• 02/06/18 : Avancement du contexte suite au second event ! topic à jour
• 02/06/18 : Fin du second event ! Résumé ici avec deux concours hors-rp !
• 04/03/18 : V2.1 du Forum ! Nouveau thème, nouveau groupe, nouvelles surprises ! Tout ici.
• 28/02/18 : Inscriptions à l'event de St. Valentin terminées. N'hésitez pas à voter ici.
L'U.A. perd en vitesse ! Suite à l'attaque dans la forêt durant l'examen de la licence provisoire, le public commence à perdre confiance en la plus grande école des héros. En conséquence, un internat a été mis en place et la licence accordée aux élèves.

Suite a cette fameuse réussite, la ligue commença à encore plus se faire connaître !

Les vengeurs, malgré la perte d'un membre, continue néanmoins sa lutte.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Bloqués dans un ascenseur ? Quelle bonne fin de journée... [PV Abel Al'Thanem]

My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone commerciale
Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 9
Points : 0
Puissance : 1 400
Voir le profil de l'utilisateur
9
0
1 400
MessageMer 12 Sep - 14:23
Nariwen marchait d'un pas rapide et sec dans les allées du grand centre commercial. Certes, elle était aussi discrète que d'habitude, se faufilant entre les personnes sans qu'elles s'en aperçoivent, mais elle n'était pas de la meilleure humeur possible. La journée à UA, en plus d'avoir été longue, l'avait contrariée au plus haut point. Les cours du jour n'avaient pas été intéressants, plutôt longs et pour couronner le tout, un des professeurs était encore venu la voir. Depuis le début de cette deuxième année, ils s'étaient tous passé le mot et cela commençait à doucement agacer la jeune femme. Le premier avait été le professeur principal et cela faisait maintenant trois de plus.
--
Le problème de Nariwen ? Elle ne se mettait pas assez en avant, elle ne "brillait" pas assez. La jeune femme avait bien envie de leur répondre qu'elle ne voyait absolument pas ce que cela avait à faire avec le fait d'être un héros, mais elle se contentait généralement de leur répondre que cela faisait partie de sa façon d'aborder les combats, une forme de discrétion pour se fondre dans les ombres et surprendre à la dernière minute. De plus, elle avait plus dans l'idée de se concentrer sur le sauvetage de personnes en danger plus que sur l'arrestation de grands méchants, à coup de grands combats rutilants. Ce discours n'avait en rien aider son cas, vu que les responsable de sa formation continuaient de lui faire les mêmes reproches. Se mettre en avant, communiquer avec les autres, se créer un réseau... Non seulement elle n'en avait pas envie, mais elle ne saurait même pas par où commencer. Toute sa vie, elle l'avait passé à se faire discrète.
-
Nariwen poussa un soupir de soulagement en sortant du magasin, regardant son achat. Elle venait enfin de trouver ce qu'elle cherchait, après avoir parcouru tous les étages, traversant les magasins qui présentaient un potentiel intérêt. Suite à un entraînement, elle s'était blessée à l'avant bras. Rien de méchant, mais c'est quand un camarade lui avait fait le bandage que cela l'avait frappé. Un bandage blanc sur une tenue entièrement noire, cela faisait quand même tâche ! Et puis si elle obtenait son diplôme, cela n'allait pas être sa dernière blessure, même avec sa tendance à jouer la discrétion. Un rouleau de bandages noirs serait donc mieux, et elle avait opté pour un tissu noir trouvé dans une friperie. Il avait les propriétés idéales, absorbant et facilement déchirable, léger et de bonne qualité. Nariwen allait pouvoir ajouter le premier accessoire à sa ceinture, dans une des petites poches. En plus, si elle trouvait l'occasion de s'en servir pendant les entraînements, UA pourrait lui payer les prochains rouleaux, qui sait.
-
C'est donc soulagée, bien que toujours fatiguée, que la jeune femme se dirigea vers l'ascenseur. Elle aimait bien les escaliers, mais ce centre commercial était vraiment grand et elle était au tout dernier étage. A cette heure-ci, il y avait moins de monde, avec un peu de chance, elle serait seule. Mais cet espoir fut vite contré. Un homme rentra peu avant la fermeture des portes. Il était grand, vraiment grand. Et pourtant, Nariwen ne faisait pas partie des adolescente les plus petites ! Entre sa taille et le fait qu'il soit torse nu, il attirait facilement l'attention. Tout le contraire de la jeune femme, qui portait une chemise bleue clair et un jean noir, tenue discrète et passe partout, élégante sans plus. D'un regard neutre et sans expression apparente, Nariwen détailla un peu plus l'inconnu. La première question qui lui venait à l'esprit était de savoir si ces marques ésotériques étaient des tatouages ou une expression de son alter. Après tout, elle avait croisé les deux cas.
-
Nariwen croisa finalement le regard de l'inconnu. Pas intimidée plus que ça, elle le soutient une petite seconde, avec un demi-sourire poli. Puis elle regarda à nouveau devant elle, calme. Ses pensées repartirent vers cette journée si contrariante. Elle se demandait comment elle allait pouvoir faire pour convaincre ces satanés professeurs... Ils avaient fait déjà quelques étages quand l'ascenseur se bloqua, une lumière rouge au dessus de la porte s'allumant en même temps.
-
"Nous vous demandons de rester calme pendant la procédure d'alerte, lança une voix neutre. Un individu malveillant est actuellement dans le centre commercial, les forces de l'ordre vont intervenir. Veuillez ne pas vous déplacer et attendre la fin de l'alerte.
-Ben voyons, et on irait où ?"
-
Bon ok, Nariwen était vraiment fatiguée. Ce n'était pas vraiment son genre de parler dans le vide, ni de parler sans raison tout court. Seulement, cet événement rajoutait à l'agacement de la journée. La jeune femme soupira et fit craquer sa nuque. Elle tourna ensuite la tête vers l'inconnu et lâcha un nouveau sourire poli.
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 9
Points : 0
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
9
0
1 250
MessageMer 12 Sep - 15:02
Le réveil avait été compliqué pour moi, d'ordinaire je me lève en début d'après-midi, mais mes deux petits frères m'avaient réveillés pour aller faire des courses, c'était aussi un bon prétexte pour aller acheter un cadeau d'anniversaire à l'un d'eux. J'vais sans doute prendre une console, genre PS4 ou switch, ça devrait faire l'affaire et ils me laisseront dormir.

J'enfila un pantalon, et mis cette fois une paire de basket, marcher avec des tongs c'est sympa, mais à force, ça fait mal au pied.
Après avoir gambader 10 bonnes minutes et m'être perdu un peu partout, j'arriva enfin dans le centre commercial. Il était grand, vraiment grand. La foule s'amassait à l'entrée. Certains fumaient des clopes, d'autres parlaient entre jeunes. Moi, je rentrais, ne prêtant attention à personne, à rien, les deux mains dans les poches, sifflotant.
Quelques personnes un peu trop sûres d'elles ne se décalaient pas quand je passais, ce qui leurs valait quelques bousculades, certains m'insultaient d'autres n'osaient pas, ce que je peux comprendre.
J'allais au dernière étage de l'édifice, c'est là-bas qu'on peut y trouver tout ce qui est jeux-vidéos et tout le tintouin. Le magasin était assez grand, rempli de jeux en tout genre, du rétro au nouveaux, il y avait pleins de consoles, de l'ancienne à l'actuelle. J'avais économisé dans l'optique de cette anniversaire, j'espère juste qu'ils seront content de pouvoir jouer ensemble.

Une fois mon achat effectué, je m'empressa de prendre l’ascenseur avant que d'autre ne viennent, je n'avais pas forcément envie de respirer leurs parfum bas marché, ou leurs transpi'.
Visiblement j'avais grugé une gamine, mwarf, rien d'important. Elle allait sans doute faire ce que tout le monde faisait, me regarder mal, mais en silence. Ce qui n'était visiblement pas le cas, je sentais son regard se poser sur mes signes, je me retourna donc, et elle croisa mon regard, en le soutenant. J'sais pas ce qu'elle a, mais faudrait pas trop jouer avec moi.

J'entra dans l'ascenseur, et elle me suivit. Quelle plaie. L'ascenseur se mit à descendre, nous avions quelques étages, mais il se bloqua, un petit voyant rouge s'alluma et une voix nous parla, pour moi ce n'était qu'un blabla supplémentaire, je n'y prêtais donc pas attention tout en entendant ce que cette voix machinale disait. L'étudiante lui répondit. Elle est au courant qu'ils entendent pas ce qu'on dit ? Je laissa s'échapper un soufflement du nez peu discret, et m'adossa au miroir de l'ascenseur, les deux bras croisés, en sifflotant.
Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 9
Points : 0
Puissance : 1 400
Voir le profil de l'utilisateur
9
0
1 400
MessageMer 12 Sep - 15:52
L'homme en question laissa s’échapper un soupir que la jeune femme perçut sans difficulté et s'appuya contre le miroir du fond de l'ascenseur, les bras croisés. Non seulement ce n'était pas une attitude très ouverte, mais il transpirait l'orgueil. Être empathique en présence de ce type de personne n'était pas une bénédiction, vous pouvez en être sûrs ! Nariwen reporta son regard devant elle en ravalant son agacement. Voilà qu'elle commençait à être de mauvaise humeur... Ce n'était pas la meilleure des nouvelles, ça non plus.
-
La jeune femme avait toujours été sensible et empathique et son humeur se calait facilement sur ceux de son entourage, à quelques détails près. Dans la situation présente, le côté orgueilleux lui donnait envie d'être désagréable, presque un peu hautaine. En temps réel, elle aurait gardé cela en elle, comme elle le faisait quotidiennement. Rien n'aurait transparut, elle aurait garder un visage neutre et n'aurait simplement pas bouger, attendant patiemment. Seuls ses yeux auraient trahit ce qu'elle pensait vraiment, mais la majorité de la population ne prenait même pas le temps de vous regarder dans les yeux, et dans les personnes restantes, aucune ou presque ne comprenait vraiment ce que le regard peut trahir.
-
Seulement voilà, ce jour là n'était pas tout à fait comme les autres. La jeune femme était particulièrement fatiguée et il faut le dire, contrariée. Dans toute cette histoire, on ne lui laissait que peu de possibilités, et surtout pas beaucoup de choix. Être sociale... En quoi diable cela pourrait l'aider ? Les gens n'apportaient que des problèmes en général. Entre mensonges et déception, ou solitude et tranquillité, elle avait fait son choix. Cela l'agaçait de plus en plus. L'ascenseur lui, ne semblait pas vouloir se remettre à bouger. Fichu vilain...
-
Nariwen finit par s'appuyer à son tour sur le mur et respira un grand coup. Il fallait qu'elle pense à autre chose, qu'elle se change les idées, sinon elle allait finir par exploser. Et utiliser son alter, là, tout de suite était peut être une des pires idées à avoir. Et vu l'attitude de son compagnon d'infortune, être agressive tombait dans la même catégorie. Bon, alors, quoi faire... Il y avait toujours la solution de suivre les fameux conseils du prof et "être sociale". Nariwen savait déjà que cela n'allait pas lui plaire. Mais elle prit son courage a deux mains et se lança.
-
"Désolée, c'était bête de répondre. C'est sûrement la fatigue, dit-elle en se tournant vers l'homme. Ah et Bonjour. Nariwen, enchantée de vous rencontrer."
-

La jeune femme hocha la tête pour saluer l'inconnu poliment. Elle voulait bien faire un effort et entamer la discussion, mais il ne fallait pas non plus lui demander d'être super chaleureuse ou de serrer la main. Quelle horreur, serrer la main... Elle sourit poliment, son visage ne laissant rien paraître. Mais ses yeux disaient clairement qu'elle n'était pas dans son élément...
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 9
Points : 0
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
9
0
1 250
MessageMer 12 Sep - 19:34
L'ascenseur, bloqué depuis maintenant cinq voir six minutes, était le théâtre d'un silence presque religieux.
La gamine copiait mes mouvements, sans doute car elle était dans le même embarra que moi, et il valait mieux pour elle que ce ne soit pas de la moquerie.

"Abel. Et t'excuses pas. Tu fais ta vie, j'vois bien que t'as pas envie de m'parler, c'est écrit sur ta gueule." Je n'avais qu'une envie, rentrer, et me préparer un bon casse-dalle.
Cela faisait dix minutes que l'ascenseur était bloqué, cette petit loupiote rouge m'énervait grandement. J'hésitais à lui mettre un pain, mais je suis tout de même une personne civilisé, et effrayer cette jeune fille serai tout de même assez ennuyeux, je ne suis pas un monstre, même si ma colère laisse parfois échapper cette idée.

Je regarda mon téléphone et n'avait pas remarqué les quelques messages de mes petits frères.
ouais Ab' t où ? On s'inquiète un peu nous quand meme. on a vu a la télé que t au centre commercial avec le vilain la. Quand j'vais rentrer, j'vais lui faire bouffer un bescherelle.
Je m'empressa de lui répondre : J'suis bloqué dans un ascenseur donc pour l'instant y'a pas grand chose à craindre on va dire, mais j'en ai déjà marre, j'pense que je vais sortir régler cette histoire. Attendez sagement, je rentrerai soyez en sûr. Je n'aime pas les laisser seuls maintenant, après ce qui c'est passé avec l'autre vieille folle là.

"Bon, on est sans doute encore là pour quelques temps, si ça s'éternise encore j'vais sortir régler cette affaire. Tu fais quoi dans la vie gamine. Je n'aime pas être en compagnie des gens, mais ce que je déteste, c'est cette sensation qui s'installe, ce silence pesant, il fallait donc y remédier comme on pouvait, à savoir : parler. Ce n'est pas une activité que j'affectionne tout particulièrement, mais si ça peut faire passer le temps, alors je n'ai pas le choix. La gamine avait l'air fatigué, sans doute à cause de sa journée.
Élève de seconde année
avatar
fond des messages :
Messages : 9
Points : 0
Puissance : 1 400
Voir le profil de l'utilisateur
9
0
1 400
MessageMer 12 Sep - 21:59
Hum vocabulaire délicieux et super humeur... De quoi hérisser le poil de notre chère Nariwen. Mais quelque part, il lui donnait par la même occasion une bonne raison de ne pas lui parler plus. Au fond, cela arrangeait bien la jeune femme. Elle replongea son regard dans le vide et pensa a autre chose. Mais très vite, le fait d'être enfermée, bloquée dans cet ascenseur l'agaça de nouveau. Décidément, il fallait que cette alerte cesse... Ou qu'ils trouvent un moyen de sortir, c'était aussi une solution.
-
Le regard de Nariwen se leva instinctivement, tandis que d'un coin d’œil elle vit que l'inconnu avait sorti son téléphone. Elle en avait rien à faire, d'ailleurs, elle se fichait pas mal de ce qu'il pouvait faire. Elle se demandait surtout si par hasard, il ne serait pas possible de sortir par cette trappe là, juste au dessus de leurs têtes. Bon après, cela dépendait aussi du niveau où l'ascenseur s'était arrêté... Remarque, c'était peut être jouable...
-
Soudain, l'homme reprit la parole, s'adressant à Nariwen. La jeune femme aurait préféré garder le silence, mais bon, les possibilités manquaient un peu dans cet endroit...
-
"Je suis au lycée pas loin. Et je ne serais pas contre sortir aussi pour être honnête."
-
S'il trouvait une solution pour sortir, elle le suivrait. Elle n'avait aucune envie de mettre son nez dans ce qui se passait, du moins tant qu'il n'y avait personne en danger. Depuis le temps, les héros professionnels devaient déjà être sur l'affaire, inutile d'ajouter une débutante. Nariwen s'éclipserait sûrement. Il lui suffisait de raser un mur sombre, activer son alter et surtout... Surtout ne pas se faire prendre !
-
Cependant, la jeune femme avait un défaut... Elle pouvait se montrer très...très curieuse. Et l'homme éveillait cette curiosité. Régler cette affaire, vraiment ? Si les héros professionnels n'y arrivait pas, qu'allait-il faire de plus ? Nariwen se mordit la lèvre. Elle savait que le sarcasme était à utiliser avec grande prudence, surtout par les temps qui courraient. Elle se rabattit donc sur une question plus... raisonnable.
-
"Vous avez une idée pour sortir d'ici ?"
-
Elle regarda l'homme dans les yeux. Quelque part, elle aurait souhaité que sa réponse répondre à d'autres questions, les moins raisonnables....
Jeune membre des Vengeurs
avatar
fond des messages :
Messages : 9
Points : 0
Puissance : 1 250
Voir le profil de l'utilisateur
9
0
1 250
MessageJeu 13 Sep - 12:40
Je récupéra mon téléphone, et envoya quelques SMS à mes petits frères qui étaient sans doute encore devant la télé : Vous avez des infos sur le gars qui attaque le centre commercial, son alter, ça position ? Des trucs que la télé nous montre sur lui ?
Leurs réponse fut immédiate, Ouai en gros à la télé il disent que cest un vilain pas connu qui veu sans doute se faire un nom, il dise aussi que les héros son pas encore sur place, et que ducoup tu peut essayé quelque chose je pense, mais on sait rien sur l'alter ou quoi, en tout cas, fais attention.

Pendant que je lisais le SMS, la gamine me pausa une question, comment sortir d'ici ? C'est assez simple, la force, la force brute nous permet de tout faire.

"Y'a une trappe au sommet, si j'la défonce, on peut sortir. On peut aussi défoncer la porte de l'ascenseur, mais ce serai sans doute plus long et trop bruyant si on veut pas s'faire cramer." J'activa mon alter, et le fluide dans mes marques commença à accélérer, à grandement accélérer, laissant une petite fumée s'échapper de mes traces rouges.
"Recule." lui disais-je en la regardant.

Je regarda la petite trappe en haut de l'ascenseur, elle semble plutôt bien attaché, le meilleur point pour frapper est sûrement sur un des côtés, il faut que je teste la résistance, je m'approcha donc et poussa chacun des quatre coins, bingo, le côté droit a une faiblesse, une des vises n'est plus bien attachée. Je poussa donc fort avec ma main, en plus de mon alter, et la plaque sauta, avant de retomber sur sa position initiale, ce qui minimisa le bruit.

"Bon, j'te fais sortir et après tu rentres chez toi, c'est dangereux ici mine de rien, alors ne reste pas. Je décala la plaque puis, en sautant, atteignis le dessus de l'ascenseur et tendis le bras à la gamine pour qu'elle le saisisse et s'extirpe du monte-charge. "Magnes toi.
Contenu sponsorisé
Message
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bison des Plaines
» Grosse Partie BK en Aout bonne 1/2 journée (Samedi ou autres)
» Une bonne partouze dans la brousse.
» Barolo ... dans quel ordre? ou à l'aveugle?
» Bar : La Bonne Chopine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Hero Academia RPG :: Le monde de My Hero Academia :: Musutafu :: Zone commerciale-
Sauter vers: