• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 » Event hors-rp 3 - Flash Forward

My Hero Academia RPG :: L'arrivée sur le forum :: Relations avec le staff :: Events en cours
Smiley Trashbag
avatar
fond des messages :
Messages : 554
Points : 2308
Puissance : 2 945
Réputation : 0
Karma : 0
Voir le profil de l'utilisateur
554
2308
2 945
0
0
MessageMer 10 Oct - 15:26
» Généralités
Histoire de vous faire attendre d'ici le prochain gros event relié à l'intrigue principale, le staff vous a préparé un petit event hors-rp dans la veine du dernier ! Un concours d'écriture et d'inventivité.

Ce dernier consistera à raconter le futur de votre personnage. De la même manière que le What If où vous deviez décrire une version alternative, ici, vous devez décrire le futur le plus probable de votre personnage !

L'event dure deux semaines, jusqu'au 24 Octobre. De là, des votes seront mis en place pour une durée d'une semaine. La récompense sera des Points Hors-RP pour les trois histoires les plus votées. Le premier gagnera aussi le rang de membre honorable !

Pour participer, lisez les règles et remplissez le formulaire que vous posterez après mon message. Bonne chance !
» Règles
- Votre création doit être centrée sur le futur lointain de votre personnage. Héros à la retraite, etc. Pas juste un simple adulte mais bien quelqu'un en fin de vie.

- Aucune indication de "reconnaissance" n'est autorisée. Vous ne pouvez pas dire que votre personnage est devenu un héros / vilain reconnu. Tout est centré sur son état d'esprit, etc.

- Bien-sûr, cette création n'est pas forcément le futur de votre personnage sur le forum. C'est avant tout une création !

- Une création par joueur, si vous avez plusieurs personnages vous devez décider sur qui écrire.

- Veuillez utiliser le formulaire présent plus bas. Vous ne devez rien y ajouter : pas de codage, de nouvelles images, de mise en forme etc.

Formulaire :
Code:
[b]» Nom & Prénom du personnage :[/b]
[b]» Changements physiques :[/b]
[b]» Changements mentaux :[/b]
[b]» Histoire :[/b]

- Vous n'êtes pas obligés d'écrire un roman. Faites ce que vous voulez : ce n'est pas un concours de quantité.




Oui, je suis fan de moi.
Merci Suisui ♥


Sinon, j'vous mange !
Tout cru !
Héros
avatar
fond des messages :
Messages : 14
Points : 4
Puissance : 1 100
Voir le profil de l'utilisateur
14
4
1 100
MessageMer 10 Oct - 16:38
» Nom & Prénom du personnage : Alarick Centsworth
» Changements physiques : L'âge. Les muscles qui ne portent plus, la voix qui s'éraille.
» Changements mentaux : Le regrets de la perte d'un ami dont on s'estimais responsable. Une vie entière, la solitude auto-imposée.
» Histoire :
La fin du jour pointait sur l'horizon, les couleurs orangées du crépuscule prenant le pas sur le bleu plein de vigueur du jour. Sur la colline isolée, une maison seule. Et sur le perron de celle-ci, un homme à l'image de la scène. Seul, vieux, sur sa fin. D'un effort surhumain, il s'extirpe de son assise, prenant appuis sur sa cane millénaire. À petit pas il s'avance, remontant le couloir plein de photo. Sa réception, ses employés. Ses amis, pour le peu qu'il en avais. Et une photo sur la commode, face contre le bois depuis vingt ans. Il n'avait pas eu la force de regarder ce qu'il considérait comme un échec personnel en face. Aujourd'hui encore, à l'orée de sa fin, il n'a pas le courage. Ses pas le traînent dans un bureau. Lui aussi fermé depuis des décennies. Il devait le revoir avant sa fin.

La lumière artificielle jette ses rayons sur deux tenues de héros. L'une est tachée de sang, l'autre est déchirée, portant encore les symboles de blessures mortelles. Le poids de la mémoire courbe un peu plus le vieillard. Il aura essayé. Une dernière fois. Mais sa peine l'empêche de regarder la tenue. Ou les regrets qui vont avec, il ne sait plus. Il referme la porte et retourne sur son perron. Le soleil fais voir ses derniers rayons. De nouveau dans sa chaise, entourer de sa maison craquante, sa moto rouillée et ses souvenirs douloureux, Alarick peut voir alors un homme, à contre-jour. Et alors que celui avance peux à peu, ses trais se précisent. Son ami. Qu'il a laissé mourir des années plus tôt.

"Vous aviez une réservation mon ami ?
-J'en ai une à votre nom Gentilhomme".

La main tendue, le jeune homme aidas le directeur à se lever, au moment même ou la lumière solaire disparaissait.
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 36
Points : 22
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
36
22
1 250
MessageSam 13 Oct - 0:44
» Nom & Prénom du personnage : Mayuta Kukun
» Changements physiques : Quatre vingt ans, un âge où il est pour beaucoup le temps de faire le bilan. Mayuta fit parti des autres, ceux qui ne l'ont pas atteint. Ho il a eu le temps de vivre et de voir le temps commencer à s'emparer de son corps oui, mais même dans un corps de cinquante-cinq ans son esprit n'avait pas changé. Son corps avait continué de se sculpter, mais le temps lui retirait son agilité et sa vitesse, son habitude à se courber lui ayant abîmé le dos peu à peu. Mais le temps n'était pas l'origine des seuls marques sur son corps. Des cicatrices sur les bras, les jambes, le torse, des trait formant un véritable historique des adversaires qu'il a pu combattre. Ses cheveux eux avait depuis longtemps abandonné leur noirceur d'antan pour un gris poivre et sel mais sa coupe resta inchangé. Accompagné de cette barbe mal soigné, ses ride qui lui creusaient les joues, ce blouson qu'il n'a jamais lâché, sa voix rauque résultant de tant d'années de tabagisme, on le prenait souvent pour un clochard. Enfin, plus qu'à ses débuts.
» Changements mentaux : Les années lui avait apporté une certaine sagesse, enfin elle lui fut imposée. Certaines de ses cicatrices sont le symbole du mur qu'il se prit quand son corps commença à s'alourdir. Ses membres comme son dos l'obligèrent vite à prendre les combats d'un autre angle, ne pensant plus qu'à foncer tête baissé. Son alter s'étant développé, il savait enfin prendre du recul, s'amusant même parfois à humilier un criminel sans lui mettre le moindre coups.

Mais bien-sur, c'était la seul chose qui avait changé. Même avec les années, Mayuta resta toujours ce loubard arpentant les rues mains dans les poches, clope au bec, ne s'écartant jamais si on lui coupait la route et jouant des poings dés qu'il était question de défendre ou remettre en place quelqu'un.  
» Histoire :D'un certain point de vue, Mayuta eut la chance de disparaître avant que le temps ne le rende grabataire.

Il perdit la vie comme il l'aimait, en se battant. Une mort ironique, une simple lame qui mit fin à des années de combat de rue. Un simple fou prenant son alter pour une prophétie. La rumeur traînait dans les bas-quartiers d'un fanatique de Stain s'autoproclamait successeur de ce dernier, ayant fait quelques victimes. Même à son âge, Mayuta ne put s'empêcher de partir à sa chasse, traînant Kazumi avec lui.

Même si leurs vies avaient prit deux voies différentes, Kazumi et Mayuta continuèrent d'arpenter les rues ensemble. Ce dernier avait prit la peine de se fixer, permettant des fois à Mayuta d'avoir un canapé ou dormir, et même de fonder une famille. Cette dernière n'appréciait peu d'avoir un éternel adolescent de cinquante balais dans son salon, surtout quand il arrivait à quatre heure du matin soûl. Mais leur amitié resta inchangé malgré tout, comme lorsqu'ils étaient à l'orphelinat.

C'est pour cela que, lorsque Kazumi se retrouva paralysé, Mayuta fonça tête baissée une dernière fois. Il l'avait trouvé ce Stain low-cost et comme d'habitude Mayuta l'avait sous-estimé. Il y avait de quoi pourtant, un jeune maigrelet qui n'avait de Stain que la paralysie, modelant sa conception de son idéal à sa guise. Mais même la volonté et l'expérience ne peuvent rien parfois face à un don de la naissance et à la dure réalité. Trois mètres séparaient Kazumi et leur adversaire qui courait vers lui, la lame pointé vers l'avant. Mayuta lui reprit le contrôle de son corps plus loin, trop pour pouvoir préparer une quelconque contre-attaque. S'il avait encore vingt-trois ans, il aurait bondi pour coller son genoux en plein dans sa mâchoire, mais son corps ne lui permit pas. Il pouvait faire apparaître une armée de clones, la lame les traverserait sans même le dévier d'un millimètre. La seul chose qu'il put faire, c'est courir et encaisser sa dernière cicatrice.

C'est ainsi que Mayuta emmerda une dernière fois quelqu'un. Kazumi, d'un excès de rage, fit littéralement décoller le tueur assez loin pour qu'on en entende plus parlé... L'arme était encore profondément plantée dans le corps de Mayuta quand ce dernier tomba lourdement sur le bitume.

"Fais pas cette gueule, j'pense que tu va pouvoir te démerder sans moi..."

Ce fut ses derniers mots, des mots qui résonnait comme une blague. Après tout, il n'avait aucun regret, aucun message, il était satisfait et ne voulait pas que sa mort change les choses. Malgré ses efforts, ses actes héroïques et d'autre nettement moins, c'est dans l'anonymat d'une liste de victime qu'il quitta ce monde. Mais même s'il n'était pas un vengeur reconnu ou un criminel réputé, il restait tout de même un morceau de Mayuta un peu partout. Que ce soit un gamin qu'il a protégé il y a plusieurs années, une fille avec qui il a partager un verre, une héroïne n'ayant jamais réussi à mettre la main dessus ou un simple passant lui ayant rentré dedans, Mayuta faisait parti de ces gens dont on ne connait que le visage comme s'ils faisaient partis du décor et dont on ne remarque pas la disparition. Mais certains soirs, à la table de "Chez Jeff" où ce dernier rend visite à son ancienne enseigne, on peut sentir une présence rigolant avec les gens et gueulant de lui en remettre une sur sa note. De son grand âge, Jeff lui était arrivé à l'heure du bilan et il partageait ses pensées avec cette silhouette qui continuait à vivre sa vie à cette table, vieillissant une bière à la main en rappelant l'époque où il servait encore de videur. D'un certain point de vue, Mayuta n'a jamais disparut.


Jeune membre de la ligue
avatar
fond des messages :
Messages : 112
Points : 12
Puissance : 1 982,50
Réputation : 30
Voir le profil de l'utilisateur
112
12
1 982,50
30
MessageMar 16 Oct - 18:47
» Nom & Prénom du personnage : Yui Amane

» Changements physiques :
Il n'y a pas à dire, elle est devenue de celles qui entretiennent avec soin leur physique pour obtenir un éclat de beauté juvénile. Elle est désormais une douce quarantenaire à l'ossature fine et la silhouette tout en longueurs. Ses cheveux lui descendent désormais à la taille sont lisses comme un miroir d'ébènes.

Elle a conservé cet éclat de jeunesse vif dans le regard, même si ce dernier est désormais ceint de fossettes. La chaleur de son sourire offre une impression de douce bienveillance à quiconque s’arrête sur ses traits pour les contempler.

» Changements mentaux :
A mesure qu'on la fréquente, il devient peu à peu évident que l'on a affaire avec une prédatrice sociale. Car oui, la belle accorde toujours si peu d'importance aux vies humaines. Certes, le temps lui à offert quelque perles de sagesse et elle n'est plus une arme aveugle dont la ligue dispose pour accomplir ses desseins. Mais reste parfaitement loyale aux idées de cette organisation qui l'a vu naitre et la verra périr.

Loin de sa turbulence de jeunesse, Yui est devenue discrète, humble presque trop effacée parmi ses paires. S’ajoute cependant des qualités de manipulatrice et de séductrice. Sa parole se fait rare mais captivante ou redoutable, au besoin.

» Histoire :
Elle sourie, toujours d'une manière parfaitement exquise et remarquable. Et en réponse, le monde s’arrête de tourner un bref instant pour dévisager cette nouvelle tête s’immerger avec flegme dans cet océan d'hypocrisie. Ses talons claquent discrètement sur le marbre de l'escalier et son regard se perd dans l'architecture complexe de cette salle de réception.
Les gens observent avec plus ou moins de discrétion ce qu'ils convoitent. C'est pour ca que l'homme qui s'approche d'elle dévore cet éclat de vie qui sertie son regard d'une jeunesse éternelle.

- Madame Amane. Je suis ravie que vous soyez venue.

L'hôte de la soirée Ken Shirogane - son amant, s'incline avec élégance devant elle et lui tend son bras dans un geste teinté de romantisme. Elle hésite un bref instant avant de s'en saisir, savourant avec délice la couverture de curiosité qui entoure maintenant sa personne. Elle tend son visage vers la joue de son homme, murmurant quelques mensonges.

- Cette attention me rend nerveuse.

Son interlocuteur sourie, le regard trahissant l'ivresse de leur idylle amoureuse.

- Vous vous en sortez parfaitement. C'est comme si vous étiez faites pour cela

Elle sourie, satisfaite de la situation. Et un peu parce qu'elle apprécie l'ironie de son compliment. Comme si elle appartenait à ce monde de nobliaux que défendait cette société soit disant héroïque.

Elle laisse son amant rejoindre quelques hommes d'affaires habillés de costumes valant tous une petite voiture d'occasion. Elle, elle est ici pour des affaires bien plus mondaines. Elle engage aisément la conversation avec quelques visages connus.Et il parait évident que se présenter aux bras d'un entrepreneur comme Ken débloque des opportunités.

[...]

Alors que la soirée se termine timidement sur des notes de jazz et des verres de champagnes, la frustration de la belle se cache sous ce masque délicat d'une attention indéfectible. Pourtant la discutions avec un député l'ennuie au plus haut point. Il a beau financer les vengeurs, l'entendre parler de son travail ne lui apporte aucune information concrète.
Alors qu'elle cherche un moyen de fuir sans froisser son interlocuteur, Ken l'attrape doucement par le coude et elle se laisse portée par l'euphorie de son amant. Ces deux âmes se retrouvent au centre d'un cercle de convive. Elle devine la suite des évènement avant même qu'il pose un genoux à terre devant l'assemblée. Le silence se fait alors que Ken empreinte une expression tendre et amoureuse.

- Yui. Veux tu devenir ma femme ?  

Elle sourie de toutes ces dents, blanches comme le corail.

- Oui, je le veux.




Un an plus tard...


Dans sa robe de dentelle d'une valeur inestimable. Yui observe son visage maquillé dans le reflet de la vitre. On lui arrange son chignon à la dernière minute en la complimentant une énième fois. Des flatteries auxquelles elle fait mine de prêter attention.

Alors qu'elle sort de cette luxueuse limousine. Elle pénètre dans le lieu de culte. Le gratin est là. Les invités sont en nombre pour la cérémonie de leur mariage. Il y a des politiques, des industriels, quelques vengeurs et évidement les membres de la famille de Yui.

Elle sourie en apercevant une silhouette glissée dans les premiers rangs. Les cheveux roux fillasses sont immanquable. Et le maquillage dissimule à merveille la mutilation de son visage. Un message silencieux passe entre eux. Résultat d'une décennie de complicité.
Si les deux époux souriaient béatement, ce n'était pas pour les même raisons. C'est le plus beau jour de l'une, et le dernier sur terre de l'autre

L'attaque ne vas pas tarder. Tous ces gens brûleront.


Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hors sujet] Humour.com
» [Event Djaul]
» [Bionicle] Images Bonus Jeux-flash Bionicle
» MTGO Sealed Premier event.
» [Hors-Sujet] Parodie Star Wars de Pigrelin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: L'arrivée sur le forum :: Relations avec le staff :: Events en cours-
Sauter vers: