• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 let's be friends ? + Kaede

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Centre-ville
Élève de première année
Kirishima Eijiro
fond des messages :
Messages : 22
Points : 1
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
22
1
1 300
MessageDim 13 Jan - 0:03
La rareté des moments calmes à l’U.A n’a rien de profitable pour Kirishima dont la motivation à étudier par un temps si clément se réduisait peu à peu. Dissipé malgré les conditions propices, le faux roux préfère s’amuser avec son crayon au-dessus de la bouche en écoutant le plus attentivement qui soit les gazouillements de petits oiseaux à l’extérieur. Il n’y tenait plus, s’immobilisant alors avant de se redresser d’un bond et de trottiner dans les couloirs en saluant quiconque croiserait son chemin. Ce fut Iida qui lui sommait de ne pas courir qui le fit sourire de toutes ses dents pointues en lui arrachant un « D’accord, d’accord ! » Mais l’occasion trop belle pour être ignorée, il avait franchi les portes de l’établissement avant que le délégué ne puisse le réprimander. Bien heureux d’avoir quitté les lieux et désireux de ne pas troubler égoïstement le cocon paisible de ses studieux acolytes, il avait préféré dégourdir ses jambes, mains dans les poches à la recherche d’un divertissement. Et tombant plutôt bien, après les transports, son ventre criait famine de toutes ses forces pour confirmer son choix judicieux.

Arpentant le pavé clair il balaye l’allée à la recherche d’une vitrine alléchante, faisant la moue en observant son portemonnaie un peu trop vide pour s’offrir un casse-croute bien saignant. Un soupire passe la barrière de ses lèvres, il n’aurait jamais dû dépenser autant pour soutenir son héro favoris et pourtant si ça avait été à refaire, il n’aurait pas hésité. Non pas par stupidité, mais parce que son estomac pouvait attendre, quand à cette cause juste d’être là pour ceux qui en ont besoin, à son sens elle était prioritaire. Kirishima plaçait l’encouragement au-dessus de beaucoup de choses et ça n’était pas une mince affaire contrairement aux apparences que d’être à la hauteur des exigences d’un public ou plus simplement de civils. Il en savait quelque chose. Si les cris de joies, les pleurs de soulagement étaient une récompense suffisante pour gonfler la poitrine d’un justicier et lui redonner la force d’affronter les vilains, savoir qu’il n’était pas seul apportait les réponses à cette crainte d’être seul à faire le boulot et de ne pouvoir compter sur personne d’autre que lui pour se sortir d’affaire lui-même. Ce n’était pas un travail solitaire et quand bien même le un contre un était souvent mis à l’honneur, héros comme vilains se soutenaient mutuellement. L’humanité était faite ainsi, chacun pense différemment et pourtant, tous ont besoin d’appartenir à un groupe et d’avoir des valeurs communes.

Nouveau gargouillement émis par ses entrailles, l’étudiant grimace et fait claquer sa langue contre son palais, entrant dans un simple café. Son envie d’échapper aux révisions et devoirs avait un prix : ne pas bénéficier de repas succulents et préparés par les soins de l’école. Inattentif ou bien trop fixé sur les menus proposés, la graine de héros rentre en collision avec un autre client et sent le café chaud se déverser sur sa chemise, étouffant des « chauuuuud » tout en s’excusant très poliment face à la première victime de cet accident qui passe son chemin tout aussi rapidement. On lui tend de quoi se nettoyer et il s’assoit en tenant son haut comme un idiot pour qu’il ne lui colle pas au torse. Blasé, néanmoins toujours affamé, il cherche du regard les menus et tombe alors sur le profil d’une jeune femme qui ne lui est pas inconnu. C’est en penchant la tête qu’il reconnait une amie du lord de la nuit de leur petite classe et que ses yeux s’illuminent à nouveau. « Hey ! Tu ne serais pas amie avec Fumikage ? Moi c’est Kirishima, enchanté ! »  Drôle de rencontre dans de drôles de conditions, mais il est toujours plaisant d’avoir de la compagnie et d’entretenir des relations toujours plus amicales avec d’autres héros. Entraide et bonne entente sont pour lui essentiels dans la mesure où prôner un monde idéal n’aurait aucun sens pour les conflits trop intenses entre justiciers défenseurs de la même cause.



gifts:
 
Élève de seconde année
Kaede Kyuketsuki
fond des messages :
Messages : 20
Points : 6
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
20
6
1 250
MessageMer 16 Jan - 14:50
Let be Friends
Kaede Kyouketsuki feat. Kirishima Eijiro
E
tudier dans un café n’était pas quelque chose qui me ressemblait beaucoup, préférant le calme à l’agitation, ça avait plus été un caprice qu’une véritable décision, que de m’assoir sur la banquette molletonné et pas très fraîche d’un café, la table n’était pas forcément propre, d’un coup de poignet, je faisais tomber les miettes par terre, sans me soucier le moins du monde de ce que pourrais penser les gens… J’étais imperméable aux inconnus et aux différentes remarques… En règles générale, les gens ne m’approchaient pas, sans doute que les longs mois passés seules avaient développé comme une aura autour de moi, une aura qui disait à tous de ne pas approcher… Pourtant, je souffrais peu à peu de la solitude, même si celle-ci pouvait être délicieuse, les moments passé en compagnie de personne que j’estime beaucoup ( Fumikage par le plus grand des hasard) étaient d’autant plus agréables…

Pourtant, ici et maintenant, concentré dans mes cours, je n’aspirais qu’a finir ces sales exercices de mathématiques avant d’aller faire du shopping, les soldes allaient bientôt arriver et je devais aussi me racheter des sous-vêtements, mais comme on dit, les études passent avant tout et une fois n’est pas coutume, les exercices me saoulaient… J’étais ni une bonne, ni une mauvaise élève, j’étais juste d’une banalité affligeante… Enfin, si nous omettons les cours de sport, ou je créer quelque fois la surprise… Mais, les cours que je préfère sont ceux où nous sommes à la place des héros, dans ces moments –ci, j’arrête d’être craintive, pour essayer de m’épanouir telle un papillon. Mais, un problème reste, mon alter, c’est typiquement un alter de vilain, pour preuve, mon paternelle qui possède exactement le même, a vécu une vie de délit et de vice avant de se ranger pour continuer d’être un escroc, mais un escroc payé par l’état, un vendeur de voiture en somme.

Bref, je n’aspirais qu’à partir de ce café pour m’épanouir dans ma coquetterie, pourtant, je devais en finir avec mes exercices… Autour de moi, un peu d’agitation, mais je fais comme je n’ai pas entendu, je n’ai pas envie d’être distraite, je dois finir cette torture au plus vit…

 « Hey ! Tu ne serais pas amie avec Fumikage ? Moi c’est Kirishima, enchanté ! »

Je lève les yeux pour apercevoir à quelque mètres à peine de moi, ce qui ressemble à un punk, avec des cheveux dressé sur la tête par du gel, mais ses cheveux étaient aussi rouge comme le sang… Je reste perplexe quelque seconde à le regarder et à essayer d’assimiler ses paroles avant de me rendre compte que lui répondre serait poli. De plus, il semblait être ami avec Fumikage, si c’est un pote de Fumikage, ça ne peut qu’être quelqu’un de bien, n’est-ce pas ? Ainsi, souriant légèrement, sans forcer, un peu excité par cette nouvelle rencontre…

« E…effectivement, je suis une amie de Fumikage… Je suis très heureuse de te rencontrer Kirishima… Tu peux m’appeler Kaede… Assieds-toi donc, je ne faisais que mes saletés d’exercice de maths. »


En y repensant, il était étrange que Fumikage connaisse quelqu’un de si enjoué… Mais, ce n’était peut-être que mon esprit.

kyro. creation 017 for kam'


Je vais m'affranchir du passé...

Élève de première année
Kirishima Eijiro
fond des messages :
Messages : 22
Points : 1
Puissance : 1 300
Voir le profil de l'utilisateur
22
1
1 300
MessageHier à 0:15
Qui ne tente rien n’a rien et dans cette volonté d’obtenir de quoi se sustenter à prix réduit, le faux roux s’était vu brûlé partiellement à la vue d’une amie d’un autre étudiant. Pour lui, que représentait réellement Fumikage ? Un ami, sans nul doute sur lequel il pouvait compter, malgré leurs affinités différentes d’un point de vue à l’autre, ils n’en restaient pas moins liés par cette classe et par cet apprentissage chaotique. Les vilains sont partout, présents et attendant l’occasion. Etre seul n’est pas une bonne idée et la graine de héros était mal placé pour dire qu’une femme ne devrait pas sortir seule, lui qui défend les valeurs de chacun indépendamment de cela et qui pourtant privilégie la gente féminine non pas parce que plus faible à ses yeux, mais plus généreusement visée. Si lui ne fait pas de distinction, ça ne veut pas dire que le reste du monde en fait de même.

La jeune femme répond et le fait d’autant plus sourire quand elle l’invite poliment à s’asseoir en poursuivant la conversation. Visiblement plongée dans des exercices de maths, le roux grimace de ses dents pointues et offre un regard de chien battue à la violette. « Ah… je ne peux pas t’aider je suis vraiment un cancre dans cette matière » et dans quelques autres aussi, mais ce n’était que selon lui. Par ailleurs, son professeur attitré au caractère aussi explosif que son alter serait peu fier de l’entendre dire ça et il l’imaginait parfaitement, les mains crépitant de frustration et son regard colérique lui chantonnant d’une voix cassée qu’il allait en faire du steak saignant s’il avait le cran de redire ça. Dans un léger rire nerveux Red Riot passe une main dans ses cheveux. Tant qu’on lui apporte sa commande. Sauvé par la présence d’un serveur qu’il remercie poliment, il reporte son attention sur l’inconnue dont le visage très doux lui rappelait cet après-midi plutôt tranquille du moins au dortoir. Il était plutôt logique pour lui de penser que l’homme oiseau soit ami avec des personnes qui n’aient pas la moindre ressemblance avec lui, après tout d’une nature sage et secrète, l’élève à l’alter d’ombre n’avait clairement pas d’attirance naturelle pour son genre. Malgré tout, il pouvait se tromper et lui qui s’entendait avec tout le monde préférait ne voire que les côtés positifs d’une relation et appuyer dessus afin d’être meilleur. Il n’en oublierait pas les mauvais pour autant, juste les mettre de côté le temps de trouver une solution s’il y en avait une qu’elle soit pour corriger son comportement à lui ou pour aider quelqu’un qui ne s’en sort pas avec ses points faibles ? Quelle drôle de pensée.

« Je ne te dérange pas au moins ? Je… t’ai juste remarqué et je n’ai pas réfléchi à quoi te dire en fait » c’était en fin de compte très maladroit, mais sincère. Dans ce sourire qui le caractérisait bien et que l’on définissait comme joyeux autant que clownesque, il cachait son embarras. Intérieurement se traitant d’idiot, il boit sa boisson gazeuse sans mot dire à s’en brûler la gorge par la fraicheur des bulles explosant contre les parois. « Tu es en section héroïque toi aussi ? »



gifts:
 
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Match "Witold's Friends vs Rest of the world"
» [Résolu] Homeward Path + Control Magic (& friends)
» Survivor : Persos séries télés
» [Commentaires] Tournoi IP & Friends
» 26/05 Lille Pro Tour Qualifier Friends 2013 Standard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Centre-ville-
Sauter vers: