ou dans la volonté de l’être. Quelles étaient ses intentions ? Pourquoi lui avoir adressé la parole si ce n’est parce qu’il était seul et isolé justement ? C’était étrange et par les temps qui couraient, La graine de héros n’avait pas réellement envie de se trouver dans de beaux draps comme deux des étudiants de l’U.A.

« Shinsou Hitoshi » simple, rapide, efficace. Que dire de plus ? C’était déstabilisant, mais il n’en montrerait rien, plutôt curieux dans l’âme et méfiant par ailleurs. Tant qu’il lui répondait, il n’avait pas à s’en faire, il aurait le contrôle en cas de problèmes. Toujours sur la défensive, le brouhaha n’avait plus d’importance. Seul cet homme monopolisait son attention. Bonne ou mauvaise chose ? Il en déciderait plus tard.
Jeune membre des Vengeurs
Keita Maeda
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 26
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
26
0
1 300
MessageMar 21 Mai - 20:46
J'attrapa ma canette de bière et l'ouvrit. Je tira une latte et avala une gorgé. L'ado n'était pas très bavard, et moi pas très à l'aise, c't'un bon combo ça ? On verra comment ça se profile. Il m'avait donné son la raison pour laquelle il aimait tant cette petite salle d'arcade délabrée, les vieilles bornes. J'me souviens qu'adolescent, je venais souvent rôder ici pendant les soirées où j'foutais rien avec des amis. C'est vrai que ces machines étaient cool, puis, ça rappel des vieux souvenirs, l'époque où les consoles rétros étaient trop chers pour s'en payer une, l'époque où je volais encore des cigarettes aux hikikomoris qui se décidaient enfin à sortir de leurs trous pour venir se renfermer. Mouaip c'était très cool comme époque.

"T'inquiète, je connais cette tristesse, c'était aussi un de mes repères avec des amis à moi. Bon, ça doit bien faire longtemps que j'y ai pas foutu les pieds, puis ça risque pas d'arriver. Ils vont sûrement en faire un magasin à la con ou un café." disais-je en rigolant un peu, à la fois de nostalgie et pour détendre un peu l'atmosphère, bien qu'on sente plus la nostalgie.

L'ado me regarda étrangement lorsque je pris ma position, comme s'il me trouvait trop direct. C'est l'cas donc bon, on va pas changer hein. Je tira une autre latte et posa ma bière entre mes jambes. Toujours en recrachant la fumée, le jeune me donna enfin son nom et son prénom, mais d'une manière un peu trop... Conventionnelle ? Ouais c'était le mot, juste, son nom et son prénom.

"J'aime bien ton prénom. Il est joli à prononcer. Le mien est bien trop populaire j'ai l'impression, tout l'monde là, j'entend toujours quelqu'un crier Keita. Passons. T'étudie où ? Vue ta taille, t'es sois en première année, soit en deuxième." Je pouvais sûrement passer pour quelqu'un d'oppressant, étant un parfait inconnu, il n'a pas forcément envie de se livrer, Mais j'sais pas il me fait penser à moi plus jeune, le regard dans la vide, pas très causant, comme s'il s'emmerdait dans s'monde. J'aimerai bien pouvoir me reparler, voir ce qui clochait chez moi, ou si justement, j'étais un ado correcte.
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
29
0
1 300
MessageMer 22 Mai - 14:11
Ça n’était pas la première fois que ça lui arrivait. Une boisson qui disparait, un jeu qui n’a pas de suite, des livres qui n’intéressent de toute évidence que lui et qui ne sont plus édités. Il doit encore compléter quelques collections dans le genre. Shinsou est plutôt insolite dans ses goûts, dans ses choix, pourtant c’est un adolescent tout ce qu’il y a de plus normal en dépit de cela. Têtu, légèrement narcissique pour compenser ses craintes et ses doutes. Mais c’était tout de même frustrant et désagréable. Shinsou aime ses petites habitudes, prendre son vélo pour venir en ville, le placer un peu plus loin pour ne pas avoir à le trimballer partout et n’a que très peu de lieux qui lui conviennent assez où la population ne l’insupporte pas. Celle qu’il s’est donné pour mission de protéger et à laquelle il ne se sent pas vraiment rattaché pour l’instant. L’inconnu à côté de lui explique qu’il y a bien d’autres lieux, que celui-ci deviendra quelque chose de commercial et le violet ne fait qu’hocher une seule fois, considérant la chose. Ses yeux dérivent de nouveau sur l’espace aux grilles fermées. « Quelque chose de plus rentable a défaut d’être unique… » c’est aussi ce que les gens pensent de son alter, mais ça c’est une autre histoire.

Il donne, non sans méfiance son nom, son prénom et récolte entre deux fumées blanches un compliment avant qu’on ne décide une fois de plus pour lui qui il était. Sans trop s’y fier, l’étudiant laisse un sourire fatigué exprimer son état de lassitude face au monde. « Je suis étudiant à l’U.A. en première année, cursus héroïque » Il ne se permettrait pas d’énoncer la vie de son interlocuteur et les seules comparaisons qu’il peut avoir sont très peu flatteuses. À croire que les types qui ont prématurément les cheveux blancs sont destinés à de plus tragiques desseins que le sien. Est-ce valable pour sa couleur de cheveux aussi ? Ses améthystes se figent un instant dans l’or et il se décide à se positionner de la même façon que le jeune adulte en face de lui. Tout le monde cherche à comprendre. Tout le monde fait automatiquement le rapprochement, vilain, alter, gentil, job ? Mais lui, il s’en fiche. « Keita c’est bien aussi » avoir un prénom commun, c’est aussi être moins différent en fin de compte…

L’adolescent se demande ce qu’il va faire. Maintenant qu’il a toute son attention, que va-t-il en faire ? Cherchait-il à le piéger où à le sortir de son isolement souhaité ? Très étrange comme procédé. Il n’aimait pas ce qui était inutile et qui ne faisait pas de sens et cette rencontre était visiblement aussi spontanée pour lui que pour l’homme qui l’avait abordé. La curiosité et un certain culot se lisait dans les orbes aux couleurs particulières du plus jeune. Que vas-tu faire, que vas-tu dire, Keita ?
Jeune membre des Vengeurs
Keita Maeda
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 26
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
26
0
1 300
MessageMer 22 Mai - 17:18
Shinso m'expliqua qu'il était en première, chose qui me paraissait la plus logique, sa voix, son visage, sa taille, tout ces détails laissaient à penser qu'il était étudiant, mais ce qui me surprenait, c'était son école, U.A, l'école des héros, la plus réputée du japon. Je ne pue m'empêcher d'ouvrir un peu la bouche et de lever les sourcils, par étonnement et respect pour l'individu. J'aurais voulu aimé être à U.A à l'époque, mais mon suivit scolaire depuis le collège n'étant pas fameux, leurs portes me restaient fermées. Je pouvais au moins être heureux pour lui, si ce n'était pas pour moi.

"Chapeau ! J'ai jamais réellement osé m'inscrire là-bas, puis ils m'auraient pas accepter, j'avais un dossier pourrit au collège ahah, mais c'est surprenant, y'a pas mal de trucs qui tournent autour de ton établissement en ce moment, j'y prête pas trop attention, c'est pas mes oignons. Mais comme dis avant, chapeau !"

J'avala une gorgé de ma bière et écrasa ma clope sur le cendrier derrière moi en me retournant un peu, pour ne pas louper ma cible et paraître comme quelqu'un de ridicule au près de Shinso. Lorsque je revins à ma position initial, l'adolescent avait prit exactement la même position que moi, ce qui me fit sourire un peu. J'étais content de voir qu'il commençait à prendre ses aises avec moi, ça prouve bine que j'peux intéresser quelqu'un.

Le jeune complimenta alors mon prénom, disant qu'il était bien aussi. Je garda ce même sourire affiché sur mon visage, faisant preuve de sympathie. Je ne savais pas vraiment quoi répondre, ouais c'est bien comme prénom, mais, j'sais pas, trop commun. J'aime pas me sentir engouffré dans la masse, et ce prénom me le rappel un peu.

Je commença à me gratter le haut de la tête, réfléchissant à un sujet de discussion qui pourrait être cool. Il me vint une idée ! Je savais de quoi je pouvais parler avec cet ado. Je tapa alors mes deux mains sur mes jambes, et lui posa cette question :
"C'est quoi ton alter ? J'suis sûr qu'il est stylé, t'es à U.A, tu dois forcément avoir un truc sympa !"
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
29
0
1 300
MessageMer 22 Mai - 23:15
Cette école qui suscite l’intérêt de tous a le mérite de le rendre à la fois fort et faible par l’exposition volontaire au danger. Mais lui ne s’en soucie pas, il a beau jalouser ceux qui ont la visibilité dont il manque, ça lui rendait bien service de ne pas être dans le collimateur de certains vilains et de n’avoir pas été non plus présent lors du fameux entraînement qui a mis en péril toute une classe. En y réfléchissant, peut-être qu’il aurait l’occasion. En stage, il comptait bien se rattraper et service, montrer qu’il était un héros malgré ce qui pouvait être dit sur lui. C’est tout naturellement qu’il accepte les compliments, plus par gêne et parce qu’il ne sait que répondre que par cette indifférence apparente qu’il arborait souvent pour mieux se protéger. Sa fierté ne faisait aucun doute, cependant beaucoup d’incertitudes demeuraient en raison de son inexpérience dans la catégorie héroïque. En apprendre plus sur Keita, puisqu’il n’avait de lui que son prénom, le rendait nerveux. Ce parcours était aléatoire et il ne savait pas en retour ce qu’il faisait de sa vie, à savoir que ça ne changeait rien à ses soupçons sur l’identité de l’inconnu.

Néanmoins, il lui laissait une chance, observant ses faits et gestes et l’imitant pour le dévisager. Laissant tout le loisir à son interlocuteur de mener la discussion à bien. Un sourire fin se mue sur les lèvres au-dessous de la chevelure pâle, tandis que ses mains frappent sur ses cuisses. Celles de Shinsou restent recroquevillées sur les siennes. Cette réaction, il aurait dû l’anticiper. Mais c’est tout comme après tout, tant habitué qu’il sait déjà quoi répondre et ne cachera pas ce qu’il voudrait prôner et porter au rang d’un alter digne d’être héroïque. Sa main remonte derrière sa tête, il masse négligemment sa nuque. « J’ai bien peur que vous soyez déçu, ça n’a rien de clinquant, je lave le cerveau des gens et je peux leur donner des ordres à exécuter à partir du moment où ils me répondent. » pas très conventionnel, pour ne pas dire qu’il préférait savoir son alter indompté et incompris de tous pour avoir l’avantage d’imaginer comment dominer par tous les moyens qui lui sont offerts et que l’adversaire ne prend pas en compte. Mais il n’était pas certain qu’il en soit un et pour se faire, il voulait à son tour s’intéresser un minimum. « Et vous ? Avez-vous un alter ? Dans quoi travaillez-vous ? » le vouvoiement est par ailleurs une forme de politesse qu’il accorde par automatisme, mais qu’il ne pense pas nécessairement en vue de sa franchise, bien souvent sanglante. Pour l’instant, rien ne lui vient à l’esprit qui ne nécessite ce tranchant. C’était peut-être tant mieux, un peu de répit dans son attitude déjà usée par la contrariété.  
Jeune membre des Vengeurs
Keita Maeda
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 26
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
26
0
1 300
MessageMer 22 Mai - 23:32
Mon attitude contrastait vachement avec celle de Shinso, de mon côté j'étais ouvert et jouasse, et lui était renfermé, recroqueviller, comme s'il essayait de protéger une fine coquille qu'il ne voulait pas qu'on voit, j'étais à la fois touché et un peu vexé qu'il ne se livre pas comme je le fais, mais, je ne peux pas lui en vouloir, nos caractères sont très certainement différents, et il ne me connait pas.

Lorsqu'il m'annonça son alter en commençant par "déçu" je commença à froncer les sourcils, mais lorsqu'il continua, mes yeux s'écarquillèrent en grand et ma tête se relâcha un peu, se laissant tomber.

"Pardon ?! Déçu ? Mais.. Mais ton alter est cool ! T'as pas forcément besoin de battre, dans des situations délicate, ton alter est sans doute le plus utile !" Je continua à faire l'éloge de son alter pendant encore au moins 30 secondes, et je préfère vous en épargner les détails, mais j'étais fasciné, impressionné par sa capacité.
"T'accomplira sûrement de grandes choses avec cet alter Shinso, c'est obligé."

Shinso enchaîna ensuite sur deux questions, trois si on veut faire le difficile, mais c'est pas mon genre. J'avala une grande gorgé de bière, la terminant, avant de répondre à ses questions.
"Yup j'ai bel et bien un alter." J'alla poser ma canette sur une poubelle un peu plus loin, à environ 3 mètres, me reposa comme je l'étais, et pointa mon doigt vers la canette, faisant une forme de pistolet avec ces derniers, avant de chuchoter "bang" de manière à ce que seul Shinso puisse l'entendre.

Une petite bulle d'air à haute pression se forma au bout de mon doigt et partit à grande vitesse vers la canette lorsque le "bang" s'échappa de ma bouche, qui la fit voltiger verticalement avant de la faire tomber dans la poubelle. Je souffla ensuite sur mon doigt, façon Far West, et le re-regarda.

"J'ai un alter de génération de vent, j'peux en faire un peu ce que je veux, de sa température à sa pression. Et pour répondre à ta dernière question, je suis un héros, mais avec plus de liberté si on peut dire. On se bat pour la même chose, mais pas de la même manière."
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
29
0
1 300
MessageJeu 23 Mai - 10:59
Quand on parlait de cette école si réputée, il en allait de pair avec les alters les plus puissants en terme de force physique ou d’attaque qui l’étaient. Mais lui n’avait rien d’extraordinaire à ce sujet, si ce n’est ces techniques empruntées, léguées par un professeur dont l’alter ressemblait davantage à celui de Shinsou dans l’usage qu’à celui du très célèbre et aimé All Might, admiré de tous. Son étonnement se lit dans son regard, améthystes brillants, sourcils levés, il ne s’attendait pas à une acclamation, plutôt à de la peur et des revendications plus ou moins précises au sujet de son alter. Il masse sa nuque, encore sous le choc et ne sait déterminer le vrai du faux dans ce comportement trop enjoué. Il espère de tout son cœur cette fougue à son égard est réelle et les paroles prononcées sonnent comme la promesse qu’il s’est faites enfant, aux premières insultes reçues à l’égard de son pouvoir. Il ne pouvait nier cela agréable, cependant, croire en la bonne foi d’un inconnu ? Son scepticisme naturel l’en empêche.

Quant à l’alter de Keita, il lui en fit une démonstration sans demander son reste, expulsant la canette terminée directement dans la poubelle. De l’air… voilà qui était intéressant et le violet ne le cacha pas par la même occasion. Ce qui l’était encore plus était cette façon de présenter sa profession. Un héros qui se bat pour les mêmes causes, mais qui n’agit pas de la même façon. Avait-il vue juste ? Légèrement redressé, le dos droit malgré sa position assise, il en attend plus, sondant de ses pupilles le moindre indice qui pourrait révéler la moindre trace de vilain en ce type sorti de nulle part et tombant par hasard sur un élève de l’U.A. Il ne pouvait pas dire que c’était rare, la ville est grande, certes, mais le nombre d’étudiant et la probabilité qu’ils soient dans les zones les plus proches de l’établissement était grande aussi. « Chouette alter, c’est très fort » plus encore que cela, un alter de vent pouvait l’empêcher d’utiliser ses bandelettes… ce qui serait fort problématique. Son manque d’enthousiasme physique détonnait avec son analyse interne et une légère jalousie. Il ne montrait peut-être pas grand-chose, mais il était également très calme dans son état le plus commun et peu démonstratif, ce qui ne l’empêchait pas d’avoir une forme d’admiration. « Qu’est-ce que vous entendez par plus de liberté et pas de la même manière ? » rien de certain, mais il voulait l’entendre, cette officialisation d’un groupe de héros qui œuvre dans l’ombre de ceux qui prônent le bien, mais qui pour montrer l’exemple ne vont pas au bout des choses et occasionnent d’autres crimes peut-être bien plus meurtriers sans l’avoir voulu.

Cette conversation assombrissait l’ambiance pour l’alter psychique qui observait d’un œil sévère, mais retenu dans ses gestes et dans ses mots les réactions du tigre blanc qui lui faisait face. S’il n’avait pas le loisir de se comparer à une bête aussi féroce que majestueuse, il n’en demeurait pas moins dangereux, tapis dans l’ombre en attendant de porter le coup qui lui permettrait de repartir sans dommages. « Vous avez bien votre licence ? » question stupide, mais entre jouer les héros et obtenir le droit officiel de l’être… hm, il devait bien avouer qu’il s’en serait fichu si son alter n’était pas tant difficile à porter pour ces propos qu’il devrait éternellement combattre ou jusqu’à ce qu’il réussisse à faire changer ce monde sur la vision des alters. Chemin sinueux, difficile et sans doute piégé, cependant c’est son choix et il le défendra. La confiance devait être primordiale et pour celui qui n’en avait que très peu en lui comme en les autres, il valait mieux être précautionneux sur le fil tendu entre Keita et lui. Attendre sa réponse pour le piéger serait comme un miroir face au comportement trop hostile qu’il avait reçu sans même qu’il ait à lever le petit doigt. Inutile d’en venir à de telles extrémités. N’est-ce pas ?
Jeune membre des Vengeurs
Keita Maeda
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 26
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
26
0
1 300
MessageJeu 23 Mai - 21:54
Mmmh.. Shinso devenait vraiment étrange, trop curieux ? Lui qui me semblait d'un naturel ultra réservé. Sans doute éprouve-t'il un intérêt pour ce que j'ai à lui raconter.

"Bah, on a pas forcément les restrictions qu'un héros pourrait avoir. On oeuvre pour la paix, mais d'un manière expéditive si on peut dire, là où les héros ne peuvent que blesser partiellement les vilains qu'ils arrêtent, nous pouvons vraiment leurs faire mal. Je sais que c'est peu orthodoxe et que je te raconte ça de manière vraiment directe, et ça peut paraître choquant quand on est pas forcément habitué à ce genre d'informations, ce que je peux comprendre. En fait, mon idéal héroïque ne se base plus sur ce que l'on vous enseigne à l'école, si on peut dire comme ça.. Je sais pas vraiment comment bien expliquer, mais on est dans le même camp, c'est tout ce que je peux te dire de plus."

Il enchaîna sur la question de la licence, objet nécessaire à un héros pour qu'il puisse exercé sa fonction, lui permettant de ne pas passer pour un criminel. Je ne savais pas vraiment comment aborder cette question là, j'allais donc la jouer franc-jeu, je n'avais pas forcément quelque chose à perdre après tout.
"Voilà ce que je voulais te dire par liberté, l'un des aspects plus libre que nous avons c'est qu'on a pas besoin de licence pour exercer, ça nous handicaperai sans doute trop. Puis, à mon avis, t'as pas besoin d'un papier pour faire le bien autour de toi, si tu en sens le besoin, alors fais le. Ce que je trouve absurde dans notre société, c'est que si tu n'as pas ce petit bout de papier à la con, sauves une vie, et tu seras considérer comme un criminel, un vilain ou je ne sais quoi d'autre. Je sais pas vraiment si mes réponses te conviennent, j'espère en tout cas. "

Je ne savais pas si j'avais le droit de parler de tout ça à un parfait inconnu, et j'en ai un peu rien à foutre à vrai dire, Je faisais confiance à Shinso pour ne pas qu'il répète quoi que ce soit, de plus, il n'y a aucune information dévoilant les plans des Vengeurs ou quoi.
"Saches juste que je ne suis pas un criminel, j'ai juste une vision de l'héroïsme différente de cette société, et mes confrères également."

J'avais un peu de mal à m'imaginer la réaction de Shinso, dégoût ? Respect ? Peut-être partageait-il ma manière de voir et d'idéaliser les choses.
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
29
0
1 300
MessageMar 28 Mai - 4:34
Il ne s’attendait à rien d’autre que de la méfiance et des réponses brèves. Au lieu de ça, la sueur commence à perler aux tempes du violet, stoïque depuis quelques secondes à écouter la défense d’une organisation qui prétendaient être des héros. Tuer et être dans le même camp, ce n’est pas la même chose, même la graine de héros le savait et cette ligne était l’une des rares qu’il ne s’autoriserait jamais à franchir. Son idéal n’est pas forcément le même que ses comparses étudiants, pourtant, il n’aspire pas à assouvir une soif de vengeance quelconque le poussant à ôter la vie ou même blesser. Son but était de prouver qu’un alter comme le sien avait une valeur et représentait un atout qui n’avait rien en rapport avec les médisances à son sujet. Il ne dit rien, attend, fixant l’homme aux cheveux blancs. Le permis, qu’il soit provisoire ou non avait son importance du fait d’un entrainement expressément recommandé pour une profession, dans le but de sauver, ce qui n’était pas le cas de tous. Un civil quel que soit son pouvoir ne le maîtriserait et ne réagirait pas comme un héros le ferait. Devait-il alors prendre en compte cette utopie et la comprendre comme une requête d’entrainement pour tous ? Cela impliquait donc d’inclure les futurs vilains… et la difficulté serait d’autant plus grande que les forces seraient égales… c’était tout bonnement incroyable et désespérant. Mais soit, ce que le violet pense de tout ça ? Que ce type est un idiot de lui avoir tout raconté. Cette confiance qu’il lui accordait avait, certes son importance, ça ne changeait pas son avis.

« Je ne pense pas que tout le monde peut devenir un héros et c’est exactement pour ça qu’il y a une formation et que c’est un emploi au même titre qu’un autre. Quant à l’utilisation d’un alter, la légitime défense et l’aide à personne en danger l’autorisent… » Ils étaient plusieurs, c’était évident. L’emploi d’un terme générique qui l’englobait lui et une partie inconnue du monde était une piste relativement visible, mais l’énoncer clairement c’était encore plus dément. Vraiment, il était tombé sur une perle et cette gentillesse qui débordait le rendait malade non pas parce qu’il n’y croyait pas, mais parce qu’étonnamment, il avait choisi de lui révéler tout ça sans connaître son opinion. Soit cet homme avait une confiance aveugle en son alter, assez pour fuir ou pour faire du mal à un adolescent qui se mettrait en travers de sa route, soit il ne réfléchissait pas à toutes les éventualités. Ce qui semblait bien plus probable, même si l’étudiant ne doutait pas de la puissance de son alter. Il avait fait des progrès… et il n’avait pas ses bandelettes pour l’accompagner en cas de problèmes, ce qui était problématique dans le cas présent.

« Je peux concevoir qu’on n’adhère pas complètement au système » il ne mentirait pas sur ce point, lui-même n’était pas enclin à l’accepter totalement. Ses bras se croisent, réfractaire et interrogatif au sujet de cette pseudo milice pro alters. « Mais entre capturer un vilain puis le livrer aux autorités et l’empêcher de nuire définitivement… si je comprends bien l’option choisie sera par défaut la deuxième, n’est-ce pas ? »
Jeune membre des Vengeurs
Keita Maeda
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 26
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
26
0
1 300
MessageMar 28 Mai - 12:32
Le jeune étudiant était sans certainement réfractaire aux idées que j'avais avancé, et ça se comprend. Mais il y avait méprise sur certains points.

"Il y a une grande différence entre légitime défense et faire le bien autour de toi. Nous avons un réseaux, comme celui des héros, qui nous donne la position d'un vilain, et notre devoir, encore une fois comme celui des héros, est de l'arrêté. On n'a pas à le tuer, on peut simplement l'arrêter comme le ferai un héros, sauf qu'au lieu de rester pour leurs dire, on s'en va après avoir laissé le suspect entre leurs mains. Le tuer est une option, je ne vais pas te mentir, mais c'est seulement si on estime qu'il est une menace pour notre société."

Je n'avais rien révélé d'important au sujet des Vengeurs. Ce n'était que la première couche de ce qu'étaient en vérité les vengeurs. J'aimerai pouvoir lui montrer que notre but n'est pas de tuer les vilains, mais je ne peux pas, nous n'avons pas le droit de révéler trop de chose, seulement ce que je lui ai déjà donné comme infos. De plus, s'il compte raconter ce qu'il a entendu, la police le renverra d'où il vient, ils sont déjà au courant de notre existence et de nos agissements, ils ne savent simplement pas qui nous sommes. Par contre, s'il cafte mon identité, c'est là que le problème sera important, et je me verrais dans l'obligation de l'éliminer, à contre cœur, pour ma propre sécurité. Son alter est puissant, il peut faire ce qu'il veut de la personne à qui il a lavé le cerveau.

Mais j'ai confiance en lui, je sais qu'il ne le fera pas.
Je souriais un peu, je savais qu'après les révélations que je lui avais fait. Je posa ma main sur son épaule, essayant de dégager la même chaleur que celle d'un parent ou d'un grand frère, le regarda avec bienveillance.
"T'es comme moi Shinso. Je sais que c'est la phrase cliché, mais j'me reconnais un peu en toi. Tu veux pas rentrer dans le moule du système, mais tu veux pas non plus le combattre.."
J'enleva ensuite ma main de son épaule, attrapa mon paquet de clope, en sorti une et l'alluma dans la foulée. "ça te dis de bouger un peu ? Il me reste un peu d'argent sur mon compte, j'te paye un thé ou un café si tu veux."


Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
29
0
1 300
MessageMer 29 Mai - 3:16
Bras croisés, le regard offert reste neutre, mais la pensée ne l’est pas. Ses orbes fixent l’albinos et ses mots l’atteignent peut-être. Mais la pensée reste la même. Il y a quelque chose qui cloche dans cette organisation peut-être un peu trop présente qui ne fait qu’à peine parler d’elle. C’est nouveau, ça recrute et ça ne la joue pas franchement fine en vue du jeune adulte bien bavard. Il garde les détails croustillant pour lui et d’un simple mot, Shinsou pourrait lui demander beaucoup, mais ne s’exécute pas, plutôt curieux. « Et quand est-ce que ce n’est pas une menace ? » là était toute la subtilité, certes, il n’y avait pas besoin de tuer, mais un vilain reste un vilain susceptible de nuire, n’est-ce pas ?

Une main le stoppe dans ses pensées et s’abat sur son épaule sans douleur, juste un poids qui le déstabilise assez pour forcer son regard à se dresser un peu plus. Lève ta patte de ma veste. Voilà ce qu’il pense, légèrement exaspéré par ce contact qui se voulait sans doute chaleureux. La suite en revanche, s’il ne l’écoutait que par paresse et politesse le fait arquer un sourcil. Cette position entre deux lui correspondait assez. Pouvait-il vraiment croire en Keita sur l’innocence et les bonnes intentions de son groupe ? Il était tenté. « Pas faux » marmonne-t-il avant que la main ne se lève et que l’homme ne récupère tout son attirail. Quelque chose de gratuit ? Il ne dirait pas non pour peu que ce ne soit pas un traquenard, mais il n’avait montré aucune hostilité envers le groupe de l’inconnu. « Comment vous vous appelez, si vous n’êtes ni des héros ni des civils ? » question qui n’avait d’intérêt que pour savoir à qui il avait affaire. Cependant, ce n’était pas ce qui le préoccupait le plus et si le sort de vilains n’était pas sa priorité, il ne pouvait s’empêcher de compatir un minimum. La violence n’engendrait que la violence. Ceux qui par le biais de cette institution illégale mette fin aux jours d’autres hommes peuvent se tromper, peuvent tuer des pères de famille, certes aux âmes corrompues pour diverses raisons, mais qui ne sont pas seuls. Si l’étudiant ne cautionne pas le crime comme une fin, ce n’est pas le cas de tous et l’incompréhension, la soudaine disparition d’un être, qu’en font-ils ?

Il se redresse à son tour, décroisant ses bras et mettant ses mains dans ses poches avant de hausser les épaules. « Juste une dernière question à ce sujet… vous. Vous avez déjà tué ? » la déception se lirait certainement en vue de ses attentes pour l’inconnu. Néanmoins, il obtiendrait bel et bien des réponses à ce qui est un critère où non pour justifier la peine de mort immédiate et les conséquences qui en découlent quant au comportement de son interlocuteur. Il voulait tout savoir.
Jeune membre des Vengeurs
Keita Maeda
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 26
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
26
0
1 300
MessageMer 29 Mai - 12:03
Shinso était encore perplexe après les réponses à ses questions, je peux le comprendre, il est encore jeune et ne sait sans doute pas encore quelle voix suivre.

Sa question me fit un peu rigoler. "Bah, c'est assez simple en réalité. J'ai utilisé mon alter pour te le montrer tout à l'heure. Je suis donc, au yeux de la société, un vilain puisque c'est illégal de l'utiliser comme ça dans la rue, pourtant, je ne suis une menace pour personne, je n'ai pas attaqué quelqu'un avec mon alter. Pareil pour un vol à la tire ou je ne sais quelle connerie. J'pense qu'on peut parler de menace pour la société lorsque cela engage une ou plusieurs vie. Et encore, tout dépend du psyché de la personne, si c'est un mec assoiffé de sang, qu'il aille en prison ou pas, ça ne le calmera pas, et je sais que tu es d'accord avec moi sur ce point. Par contre, si c'est une personne désespérée, poussé à bout par cette société, on l'arrêtera juste et on le livrera à la police. On est humain avant tout, et tuer n'est pas une partie de plaisir."

Lorsque je posa ma main sur son épaule, lui disant cette phrase cliché que personne ne veut entendre, il marmonna un petit "pas faux" ce qui me fit rire, m'étouffant au même moment avec ma cigarette. J'avais les yeux en larmes, cette sensation est la pire qui soit. Lorsque je me redressa après cette toue dévastatrice, je remarqua que Shinso était encore en proie au doute. Il me posa alors une question sur le nom de mon groupe.

"Vengeurs. On est des Vengeurs."

Je me leva ensuite, clope au bec, regardant encore une fois la vieille salle d'arcade fermée, toutes les personnes qui passaient, cette femme avec sa poussette qui c'est assise sur un banc pour donner le biberon à son gosse, ce vieil homme qui marche lentement avec sa canne et qui empêche un groupe de jeunes de marcher plus vite, remarquant sur leurs visages qu'ils étaient exaspéré par la lenteur du vieux. C'était ces gens là qu'on se devait de protéger, au péril de nos vie. Shinso m'interpella une dernière fois avant qu'on aille boire quelque chose.

"Pour l'instant, non. J'ai jamais eu besoin d'en arriver là, et j'espère pas." Je le regarda droit dans les yeux pour qu'il ressente ma franchise, puis le relança.
"On y va ?"
Élève de première année
Shinso Hitoshi
fond des messages : Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
Messages : 29
Points : 0
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
Papoter sur un banc peut s'avérer sympa parfois. [Ft | Shinso] 180304115040114662
29
0
1 300
MessageMer 29 Mai - 12:43
Il y avait quelqu’un d’intelligent à la tête de cette organisation. Shinsou en était maintenant persuadé à la manière dont Keita lui en parlait. Il n’aurait pas été recruté s’il n’avait pas conscience de certaines choses, notamment que la vie était un cadeau précieux et que l’usage d’un alter ne devait pas être employé pour tout et n’importe quoi. Il ne doutait pas que Keita, quelle que soit sa vie l’avait lui-même appris sans l’aide de personne, cependant ce n’était pas le cas de tous et se prétendre en droit d’ôter une vie ne relevait pas de la main du premier venu. Ne se prétendait pas vengeur qui voulait visiblement, c’était un avantage. Ah bon, tu peux lire dans les pensées ? Parce que tu te trompes… peut-être. En effet, il n’était pas contre l’idée, cependant sa réticence face au geste était belle et bien présente et véritable frein nécessaire dans son cas et selon lui. Il n’était pas tout à fait certain que cette faculté d’analyse soit suffisante dans un court laps de temps pour permettre un jugement qui soit juste au moment de l’exécution. Les erreurs peuvent être commises par tous, mais pas pour n’importe quel crime.

Il se relève, laisse l’adulte s’étouffer en ne comprenant pas ce qu’il y avait de drôle. Les vengeurs hein ? Drôle de nom, mais il correspond bien. C’était moins gentil que héros, mais aussi cinglant que la justice pouvait l’être pourtant. Il désespère, voir ce type si joyeux en parlant d’un sujet si sérieux ça le rendait affreusement inquiet pour la suite. Pourquoi ça doit tomber sur moi ? Indécis à bien des niveaux, il allait devoir murir sa pensée à ce propos, mais n’était pas certain de le vouloir totalement non plus. Cette neutralité apparente était un choix qui lui assurait une sécurité dans les deux cas. Il voulait devenir un héros et quelque part, cette décision était sans appelle. Mais s’il traînait avec Keita et que ce dernier se faisait prendre, c’était également son problème du fait qu’il n’en aura informé personne de ce lien avec ce type… et donc, il serait complice. C’est bien ça, tiens-toi à carreau longtemps s’il te plait. Aucun meurtre à l’horizon, aucune raison de paniquer en soi et il acquiesce en suivant l’homme aux cheveux blancs pour une collation gratuite qu’il ne méritait sans doute pas.

Il baille en silence, ses yeux se plissant, tendant les bras lentement en faisant craquer les os de son dos, puis passe une main dans sa tignasse violette. Avait-il la moindre idée du coin où il voulait l’emmener où c’était au gré du vent ?
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit Clip sympa XD
» Skin sympa
» Adresses sympa Paris
» petite serie sympa, Noob's
» Une petite fete sympa !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Centre-ville-
Sauter vers: