• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 La Grande Barrière de corail /TERMINE/

My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: En cours
Élève de seconde année
Cody Shell
fond des messages :
Messages : 7
Points : 1
Puissance : 1 150
Voir le profil de l'utilisateur
7
1
1 150
MessageVen 28 Déc - 19:46
image_banniere
• Nom : Shell
• Prénom : Cody
• Surnom : Moebius
• Age : 16 ans
• Sexe : Masculin, il semblerait…
• Groupe : seconde année
• But :Apprendre au maximum de la grande U.A et du Japon, je souhaite me spécialiser dans la gestion de catastrophes.


Geographic cone snail:

Mon alter est de type mutation, comme mes parents, et comme eux, il est liée aux récifs de la côte australienne. Il me donne les capacités d'un cône géographique, le second animal le plus venimeux de la planète. Je suis ainsi capable de produire  une centaine de toxines différentes !!

...

Bon pour l'instant j'arrive juste a engourdir un membre, pour quelques minutes, mais j'y travaille !

Et comme le cône je peux respirer sous l'eau, et générer une coquille, même si ça me prend beaucoup de temps, je ne la génère que partiellement car elle réduit grandement ma mobilité. A contrario, cette alter ne fais pas de moi un meilleur nageur et m'oblige à m'hydrater régulièrement.
Mon cuir chevelu, et bien n'est pas chevelu, il mou... mais au moi il est couvert de magnifique motif pourpre   

-Cody-




Cody tient beaucoup plus de sa mère que de son père, sans mettre à mal sa virilité, bien peu importante d'ailleurs... Qu'importe, je l'ai toujours trouvé beau, même si avec le recul je dirais qu'il tend plus vers le mignon
Il a de magnifiques yeux bleu caraïbes, ce sont ces mêmes yeux qui m'ont fait tomber pour lui... La façon dont ils se plissent quand il rit, l'étincelle de malice qui ponctue chacune de ses idées, la flamme qui les animent quand il est... était avec moi...

Ses cheveux, ou plutôt le corps spongieux sur son crâne semble toujours être mue par un courant marin, comme animé d'une vie propre. Ils étaient pourpre, constellés de losange blanc... Son visage était constellé de tache de rousseur, comme autant d'étoiles dans le ciel, qui disparaissaient comme neige au soleil lorsqu'il rougissait. Il avait alors la même teinte que ses cheveux, un beau pourpre qui lui montait jusqu'à la pointe des oreilles.

Il passait beaucoup de temps à la plage, pour faire du surf, courir, nager jusqu'aux récifs, c'est ce qui a si bien sculpté son corps... Des muscles finement dessinés, de légers abdominaux, quoique couverts par un peu de graisse superflue au niveau de la taille, des jambes musclées, un joli fessier, une chute de reins à damner un saint...ahem, je m’égare. Bref il en faisait s'en retourner plus d'une, et d'un, sur notre morceau de côte australienne.
Seul bémol, si c'en est un, c'est sa taille, un petit mètre soixante-dix, gagné de justesse vers ses 15 ans. Moi, je trouve que ça lui donne un côté adorable...

-James, ex-copain de Cody-





Je pense être la plus à même de vous parler de ce qu'il se passe dans la tête de Cody, il me dit tout, y compris des choses qu'il a tût a James. Je le connais depuis qu'on a 11 ans, et je peux vous dire qu'il n'a pas beaucoup changé... Enfin, sauf sur quelques points...

Il a toujours été d'un naturel réservé, taciturne, enfin, au grand public du moins. Car croyez-moi, même muet il n'en pensait pas moins. Avec nous il est plus ouvert, plus extraverti, et dieu qu'il en connait des jurons ! Un panel coloré et exotique, avec plusieurs langues à son actif en plus. Parce que oui monsieur est doué en langues, et ne manquait pas de nous le rappeler, indirectement le plus souvent d'ailleurs, je ne crois pas qu'il le faisait exprès... Et s’il n'y avait qu'en langues, mais non, une vraie petite tête : Biologie, mathématiques, chimie, physique et j'en passe et des meilleurs. Mais bref... revenons à notre anémone. C'était un joyeux luron en soirée, avec ses moments bitch et diva, Cody suivait toujours nos délires. Bon, c'est vrai qu'il les démarrait aussi...

Malgré tout ça il avait toujours peur de décevoir ses parents. Non pas à cause du scolaire, non ça il avait aucun problème vous l'avez compris. Il avait peur de les décevoir moralement. Vous comprenez, sa mère était une héroïne avant sa naissance, et son père un héros garde-côte, qui sauve des vies constamment, et vous aurez beau souhaitez tout le bonheur du monde a vos enfants, vous voulez toujours au fond de vous-même qu'ils suivent vos traces... Et ça se complique pour Cody... Vous savez... Un petit copain, c'est toujours tabou ce sujet hein... C'est donc en partie pour ça qu'il a intégré le cycle héroïque de la Brisbane Academy, pour compenser le fait que ses parents n'auront pas de petits enfants. Il n'avait pas vraiment la vocation du héros, du moins, avant l'incident...
Il ne nous a jamais dit ce qu'il s'était réellement passé, mais après ça il est devenu moins bavard avec nous, plus distant. Il faisait toujours la fête hein, mais il avait ses moments plus sérieux. Il a fini par me confier qu'il souhaitait vraiment sauver des vies, exploiter à fond le potentiel de son alter.  

Cody n'est pas toujours honnête, il peut être assez manipulateur et vicieux, la vérité est quelque chose qu'il trouve inconsciemment relatif. Il ne s'en rend forcément compte, il pense toujours agir au mieux pour tous, c'est aussi pour lui un moyen de se préserver. Mais il finit toujours par tout me dire, quoiqu'il arrive...

-Shelby, meilleure amie-




        Les parents de ce brave petit se sont rencontrés pendant qu'ils effectuaient une mission chacun de leur côté. J'était plus jeune alors, je ramenais encore des poissons dans mes filets. Sa mère, une héroïne dynamique et efficace comme on en fait plus, Medusa c’était son nom de scène, toujours à défendre la veuve et l’orphelin, surtout la veuve d’ailleurs, c’était une sacrée féministe cette jeune femme, elle s’appelle en réalité Ruby. Bon au moins ils ne se foulent pas pour les prénoms dans cette famille. Son père, je ne me souviens plus de son nom de héros, mais en tant que civile il s’appelle Ryan Shell, il était moins connu que sa femme à l’époque, et il traquait encore les vilains. Bref, 2 ans après, les voilà mariés, ils partirent alors roucouler leur lune de miel sur un tour du monde fantastique, un truc pas croyable d’une année entière ! Ruby m’a montré les photos. Je pense que les beaux parents ne doivent pas raquer sur les dépenses…
Toujours est il qu’au retour de cet idylle, la mariée revins un mignon petit poupon dans les bras… enfin mignon, qu’on s’entende, c’était un bébé, et on dit qu’ils sont mignons uniquement pour faire plaisir aux parents hein… Bref le petit Cody était né.

A l’époque, ses cheveux étaient d'une couleur bien plus clair, mais il rattrapait ça en devenant tout rouge par moment, un vrai feu de signalisation le petiot. Mais sans les coups de klaxons s’il vous plait ! Je ne l’ai jamais entendu crier, même quand je le gardais chez moi, un vrai petit ange. Oh, il geignait bien quelques fois, mais à peine, et il se calmait assez vite. Non vraiment c’était pas un gamin pénible cette crevette. Aussi en grandissant, il garda cette habitude…
Mais ne me faisait pas dire ce que je n’ai pas dit ! Il était loin d’être sage, il en a fait des bêtises, surtout des escapades dans les bois, puis dans les récifs, parfois alors même que du grain s’annonçais, quand mon genou me lançait de tous les diables. Il rentrait en général avec des blessures, plus ou moins graves, mais grâce au ciel, Cody s’en remettait toujours rapidement. Il se faisait enguirlander comme pas possible et après il venait se réfugier chez moi pour profiter du dîner, la canaille… Non ce que je veux dire c’est que Cody n’était absolument pas capricieux ou plaintif.

Je le connaissais bien l’animal, comprenez, il passait beaucoup de temps chez moi jusqu’à ses onze ans, tant qu’il était encore scolarisé sur l’île. Car ses parents, même s’ils avaient pris leur retraite de héros vers les 5 ans de leur fils, ils s’étaient reconvertis, et étaient assez occupés. Ryan en garde-côte, où il était le chef, et Ruby en océanologue. Ils s’occupaient de leur enfant croyez-moi, mais je jouais un peu le rôle de grand-mère, les parents de Ruby étant décédés.
Après ses onze ans je l’ai moins vu, même si Cody me rendait toujours visite, mais il est allé au collège à Brisbane, sur le continent australien. Il ne rentrait que le weekend sur la petite île non loin des récifs.  

C’est dans cet établissement qu’il a rencontré la petite Shelby, une jeune fille adorable, je sais qu’ils ont fait les quatre-cents coups ensemble. Ils étaient très proche pour sûr, je crois même que Ryan, le père de Cody espérait qu’ils se mettent ensemble, ce qui bien sûr n’arriva pas, et n’arrivera pas, envers et contre tout. Vous voyez, Shelby était l’alter ego de Cody, elle n’était simplement pas du bon genre… Il ne l’a pas encore dit à ses parents, mais moi je l’ai su, tout simplement à la manière dont il regardait l’un de ses amis, James…

Un garçon au grand cœur ce James, un tantinet chevaleresque, peut être à cause de son côté français ? Il est devenu ami avec mon petit Cody pendant l’été qui à précéder son entré en dernière année de collège, une histoire d’emménagement récent en Australie, un accent français qui m’aurait fait oublier mes quatre-vingt-dix-huit belles années ! Mais c’est ma crevette qui a ravi son cœur, bien à son propre insu à vrai dire. Je les ai vu se tourner autour, Cody était complètement aveugle à ce moment-là, il n’avait absolument aucune idée que James avait le béguin pour lui, alors que lui-même aurait donnait son cœur à ce jeune homme.
Il y a eu un passage où Cody a été très jaloux de Shelby, car il pensait que celle-ci avait une relation avec James. Il s’est sentit trahit au-delà du possible… ce fut une très mauvaise période pour lui, il a commis quelques bêtises que seule la position de ses parents a pu rattraper. Et heureusement pour lui, car son brillant avenir aurait pu lui échapper, et il ne serait plus en cycle héroïque maintenant, je… je me demande même jusqu’où il aurait pu aller, si il aurait fini par basculer de l’autre côté… Mais tout est revenu dans l’ordre, la petite Shelby était juste devenue la confidente de James, et après une bonne crise de larmes et de cris, les deux ont enfin pu se trouver. Cependant un autre incident a de nouveau ébranlé ce pauvre Cody, et son couple…

Cette année-là, ce fut une année El-Niño, vous savez quand les alizées s’inversent, de grandes sécheresses et des incendies à perte de vue s’abatte sur toute l’Amérique du sud, tandis que des tempêtes et des pluies diluviennes ravagent l’Océanie pacifique… Les vagues ont déferlé sur l’île, j’ai cru que le Grand serpent arc-en-ciel avait décidé que nous devions disparaître, beaucoup d’arbres sont tombés… dont plusieurs sur ma maison, dans laquelle je me trouvais…
Cody n’a jamais vraiment voulu être un héros, bien qu’il arrivât à se convaincre du contraire, il voulait inconsciemment faire plaisir à ses parents je crois, enfin jusqu’à cette nuit, à la fin de l’année scolaire. Ce que je vais vous raconter, c’est la petite Shelby qui me l’a dit. Cody était inquiet, il a eu un présentiment, dans sa chambre, à l’internat. Cela faisait plusieurs jours que s’abattait les pluies, Cody est un enfant brillant, il a vite compris que les services de secours ne pourraient pas intervenir avec le vent violent qui balayait la région. Shelby l’a surpris dans le hall de l’internat, alors qu’il allait sortir. Elle m’a dit qu’elle ne l’avait jamais vu aussi sérieux, elle n’a pas eu le temps de le retenir, Cody s’était élancé dans la tempête…

Cody a essayé de traverser la mer à la nage. Chose que je peine encore à croire aujourd’hui. Son alter ne le rend pas meilleur nageur, mais il peut respirer sous l’eau, c’est ce qui lui a permis de ne pas se noyer. Autrement, il serait tout simplement mort.
Il n’a jamais pu atteindre l’île. Ses parents alertés par Shelby et James lui sont venus en aide, en déployant tous les moyens dont disposait les secours, pour récupérer leur fils… Rameutant les équipes de secours à force de leur ancien contacts.
Entre temps, les arbres s’étaient effondrés sur ma demeure, qui n’était plus une pour ce que ça valait, et je me suis retrouvée coincée sous les décombres. Je ne me suis réveillée que le surlendemain, dans un lit d'hôpital. Les parents de Cody m'avaient secourue, hélas à mon âge, ça ne pardonne pas...

L'incident a tellement chamboulé le pauvre petit qu'il lui a donné une nouvelle ambition, une vrai volonté de devenir un héros, à l'image des ses parents non pas pour leur faire plaisir, mais parce qu'il a réellement compris leurs véritables ambition, sauver les vies humaines, au prix de sa propre vie ! C'est donc pour ça qu'il s'est lancé dans le programme héroïque, pour développer son plein potentiel... Etant le meilleur de son établissement, il réussi sans peine a s'y faire accepter. Mais malheureusement pour Cody, et heureusement pour sa mère, Ruby se vit proposer un poste par une compagnie nippone, quelque chose de très bien payé, et d'extrêmement stimulant intellectuellement à se qu'il parait... Le problème, fut que le poste en question impliqua un déménagement manu militari au Japon. J'ignore ce que Cody aurait préféré, toujours est il que leur famille s'est envolée pour le pays du soleil levant, et que James est resté, seul.

Des lettres que j'ai reçu, j'ai compris que mon petit avait été accepté à U.A, une prestigieuse académie formant des héros. Cela fait maintenant un an qu'ils sont au Japon, et ma crevette entame sa deuxième année dans cette école. Il était également question dans la dernière lettre que Cody viendrait passé l'été prochain chez moi. Je n'ai pas eu le courage de lui dire que j'ignorais si je serais encore là pour l'accueillir

-Wallalla, Vielle aborigène et grand mère adoptive de Cody-

La vielle dame ferme ses yeux, épuisée, un faible soupir s'échappe de ses lèvres, un rayon de soleil éclaire son visage buriné et travaillé par les ans...
» Comment avez vous connu le forum ? : top-site «

image_footer
Élève de seconde année
Cody Shell
fond des messages :
Messages : 7
Points : 1
Puissance : 1 150
Voir le profil de l'utilisateur
7
1
1 150
MessageVen 11 Jan - 0:07
J'up pour dire que j'ai terminé
Smiley Trashbag
Johan R. Grant
fond des messages :
Messages : 583
Points : 2313
Puissance : 2 945
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
583
2313
2 945
0
0
MessageSam 12 Jan - 15:05
» Bienvenue sur le forum !
Vu que tout est en ordre, je valide !

Longueur : 150 / 400
Orthographe : 150 / 300
Style : 350 / 700
Originalité : 300 / 600
Autres bonus : 200 (Seconde année)

Total : 1 150 points de puissance.

Amuses toi bien ! Penses à recenser ton avatar ici ! o/




Oui, je suis fan de moi.
Merci Suisui ♥


Sinon, j'vous mange !
Tout cru !
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Grande Gueule
» Robert Fisk - La Grande Guerre pour la Civilisation
» La Grande Guerre
» La grande migration
» Hors Série du Figaro sur La Grande Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: En cours-
Sauter vers: