Jour de marché [FT : Nick Rowson]
Alarick Centsworth
Image : Jour de marché [FT : Nick Rowson] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 43
Age : 1
Chaine 1 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Groupe : Civils
Puissance : 1 100
Chaine 2 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Points : 13
Fiche : www
Carnet : www
Alarick Centsworth
Alarick Centsworth
Dim 24 Fév - 17:32
Je me trouvais ce matin la aux halles marchandes de la ville. J'étais avec mon chef de cuisine a la recherche ingrédients intéressant pour les plats de la semaine à venir. Du bœuf de Kobé, des truffes françaises et tout un tas d'autres délicatesse commençaient à remplir notre liste de commande. Bien que cette section des halles était réservée aux professionnels, l'heure matinale et le début du weekend (période des commandes pour une arrivée avant le début de la semaine) rendaient la navigation complexe.

C'est a ce moment là que la foule se figeas. Quelque chose venais de se produire. Un bruit sourd, paralysant. L'incompréhension et la peur venaient de se répandrent dans la foule. Un second de ces bruit et l'assemblée s'effondre, suivant le mouvement du mur entre la section pro et civile, révélant la source du danger. Un villains.

Dans la grisaille matinale de la métropole japonaise, au milieux des activités ordinaires de chacun, venais de se glisser un grain de sable relativement remonter. Mais dans la méchanceté de méfait incarnée par cet homme, le karma venais de mettre son propre grain de sable. Au milieux de la foule a terre, un homme se dressait, manteau flottant, visage déterminer. J'étais cet homme. Et d'un cris je hélais l'opposant. Son visage était couvert d'un masque, de deux plutôt, l'un rieur, l'autre pleureur. J'avais trouvé mon introduction. Je m'approchais, sans peur et sans reproche, et une fois a une dizaine de pas, j'entonnais ma réplique en enlevant mon manteau.

"
Je jette avec grâce mon feutre,
Je fais lentement l’abandon
Du grand manteau qui me calfeutre,
Et je tire mon espadon ;
Élégant comme Céladon,
Agile comme Scaramouche,
Je vous préviens, cher Myrmidon,
Qu’à la fin de l’envoi, je touche !
"
La pointe de ma rapière était désormais pointée droit sur le contrevenant, ne lui laissant que deux option, le combat, ou la redition.
Élève de seconde année
Nick Rowson
Image : Jour de marché [FT : Nick Rowson] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 30
Age : 1
Chaine 1 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Groupe : Civils
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Points : 4
Fiche : www
Carnet : www
Nick Rowson
Nick Rowson
Dim 24 Fév - 20:43
Nick Rowson & Alarick Centsworth
Jour de marché



Ça a beau être le week-end, je me suis levé aux aurores comme à mon habitude. Même si les cernes qui marquent mon visage semblent dire le contraire, ce rythme de vie me convient parfaitement depuis le temps. J'applique donc ma routine classique à base d'entraînement sportif, une douche puis relectures de mes cours en prenant mon petit-déjeuné.
Mais aujourd'hui n'est pas une journée comme les autres ! Aujourd'hui, je vais au hall marchand pour refaire mes provisions de Darjeeling et d'Earl Grey ! Attention, j'aime bien le thé japonais, plus que je ne l'aurai pensé en emménageant, mais les classiques britanniques... Je ne saurais m'en passer !

Puisqu'il s'agit d'un jour de congé, je me contente de mettre une chemise grise simple et le premier jeans noir qui me passe sous la main. Un coup d’œil par la fenêtre m'indique que la ville est plongée dans sa traditionnelle brume matinale, mélange savant de vapeur d'eau et de pollution. Cela me convint de mettre une veste, cintrée, de couleur sombre.
Alors que je mets la main sur la poignée de la porte de ma chambre, je me rappelle que j'ai ma licence provisoire et qu'il faut par conséquent que je sois toujours préparé à intervenir, ce qui veut dire pour moi, cacher mon visage avant tout ! Je récupère donc la version portative de mon casque qui est caché dans un tiroir de mon bureau. Cette version télescopique et pliable n'est pas des plus solides, mais reste efficace pour dissimuler mon identité.
J'enfourne l'un de mes deux écouteurs dans l'oreille gauche pour écouter un livre audio, laissant l'autre libre de se balancer au rythme de mes pas et me mets en route vers les halls.

Même si c'est relativement tôt, le lieu est passablement rempli... La magie du samedi comme on dit chez les commerçants... Je suppose.
Je profite d'être là pour faire un tour du lieu, premièrement pour cultiver mon alter qui dépend grandement de la connaissance de mon environnement, mais aussi pour profiter de tous ces étales recouverts de produits aussi variés que somptueux.
Lors de ma promenade, je craque pour un Taiyaki, une gaufre en forme de poisson, que je mange en longeant la limite entre le secteur des professionnels et celui des gens lambda dont je fais partie. De ce que j'ai pu voir, on trouve des mets de qualité bien supérieure chez les pros... Du coup, je me demande si on y trouve aussi du thé anglais... Mais je n'espère pas, cela impliquerait qu'il y ait du thé de première qualité qui me serait inaccessible... Une ombre de tristesse apparaît alors un instant sur mon visage.

Tout d'un coup, une sorte de sifflement sourd résonne dans le hall, paralysant tout le monde sur place. Puis un second son, identique, vient me frapper à nouveau les tympans. Je m'écroule alors sur le sol, tout comme le reste de l'assemblée. D'abord désorienté, je regarde partout autour de moi et c'est là que je le vois, un homme... je suppose, portant un masque à la manière de ceux du théâtre italien... Un vilain...
Trois choses me frappent alors : Le fait d'être le seul debout fait de lui une cible incroyablement reconnaissable. Que si le vilain n'est pas arrêté de suite, le périmètre sera bouclé par la police et je ne pourrais pas acheter mon thé... Mais surtout, vu la fréquentation du lieu, ce criminel risque de faire un carnage et je ne peux pas le laisser faire !

Là, je vois un homme se lever visiblement pour affronter notre attaquant... Vu son style, j'assume qu'il s'agit d'un héros professionnel... Un héros qui commence à citer du Cyrano... Sérieusement, c'est quoi leur problème au Japon ?
Pendant ce temps, alors que je suis toujours au sol, je profite de ce moment de distraction pour mettre mon casque sans que l'on me voit. Je mets ma main au niveau de ma ceinture et me rends compte que je n'ai aucun des projectiles intégrés à mon costume habituel...

Perfect... grommelle-je alors de façon inaudible.

Je me dépêche de composer le numéro de la police comme on me l'a apprit avant que ne je n'ai ma licence, mais remet de suite mon portable dans ma poche, en espérant qu'ils comprennent ce qui se passe et retracent rapidement ma position.
Je me relève à moitié, légèrement derrière l'homme masqué, à quelques mètres. Rapidement, je regarde les étales autour de moi, du poulpe, du poisson, des épices... Rien de très utile. Je n'aurai pas pu être à côté d'un stand de brochettes ? Je soupire, quand du coin de l’œil, je remarque des oursins... Je vais me débrouiller avec ça...

La tirade vient de se finir quand je fais signe aux civils à côté de moi de ne pas faire de bruit, alors que je prends deux oursins que je cache dans mon dos. Je regarde bien le vilain et le héros, impriment dans ma tête l'espace qui les entoure. Je ne sais pas si l'homme à la rapière m'a remarqué, mais c'est bien probable étant donné l'angle de vu. Cependant, qu'il m'ait vu ou non, je ne vais pas rester les bras croisés.
Je commence à créer un portail au sol, juste sous mon nez et l'autre sur le flanc gauche du criminel. Une fois le portail stabilisé, je lance l'un des deux oursins aussi fort que possible à mes pieds, en plein dans le trou de ver. Mon projectile hérissé ressort de l'autre côté avec toutes sa vitesse pour finir dans la cuisse de monsieur Comedia del arte. La tête me tourne un instant à cause du portail, mais je m'en remets vite vu que ce n'est que mon premier. Je me relève et me dirige rapidement vers le méchant, les paumes égratignés, mais l'autre oursin encore caché dans mon dos.
De ma voix grave et légèrement déformée par mon casque intégral, j'annonce en japonais tout en dissimulant autant que possible mon légère accent britannique:

Deux contre un... Rendez vous si vous ne voulez pas qu'on vous fasse trop mal d'ici à ce que la police vienne vous arrêter.

Évidemment, je sens l'adrénaline pulsée dans mes veines même si j'essaie de ne pas le montrer et surtout, je me prépare à esquiver si le vilain tente de m'attaquer... J'ai survécu aux entraînements de UA, ce n'est pas ce mec qui va m'avoir!



Alarick Centsworth
Image : Jour de marché [FT : Nick Rowson] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 43
Age : 1
Chaine 1 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Groupe : Civils
Puissance : 1 100
Chaine 2 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Points : 13
Fiche : www
Carnet : www
Alarick Centsworth
Alarick Centsworth
Dim 24 Fév - 23:05
Alors que je tenais en respect mon opposant, du coin de l'oeil je pus entrevoir un nouvel acteur de cette pièce. La question était de savoir s'il serait pro ou antagoniste.
Le cri de douleur du villains fixa rapidement cette idée, il serait avec moi, mais sa manière de s'exprimer, de se tenir et agir me confirmait une chose, il n'en était encore qu'aux études.

"En effet Valvert !
Nous sommes deux a nous présenter devant toi, tel Cyrano et Christian.
Et si de redition il n'y as point, nous vous déferons en vers
Tel nous mêmes dans la pièce de Monsieur Rostand.

Notre talent, notre maîtrise,
L'astuce de ce jeune homme,
L'expérience de ce loup a la lame grise,
Nous serons suffisant pour vous vaincre en somme !"

Le fait de faire tomber mon opposant en rimant m'amusais un peux, et rajoutais un côté encore plus raffiné a mon personnage. Bien entendu, l'agresseur ne tenais pas a ce retrouver sous les verrous, et c'est mon associé journalier qu'il prit pour cible, fondant sur le jeune comme un rapace sur un lapin.
J'ignorais tout des deux parties, mais la mission de protéger l'étudiant passais avant même la capture d'un fauteur de trouble de seconde zone. Je déployait donc l'un de mes murs venteux sur la trajectoire tout en fondant sur lui. L'étudiant devais se situer dans mon dos si il n'avais pas bouger, mais je n'allais pas prendre le temps de m'en assurer. Je devais trouver la source de son Alter et le neutraliser. Mon appréciation de l'Opéra et de la musique a puissance élevée m'avais permis de prendre l'effet de surprise, mais ignorant son éventail sonique, je pourrait rapidement me trouver désavantager.
Élève de seconde année
Nick Rowson
Image : Jour de marché [FT : Nick Rowson] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 30
Age : 1
Chaine 1 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Groupe : Civils
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Points : 4
Fiche : www
Carnet : www
Nick Rowson
Nick Rowson
Lun 25 Fév - 1:22
Nick Rowson & Alarick Centsworth
Jour de marché



J'admets ressentir une légère pointe de satisfaction quand j'entends le petit cri de douleur du vilain quand l'oursin vient se planter dans sa cuisse. Je suis presque confus un instant lorsque j'entends le héros professionnel continuer de parler en vers... Mais je suppose rapidement que ça fait partie de son style... Dans une société où les classements sont si importants, il faut savoir se démarquer quitte à frôler dangereusement le ridicule. Mais ce n'est pas le moment de penser à ça !

À peine sa nouvelle tirade terminé que le vilain se jette sur moi à une vitesse qui me prend par surprise. J'ai surestimé les dégâts que pouvaient faire un oursin... Je vois cet homme masqué mon foncé dessus et il m'aurait eu s'il ne s'était pas heurté à une sorte de mur de vent. Ce ralentissement me laisse juste assez de temps pour sauter sur le côté et faire une roulade.
Je ne suis pas sûr de ce qui se passe, j'ai le souffle court à cause du stress, mais ce qui est certain c'est que le héros a fondu sur le criminel et que je suis derrière le dandy à la rapière à présent.
Après une seconde de flou, je me relève d'un bon et me redresse pour prendre une posture aussi assurée que possible comme on nous l'apprend à UA. À la manière d'un loup autour de sa proie, je tourne légèrement autour du vilain, mais c'est surtout pour garder le visuel et ne pas gêner le héros professionnel. Dans ma tête, tout ce que je sais sur la gestion d'un combat réel défile et ce que j'ai appris durant le teste pour ma licence provisoire. Nous sommes donc dans un cadre de combat en environnement confiné, avec des civils, l'alter ennemi semble être sonore et je ne sais pas s'il a des armes sur lui. Dans le cadre d'une menace de dangerosité inconnu et en présence de civil je dois impérativement trouver des renforts... Mais oui ! D'une voix forte je déclare donc :

Sérieusement, vous pensiez pouvoir attaquer le grand hall commerçant tout seul ? Pourquoi parce que vous avez un pauvre petit alter sonore qui étourdit les gens ?

Bien entendu, si je dis ça, ce n'est pas simplement pour énerver le vilain, mais surtout parce que je me souviens très bien que dans ma poche, j'ai mon portable en communication avec la police et que maintenant ils ont les informations nécessaires pour pouvoir intervenir.
Pendant cet instant où je reprends ma respiration, je remarque les gens autour de moi, paniqués... Là plus que jamais j'ai conscience que je dois les aider et pour cela, il faut les rassurer. J'ajoute alors d'une voix pleine de confiance :

Sauf que vous avez oublié une chose... Il y aura TOUJOURS des gens comme nous pour empêcher les gens comme vous de faire le mal !

Mais trêve de paroles, il faut que j'agisse ! Sauf que là, je ne peux pas refaire de portails avant plusieurs dizaines de secondes... Et je préfère éviter de me battre au corps à corps sachant que mon camarade, lui, a une épée et que je ne sais pas ce qu'il en est de notre assaillant. Je mise donc tout sur la capacité du héros à profiter d'une ouverture. Dans un geste exagérément ample, je lance mon second oursin sur le criminel et criant:

Deuxième service!


Je me doute bien qu'il va l'éviter sans problème, mais mon but est que cela accapare son attention juste assez pour que la rapière fasse son office. De mon côté, je recule d'un ou deux pas et poursuit dans ma tête le compte à rebours me séparant de mon prochain portail.



Alarick Centsworth
Image : Jour de marché [FT : Nick Rowson] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 43
Age : 1
Chaine 1 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Groupe : Civils
Puissance : 1 100
Chaine 2 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Points : 13
Fiche : www
Carnet : www
Alarick Centsworth
Alarick Centsworth
Lun 25 Fév - 17:50
Le jeune héros avais bien révisé. Il ne se mettais pas en danger de manière inconsidérée et me laissait l'espace pour me battre. Son deuxième jet d'oursin m'offre enfin l'ouverture dont j'avais besoin pour entamer une passe. D'une taillade je reprends mon donc la célèbre tirade

"Vous auriez bien dû rester neutre ;
Où vais-je vous larder, dindon ?…
Dans le flanc, sous votre maheutre ?…
Au cœur, sous votre bleu cordon ?…
Les coquilles tintent, ding-don !
Ma pointe voltige : une mouche !
Décidément… c’est au bedon,
Qu’à la fin de l’envoi, je touche."

A ces mots, et après plusieurs échanges d'esquiver et de coup vain, je fais reculer l'horrible sur un estoc, découpant une partie de son vêtement. Acculé contre un étalon de viande, il se saisit d'une longue pique a brochette, le genre de celle utilisée dans les kebabs. Nous étions a armes relativement équivalente, mais j'avais toujours l'as de la manche avec moi. Le jeune homme avais tout le temps du monde pour mettre à profit son expérience, distrayant le villains, l'empêchant pour le moment de réfléchir au faite même d'utiliser son Alter.
La danse repris de plus belle, les trois acteurs s'échangeant coup et parade, saisies et esquive, nul ne prennant réellement le dessus, mais l'une des deux parties montrait clairement des signes d'épuisement.

J'avais pus aussi comprendre l'Alter de mon compagnon, des portails par lesquels la matière de teleportais. Cela pourrait être extrêmement utile pour porte une botte surprise.
Élève de seconde année
Nick Rowson
Image : Jour de marché [FT : Nick Rowson] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 30
Age : 1
Chaine 1 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Groupe : Civils
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Points : 4
Fiche : www
Carnet : www
Nick Rowson
Nick Rowson
Lun 25 Fév - 19:28
Nick Rowson & Alarick Centsworth
Jour de marché



J'ai beau être hésitant à m'engager au corps à corps avec le vilain, il semblerait que je sois tout de même utile au héros que j'assiste aujourd'hui. En effet, mon jet d'oursin lui a ouvert une belle brèche dans la défense de l'homme masqué, lui permettant d'entamer une passe d'arme des plus impressionnante.
Ce professionnel n'est peut-être pas très connu, mais une chose est sûre, il sait manier l'épée ! Cependant, je ne saurai dire si le fait qu'il le fasse en récitant du Cyrano rend ça plus épique ou juste ridicule... Mais je ne vais pas le juger.

De mon côté, même si j'essaie de ne pas rester dans un contacte trop direct, je continue malgré tout de faire partie du combat... Enfin, pour être précis, j'esquive quand le méchant décide de s'attaquer à moi.
Petit à petit le combat nous fait dévier vers un stand de viande avec des brochettes... Et évidemment, c'est le vilain qui arrive à s'en saisir avant moi. Cela m'agace légèrement, mais au moins, cela semble prouver qu'il n'a pas d'arme sur lui puisqu'il doit improviser tout comme moi. Ce qui, pendant une fraction de seconde me fait me questionner sur l'intelligence dudit vilain, mais j'y penserai davantage quand il aura les menottes aux poignées.
Je remarque aussi qu'il n'a pas réutilisé son alter depuis tout à l'heure, peut-être qu'il n'a pas l'occasion de l'utiliser puisqu'à deux contre lui, on ne lui laisse aucun répit ou alors, comme moi, il a une limitation de temps entre les utilisations... Si la seconde option est la bonne, cela veut dire qu'il faut que nous dépêchions de le mettre hors d'état de nuire.

Alors que le Dandy se lance dans une nouvelle série d'attaque, je crois comprendre que c'est surtout pour retenir son attention. Le compte à rebours était fini depuis treize secondes et j'ai une fenêtre de tir. Je crée un portail au sol, juste derrière moi et l'autre dans le dos du vilain, au-dessus de la table contre laquelle il est bloqué et perpendiculaire à celle-ci.
Le héros peut donc voir un disque noir se former dans le dos de son adversaire et grandir à chaque seconde, jusqu'à se stabiliser à un diamètre de quatre-vingt centimètres.
Là, je fais un saut en arrière, ma jambe d'autre la première. Elle apparaît de suite à l'autre portail se dirigent vers le dos de l'homme masqué. Tout ce passe à une telle vitesse et le portail de sorti n'étant pas très éloigné de l'assaillant, je n'ai pas le temps d'ajuster ma trajectoire... Au lieu d'un coup ciblé, je dois me contenter de lui donner un gros coup de pied dans la zone de son omoplate droite avec toute la force de ma « chute ».
Lui et moi nous retrouvons au sol, la tête me tourne à cause de la taille de mon portail et du changement instantané d'axe de gravité que mon corps a subit, mais j'ai la présence d'esprit de donner un coup de pied dans son pic à brochette pour qu'il ne puisse pas l'atteindre.
Mon oreille interne est encore un peu brouillée et l'adrénaline n'aide pas vraiment, alors que je me contente de me mettre en position défensive, à demi-relevé et laisse le professionnel se charger de la suite.
Ma respiration est rapide dans mon masque, j'ai les main écorchées par les oursins et une légère douleur à la cheville, mais tout va bien.



Alarick Centsworth
Image : Jour de marché [FT : Nick Rowson] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 43
Age : 1
Chaine 1 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Groupe : Civils
Puissance : 1 100
Chaine 2 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Points : 13
Fiche : www
Carnet : www
Alarick Centsworth
Alarick Centsworth
Mar 26 Fév - 0:15
Totalement concentrer sur moi, le villains ne s'attendait pas au dernier assaut du jeune héros. Ils roulèrent ensemble au sol après une utilisation judicieuse de son Alter. Il se retrouvais donc désarmé, sonné et pouvais désormais entendre les sirènes de la police approcher de la scène de crime.
Il se savait fais, mais un animal au bout ne s'en retrouve que plus dangereux. A nouveau il me chargais, droit devant lui, ses poings et sa détermination. Et un cran d'arrêt dissimuler jusqu'alors. Il espérait peut être que j'achève ses souffrances dans un dernier éclair de folie ! Mais ce n'était pas ainsi que moi même, le gentleman operais. J'avais pris quelques coup durant nos passes, mais le prochain et dernier serais de ma part. Cet homme était finis, et je serais celui qui achèverais sa pièce.

"Il me manque une rime en eutre…
Vous rompez, plus blanc qu’amidon ?
C’est pour me fournir le mot pleutre !
Tac ! je pare la pointe dont
Vous espériez me faire don,
J’ouvre la ligne, – je la bouche…
Tiens bien ta broche, Laridon !
À la fin de l’envoi, je touche."

Sa lame volait dans l'espace au même moment où sa dignité finissait de s'écraser au sol. Je hélais dans mes vers mon camarade, et profitais d'une nouvelle diversion pour défaire l'opposant.

"Envoi !
Prince,demande à Dieu pardon !
Je quarte du pied, j'escarmouche,
Je coupe, je feinte...
Hé ! là, donc !
A la fin de l'envoi..."

Ma lame venais de pénétrer sa chair pour la dernière fois. Les quelques centimètres suffirent a arrêter la course de ce dégénéré et c'est tout proche de son oreille que je lui glissait le début de la réplique, qu'en bon perdant et grand seigneur il compléta.

"Il touche..."

Nous ne lui avions laisser aucun repi, aucune seconde pour se remettre, entre mes attaques et les distraction du jeune homme, nous avions géré cet affrontement d'une main de maître, et de manière à ce qu'une de nos deux partie seule ne puisse accomplir.

L'homme embarqué et ma lame séchée, je m'approchais de l'étudiant.

"Vous êtes de UA si je ne m'abuse ?
Permettez moi de m'introduire, Alarick Centsworth, dit le gentleman. Sans votre assistance, j'aurais eu bien plus de mal a nous défaire de cet énergumène. Félicitations.
Simple curiosité, que faisiez vous a cette heure ci dans ce quartier ?"
Élève de seconde année
Nick Rowson
Image : Jour de marché [FT : Nick Rowson] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 30
Age : 1
Chaine 1 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Groupe : Civils
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Points : 4
Fiche : www
Carnet : www
Nick Rowson
Nick Rowson
Mar 26 Fév - 11:35
Nick Rowson & Alarick Centsworth
Jour de marché


Je dois bien l'avouer, j'ai déjà fait de plus beaux coups de pied en entraînements... Mais la grande différence, c'est qu'à l'entraînement, les conditions sont optimales. On peut se concentrer, s'échauffer et une mort potentielle ne nous attend généralement pas si on se loupe.
Alors que je me mets en position de garde après ma botte secrète et à mesure que mon oreille interne se remet, je sens une légère douleur dans ma cheville, de celle qu'on a quand justement un coup de pied n'est pas parfaitement axé. Ce n'est rien de très grave, mais je pense que je vais devoir serrer un peu les dents jusqu'à l'arrêt de bus quand tout ceci sera fini.

Alors que le vilain est désarçonné, les sirènes de police commencent à se faire entendre. À ce son et probablement mut par l'énergie du désespoir, le criminel sort un cran d'arrêt et se jette sur le héros. J'hésite à intervenir, mais le regard du professionnel me fait comprendre qu'il a la situation bien en main... Et c'est incroyablement vrai. L'homme fait preuve d'une maestria magistrale, tout en finissant sa tirade, il désarme l'homme masqué et enfonce sa lame d'exactement le bon nombre de centimètres pour stopper son assaillant... J'avoue faire une moue impressionnée sous mon casque.

De son côté, il livre le criminel aux autorités, pendant que je sors mon téléphone de ma poche, souffle un :

Merci beaucoup pour votre vitesse d'intervention.

Avant de raccrocher. Un policier m'interpelle au loin, puisque j'ai utilisé mon alter, je dois lui montrer ma licence provisoire, ce que je fais de suite. À peine en ai-je fini avec lui que le héros que j'ai assisté viens me voir.
Il suppose à juste titre que je suis de UA, derrière ma visière teintée, j'ai un petit sourire amusé, qui se transforme bien vite en sourire satisfait quand l'homme dont je connais maintenant le nom me félicite. Et finit en me demandant ce que je fais ici.
Je sors rapidement un mouchoir de ma poche pour m'essuyer les mains qui sont recouvertes du mélanger douloureux d'un peu de mon sang et de l'eau salée des oursins. Puis une fois propre, je lui la tends pour pouvoir le saluer comme il se doit d'une voix calme et en essayant toujours de cacher mon accent je lui réponds :

Je suis enchanté Gentlemen ! Pour ma part, on m'appelle Traveler... Sans vouloir vous offenser, je préfère garder mon identité civile la plus secrète possible et il y a un bon nombre d'oreilles autour de nous.

Malheureusement, les mots anglais me trahissaient toujours, car il m'était inconcevable de ne pas les prononcer parfaitement. Avec un air un peu plus amusé, je réponds à sa première question :

Alors, le style de l'école se remarque tant que cela dans ma façon de me battre ? Même si mon casque empêche que ça se voit, j'ai le sourire en disant cela, puis je reprends plus sérieusement. Et merci, même si à part le distraire un peu et éviter de vous gêner, je n'ai pas fait grand chose... Je dois avouer que votre maniement de l'épée est impressionnant Gentlemen !
Je marque une petite pause avant de reprendre. Pour ce qui est de ma présence, c'est simple. C'est ici qu'on trouve le meilleur thé Darjeeling et Earl Grey de la ville... Je pointe approximativement la direction du stand qui se trouve bien plus loin dans la galerie. Je venais refaire mes stocks...

En disant cela, je me rappelle que je vais devoir rembourser les deux oursins que j'ai utilisés comme armes... Dans la précipitation, je n'ai pas regardé le prix... J'espère que s'était juste des oursins tout bêtes, sinon je n'aurai pas assez pour mon thé.
Mais je me reconcentre vite sur la conversation et demande à mon tour :

Et vous monsieur? Vous étiez en patrouille ou quelque chose comme ça ?



Alarick Centsworth
Image : Jour de marché [FT : Nick Rowson] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 43
Age : 1
Chaine 1 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Groupe : Civils
Puissance : 1 100
Chaine 2 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Points : 13
Fiche : www
Carnet : www
Alarick Centsworth
Alarick Centsworth
Mar 26 Fév - 21:29
Il avais l'air asser fier de lui. Et avec raison. Et bien que les compliments qu'il pouvais me faire étaient de ceux que j'avais entendu des dizaines de fois, ils me faisaient toujours aussi chaud au cœur. Il était donc amateur de thé, une qualité que j'appréciais.

"Et bien jeune homme, il se trouve que j'étais bien la pour le travail, mais pas celui de héros. Je faisais ma liste de commande avec mon chef de cuisine. Je suis en effet directeur du Rexford. Peut être en avez vous entendu parler ? Et puisque vous mentionniez le thé, je vous invite donc a passer en déguster avec moi, au Rexford même. Dites à la réception que vous venez pour la rose de rouge et de blanc. Ils comprendrons. Malheureusement, je me doit de retourner prestement à mes affaires, mais j'attend votre visite avec impatience !"

A ces mots, je fis volte face pour récupérer mon manteau et mon chef, qui avais du faire des efforts monstrueux pour ne pas insulter toute personnes gâchant des ingrédients.
Élève de seconde année
Nick Rowson
Image : Jour de marché [FT : Nick Rowson] .my-hero-academia-kyoka-jiro-manga_sq
Messages : 30
Age : 1
Chaine 1 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Groupe : Civils
Puissance : 1 300
Chaine 2 : Jour de marché [FT : Nick Rowson] 190731010816278397
Points : 4
Fiche : www
Carnet : www
Nick Rowson
Nick Rowson
Mer 27 Fév - 0:17
Nick Rowson & Alarick Centsworth
Jour de marché


Il semble donc que M. Centsworth soit directeur d'hôtel en supplément de son travail de super héros. Je dois bien avouer que c'est impressionnant de réussir à conjuguer deux activités aussi chronophages. Le Rexford, le nom me dit vaguement quelque chose, j'ai dû passer devant lors de certaines de mes pérégrinations pour découvrir la ville. L'homme relève mon amour pour le thé et m'invite donc à venir en boire à son hôtel et me donne une sorte de mot de passe à donner à la réception. Je le garde dans un coin de ma tête en attendant de le noter concrètement quelque part.
Je lui réponds donc sincèrement :

Oh, le Rexford... Le nom me dit vaguement quelque chose... C'est un hôtel de luxe si je ne m'abuse.
Et bien, ça sera un honneur de venir boire le thé avec vous, vous pouvez compter sur moi.

Puis il me dit qu'il doit y aller, ce que je comprends tout à fait. Pas de problème, je vous laisse donc à vos achats, bonne journée et à bientôt.

Il s'en va rapidement pour rejoindre celui que je devine être son chef de cuisine. De mon côté, je sors mon téléphone pour inscrire dans le bloc note le mot de passe qu'il m'a donné.
Je m’apprête à chercher un endroit pour enlever mon casque, quand les marques de piqûres dans mes paumes me rappellent pour les oursins... Je me dirige donc, toujours à visage caché, vers le stand de poisson non-loin de là.

Bonjour, je suis désolé d'avoir pris deux de vos oursins... J'étais là en civil, j'ai dû improviser sur le moment. Je viens donc pour vous les rembourser monsieur.

Je regarde la petite pancarte trônant au-dessus de la pile de hérissons de mer et je retiens un soupire de soulagement en voyant que ce sont des oursins tous simples. Je sors 300 yen de ma poche et lui les tends en me courbant légèrement comme la coutume le veut. Dans un premier temps, il refuse, me disant que si je n'avais pas été là, il aurait perdu bien plus que deux oursins, mais j'insiste :

C'est très gentil à vous, mais c'est une question de principe. Apprenti-héros ou pas, j'ai pris deux oursins sur votre stand... même si j'avais une très bonne raison de les prendre, il est normal que je vous les paie.

Il accepte finalement mon argent, presque à contre-cœur, cependant je crois voir une petite lueur d’estime dans son regard. Je souris derrière ma vitre tintée et m’apprête à partir quand il me demande mon nom et je le lui donne avant de m'en aller :

Traveler... On m'appelle Traveler... ça veut dire voyageur en anglais.

Je m'éloigne, en serrant légèrement les dents à cause de ma cheville, jusqu'à trouver un coin isolé pour pouvoir enlever mon casque loin des regards et enfin acheter le thé pour lequel j'étais venu à la base.



Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Mésaventures de Nick Burlow
» Le dernier jour d'un con damné :/
» Découverte du jour
» Aide pour les énigmes du jour PL6.
» 12/09 Rotisserie Draft M11 à l'Outpost Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone commerciale-
Sauter vers: