• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Tetsuharu Miyazaki [Validé]

My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: En cours
Héros
Tetsuharu Miyazaki
fond des messages :
Messages : 6
Points : 0
Puissance : 950
Voir le profil de l'utilisateur
6
0
950
MessageJeu 6 Déc - 2:34

• Nom : Tetsuharu
• Prénom : Miyazaki
• Surnom : Dracula
• Age : 28
• Sexe : Masculin
• Groupe : Héros
• But : N'en a pas
Transformation Sanguinolente est un alter de transformation lié au sang. Son utilisateur se laisse pousser des canines comme les vampires pour ensuite boire le sang d'une personne. L'utilisateur peut revêtir l'apparence de la personne dont il boit le sang, progressivement, au fur et à mesure qu'il en boit. La personne vit encore, car il n'y a pas besoin de tant de sang pour changer complètement. La transformation est d'une durée assez longue, mais s'utilise une fois. Il faut boire de nouveau le sang de la personne si l'on veut encore une fois prendre son apparence. Vêtements non compris dans la transformation. Couleurs de cheveux, des yeux, forme du visage, des rétines, taille, poids, cicatrices, marque de naissance, pilosité, tout y passe. Même la voix. Malgré tout cela, il ne peut pas copier les souvenirs de la personne. Pour reprendre son apparence normale, l'utilisateur doit assimiler le sang qu'il a bu aussi sien, devenant son propre sang et annulant la transformation. Il n'y a pas besoin d'être en constante concentration pour maintenir la transformation, elle s'estompera d'elle-même au fil du temps. Plus il l'utilise et plus il apprend à l'utiliser longtemps.

Son utilisation se limite à une transformation à la fois dans un écart de trente minutes pour chaque nouvelle transformation. La transformation dure une heure, mais Tetsuharu-san commence à reprendre sa forme physique normale à partir des trois dernières minutes de son temps d'activation. L'annulation du pouvoir prend du temps à faire effet et son corps mute au fur et à mesure. Cela lui prend aussi trois minutes avant de prendre complètement l'apparence de quelqu'un, après avoir bu de son sang. Prendre une apparence possédant des problèmes de santé, uniquement physique (myope, obésité, anorexie, asthme, problème cardiaque, problème respiratoire, mais aussi le fait de prendre l'apparence d'un manchot (personne ne possédant qu'un bras ou une jambe, pour les unijambistes)), l'handicape selon la personne dont il prend l'apparence (lenteur, problème de vue, problème de respiration, difficulté à courir, à utiliser sa force, mutisme, surdité, usage d'un bras seulement ou d'une jambe, déséquilibre, etc).

Tetsuharu-san est un jeune homme dépassé la vingtaine, un le remarque très facilement à cause de sa longue chevelure doté d'une queue-de-cheval qui lui descend jusqu'aux fesses et de sa coloration d'un blanc neigeux. Depuis toujours, ses yeux rouges captivant et son charmant sourire vous fera peut-être fondre ou jalouser ce dernier. Sa propre peau est d'une teinture assez pale et blanchâtre. Grand homme ressemblant identiquement à son père autant par sa grande pointure d'un mètre quatre-vingt-quinze que par sa carrure athlétique très naturelle. Fervent croyant, il porte toujours une croix autour du cou. À ceci, s'ajoute, les plaques d'identité ayant appartenu à son frère aîné, ancien soldat mort au combat. Malgré toute sa bonne foi, c'est un vieux délinquant. Toujours habillé de son imparable veste noire, mélangeant un t-shirt gris, ou rouge, au jaune, sans motifs, affublé d'un pantalon noir et de ses bottes gotique. Il possède bien un accoutrement d'apparat offert par son père, qui était lieutenant dans un commissariat de police de par le passé, mais Tetsuharu-san ne l'aime pas particulièrement. Étant membre d'une agence en liaison avec la police et l'espionnage, il doit parfois assister aux télécommunications et conférences données par son capitaine quand il s'agit de dénoncer ou de discuter sur un sujet lié au réseau de criminalité. Donc il se force à s'habiller de sa tenue blanche immaculée, un peu trop officielle à ses yeux. Un costume fait sur-mesure, blanc, pantalon et bottes comprises, de quoi ne pas paraître discret. C'est très gênant pour lui.

Élevé dans la discipline autoritaire, Tetsuharu-san sait reconnaître son supérieur et lui témoigner le respect qui lui est dû. Très peu sociable au travail, il préfère ne pas trop se mêler de la vie de ses collègues, malgré la bonne ambiance qui règne dans leur département. Toutefois, ce n'est pas tout à fait le cas de son capitaine avec qu'il entretient de très bonnes relations constructives créant une certaine confiance inébranlable entre ce dernier et lui-même. Il n'a pas à envier les autres de sortir tard le soir boire un coup dans un bar, quand il sait qu'il raccompagne son capitaine chez lui pour se servir un verre de whisky en regardant une partie de basketball. Tetsuharu-san n'est pas un grand admirateur de sport, mais il doit bien avouer que le basketball possède un petit quelque chose qui vient le chercher. Du genre minutieux et assidu, il n'hésite pas à ôter une vie si c'est pour faire avancer une affaire, mais habituellement, il arrive à trouver d'autres alternatives avant d'en venir à ça. Très peu émotif, un regard moqueur, un rire sardonique, pouvant parfois énerver certains de ses collègues, notre chère camarade passe littéralement comme le gros enfoiré et pourtant, on ne peut pas trouver plus passionné par son métier.

Dans sa vie ordinaire, ce n'est pas celui qui se démarque par son caractère et je vous parle en dehors de son travail, car il y a une différence remarquable entre les deux facette de sa vie. Dans un monde où son travail ne compte plus, on ne peut que croiser un bel et grand homme qui prend un café tranquillement en lisant un journal, un maître qui promène ses chiens à chaque matin en faisant son jogging, un voisin qui vous salue en souriant quand vous sortez au même moment que lui. Ce n'est pas quelqu'un qui cherche forcément les problèmes, sa nature altruiste à aider la dame âgée à traverser le trottoir ou même à escalader un arbre pour aller chercher le petit chat de la petite fille ne font pas de lui un héros, mais c'est un aspect de sa personnalité que l'on ne peut voir que les fins de semaine et dans son horaire de vacances. Revêtant un pull à coll roulé pour aller admirer une toile au musée, un débardeur pour faire bronzette à la plage, petit livre à la main ou bien son jogging avec ses baskets au gym en milieu d'après-midi, il y a bien des façons de découvrir la personnalité assez ordinaire et commun à tous humains ayant une vie ordinaire et qui pourtant semble ne pas correspondre à première vue au tempérament sérieux et passionné de Tetsuharu-san quand celui-ci travaille. Plus d'un collègue croirait halluciner s'il le voyait dans ces habits. Cela fait de lui une personne assez attachante quand on sait combien il aime son métier.

La remarquable différence entre sa vie ordinaire et sa palpitante vie sur le terrain, on se demande parfois lequel des deux est le plus impressionnant. Entre le typique passionné et assidu héros, l'ordinaire presque trentenaire ou bien le mystérieux et méconnaissable imitateur, la ressemblance s'éloigne de près dans ces multiples rôles. Tetsuharu-san cache un grand secret. Grâce à son alter, il lui est possible de prendre la place de quelqu'un pendant un très long moment, c'est un pari risqué que d'emprunter l'identité d'un criminel pour faire avancer la société, mais Tetsuharu-san est prêt à en prendre les responsabilités. Stupéfiant l'assemblée de part son jeu de rôle étonnamment impeccable, il sait se dissimuler derrière son alter pour entrer là où il le veut. Si ce n'est que sa particularité à vouloir agir sur le coup, ses absences prolongées peuvent parfois faire douter de la confiance de certains de ses collègues, mais pendant que certains chassent sur des terrains à découverts, notre grand homme, lui, infiltre l'ennemi pour mieux le débusquer. Ne cachant pas à l'ennemi sa capacité à changer d'apparence en jouant au Dracula des temps modernes, il sait s'amuser à jouer le double-jeu, duper ses partenaires, faire semblant de faire semblant. Comment bien gagner la confiance d'un irréductible parrain de la mafia ? Lui ramener ce qu'il veut, jouer le double-jeu, trahir ses camarades pour obtenir les grandes faveurs auprès des grandes familles de la mafia. Passant d'un hôte à un autre, il prend son temps pour retenir tout ce qu'il y a à apprendre, prenant parfois même des notes sur un calepin, faisant croire qu'il note les exigences de son chef pendant les réunions.

Pourtant, malgré le remarquable jeu de rôles de Tetsuharu-san, dans les situations propices, on peut dénoter certaines maladresses chez lui. Par exemple, son manque de familiarité avec la gente féminine qui lui cause parfois des déboires quand son hôte est une connaissance d'une femme de la mafia. C'est sa grande timidité qui vient le nuire, toujours considéré comme un gamin tout mignon durant son enfance, il n'a jamais réussi à s'affirmer devant une femme. Cela crée de drôles altercations, même avec des femmes de l'ordre ou des héroïnes. Dès qu'il voit une femme, il perd sa concentration et son sérieux, complètement décontenancé par cette présence féminine qu'il croit le juger de son regard perçant et très souvent pas du tout dirigé contre lui. C'est aussi ce petit défaut de conception qui le rend si attachant, un grand homme pourtant si sérieux, mais qui ne sait pas comment démarrer une discussion avec une femme, même avec les filles de bas âge, il ne peut rien refuser à ces dernières, c'est comme ça avec sa nièce qui lui demande toujours la lune. Sa seconde maladresse, que l'on peut admirer avec beaucoup d'amusement, c'est sa difficulté à opérer quand il est trop remarqué. Son sérieux professionnel vient parfois de casser en deux quand on le remarque trop rapidement. Sa difficulté de jeunesse à être capable de gérer ses hautes performances en public ne s'est pas améliorée en grandissant, il reste toujours un incapable quand une dizaine de regards se braquent sur sa personne. Il s'entremêle les pieds, il devient complètement désorganisé, maladroit... incompétent, quand il sait que beaucoup en attendent de lui, qu'une caméra le fixe ou que le public présent l'observe. C'est une timidité nouée d'un sentiment d'être poursuivis par le jugement de nombreuses personnes, des attentes des camarades. Si face à un petit groupe ou bien quelques individus, il parvient à user de ses grands talents de comédien et de metteur en scène, face à un regroupement de plus d'une quinzaine de personnes, il lui arrive très souvent de se tourner au ridicule pour un rien. Marcher dans une rue bondée ne lui cause aucun problème, mais être sur une scène de crime alors que tout un quartier regarde, même indirectement vers lui, ça, c'est plus stressant. Si ce n'est que de proches amis, il peut parvenir à contenir son anxiété, mais, pour des inconnus, la tâche reste plus difficile à être exercée.

Originaire de la préfecture Yamanashi, né dans un hôpital de Kai, je suis de nationalité japonaise, même si mes traits portent à croire que je suis d'origine étrangère. Mon père a toujours été homme fier, autoritaire et... quelque peu macho. Élevé dans la discipline autoritaire par ce dernier, j'ai vite appris que nous avons tous un rôle à jouer dans la vie. Parfois fonctionnaire, parfois entrepreneur, ma vocation à moi, c'était super-héros. Mon frère aîné, que j'admirais énormément, était soldat, même si la guerre n'existe plus autant qu'à une certaine époque lointaine, mon frère ne cessait de me répéter que l'homme ne peut vivre en paix très longtemps. Il était en poste dans un pays étranger, hostile à nous, et a été abattu un beau jour. L'armée nous a renvoyé son corps et ses effectifs. Mon père s'en est toujours voulu de ne pas avoir pu l'empêcher de s'enrôler et de partir si loin de la maison. Pour ma part, mon admiration pour mon frère avait chuté d'un coup en voyant son visage, pourtant si serein, à ses funérailles. Je me suis réfugié dans la religion et la foi, priant souvent pendant mon enfance. Je suis toujours persuadé que c'était le destin que devait suivre mon frère. On ne peut pas changer son destin. Pendant longtemps, je me suis questionné sur mon existence, mon but, ma raison d'être. J'étudiais pour être policier comme mon père, pourtant, je voulais moi-même trouver mon destin. C'est dans la présence de mon alter, étrange, mais assez polyvalent, que j'ai trouvé ma voie. Mon père n'a jamais encouragé mes choix de vie. Celui de devenir un héros a, à mon humble avis, été le plus décourageant et déstabilisant pour mon père. Mère avait été une héroïne de son vivant, mais c'est un vilain qui vint réduire à néant son rêve de voir le sourire de son jeune fils quand celui-ci serait assez grand pour voir ses exploits. C'était une très belle femme, une bonne mère... Je suis triste de ne pas l'avoir connu plus longtemps, suffisamment pour au moins reconnaître sa voix quand elle prononçait mon nom.

Ce n'est pas le fait d'apprendre, que trop tardivement, la vraie raison du décès de ma mère qui m'a mis à froid avec mon père, c'est le fait qu'il utilise cette excuse pour refuser de m'aider à réaliser mon but. C'est grâce à lui que je pouvais tenter ma chance dans une école de super-héros, mais il n'a jamais accepté d'accéder à ma supplication. C'est seulement par ma volonté, ma détermination, ma force de conviction que je suis parvenu à le faire plier, mais j'aurais aimé ne pas en venir à ça. Je n'ai jamais réellement détesté mon père, mais je lui en ai voulu une partie de mon adolescence, que ce soit par ses interdictions ou ses remontrances sur ma décision. L'opinion publique ne me dérangeait pas, tant qu'elle ne venait pas entraver mes efforts pour être perçu comme un bon étudiant qui veut absolument devenir un grand héros. Des amis, je n'en ai pas eu beaucoup, c'est justement à l'école que l'on m'a surnommé par la suite, quand je suis devenu un héros, Dracula. Les autres adolescents m'appelaient ainsi. Ce n'était pas la joie, mais j'ai quand même réussi à avoir quelques amis et je dis bien "quelques", car ils n'étaient pas légion, c'était toujours mieux que rien. Aujourd'hui encore, je garde contact avec eux, même si nos agences sont un peu éloignées pour le coup. L'examen de passage du permis aussi n'était pas facile à obtenir, j'ai dû ruser et faire des alliances, mais j'ai notamment réussi à tromper un groupe ennemi en m'en prenant à une jeune fille qui ne m'avait pas vu venir. J'avais pris son apparence et j'avais rejoint son équipe. Ils m'ont bien volontiers aidé à passer à la prochaine épreuve. Vous auriez dû voir leur tête quand ils ont finalement appris que je n'étais pas leur partenaire, ils étaient dépités. Au fond, j'ai obtenu mon permis.

Mes débuts en tant que héros n'ont pas été des plus prometteurs. J'étais parti dans une agence plus axée sur le combat, car je voulais affronter la vermine criminelle, mais j'ai eu plus d'échecs que de capture. Malgré tout, j'ai persévéré dans mon métier... sans parvenir à faire quoi que ce soit de productif. Mais j'étais déterminé ! Un peu trop même. C'est finalement quelques années après mes bas déboires qu'un membre d'une agence a repéré mon alter et s'y est beaucoup intéressé. Il est venu à ma rencontre et m'a parlé de son agence d'espionnage, du potentiel exceptionnel de mon alter, de sa grande polyvalence dans le contre-espionnage, l'infiltration, il a su peser ses mots et me convaincre de demander un transfert à mon capitaine d'agence. Ce dernier n'a pas hésité à accéder à ma demande, voyant que je serai d'une plus grande utilité dans un domaine qui pouvait mieux me sied. J'ai donc été transféré dans ma nouvelle agence, présenté par la suite à mes nouveaux collègues qui semblaient être plus cléments que mes anciens. Mon capitaine, avec qui j'ai découvert beaucoup de points en communs et qui, plus tard, est devenu un grand ami et confident, m'a formé à l'infiltration, c'est lui qui m'a suggéré de lire beaucoup de pièces de théâtre, d'écouter des comédies scénaristiques et de me pratiquer à jouer un faux rôle, et m'a permis de devenir une bonne taupe. Je fais en sorte qu'il ne soit jamais déçu de moi, même si c'est assez rare que cela arrive vu notre proximité. Comparé à certains membres de l'agence, je fais partie de ceux qui sont considérés comme "invisibles dans la société". Comme le surnom l'indique, je n'ai encore rien fait qui ait pu être médiatisé ou qui aurait pu m'apporter un certain mérite publiquement. Certes, je n'en tire que peu de joie, mais cela me permet aussi d'exercer mon travail sans craindre qu'un vilain ne puisse savoir que je suis un héros dans la vie de tous les jours. Je n'ai pas encore, à ce jour, démantelé de réseau de criminels ou de vilains, mais cela ne saurait tarder ! Notre agence sera bientôt connue comme possédant un membre-clé dans la chasse aux vilains !
» Comment avez vous connu le forum ? : J'étais déjà venu et j'ai été validé, mais j'ai finalement préféré partir. «

image_footer
Maître des PNJ
P.N.J
fond des messages :
Messages : 107
Points : 6
Voir le profil de l'utilisateur
107
6
MessageSam 16 Fév - 0:22
» Bienvenue sur le forum !
On val o/

Longueur : 200 / 400
Orthographe : 200 / 300
Style : 300 / 700
Originalité : 250 / 600
Autres bonus : 0

Total : 950 points de puissance.

Amuses toi bien ! Penses à recenser ton avatar ici ! o/
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CF] Proposition de Planning (pour l'instant non-validé)
» Explications ? [Porte non validée ?]
» Compositions validées !
» [Suggestion] Avatar plus grands (validée)
» [Suggestion] Un MAG Vidéo Bionifigs.com (validée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Gestion des personnages :: Présentations :: En cours-
Sauter vers: